communiques

Publié le 30 Septembre 2021

La 11ème chambre correctionnelle du tribunal judicaire de Paris a rendu aujourd’hui son jugement dans l’affaire « Bygmalion ».

Monsieur Bruno BESCHIZZA, maire d’Aulnay-sous-Bois, prend acte du fait que les personnes condamnées par ce jugement de première instance – dont Monsieur Pierre CHASSAT, ancien directeur de la communication de l’UMP - ont annoncé leur intention de faire appel de leur condamnation.

Conformément à l’article 506 du code de procédure pénale, en cas d’appel, il es sursis à l’exécution du jugement de première instance.

Réaction du maire d’Aulnay-sous-Bois Bruno Beschizza suite au jugement de l’affaire Bygmalion

Monsieur Pierre CHASSAT qui, comme les autres prévenus, bénéficie de la présomption d’innocence tant que sa condamnation n’est pas définitive, poursuivra donc sa mission sur le poste de directeur de cabinet du maire d’Aulnay-sous-Bois qu’il occupe depuis 1er juillet 2017 sans qu’aucune règle ou principe du droit pénal ou du droit de la fonction publique n’y fasse obstacle.

 

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Communiqués

Publié le 1 Mars 2021

Vous trouverez ci-dessous un communiqué de la ville d’Aulnay-sous-Bois relatif à la dénomination, ce lundi 1er mars, d'une rue Jacques Chirac dans notre commune.

Dénomination d’une rue Jacques Chirac à Aulnay-sous-Bois ce 1er mars 2021

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Communiqués

Publié le 23 Février 2021

Vous trouverez ci-dessous un communiqué de presse du collectif CPTG qui évoque l’évacuation par la force des terres agricoles du triangle de Gonesse.

La ZAD des terres agricoles du triangle de Gonesse évacuée par les forces de l’ordre
Communiqué de presse du 23 février 2021
La ZAD des sauveteurs de terre 
de Gonesse évacuée par la force, 
les terres fertiles toujours menacées !

 

 

La ZAD de Gonesse a été évacuée au petit matin par les forces de l’ordre. Les occupants, lanceurs d’alerte de tous âges et de toutes origines, mobilisés pour sauver les terres agricoles contre le projet de bétonnage du Grand Paris Express, ont été emmenés par les gendarmes au commissariat de Cergy et placés en garde à vue.

Le Collectif pour le Triangle de Gonesse (CPTG) condamne ce recours à la force demandé par le gouvernement et la présidente de la région Valérie Pécresse contre des citoyennes et des citoyens décidés à empêcher la construction d’une gare qui détruirait plusieurs centaines d’hectares de terres parmi les plus fertiles d’Europe.

Après l’abandon du méga-complexe EuropaCity en novembre 2019, le maintien de la construction d’une gare en plein champ relève de l’absurde : au-delà du gaspillage d’argent public pour une desserte qui n’a aucune chance d’être rentable, les Francilien-nes ne comprennent pas l’entêtement à vouloir bétonner cette zone, dernier vestige de la ceinture nourricière dont on connaît l’importance pour réguler les températures, de plus en plus caniculaires qui frappent la région chaque été.

Qu’attend le gouvernement pour prendre la décision qui s’impose ? Qu’attend-il pour initier enfin un cercle vertueux d’aménagement du territoire ? Le projet CARMA permet de sanctuariser les terres du Triangle de Gonesse, d’intégrer l’agriculture à la ville et d’amorcer la relocalisation de la production alimentaire. Il propose également l’investissement dans la formation aux métiers de la transition écologique pour les communes alentour, touchées de plein fouet par la crise économique et sanitaire.

Le gouvernement se trouve face à un choix historique : soit il s’entête à maintenir un projet daté et dépassé, en totale contradiction avec les engagements internationaux de la France et avec les discours sur la nécessité de stopper l’artificialisation des sols, soit il engage résolument des actions de sauvegarde des terres et de créations d’emplois utiles et non délocalisables.

Ce n’est pas en évacuant par la force celles et ceux qui cherchent à empêcher des destructions irréversibles que des solutions ambitieuses, à la hauteur des problèmes, vont être trouvées. 

 

 

Contacts Presse 

CPTG    : Bernard LOUP                               06 76 90 11 62 ouiauxterresdegonesse@gmail.com      ouiauxterresdegonesse.fr

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Communiqués

Publié le 12 Février 2021

Vous trouverez ci-dessous un communiqué AFP intitulé : Le Républicains veulent enrayer la fuite des jeunes !

Aulnay-sous-Bois : Les Républicains veulent enrayer la fuite des jeunes !

