en route vers 2022 !

Publié le 20 Mai 2022

Si la majorité présidentielle d’Emmanuel Macron a décidé d’envoyer ses candidats à l’élection législative des 12 et 19 juin 2022 sous l’étiquette Ensemble, il semblerait que dans la 10ème circonscription de Seine-Saint-Denis (Aulnay-sous-Bois, Pavillons-sous-Bois, Bondy-sud-est) le message n’ait pas été très bien compris. En effet, trois candidats ont décidé de se présenter séparément au nom du même parti.

Sonia Bakhti paraissait la candidate officielle désignée. Elle se retrouve désormais face à deux adversaires dissidents du même mouvement. En effet, Leïla Abdellaoui a annoncé sa candidature aujourd’hui (voir ici). Mohamed Bounoua vient d'en faire autant. Vous trouverez ci-dessous son message posté sur Facebook ainsi que son affiche de campagne.   

Election législative 2022 : Mohamed Bounoua troisième candidat de la majorité présidentielle d’Emmanuel Macron à Aulnay-sous-Bois

« Chers aulnaysiens, chers bondynois, chers pavillonnais,

J'ai souhaité aujourd'hui m'adresser à vous pour vous faire part d’une décision importante.

Dans moins d'un mois, la France a rendez-vous avec son peuple et la démocratie. Ce rendez-vous, ce sont les élections législatives avec le premier tour, le 12 juin 2022.

L’emploi, le pouvoir d'achat, l’école ou encore l'hôpital sont les thématiques prioritaires voulues par les Français durant cette campagne législative.

Ce sont des priorités vitales pour l’avenir à court, moyen et long terme pour nos concitoyens. Protéger la population au sein de la 10ème circonscription de Seine-Saint-Denis seront mes maîtres-mots ces prochaines semaines.

Je veux rendre à ma circonscription : sa force, son unité, son aura et son panache.

Ainsi, j’ai décidé de porter ma candidature aux élections législatives de 2022.

En tant qu’aulnaysien, j’ai grandi à Aulnay dans le quartier de la Rose des Vents et je suis entrepreneur sur notre ville depuis de nombreuses années. Très investi auprès du tissu associatif et de la jeunesse, mon engagement sur le territoire n'est plus à démontrer.

Ma candidature aux législatives se distingue par l’unité du territoire.

Ma suppléante sera Nathalie Detoeuf, soucieuse de l’intérêt général et première militante de la défense des droits et de l’accessibilité des différents domaines sociétaux pour le monde du handicap. Son dynamisme et sa générosité apportent du relief et une multitude de compétences très importantes pour notre circonscription.

Notre jeunesse, nos seniors, nos hommes, nos femmes, vivant dans notre circonscription. Toute la population a un apport indéniable à apporter pour le dynamisme d’Aulnay, de Bondy et les Pavillons-sous-Bois.

Rassemblons avec le souffle démocratique et les valeurs de la République.

Avec votre soutien et votre confiance, la victoire se dessinera le 12 et 19 juin prochain pour l’intérêt de notre territoire.

Je me porte garant de répondre à vos questions, vos interrogations, vos suggestions et vos demandes.

Finissons avec les mots, place aux actes!

La victoire se fera, par vous, pour vous! »

Mohamed BOUNOUA

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #En route vers 2022 !

Publié le 20 Mai 2022

La rumeur circulait depuis un moment déjà. Leïla Abdellaoui a finalement décidé de se présenter contre la candidate officielle désignée par la majorité présidentielle d’Emmanuel Macron sous l’étiquette Ensemble, à savoir Sonia Bakhti.

Il y aura donc deux candidates du même parti à l’élection législative des 12 et 19 juin prochains dans la 10ème circonscription de Seine-Saint-Denis (Aulnay-sous-Bois, Pavillons-sous-Bois, Bondy-sud-est).

Vous trouverez ci-dessous le message posté par Leïla Abdellaoui sur son profil Facebook ainsi que son affiche de campagne.

« Chères concitoyennes, chers concitoyens, d’Aulnay-sous-Bois, de Bondy et des Pavillons-sous-Bois,

Aujourd’hui, c’est avec force, conviction et énergie, mais aussi avec humilité et un dévouement sincère que je me présente à vous pour être votre députée durant les 5 années à venir. À mes côtés, Zoran Pavlovic, un habitant engagé pour sa ville, Bondy et directeur adjoint d’un établissement scolaire, qui me fait l’honneur et le plaisir d’être mon suppléant.

