culture

Publié le 15 Janvier 2022

L’Association des Peintres et Sculpteurs Aulnaysiens, connue sous l’acronyme APSA, expose à l’espace Gainville d’Aulnay-sous-Bois jusqu’au 30 janvier 2022. Le thème est le corps en mouvement.

 

Exposition sur le corps en mouvement espace Gainville à Aulnay-sous-Bois

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Culture

Publié le 14 Janvier 2022

Kery James vous donne rendez-vous au Nouveau Cap le vendredi 21 janvier 2022 à 20h30 pour un show intimiste, profond, sans artifices où il revisitera les titres les plus poignants de son répertoire.

Kery James au Nouveau Cap à Aulnay-sous-Bois le 21 janvier 2022

Source information et image : compte Twitter de la ville d’Aulnay-sous-Bois

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Culture

Publié le 13 Janvier 2022

Dans le cadre de l’événement « Semaine(s) de l’humour » Tanguy Pastureau sera au théâtre Prévert d’Aulnay-sous-Bois le jeudi 20 janvier 2022 à 20h30 pour son spectacle « Tanguy Pastureau n’est pas célèbre ». Il y raconte les déboires des célébrités d’hier et d’aujourd’hui et démontre l’intérêt de rester anonyme…

Tanguy Pastureau au théâtre Prévert à Aulnay-sous-Bois le 20 janvier 2022

Source information et image : compte Twitter de la ville d’Aulnay-sous-Bois

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Culture

Publié le 12 Janvier 2022

Préparez-vous à une immersion au cœur des plus grands spectacles musicaux français et internationaux avec un grand show des comédies musicales le mardi 18 janvier 2022 à 20h30 au Nouveau Cap.

Pour en savoir plus sur cet événement cliquez : ici

Les comédies musicales à l’honneur au Nouveau Cap à Aulnay-sous-Bois

Source information et image : compte Twitter de la ville d’Aulnay-sous-Bois

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Culture

Publié le 12 Janvier 2022

Cette semaine le cinéma Jacques Prévert d’Aulnay-sous-Bois vous propose à nouveau une programmation riche et variée.

A l’affiche notamment : Où est Anne Frank !, Mes très chers enfants ou encore Madeleine Collins.

Le programme complet est accessible en cliquant : ici

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Culture

Publié le 11 Janvier 2022

L’heure musicale de ce mardi 11 janvier 2022 à Aulnay-sous-Bois mettra à l’honneur le jazz avec The Babic Quartet qui en interprétera de nombreux standards.

Alors rendez-vous au conservatoire de musique à 20h30. Le concert est gratuit.

Le jazz à l’honneur avec The Babic Quartet à Aulnay-sous-Bois

Source information et image : compte Twitter de la ville d’Aulnay-sous-Bois

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Culture

Publié le 11 Janvier 2022

L’industrie cinématographique a été particulièrement touchée par la crise sanitaire. C’est pourquoi, afin de redécouvrir des films de l’année 2021, le cinéma UGC Parinor d’Aulnay-sous-Bois propose des séances à prix doux soit 3,50 euros le long métrage.

Voici la liste des 17 films concernés par cette opération.

  • The Father
  • Nomadland
  • Les 2 Alfred
  • Annette
  • Titane
  • La loi de Téhéran
  • BAC nord
  • Drive my car
  • Une histoire d’amour et de désir
  • Boîte noire
  • Dune
  • Eiffel
  • Julie (en douze chapitres)
  • Illusions perdues
  • Compartiment n°6
  • Aline
  • L’événement 

Article complet de Actu.fr à lire en cliquant : ici

Source information : Actu.fr

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Culture

Publié le 10 Janvier 2022

Le conservatoire d’Aulnay-sous-Bois est ravi de vous accueillir pour une nouvelle année riche en évènements !

