Publié le 24 Janvier 2014

Deux concerts, un gnawa et l’autre berbère, sont proposés ce soir au Cap à Aulnay-sous-Bois. Les artistes grenoblois du groupe Gnawa Diffusion font leur retour avec un nouvel album « Shock el Hal » (l’épine de l’âme). Ils se situent entre tradition et groove actuel.


En seconde partie, le chanteur berbère Ali Amran distillera un savant mélange de genres, de la folk-rock à la pop. Il véhicule l’âme de sa culture berbère dans ses textes et ses mélodies, douces et profondes à la fois.

 

Ce soir, à 20h30, au Cap, 56, rue Auguste-Renoir, à Aulnay. Tél. 01.48.66.96.55. Tarif 5-10 €.

Source article : Le Parisien

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Culture

Publié le 23 Janvier 2014

La dernière livraison de l'Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales (ONDRP) est tombée ce jeudi. L'occasion pour leparisien.fr de faire un point sur l'évolution des principaux faits de délinquance sur les six dernières années.  Zones police et gendarmerie cumulées, les atteintes aux biens ont augmenté de 5,6% entre 2013 et 2012 (+3,8% sur 6 ans). Les atteintes à l'intégrité physique des personnes ont également augmenté (+1,3% en un an, +5,2% en 6 ans), tout comme les infractions économiques et financières, qui ont explosé sur un an (+12,8%) mais restent à la baisse sur 6 ans (-6%). 

 delinquance-93.png

Comme dans le reste de la France, les cambriolages ont particulièrement augmenté, (+11% en un an, et +35% en 6 ans) dans la région capitale. Dans le détail, les cambriolages ont bondi en un an de 26,2% à Paris, de 21,5% dans les Hauts-de-Seine, de 12,4% dans les Yvelines, de 11,2% dans le Val-de-Marne. Ils ont également augmenté en Seine-et-Marne (+8%), en Seine-Saint-Denis (+5,7%) et en Essonne (+2,5%) . Il n'y a guère que dans le Val-d'Oise qu'ils ont baissé (-6,5%).

Pour plus de détails sur l’évolution de la délinquance département par département depuis 2008 cliquez ici.

Source : Le Parisien

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Sécurité publique

Publié le 23 Janvier 2014

Il y a parait-il jusqu’au 31 janvier pour fêter les vœux. Alors voici ceux plutôt originaux des fraudeurs du RER B qui vous souhaitent donc une bonne année 2014 ! S’agit-il d’une provocation gratuite d’une incroyable incivilité ou d’un acte de résistance citoyenne tant cette ligne de transport est indigne du 21e siècle ? A vous de juger !

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Transports

Publié le 23 Janvier 2014

Rom-Cirque-4.jpgPourtant très critique à l’égard de l’ancienne majorité présidentielle quant au traitement réservé aux Roms en France, le maire sortant d’Aulnay-sous-Bois Gérard Ségura semble avoir fait le choix d’enclencher le processus d’évacuation du campement Rom situé actuellement sur un terrain aux environs du Vélodrome le long de la RN2. Après une lettre distribuée aux riverains du secteur concerné, il a choisi le magazine de communication municipale Oxygène pour annoncer la couleur. Ainsi, dans le numéro 194 paru lundi dernier on apprend en page 10 que la justice a été saisie et que le tribunal de grande instance devrait se prononcer définitivement sur l’ordonnance d’expulsion le vendredi 15 février 2014.

Dès lors des effectifs de police pourraient être mobilisés pour procéder rapidement à l’évacuation. En septembre 2010, pourtant, évoquant sur son blog la question Rom, Gérard Ségura écrivait  que « dans la Grèce antique, l’on respectait les mendiants selon une croyance, ancrée dans les esprits, que les Dieux eux-mêmes revêtaient les plus humbles guenilles pour éprouver le cœur des hommes ». Le cœur du maire sortant parait donc avoir choisi l’expulsion plutôt que la main tendue. Une contradiction qui tendrait à prouver qu’il est passé maître dans l’art du double discours.

Quoi qu’il en soit, cette décision, si la justice l’entérinait, réduirait à néant le travail du collectif de soutien aux Roms constitué récemment à Aulnay-sous-Bois, au moment même où, ironie du sort, deux enfants (et bientôt quatre autres) ont été scolarisés à l’école Croix Rouge dans la classe des primo-arrivants…

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Humeur

Publié le 23 Janvier 2014

electionLe début d'année a un goût amer pour Mokrane Kitoune, président d'Amel (Association Musulmane d'Entraide de Livry-Gargan). Il a le sentiment que Pascal Popelin, député PS de la Seine-Saint-Denis et premier adjoint à Livry-Gargan, s’est servi de son association pour se faire élire.

