Publié le 17 Décembre 2013

flute-guitare.jpgLa rencontre du timbre de la flûte traversière et de celui de la guitare est une des plus heureuse et naturelle qui soit. Homogènes et complémentaires, leurs séduisantes sonorités favorisent l’éclosion d’un répertoire spécifique, dont le développement au XIXe siècle accompagne l’essor individuel des deux instruments. Aimables, virtuoses et festives, les œuvres jouées ce soir retracent une partie de l’histoire de cette formation.

Ce soir à 20h30 au conservatoire de musique d’Aulnay-sous-Bois. Entrée libre. Renseignements au 01 48 79 65 21.

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Culture

Publié le 17 Décembre 2013

Dans le cadre de ses contes d’hiver pour petits et grands, le réseau des bibliothèques d’Aulnay-sous-Bois propose ce mardi 17 décembre à 18h à la bibliothèque Alphonse Daudet, située rue du Hameau, une veillée consacrée aux contes de Noël. Cet événement sera animé par Marie Loyal. Voilà une excellente occasion de se rassembler en famille un peu avant les fêtes.

Renseignements au 01 48 66 98 80.

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Culture

Publié le 16 Décembre 2013

Après l’église St-Sulpice c’est au tour du grand panneau d’affichage situé le long de la RN2 d’être tagué. Sous l’inscription « Aulnay-sous-Bois réclame son nouveau commissariat ! » figure désormais « on n’a rien demandé ! ». Certes l’orthographe est approximative mais le message a au moins le mérite de rappeler que ce n’est pas parce qu’une municipalité en place juge bon de parler au nom de tous les habitants que ceux-ci sont forcément en accord avec elle…

Nous remercions notre fidèle lectrice depuis 2009, qui va jusqu’à faire des photocopies de certains de nos articles pour les distribuer à son entourage n’ayant pas internet, de nous avoir livré cette information.

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Divers

Publié le 16 Décembre 2013

renaud-lavillenie-en-or-londres-big.JPGLe 21 décembre Renaud Lavillenie, champion olympique de saut à la perche à Londres l’an dernier, sera la vedette de la 12e Perche aux étoiles, le meeting qu’organise le DAC.

Deux concours nationaux sont prévus à 15 heures, avant la grande soirée à partir de 18 heures. Au programme, deux concours femmes et hommes niveau A du circuit Perche élite tour. Sur le sautoir, quasiment tous les meilleurs athlètes de l’Hexagone. Côté femmes, il y aura Marion Lotout, la double championne de France. Chez les hommes, on ne présente plus Renaud Lavillenie, champion olympique aux Jeux de Londres en 2012, multirécidiviste à Aulnay et recordman du meeting.

Le 21 décembre 2013 à 18h15 au gymnase Paul Emile Victor. Entrée : 5 euros

Source : aulnay-sous-bois.fr

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Soyons sport.

Publié le 16 Décembre 2013

peripherique-parisien_640x280.jpgVitesse maximale : 70 km/h. La vitesse autorisée sur le périphérique parisien, actuellement fixée à 80 km/h, va être abaissée de 10 km/h dans les prochaines semaines, indique-t-on lundi de source gouvernementale, confirmant une information du Monde.fr. Cette mesure, qui prendra effet après l'examen du décret en Conseil d'Etat et sa publication «avant la fin janvier», «vise à lutter contre la pollution, automobile et sonore», a-t-on précisé de même source.  La décision aurait été prise par le Premier ministre, à l'issue d'une concertation avec les ministères de l'Intérieur, de l'Ecologie et des transports. Le Conseil d'Etat est en train d'examiner le décret sur cette mesure, qui a été signé par les trois ministères concernés. 

La modification de la vitesse maximale sur le périphérique 
est attendue depuis plusieurs mois. Cette décision, qui relève du gouvernement, était voulue par le maire socialiste de la capitale, Bertrand Delanoë. Alors que la pollution est régulièrement à des niveaux élevés et notamment ces derniers jours, à Paris et dans plusieurs régions françaises, le maire de la capitale considère que l'abaissement de la vitesse sur la rocade parisienne permettra notamment de limiter la pollution. Aux heures creuses, la circulation serait plus fluide ; aux heures de pointe, les ré-accélérations seraient moins brusques, limitant les émissions de polluants. Les autres bénéfices attendus de cette mesure sont un bruit moins important produit par les véhicules, ce qui profiterait aux riverains du périphérique, ainsi qu'une amélioration de la sécurité routière.