À vos agendas

Lundi 10 janvier - 18h

«Carte blanche à...» - CONCERT D’ÉTUDIANTS

Mardi 11 janvier - 20h30

L’Heure Musicale - THE BABIC QUARTET

Mardi 18 janvier - 20h30

L’Heure Musicale - CONCERT DU NOUVEL AN

Samedi 22 janvier - 17h

Concert Empreintes

La belle programmation du conservatoire d’Aulnay-sous-Bois pour le mois de janvier 2022

Du 24 au 29 janvier

Semaine de la création - « Créons tous ensemble »

Mardi 25 janvier - 20h30

L’Heure Musicale - RÉSONANCES D’UN AUTRE MONDE

Entrée libre et passe sanitaire obligatoire

Pour plus d’informations cliquez : ici

La belle programmation du conservatoire d’Aulnay-sous-Bois pour le mois de janvier 2022

Source information et images : page Facebook de la ville d’Aulnay-sous-Bois

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Culture

Publié le 9 Janvier 2022

Le 28 janvier 2022 à 20h30 au cinéma Jacques Prévert d’Aulnay-sous-Bois sera projeté le premier film de Steve Tientcheu intitulé La Chimère.

La Chimère de Steve Tientcheu le 28 janvier 2022 au cinéma Prévert d’Aulnay-sous-Bois

Vous pouvez également voir ci-dessous la vidéo d’un entretien avec Steve Tientcheu qui évoque notamment la genèse de ce court-métrage mais aussi sa volonté de faciliter et démocratiser l'accès aux métiers du cinéma. 

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Culture

Publié le 9 Janvier 2022

Après le succès phénoménal de « Ce monde est cruel » et son concert triomphal à Bercy en 2019, le rappeur d’Aulnay-sous-Bois Vald a annoncé la sortie de son nouvel album « V » le 4 février 2022.

Pour faire patienter les fans, il a mis en ligne, hier, le clip d’un nouveau titre intitulé « Anunnaki ». Anunnaki désignerait un groupe de dieux dans la mythologie mésopotamienne.

Vidéo. Aulnay-sous-Bois : le nouveau clip de Vald Anunnaki interdit aux moins de 18 ans !

Le clip, qui a coûté 50 000 euros, jouit d’une production quasi-Hollywoodienne avec des effets spéciaux tout à fait impressionnants, mais le corps en décomposition de chair sanguinolente de Vald a semble-t-il fait réagir YouTube qui a décidé de l’interdire aux moins de 18 ans.

Une décision qui a quelque peu agacé Vald...  

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Culture

Publié le 7 Janvier 2022

« Baby mama 2.0… Dieu merci », dit-elle sur Instagram. La chanteuse Aya Nakamura annonce ce jeudi sur les réseaux sociaux, avoir mis au monde un deuxième enfant, une fille.

Dans une photographie diffusée auprès de ses 2,8 millions d’abonnés dans l’après-midi, l’artiste a dévoilé un cliché de son bébé - dont le visage est dissimulé -, ainsi qu’une photo d’elle aux côtés de son compagnon et père de l’enfant, le producteur Vladimir Boudnikoff.

Article complet du journal Le Parisien à lire en cliquant : ici

La chanteuse d’Aulnay-sous-Bois Aya Nakamura maman pour la deuxième fois

Source information : journal Le Parisien / Source image d’illustration : Aulnaylibre.com

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Culture

Publié le 7 Janvier 2022

On la connaît surtout pour ses chansons et sa chaîne Youtube où elle cumule plus de 25 millions de vues ! Pour cette nouvelle année, c'est sur scène que Lola Dubini vous invite à son spectacle prévu le vendredi 14 janvier à 20h30 au théâtre Jacques Prévert

Pour en savoir plus cliquez : ici

Lola Dubini au théâtre Jacques Prévert d’Aulnay-sous-Bois le 14 janvier

Source information et image : page Facebook de la ville d’Aulnay-sous-Bois

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Culture

Publié le 5 Janvier 2022

Mardi 11 janvier 2022 à 20h30, au théâtre Jacques Prévert, revivez les combats pour les femmes, pour la paix, pour la mémoire grâce au spectacle SIMONE VEIL « LES COMBATS D’UNE EFFRONTÉE » de Christina Reali.

