Publié le 20 Janvier 2022

Le premier tour des élections municipales partielles aura lieu ce dimanche 23 janvier 2022 à Bondy. Cinq candidats s’affrontent, parmi lesquels les deux anciens maires : Stephen Hervé (LR) et Sylvine Thomassin (PS). Stephen Hervé l’avait emporté en juin 2020 par 64 voix d’écart mais le scrutin a été annulé en novembre 2021 par le Conseil d’Etat.

Article complet du journal Le Parisien à lire en cliquant : ici

 

Elections municipales partielles ce 23 janvier 2022 à Bondy

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #93 Infos

Publié le 20 Janvier 2022

La ville d’Aulnay-sous-Bois poursuit l'équipement de ses écoles en capteurs de CO2 pour mesurer la qualité de l'air et faciliter l'aération des espaces clos.

Après avoir équipé dès le mois de septembre les préaux et réfectoires des 55 écoles de la ville, les services techniques procèdent actuellement à l'équipement de l'ensemble des 456 salles de classe. Afin de ne pas perturber les apprentissages, ces installations sont réalisées en dehors du temps scolaire et se poursuivront jusqu'à la fin des vacances de février.

La municipalité équipe les écoles d’Aulnay-sous-Bois avec des capteurs de CO2

La qualité de l'aération en intérieur est essentielle, particulièrement dans le contexte de la pandémie de Covid-19. Mesurer la concentration de CO2 est un moyen pour mieux aérer les locaux en indiquant quand l'aération est nécessaire. Une bonne aération des espaces clos permet de réduire les risques de propagation des virus, et diminue les risques de maladies respiratoires.

L'installation de ces capteurs de CO2 dans l'ensemble des écoles maternelles et élémentaires représente un investissement de près de 190 000€ pour la Ville.

Source information et image : page Facebook de la ville d’Aulnay-sous-Bois

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Education

Publié le 20 Janvier 2022

Une charge électrique a traversé deux adolescents qui se trouvaient au niveau des voies du RER, ce mercredi 19 janvier peu avant 20 heures, à hauteur du 81, avenue d’Aulnay au Blanc-Mesnil (Seine-Saint-Denis). Le parquet de Bobigny « confirme l’incident ».

« Une vingtaine de pompiers de six centres de secours différents sont intervenus sur les lieux », souligne une porte-parole de la brigade de sapeurs-pompiers de Paris (BSPP). Ils ont prodigué le plus rapidement possible les soins aux deux adolescents. L’un était dans un état grave. Il a d’ailleurs été évacué sous escorte motorisée, indique la BSPP.

« Les deux victimes sont nées en 2005, ce sont deux jeunes garçons de 16 ans », poursuit le parquet de Bobigny, qui confirme que « l’un est très grièvement blessé. »

Deux adolescents électrocutés sur les voies du RER B entre Drancy et Blanc-Mesnil

« À ce stade, il est difficile de savoir ce qu’il s’est passé »

Les circonstances de cette électrisation restent encore floues. Toutefois, d’après les premiers éléments, les deux adolescents étaient perchés sur un train de marchandises à l’arrêt, entre la gare de Drancy et celle du Blanc-Mesnil. Selon nos informations, l’une des victimes ― la plus grièvement blessée ― aurait touché une caténaire.

« À ce stade, il est difficile de savoir ce qu’il s’est passé, compte tenu des blessures, et notamment des brûlures des victimes, qui ont été transférées à l’hôpital, indique la représentante du ministère public. Une enquête est ouverte en recherche des causes des blessures. »

Article complet du journal Le Parisien à lire en cliquant : ici

Source information : journal Le Parisien / Source photo d’illustration : Aulnaylibre.com

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Transports

Publié le 20 Janvier 2022

Ce matin à 8 heures, une journaliste de BFM TV Paris se trouvait devant le groupe scolaire Jean d’Ormesson pour évoquer la grève des enseignants. Elle en a profité pour interroger le maire Bruno Beschizza sur la mise en place du service minimum d’accueil dans les écoles à Aulnay-sous-Bois.