Déjà des critiques et des réserves
L'Automobile Club Association rappelle que la vitesse moyenne sur le périphérique n'est que de 37 km/h en raison de l'encombrement des voies. Par ailleurs, en 2006, une étude des services de la voirie indiquait que la baisse de 10 km/h des vitesses conduirait à la réduction des émissions d'oxyde d'azote de seulement 1%. Concernant la pollution, l'association 40 millions d'automobilistes estime, pour sa part, que «le renouvellement progressif du parc automobile national» avec des filtres à particules de qualité est «la première lutte contre la pollution». «Une véritable politique de pédagogie en faveur de l'éco-conduite» contribuerait, elle aussi, à réduire la pollution. A propos du bruit, 40 millions d'automobilistes appelle plutôt à «investir dans les infrastructures routières telles que les enrobés de nouvelle génération». Ces enrobés réduiraient le bruit de neuf décibels contre un seul avec une réduction de 10 km/h de la vitesse. Enfin, Chantal Perrichon, porte-parole de la Ligue contre la violence routière, a par ailleurs déclaré à l'AFP que, «d'un point de vue sécurité routière, (la baisse de 10 km/h) n'apporte rien, car, «avec la mise en place des radars, on est passé de quinze morts à deux ou trois tués par an»

Source : Le Parisien

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Environnement

Publié le 16 Décembre 2013

Vous trouverez ci-dessous un tract de l’association Q.C.B.E qui reste vigilante et déterminée face au projet Croix-Blanche. Ce document a été distribué à 2 000 exemplaires dans les boîtes aux lettres du quartier.

QCBEBeaucoup d’entre vous nous ont fait part de leur inquiétude quant à l’absence d’affichage du permis de construire sur le terrain de l’ancien Hôtel des Impôts.

Pour information, nous nous déplaçons régulièrement à la Mairie pour vérifier si le permis a été déposé et nous sommes actuellement en lien avec un avocat, prêt à intervenir.

Dès que ce permis de construire sera affiché, l’association Q.C.B.E. sera mobilisée et présentera un recours gracieux rédigé par notre avocat, qui sera suivi dans un second temps d’un recours devant le tribunal administratif.

Bien que le Maire Gérard SEGURA soit resté sourd aux demandes des riverains, il faut qu’il sache que nous irons jusqu’au bout pour faire respecter les droits et les demandes des habitants du quartier de la Croix-Blanche.

Parallèlement à l’affichage du permis de construire, nous ferons un appel aux dons pour pouvoir financer nos recours gracieux et juridique.

Vous pouvez compter sur notre engagement et notre détermination pour que la voix des riverains soit écoutée !

Séverine Delamare - Présidente Q.C.B.E

 Albert Giami - Vice-Président Q.C.B.E

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Communiqués

Publié le 16 Décembre 2013

cagoules-sevranUne famille de Sevran a été victime d’un braquage, vendredi soir, alors qu’elle se trouvait tranquillement dans son pavillon, rue Henri-Bergson. Il était 22h10 lorsque quatre hommes cagoulés, munis d’un pistolet automatique, ont fait irruption chez elle. Ils ont menacé les membres de la famille avec leur arme et se sont fait remettre les clés de la voiture à bord de laquelle ils ont pris la fuite. Ils n’ont rien dérobé d’autre. La sûreté territoriale a été saisie de l’enquête.

Source : Le Parisien

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #93 Infos

Publié le 16 Décembre 2013

stif-new_640x280.jpg«Le Parisien» l'avait annoncé dès le mois d'octobre : à partir du 1er janvier 2014, les tarifs des transports publics en Ile-de-France vont augmenter de 3%. Deux exceptions à cette hausse : les usagers de la grande couronne, qui bénéficieront d'un gel de leur passe Navigo couvrant les zones 1 à 5, et le ticket à l'unité, dont le prix reste fixé à 1,70 euro En 2013, la hausse globale avait été de 2,4%, et n'avait épargné que le ticket unitaire.

Cette décision est la conséquence mécanique de la hausse de TVA de 7 à 10% décidée par le
gouvernementune mesure que les élus franciliens avaient vivement combattue, notamment le président PS du Stif et de la Région Jean-Paul Huchon, estimant que les transports en commun constituaient un bien de première nécessité.

Conjuguée à la hausse structurelle, comprise chaque année aux alentours de 2,5%, les tarifs auraient pu bondir de 6%, une augmentation «inenvisageable», a indiqué Jean-Paul Huchon. Des bonnes rentrées de recettes, une inflation moins forte que prévue, des malus décotés aux opérateurs SNCF et RATP et un effort de 2% des collectivités contributrices (Région, départements, Ville de Paris) ont permis d'atténuer la facture pour les usagers.