Aulnay-sous-Bois, le 5 février 2021

Comment parler à la jeunesse ? LR, qui a vu ses effectifs fondre ces dernières années, modifie ce week-end ses statuts pour tenter d'attirer des militants cruciaux à l'approche de la présidentielle.

En ce froid dimanche matin, ils sont six, entre 23 et 29 ans, à se retrouver pour "boîter" à Aulnay-sous-Bois. "Tout le monde a bien pris des tracts ?" s'inquiète Alexandre Conan, 23 ans, qui a repris en juillet dernier une section départementale de jeunes "à l'arrêt".

Direction en jachère, manque d'activité et d'adhésions -- avec ses 33 adhérents, la section de Seine-Saint-Denis résume un désarroi plus large.

LR compte aujourd'hui 4.800 adhérents de moins de 30 ans -- contre 20.000 en 2015, à l'époque Sarkozy.

"Il ne faut pas jeter la pierre qu'à la droite : tous les partis manquent de jeunes", tempère Geoffrey Carvalhinho, ancien secrétaire général des Jeunes Républicains de 2014 à 2017.

Mais "en 2017 il y des jeunes à foison, avec des responsables partout, des super fédérations, une vraie écoute. Après la présidentielle tout s'est effondré", assure-t-il.

Selon lui "il y a eu un manque d'enthousiasme et de volonté à la tête des jeunes LR, une guéguerre de succession, puis une élection interne qui s'est mal passée". 

La branche jeunes a aussi été ébranlée par des plaintes pour agression sexuelle visant son président Aurane Reihanian, qui a préféré se mettre en retrait.

Mais les jeunes ont souffert des choix stratégiques de leurs aînés. "Notre famille s'est embourgeoisée", expliquait l'an dernier M. Reihanian à l'AFP.

"Incarnation"

"On avait fait une croix sur la jeunesse au moment de la présidentielle", déplore le numéro 3 du parti Aurélien Pradié. "On disait: l'environnement, tel ou tel sujet, la jeunesse, ce n'est pas notre part de marché. Résultat: il nous restait 8% aux élections européennes".

Un rétrécissement ressenti par les militants d'Aulnay. "On a abandonné tout un pan idéologique et culturel à notre droite et notre gauche", estime Edouard Vailhé, 27 ans. "Beaucoup de mes amis m'ont avoué avoir voté RN. Ils disent : pourquoi on irait voter LR alors que c'est en reconstruction? Qu'on ne sait pas s'ils sont pro-européens ou souverainistes ?"

"Il ne faut pas avoir peur d'aborder tous les sujets, ne pas se renfermer que sur les sujets d'autorité", abonde Emin Saracoz, 24 ans, pour qui "être un jeune de droite, c'est tout simplement défendre les valeurs du travail et du mérite".

Pour tenter d'inverser la tendance, LR va soumettre à ses militants trois motions dimanche et lundi, pour donner au mouvement "jeunes" une autonomie financière -- comme le patron de LR Christian Jacob l'avait déjà fait à la FNSEA -- une meilleure représentation dans les instances, et pour relever de 30 à 35 ans l'âge plafond -- ce qui portera à 6.000 le nombre de jeunes.

LR avait lancé une première offensive lors de sa rentrée 2020 à Port-Marly, réunissant un millier de jeunes. "On est allés les chercher avec les dents", en les appelant au téléphone un par un, se souvient Aurélien Pradié.

Le parti essaie également d'élargir ses thématiques : violences conjugales, environnement, ou encore pauvreté avec l'idée de 300.000 "jobs pour la nation" pour les 18-25 ans...

A quinze mois de la présidentielle, Aurélien Pradié en est convaincu : "On ne gagnera pas une élection présidentielle sans programme pour la jeunesse".

Cela paie-t-il ? Depuis Port-Marly, le parti se targue d'adhésions en hausse, à 470 en janvier (contre 240 jeunes par mois début 2020).

"On voit des jeunes pousser la porte depuis quelques semaines", assure Alexandre Conan. "Ils ne sont pas forcément dans la politique, leur idée c'est plutôt : j'ai envie de m'engager, qu'est-ce que je peux faire ? Avec la crise, ils ont besoin d'espoir, et peut-être que ça passe par la droite".

Mais il reste difficile de mobiliser en l'absence de figure charismatique.

"Les jeunes ont besoin d'une vision, d'un projet et d'une incarnation. Le problème de la droite, c'est l'incarnation", résume Edouard Vailhé.