Si l’édile comprend parfaitement la colère des professeurs notamment vis-à-vis du protocole sanitaire mis en place depuis la rentrée par le ministre de l’Eduction nationale Jean-Michel Blanquer, il a expliqué qu’il était de sa responsabilité d’offrir la possibilité aux parents, notamment ceux qui travaillent, un moyen de garde pour leurs enfants.

Il a également rappelé que notre ville se substitue souvent aux carences de l’Etat. Elle a ainsi distribué, ce lundi, 500 kits sanitaires, comprenant des masques, des autotests et du gel hydroalcoolique, dans l’ensemble des écoles de la commune.

Il a enfin précisé que le dispositif du service minimum d’accueil coûtait 15 000 euros par jour à la ville qui compte 55 écoles et environ 11 000 enfants.

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Education

Publié le 20 Janvier 2022

En raison d’un incident affectant la voie en gare de Paris Nord, le trafic du RER B est actuellement perturbé sur l’ensemble de la ligne. Des suppressions de trains sont à prévoir.

 Le trafic du RER B est perturbé ce matin

Source information : compte Twitter du RER B / Source photo d’illustration : Aulnaylibre.com

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Transports

Publié le 20 Janvier 2022

C’est un sujet surveillé de près, d’autant plus que les récentes données n’invitent pas à l’optimisme. En 2020, 134 cas d’usage récréatif de protoxyde d’azote ont été rapportés aux centres antipoison de toute la France, selon un rapport de l’Agence de sécurité sanitaire (Anses) publié en septembre dernier. À elle seule, l’Île-de-France concentre 25 % de ces signalements, devant les Hauts-de-France. Dans le même temps, l’Anses rappelle qu’il y en avait eu 46 en 2019 et 20 entre 2017 et 2018 et s’inquiète d’une « croissance qui s’accélère ».

En 2020, 126 cas sur les 134 signalés aux centres antipoison étaient symptomatiques et 62 % concernaient des hommes, avec un âge médian de 20 ans.

« Les données 2020 confirment la survenue de troubles neurologiques graves, notamment chez les consommateurs réguliers, note l’Anses.

Article complet du journal Le Parisien à lire en cliquant : ici

Gaz hilarant chez les jeunes en Ile-de-France : attention danger !

Source article et infographie : journal Le Parisien

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Santé

Publié le 19 Janvier 2022

La ville de Saint-Ouen a annoncé ce mercredi soir en conseil municipal l’ouverture, d’ici 2025, d’une académie du célèbre basketteur français. Il a décroché l’appel à projets lancé dans le complexe sportif de l’Ile-de-Vannes, qui sera rénové avant les prochains Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024.

Article complet du journal Le Parisien à lire en cliquant : ici

 Ouverture d’une Tony Parker Academy à Saint-Ouen !

Source article : journal Le Parisien / Source photo : Wikipédia

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #93 Infos

Publié le 19 Janvier 2022

1963. Récemment arrivés d’Algérie, les accords d’Evian ayant donné l’indépendance à ce pays, quatre garçons, natifs d’Oran, se retrouvent et décident de continuer à vivre leur passion : la musique. Déjà à Oran, sous le nom de Jupiters, le quatuor commençait à avoir une petite notoriété. A l’époque, ils interprètent des thèmes puisés dans le répertoire des Machucambos, des Shadows et même d’Elvis Presley. Forts de ce succès, ils écrivent à toutes les maisons productrices de disques et finissent par obtenir une réponse de Pathé Marconi.

Les missiles : un groupe de rock français à succès à Aulnay-sous-Bois

Dès leur arrivée sur le sol Français, les Jupiters reprennent leur activité musicale à Fréjus où ils vivent leurs premiers mois de rapatriés. Au début de 1963, ils débarquent à Paris, s’installent à Aulnay-sous-Bois où ils sont logés par les parents d’Arlette, la fiancée de Bernard Algarra.

