conseil municipal

Publié le 12 Avril 2021

[BUDGET 2021] La ville d’Aulnay-sous-Bois poursuit son plan pluriannuel d'investissements 2020-2026. En 2021, pas moins 37 millions d'€ sont prévus pour investir aujourd'hui et améliorer votre cadre de vie pour demain.

Budget 2021 : Aulnay-sous-Bois continue d’investir massivement pour aujourd’hui et demain

Plusieurs équipements seront livrés, parmi lesquels le nouveau centre aqualudique, le nouveau Parc Floréal au Vieux-Pays ou encore le terrain de rugby synthétique au Stade du Moulin-Neuf.

 

Budget 2021 : Aulnay-sous-Bois continue d’investir massivement pour aujourd’hui et demain

Le déploiement de la vidéoprotection se poursuivra dans l'ensemble des quartiers pour améliorer votre sécurité.

Budget 2021 : Aulnay-sous-Bois continue d’investir massivement pour aujourd’hui et demain

Les écoles de nos enfants ne seront pas en reste avec pas moins de 6 groupes scolaires qui feront l'objet de lourds travaux d'investissements : Bourg 2, Savigny, Perrières, Nonneville, Fontaine-des-Près et Paul Eluard.

Source information et images : page Facebook de la ville d’Aulnay-sous-Bois

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Conseil municipal

Publié le 30 Mars 2021

Ne revenons pas sur la polémique politicienne entretenue par la gauche au sujet du legs Pecoroni à Aulnay-sous-Bois, mais rappelons en quelques lignes le déroulé de cette histoire.

Au terme de la délibération du 22 septembre 2011, la commune d’Aulnay-sous-Bois a entériné le legs de monsieur Pecoroni. Il comportait un ensemble immobilier situé autour de l’actuelle place Jean-Claude Abrioux.

Le moins que l’on puisse écrire est que la coalition de gauche, conduite par Gérard Ségura, aurait pu montrer sa reconnaissance envers monsieur Pecoroni en prenant au moins la peine de restaurer le caveau de famille.

Or, il a été totalement et honteusement laissé à l’abandon, comme en attestent les trois premières photos, ci-dessous, de ce modeste article.

Legs Pecoroni à Aulnay-sous-Bois : le maire Bruno Beschizza a fait restaurer le caveau de la famille Pecoroni

Les images sont sans appel. Boiseries vermoulues, effritement du ciment et saleté manifeste de l’ensemble.

Legs Pecoroni à Aulnay-sous-Bois : le maire Bruno Beschizza a fait restaurer le caveau de la famille Pecoroni

Alors que l’argent coulait à flots entre 2008 et 2013, comment la gauche n’a-t-elle pas trouvé les moyens de restaurer le caveau de la famille Pecoroni en remerciement pour le legs ?

Legs Pecoroni à Aulnay-sous-Bois : le maire Bruno Beschizza a fait restaurer le caveau de la famille Pecoroni

Rompant avec cet abandon manifeste de l’exécutif mené par Gérard Ségura, c’est donc le maire d’Aulnay-sous-Bois Bruno Beschizza qui a pris les choses en mains et a enfin fait restaurer le caveau de la famille Pecoroni.

Le résultat de la restauration achevée en septembre 2017 est sans appel. Le caveau de la famille Pecoroni a enfin retrouvé sa dignité.

Legs Pecoroni à Aulnay-sous-Bois : le maire Bruno Beschizza a fait restaurer le caveau de la famille Pecoroni

Et ceci pour un coût finalement tout à fait raisonnable puisque les travaux ont coûté à peine plus de 13 000 euros.

 

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Conseil municipal

Publié le 30 Mars 2021

La liste Aulnay En Commun, malgré sa défaite cuisante aux élections municipales de mars 2020 (18% des voix), continue à donner de grandes leçons à tout le monde sur tous les sujets. Comme si chaque mot prononcé par ses élus était parole d’Evangile. Dernier thème en date, l’égalité homme-femme. La conseillère municipale d’opposition, Sylvie Billard, elle-même exclue sans ménagement de la liste Aulnay En Commun, ne perd jamais une occasion de les remettre à leur place.

D’ailleurs, il suffit de regarder la composition des élus d’opposition de la liste Aulnay En Commun au conseil municipal. Trois hommes et une femme, soit un bien bel exemple d’égalité !

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Conseil municipal

Publié le 23 Mars 2021

Lors du conseil municipal du mercredi 10 mars 2021, la Majorité municipale, par la voix de la conseillère municipale Amel Labbas, a présenté un vœu pour répondre à l’urgence sociale et économique qui touche la jeunesse.

Depuis le début de la crise, les collectivités territoriales colmatent les carences d’un Etat défaillant. La ville d'Aulnay-sous-Bois et la région Ile-de-France sont venues dès les premiers instants de cette crise au secours de cette jeunesse oubliée, pour ne pas dire sacrifiée.