Source : AFP

 

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Communiqués

Publié le 9 Février 2021

Vous trouverez ci-dessous un communiqué de presse du Collectif CPTG qui lutte pour protéger les terres agricoles du Triangle de Gonesse. Il annonce un soutien de poids en la personne de Nicolas Hulot.

Nicolas Hulot vole au secours des terres agricoles du Triangle de Gonesse
Communiqué de presse du 
9 février 2021

Nicolas Hulot signe le Serment du Triangle



 

Les associations locales demandent l’abandon d’une gare absurde

 

Une première ZAD en région parisienne

 

 

Nicolas Hulot a rejoint les 9000 premiers signataires du Serment du Triangle, en s’engageant lui aussi à protéger les terres fertiles de Gonesse contre toute artificialisation. 

Alors que le gouvernement n’a toujours pas fait connaître son choix pour l’avenir du Triangle de Gonesse et l’autonomie alimentaire des Franciliens, les citoyens mobilisés ont choisi de défendre ce patrimoine commun, en vertu de l’article L110-1 du code de l’environnement. 

Cette préservation signifie l’abandon par le gouvernement de la gare au milieu des champs, à la fois inutile et dispendieuse des deniers publics. Située sur la ligne 17 nord, cette desserte avait été obtenue par le groupe Auchan pour son projet abandonné EuropaCity. Il n’a plus aucune utilité aujourd’hui. Le Triangle est interdit au logement à cause du bruit des avions et que les premières habitations sont à plus d’1,5 km de l’emplacement prévu pour la gare. 

Le Collectif pour le Triangle de Gonesse (CPTG) rappelle que le seul projet aujourd’hui sur la table est le projet CARMA, qui prévoit la création d’exploitations horticoles, maraichères et céréalières destinées aux circuits courts. Pourquoi le bio serait-il réservé aux riches ? Pourquoi des emplois durables ne seraient-ils pas ouverts aux habitants du Pays de France ?

Le CPTG rappelle aussi que les seuls transports aujourd’hui nécessaires sont situés dans des zones proches des habitants. C’est pourquoi le CPTG appelle à rejoindre la manifestation organisée par des associations du territoire (Villiers-le Bel Voisins solidaires, l’Amicale des locataires du parc CDC Habitat, Vel & Bel, Villiers-Le-Bel Ecologie sociale et populaire, ADHEVO) pour réclamer l’abandon de la gare Triangle de Gonesse et l’amélioration des transports du quotidien. Rejoignez-nous le samedi 13 février à 14h devant la gare de Villiers-Le-Bel-Gonesse-Arnouville. 

Enfin, depuis dimanche 7 février, joignant la parole aux actes, des signataires déterminés du Serment ont décidé de tenir leur engagement en protégeant les terres de façon plus active encore : ils occupent un terrain sur le Triangle, déclaré première ZAD en Ile-de-France.

 

POUR SAUVER LES TERRES AGRICOLES DU TRIANGLE DE GONESSE

le CPTG appelle toutes les personnes à exprimer leur indignation et leur détermination à préserver ces terres nourricières en signant le « Serment du Triangle » 

Le Serment est mis sous la forme d’une pétition qui vient d’être lancée sur le site de l’association « Agir Pour l’Environnement » :              

Cliquer ICI 

Vous souhaitez soutenir la ZAD Triangle de Gonesse ? 

Cliquer ICI 

 

Contacts Presse 

CPTG    : Bernard LOUP                    06 76 90 11 62 ouiauxterresdegonesse@gmail.com      ouiauxterresdegonesse.fr

CARMA  : Alice LE ROY                   06 03 95 31 43

groupementcarma@gmail.com                 carmapaysdefrance.com

 

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Communiqués

Publié le 7 Février 2021

Vous trouverez ci-dessous un communiqué de presse du collectif CPTG qui se bat pour sauver les terres agricoles du Triangle de Gonesse. Il monte d’un cran dans son action en passant à une phase d’occupation…

Le communiqué complet est accessible en ligne : ici

Occupation des terres agricoles du Triangle de Gonesse !
Communiqué de presse du 
7 février 2021

OCCUPATION
DU TRIANGLE DE GONESSE

 

Dans la course de vitesse entre les 9000 signataires du Serment du Triangle qui se sont engagés à protéger les terres du Triangle de Gonesse contre toute tentative d'artificialisation et de destruction, et la Société du Grand Paris qui veut bétonner à tout prix en construisant une gare au milieu des champs, sans le moindre projet utile justifiant l'artificialisation définitive de terres parmi les plus fertiles d'Europe, nous avons décidé de monter d'un cran dans l'action que nous menons depuis plusieurs années, en occupant le Triangle.