Pour en savoir plus sur ce spectacle cliquez : ici

Simone Veil au théâtre Jacques Prévert à Aulnay-sous-Bois le 11 janvier 2022

Source information et image : page Facebook de la ville d’Aulnay-sous-Bois

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Culture

Publié le 31 Décembre 2021

Afin de terminer l’année 2021 en beauté, nous vous proposons ci-dessous la vidéo du concert Requiem XIX par Laurent Couson donné en clôture du marché de Noël à Aulnay-sous-Bois

En clôture du Marché de Noël, la Ville d’Aulnay-sous-Bois a pu accueillir la nouvelle création de Laurent Couson, Requiem XIX. L'arrivée mondiale de la crise de la Covid-19 a soulevé de multiples questions sur la vie, la solitude devant la mort, le renouvellement et l'étude de soi. Écrite pendant le confinement du printemps 2020, cette œuvre inspirée du mythe de la tour de Babel apporte un message d’espoir et célèbre la vie. Pour ce concert gratuit, Laurent Couson dirigeait la soprano Marion Tassou, les chœurs Pro Homine et Al Fin Voce et l’ensemble instrumental Magnifica.

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Culture

Publié le 31 Décembre 2021

Difficile de ne pas terminer l’année 2021 en musique. Et qui dit musique dit forcément rap. C’est pourquoi nous vous proposons ci-dessous le premier clip du projet « Mort ou vif » sorti le 26 décembre dernier. Criisto, accompagné d’une foule de featuring à savoir C.o.r Goulag Tuco Malty Rocket Little Anonyme Dooma, le consacre à notre bonne ville d’Aulnay-sous-Bois et c’est du lourd…  

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Culture

Publié le 28 Décembre 2021

Il fait doux mais le temps est pluvieux. Alors la semaine du 29 décembre 2021 au 2 janvier 2022 est particulièrement propice pour aller au cinéma. Comme toujours à Jacques Prévert la programmation est variée et éclectique.

« Les Tuche 4 », mais aussi le dernier Pedro Almodovar « Madres Paralelas » en version originale sous-titrée, « Les choses humaines » d’Yvan Attal qui aborde un thème particulièrement d’actualité ces temps-ci, le troublant « Une femme du monde » avec Laure Calamy, césar de la meilleure actrice 2021 et enfin le documentaire « Animal » qui aborde notamment le changement climatique et l’extinction de masse des espèces vivantes.

Pour consulter le programme complet cliquez : ici

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Culture

Publié le 23 Décembre 2021

En filmant les riverains de la ligne du RER B, Alice Diop dresse le portrait sensible d’une France périphérique, diverse et peu représentée. Le documentaire actuellement visible sur Arte sortira en salle le 16 février 2022. ‘Nous’ a d’ailleurs déjà reçu le Prix du meilleur documentaire au dernier Festival de Berlin.

Ce sont les images des manifestations de janvier 2015 en réaction aux attentats de Charlie Hebdo et de l’Hyper Cacher qui sont à l’origine de ce projet : Alice Diop, née à Aulnay-sous-Bois de parents sénégalais, ne s’y reconnaît pas. Ni elle, ni le pays dans lequel elle vit.

Le RER B pour guide

La réalisatrice décide alors de filmer la France des périphéries en suivant l’itinéraire de la ligne emblématique du RER B qui traverse l’Île-de-France de l’aéroport Charles-de-Gaulle à Roissy et la ville de Mitry-Mory en Seine-et-Marne, jusqu’à Saint-Rémy-lès-Chevreuse dans les Yvelines. Un trajet connu des banlieusards, qui passe notamment par la Seine-Saint-Denis et l’Essonne.

Alice Diop s’inspire en cela du travail de l’auteur François Maspero et de la photographe Anaïk Frantz dont le livre « les Passagers du Roissy Express » (Seuil, 1990) retraçait leur déambulation de Roissy à Saint-Rémy-lès-Chevreuse.

Article complet de https://www.bondyblog.fr à lire en cliquant : ici

Source article : https://www.bondyblog.fr / Source vidéo : YouTube

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Culture

Publié le 23 Décembre 2021

Samedi dernier, les élèves du Conservatoire de musique ont présenté un spectacle de Noël autour du conte « Sherlock Noël » écrit par Alexandre Alvarez, ancien élève du Conservatoire de Musique et de Danse d’Aulnay-sous-Bois.

Le conservatoire de musique d’Aulnay-sous-Bois enchante les enfants avec le conte Sherlock Noël

Un moment chaleureux pour les petits au cœur de l’auditorium du CRD !