« Il a utilisé notre réseau auprès de l’électorat musulman de la ville et de la circonscription et depuis, quand il accepte de nous recevoir, ce qui est très rare, l’échange dure à peine cinq minutes, pour finir par nous dire qu’il ne peut répondre à aucune de nos demandes. Nous l’avons connu plus attentif, ironise M. Kitoune ».

Plus attentif, selon Mokrane Kitoune, c’était en 2012, les mois précédant l’élection à la députation de la 12ème circonscription de la Seine-Saint-Denis, qui regroupe les villes de Livry-Gargan, Clichy-sous-Bois, Vaujours, Le Raincy, Coubron et Montfermeil. Le candidat Popelin aurait cherché à l’époque à « draguer les musulmans de la ville, en promettant de les soutenir et de les accompagner dans le développement de leurs projets sur la ville ».

A Livry-Gargan, dans cette commune de 42 000 habitants, seul le culte musulman ne dispose pas de lieu de prière, malgré la présence d’une forte communauté musulmane. L'entente est alors au beau fixe entre Amel et Popelin.

La première rendra même hommage sur le site de l'UAM 93 au député fraîchement élu. «L'Association des Musulmans de Livry-Gargan tient à féliciter M. Pascal Popelin élu, le dimanche 17 juin 2012, député de la 12ème circonscription de la Seine-Saint-Denis. Ajoutant, qu’elle est fière de ce succès, qui voit la consécration de son dévouement et de son travail ».

L'association, finissant surtout sur ces mots : « Nous sommes aussi totalement convaincus que M. Pascal Popelin saura poursuivre l’écoute et la dynamique positive qu’il a déjà particulièrement engagées envers les Livryens de confession musulmane. Ils ont ainsi écouté notre appel du 6 juin 2012 en apportant leur voix au candidat qui représente à nos yeux l’espoir de la mise en place d’une relation fraternelle et apaisée avec tous les citoyens de confession musulmane de la circonscription».

« Je me suis engagé à rien du tout. Je démens catégoriquement, s’emporte M. Popelin, joint par téléphone. Et quand on veut savoir s’il s’est bien engagé, comme le prétend M. Kitoune, auprès d’Amel, à la veille des élections législatives de 2012, pour soutenir l'association dans ses activités cultuelles et culturelles, sa réponse est sans appel et le ton, très agressif :

« Comment osez-vous me demander cela ? Poser cette question veut dire que vous méconnaissez totalement la loi de 1905, qui interdit aux collectivités d’aider au financement des cultes religieux».

Avant d’enchaîner, de manière très menaçante : « Toute personne qui dira le contraire, fera l’objet de poursuites et aura affaire à mon avocat ». Et de finir, toute en contradiction avec ses précédents propos: « Et puis, je ne suis pas le maire. C’est à lui qu’il faut s’adresser ».

Joint à plusieurs reprises, le maire n'a pas donné suite à nos demandes d'interview. Comme partout en France, le sujet est brûlant à Livry-Gargan et tout ce qui touche à l'islam et aux musulmans, provoque immédiatement de vifs débats.

En 2012, Amel participe à la fête des associations de la ville et M. Kitoune se souvient de quelques remarques : « Des gens voulaient savoir si nous condamnions le terrorisme, si nous projetions d’instaurer la charia, ou ce que nous pensions de la place de la femme dans la société. Cela montre le niveau de fantasme de certaines personnes vivant dans notre commune ; alors on comprend pourquoi les élus sont réticents quand il s'agit de nous soutenir ».

Mokrane Kitoune croyait naïvement que M. Popelin était « différent des autres candidats ». Aujourd'hui, l'heure est à la déception: « M. Popelin a dit qu’il nous soutiendrait et je le croyais sincère quand il disait ça. Depuis son élection, il n’a jamais montré aucune véritable considération pour nous. Nous avons pourtant mouillé la chemise pour lui, continue-t-il amer. On demandait juste qu'il respecte ses engagements ».

Mokrane Kitoune et ses amis n’écartent pas l’hypothèse de monter une liste aux prochaines élections municipales et cantonales. « Parce que nous avons retenu la leçon », conclut-il.