Un jeudi, ils tentent leur chance aux studios Pathé à Boulogne-Billancourt, qui recherchent de nouveaux artistes. Les auditions sont longues car il y a de nombreux autres jeunes en quête de gloire. Réussissant l’examen de passage, ils font partie d’une production spéciale appelée Disques PAT. Un premier 45 tours simple destiné aux radios et médias sort. Il faudra attendre le retour médiatique pour donner une suite à cette aventure. Alors, pour survivre, ils font des petits boulots.

En semaine, ils continuent de répéter dans le patronage de quartier, c’est l’Abbé Nigen qui leur prête un local dépendant de l’Eglise Saint-Joseph. Le dimanche, ils se perfectionnent auprès du public. On les retrouve à jouer dans une salle d’un café proche, le Schtroumpf, situé au carrefour du Gros Peuplier. A cette époque, ils ne sont pas encore célèbres et on peut croiser les quatre garçons chez le disquaire situé au début du boulevard de Strasbourg.

Les missiles : un groupe de rock français à succès à Aulnay-sous-Bois

Le groupe se rebaptise Les Missiles et il va bientôt s’imposer à partir de l’automne de l’année 1963 avec un super tube intitulé Sacré Dollar dont les paroles n’ont pas pris une ride « Pour ce petit bout de papier, qui peut tout acheter, je vois faire autour de moi, n’importe quoi… ». Evoluant dans un style folk-rock, bien servi par leur accompagnement vocal, le groupe fonctionne. D’autres titres suivront comme Fume, fume, fume ou encore Boum, Boum, Boum, mon cœur explose !

Au printemps 1964, ce sont leurs premieres planches à Paris, à Bobino, un gala à Londres et enfin l’Olympia, salle parisienne mythique pour tous les artistes confirmés d’alors. Ils seront ensuite dans le peloton de tête des hit-parades notamment celui de Salut les Copains. Ils reçoivent aussi des trophées comme la coupe Age tendre et tête de bois, émission télévisée consacrée aux jeunes, animée par Albert Raisner. Ils seront encore bien présents, avec bonheur pour leurs fans, pendant toute l’année 1965.

Mais, malheureusement, c’est l’année 1966 qui marquera la fin de leur parcours. Le groupe se sépare car, après une foudroyante épopée, la vague rock’n’twist s’essouffle et une relève arrive avec des genres nouveaux. C’est ainsi que s’achève la brève mais fulgurante carrière artistique de ces quatre garçons qui ont pu accéder à la réussite en s’imposant comme un des meilleurs groupes français du moment.

Les Missiles : Bernard Algarra (Guitare solo), Emmanuel Gonzalès dit Manu (Guitare rythmique), Bernard Segura dit Micky (Batterie) et Robert Suire (Guitare basse). Ils ont sorti une bonne douzaine de disques 33 et 45 tours chez Ducretet-Thomson.

Source information : C.A.H.R.A Cercle Archéologique et Historique de la Région d’Aulnay

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Aulnay d'hier et d'aujourd'hui...

Publié le 19 Janvier 2022

Les policiers d’Aulnay-sous-Bois avaient eu vent d’un trafic de drogue en provenance de Belgique dont une livraison était prévue au Blanc-Mesnil dans la cité des Tailleurs.

A travers la surveillance des axes routiers ils ont interpellé un conducteur sur l’autoroute A3 à hauteur d’Aulnay-sous-Bois. Cette arrestation leur a permis de saisir 12 kilos d’ecstasy d’une valeur estimée à 21 000 euros.

Article complet de Actu.fr à lire en cliquant : ici

Saisie de douze kilos d’ecstasy sur l’autoroute A3 à hauteur d’Aulnay-sous-Bois

Source information : Actu.fr / Source photo d’illustration : Aulnaylibre.com  

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #93 Infos

Publié le 19 Janvier 2022

En raison de l’engorgement dû aux nombreux tests de dépistage du Covid-19, les laboratoires d’analyse sont surchargés. Au point qu’il devient difficile d’obtenir un rendez-vous pour une prise de sang ou une analyse d’urine. Une habitante d’Aulnay-sous-Bois témoigne à propos de cette situation.