Lors de cette intervention, bien loin des incantations et propositions creuses et infinançables de l’opposition, Amel Labbas a tenu à rappeler les mesures concrètes mises en place pour soutenir notre jeunesse. La ville et la région sont au rendez-vous ! Toutefois, ce n’est pas à elles d’assumer la totalité de ce qui relève de l’Etat !

Le maire Bruno Beschizza et la majorité municipale demandent au gouvernement de s’inspirer de la nouvelle mesure portée par Valérie Pécresse qui lance un « Revenu Jeunes Actifs », une aide de 4 000 euros conditionnée au suivi d’une formation.

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Conseil municipal

Publié le 22 Mars 2021

Lors du conseil municipal du 10 mars 2021, la première adjointe au maire et conseillère départementale, Sévérine Maroun, a présenté une délibération très importante pour la ville. En effet, le tant attendu nouveau commissariat de police nationale devrait être construit en 2024. Vous pouvez prendre connaissance en vidéo ci-dessous des détails de la future opération.  

L’Etat souhaite amplifier son action dans le 93. C’est pourquoi, lors d’un comité interministériel organisé en octobre 2019, a émergé un plan intitulé « Etat plus fort en Seine-Saint-Denis ». C’est dans ce contexte qu’un nouveau commissariat de police nationale sera construit à Aulnay-sous-Bois. Sa livraison est prévue au deuxième semestre 2024.

A cette date, les forces de l’ordre auront enfin retrouvé un équipement digne du niveau de leurs missions. Situé actuellement avenue Louis Barrault dans un secteur pavillonnaire, le nouveau commissariat devrait prendre ses quartiers au niveau de l’avenue du Maréchal Juin, à proximité des installations sportives du Moulin Neuf.

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Conseil municipal

Publié le 19 Mars 2021

Vous pouvez prendre connaissance dans la vidéo ci-dessous de l’intervention du député de la Seine-Saint-Denis (Aulnay-sous-Bois / Pavillons-sous-Bois / Bondy-sud-Est) à propos du rapport d’orientation budgétaire 2021 de la ville d’Aulnay-sous-Bois.

Ce débat d’orientation budgétaire s’inscrit dans un contexte de crise sanitaire, sociale et économique. Le déficit de l’Etat a doublé, passant de 93 milliards d’euros à 178 milliards d’euros. C’est 30 milliards d’euros de plus que lors de la crise financière de 2009 à laquelle le président de la République de l’époque, Nicolas Sarkozy, a dû faire face.

Le produit intérieur brut (PIB) de la France a chuté de 8% l’an dernier et 2021 ne s’annonce pas beaucoup mieux. La consommation des ménages est, elle aussi, plus basse avec une diminution de 5,6% en raison notamment des différents confinements, de la fermeture des commerces et des restaurants, de l’absence de visibilité nécessaire à la confiance qui permet le maintien de l’économie.

Derrière la froideur de ces chiffres il y a avant tout des drames humains et familiaux impossibles à résumer par des statistiques.

Le député a, par ailleurs, fustigé le manque de courage politique d’Emmanuel Macron  avec, par exemple, l’absence de réformes structurelles promises, notamment dans le mille-feuille administratif et territorial. Immobilisme, amateurisme et absence de vision pour la France, voilà ce qui résume le quinquennat de l’actuel président de la République et de sa majorité depuis 2017.

Le quoi qu’il en coûte est devenu la justification d’une politique hors sol qui aggrave l’état déjà très précaire de notre pays. Il faudra pourtant tôt ou tard payer la dette publique de l’Etat.

La crise sanitaire a révélé les faiblesses et les lourdeurs de l’Etat, compensées par les collectivités territoriales comme la Région Ile-de-France, l’EPT Paris Terres d’Envol et la ville d’Aulnay-sous-Bois qui ont fait preuve d’innovation, d’initiative pour apporter de vraies réponses aux habitants.

Investir pour l’avenir, pour nos enfants notamment dans la rénovation et l’agrandissement des groupes scolaires de la commune, voilà la feuille de route pour 2021. 35 millions d’euros d’investissements sont ainsi prévus dans les infrastructures de la ville et ceci sans la moindre augmentation d’impôts locaux. La gestion financière d’Aulnay-sous-Bois est claire, responsable, ambitieuse et sera poursuivie tout au long du mandat confié au maire Bruno Beschizza par les Aulnaysiennes et les Aulnaysiens.

   

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Conseil municipal

Publié le 18 Mars 2021

Vous trouverez ci-dessous en vidéo l’intervention de Jacques Chaussat (UDI) sur le rapport d’orientation budgétaire 2021 d’Aulnay-sous-Bois.