91 nouvelles rames de RER à partir de 2014

Le financement du Grand Paris et son futur supermétro ne devrait rien arranger dans les années à venir. En octobre,
 le Stif prévoyait une augmentation de 3% par an pendant douze ans des tarifs des titres de transport, soit une hausse de 42%. Si ce programme est respecté, le passe Navigo mensuel zones 1-5 coûteraît en 2025 161,40 € contre 113,20 € aujourd’hui. Pour compenser cette hausse des tarifs, le Stif prévoit près de 1Md€ d’investissements destinés à améliorer les conditions de transport des Franciliens, avec notamment 91 nouvelles rames de RER et 12 de métro, qui seront livrées progressivement entre 2014 et 2017.

Cela n'a pas suffi à convaincre la chef de file de l'opposition UMP, Valérie Pécresse, qui a qualifié d'«inacceptable» cette «sixième hausse des tarifs depuis 2010 (...) alors que la qualité de service ne cesse de se détériorer».

Les transports franciliens assurent chaque jour les 8,3 millions de trajets de plus 4 millions de voyageurs.

Source : Le Parisien

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Transports

Publié le 16 Décembre 2013

concert-musique_image_full.jpgDans le cadre de sa série « Carte blanche à… » le Conservatoire de musique et de danse d’Aulnay-sous-Bois, situé 12 rue de Sevran, propose ce soir à 18h un concert des élèves de la classe de musique de chambre et d’instruments du conservatoire. L’entrée est libre. Renseignements au 01 48 79 65 21.

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Culture

Publié le 15 Décembre 2013

saint-denis_640x280.jpgLeur opération coup-de-poing n’aura duré que quelques heures. Dimanche vers 18 h 15, 27 squatteurs qui avaient commencé à déplier leurs tentes pour s’installer dans la Basilique de Saint-Denis ont été expulsés des lieux par les forces de l’ordre. Ces célibataires sans domicile originaires du Mali, de Côte d’Ivoire ou du Pakistan entendaient ainsi attirer l’attention sur leur situation de détresse. Ils avaient été expulsés en juin dernier de deux immeubles insalubres de la rue Gabriel-Péri à Saint-Denis. Seules les familles avaient été relogées. Ces hommes seuls, épaulés par un collectif de soutien, avaient alors monté un campement place du Caquet.

Source : Le Parisien

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #93 Infos

Publié le 15 Décembre 2013

C’est presque de l’info délivrée en direct live ! Nous apprenons que le pont de la Croix-Blanche et une partie du secteur Chanteloup au début de la rue Arthur Chevalier à Aulnay-sous-Bois sont actuellement plongés dans l’obscurité totale. Peut-être quelqu’un a-t-il oublié de payer la facture d’électricité ?! Sinon plus sérieusement, les feux de circulation ne fonctionnant pas, soyez prudents notamment vis-à-vis des piétons et des cyclistes qui pourraient encore transiter par ce secteur de la ville ! En attendant voici ci-dessous la vidéo d’un Aulnaysien tournée façon road movie au milieu de la nuit ! 

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #A vos quartiers !

Publié le 15 Décembre 2013

C’était bien entendu l’un des grands rendez-vous sportifs du week-end à Aulnay-sous-Bois. La salle Pierre Scohy accueillait un gala de boxe qui a remporté un joli succès. Avant de revenir plus en détail sur les différents combats de la soirée concernant notamment les représentants du CSL Aulnay, braquons d’abord les projecteurs sur Myriam Dellal qui affrontait l’Italienne Anita Torti pour la ceinture internationale WBC des poids légers féminins.


Après une lutte âprement disputée  la française de Clermont-Ferrand a remporté une belle victoire conquise évidemment avec la tête, les poings et les jambes mais aussi avec le cœur ! Nous vous proposons deux premières vidéos captées au bord du ring pour mieux sentir l’ambiance électrique de l’événement : la présentation des combattantes et des hymnes suivi des cinq premières reprises…

A suivre épisode 2 : Myriam boxeuse de coeur s'envole vers la victoire !

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Soyons sport.

Publié le 15 Décembre 2013

livry-centrafrique.jpgPlus de 500 personnes ont marché ce dimanche en hommage à Nicolas Vokaer, l’un des soldats tués dans la nuit du 9 au 10 décembre en Centrafrique. Le jeune homme de 23 ans a grandi à Livry-Gargan. Jeunes, parents, proches, ils étaient des centaines à avoir enfilé un tee-shirt recouvert de la photo de Nicolas Vokaer et frappé sur l’arrière des mots «semper fidelis», pour «toujours fidèle». Nicolas Vokaer était un parachutiste du 8 e RPIMa (régiment de parachutistes d’infanterie de marine), basé à Castres.