La première fois que Nathalie Robert nous a parlé de sa difficulté à obtenir un rendez-vous, c’était jeudi 13 janvier. Sept jours plus tard, ce mercredi, cette habitante d’Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis) n’a toujours pas pu effectuer sa prise de sang, banale pour beaucoup, indispensable pour elle. La piqûre lui permet de surveiller son diabète et de faire des contrôles hépatiques, elle qui est traitée pour ses rhumatismes chroniques. « J’attends ! J’ai appelé des dizaines de fois les laboratoires de ma ville, personne ne décroche. J’y suis passée, tôt le matin, mais les files d’attente sont interminables. »

Article complet du journal Le Parisien à lire en cliquant : ici

Les laboratoires d’analyse surchargés à Aulnay-sous-Bois à cause des tests Covid-19

Source article : journal Le Parisien / Source photo d’illustration : Aulnaylibre.com

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Santé

Publié le 19 Janvier 2022

Notre article à propos de l’immonde verrue que constituent l’ancien café des pailleux et ses bâtiments délabrés a semble-t-il fait réagir un blog de la fachosphère gauchiste extrême.

Pourtant c’est un fait, le carrefour du Soleil-Levant à Aulnay-sous-Bois est une catastrophe en matière de circulation. Le croisement des routes départementales D44 et D115 est en effet une source de danger permanent et ceci d’autant plus qu’il est situé à côté de l’école du Bourg 2 mais aussi près d’une boulangerie extrêmement fréquentée.  

Etrangement, cependant, l’opposition de gauche au conseil municipal, si prompte à réclamer des ralentisseurs à proximité du Protectorat Saint-Joseph, ne semble guère intéressée par la situation du carrefour du Soleil-Levant. Idem pour le carrefour de l’Europe. Ils préfèrent regarder ailleurs.

Carrefour du Soleil-Levant, café des pailleux à Aulnay-sous-Bois : attention danger !

En attendant, cet endroit reste particulièrement anxiogène pour les piétons et les automobilistes. Il conviendrait donc de le réaménager en faisant sauter l’ancien café des pailleux. Des voies repensées et espacées permettraient une circulation douce et apaisée entre la route de Mitry et la rue Jules Princet.

Oublions donc l’idée saugrenue d’un illuminé suggérant l’implantation d’un café citoyen au milieu des vapeurs et odeurs des tuyaux d’échappement liées à la circulation dense sur ce secteur de la ville ! Puisse la lumière qui se lève à l’Est, d’où vient le nom du carrefour du Soleil-Levant, éclairer les esprits vers une solution raisonnable et raisonnée…

Source photo : Aulnaylibre.com   

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Transports

Publié le 19 Janvier 2022

La résidence Les jardins d’Aunais située 76 rue des Arts à Aulnay-sous-Bois vous propose un choix d’appartements lumineux, traversants et sans vis-à-vis à proximité des commerces et des écoles. Du T2 à partir de 226 000 euros, du T3 à partir de 268 000 euros, au T4 à partir de 335 000 euros, saisissez l’opportunité de vivre au sein d’une commune dynamique et accessible facilement par les transports en commun ou en voiture.

Devenez propriétaire dans la résidence les jardins d’Aunais à Aulnay-sous-Bois

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Logement

Publié le 19 Janvier 2022

À la lecture des derniers chiffres sur l'épidémie de Covid-19 en France, "on a des raisons d'être optimistes", annoncent certains scientifiques, mais aussi le gouvernement depuis le début de la semaine. Sauf que la baisse des contaminations quotidiennes au Covid-19 ne va rien changer au quotidien des hôpitaux, en surmenage depuis le début de la crise sanitaire. Des établissements publics délaissés par l'État selon Benjamin Rossi. L'infectiologue à l'hôpital Robert Ballanger d'Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis) ne comprend pas pourquoi "il y a de l'argent pour les tests et pas pour l'hôpital public."