Le conservatoire de musique d’Aulnay-sous-Bois enchante les enfants avec le conte Sherlock Noël

Source information et images : compte Facebook de la ville d’Aulnay-sous-Bois

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Culture

Publié le 22 Décembre 2021

La plupart de ses films sont nés d’un « flash », d’une image. Pour Madeleine Collins, son troisième long-métrage, ce fut celle d’« une femme dans un train ». A partir de là, explique Antoine Barraud, « découle l’idée d’une femme qui effectue des allers-retours. Ce qui suppose le passage d’une ville à une autre, puis suggère le passage d’une vie à une autre ». A l’écouter, tout paraît simple, logique, concret, comme la façon dont il a appris et appréhendé le cinéma, la manière aussi dont il travaille. « J’écris assez facilement. Et j’écris directement la version dialoguée, parce que cela oblige à tout décrire dans le détail. Si un personnage prend un verre, je dois préciser de quelle manière il le prend, mais également de quelle forme, de quelle couleur, et en quoi est fait ce verre. J’aime cette approche concrète. »

Le réalisateur d’Aulnay-sous-Bois Antoine Barraud sort son troisième film : Madeleine Collins

Il en a toujours été ainsi, pour Antoine Barraud, 49 ans, tombé dans le cinéma dès sa plus tendre enfance. Rêvant, alors qu’il n’a pas 10 ans, de devenir un jour Indiana Jones, puis le Tarzan de Greystoke. Découvrant, à 12 ans, David Lynch, grâce au film Dune, qu’il ira voir quatre fois au cinéma. « Petit, j’étais biberonné aux films. Et je n’ai pas perdu cette habitude, je vais toujours voir en salle 250 films environ par an. J’ai toujours su que je ferais du cinéma », souligne le réalisateur qui, pour autant, n’a jamais souhaité entrer dans une école. « Mon école a été le cinéma, j’ai tout appris sur les tournages de mes films où, pour m’éduquer, j’ai occupé tous les postes, acteur, monteur, scripte… »

L’apprentissage commence alors qu’il a 20 ans. Nous sommes en 1992, il n’a jamais quitté Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), la ville où il est né, quand il décide de partir quelque temps chez une tante, à Los Angeles. Il y rencontre le voisin de palier. Ce dernier est réalisateur, cherche un assistant pour la série SeaQuest (produite par Spielberg), dont le tournage a commencé. Antoine Barraud se propose, et le voilà propulsé dans les studios Universal. Il remplit toutes les petites tâches dont on le charge. Il exulte. Le hasard est inouï, l’expérience unique.

Article complet du journal Le Monde à lire en cliquant : ici

La bande annonce du film est à visionner en cliquant :

Source article : journal Le Monde

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Culture

Publié le 21 Décembre 2021

De retour la semaine dernière, Vald a brièvement évoqué son nouvel album qui devrait sortir dans les prochains mois sur Twitter, et la réflexion qu’il avait encore au sujet de celui-ci, notamment autour de la tracklist.

C’est l’une des très bonnes nouvelles de cette fin d’année 2021. A travers une vidéo de plus de 12 minutes publiée ce jeudi 16 décembre et sobrement baptisée Le Retour du VVald a fait son grand retour en dévoilant 5 singles inédits regroupés dans un seul et même clip. Un très beau coup de comm’ pour le rappeur d’Aulnay-sous-Bois (93) qui n’a plus sorti de projet solo depuis Ce monde est cruel en octobre 2019. 

Il a tout de même profité de ces 2 dernières années pour dévoiler un projet commun avec Heuss l’EnfoiréHorizon Vertical, sorti en décembre 2020, ainsi qu’une série de 2 opus avec son label, Echelon Music. Et s’il lâchera dans les prochains mois un nouvel album, Vald se pose tout de même encore quelques questions au sujet de celui-ci, et n’hésite plus à le faire savoir à ses supporters.