Source : Le Parisien

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #93 Infos

Publié le 15 Décembre 2013

Daouda-Sanogo-Aulnay.jpgVanter les mérites de la Seine-Saint-Denis… sous les ors de l’hôtel de Lassay, la résidence du président de l’Assemblée nationale, il fallait le faire. « Je sais ce que représente l’hôtel de Lassay, confie Claude Bartolone, le locataire des lieux. Dans des locaux administratifs, il y aurait eu moins de monde. » De fait, il y avait de nombreux entrepreneurs, jeudi soir, lors de cette table ronde sur « l’attractivité du territoire », organisée par la chambre de commerce et d’industrie de Bobigny… à deux pas de l’hémicycle où l’on votait le jour même la création du Grand Paris.

Dans la salle, les dirigeants d’Eurocopter côtoient des petits artisans : Daouda Sanogo, entrepreneur Aulnaysien, salue le responsable de la CGPME de Seine-Saint-Denis… Au micro se succèdent Hervé Chastagnol, responsable du parc d’affaires Paris-Nord 2, en partie situé à Villepinte, Antoine Frérot, président de Veolia environnement — dont le siège et 4000 salariés sont attendus d’ici deux ans à Aubervilliers — ou Barnabé Wayser, PDG de Guard Industrie, prospère société montreuilloise de revêtement de sols, qui a rénové la place Tian An Men.

Mais à quoi bon prêcher les convaincus, ceux qui sont déjà dans le département? « C’est le principe de la contagion positive, glisse Claude Bartolone. Si ces entreprises portent elles-mêmes le message que c’est en Seine-Saint-Denis que ça se passe, elles en tireront une force supplémentaire. » L’autre objectif, c’est que l’arrivée de ces sociétés profite aux habitants et au territoire. « C’est le premier département en nombre de créations d’entreprises, rappelle Gérard Lissorgues, président de la CCIP de Bobigny. Mais ce ne sera pas un eldorado tant que le chômage sera à un tel niveau, que le taux de survie des sociétés sera le plus faible de la région. »

Rémi Babinet, président de l’agence publicitaire BETC Euro RSCG, qui s’installera à Pantin en 2015, l’assure : il y aura un lien entre ses 500 publicitaires et le quartier du canal de l’Ourcq. « On n’a pas l’intention de s’installer comme une plate-forme offshore », dit-il. Stéphane Troussel, président PS du conseil général, espère faire naître une « nouvelle rumeur du 93 » : « Les entreprises qui sont ici ont un temps d’avance. Il faut faire savoir que l’espace, le bouillonnement sont chez nous. »

A condition, toutefois, de lever quelques incertitudes liées à la métropole du Grand Paris. « Ce qui va sortir des limbes devra bien fonctionner », prévient ainsi Antoine Frérot. Hervé Chastagnol, met l’accent sur les « lacunes des transports en commun » et réclame aussi le soutien des collectivités pour créer un « territoire de résidence » haut de gamme, pour les délégations internationales.

Source : Le Parisien

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Economie

Publié le 15 Décembre 2013

cambriolages1.jpgIls sont rarement spectaculaires, mais ils empoisonnent l’existence et créent toujours un traumatisme pour les victimes. En augmentation brutale depuis cinq ans, les cambriolages et autres vols simples ou armés font l’objet d’un plan d’action judiciaire nationale. Dans une circulaire transmise aux 163 procureurs de la République et 36 procureurs généraux le 29 novembre, le ministère de la Justice s’attaque à cette délinquance quotidienne en renforçant les procédures et les poursuites à mettre en œuvre pour la combattre.  Ce document confidentiel, que nous nous sommes procuré, constitue un tour de vis inédit de la chancellerie.

Des délits en forte hausse et rarement élucidés. Le constat fait par le document est sans nuance : avec plus de 360 000 faits recensés en 2012, les cambriolages ont explosé de 18% en cinq ans. Plus impressionnant : les délits commis dans des résidences principales (219 000 l’an passé) ont augmenté de 44% sur la même période. Les commerces sont moins touchés, avec 60 000 faits constatés, en baisse de 14% depuis cinq ans. Mais c’est la faible élucidation des affaires qui pose le plus de problèmes : seuls 11% des dossiers sont résolus.