Article complet de https://www.francebleu.fr à lire en cliquant : ici

A l’hôpital Ballanger d’Aulnay-sous-Bois, le problème principal n’est plus la 5ème vague de Covid-19 !

Source article : https://www.francebleu.fr / Source photo d’illustration : Aulnaylibre.com

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Santé

Publié le 19 Janvier 2022

Le centre d’exploitation des lignes 16 et 17 du Grand Paris Express à Aulnay-sous-Bois monte en puissance. Vous pouvez prendre connaissance d’une vidéo ci-dessous, montrant à l’aide d’un drone l’impressionnant chantier…

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Transports

Publié le 19 Janvier 2022

Le 17 janvier 2022, les pompiers sont intervenus pour une intoxication au monoxyde de carbone dans la rue Sadi Carnot à Drancy.

Le monoxyde de carbone aurait été émis par des chaudières individuelles.

Plusieurs personnes ont été intoxiquées dont une de façon grave.

Le monoxyde de carbone est un danger incolore et inodore.

Article complet de Actu.fr à lire en cliquant : ici

Source article : Actu.fr / Source photo d’illustration : Wikiépdia

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #93 Infos

Publié le 19 Janvier 2022

Vous pouvez prendre connaissance ci-dessous de la vidéo des vœux du président du FORIM, le réseau des diasporas solidaires. Mackendie Toupuissant, personnalité bien connue à Aulnay-sous-Bois, y explique notamment que l’année 2022 sera particulièrement importante pour le Forum des Organisations de Solidarité Internationale issues des Migrations puisque cette plateforme va fêter ses 20 ans d’existence au mois de mars.

Plusieurs événements sont prévus pour célébrer ce moment, au printemps ou encore le 18 décembre à l’occasion de la journée internationale des migrants et des migrantes. Les projets et objectifs de la structure sont également évoqués pour cette nouvelle année.

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Associations

Publié le 19 Janvier 2022

Sur les 40 villes que compte la Seine-Saint-Denis, certaines ne sont pas toutes à la même enseigne concernant la mise en place des 35 heures dans la fonction publique. En effet, Tremblay-en-France, Stains, Bobigny, Montreuil et Noisy-le-Sec ne se conformeraient pas à l’application de cette loi datant du 6 août 2019, dite de transformation de la fonction publique.

Le préfet du 93 menace ces cinq communes d’une astreinte mensuelle d’un montant de 1 000 euros par agent communal et par mois. A titre d’exemple Montreuil devrait ainsi payer une amende évaluée à près de 2 millions d’euros.

Rappelons que cette mise en place des 35h dans la fonction publique a été réalisée en temps et en heure à Aulnay-sous-Bois. Notre commune est donc en règle avec la loi.

Mise en place des 35h dans la fonction publique : Aulnay-sous-Bois en règle avec la loi

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Emploi

Publié le 19 Janvier 2022

Dernière collecte de vos sapins !

Ce jeudi 20 janvier aura lieu la seconde et dernière collecte en porte-à-porte pour recycler vos sapins.

Pour rappel, seuls les sapins naturels, sans décoration, sans neige ni peinture, sans sac, sont acceptés.

Si vous êtes absent lors de ces deux collectes, pas d'inquiétude, vous pouvez déposer votre sapin à la déchetterie rue Henri Becquerel aux horaires d’ouverture.

Dernière collecte des sapins de Noël à Aulnay-sous-Bois le jeudi 20 janvier 2022

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Environnement

Publié le 18 Janvier 2022

La photo ci-dessous est consternante. Elle a été prise avenue Jean Jaurès à Aulnay-sous-Bois. L’amas de détritus est aussi impressionnant que dégoûtant. Pourtant, les moyens de recycler les déchets ne manquent pas dans notre commune. Nous avons trois poubelles différentes : une grande verte pour les déchets non-recyclés, une grande bleue ou jaune pour le plastique et le papier, et une autre petite verte pour le verre. Il y a aussi une déchetterie, équipement remarquable où vous serez accueillis et conseillés avec professionnalisme. Nous avons enfin 2 500 corbeilles de rue disséminées dans la commune, soit le double d’une ville comme Asnières dont le nombre d’habitants, à savoir 85 946, est comparable au notre.

