Publié le 12 Décembre 2013

drancy-gare.jpgVers 8h15, hier matin, les sirènes de la gare de triage de Drancy retentissent. Rapidement, six ou sept véhicules de pompiers et des policiers se rendent à proximité des voies ferrées, rue Anatole-France, où un wagon de produits chimiques a déraillé. Les riverains commencent à s’inquiéter, ainsi que la mairie, qui conseille à la direction du collège Anatole-France, tout proche, de garder ses élèves dans les classes. La SNCF lance son plan d’urgence interne (PUI) et un périmètre de sécurité est établi par la préfecture. Fort heureusement, le scénario catastrophe s’arrête là. A 9h40, l’alerte est levée. Aucun drame n’est à craindre : le wagon, censé transporter de l’acide chlorhydrique, était vide. Seule une roue a sauté du rail, sans doute après un choc avec un autre wagon. L’enquête technique de la SNCF le déterminera.

Mais cet incident finalement sans gravité n’a pas manqué d’alimenter les peurs autour de la gare de triage, site majeur du fret ferroviaire francilien, où transitent chaque année près de 250000 wagons de marchandise, dont 13000 chargés de matières dangereuses. « Ça m’a fait très peur. On entendait les consignes au micro qui disaient d’évacuer le site », confie Sébastien, qui tient le bar-tabac de la gare avec son père, juste au-dessus des voies. « On ne se sent plus en sécurité, ajoute Marco, Drancéen depuis dix-sept ans. Samedi dernier, déjà, il y a eu un déraillement. Il n’y a pas eu d’alarme, ils ne veulent pas que le voisinage se révolte. »

La gare de triage est revenue sur le devant de la scène il y a près de deux ans quand une étude a identifié des risques potentiels sur le secteur. Cela a conduit le préfet à prendre un arrêté interdisant toute nouvelle construction dans un périmètre de 630 m autour de la gare. Depuis, élus et habitants sont mobilisés pour dénoncer les dangers du site. « Il y a quatre ou cinq incidents de ce type chaque année, indique-t-on à la préfecture. Avant, ils passaient inaperçus, mais nous avons baissé le seuil d’alerte il y a deux ans. L’opérateur est désormais obligé de déclencher le PUI, ce qui implique les sirènes, les pompiers et le bouclage du secteur. » Hier, c’était le premier PUI déclenché depuis une fuite de gaz mercaptan, en mars dernier.

« Ce qui s’est passé confirme le danger que nous dénonçons depuis deux ans, déplore Jean-Christophe Lagarde, député-maire (UDI) de la commune. Que se serait-il passé si le wagon avait été plein? Derrière l’acide chlorhydrique, il y avait un wagon de nitrate d’ammonium. Le même mélange qui a provoqué l’explosion d’AZF, à Toulouse en 2001. Je souhaite que l’on aille trier ailleurs les matières dangereuses avant qu’une catastrophe n’arrive. »

Source : Le Parisien

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Environnement

Publié le 12 Décembre 2013

Le gymnase Pierre Scohy d’Aulnay-sous-Bois devrait être en ébullition ce samedi 14 décembre 2013 à l’occasion d’un gala de boxe qui s’annonce prometteur. Le programme prévoit trois combats amateurs (de 17h30 à 19h30), sept combats professionnels (à partir de 20h) et enfin en point d’orgue un combat avec pour enjeu la ceinture internationale WBC Féminin Poids léger entre la Française Myriam Dellal et l’Italienne Anita Torti (à partir de 21h30). A noter la participation des boxeurs Aulnaysiens  Mehdi Bouadla, Mohamed Bouleghcha, Bruno Marcellin,  Karim Menasria,  Zineddine Benmakhlouf et  Denis Farias.

Rendez-vous le samedi 14 décembre 2013 à 17 h au Gymnase Pierre Scohy - 1, Rue Aristide Briand à Aulnay-sous-Bois.
Source : aulnay-sous-bois.fr 

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Soyons sport.