Rejoignez nous nombreux !

Il est encore temps d'éviter le pire, de se mettre autour d'une table pour discuter de l'avenir.

Le Triangle nous protège des canicules et peut nous nourrir.
Nous le défendrons jusqu'au bout !

 

POUR SAUVER LES TERRES AGRICOLES DU TRIANGLE DE GONESSE
le CPTG appelle toustes à exprimer leur indignation et leur détermination
à préserver ces terres nourricières, en signant le « Serment du Triangle » 

Le Serment est mis sous la forme d’une pétition signable sur le site de l’association « Agir Pour l’Environnement » : https://sermentdutriangle.agirpourlenvironnement.org

 

 

Contacts Presse 

CPTG    : Bernard LOUP                               06 76 90 11 62 ouiauxterresdegonesse@gmail.com      ouiauxterresdegonesse.fr

CARMA  : Alice LEROY                              06 03 95 31 43

groupementcarma@gmail.com                 carmapaysdefrance.com

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Communiqués

Publié le 1 Février 2021

Aulnay sous-bois, le 18/01/2021

Hold up social à l’Oréal !

Dans nos derniers tracts, nous avions alerté la Direction sur le mal être des salariés et le besoin de reconnaissance après avoir vécu sans aucun doute l’année la plus difficile de leur carrière. En effet, durant cette année 2020, les salariés de l’usine ont beaucoup enduré, avec d’un côté une crise sanitaire sans précédent et toutes ses contraintes et de l’autre la pression de la Direction pour continuer malgré le contexte la transformation de l’usine vers le luxe.

 Grâce à l’effort de l’ensemble des salariés, nous pouvions espérer légitimement un juste retour en fin d’année, mais c’est la douche froide, la désillusion la plus complète, un mépris total et assumé, RIEN, vous n’aurez RIEN ! Voilà comment l’Oréal considère ses salariés : des outils de production au service des actionnaires. A l’usine la colère monte ; de nombreux salariés ne sont plus augmentés depuis des années ; le niveau de vie baisse, la Direction appelle ça « la conscience économique », traduction : exploitation des classes laborieuses.

Pire encore, l’Oréal ampute le salaire des personnes en arrêt maladie alors qu’elles n’ont pas touché les indemnités de sécurité sociale (IJSS) et leur provoque de graves problèmes financiers qui les rendent ainsi encore plus vulnérables ! Ce n’est pas faute de leur demander de mettre en place le principe de subrogation qui réglerait définitivement le problème comme à l’usine l’Oréal de BRI !!!!!

Une entreprise milliardaire, une usine représentant le luxe et des ouvriers sous payés sans perspectives d’évolutions ! Indécent !

A l’usine, nous avons le pouvoir de changer les choses et obtenir des avancées ; en se rapprochant des élus CGT nous pourrons mettre en place des actions pour voir nos revendications aboutir.

Sinon ça ne fera qu’empirer !!!

La CGT revendique : - 300 euros daugmentation net - La mise en place du principe de subrogation Un plan de CAA

Nous souhaitons que la Direction du groupe l’Oréal entende nos revendications faute de quoi il faudra que les salariés prennent une décision lourde de conséquence : UN DEBRAYAGE, UNE GREVE !

Vos délégués CGT porteront votre parole à la prochaine NAO puis selon le résultat nous aviserons ensemble de l’action ou pas à mener.

Source : communiqué de la CGT Soproreal Aulnay-sous-Bois

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Communiqués

Publié le 1 Novembre 2020

Vous trouverez ci-dessous un communiqué de la CGT Soproréal à Aulnay-sous-Bois. Il a trait au port du masque pendant cette période de Covid-19.

Covid-19, port du masque : communiqué de la CGT Soproréal à Aulnay-sous-Bois
Covid-19, port du masque : communiqué de la CGT Soproréal à Aulnay-sous-Bois

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Communiqués

Publié le 20 Octobre 2020

Dans la majorité aux côtés de Gérard Ségura en 2008, les élus du groupe communiste d’Aulnay-sous-Bois s’étaient retrouvés dans l’opposition en 2014 suite à l’élection du maire Bruno Beschizza.

Depuis mars 2020 ils ne sont plus présents au sein du conseil municipal. Les membres de la section locale du PCF restent néanmoins actifs. En témoigne leur contribution à l’enquête publique relative à l’installation de l’entreprise Chimirec à Aulnay-sous-Bois. Vous pouvez en prendre connaissance ci-dessous.