L’adjoint au maire a d’abord évoqué la situation nationale et notamment le centralisme de l’Etat qui a indéniablement manqué de flexibilité et d’adaptabilité dans la gestion du Covid-19. C’est ainsi que les communes et en premier lieu celle d’Aulnay-sous-Bois ont dû compenser ses errements et défaillances.

Sur le plan local, il a de nouveau fustigé le bilan désastreux des années Ségura dont l’exécutif a fait exploser les dépenses de fonctionnement et la dette, cette dernière passant de 36 millions d'euros au 31 décembre 2017 à 102,5 millions d'euros en 2013 soit une augmentation de 184%.

Ainsi, toute la bonne gestion financière des maires avant 2008, à savoir celle de Jean-Claude Abrioux et Gérard Gaudron, a été anéantie en seulement 6 ans par la coalition de gauche (Parti Socialiste, Parti Radical de Gauche, Europe Ecologie Les Verts, Parti Communiste). Le plus étrange dans cette histoire, c’est que personne ne leur demande de comptes après ce qui semble constituer un véritable braquage de coffre-fort !

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Conseil municipal

Publié le 17 Mars 2021

La vidéo ci-dessous est un petit bijou. On y entend la conseillère municipale d’opposition, Sylvie Billard, s’exprimer sur les méthodes de la liste Aulnay en commun. Si chacun reste bien entendu libre d’interpréter à sa guise les propos de Madame Billard, ils ont le grand mérite d’éclairer sur les pratiques habituelles de la gauche locale (Parti socialiste, Europe Ecologie Les Verts, Parti Radical de Gauche, Parti Communiste).

Derrière les sourires de façade faussement bienveillants, semblent se cacher en réalité de grands donneurs de leçons aux méthodes archaïques et partisanes qui étouffent le nécessaire renouvellement politique porté par les citoyens.

La France Insoumise avait bien compris la mascarade en se dégageant de la liste Aulnay en commun bien avant le premier tour des élections municipales de mars 2020 (lire ici).

La mise à l’écart forcée de Sylvie Billard est, bien entendu, totalement incompréhensible alors qu’Aulnay en commun se définissait à la base comme affranchie de tout positionnement sectaire en s’inscrivant dans une démarche citoyenne où les idées primaient sur les partis.

De là à penser que la liste Aulnay en commun n’était qu’une sombre supercherie (lire là)…

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Conseil municipal

Publié le 16 Mars 2021

Vous trouverez ci-dessous la vidéo de l’intervention de l’adjointe au maire Sabrina Missour (Alliance Centriste) qui a défendu le rapport d’orientation budgétaire 2021 de la ville d’Aulnay-sous-Bois.

Lors de sa prise de parole, Sabrina Missour est revenue sur les effets du Covid-19 et ses conséquences dramatiques : perte d’emploi, confinement, isolement, difficultés économiques. Elle a rappelé le rôle majeur joué par les collectivités territoriales qui sont restées en première ligne dans la lutte contre la pandémie, à commencer par le personnel communal Aulnaysien dont la mobilisation a été exceptionnelle.

Elle a pointé du doigt les défaillances de l’Etat dans la gestion de la crise sanitaire notamment le manque de masques, de tests et maintenant de vaccins.

La ville d’Aulnay-sous-Bois s’est donc mobilisée avec l’ouverture d’un centre de dépistage au stade du Moulin Neuf, la mise en place de protocoles sanitaires stricts dans les écoles ou encore le soutien financier à destination des acteurs locaux (commerces, associations…).

Aulnay-sous-Bois est une ville où la rigueur budgétaire impulsée depuis 2014 a permis de s’adapter avec souplesse et réactivité au contexte aussi inédit que gravissime généré par le virus qui frappe le pays.  La commune a dû compenser la rigidité et le manque d’anticipation de l’Etat.

Ainsi, par exemple,  un centre de vaccination a été ouvert en un temps record au gymnase Pierre Scohy grâce à la mobilisation de 60 agents. La ville a fourni le matériel informatique, le personnel administratif, les repas, les barnums, Le préfet de la Seine-Saint-Denis a d'ailleurs félicité le maire Bruno Beschizza et tous les agents de la ville pour ce tour de force.

En conclusion, Sabrina Missour a défini Aulnay-sous-Bois comme une ville qui s’adapte, une ville qui protège, une ville qui prospère…

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Conseil municipal

Publié le 15 Mars 2021

Vous pouvez prendre connaissance ci-dessous de la vidéo de présentation du rapport d’orientation budgétaire 2021 de la commune d’Aulnay-sous-Bois par l’adjoint aux finances Stéphane Fleury.

Sont abordés notamment : l’impact de la Covid-19 sur les finances de la ville. Ainsi, par exemple, l’achat de masques aura coûté 661 779 euros alors que la compensation de l’Etat n’aura été que de 169 213 euros soit un taux de remboursement de 25%.

Le soutien de la municipalité aux acteurs locaux : commerçants, culture, associations, clubs sportifs, centre communal d’action sociale.