Au plaisir de vous rencontrer ou de vous retrouver, à bientôt ! »

Leïla Abdellaoui

Election législative de 2022 : Leïla Abdellaoui se présente à Aulnay-sous-Bois contre la candidate officielle de la majorité présidentielle d’Emmanuel Macron

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #En route vers 2022 !

Publié le 13 Mai 2022

Chers aulnaysiens, chers bondynois, chers pavillonnais,

En 2017, vous m’accordiez votre confiance en m’élisant Député. Durant les cinq années de mon mandat, j’ai eu à cœur de vous représenter à l’Assemblée nationale. J’ai mesuré chaque jour la responsabilité qui était la mienne : porter votre voix.

À Aulnay-sous-Bois, à Bondy et aux Pavillons-sous-Bois, j’ai souhaité entendre vos difficultés, partager votre quotidien et défendre vos intérêts, avec pour seul objectif d’améliorer la vie de chacun d’entre vous.

Je suis candidat et souhaite me présenter à nouveau devant vous pour les élections législatives des 12 et 19 juin prochains.

Je veux continuer à mener les combats nécessaires pour protéger les habitants de la Seine- Saint-Denis.

Comme je l’ai toujours été, je resterai un Député de terrain prêt à soutenir les projets de notre territoire que j’aime tant, dans lequel j’ai grandi et je vis, et pour lequel je suis engagé depuis de nombreuses années.

Ma fidélité, ma proximité et ma loyauté ont toujours guidé mon action, aux côtés de nos maires Bruno BESCHIZZA, Katia COPPI, et Stephen HERVÉ avec qui je travaille pour les habitants de nos trois villes.

En cette période difficile où les difficultés s’enchaînent et s’accumulent et face aux nombreux défis que nous devons relever, je suis et je serai toujours à vos côtés !

Suivez ma campagne sur www.alainramadier2022.fr

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #En route vers 2022 !

Publié le 12 Mai 2022

La politique n’est décidemment pas un long fleuve tranquille. Après Sonia Bakthi candidate contestée de la République En Marche, Horizons, Ensemble etc…, pour l’élection législative de juin 2022 dans la 10ème circonscription de la Seine-Saint-Denis (Aulnay-sous-Bois, Pavillons-sous-Bois, Bondy-sud-est), c’est au tour de La France Insoumise d’être dans la tourmente.

En effet, le choix de Nadège Abomangoli ancienne socialiste parachutée de Pantin ne semble pas faire l’unanimité parmi les camarades, notamment ceux d’Aulnay-sous-Bois. C’est ce qu’explique longuement le membre du parlement de l’union populaire et secrétaire national du parti de gauche de Seine-Saint-Denis, Claudio Calfuquir, sur son profil Facebook (Lire ci-dessous). Il sous-entend même que sa couleur de peau, blanche, aurait joué en sa défaveur...

"Je tiens à remercier les camarades de la circonscription 93-10 (Seine-Saint-Denis) de m’avoir sollicité pour la campagne présidentielle et pour être leur candidat aux législatives sur la circonscription. Nous avons passé de très bons moments et nous avons accompli le boulot en toute fraternité.

Le comité électoral de la FI a (et avait) désormais acté et décidé de ne pas mettre le choix des GA dans cette circo. C’est désormais officiel, peu importe les arguments. Dommage pour les camarades de la circonscription qui avaient fait un autre choix. Celui-ci fût invisibilisé par tous les moyens. Ce n’est pas les pratiques avec lesquelles je conçois la politique et je comprends le désarroi de nombre d’entre-eux et notamment sur Aulnay-sous-Bois.

Je tiens particulièrement à rétablir certains éléments de langage qui ont brusqué certain d’entre eux.

Avant de se rétracter, le comité électoral annonce que les candidatures émises ne sont pas sérieuses. L’un des meilleurs résultats en France pour un binôme FI sur les élections départementales 2021 n’est certainement pas sérieux. Ensuite, on évoque des raisons de forme assez ubuesque et enfin on évoque la question du « racisé » en m’opposant comme un homme blanc. On fait tout pour disqualifier des parcours et des vies militantes, de luttes qui ont démontré leur conviction, leur sérieux et leur persévérance. Mais c’est l’ultime « argument » qui me fait réagir.