La section locale du PCF s’exprime sur l’installation de Chimirec à Aulnay-sous-Bois
La section locale du PCF s’exprime sur l’installation de Chimirec à Aulnay-sous-Bois

Source : PCF Aulnay

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Communiqués

Publié le 19 Juin 2020

Le Président de la République Emmanuel Macron a adressé dans un courrier ses félicitations à Bruno Beschizza, Maire d'Aulnay-sous-Bois, pour sa réélection dès le 1er tour des élections municipales en mars dernier. Vous pouvez en prendre connaissance ci-dessous :

 

Emmanuel Macron félicite le maire d’Aulnay-sous-Bois Bruno Beschizza pour sa réélection !
Emmanuel Macron félicite le maire d’Aulnay-sous-Bois Bruno Beschizza pour sa réélection !

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Communiqués

Publié le 24 Mai 2020

Épidémie COVID-19:
communiqué numéro 3 de l’ACMA.
La Mosquée d’Aulnay sera fermée le dimanche 24 mai 2020. La prière de l’Aïd est recommandée à domicile et en famille.

Communiqué suite au décret du 22 mai 2020 du ministère de l’intérieur.

Salam Alaykoum mes frères et sœurs,

La nuit dernière, le ministre de l'intérieur a autorisé via le décret du 22 mai 2020 la reprise des cérémonies religieuses dans les lieux de cultes, un jour avant la fête de l’Aïd !!

Cette reprise doit respecter des conditions strictes et est sous la responsabilité des responsables des lieux de culte.

Après concertation en réunion téléphonique urgente avec les responsables des grandes mosquées du 93, il a été décidé de maintenir nos mosquée fermées et recommander la prière de l’Aïd à domicile et en famille.
En effet, le nombre de fidèles attendus est très important durant la prière de l’Aid. Le respect des mesures de distanciation physique ne permettrait d’accueillir qu’un nombre très restreint de fidèles (moins de 10% des fidèles attendus pour la mosquée d’Aulnay). Évidemment il n’est pas concevable de fermer les portes de la mosquée en face de 90% des fidèles ce jour là. De plus, l’épidémie n’est pas terminée et le risque de contamination lors des rassemblements religieux est important comme ça à été le cas lors du rassemblement des évangélistes à Mulhouse.
Les conséquences pour nos aînés risquent d’être dramatiques.
Nous refusons d’être responsables de la contamination de nos fidèles.
Nous refusons d’être responsables du décès de certains d’être eux.
Nous refusons d’être un foyer de contamination et une source d’une nouvelle vague de l’épidémie de COVID.

Nous préférons préparer une reprise progressive et plus sûre pour nos fidèles des prières quotidiennes obligatoires dans un premier temps.

Nous vous tiendrons informés du calendrier de mise en application du décret du 22 mai en vue de l’ouverture sereine de notre chère mosquée sans prendre trop de risques pour les fidèles, et surtout pour les personnes âgées et les personnes fragiles.
Nous avons discuté de cette décision avec la Prefette de St Denis et le maire d’Aulnay.

Cette décision est partagée par les grandes mosquées du 93, notamment celle de :
St Ouen, Rosny, Tremblay, Montfermeil, St Denis m, Bondy, Noisy le grand, Neuilly sur Marne, Neuilly plaisance...

Nous comptons sur votre compréhension, votre patience et votre soutien pour une ouverture sans précipitation. Une ouverture dans le calme et le respect des consignes sanitaires.

Qu’Allah accepte notre jeûne et nous accorde le Paradis. Qu’il nous permette de fêter l’Aïd dans la sérénité.

Bonne fête de l’Aïd et faites attention à vous et à vos proches.

Nous vous joignons le communiqué commun du RAM 93 ( rassemblement des mosquées de Seine St Denis) et celui du CFCM du 23 mai 2020.

Saha Aidkoum

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Communiqués

Publié le 10 Mai 2020

Vous pouvez prendre connaissance ci-dessous d’un communiqué de la France insoumise d’Aulnay-sous-Bois. Il s’agit d’un texte en l’honneur de Monsieur Alain Froment.

Nous ne pouvons évidemment que nous associer à la douleur de la famille et des proches en ce moment difficile.

La France insoumise d’Aulnay-sous-Bois est en deuil

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Communiqués

Publié le 9 Mai 2020

Vous pouvez prendre connaissance ci-dessous d’un communiqué transmis à notre rédaction par les représentants locaux de La France Insoumise (LFI). Dans cette communication ils s’inquiétent des conditions de réouverture des écoles à Aulnay-sous-Bois suite au déconfinement annoncé pour le lundi 11 mai 2020.