Article complet de https://www.raprnb.com/ à lire en cliquant : ici

Source article : https://www.raprnb.com/ / Source vidéos 1 et 2  : Aunaylibre.com / Source vidéo 3 : YouTube

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Culture

Publié le 14 Décembre 2021

Arrivée récemment dans la série, la jeune actrice crève l’écran dans le rôle de Betty, bête noire du lycée Scotto. Son côté je-m’en-foutiste et insolent cache un grand coeur, et rappelle la Betty de 37°2 le matin (Béatrice Dalle), de Beineix. Une référence pour Horya Benabet, 26 ans, originaire d’Aulnay-sous-Bois (93), qui a bien fait d’abandonner les ciseaux, auxquels la destinait son CAP coiffure, pour la comédie.

L’actrice d’Aulnay-sous-Bois Horya Benabet nouvelle star de la série Plus belle la vie !

La Betty de «Plus belle» lui ressemble-t-elle ? "Je ne suis pas aussi folle. J’ai des limites, moi." Mais elle ne s’interdit pas de rêver en grand : "Je ne connaissais personne dans ce métier. Je tente le tout pour le tout dès qu’un casting se présente. Même si un personnage ne me correspond pas, je me dis qu’ils vont peut-être voir en moi un truc auquel ils n’avaient pas pensé." 

Plus belle la vie : du lundi au vendredi à 20h20 sur France 3

Article complet de Programme TV à lire en cliquant : ici

Source article : Programme TV / Source photo : France tv

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Culture

Publié le 19 Octobre 2021

L'incontournable chanteuse Sheila sera très bientôt en concert à Aulnay-sous-Bois ! Rendez-vous le dimanche 21 novembre prochain à partir de 15h30 à la Salle Pierre Scohy pour un concert unique.

Réservez dès à présent vos places en cliquant : ici

 

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Culture

Publié le 16 Octobre 2021

Si vous aimez la danse classique, venez partager un pas de danse avec les élèves du CRD. Un cours de danse classique en extérieur est organisé pour tous, de 7 à 77 ans.

Au programme : positions et mouvements de base, comme les pliés, demi-pliés et la révérence accompagné au piano en live par Thibault Frasnier.

Samedi 16 octobre à 12h

Sur le parvis du CRD - 12 rue de Sevran

Accès libre - Aucune tenue exigée

Un cours de danse classique devant le conservatoire à Aulnay-sous-Bois

Source information et image : compte Facebook de la ville d’Aulnay-sous-Bois

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Culture

Publié le 15 Octobre 2021

Les lunettes de soleil masquent un regard que seule la pochette de son premier album, sur lequel il apparaît le visage divisé en deux, permet de deviner. Goulag les arbore en toutes circonstances, dans ses clips comme dans les allées du centre commercial O’Parinor, où on le retrouve ce jeudi midi. Le signe d’un besoin de se faire remarquer ? À l’écouter, on parierait sur l’inverse.

À 30 ans, Mohamed Amine Djelabi se décrit volontiers comme un membre de « l’ancienne école » d’un rap français en perpétuelle évolution. Sa deuxième mixtape « Perpette ou les îles 2 », suite d’un opus initial paru en 2018, sort ce vendredi. À la mise en scène de ses faits et gestes sur Snapchat ou Instagram, Goulag préfère la discrétion et le travail.

Zoom sur Goulag rappeur de la cité de l’Europe à Aulnay-sous-Bois

« Les réseaux sociaux, ce n’est pas trop mon truc, lâche-t-il, attablé devant son café. Mes codes ne sont pas ceux de la nouvelle génération. » Son rap « trash » en témoigne. Parrainé par Sefyu, issu tout comme lui de la cité de l’Europe à Aulnay-sous-Bois, le trentenaire natif de Villepinte livre à son public un univers sombre et violent, dans ses paroles comme dans ses clips.

« Le rap, ce n’est pas pour enjailler (divertir) ou pour faire danser les gens, estime-t-il. De nos jours, ça dénonce moins. Il y a moins de messages dans les textes. » Influencé par la drill, un sous-genre du rap né à Chicago (États-Unis) il y a une dizaine d’années et popularisé en Europe par une scène anglaise qui en a revisité les codes, Goulag raconte « ce que je vois, ce que je suis ».