Bon, à vrai dire je viens de me découvrir une nouvelle couleur. Avec mes multiples nationalités et mes passeports différents, j’avais déjà eu des comparaisons d’être caucasien, Afghan, du Bangladesh, du Maghreb, d’Italie et d’un peu partout. D’être un peau rouge à travers mes origines Mapuches (Chili), un latino mais pas encore celle d’un homme blanc. Je le prends avec dérision mais celui-ci est blessant pour mes camarades qui se voyaient accusés de défendre un « mâle blanc non racisé »

Je tire juste la sonnette d'alarme car des camarades sont choqués.

Si on accepte une sélection en fonction de la couleur de peau, demain on analysera la tenue vestimentaire de chacun, le poids, la taille, son physique et bien d’autres choses...

D'autant plus que l'argument pas « racisé » me concernant... c'est un peu fort de café (sans jeu de mots).

Ayant grandi dans les cités HLM de la Seine-Saint-Denis (malheureusement quasiment aucune candidate ou aucun candidat de l’UP dans ce cas dans le 93), logements sociaux et collège ZEP (à l’époque). Entre nous, on ne regardait pas notre couleur de peau ou notre religion. On regardait nos amitiés, nos peines, nos joies, nos craintes, notre quartier, nos différences et nos similitudes sans un quelconque quota de couleur. Car nous sommes multicolores.

A ma tenue vestimentaire et surement à mon langage, je fus regardé comme celui qui vient de l’autre côté du périph. En le traversant j’ai toujours essayé de le décrire et de partager nos quotidiens. C’est en le traversant aussi que j’ai découvert des regards attisant des appétits sur une certaine forme d’identité de ce département.

Si on prend l'aspect social, comme nombreuses et nombreux dans ce département j’en ai subi aussi les écrasements et les discriminations sociales... Malheureusement, nous oublions de plus en plus les regards des familles diverses et variées de ce département. On s’en rappelle sur des moments bien précis, d’intérêt public nous dirons.

Bref, ceci pour vous dire que je ne dérogerai pas sur mes convictions et par conséquent je suis contraint de réagir pour les camarades qui se sentent blessés ! Tout comme je le suis. On appelle ça, la solidarité !

Après ces méthodes, je souhaite bien du courage à Nadège Abomangoli afin de réunir les camarades de la circonscription.

Je n’ai pas envie de m’étendre pour ne pas être accusé de tout et de rien. Juste ne pas laisser les bruits de couloirs envahir la réalité de nos quotidiens.

Je laisse retomber la poussière en espérant pouvoir l’exprimer par la suite au sein du parlement de l’Union Populaire dont je fais partie.

Je tiens également à souhaiter aux camarades investis une belle campagne.

Bon courage à toutes et tous les amis, à très vite !"

Alors que le député Alain Ramadier a idéalement lancé sa campagne le 1er mai en recevant le soutien des maires d’Aulnay-sous-Bois, de Pavillons-sous-Bois et de Bondy, les rangs de La France Insoumise et de La République En Marche, Horizons, Ensemble, etc…, n’ont jamais paru aussi divisés…

Source photos : Twitter et Facebook  

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #En route vers 2022 !

Publié le 12 Mai 2022

Le site Actu.fr annonce les candidats du Rassemblement National pour les élections législatives des 12 et 19 juin 2022 dans le département de la Seine-Saint-Denis (voir ici).

Pauline Chateau a été désigné dans la 10ème circonscription (Aulnay-sous-Bois, Pavillons-sous-Bois, Bondy-sud-est).

Législatives 2022 : Pauline Chateau candidate du Rassemblement National à Aulnay-sous-Bois

Voilà ce qui s’apparente au parachutage d’une parfaite inconnue. L’objectif du RN est évidemment plus financier qu’électoral puisque chaque voix rapporte 1,64 euros à un parti à condition qu’il réussisse à récolter au moins 1% des suffrages exprimés dans au moins 50 circonscriptions au premier tour.

 Source photo : Wikipédia

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #En route vers 2022 !

Publié le 12 Mai 2022

Le député de la 10ème circonscription de Seine-Saint-Denis (Aulnay-sous-Bois, Pavillons-sous-Bois, Bondy-sud-est) Alain Ramadier a réussi avec brio son lancement de campagne le dimanche 1er mai pour l’élection législative de 2022.