Les vols à main armée, dont le ministère ne précise pas l’évolution, représentaient, eux, 5200 affaires en 2012, avec 2800 personnes poursuivies grâce à un taux d’élucidation jugé bon, de 37%. Un motif de satisfaction, bien que les auteurs de ces faits, normalement passibles de la cour d’assises, bénéficient dans 20% des cas d’une requalification de leur 
crime en délit. Un tour de passe-passe qui leur permet d’encourir des peines moins lourdes, mais augmente les chances de condamnation et accélère les procédures.

cambriolages2.jpgDes poursuites plus systématiques et plus fermes. Sans être ouvertement critiqués, les juges responsables des poursuites sont rappelés à l’ordre. Le voleur isolé « pourra utilement faire l’objet d’une convocation » devant le tribunal, la chancellerie écartant implicitement l’option d’une alternative aux poursuites. Lorsque celle-ci apparaît néanmoins indiquée, les magistrats choisissent majoritairement « le rappel à la loi », note le ministère. En clair, les primo-délinquants font l’objet d’une trop grande indulgence, puisqu’ils peuvent aussi se voir proposer une amende ou un travail d’intérêt général.

Quant aux récidivistes, ils devront être « systématiquement » présentés à un juge, une procédure contraignante mais qui aboutit plus souvent à un procès. Ces mêmes juges devront avoir « une parfaite connaissance des antécédents judiciaires » du suspect et « solliciter la délivrance de casiers étrangers ». Une fois la peine exécutée, les auteurs doivent être mieux suivis, et ceux condamnés à une peine de prison de trois ans ou plus faire l’objet d’un signalement aux forces de l’ordre à leur sortie de détention.

Des cellules d’enquête locales. « La lutte contre le phénomène des cambriolages doit constituer une priorité des états-majors de sécurité », exige le ministère. Pour y parvenir, les plans départementaux de lutte contre les vols (réunissant services d’enquêtes de police et de gendarmerie), testés dans certaines régions, « doivent être généralisés ». Des cellules d’investigation spécifiques régionales ou départementales doivent être mises en place « afin d’assurer l’échange d’informations ». A l’échelle des communes et des quartiers, la création de groupes d’enquête locaux dédiés est préconisée. Ces actions doivent impliquer les commerçants, cibles privilégiées des braqueurs. La chancellerie invite les magistrats « à prendre spécifiquement en compte » ces attaques « en nouant un dialogue avec les représentants des chambres de commerce » et ceux « des professions les plus exposées ».

La police scientifique en renfort. La police technique et scientifique « constitue un atout pour l’identification des auteurs », poursuit le texte, qui préconise d’y avoir recours, mais « de manière appropriée au regard de la nature des faits ». Pour des raisons budgétaires, les enquêteurs doivent « être sensibilisés à la nécessité de ne prélever que les traces […] susceptibles d’une exploitation utile ».

Au 10 octobre, 134 enquêtes de criminalité organisée touchant des bandes de voleurs et receleurs étaient en cours, « relevant pour certaines de la délinquance itinérante ». Pour faciliter les rapprochements entre membres de mêmes réseaux, les officiers de police judiciaire devront signaler « par voie électronique » et « dans les plus brefs délais » chaque garde à vue de ce type à leurs collègues du même secteur géographique.

Source : Le Parisien

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #C'est dans le Journal

Publié le 15 Décembre 2013

CORIGAT.jpg«Stop au danger. Nous exigeons l’arrêt du transit et du stationnement des wagons transportant des matières dangereuses sur le site de la gare de triage de Drancy. » Cette banderole orne le capot d’une des voitures du cortège. Hier matin, cinq jours après le déraillement heureusement sans conséquence d’un wagon, une cinquantaine de riverains, pour la plupart originaires du Blanc-Mesnil, en Seine-Saint-Denis, ont défilé en voiture dans les rues de la ville, mais aussi dans celles de Drancy et du Bourget. Ils entendaient dénoncer le passage de produits toxiques à la gare de triage, située au cœur de quartiers pavillonnaires. Chaque année, plus de 200000 wagons transitent sur ce site majeur du fret ferroviaire, dont 20800 transportant des matières dangereuses.

La publication d’une étude de l’Etat datant de mai 2011 et mettant au jour les dangers potentiels pour la population a éveillé les consciences. L’arrêté préfectoral pris au 
printemps dernier — qui interdit désormais toute construction nouvelle dans un périmètre de 620 m autour de la gare —, loin de calmer les inquiétudes, a mis le feu aux poudres.