La propreté à Aulnay-sous-Bois ou ailleurs c’est avant tout une affaire d’incivilité !

Oui mais voilà, c’est tellement plus simple de jeter, puisqu’il y aura forcément toujours quelqu’un pour ramasser. Cela s’appelle purement et simplement de l’incivilité, c’est-à-dire un manquement aux règles du comportement en société. Malgré des campagnes de sensibilisation à la propreté répétées rien n’y fait. Bon sang, comment se fait-il que les Suisses réussissent à avoir des villes propres ? Faîtes un tour à Lausanne par exemple, pas un papier qui traîne, on pourrait manger parterre. Est-ce impossible en France ?

En attendant des réponses à ces questions, n’oublions pas qu’à Aulnay-sous-Bois le budget propreté représente plusieurs millions d’euros chaque année. Avec moins de déchets balancés sur la voie publique et donc une ville plus propre, une bonne partie de cet argent pourrait être injectée dans les écoles, pour des actions éducatives, festives et culturelles, à l’entretien des routes et du patrimoine bâti, ou même investie dans d’autres équipements sportifs.

Bref, avant de jeter vos déchets dans la rue, réfléchissez au temps, à l’énergie et à l’argent gaspillés…

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Humeur

Publié le 18 Janvier 2022

La sagesse Pythagoricienne invite à considérer le monde à travers les nombres. Le 1 c’est ce que vous pensez. Le 2, c’est ce que pense l’autre. Le 3 c’est la conciliation de ces éléments a priori contraires. Ce procédé s’applique parfaitement aux discussions qui ont eu lieu ces derniers jours autour du passe vaccinal.

Une grande majorité LREM, MoDem, Agir, LR, PS a voté en faveur de la mise en place de ce passe vaccinal. Mais la majorité ce n’est finalement que la dictature du plus grand nombre. C’est pourquoi il nous est apparu salutaire de relayer l’intervention à contre-courant et donc courageuse du député de la première circonscription de Seine-Saint-Denis appartenant à La France Insoumise, Eric Coquerel.

Que l’on soit d’accord avec Eric Coquerel ou non, cela se discute, mais il a au moins le mérite d’offrir un autre regard sur cette question en mettant en cause l’application stricte et brutale du passe vaccinal avec des arguments qui paraissent tout à fait recevables.

En effet, alors que l’on nous promettait une vague déferlante catastrophique d’Omicron en début d’année 2022, le discours des scientifiques et des politiques de la majorité gouvernementale s’adoucit peu à peu à l’approche du printemps et du premier tour de l’élection présidentielle. Même le PDG de Pfizer, bien qu’il recommande la dose de rappel (il n’y pas de petits profits n’est-ce-pas ?), se laisse aller à déclarer « cette vague sera la dernière avec autant de restrictions ».

Dans ces conditions, le passe sanitaire n’était-il donc pas suffisant plutôt que de vouloir emmerder une partie des français, au moment même où on allège les temps d’isolement pour éviter la désorganisation du travail et que l’on complique paradoxalement la vie scolaire des enfants et des parents avec un protocole sanitaire lourd et inefficace ? Le passe vaccinal n'est-il finalement que le fruit d'une obstination politique autoritaire digne du quoi qu'il en coûte ?  

Et si c’était la minorité, représentée par Eric Coquerel et la soixantaine de députés ayant saisi le Conseil constitutionnel pour remettre en cause le passe vaccinal, qui avait raison pour une fois…    

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Santé

Publié le 18 Janvier 2022

Les habitants de notre commune se rappellent grâce à sa façade, que le Prado, actuellement Le New Resto, au 24 rue Jules Princet était un cinéma, haut lieu du septième art à Aulnay-sous-Bois. Il reste dans les souvenirs des anciens les sorties du samedi soir et celles du dimanche après-midi en famille. A pied, en vélo, le cinéma était la distraction de fin de semaine.