Devant une foule venue en nombre, Alain Ramadier a pu mesurer l’ampleur de ses soutiens. Après celui du maire d’Aulnay-sous-Bois, Bruno Beschizza, de la maire des Pavillons-sous-Bois, Katia Coppi, c’est le maire de Bondy, Stephen Hervé, qui a salué les qualités reconnues du député : proximité, gentillesse, présence sur le terrain, homme d’écoute et d’action.

Vous pouvez l’écouter dans la vidéo ci-dessous.

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #En route vers 2022 !

Publié le 11 Mai 2022

L'AVENIR D'AULNAY-SOUS-BOIS et de notre circonscription EN PÉRIL : Mohamed Bounoua s'oppose à Sonia Bakhti.

Contre toute attente, Sonia Bakhti se présente aux élections législatives de juin prochain sous l'étiquette d'Horizons pour la 10ème circonscription de Seine-Saint-Denis.

Officiellement, je déclare que je ne soutiendrai pas cette candidature. Mes raisons sont claires : sa candidature emmènera le parti Horizons à l'échec total au sein de cette circonscription tant la candidature Bakhti manque cruellement de volume et d'impact au sein du bassin de population.

Et cette population s'est réunie ce mardi 10 mai après-midi dans une réunion de crise à Aulnay afin de pouvoir évoquer cette incompréhension face à cette nomination et surtout clamer un soutien fidèle et loyal sur mon engagement politique local.

Mohamed Bounoua conteste la désignation de Sonia Bakhti pour l’élection législative 2022 à Aulnay-sous-Bois

Ainsi, de par mon attachement viscéral aux valeurs d'Horizons, de part sa modernité, son élan de fraîcheur sur le paysage politique, le tout incarné par Édouard Philippe, ancien Premier Ministre.

Je demande au parti, une réunion imminente afin de pouvoir trouver une solution et ne pas sceller une défaite qui se dessine déjà si la candidature Bakhti est confirmée.

L'équipe est prête.

La population est aux aguets.

Je suis prêt.

Qu'Horizons prenne une décision claire, réfléchie et vitale pour la pérennité de notre territoire.

Source photo : profil Facebook de Mohamed Bounoua

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #En route vers 2022 !

Publié le 9 Mai 2022

Le parti Reconquête d’Eric Zemmour a annoncé son candidat pour l’élection législative de 2022 dans la 10ème circonscription de Seine-Saint-Denis (Aulnay-sous-Bois, Pavillons-sous-Bois, Bondy-sud-est). Il s’agit de Praince Germain Loubota qui propose d’élire un député afin de ramener la France au cœur des territoires.

Législatives 2022 : Praince Germain Loubota candidat pour Eric Zemmour à Aulnay-sous-Bois

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #En route vers 2022 !

Publié le 9 Mai 2022

Le député de la 10ème circonscription de Seine-Saint-Denis (Aulnay-sous-Bois, Pavillons-sous-Bois, Bondy-sud-est) Alain Ramadier a parfaitement réussi son lancement de campagne le dimanche 1er mai pour l’élection législative de 2022.

Devant une foule venue en nombre, Alain Ramadier a pu mesurer l’ampleur de ses soutiens. Après celui du maire d’Aulnay-sous-Bois, Bruno Beschizza, c’est Katia Coppi, la maire des Pavillons-sous-Bois, qui a mis en avant les qualités reconnues du député : intelligence, sérieux dans le traitement des dossiers, générosité, présence sur le terrain, proximité. C’est aussi un homme de cœur.

Dans ces conditions, sa réélection en sera d’autant plus méritée.

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #En route vers 2022 !

Publié le 7 Mai 2022

A environ un mois du premier tour des élections législatives de 2022 les candidats se dévoilent peu à peu. Ainsi, dans la 10ème circonscription de la Seine-Saint-Denis (Aulnay-sous-Bois, Les Pavillons-sous-Bois, Bondy Sud-Est) c’est Sonia Bakhti qui défendra les couleurs de La République En Marche.

Législatives 2022 : Sonia Bakhti candidate pour La République En Marche dans la 10ème circonscription de la Seine-Saint-Denis

D’abord pressentie sur la 9ème circonscription, l’actuelle 2ème adjointe au maire de Bondy, ex-UDI ayant rejoint le parti Horizons d’Edouard Philippe, s’apprête finalement à affronter le député Alain Ramadier.