L’atterrissage satisfaisant du compte administratif 2020 et son épargne brute de 11 603 000 euros.

L’attractivité fiscale d’Aulnay-sous-Bois : 3ème taxe foncière la plus basse parmi les 40 villes du département. 9ème taxe d’habitation la plus basse parmi les 40 villes du département.

Les mesures prises en faveur du pouvoir d’achat des agents communaux : prime exceptionnelle Covid-19 de 391 988 euros, 627 000 euros pour la poursuite du Parcours Carrières et Rémunérations (PPCR) et de l’harmonisation du régime indemnitaire.

Le profil de la dette, totalement sécurisé.

Le programme d’équipement 2021 avec 6,7 millions d’euros pour les espaces publics, 5 millions d’euros pour le nouveau stade nautique, 3,2 millions d’euros pour le patrimoine bâti, 2,9 millions d’euros pour la rénovation de l’école du Bourg 2, 1,7 millions d’euros pour la sécurité et la vidéosurveillance ou encore 1,5 millions d’euros pour le terrain synthétique de rugby au stade du Moulin Neuf.

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Conseil municipal

Publié le 11 Mars 2021

Le conseil municipal s’est ouvert hier soir par une élection. Daouda Sanogo est ainsi redevenu adjoint au maire de la ville d’Aulnay-sous-Bois. Un événement logique puisqu’il occupait déjà cette fonction lors du premier mandat du maire Bruno Beschizza.

Daouda Sanogo redevient adjoint au maire à Aulnay-sous-Bois

Même si le retour de l’écharpe tricolore sur son épaule survient après la triste disparition du regretté Nasser Bouzar, cette situation ne souffre aucune contestation.

Saluons d’ailleurs au passage le bel esprit d’équipe des autres conseillers municipaux masculins qui ont très bien compris le sens symbolique de cette opération et n’ont donc pas harcelé le maire Bruno Beschizza par téléphone et dans son bureau pour devenir adjoint au maire. Cela aurait vraiment été indécent.

Source information et image : compte Twitter de la ville d’Aulnay-sous-Bois

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Conseil municipal

Publié le 19 Février 2021

Tu es aulnaysien ? Tu as entre 16 et 20 ans ? Rejoins le Conseil Municipal des Jeunes d'Aulnay-sous-Bois et fais bouger ta Ville ! Rendez-vous sur le site internet de la Ville pour déposer ta candidature.

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Conseil municipal

Publié le 5 Décembre 2020

Vous trouverez ci-dessous la déclaration du maire d’Aulnay-sous-Bois Bruno Beschizza suite à la disparition de son adjoint Nasser Bouzar.

 

Disparition de Nasser Bouzar adjoint au maire de la ville d’Aulnay-sous-Bois

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Conseil municipal

Publié le 15 Septembre 2020

A l’instar du premier ministre britannique Boris Johnson, par exemple, le maire d’Aulnay-sous-Bois Bruno Beschizza a été testé positif au Covid-19. Il n’a pour le moment développé aucun symptôme de la maladie. La rédaction d’Aulnaylibre.com lui souhaite bien entendu un prompt rétablissement. Vous pouvez prendre connaissance ci-dessous des quelques mots rédigés par l’édile sur son profil Facebook.

« J’ai été informé être une personne contact d’une personne testée positivement au COVID-19. Je suis donc allé me faire tester. Le résultat du test à la COVID-19 s’est révélé positif bien que je n’ai, à l’heure actuelle, développé aucun symptôme.

Conformément aux recommandations sanitaires, je respecterai ainsi une période d’isolement cette semaine, jusqu’à lundi prochain. Les membres de mon entourage proche familial et professionnel, susceptibles d’être positifs, ont aussi été contactés afin qu’eux aussi puissent se faire dépister.

Bien évidemment, je continuerai à assumer mes fonc tions de maire durant cette période d’isolement. Je souhaite qu’elle soit aussi productive que possible au service des Aulnaysiennes et des Aulnaysiens, par téléphone et visio-conférence, pour la santé de toutes et tous.

Prenez-soin de vous et de vos proches ».

Source information compte Facebook de Bruno Beschizza / Source photo : site internet de la ville d’Aulnay-sous-Bois

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Conseil municipal

Publié le 16 Juillet 2020

[SOLIDARITÉ] Durant la crise sanitaire du COVID-19, plusieurs centaines d'agents de la  Ville d'Aulnay-sous-Bois ont été particulièrement mobilisés afin d'assurer la continuité des services publics, mais aussi afin de prendre en charge les plus fragiles dans un contexte économique et social difficile. Afin de les récompenser pour leur engagement, le Maire Bruno Beschizza a proposé au conseil municipal du mercredi 8 juillet de voter une prime exceptionnelle allant jusqu'à 1.000€ pour le personnel communal. 