Source : http://www.uam93.com/

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #93 Infos

Publié le 23 Janvier 2014

« A consommer avec modération. » Verra-t-on un jour ce message s’afficher sur nos tablettes, smartphones ou box Internet? La proposition de loi de la députée écologiste Laurence Abeille, présentée aujourd’hui à l’Assemblée, vise à inscrire dans la loi le principe d’une sobriété dans l’exposition de la population aux ondes électromagnétiques. Ce texte, soutenu par le gouvernement, propose d’encadrer davantage l’installation des antennes-relais et de réduire au minimum l’usage du wi-fi dans les écoles.

 ondes.JPG

Une première mouture, déposée il y a un an, n’avait pas reçu l’aval du gouvernement. La ministre déléguée à l’Economie numérique, Fleur Pellerin, avait alors mis en garde contre « les peurs irrationnelles » liées aux ondes. Des réticences aujourd’hui oubliée puisque c’est elle qui nous en révèle en exclusivité, les mesures phares. Alors que 102000 antennes-relais sont déployées en France et que la 4G est en plein essor, l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail résume l’enjeu du débat : « D’un côté, ces nouveaux produits sont plébiscités par la population, de l’autre ils suscitent de la méfiance. »

Les opérateurs de téléphonie mobile se réfugient, eux, derrière l’absence officielle de « risque avéré » pour contester tout encadrement. « Historiquement, ils ont disposé d’une législation très favorable et, aujourd’hui, il y a une forme d’anarchie dans l’installation d’antennes », déplore le coprésident du groupe EELV à l’Assemblée, François de Rugy.

Les associations anti-ondes exigent l’application du principe de précaution et la création de « zones refuges » en milieu urbain, protégées des ondes, pour accueillir les personnes électrosensibles. « Au moins un millier de Français souffrent de ce handicap reconnu en Suède, affirme l’eurodéputé écologiste Michèle Rivasi. J’œuvre pour qu’ils puissent être accueillis dans une zone blanche, à Saint-Julien-en-Beauchêne (Hautes-Alpes), afin d’y passer quelques mois pour s’y ressourcer. »

Source : Le Parisien

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Technologies

Publié le 23 Janvier 2014

SIA.jpgLes salariés de PSA seront fixés le 11 mars prochain. C’est en tout cas ce qu’a assuré mardi le tribunal de grande instance de Paris, qui examinait la requête du Syndicat indépendant de l’automobile (SIA) contestant un accord de fin de grève signé à l’usine PSA d’Aulnay-sous-Bois. Le syndicat a en effet assigné la direction du groupe automobile pour obtenir l’extension à des salariés non-grévistes d’une prime de fin de conflit, accordée mi-mai aux grévistes CGT et CFDT après 4 mois de grève dure. Grâce au protocole de fin de conflit, « un gréviste avec dix ans d’ancienneté, qui quittait définitivement l’usine, pouvait toucher un chèque de 60000 euros (indemnités de licenciement comprises) alors qu’un autre salarié, également sur le départ, touchait 40000 euros », a précisé Tanja Sussest, une déléguée du SIA.

Source : Le Parisien

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Emploi

Publié le 23 Janvier 2014

Vous trouverez ci-dessous un tract du comité des usagers du RER B Nord qui sera distribué dans les gares ces prochains jours. Il considère que la mise en service du RER B+ n’a pas amélioré le fonctionnement du RER B Nord. Ce document est disponible (avec un bulletin d’adhésion au comité) au format pdf en cliquant ici.

Usagers du RER B Nord, Citoyens 

La mise en service de RER B +

n’a pas amélioré le fonctionnement du RER B Nord !

 comite-rer-b.jpgLes grands changements annoncés avec la mise en service du RER B Nord + ont n’ont pas eu lieu : depuis le 28 octobre 2013, et son interruption toute la journée, c’est à nouveau l’enfer sur la ligne. Nous constatons une moyenne de 3 jours sur 5 de dysfonctionnements divers. Et le 9 janvier dernier, rebelote, avec une journée noire. Et, du 13 au 17 janvier, plus un seul jour de circulation normale !

Par centaines, les usagers témoignent sur les réseaux sociaux ou notre adresse e-mail de la situation critique ! Certains disent que les infrastructures  et les moteurs à bout de souffle ne supporteront pas le plan de circulation.

Après notre manifestation du 7 juin pour alerter, nous avons décidé de fonder un comité d’usagers pour rassembler et coordonner l’action dispersée des usagers de la ligne B Nord.

Lors de la réunion de constitution officielle, 8 gares étaient représentées,  un conseil de 12 membres a été élu par l’assemblée générale. Rejoignez-nous, car il faut que toutes les gares de la ligne soient représentées ! Il nous  faut aussi des centaines d’adhérents pour peser sur les décisions !