Inquiètude de La France Insoumise suite à la réouverture des écoles à Aulnay-sous-Bois

Le communiqué est aussi accessible en pdf d’un simple clic sur le lien ci-dessous.

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Communiqués

Publié le 6 Mai 2020

Vous pouvez prendre connaissance ci-dessous d’un communiqué du député de la 10ème circonscription de Seine-Saint-Denis, Alain Ramadier. Avec le groupe LR à l’Assemblée nationale, il demande que l’Etat prenne ses responsabilités et protège les maires face à la réouverture des établissements scolaires.

Depuis le début de cette crise sanitaire sans précédent dans notre histoire moderne, les collectivités territoriales ont beaucoup œuvré pour lutter contre le COVID19 et ses conséquences.

En première ligne, les maires ont fait face seuls dès les premiers instants aux exigences et inquiétudes légitimes de nos concitoyens. Avec les moyens qui étaient les leurs, ils ont géré l’organisation quotidienne du confinement et ont grandement contribué à pallier les carences et l’impréparation de l’Etat.

Le député d’Aulnay-sous-Bois Alain Ramadier demande à l’Etat la protection des maires lors de la réouverture des classes

C’est en mettant en place des chaînes de solidarité, en approvisionnant en masques des personnels soignants de ville comme hospitalier, ou encore en prenant à leur charge des politiques sociales afin de pallier la terrible misère qui s’installe dans certains foyers. C’est le cas dans notre ville, Aulnay-sous-Bois où la Municipalité a mis en place la gratuité du portage de repas à domicile pour les plus de 65 ans, permis l’accueil des enfants atteints de troubles du spectre autistique, et beaucoup d’autres dispositifs entièrement assumés par les finances de la commune.

Bref les maires et les collectivités ont été là quand l’Etat ne l’était pas.

Maintenant, nous sommes à l’heure du déconfinement. Suite aux déclarations du Gouvernement, nous craignons que cette seconde phase se traduise encore par une surexposition des collectivités territoriales et un désengagement de l’Etat.

La question de l’école est au centre de cette problématique. Le Premier ministre demande d’adapter son plan au contexte local. Mais là encore ce n’est pas aux maires d’assumer les choix politiques et financiers que l’exécutif leurs impose.

Ce n’est pas le Premier ministre qui demain ira expliquer ses choix à la population.

Et quid de la responsabilité pénale des Maires ? Un enfant reste un enfant, et il sera particulièrement difficile, pour ne pas dire impossible de faire respecter les gestes barrières.

Je sais que les maires sont particulièrement inquiets, et le Gouvernement doit entendre leurs interrogations. Je n’ai aucune doute qu’ils seront présents pour leur population, car oui, les enfants devront être accueillis, certains parents n’auront pas le choix, et les maires seront aux côtés de ces derniers qui ne peuvent télétravailler et pour qui il est indispensable de retourner au travail. Il ne faut pas les abandonner.

Voir les commentaires

Rédigé par Robert Ferrand

Publié dans #Communiqués

Publié le 28 Avril 2020

[IMPORTANT]  Précisions suite à la déclaration du Premier Ministre concernant le déconfinement

Le Premier ministre a présenté ce jour à l’Assemblée nationale le cadre général de la stratégie de sortie du confinement. Ce samedi, un nouveau Conseil des ministres décidera du prolongement de l’état d’urgence sanitaire jusqu’au 21 juillet prochain. Ce prolongement sera ensuite soumis au parlement.

Précisions de la ville d’Aulnay-sous-Bois suite à la déclaration du Premier Ministre concernant le déconfinement

Transports, commerces, établissements scolaires, crèches, déplacements, dépistages, travail, culture, lieux de convivialité, vie collective… Les thématiques abordées dans le discours politique du Premier ministre étaient nombreuses car ce confinement affecte de façon globale nos vies en société.

Cette vision politique doit être traduite administrativement par des instructions ministérielles : décrets, règlements, circulaires pour les ministères concernés avec par exemple des protocoles sanitaires décidés par les services de santé. Ces directives nationales connues, les préfets pourront dès lors les décliner dans les territoires selon les circonstances locales.

Cette sortie du confinement est progressive. Le calendrier de sortie du confinement sera d’ailleurs réajusté pour chaque région et chaque département toutes les 3 semaines par les services de l’Etat.

En ce qui concerne la Seine-Saint-Denis et Aulnay-sous-Bois en particulier, vous êtes nombreux à vous poser des questions par exemple sur les modalités de la réouverture des écoles et des crèches. Ces questions sont légitimes. La mairie ne pourra y répondre que lorsque le Préfet de la Seine-Saint-Denis aura traduit au nom de l’Etat ces instructions gouvernementales.