« Je vis au Blanc-Mesnil depuis vingt-deux ans. Je savais qu’il y avait des produits dangereux, mais je croyais naïvement que la 
SNCF nous garantissait la sécurité! Or, au printemps, j’ai découvert que je vivais dans une zone à risques », dénonce Anne-Marie, 55 ans. A ses côtés, Tania, 58 ans, acquiesce : « Et si, mercredi, le wagon avait été plein, qu’est-ce qu’on aurait fait? On ne sait même pas quelles sont les conduites à tenir en cas d’accident. » Les riverains sont aussi inquiets pour leur portefeuille. « J’ai acheté un pavillon il y a trois ans, raconte Ludovic, 34 ans, père de deux fillettes. Il a perdu 30% de sa valeur. » 

Source : Le Parisien

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Environnement

Publié le 14 Décembre 2013

Il y a quelques minutes au gymnase Paul Emile Victor le Club Badminton d’Aulnay-sous-Bois s’est imposé 5 - 3 face à une solide et combative équipe de Bordeaux. Ce succès n’a en que plus de saveur. Avant de revenir plus en détail sur le déroulement de cette rencontre nous vous proposons la vidéo du cinquième match de double dame emporté par Marion Luttmann et Agnieszka Wojtkowska 21-06 / 21-15 suivi du salut de l’équipe au public. Bravo aux Ducks et à l’année prochaine !

Voir les commentaires

Rédigé par Stéphane Fleury

Publié dans #Soyons sport.

Publié le 14 Décembre 2013

L’initiative risque de faire grincer les dents de Gérard Ségura, le maire (PS) d’Aulnay, candidat à sa succession en 2014. Hier soir, c’est à quelques mètres de l’hôtel de ville que son ancien allié, Alain Amédro (EELV), a inauguré son « atelier » de campagne, autour d’une cinquantaine de militants.

L’occasion pour l’ex-adjoint en charge de l’urbanisme, passé dans l’opposition (comme tout le groupe écologiste) en 2010 à la suite de désaccords avec le maire, de présenter quelques-uns de ses colistiers, acteurs de son union « du centre à la gauche de la gauche ».

Parmi ses prises, des personnalités d’extrême gauche, à l’instar de Sébastien Ville, ex-NPA et candidat Front de gauche aux législatives (correctif Aulnaylibre : c'est Marie-Jeanne Queruel qui a défendu les couleurs du Front de gauche aux législatives), et de Pierre Laporte, vice-président du conseil général (Fase). Dans ses rangs également, le militant socialiste Mohammed Beldjoudi, cocréateur du festival Aulnay all blues et l’ex-PS Alain Boulanger (sans étiquette). Encarté au MoDem, Jean-Marc Engelvin a, quant à lui, choisi de faire faux bond au candidat UDI, Jacques Chaussat. « Même si je peux avoir des désaccords avec Europe Ecologie sur le plan national, je pense qu’on peut diriger une ville avec des valeurs communes », assure ce dernier.

Objectif d’Alain Amédro : « Conduire une liste qui mette fin à des décennies d’opposition gauche-droite stérile à Aulnay-sous-Bois et proposer une vraie alternative humaniste pour que l’UMP et son candidat parachuté (NDLR : Bruno Beschizza) ne reprennent pas la ville. »
Source : Le Parisien

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #En route vers 2014 !

Publié le 14 Décembre 2013

frontnational.jpgLe Front national est passé à l’offensive. Hier soir, le parti de Marine Le Pen a réuni une centaine d’adhérents au Raincy. But de l’opération : motiver les participants à s’engager sur des listes. Voire dénicher la pépite qui manque cruellement dans le département : la fameuse tête de liste. Car, à la date d’aujourd’hui, le FN n’en a convaincu que huit : Patrick Julien au Raincy, Claude Gimenez à Villepinte, Cyril Bozonnet à Gagny, Daniel Bousselaire à Rosny-sous-Bois, Laurent Stocco à Saint-Ouen, Maxence Buttey à Noisy-le-Grand, Melina Mottet-Amrani à Aulnay-sous-Bois et Didier Labaune à Saint-Denis. Les tables étaient dressées, le Beaujolais nouveau débouché et le buffet n’attendaient plus que les convives. Mais juste avant le début de soirée, Louis-Armand de Bejarry, secrétaire national aux fédérations, et Gilles Clavel, secrétaire départemental, ont organisé une conférence de presse afin de faire le point sur les ambitions du parti. « Marine Le Pen a fait 18% aux élections présidentielles et, pourtant, nous n’avons aucune représentation locale, nous sommes le parti des invisibles », regrette Louis-Armand de Bejarry.