Une prime pour les agents municipaux mobilisés pendant la crise sanitaire du Covid-19 à Aulnay-sous-Bois

Source information et image : compte Facebook de la ville d’Aulnay-sous-Bois

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Conseil municipal

Publié le 30 Mai 2020

Lors du conseil municipal de mercredi dernier, le membre de l’opposition Alain Amédro a tenté d’alimenter une polémique sur l’augmentation de l’indemnité des élus de la majorité à Aulnay-sous-Bois.

Il semblerait, pourtant, que monsieur Amédro ait fait preuve à la fois d’imprécision et d’amnésie. En effet, ce dernier a évoqué des augmentations de l’ordre de 23 ou 17% alors qu’elles sont en réalité de 14% pour l’ensemble des élus de la majorité.

Par ailleurs, Alain Amédro semble avoir oublié qu’entre 2008 et 2009 son indemnité d’adjoint au maire de Gérard Ségura avait été revalorisé de près de 30%, alors même que la France traversait une crise économique et financière brutale et sans précédent !

Vous trouverez ci-dessous une lettre de la majorité municipale qui remet Alain Amédro à sa place !

Polémique sur l’augmentation de l’indemnité des élus à Aulnay-sous-Bois : la majorité municipale remet Alain Amédro à sa place !

Robert Ferrand

Source lettre : communiqué de la majorité municipale d’Aulnay-sous-Bois

 

Voir les commentaires

Rédigé par Robert Ferrand

Publié dans #Conseil municipal

Publié le 28 Mai 2020

Hier soir, la vie politique locale a repris son cours avec l’installation du conseil municipal à Aulnay-sous-Bois. Sans public, l’ambiance était forcément très différente de celle de 2014. La séance s’est donc déroulée dans un calme olympien, le maire Bruno Beschizza imposant d’entrée sa marque de fabrique historique : professionnalisme et humilité.

En début de soirée, l’opposition « de gauche » a bien tenté de lancer quelques piques (comme Christian), mais elles ont sonné creux comme des coups d’épée dans l’eau. En effet, l’abstention élevée au premier tour de l’élection du 15 mars 2020 ne saurait remettre en cause la validité du scrutin. Certes, le contexte de crise sanitaire a sans doute eu un impact sur la participation mais la victoire de Bruno Beschizza, arrivé en tête dans la totalité des bureaux de vote, demeure incontestable.

Par ailleurs, le climat supposé nauséabond de la campagne électorale n’a épargné personne. Le maire a subi un flot continu de tracts anonymes distribués dans les boîtes aux lettres sans que cela ne semble émouvoir l’actuelle opposition. Dans ce contexte, aucun camp ne peut être formellement pointé du doigt.

C’est anecdotique, mais le faux blog d’information, en réalité d’opposition municipale à la solde de la liste Aulnay En Commun, s’est senti visé lorsque Bruno Beschizza a évoqué ces pseudo-journalistes qui salissent le nom des gens en se prenant pour les juges d’un tribunal. Le scrutin du 15 mars aura eu le mérite de démontrer que ledit blog n’a pas la moindre influence sur les résultats électoraux locaux.

Enfin, concernant certaines délibérations ayant fait débat, Bruno Beschizza a rappelé qu’elles étaient récurrentes, de pure forme et qu’elles ne posaient aucun problème lorsque d’autres maires présidaient le conseil municipal. Mais c’est bien connu, quand on est dans l’opposition on est souvent frappé d’amnésie subite !

Quant à l’opposition « Macroniste », elle a tenté de se donner une stature plus nationale, sans doute en prévision de l’élection présidentielle de 2022. Evoquant, la pandémie du Covid-19, elle a salué l’action responsable du président et de son gouvernement dans cette gestion de crise inédite. Les familles des 28 596 victimes, à ce jour en France, apprécieront sans doute…

Le reste du conseil municipal, malgré des procédures de vote aménagées, s’est déroulé avec fluidité en respectant l’ordre du jour. Bruno Beschizza a prononcé le premier discours de la nouvelle mandature. Il a rappelé son rôle de rassembleur. Il est en effet le maire de toutes les Aulnaysiennes et de tous les Aulnaysiens quel que soit le quartier, comme l’a prouvé sa suprématie dans la totalité des bureaux de vote en mars dernier.  Son action s’inscrira donc dans la continuité du bilan du mandat précédent avec comme ligne de mire l’attractivité et le rayonnement de notre commune.

 Vidéos. Bruno Beschizza entame son second mandat de maire d’Aulnay-sous-Bois

Deux vidéos sont actuellement disponibles sur la chaîne YouTube de la mairie d’Aulnay-sous-Bois pour revivre ce moment : l’élection du maire et des adjoints, la totalité du conseil municipal.