«Ce n’est pas parce qu’on vient du 93 qu’on ne peut pas parler avec des mecs de Paris ou d’ailleurs»

« Je parle de tout et de rien, des bons souvenirs comme des regrets », ajoute l’intéressé, qui reconnaît quelques « bêtises » de jeunesse liées à « l’économie parallèle » (la drogue). « J’ai grandi à Aulnay-sous-Bois, une ville compliquée où plein de faits divers ont eu lieu depuis que je suis là, rappelle-t-il. Les gens, qui rappent sur de la drill, viennent de la rue. C’est ce qui m’a déterminé à continuer dans l’ego-trip sur des prods qui cognent. »

Dans « Perpette ou les îles 2 », le rappeur aulnaysien multiplie les featurings (les collaborations avec un ou plusieurs artistes invités sur un titre) avec ses homologues d’autres villes de France : le Lyonnais Ashe22, le Lillois Osirus Jack, le Parisien Guy2Bezbar ou le Marseillais Solda, l’un des membres de la célèbre « Bande organisée », tube sorti à l’été 2020.

« Ce n’est pas parce qu’on vient du 93 qu’on ne peut pas parler avec des mecs de Paris ou d’ailleurs, plaide Goulag. Petit à petit, il y a une ouverture qui se crée entre les différents artistes. Les bonnes connexions se font spontanément. »

Article complet du journal Le Parisien à lire en cliquant : ici

Source article et photo : journal Le Parisien

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Culture

Publié le 10 Octobre 2021

Quand Didier Grojsman l’a invitée à assister à une représentation du Créa, à Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), Natalie Dessay se souvient s’y être rendue « à reculons ». « Quand on met les pratiques amatrices au niveau des professionnelles, ça m’énerve », lâche sans ambages la cantatrice lyonnaise. Le spectacle qu’elle a découvert ce jour-là l’a « complètement retournée ». « J’ai été bluffée par le travail et l’exigence, confie la soprano, qui acceptera, en 2007, de devenir la marraine de ce centre de création pas comme les autres. Didier est la preuve qu’une pratique amatrice peut être de haut niveau. »

Au revoir et merci Didier Grojsman, chef du chœur d’enfants du Créa à Aulnay-sous-Bois

À 64 ans, cet ancien conseiller pédagogique en éducation musicale a passé plus de la moitié de sa vie à la tête de l’école de chant pour enfants du Créa, qu’il a fondée en 1987. Cette structure unique en France, portée par une équipe de professionnels, mêle pédagogie, formation et création. Elle permet à n’importe quel élève d’intégrer un chœur ou de pratiquer les arts de la scène, sans passer par une audition et son lot de stress.

« Nous ne rentrons dans une aucune case »

« Nous ne sommes ni un conservatoire ni une maîtrise, précise Didier Grojsman. Nous ne rentrons dans une aucune case. » Cet infatigable défenseur d’une éducation populaire et artistique, dont Natalie Dessay salue « l’énergie extraordinaire », vient de tourner une page de sa riche existence en cédant, le 3 octobre, à Aurélie Reybier, sa place de chef du chœur de scène, l’ensemble composé d’adolescents de 12 à 17 ans.

Après son ultime prestation, le sexagénaire a troqué l’Île-de-France pour sa Bourgogne d’adoption. Mais ne lui parlez pas de retraite. « Je ne suis pas mort, répond-il dans un sourire. Désormais, je vais partir à travers la France pour transmettre ma démarche aux enseignants et aux enfants qui le demandent. Quand on parle d’éducation artistique, le Créa est devenu une référence dans tout le pays. C’est une deuxième vie de transmission qui commence pour moi. Mais l’âme du Créa que je représente ne va pas s’évaporer du jour au lendemain. La philosophie que j’ai portée durant plus de trente ans perdurera. »

Cette philosophie découle de convictions que Didier Grojsman n’aura jamais cessé de promouvoir. Selon lui, la pratique du chant, l’ouverture d’esprit et le brassage des populations forment des « citoyens accomplis ». Le Créa est né de l’obstination de celui qui, dans les années 1980, parcourait les écoles du nord-est de la Seine-Saint-Denis pour mener des actions et développer des projets en lien avec la musique.

Article complet du journal Le Parisien à lire en cliquant : ici

Source article : journal Le Parisien / Source photo : Créa / J-P Millet

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Culture