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Transports

Publié le 23 Janvier 2014

Logo Pôle Emploi13,3 % de chômeurs dans la population active. La situation de l’emploi ne s’améliore pas en Seine-Saint-Denis. Le taux de demandeurs d’emploi par rapport à la population active atteint 13,3 % au troisième trimestre 2013, dernier chiffre publié par l’Insee (Institut national de la statistique et des études économiques). Il faut remonter à fin 1999 pour trouver d’aussi mauvais chiffres. Le 93 a le taux de chômage le plus élevé d’Ile-de-France. Seuls sept départements en France métropolitaine (dans le sud et dans le nord du pays) ont des taux supérieurs, le pire étant les Pyrénées Orientales (15,9%).

Source : Le Parisien

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Emploi

Publié le 22 Janvier 2014

Vous trouverez ci-dessous le point de vue d’André Cuzon, président de l’association Aulnay Environnement, sur la venue demain du ministre des transports Frédéric Cuvillier à Roissy au sujet du CDG-Express

express.jpgQuelques mots sur le retour du CDG-Express et la venue demain du ministre à Roissy

Le projet semble conforme à celui de Vinci  sauf le financement public-public soit public tout court.

Nous sommes opposés  aux lignes dédiées qui utilise les sillons publics existants indispensables pour faire fonctionner l’ensemble des transports ferrés et en priorité les transports du quotidien donc le RER B ou la ligne K.

Il faut utiliser au mieux tous les sillons et développer un réseau maillé pour tous y compris pour les usagers ou les travailleurs de Roissy.

A l’évidence la mise sur 2 lignes dédiées du RER B avait pour but de laisser de la place au CDG-Express et celui-ci attendait le démarrage du RER B.

Il est d’autant plus scandaleux de reparler dans les conditions actuelles du CDG-Express alors que la nouvelle desserte ne réponds pas à la réactivité nécessaire lors d’incidents qui deviennent des catastrophes pour les usagers et ceci quasiment tous les jours.

La capacité n’est plus non plus suffisante avec l’augmentation de 40 % des usagers en 10 ans.

Il y a urgence à la nouvelle offre que nous réclamons : trains supplémentaires sur la ligne K et arrêts à Aulnay en heures de pointes et arrêts des directs Paris-Roissy aux heures creuses.

Cela n’est pas suffisant : il faut réformer le fonctionnement après analyse partagée des causes d’incidents ou de pannes.
L’entretien préventif doit aussi être largement amélioré.

L’état et la région (avec les opérateurs) doivent venir dans le 93 sans délais rencontrer les élus les usagers les associations et ouvrir un chantier sur les transports du quotidien .

Le ministre des transports n’a rien à faire à Roissy dans ce contexte : c’est une visite scandaleuse.

André Cuzon président d’Aulnay Environnement   22 janvier 2014

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Transports

Publié le 22 Janvier 2014

Didier Grojsman, le charismatique Directeur du Créa d’Aulnay-Sous-Bois, a un peu plus d’une heure pour peaufiner le travail d’apprentissage effectué, depuis l’automne dernier, au fil des répétitions, dans les différents services d’Orange. A Montpellier, ces dernières se déroulaient sur le site d’Orange à Montpellier Euromédecine. Issues de plusieurs régions françaises mais aussi du Botswana, de Madagascar, ces chorales répètent ensemble les chansons écrites par le pianiste de jazz Thierry Lalo. 



Visiblement émus, les choristes montpelliérains apprécient de se retrouver dans un tel cadre. Répartis dans la salle par pupitre, vêtus de tenues vestimentaires aux couleurs vives, ces choristes amateurs savourent leur plaisir d’être là. Chaque année depuis 1991, la Fondation Orange organise la Nuit de la Voix, une soirée pour mettre sur le devant de la scène les chœurs, orchestres et artistes qu’elle encourage et soutient dans le cadre de son mécénat musical. Cette année, la Nuit de la Voix s’est donnée l’ambition de présenter « la musique dans tous ses états » : de l’opéra à la comédie musicale, du jazz aux musiques du monde. 

Source : http://www.toutmontpellier.fr

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Culture

Publié le 22 Janvier 2014

On aurait pu penser qu’avec la venue en grande pompe le lundi 6 janvier 2014 de son ami Manuel Valls, le maire sortant d’Aulnay-sous-Bois Gérard Ségura aurait mis un point d’honneur à faire en sorte que les abords du commissariat de Police Nationale soient un minimum présentables. C’est vrai quoi, en général, quand on reçoit des invités, on en profite toujours pour faire un peu de ménage, ne serait-ce que par fierté ou pour donner meilleure impression.