 

Législatives 2022 : Sonia Bakhti candidate pour La République En Marche dans la 10ème circonscription de la Seine-Saint-Denis

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #En route vers 2022 !

Publié le 7 Mai 2022

Seule circonscription de la Seine-Saint-Denis aux mains de l’UDI, la 5ème, qui regroupe Bobigny, Drancy et Le Bourget, devrait offrir un duel a priori prometteur entre le sortant, Jean-Christophe Lagarde à la recherche de son 5ème mandat, et sa challenger la très médiatique avocate de la France Insoumise, Raquel Garrido.

Législatives 2022 : un duel Jean-Christophe Lagarde Raquel Garrido dans la 5ème circonscription de Seine-Saint-Denis

L’enjeu est symbolique. Les électeurs auront-ils envie de changement après 4 mandats de l’ancien maire de Drancy ? Raquel Garrido de part sa personnalité n’est-elle pas trop clivante ? A moins que le représentant de La République en Marche, Nabil Aït Akkache ne bénéficie de l’élan consécutif à la réélection d’Emmanuel Macron ?

Législatives 2022 : un duel Jean-Christophe Lagarde Raquel Garrido dans la 5ème circonscription de Seine-Saint-Denis

Réponses d’ici un peu plus d’un mois…

Article complet du journal Le Parisien à lire en cliquant : ici

Source photos : Wikipédia

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #En route vers 2022 !

Publié le 2 Mai 2022

Ce dimanche 1er mai 2022, une foule compacte est venue assister au lancement de campagne du député Alain Ramadier devant la permanence située 7 rue Isidore Nerat à Aulnay-sous-Bois.

Plusieurs discours ont été prononcés. Nous vous proposons de débuter par celui du maire Bruno Beschizza qui considère Alain Ramadier comme un élu du quotidien présent sur les marchés et assistant régulièrement aux événements festifs et associatifs.

Pour rappel, la 10ème circonscription de Seine-Saint-Denis regroupe Aulnay-sous-Bois, Les Pavillons-sous-Bois et Bondy-sud-est. L’élection législative est quant à elle programmée les 12 et 19 juin prochains.

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #En route vers 2022 !

Publié le 30 Avril 2022

Cinq circonscriptions pour La France Insoumise, trois circonscriptions pour La République En Marche, deux circonscriptions pour le Parti Communiste Français, une circonscription pour l’UDI et une circonscription pour Les Républicains, voilà la répartition actuelle par parti politique des députés élus en 2017.

Elections législatives 2022 en Seine-Saint-Denis : La France Insoumise va-t-elle rester majoritaire ?

Depuis cinq ans, La France Insoumise et le Parti Communiste Français trustent plus de la moitié des circonscriptions du département. Cette situation va-t-elle changer en 2022 ? On en sera probablement plus quand l’ensemble des candidats seront connus. Pour rappel le scrutin se déroulera les 12 et 19 juin.

Article complet de Actu.fr à lire en cliquant : ici

Source carte : Géoportail 93

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #En route vers 2022 !

Publié le 27 Avril 2022

Laurent Fabius, président du conseil constitutionnel, a officialisé ce mercredi la réélection d’Emmanuel Macron. Alors, comme dit l’humouriste corrosif Pierre-Emmanuel Barré : bon quinquennat aux chômeurs, aux profs, au personnel hospitalier, aux jeunes et surtout à leurs poumons, aux mamans célibataires, aux femmes enceintes, aux étudiants, aux retraités, aux agriculteurs, aux réfugiés, aux manifestants, aux policiers, aux journalistes, aux lanceurs d’alerte, aux animaux d’élevage, aux animaux sauvages, aux amateurs de jogging… Et finalement, bon quinquennat à Emmanuel Macron parce que sans emploi, sans argent, sans retraites, sans aides sociales, sans soins médicaux, sans espoir, les Français vont être sans pitié…

Mieux vaut être deux fois borgne qu’une fois aveugle !

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #En route vers 2022 !

Publié le 26 Avril 2022

Afin de pouvoir voter aux élections législatives les 12 et 19 juin prochains, n'attendez pas pour vous inscrire sur les listes électorales !

La date limite d'inscription est fixée au mercredi 4 mai 2022 sur internet au vendredi 6 mai au centre administratif ou en mairies annexes.