Des discussions avancées à Villemomble et Montreuil

Et il ne veut pas le rester. Il se souvient notamment qu’en 1995 des listes étaient présentes dans les trois quarts des villes en Seine-Saint-Denis. En 2008, une seule liste d’extrême droite était en lice, à Romainville, sous l’étiquette MNR (NDLR : mouvement issu de la scission du FN mené par Bruno Mégret). « Début 2000, il y a eu des mutations sociologiques importantes dans la population, le MNR s’est mieux implanté dans le département que nous, et nos cadres ont peu à peu disparu, justifie le secrétaire aux fédérations. Ces élections sont l’occasion pour nous de rebâtir un socle solide. » « Une bonne tête de liste est capable de créer une équipe, assure Gilles Clavel. Et pas besoin d’être un pro de la politique car nos thèmes sont connus. » Le FN ne s’en cache pas : il interpelle surtout les déçus du gouvernement et fonde son discours sur des thèmes nationaux.
« Ce qui intéresse nos électeurs, ce n’est pas les questions d’entretien du parc de la ville, mais les trois i : immigration, impôts, insécurité », martèle Louis-Armand de Bejarry. Outre les têtes de liste désignées, Gilles Clavel assure avoir des discussions très avancées à Villemomble et Montreuil. Il a aussi des espoirs sur Drancy, Stains, Tremblay et Romainville.

Source article et image : Le Parisien

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #En route vers 2014 !

Publié le 13 Décembre 2013

pv-stationnement.jpgL'Assemblée nationale a  de nouveau voté jeudi la dépénalisation des PV de stationnement, une mesure polémique qui, si elle était définitivement adoptée, permettrait aux maires de fixer eux-mêmes le montant des amendes.  Cette proposition est incluse dans le projet de loi de décentralisation, actuellement examiné en deuxième lecture par les députés.

Réclamée de longue date par des élus locaux, la dépénalisation, introduite par le 
Sénat et acceptée par l'Assemblée lors des premières lectures du texte, en juin et juillet, permettrait aux maires de fixer à la fois le prix du stationnement et l'amende qui serait infligée à l'automobiliste qui ne l'aurait pas payée.

Pour le sénateur à l'origine de la mesure, Jean-Jacques Filleul (
PS), le cadre juridique actuel est inadapté, puisqu'en cas de non-paiement, la sanction «est une amende pénale dont le montant est uniforme sur tout le territoire, sans lien ni avec le lieu, ni avec le tarif de stationnement pratiqué». «Peu dissuasive à Paris, elle est excessive dans nombre de petites communes», juge t-il. 

Le prix des amendes de stationnement est passé à 17 euros le 1er août 2011, alors qu'il était resté à 11 euros depuis 1986.

«A l'heure actuelle, le système est inefficace. Vous n'avez en moyenne que 35% des gens qui payent leur stationnement», reprend Guy Le Bras, directeur général du Groupement des autorités responsables de transports (Gart), organisme qui regroupe 280 collectivités territoriales. «Avec la dépénalisation, vous pouvez mettre en place un contrôle beaucoup plus efficace», qui serait effectué par «des agents assermentés» bien moins coûteux que les policiers municipaux, explique-t-il. Cette mission pourrait être confiée à des sociétés privées.

Les opposants au projet craignent aussi une augmentation du montant des amendes

«Il n'y a que des zones d'ombre autour de ce dispositif», estime Me Rémy Josseaume, président de l'Automobile club des avocats, notamment en ce qui concerne la contestation des amendes, qui ne serait plus de la compétence du tribunal de police. «Pour contester, il va falloir faire un recours administratif préalable obligatoire, c'est-à-dire écrire à la commune. Si la commune dit qu'elle maintient la taxe, il faudra aller devant le tribunal administratif», explique-t-il, ce qui contraindrait les usagers à prendre un avocat et ne leur laisserait plus la possibilité de faire appel.

«C'est un texte ubuesque qui place l'intérêt financier au-delà de la mise en place d'une politique de stationnement, estime Pierre Chasseray, porte-parole de 40 millions d'automobilistes. «Le montant du forfait de post-stationnement (le nom désormais donné aux amendes, NDLR) ne pourra être supérieur au montant total d'une journée de stationnement», répond Guy Le Bras.

Si députés et sénateurs se mettent d'accord sur l'ensemble du projet de loi, celui-ci devrait être adopté définitivement la semaine prochaine, selon une source parlementaire. En cas de désaccord, l'adoption définitive n'interviendrait qu'en janvier. Si ensuite, le Conseil constitutionnel est saisi, celui-ci aura un mois pour se prononcer.