Etrangement, pourtant, monsieur Ségura n’a semble-t-il pas  jugé utile de se donner cette peine. Il est vrai que, depuis 2008, bon nombre d’Aulnaysiens n’ont pu que faire l’amer constat d’une ville dégradée, devenue chaque jour un peu plus sale au fil des années. Dans ces conditions, pourquoi faire un effort même pour la visite d’un ministre de l’Intérieur ? Du coup, comme un symbole du laisser-aller ambiant, le plan anti-feuilles et les balayeuses ont été oubliés et c’est sur une chaussée en piteux état, souillée de feuilles et de boue que les minicars de CRS, le cortège de voitures blindées et les motards ont débarqué.

Nul doute que, la prochaine fois, Manuel Valls et ses accompagnateurs prendront leurs précautions et viendront non pas en chaussures de ville mais plutôt en bottes de caoutchouc !   

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Humeur

Publié le 22 Janvier 2014

aulnay-rer-bPOLEMIQUE - Le président du Syndicat des transports d'Ile-de-France (Stif) n’est pas satisfait après les récents incidents techniques sur le RER B…

 «Pour la SNCF, même si on l'exprime de façon courtoise et modérée, on est très inquiets.» Entre la SCNF et Jean-Paul Huchon, c’est souvent, «je t’aime, moi non plus». Le président du Syndicat des transports d'Ile-de-France (Stif), a affiché ses craintes ce lundi dans une interview à Mobilettre, lettre spécialisée sur les transports, concernant l'exploitation des lignes de trains dévolues à la SNCF, notamment après des incidents sur le RER B pourtant rénové.

«On a l'impression, alors que des centaines de millions d'euros s'abattent sur le transport public, que l'exploitation quotidienne ne fonctionne pas», s’est-il agacé alors qu’il avait reçu en novembre, avec les autres élus franciliens du conseil d'administration, le président de la SNCF, Guillaume Pepy, et la directrice générale de Transilien, Bénédicte Tilloy.

«La puissance électrique n’a pas été bien calculée»

«A chaque fois qu'un incident de trafic se produit, d'un seul coup semble se détricoter l'acquis initial. On vient ainsi de dégager 500 millions d'euros pour le seul RER B, à la fois pour le matériel et l'infrastructure, et ce sont des centaines de milliers de personnes qui sont affectées par un problème électrique!» a insisté Huchon, trouvant cela «choquant».

Mercredi dernier, le trafic a été interrompu pendant une grande partie de la journée sur la partie nord du RER B exploitée par la SNCF en raison d'une panne de caténaire, obligeant les voyageurs à gagner à pied et sur les voies la gare d'Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis).

Le président du Stif «reproche» surtout que cela se soit produit sur «des équipements neufs». Le président de RFF (Réseau ferré de France, responsable de l'infrastructure) Jacques Rapoport a expliqué que «la puissance électrique n'a pas été bien calculée», rapporte Huchon, estimant que la responsabilité de RFF devait être «partagée» avec la SNCF dans ce défaut ingénierie.

Autre «exemple type», le chantier de la tangentielle nord qui doit relier Noisy-le-Sec (Seine-Saint-Denis) à Sartrouville (Yvelines) en passant par le Bourget (Seine-Saint-Denis) et Epinay-sur-Seine (Val-d'Oise). Ce projet a été voté en 2000 et les travaux ont été engagés en 2011. «Ce n'est pas brillantissime...» a commenté Huchon. On s'est aperçu en fait que SNCF et RFF n'avaient pas engagé le nombre et la qualité nécessaires en ingénierie. La réforme ferroviaire entre SNCF et RFF va certainement simplifier les choses.»

Source : http://www.20minutes.fr/ avec AFP.

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Transports

Publié le 22 Janvier 2014

Le syndicat majoritaire à l'usine de PSA Peugeot Citroën d'Aulnay-sous-Bois a assigné la direction du groupe automobile pour obtenir l'extension à des salariés non-grévistes d'une prime de fin de conflit, accordée mi-mai aux grévistes CGT et CFDT après 4 mois de grève dure.

"Il y a une rupture d'égalité. Cet avantage de 19.700 euros doit être versé à tous les salariés et c'est ce que nous demandons", a déclaré à l'AFP Me François Ruffié, avocat du SIA, à l'issue de l'audience.

Grâce à ce protocole de fin de conflit, "un gréviste avec dix ans d'ancienneté, qui quittait définitivement l'usine, pouvait toucher un chèque de 60.000 euros (indemnités de licenciement comprises) alors qu'un autre salarié, également sur le départ, touchait 40.000 euros", a précisé à l'AFP Tanja Sussest, déléguée du SIA, qui dénonce une "inégalité de traitement".