Inscription sur les listes électorales pour voter aux législatives de 2022 à Aulnay-sous-Bois

Source information et photo : page Facebook de la ville d’Aulnay-sous-Bois

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #En route vers 2022 !

Publié le 25 Avril 2022

Vous pouvez prendre connaissance dans la vidéo ci-dessous des résultats détaillés du 2ème tour des élections présidentielles 2022 à Aulnay-sous-Bois, tel qu’annoncés ce dimanche par le maire Bruno Beschizza.

Inscrits : 44 396

Emargements : 25 983 soit 58,53 %

Votants : 25 981 soit 58,52 %

Abstentions : 18 415 soit 41,48 %

Suffrages exprimés : 23 557 soit 90,67 %

Bulletins blancs (dont enveloppes vides) : 1915 soit 7,37 %

Bulletins nuls : 509 soit 1,96 %

Liste 1 : La République En Marche, Emmanuel Macron avec vous 16 811 voix soit 71,36 %

Liste 2 : Rassemblement National, Marine Le Pen la France qu’on M ! 6 746 voix soit 28,64 %

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #En route vers 2022 !

Publié le 11 Avril 2022

Nombre d’inscrits : 44373

Emargements : 30 423 soit 68,56 %

Votants : 30 425 soit 68,57 %

Abstentions : 13 948 soit 31,43 %

Suffrages exprimés : 29 878 soit 98,20 %

Bulletins blancs (dont enveloppes vides) : 392 soit 1,29 %

Bulletins nuls : 155 soit 0,51%

Liste 1 : Lutte Ouvrière, Nathalie Arthaud 143 voix soit 0,48 %

Liste 2 : Parti communiste français, Fabien Roussel 465 voix soit 1,56 %

Liste 3 : La République En Marche, Emmanuel Macron 5 740 voix soit 19,21 %

Liste 4 : Résistons, Jean Lassalle 423 voix soit 1,42 %

Liste 5 : Rassemblement National, Marine Le Pen 3 822 voix soit 12,79 %

Liste 6 : Reconquête, Eric Zemmour 1 514 voix soit 5,07 %

Liste 7 : L’union populaire, Jean-Luc Mélenchon 15 141 voix soit 50,68 %

Liste 8 : Parti socialiste, Anne Hidalgo 234 voix soit 0,78 %

Liste 9 : Europe Ecologie Les Verts, Yannick Jadot 712 voix soit 2,38 %

Liste 10 : Les Républicains, Valérie Pécresse 1 193 voix soit 3,99 %

Liste 11 : Nouveau Parti anticapitaliste, Philippe Poutou 134 voix soit 0,45 %

Liste 12 : Debout la France, Nicolas Dupont-Aignan : 357 voix soit 1,19 %

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #En route vers 2022 !

Publié le 10 Avril 2022

A la mi-journée ce dimanche, le taux de participation au premier tour de l’élection présidentielle de 2022 s’élevait à moins de 15 % en Seine-Saint-Denis. C’est pour le moment le taux le plus faible de la France Métropolitaine.

Article complet du journal Le Parisien à lire en cliquant : ici

14,71 % de participation à midi en Seine-Saint-Denis pour la présidentielle de 2022

Source photo d’illustration : Wikipédia

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #En route vers 2022 !

Publié le 9 Avril 2022

793 947 électeurs sont appelés aux urnes en Seine-Saint-Denis ce dimanche pour le premier tour de la présidentielle de 2022.

La même interrogation se pose avant chaque scrutin : quel sera le niveau de participation ? Habituellement le 93 vote moins. Ainsi, en 2017, l’abstention avait atteint 27,5 % en Seine-Saint-Denis contre 22,23 % au niveau national.

793 947 électeurs appelés aux urnes en Seine-Saint-Denis pour la présidentielle de 2022

Source photo : Wikipédia

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #En route vers 2022 !

Publié le 8 Avril 2022

Mais pour qui peut-on voter à la présidentielle de 2022 ? Un tiers des électeurs français se poserait encore cette question à seulement quelques heures du premier tour prévu dimanche.

Il faut dire que la campagne électorale a été abominable. Après la crise sanitaire interminable engendrée par la Covid-19, la guerre en Ukraine et la flambée des prix ont occupé le devant de la scène éclipsant tout débat audible et lisible permettant de faire un choix éclairé entre les candidats et les programmes.