Robert Ferrand

Voir les commentaires

Rédigé par Robert Ferrand

Publié dans #Conseil municipal

Publié le 26 Mai 2020

[NOUVELLE MANDATURE] 🗳 Suite aux élections municipales du 15 mars 2020, les nouveaux membres du conseil municipal se réuniront ce mercredi 27 mai à 20h à la Salle Pierre Scohy pour une séance d'installation de la nouvelle mandature 2020-2026.

 En raison de l'épidémie de COVID-19, la séance se tiendra sans public. Elle sera à suivre en direct sur le site internet de la Ville d'Aulnay-sous-Bois 👉 en cliquant : ici

Un conseil municipal d’installation sans public le 27 mai 2020 à Aulnay-sous-Bois par cause de Covid-19

Source information et image : compte Facebook de la ville d’Aulnay-sous-Bois

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Conseil municipal

Publié le 22 Mai 2020

Le premier conseil municipal, dit d’installation, est programmé le mercredi 27 mai 2020 à 20h à Aulnay-sous-Bois.

Comme en 2014 il se déroulera au gymnase Pierre Scohy mais, cette fois-ci à huis clos, compte-tenu de la crise sanitaire liée au Coronavirus. Il sera toutefois diffusé en direct par vidéo sur le site de la ville, comme c’est l’habitude.

L’ordre du jour appelle l’élection du maire, la fixation du nombre des adjoints au maire, l’élection des adjoints au maire, les délégations du conseil municipal au maire, la désignation des conseillers du territoire à l’EPT Paris Terres d’Envol, l’indemnité des élus et enfin l’élection des membres de la commission d’appel d’offres

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Conseil municipal

Publié le 12 Mai 2020

L’annonce est tombée cet après-midi. Les maires élus dès le premier tour de l’élection du 15 mars dernier ont reçu le feu vert pour l’installation des nouveaux conseils municipaux. Elle a été fixée entre les 23 et 28 mai 2020. D’ici une quinzaine de jours nous en saurons donc plus sur les délégations des uns et des autres.

En attendant, il n’est sans doute pas inutile de rappeler les résultats du scrutin qui ont conduit à la réélection du maire d’Aulnay-sous-Bois, Bruno Beschizza, dès le premier tour :

Bruno Beschizza, liste « Vivre Aulnay avec Bruno Beschizza » : 59,33% des voix soit 44 élus

Fleury Drieu, liste « Aulnay en commun » : 18,33% des voix soit 5 élus

Benjamin Giami, liste « Aulnay plus fière, plus forte » : 14,87% des voix soit 4 élus

Les autres listes n’auront pas de représentants au conseil municipal, Raoul Mercier (liste Démocraite représentative - citoyenne intergénérationnelle) réunissant 3,90% des voix, Bruno Beaufils (Lutte Ouvrière) 2,13% et Sylvie Guy (Aulnay 100% service public 1,41%).

Robert Ferrand

Voir les commentaires

Rédigé par Robert Ferrand

Publié dans #Conseil municipal

Publié le 19 Mars 2020

Suite à l’avis du conseil scientifique, le Premier ministre vient d’annoncer au Sénat le report de la tenue des conseils municipaux d’installation. En effet, ceux-ci devaient se tenir d’ici dimanche pour les communes - comme dans notre ville d’Aulnay-sous-Bois - où le conseil municipal a été constitué dès le premier tour.

Il est donc procédé à une prorogation des mandats des élus sortants pour l’ensemble des communes de France.

Bien évidemment, cela ne change en rien le résultat de l’élection qui a eu lieu dimanche dernier. L’élection est validée.

Si l’on s’en réfère aux propos du Premier ministre, après consultation du conseil scientifique, celles et ceux qui ont été élus ce dimanche 15 mars 2020 seront officiellement installés à la fin de la période de crise sanitaire.

La séance d’installation programmée initialement à huis clos ce samedi 21 mars 2020 à 10h salle Pierre Scohy est donc annulée.

Source photo : site internet de la ville d'Aulnay-sous-Bois 

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Conseil municipal

Publié le 2 Janvier 2019

Dans une vidéo postée sur le compte YouTube de la ville d'Aulnay-sous-Bois, le maire Bruno Beschizza a présenté ses voeux 2019 aux habitants. 

Il leur souhaite santé, bonheur et réussite.

 

 

Dans son discours, l'édile a d'abord évoqué le contexte national à travers la tragédie du marché de Noël à Strasbourg ou le climat social troublé auquel fait face l'actuel président de la République, Emmanuel Macron. Il espère que l'année 2019 soit placée sous le triple signe de l'apaisement, l'unité et l'équité.

Bruno Beschizza a ensuite abordé les thèmes locaux à la fois en termes d'événements et de réalisations : célébration du centenaire de la guerre 14-18, centre de supervision urbain de la police municipale, dédoublement des voies du pont de la Croix Blanche, SMJ pour les jeunes dans le secteur des Etangs-Merisiers, maison des projets et du patrimoine rue Charles Dordain, Espace Averino, ainsi que le début de la transformation du site PSA avec déjà la création de centaines d'emplois.