"Si le tribunal nous donne raison le 11 mars, au moins 500 personnes sont susceptibles de toucher cette prime", a-t-elle ajouté.

Source : http://www.lefigaro.fr/ / Vidéo d’illustration : Aulnaylibre !

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Emploi

Publié le 22 Janvier 2014

le-parisien-logoMÉDIAS - La rédaction du quotidien a décidé de se mettre en grève mardi pour protester contre les modifications sur les indemnités kilométriques.

L'INFO. La rédaction du quotidien Le Parisien a décidé de se mettre en grève mardi, selon les informations recueillies par Europe 1. En cause : des propositions de la direction sur les modifications des indemnités kilométriques, qui sont jugées "insuffisantes".

Ce que demande "l'Assemblée générale de la rédaction du Parisien", c'est "le maintien du barème actuel des indemnités kilométriques ainsi que le statu quo en matière de frais de reportage". La grève a été votée par 135 voix pour, 48 contre et 8 blanc.

Source : http://www.europe1.fr/

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Divers

Publié le 22 Janvier 2014

inscriptons_ecoles_A.jpgL'année 2014 commence à peine et pourtant la rentrée scolaire de septembre prochain se prépare dès aujourd'hui. Les inscriptions s’effectuent au centre administratif ou en mairies annexes jusqu’au 31 mars 2014, date de clôture.

Quand s’inscrire ?

Les inscriptions scolaires se clôtureront le 31 mars 2014. Cependant, si votre enfant est déjà inscrit et ne change pas d’établissement, il n’est pas nécessaire de renouveler l’inscription.

À quel âge ?

Dès 3 ans. Ils peuvent également être admis dans la limite des places disponibles.

Dans quelle école ?

Pour la première année scolaire de votre enfant dans une école publique, renseignez-vous à la mairie pour connaître l’école de votre secteur.

Quelles démarches ?

Rendez-vous au centre administratif ou la mairie annexe de votre quartier muni des pièces à fournir : 
livret de famille, carnet de santé de l’enfant attestant des vaccinations obligatoires pour son âge (antidiphtérique, antitétanique, antipoliomyélitique), justificatif de domicile.

Adresses et horaires :

Centre administratif- 16 bd Félix-Faure
Ouverture du lundi au vendredi : 8h30-11h30 et 13h30-17h /Samedi : 8h30-12h

Mairie annexe du Galion -galerie Surcouf - Tél. : 01 48 79 41 19

Mairie annexe Ambourget -rue du 8-mai-1945 - Tél. : 01 48 79 41 18

Mairie annexe Gros-Saule -1-3 passerelle Fleming -Tél. : 01 48 79 41 77

Mairie annexe du Sud- 79 avenue de la Croix-Blanche - Tél. : 01 48 79 41 93

Horaires des mairies annexes: Lundi au vendredi : 9h-11h30 et 13h30-17h - Samedi : 8h30-12h

Plus d'infos au : 01 48 79 41 46

Source : site de la ville d’Aulnay-sous-Bois

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Education

Publié le 21 Janvier 2014

Soirée des voeux

de la liste « Vivre mieux, ensemble, à Aulnay-sous-Bois »

menée par Alain Amédro

Nous avons le plaisir de vous inviter aux voeux de la liste "Vivre mieux, ensemble, à Aulnay-sous-Bois" ce mercredi 22 janvier à 19h30 à la Ferme du Vieux Pays (30 rue Jacques Duclos).

Alain-Amedro-2014

Alain Amédro, qui mènera cette liste, sera entouré des premiers candidats et soutiens, et dévoilera quelques thématiques de notre campagne municipale. Démocratique, écologique, solidaire, la liste "Vivre mieux, ensemble, à Aulnay-sous-Bois", est issue du rassemblement de militants et citoyens mus par la même volonté de reconstruire une ville apaisée, dans laquelle l'humain et la nature seront remis au coeur des politiques municipales, avec un réel souci de transparence et de démocratie.

Cette soirée conviviale se terminera autour d'un buffet et d'un concert.

Contact presse :

Alain Amédro : 06 12 84 03 34

(relations presse : 07 86 12 61 82)

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #En route vers 2014 !