Ce jeudi, le Préfet de la Seine-Saint-Denis réunira les maires et parlementaires du département. Nous vous tiendrons au courant au fil de l’eau.

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Communiqués

Publié le 7 Avril 2020

Vous pouvez prendre connaissance ci-dessous d’une lettre du maire d’Aulnay-sous-Bois Bruno Beschizza à l’attention des habitants. Dans cette missive il a une pensée particulière pour celles et ceux qui ont eu la douleur de perdre un proche à cause du Coronavirus.

Crise du Coronavirus : le maire d’Aulnay-sous-Bois Bruno Beschizza s’adresse aux habitants

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Communiqués

Publié le 2 Avril 2020

Dans un communiqué à lire ci-dessous, les représentants locaux de La France Insoumise demandent la réouverture des marchés alimentaires à Aulnay-sous-Bois. Selon eux, la situation actuelle est catastrophique pour les agriculteurs et cause un dommage aux habitants. Pour le moment, seul le préfet de la Seine-Saint-Denis donne des dérogations aux maires, mais en nombre extrêmement limitées. Le Bourget en a obtenu une récemment.

Alors, entre marché alimentaire et sécurité sanitaire, quel choix faut-il privilégier ?

La France Insoumise demande au maire Bruno Beschizza la réouverture des marchés alimentaires à Aulnay-sous-Bois

Source : communiqué de La France Insoumise Aulnay-sous-Bois

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Communiqués

Publié le 24 Mars 2020

Alors que l’Organisation Mondiale de la Santé préconise un dépistage massif de la population, notre gouvernement s’entête à ne pas suivre ses recommandations !

Un dépistage massif de la population est indispensable, l’exemple de la Corée du Sud ou de l’Allemagne plus récemment nous montre l’efficacité de ces tests !

Pourquoi ne pas les faire ? Qu’attendons-nous ?

Coronavirus : le député Alain Ramadier demande un dépistage massif de la population

Source information et image : compte Facebook d’Alain Ramadier

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Communiqués

Publié le 14 Mars 2020

CORONAVIRUS] Point de situation suite à la conférence de presse du Premier Ministre Edouard Philippe, samedi 14 mars

Tous les lieux recevant du public "non indispensables à la vie du pays" seront fermés dès ce soir minuit : sont concernés les cafés, les restaurants, les cinémas, les boîtes de nuit, ainsi que tous les commerces non-essentiels.

Les pharmacies, les commerces et marchés alimentaires, les stations services, les banques, les bureaux de tabac et de presse resteront ouverts, tout comme les services publics.

Coronavirus à Aulnay-sous-Bois : marchés forains ouverts et élections municipales maintenues le 15 mars 2020

Le Premier Ministre invite également les Français à limiter leurs déplacements, notamment dans les transports inter-urbains. Il est recommandé de n'emprunter les transports en commun que pour se rendre au travail.

Par ailleurs, le Premier Ministre a appelé les Français à respecter les consignes des gestes barrière, pour éviter de saturer les services d'urgence et les hôpitaux, mais aussi pour limiter la propagation du virus.

Enfin, le Premier Ministre a indiqué le maintien du 1er tour des élections municipales demain, dimanche 15 mars, en invitant les Français à respecter strictement les consignes de distanciation et de priorisation des personnes âgées et des personnes fragiles.

À Aulnay-sous-Bois, conformément aux mesures annoncées ce jour par le Gouvernement, les marchés forains du Boulevard de Strasbourg et de la Rose-des-Vents sont donc maintenus ce dimanche 15 mars. S'agissant des élections municipales, les bureaux de vote vous accueilleront de 8h à 20h ce dimanche et différentes mesures sanitaires seront mises en place pour assurer la sécurité du scrutin (voir ici : https://www.aulnay-sous-bois.fr/…/elections-municipales-du…/).

Source information et image : compte Facebook de la ville d’Aulnay-sous-Bois

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Communiqués

Publié le 13 Mars 2020

Vous trouverez ci-dessous un courrier du maire Bruno Beschizza adressé aux habitants d'Aulnay-sous-Bois suite à l’allocution présidentielle d’hier soir.

Le maire d’Aulnay-sous-Bois Bruno Beschizza s’adresse aux habitants suite à l’allocution du président Macron

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Communiqués

Publié le 12 Mars 2020

Suite à l’article du journal Le Parisien paru à propos du pavillon situé au 2 rond-point Henri Dunant à Aulnay-sous-Bois, l’adjoint au maire Frank Cannarozzo a vivement réagi en postant les lignes qui suivent sur les réseaux sociaux. Le maire de la commune Bruno Beschizza a, quant à lui, porté plainte.