Il a enfin cité les projets à venir, énoncés en début de mandat et qui se concrétiseront dans les tous prochains mois : équipement multifonctionnel du quartier Balagny, nouveau centre aquatique sélectionné comme lieu d'entrainement pour les prochains JO 2024 de Paris et le réaménagement complet de la place Jean-Claude Abrioux.

Il a conclu en réaffirmant sa volonté de continuer à faire d'Aulnay-sous-Bois une belle et grande ville. A la fois plus sure et plus propre, mais aussi festive et dynamique.

Source vidéo : compte YouTube de la ville d'Aulnay-sous-Bois

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Conseil municipal

Publié le 20 Décembre 2018

A l’approche des fêtes de fin d’année, Emmanuel Macron a réalisé un véritable tour de magie ! De président de la République, il s’est transformé en père Noël, distribuant les milliards d’euros comme d’autres enfilent les perles.

Oubliées les belles résolutions affichées en début de mandat sur la maitrise des dépenses publiques. Suite aux mesures d’urgence sur le pouvoir d’achat, le déficit de l’Etat pourrait ainsi franchir la barre des 100 milliards d’euros l’année prochaine pour atteindre 107,5 milliards.

La dette pourrait franchir le seuil symbolique des 100% du PIB. En effet, en 2019, l’Etat s’apprête à dépenser 37% de plus qu’il n’encaisse de recettes. La France deviendrait alors le seul pays de la zone euro à afficher un déficit supérieur à la limite des 3%.

Le rassemblement pour Aulnay de Benjamin Giami brille par son absence au conseil municipal d’Aulnay-sous-Bois !

Hier soir, Benjamin Giami, Mohamed Ayyadi et Leila Abdellaoui ont, eux aussi, tenté un tour de magie pendant le conseil municipal à Aulnay-sous-Bois. Ils se sont transformés en petites bouteilles d’eau surmontées d’un gobelet blanc en forme de chapeau. Malheureusement pour eux, n’est pas David Copperfield qui veut. Ce tour de passe-passe n’a pas masqué l’absence des représentants du rassemblement pour Aulnay (En Marche et Agir) lors de la séance.

C’est Miguel Hernandez, conseiller municipal PCF, qui a ouvert les hostilités sur les réseaux sociaux d’un Tweet cinglant : « les représentants macroniens au conseil municipal d’Aulnay-sous-Bois ont préféré déserter leurs sièges plutôt que d’affronter les opposants à la politique de Jupiter ».

Il faut dire que les questions ne manquent pas depuis cette distribution par le chef de l’Etat de milliards d’euros tombés du camion. Qui va compenser ces dépenses nouvelles ? Les contribuables via une hausse d’impôts déguisée et alambiquée ? Les collectivités locales alors qu’elles ont déjà été saignées à blanc par la baisse des dotations ?

Autre sujet d’inquiétude soulevé en fin de conseil municipal par Guy Challier, conseiller municipal PS : quid de la réforme territoriale promise par Emmanuel Macron ? En effet, le mille-feuille actuel en Ile-de-France, composé du niveau municipal (mairie), territorial (EPT), métropolitain (MGP), départemental et régional est aussi illisible que fragile financièrement.

Le maire d’Aulnay-sous-Bois, Bruno Beschizza, a également souligné le flou entretenu par le président de la République sur cette question. Il aurait bien volontiers proposé à Benjamin Giami, Mohamed Ayyadi ou Leila Abdellaoui d'apporter des précisions sur le sujet mais difficile de donner la parole à des chaises vides.

Quoi qu’il en soit, le rassemblement pour Aulnay, présidé par Benjamin Giami, a brillé par son absence hier soir…

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Conseil municipal

Publié le 15 Novembre 2018

Dans un conseil municipal d'une durée relativement courte, c'est le sujet qui a généré le plus de débat : le CDG Express !

Un blog dit d'information, mais en réalité fortement politisé, avait tenté de monter en épingle une polémique à ce sujet (voir notre article ici). Et bien, ce matin, on a envie d'écrire : tout ça pour ça !

En effet, après un nombre d'échanges conséquent où chaque groupe politique a pu longuement présenter son point de vue, la position des élus locaux est désormais claire et sans équivoque. Au moment de se prononcer ils ont voté contre le projet de CDG Express à l'unanimité. 

Il incombe maintenant aux autres villes du Territoire Paris Terres d'Envol, à savoir Drancy, Dugny, Le Blanc-Mesnil, Le Bourget, Sevran, Tremblay-en-France, Villepinte, de prendre leur responsabilité et de se prononcer publiquement sur le projet de CDG Express.

A Aulnay-sous-Bois, en 2016 comme aujourd'hui, c'est NON !