L'entrée en vigueur de la dépénalisation des PV de stationnement est prévue deux ans après la promulgation de la loi.

Source : Le Parisien

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #C'est dans le Journal

Publié le 13 Décembre 2013

MDE-Aulnay.pngPour finir l’année 2013 en fanfare la maison de l’environnement d’Aulnay-sous-Bois, située allée circulaire dans le parc Faure, propose deux ateliers pratique et créatif spécial Noël. Vous trouverez ci-dessous tous les détails autour de cet événement.

De 15h à 16h. Atelier pratique pour garder la chaleur chez soi !

Fabriquer un panneau réfléchissant mobile pour radiateur (aimanté ou scratché), un double vitrage économique et simple, un absorbeur d’humidité en récup’, une isolation des portes etc. Astuces simples et efficaces pour réduire ses factures d’électricité ou de gaz avec une démonstration sur place. Un savoir-faire à partager ! Atelier collectif animé par un conseiller info-énergie de l’IDEMU - Croix Rouge Insertion. Partenariat avec ERDF. Gratuit sur inscription - Nombre de places limité. Pour adultes. 01.48.79.62.75.

16h. Atelier créatif. Les fêtes approchent !

Venez fabriquer des objets décoratifs pour les fêtes de fin d’année en argile. Bougeoirs, décorations pour sapins et couronnes de Noël, figurines… Un goûter festif en musique est prévu pour finir la journée. Vos petits gâteaux fait maison sont les bienvenus ! Gratuit sur inscription - Nombre de places limité. En famille à partir de 6 ans. 01.48.79.62.75.

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Fêtes et Cérémonies

Publié le 13 Décembre 2013

Le quartier Mitry-Ambourget d’Aulnay-sous-Bois sera placé ce samedi 14 décembre sous le signe de la fête solidaire. Ainsi à partir de 10h au centre social est organisée une vente de vêtements, alimentation et jouets. Un concert classique (à DO MI SI le) est également programmé à l’église Saint-Paul de la rue du 8 mai. A cette occasion, Jérôme LARAN, professeur au conservatoire de musique et de danse d’Aulnay, accompagné d’une dizaine de saxophonistes interpréteront 40mn de répertoire varié et rythmé (musique slave, tango ballet, boléro et un hommage à Edith Piaf). Voilà qui promet donc une très bonne journée. L’entrée est libre.

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Fêtes et Cérémonies

Publié le 13 Décembre 2013

transport_actu36596_photo.jpgDeux femmes de 18 et 19 ans, ainsi que trois hommes de 21, 22 et 55 ans, habitant Le Pré-Saint-Gervais et Aulnay-sous-Bois, ont été interpellés après une série de vols de fret. Le 15 mars, des malfaiteurs s’étaient attaqué à une camionnette sur la D317, au niveau de Fosses (Val-d’Oise), lorsqu’ils ont croisé une patrouille de gendarmes. Les militaires roulaient en direction de l’Oise quand ils ont surpris des jeunes chargeant un véhicule. Mais la course-poursuite a tourné court. Les jeunes se sont échappés et la voiture a été retrouvée accidentée. Les enquêteurs ont pu identifier les membres de cette équipe, suspectée d’avoir commis trois vols de fret au total, en décembre 2012, février et mars 2013, pour un préjudice global de 27000 €. Les suspects s’étaient emparés de produits de beauté, de rasoirs, de vêtements et de luminaires.

Source article : Le Parisien / Image d’illustration

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #C'est dans le Journal

Publié le 13 Décembre 2013

« Paroisse satanique »! Mercredi soir, à 22 heures, en sortant d’une réunion avec des paroissiens, le curé de l’église Saint-Sulpice, à Aulnay, a découvert cette inscription sur le mur de son presbytère. De larges lettres avaient été barbouillées à la peinture noire sur plusieurs mètres. Une plainte a été déposée afin d’identifier l’auteur de ces mots diaboliques.

Source : Le Parisien


Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #C'est dans le Journal

Publié le 13 Décembre 2013

Le Spoumj est un ensemble à géométrie variable, pluridisciplinaire, interventionniste et militant, composé de musiciens, comédiens et danseurs improvisateurs. L’objectif est de réaliser des performances exclusivement autour du sounpainting : un langage d’environ 900 signes, qui permet de réaliser des performances de composition en temps réel. Il incarne la folie travaillée, la spontanéité assumée et le chaos ordonné. Le résultat : une explosion de couleurs sonores. Ce soir à 21h au Cap, 56 rue Auguste Renoir à Aulnay-sous-Bois. Renseignements au 01.48.66.94.60.

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Culture