Publié le 21 Janvier 2014

1-auto.jpgA deux mois des municipales, les automobilistes sont bien décidés à faire entendre leur voix. Après le lancement en 2012 de l’opération Raconte-moi ton radar, qui avait eu un écho considérable en pointant du doigt les appareils considérés comme piégeux par les conducteurs, 40 Millions d’automobilistes (qui revendique 320 000 adhérents) demande aujourd’hui aux Français… d’évaluer la politique de déplacement urbain de leur maire.  513 villes de plus de 20 000 habitants seront ainsi passées au crible.

Sur le site 
Racontemoitaville.com, les conducteurs peuvent dès à présent noter de une à cinq étoiles, selon six critères, les communes dont ils sillonnent les rues. Facilité de stationnement, fluidité du trafic, état des routes, modes de déplacement alternatifs à l’automobile, signalisation, intégration des routes dans leur environnement, esthétique urbaine… Pour éviter les fraudes, un système de reconnaissance de l’adresse IP de l’ordinateur permet de n’enregistrer qu’une seule fois le vote.

« L’objectif n’est pas de stigmatiser les villes qui auront obtenu les plus mauvais résultats, mais d’attirer l’attention sur celles qui enregistrent les meilleurs scores et sont des laboratoires de bonnes idées », explique Pierre Chasseray. Le délégué général de cette puissante association cite notamment en exemple « Lille, qui a créé en périphérie de la ville un parc-relais de stationnement où l’on peut garer gratuitement sa voiture et poursuivre son chemin vers le centre en utilisant le
métro ».

Dans huit semaines, soit quelques jours avant le premier tour des 
élections municipales le 23 mars, un classement des communes les plus étoilées sera établi. Les trois premières de chaque catégorie recevront le prix de la ville autophile. « A travers ce palmarès, nous voulons rappeler aux élus que les conducteurs sont 40 millions d’électeurs qui ont leur mot à dire sur l’état de la chaussée, les bouchons, l’esthétique urbaine ou la complémentarité des transports collectifs avec la voiture, souligne Pierre Chasseray. Car on oublie souvent qu’un automobiliste n’est finalement qu’un piéton qui ne s’est pas encore garé. »

Source : Le Parisien

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Transports

Publié le 21 Janvier 2014

Philippe-Yvin.JPGUn nouveau pilote dans la cabine du supermétro francilien. La Société du Grand Paris (SGP), l’entité publique en charge de réaliser le Grand Paris Express, doit changer de tête ce mardi après-midi. Une réunion du conseil de surveillance de la SGP se tient à 15 heures pour avaliser le remplacement d’Etienne Guyot comme président du directoire de la structure. Philippe Yvin (photo ci-contre), jusqu’alors conseiller chargé des collectivités auprès du Premier ministre, doit lui succéder.

Une passation de pouvoir qui a suscité une vive réaction de la part des délégués du personnel de la SGP comme de nombreux élus d’Ile-de-France. La proximité entre Philippe Yvin et Claude Bartolone (le premier fut le directeur général des services du second au conseil général de Seine-Saint-Denis) en irrite certains. Mais c’est surtout l’idée que cette passation de pouvoir puisse engendrer des retards dans la réalisation du Grand Paris Express qui inquiète les élus. Certains de ceux qui siègent au conseil de surveillance de la SGP pourraient ne pas avaliser cette succession. Rien qui ne doive toutefois compromettre la passation de pouvoirs puisque les représentants de l’Etat sont majoritaires (onze alors que les élus sont dix) au sein du conseil.

Source : Le Parisien

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Transports

Publié le 21 Janvier 2014

Ils réclament un « dédommagement financier » pour les usagers du RER B. Les militants du Front de gauche de Sevran, Tremblay et Villepinte étaient ce mardi matin dans plusieurs gares de la ligne : Vert-Galant, Villepinte, Sevran-Livry, Sevran-Beaudottes. Ils dénoncent la « recrudescence d’incidents depuis le début du mois de janvier » et demandent « des investissements massifs sur cette ligne sacrifiée par les pouvoirs publics ». Mercredi dernier, la fonte d’une caténaire à Aulnay a causé un véritable chaos sur la ligne, avec une longue interruption du trafic.

Source : Le Parisien / Vidéo d'illustration : Aulnaylibre !