Du coup, chacune et chacun s’est exprimé en solitaire comme une boxeuse ou un boxeur dans une salle vide face à son sac de frappe. Cette élection procure ainsi un vrai sentiment de malaise.

Mais ne soyons pas dupes. Ce malaise ne date pas d’hier. Il s’est creusé tel un sillon, au fil du temps, de plus en plus profond, suivant d’une façon étonnante la courbe de nos déficits publics.

Mais pour qui peut-on voter à la présidentielle de 2022 ?

A ce titre, le graphique ci-dessus est éloquent. Depuis 1974, la France s’enlise dans la spirale d’un endettement toujours plus grand. Quels que soient les présidents, leurs gouvernements et leurs couleurs politiques, tous ont entrainé notre pays dans le gouffre immense de la dette. Valéry Giscard d’Estaing, François Mitterrand, Jacques Chirac, Nicolas Sarkozy, François Hollande, Emmanuel Macron, tous ont échoué !

Stricto sensu, la dette n’est pas mauvaise, à condition qu’elle serve à financer des investissements permettant aux générations futures d’envisager un meilleur avenir. Or, en 2022, la situation de la France est calamiteuse. Les chiffres de l’insécurité sont catastrophiques. La police n’est plus respectée. La justice et les prisons sont débordées. Notre armée a été déplumée de ses forces depuis trente ans. Notre système éducatif est à bout de souffle. La Covid-19 a démontré la faiblesse de notre système de santé et l’impuissance de nos chercheurs à fabriquer un vaccin made in France, sans parler des déserts médicaux qui s’étendent. Même notre filière nucléaire, autrefois d’excellence en matière de fourniture énergétique, est désormais en péril dès que les températures descendent légèrement en dessous de zéro degré.

Mais le pire est à venir. En effet, la dette est désormais l’argument massue pour expliquer aux Français qu’ils vont devoir se serrer la ceinture. En clair, cela signifie moins d’indemnités chômage, un âge de départ à la retraite repoussé et des pensions de retraite rabotées, mais aussi des services publics en danger puisque l’Etat devrait encore baisser ses dotations en direction des collectivités territoriales. On pourrait aussi citer ce sentiment d’abandon ressenti aussi bien dans les campagnes que dans nos banlieues. Et quid, enfin, de la pauvreté qui gangrène notre société ?

Bref, aucune candidate ni aucun candidat ne semblent aujourd’hui en mesure de dessiner un cap crédible, un destin prometteur pour la nation en inspirant confiance. Il faut dire que les présidents récents ont trahi beaucoup d’espoirs placés en eux. Nicolas Sarkozy a trahi la droite. François Hollande a trahi la gauche. Emmanuel Macron a donné le coup de grâce en brouillant les lignes pour mieux masquer l’inconstance de ses choix. La France est désormais totalement morcelée. C'est un bateau à la dérive.

Voilà sans doute pourquoi aujourd’hui, un si grand nombre de Français reste indécis. Parce que, comme le titre du roman de Balzac, politique rime désormais avec illusions perdues…        

Mais pour qui peut-on voter à la présidentielle de 2022 ?

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #En route vers 2022 !

Publié le 7 Avril 2022

Echarpe rouge et béret basque, Jean Lassalle, le candidat de la France authentique pour l’élection présidentielle de 2022, s’est rendu dans la cité des 3000 à Aulnay-sous-Bois.

Il a visiblement été accueilli en héros, plusieurs habitants du quartier se prenant volontiers en photo avec lui.

Cette popularité supposée ne s’est cependant pas traduite dans les urnes localement jusqu’à présent. En effet, en 2017, Jean Lassalle n’avait obtenu que 184 voix dans notre commune.

Reste désormais à savoir si son apparente bonhommie, son phrasé si particulier et ses attaques récentes sur les plateaux télé contre le système suffiront à le booster dans notre ville et à l’échelle nationale.

Réponse dimanche soir…

Jean Lassalle en visite dans la cité des 3000 à Aulnay-sous-Bois

Source photo : Facebook

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #En route vers 2022 !

Publié le 28 Mars 2022

Pendant la campagne présidentielle de 2017, les marcheurs étaient aux quatre coins de la 10ème circonscription de Seine -Saint-Denis (Aulnay-sous-Bois, Les Pavillons-sous-Bois, Bondy-sud-est). Leur militantisme avait participé à la victoire d’Emmanuel Macron. Néanmoins, le choix de Billel Ouadah (l’homme au dix partis en dix ans) pour les élections législatives avait refroidi les militants.