Au début du XXème siècle, au temps du cinéma muet, Aulnay disposait de plusieurs établissements dans lesquels étaient projetés des films de cet art naissant. Le premier établissement spécialement construit pour le septième art et accessoirement pour le théâtre fut Le Prado en 1913.

L’histoire du cinéma Le Prado à Aulnay-sous-Bois de 1913 à sa disparition

Il disposait de 700 places. L’ancienne entrée franchie, on pénétrait dans le hall qui donnait accès au balcon par un escalier et, par deux portes latérales, à la salle. Cette dernière, très dépouillée, était plutôt du style hangar avec ses formes métalliques apparentes.

La façade prit l’aspect de celle toujours visible actuellement, les charpentes métalliques disparurent sous un habillage de staff et de contreplaqué. De part et d’autre de la scène, des personnages de la Commedia dell’arte étaient représentés, avec en bonne place, Arlequin et Colombine. Dans la fosse, à l’avant de la scène, se trouvaient les musiciens. Ils accompagnaient par des airs appropriés la projection des films muets. Le Prado s’enorgueillissait dans ses prospectus de disposer d’un « orchestre symphonique sous la direction de Monsieur Lambert ».

L’histoire du cinéma Le Prado à Aulnay-sous-Bois de 1913 à sa disparition

Après le premier conflit mondial, le Prado eut ses heures de gloire avec des films qui marquèrent leur époque comme : le défilé de la victoire sur les Champs-Elysées le 14 juillet 1919, la projection du premier parlant de Maurice Chevalier en septembre 1930 et bien d’autres par la suite.

La concurrence était vive entre les trois grands cinémas (Prado, Capitole, Palace). En plus de la publicité dans la presse, chacun disposait d’une camionnette sur laquelle étaient collées des affiches. Ces véhicules circulaient dans Aulnay, des haut-parleurs diffusaient de la musique et donnaient des informations sur les programmes de la semaine.

Dans « Souvenirs d’un montreur d’ombres », le projectionniste Robert Froment parlait ainsi du Prado : « Pendant la guerre, c’était fou, des marées humaines. De ma fenêtre de cabine, quand je voyais la queue en bas, ça faisait une masse qui se déplaçait à droite, à gauche. Incroyable ! La fille du puisatier, on a fait un massacre avec des films comme ça, avec tous les films de Pagnol d’ailleurs.

Dans les années 50, il y avait du monde. Ça a commencé à tomber… Les patrons du Prado furent Messieurs Verneuil, Reres, Verreca.

Quand vous voyez un film en 70 mm, avec le son stéréophonique… J’ai eu des clients, quand ils sont venus voir Le jour le plus long, c’était une copie en noir et blanc cinémascope, eh bien, les types levaient la tête comme si les bombardiers étaient au-dessus dans les plafonds.

En 70, on travaillait encore bien. Puis Monsieur Puren a repris en 74. Il y a eu une chute continue »

L’histoire du cinéma Le Prado à Aulnay-sous-Bois de 1913 à sa disparition

Peu avant la fermeture du « dernier » cinéma d’Aulnay en 1985, l’association « Les amis du Ciné-sous-Bois » disait « La municipalité devrait, en principe, racheter le Prado. Nous espérons que la vocation cinématographique sera maintenue. Notre association ne peut en effet imaginer une fermeture définitive qui porterait un grave préjudice au développement culturel de la commune ».

La salle restée vide fut occupée par les Restos du Cœur, puis par un dépôt vente de meubles. En 1992, le bail fut repris par un restaurateur. Ce dernier fit refaire la salle pour l’adapter à sa nouvelle fonction. Il eut le bon goût de garder la façade, ne dépaysant pas trop les Aulnaysiens qui ayant connu le cinéma, s’y rendaient pour se restaurer.  

Source information : C.A.H.R.A. Cercle Archéologique et Historique de la Région d'Aulnay, avec tous nos remerciements. 