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Transports

Publié le 21 Janvier 2014

Une lectrice d’Aulnaylibre ! a transmis à la rédaction le cliché d’une voiture brûlée devant l’école primaire Petits Ormes 2 à Aulnay-sous-Bois. Un bien triste spectacle a fortiori devant un établissement scolaire.

voiture-brulee-petits-ormes-2-aulnay.jpg

Dans son tract de samedi, pourtant, le maire sortant Gérard Ségura écrivait que le bien-être des élèves devait être une exigence. Celle-ci devrait déjà commencer par l’assurance d’une sécurisation efficace aux abords des écoles…

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Education

Publié le 21 Janvier 2014

FLAMBY A DISPARU
Dans la nuit du 10 au 11 janvier 2014, Flamby a disparu. C'est un beau chat mâle (castré) roux et blanc. Lors de sa disparition, dans le secteur de la rue de Bondy à Aulnay-sous-Bois, il portait un collier bleu. Il n'est pas tatoué mais identifié par une puce.
Si vous l'avez vu, merci de prévenir Aulnaylibre ! qui transmettra.

lostcat.jpg

Voir les commentaires

Rédigé par Robert Ferrand

Publié dans #A vos quartiers !

Publié le 21 Janvier 2014

ressourcerie-blanc-mesnil.jpgUne « ressourcerie », comment ça marche ? Si vous vous posez la question, il est encore temps de s’inscrire pour la visite organisée jeudi par le comité départemental du tourisme, au Blanc-Mesnil. Elle vous permettra de voir l’usine de tri, qui traite 20 t de papier et de carton par mois, et de découvrir également les ateliers de la Ressourcerie 2mains, à quelques minutes de là, où l’on retape les vieux meubles.

Jeudi à 10h30. Inscription : 6 €. Rens. sur le site www.tourisme93.com.

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #93 Infos

Publié le 21 Janvier 2014

C’est un rapport qui va relancer le débat sur la surexposition aux ondes de téléphonie mobile dans le métro. Alors qu’elle s’apprête à déployer la 3G et la 4G sur l’ensemble de son réseau, la RATP vient en effet de boucler une étude sur les champs électromagnétiques enregistrés d’un bout à l’autre de la ligne 3 (Pont-de-Levallois - Gallieni). Et le document, que nous nous sommes procuré, montre que les niveaux d’ondes subis par les usagers de cette ligne (et a fortiori par leurs conducteurs) sont loin d’être négligeables. Réalisées en juin dernier à la demande du comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT) de la Régie, les mesures ont été réalisées dans les cabines de conduite durant huit trajets tests effectués en heures de pointe. Résultat : des pics d’émission (mesurés en volts par mètre) qui varient de 1 V/m en bout de ligne, jusqu’à plus de 8 V/m. Les valeurs les plus élevées sont atteintes autour du secteur Bourse, sans doute en raison d’un nombre d’utilisateurs de smartphones plus important.

 3514011_1_545x341.JPG

Si ces valeurs restent très largement inférieures aux seuils maximums fixés par la loi, elles sont cependant au-dessus des normes que la Ville de Paris impose dans sa charte de téléphonie mobile. « En clair, on tolère en souterrain des niveaux d’exposition qui sont fortement déconseillés en surface », s’étonne François-Xavier Arouls, délégué SUD-RATP et membre du CHSCT. « C’est d’autant plus gênant que les niveaux d’ondes sur la ligne 3 risquent encore d’augmenter quand elle sera équipée en 4G », poursuit le syndicaliste, en demandant une étude d’impact sanitaire avant le déploiement du haut débit dans le métro.

A la direction de la RATP, on se montre nettement moins alarmiste. « L’étude sur la ligne 3 a été réalisée en dehors du protocole de l’Agence nationale des radiofréquences qui préconise des mesures depuis un point fixe. On ne peut pas comparer une exposition subie pendant quelques secondes dans un train en mouvement à celle que l’on reçoit en restant face à une antenne », rappelle Olivier Salson, référent ondes de la Régie. Le spécialiste considère que les niveaux d’ondes relevés dans le rapport ne sont « pas trop élevés ». Il rappelle par ailleurs que les futurs relais 4G du métro respecteront les puissances « Alara » (« As low as reasonably achievable », soit aussi basses que possible) recommandée par le Conseil de l’Europe.

Déjà truffé d’émetteurs d’ondes (UMTS, 2G mais aussi wi-fi, réseau interne à la RATP, radio de la police…), le réseau du métro compte actuellement 2500 antennes-relais. Ce parc devrait doubler d’ici trois ans. 

Source : Le Parisien

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Santé

Publié le 21 Janvier 2014

kaoru-piano.jpgDamien Nedonchelle fait appel à l’enthousiasmante stimulation de l’image pour favoriser le développement de l’imaginaire de ses élèves improvisateurs. Différents petits films d’animation japonais serviront de support à la créativité musicale de ces interprètes.

Ce soir à 20h30 au conservatoire de musique. Entrée libre. Renseignements au 01.48.79.65.21.

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Culture