« Je vous l'écrivais l'année dernière dans une tribune sur Oxygène, nos adversaires allaient tenter de nous salir. Sur la dernière et ridicule accusation en date, voici notre réaction. Que ce soit bien clair, la Ville ne décide jamais du prix d'achat ou de vente d'un bien immobilier. C'est l'Etat qui fixe le prix et la ville ne peut pas sortir d'une fourchette de +/- 10% par rapport à ce prix. Ceux qui disent l'inverse sont au minimum des ignorants au pire de sales menteurs. Dans les deux cas, ils ne méritent pas d'être élus. Voici donc notre réaction et le document de France Domaine agence de l'Etat qui a fixé le prix. »

Pavillon du 2 rond-point Henri Dunant à Aulnay-sous-Bois : le maire Bruno Beschizza porte plainte !
Pavillon du 2 rond-point Henri Dunant à Aulnay-sous-Bois : le maire Bruno Beschizza porte plainte !

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Communiqués

Publié le 29 Février 2020

Vous pouvez prendre connaissance ci-dessous d’un communiqué de presse. Il informe que la ville condamne la démolition sans autorisation d’une maison située 32 avenue du clocher à Aulnay-sous-Bois. Des poursuites vont être engagées.

 

Démolition d’une maison 32 avenue du clocher à Aulnay-sous-Bois : la ville engage des poursuites

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Communiqués

Publié le 10 Février 2020

Vous trouverez ci-dessous une communication transmise par la CGT Soproreal à Aulnay-sous-Bois. Elle y dénonce le rejet de la subrogation par la direction ainsi que des NAO 2020 jugées décevantes.

La CGT déçue des NAO 2020 chez Soproreal à Aulnay-sous-Bois
La CGT déçue des NAO 2020 chez Soproreal à Aulnay-sous-Bois

Source : communiqué de la CGT Soproreal à Aulnay-sous-Bois

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Communiqués

Publié le 22 Janvier 2020

Vous trouverez ci-dessous une communication transmise par la CGT Soproreal d’Aulnay-sous-Bois. Elle demande la mise en place de la subrogation pour l’ensemble des sites du groupe l’Oréal.

La CGT Soproreal d’Aulnay-sous-Bois demande la subrogation pour le groupe l’Oréal
La CGT Soproreal d’Aulnay-sous-Bois demande la subrogation pour le groupe l’Oréal

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Communiqués

Publié le 10 Décembre 2018

Vous trouverez ci-dessous un communiqué du maire d'Aulnay-sous-Bois, Bruno Beschizza, suite aux manifestations de samedi en France. L'édile est satisfait que, malgré le climat actuel de tension extrême, le week-end se soit déroulé dans un calme exceptionnel pour les Aulnaysiennes et les Aulnaysiens.

Samedi, plusieurs manifestations ont encore eu lieu partout en France. Certains rassemblements ont donné lieu à des violences et des dégradations inacceptables que je condamne avec la plus grande fermeté.

Je veux rendre hommage aux forces de l'ordre dont la mobilisation exceptionnelle, le courage et le professionnalisme ont permis de contenir les casseurs et de procéder à de très nombreuses interpellations.

A Aulnay-sous-Bois, en ce dimanche soir, je peux heureusement constater qu'aucune dégradation, violence ou scène de pillage ne sont à déplorer.

La municipalité avait lancé un appel au calme, que nous souhaitons tous, et pris toutes les dispositions possibles pour que les Aulnaysiennes et les Aulnaysiens puissent passer un week-end tranquille et apaisé, en famille ou entre amis, et notamment profiter du Marché de Noël dans le Parc Dumont et de tous nos commerces pour préparer les fêtes.

Je tiens donc à remercier les agents de la Police municipale, mais aussi tous les services municipaux, qui ont été mobilisés tout le week-end afin de prévenir tout risque de débordement et de garantir la sécurité de tous. Grâce à cette mobilisation, les exposants du traditionnel marché de Noël, mais aussi tous les commerçants de la ville ont pu travailler. Et grâce à eux, entre animations, jeux, animaux, gourmandises et spécialités artisanales de nos terroirs, petits et grands ont pu pleinement profiter de la fête et se projeter dans Noël.

Vous savez l'importance que j'attache à ces moments d'échange, de convivialité et de partage. Ces rendez-vous festifs réguliers contribuent à l'attractivité et au dynamisme d'Aulnay-sous-Bois, une ville qui bouge et dans laquelle il fait bon et bien vivre.

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Communiqués