La gestion du comité local par Benjamin Giami et Leila Abdellaoui privilégiant l’immobilisme au militantisme, promenade de chien au tractage sur les marchés, absence aux conseils municipaux et notamment celui du budget alors qu’ils sont élus d’opposition LREM, aura motivé les marcheurs à s’émanciper de ce duo pour travailler à une seconde victoire de l’excellent président Emmanuel Macron.

Les Macronistes se mettent en marche à Aulnay-sous-Bois et dans le 93 sans Leila Abdellaoui et Benjamin Giami !

Bien sûr, chers citoyens de la 10éme circonscription de Seine-Saint-Denis, sur la photo il y a des candidats à l’investiture de la LREM pour les élections législatives de 2022.

Avec vous, les marcheurs.

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #En route vers 2022 !

Publié le 22 Mars 2022

A moins de vingt jours du premier tour de l’élection présidentielle, la campagne de terrain bat son plein. Ainsi, ce mardi matin, c’est le candidat de reconquête Eric Zemmour qui a fait une apparition sur le marché de la gare à Aulnay-sous-Bois.  

Vidéo. Eric Zemmour sur le marché de la gare ce mardi à Aulnay-sous-Bois

Source photo : Stanislas Rigault

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #En route vers 2022 !

Publié le 21 Mars 2022

« Je me représente », lâche Alain Ramadier. Le seul membre des Républicains élu à l’Assemblée nationale en 2017 souhaite « pouvoir continuer ce [qu’il a] commencé ». Membre de la commission des affaires sociales et président d’une mission d’information sur l’aide sociale à l’enfance, cet ancien cadre bancaire apprécie la diversité des sujets qu’il est amené à traiter : handicap, autonomie… « Les derniers débats portaient sur les Ehpad et l’affaire Orpea, précise-t-il. Je regrette d’ailleurs qu’il n’y ait pas eu de commission d’enquête à l’Assemblée, contrairement au Sénat. »

Alain Ramadier déplore aussi le report de la loi sur le grand âge et l’autonomie. « On en a parlé très souvent mais on n’a rien pu faire, à part la création de la cinquième branche [de la Sécurité sociale], souligne-t-il. On aurait pu travailler sur cette loi. On a bien trouvé le temps d’adopter des lois plus sociétales comme la PMA pour toutes. Sur l’autonomie, je me souviens de rapports sur les Ehpad datant de 2018, où les difficultés étaient déjà bien établies. »

Ce mandat passé dans l’opposition n’a pas entamé sa volonté. « Je suis plus habitué à siéger dans une majorité (il est aussi conseiller municipal à Aulnay-sous-Bois), même si j’ai siégé pendant 13 ans en tant que conseiller régional sous Jean-Paul Huchon (président socialiste de la région de 1998 à 2015), observe-t-il. Il est vrai que beaucoup d’amendements sont systématiquement retoqués avant discussion car beaucoup de textes sont présentés dans des délais très contraints pour les membres de l’opposition. »

Article complet du journal Le Parisien à lire en cliquant : ici

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #En route vers 2022 !

Publié le 16 Mars 2022

Contrairement à l’affirmation d’un commentateur fantôme, planqué sous le pseudonyme Jean, sur un blog d’opposition municipale, il n’y avait pas 25 personnes à Chanteloup pour la venue de Xavier Bertrand à Aulnay-sous-Bois.

La salle était au contraire bien remplie pour écouter l’actuel président de la région des Hauts de France. Il était entouré du maire Bruno Beschizza, du conseiller départemental Philippe Dallier et du député Jean-Christophe Lagarde.

La salle Chanteloup fait le plein pour la venue de Xavier Bertrand à Aulnay-sous-Bois

La quasi-totalité des présents a été convaincue par les mots de Xavier Bertrand, certains n’hésitant pas à dire en privé qu’il aurait fait un bien meilleur candidat pour représenter les Républicains à l’élection présidentielle.

Mais laissons cela et attendons tranquillement le résultat du premier tour le 10 avril prochain. Il sera alors temps d’en tirer les leçons…

La salle Chanteloup fait le plein pour la venue de Xavier Bertrand à Aulnay-sous-Bois

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #En route vers 2022 !