Source photos 1 et 2 : Archives départementales de la Seine-Saint-Denis / Source photo 3 : Google Maps

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Aulnay d'hier et d'aujourd'hui...

Publié le 18 Janvier 2022

Air France étend son offre au Canada. A compter du 17 mai 2022, la compagnie aérienne reliera l’aéroport Paris Charles de Gaulle à l’aéroport international Jean Lesage de Québec avec trois vols hebdomadaires assurés les mardis, jeudis et samedis.

Article complet de Actu.fr à lire en cliquant : ici

Air France annonce une nouvelle ligne de l’aéroport Paris Charles de Gaulle vers le Québec

Source article : Actu.fr / Source photo d’illustration : Wikipédia

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Transports

Publié le 18 Janvier 2022

Après un sondage réalisé auprès de ses abonnés, l’opérateur de Xavier Niel a décidé d’ouvrir deux nouveaux Free Centers en Seine-Saint-Denis. Un dans le centre commercial Arcades à Noisy-le-Grand et l’autre dans le centre commercial Avenir à Drancy.

Il y aura donc prochainement quatre Free Centers dans le 93, après l’ouverture de celui de Rosny-sous-Bois en 2013 et d’Aulnay-sous-Bois dans le centre commercial O'Parinor en 2021.

Des recrutements seront bien entendu lancés pour former les équipes de ces deux nouvelles boutiques.

Article complet de https://www.universfreebox.com à lire en cliquant : ici

Arrivée prochaine de deux Free Centers à Noisy-le-Grand et Drancy !

Source article : https://www.universfreebox.com / Source photo d’illustration : Wikipédia

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Technologies

Publié le 18 Janvier 2022

Au niveau du croisement des rues Julet Princet, de Sevran, du préfet Chaleil et de la Route de Mitry à Aulnay-sous-Bois se trouve un pâté de constructions délabrées où se situait auparavant le café des pailleux.

L’immonde verrue de l’ancien café des pailleux à Aulnay-sous-Bois

Tout le monde a sans doute oublié cette histoire aujourd’hui tant elle est anecdotique, mais nous la rappelons en quelques mots. Dans une époque lointaine où le mot agriculture avait encore un sens en région parisienne, des paysans qui allaient vendre leur paille à Paris s’arrêtaient dans ce café à Aulnay-sous-Bois, d’où le nom « Café des pailleux ».

L’immonde verrue de l’ancien café des pailleux à Aulnay-sous-Bois

Mais aujourd’hui c’est une immonde verrue dont il convient de se débarrasser au plus vite. En effet, ce que l’on appelle désormais le carrefour du soleil-levant, au croissement des routes départementales D44 et D115, doit impérativement être repensé et sécurisé. Ceci d’autant plus que cet ilot de bâtisses à l’état d’effondrement sert souvent de parking sauvage ce qui gêne la visibilité pour l’accès à la rue Jules Princet.

L’immonde verrue de l’ancien café des pailleux à Aulnay-sous-Bois

A l’heure où l’école du Bourg 2 est en pleine reconstruction et que l’axe allant du garage Ford jusqu’au quartier Mitry-Ambourget est sur le point de devenir un boulevard urbain moderne et de qualité, il est totalement stupide et dangereux de vouloir conserver cet ensemble de bâtiments, mal situé et en totale décrépitude. Un panneau historique de type pelle Starck serait largement suffisant pour rappeler l’existence du Café des pailleux.

Source photos : Aulnauylibre.com

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Urbanisme

Publié le 18 Janvier 2022

Une collecte de proximité des appareils électriques et électroniques est programmée ce samedi 22 janvier 2022 à la Ferme du Vieux-Pays à Aulnay-sous-Bois de 9h à 13h.

En 2021, 21 tonnes d’appareils ont été collectées pour être réparées ou recyclées, soit 6 tonnes de plus qu’en 2020.

Collecte de proximité des appareils électriques le 22 janvier 2022 Ferme du Vieux-Pays à Aulnay-sous-Bois

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Environnement