Source photo : site internet de la ville d'Aulnay-sous-Bois

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Conseil municipal

Publié le 14 Novembre 2018

Ces derniers jours ont fait l'objet d'une certaine agitation à propos du projet de liaison directe entre l'aéroport Roissy Charles de Gaulle et la gare de l'Est à Paris, appelé communément CDG Express. C'est ainsi qu'une délibération relative à ce sujet et prévue initialement à l'ordre du jour du conseil de Territoire Paris Terres d'Envol de lundi dernier a finalement été retirée. 

Les Tic et Tac de la blogosphère locale officiant sur MonAulnay.com se sont notamment emparés de la question mais l'ont traitée de manière partielle mais surtout très partisane.

Selon eux, en effet, le maire d'Aulnay-sous-Bois Bruno Beschizza serait en faveur du projet de CDG Express, mais aurait retiré ladite délibération face à "des pressions". 

Tout d'abord, Bruno Beschizza n'a jamais été en faveur du projet de CDG Express. En effet, dès juillet 2016, il écrivait au président de la commission d'enquête publique du CDG Express en émettant de forts doutes quant à l'opportunité d'une telle réalisation (voir la lettre ci-dessous).

"Alors que l'argument du manque de moyens ne cesse d'être invoqué lorsqu'il s'agit d'améliorer les conditions de transport sur la ligne du RER B qui dessert une population nombreuse, entre autres, sur notre ville d'Aulnay, il est difficilement acceptable que des financements soient mobilisés prioritairement et dans un délai rapide pour la création d'une nouvelle ligne ferroviaire à l'horizon 2023" écrit-il ainsi.

 

Le maire d'Aulnay-sous-Bois Bruno Beschizza n'a jamais été en faveur du CDG Express

Plus loin encore dans la missive, les réserves du maire sont encore plus nettement exprimées.

"Je redoute des répercussions de la liaison du CDG Express telle, la déportation des lignes B sur une voie intermédiaire lors de la maintenance des voies. Or, la gare d'Aulnay-sous-Bois qui dessert toutes les gares jusqu'à Paris gare du nord ainsi que celles à destination du T4 et des axes Roissy CDG / Mitry-Claye constitue un pôle d'échange majeur par lequel transitent chaque jour des milliers de voyageurs. Je souligne également l'importance du maintien de l'arrêt à Aulnay-sous-Bois de la ligne K.

Il ne faudrait pas que cette liaison du CDG Express qui, selon une estimation, accueillera environ 50 000 usagers/jour se réalise au détriment des conditions de transport des 856 000 usagers qui empruntent chaque jour la ligne du RER B" poursuit-il.

 

Le maire d'Aulnay-sous-Bois Bruno Beschizza n'a jamais été en faveur du CDG Express

Cette lettre ne peut pas être plus claire ni plus explicite. Le maire d'Aulnay-sous-Bois Bruno Beschizza a très clairement pris position contre le CDG Express dès 2016. 

 

Le maire d'Aulnay-sous-Bois Bruno Beschizza n'a jamais été en faveur du CDG Express

Ainsi, et contrairement à ce qu'affirment les rédacteurs de MonAulnay.com, Bruno Beschizza a exprimé très tôt (dès 2016) ses réserves quant au CDG Express. Il n'a pas reculé devant la moindre pression lundi soir en conseil de Territoire. Il laisse au contraire chacune des huit villes composant le Territoire Paris Terres d'Envol (Aulnay-sous-Bois, Drancy, Dugny, Le Blanc-Mesnil, Le Bourget, Sevran, Tremblay-en-France, Villepinte) le choix de se prononcer et prendre ses responsabilités quant à ce projet dans leurs conseils municipaux respectifs. Il sera temps alors d'envisager une position commune au sein du Territoire.

Justement, à propos de position, le conseil municipal d'Aulnay-sous-Bois s'apprête à voter NON à ce projet ce soir en conseil municipal, preuve que le maire de la ville n'a pas changé d'opinion depuis 2016.

On savait que certains rédacteurs de MonAulnay.com écrivaient avec leurs pieds, mais dans ce cas précis du CDG Express ils ont franchi une étape supplémentaire. Non seulement ils ont laissé croire que le maire d'Aulnay-sous-Bois était en faveur de ce projet alors que, dès 2016, il le dénonçait ! Mais ils ont aussi sous-entendu que Bruno Beschizza aurait cédé à des pressions (des pressions dont ils sont bien incapables d'indiquer la source au demeurant !), alors qu'il n'en est évidemment rien. 

Alors, maladresse, incompétence, volonté assumée de désinformer, attitude partisane affichée au grand jour en vue de nuire à Bruno Beschizza et à son équipe municipale ? Chacun son opinion. Quoi qu'il en soit, il devient de plus en plus évident que MonAulnay.com est de moins en moins un blog d'information...

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Conseil municipal