Publié le 12 Décembre 2013

Vous trouverez ci-dessous un communiqué de presse annonçant l’inauguration de l’atelier de campagne de la liste « Vivre mieux, ensemble, à Aulnay-sous-Bois » menée par le conseiller municipal et vice-président à la région Ile-de-France Alain Amédro. Cet événement se déroulera le vendredi 13 décembre 2013 à partir de 19h15 au 29 rue Anatole France. Les premiers candidats et les personnalités ayant rejoints cette liste en vue de l’élection de mars prochain devraient être dévoilés. Alain Amédro promet un rassemblement de militants et citoyens unis dans la volonté de reconstruire une ville apaisée dans laquelle l’humain  et la nature seront remis au cœur des politiques municipales, avec un réel souci de transparence et de démocratie. Bref, en somme, tout le contraire du système Ségura qui a fait voler la gauche en éclats…

Alain-Amedro-2014

Communiqué de presse

mercredi 11 décembre 2013

Inauguration de l'Atelier de campagne

de la liste « Vivre mieux, ensemble, à Aulnay-sous-Bois »

menée par Alain Amédro

Nous avons le plaisir de vous inviter à l'inauguration de l'Atelier de campagne de la liste « Vivre mieux, ensemble, à Aulnay-sous-Bois » ce vendredi 13 décembre à partir de 19h15 au 29 rue Anatole France (à 3' à pied du RER).

Quelques interventions permettront de présenter les premierEs candidatEs de la liste, ainsi que les personnalités nous ayant rejoints, puis nous offrirons un buffet convivial vers 20h15.

Non superstitieux mais certains que cette date nous portera chance, nous vous convions avec pour mot d'ordre de la soirée « Une chance au premier tour, une chance au second » ! :-)

Démocratique, écologique, solidaire, la liste « Vivre mieux, ensemble, à Aulnay-sous-Bois »qui sera menée par Alain Amédro, est issue du rassemblement de militants et citoyens mûs par la même volonté de reconstruire une ville apaisée, dans laquelle l'humain et la nature seront remis au coeur des politiques municipales, avec un réel souci de transparence et de démocratie.

Contact presse :

Alain Amédro : alain.amedro@vivremieux-aulnay.fr ou 06 12 84 03 34

(relations presse : 07 86 12 61 82)

www.vivremieux-aulnay.fr

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #En route vers 2014 !

Publié le 12 Décembre 2013

college-gerard-philippe-aulnay.jpgComme plus d’un établissement sur deux en Seine-Saint-Denis, le collège Gérard-Philipe d’Aulnay-sous-Bois appartient à l’éducation prioritaire. Il fait partie d’un réseau de réussite scolaire. Mais l’établissement pourrait perdre bientôt ce label : après plusieurs années d’effort, il affiche plus de 96% d’admis au brevet et ses classes sont désormais plutôt cotées. « On a tous les indicateurs pour sortir de l’éducation prioritaire », résume le principal, Stéphane Larrieu, également secrétaire départemental du principal syndicat des chefs d’établissements, le SNPDEN.

Il n’est pas sûr de devoir se réjouir de la nouvelle. « D’un côté, ce serait une victoire pour nous mais, de l’autre, on craint que le cercle vertueux qu’on avait mis en place ne s’écroule », confie-t-il. S’il perdait du jour au lendemain son statut, Gérard-Philipe ne disposerait plus des dotations supplémentaires qui financent les projets pluridisciplinaires et culturels des collégiens. Il devrait aussi renoncer à 9000 € de subventions du conseil général. Mais ce qui inquiète le plus Stéphane Larrieu n’est pas tant la baisse des moyens de l’établissement… que ses conséquences, pour le moral des troupes.

Crainte d’être découragés

« S’il faut choisir entre les projets, tout réinventer, on passera forcément par une phase de découragement : les enseignants auront l’impression que leur travail n’est pas reconnu », pense Stéphane Larrieu. Or, selon lui, « la stabilité des équipes est ce qu’il y a de plus important, avant même les moyens. S’il n’y en a plus, le projet d’établissement n’est plus porté par personne, il n’a plus de sens. » Le début du décrochage.

Source : Le Parisien 

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Education

Publié le 12 Décembre 2013

dali-toure.jpgToute nouvelle maman d’un bébé de 9 mois, mais romancière aguerrie. Dali Misha Touré, une étudiante Aulnaysienne de 19 ans, publie son quatrième roman (il s’agit d’une autoédition). Presque une routine pour cette toute jeune femme, qui avait écrit son premier livre à l’âge de 15 ans. Dans « J’ai tué ma mère », Dali Touré narre l’ascension d’un jeune homme politique américain.

« J’ai tué ma mère », autoédition, 150 pages, 10 €. En vente à la librairie Folies d’Encre à Aulnay et sur le site www.dalimishatoure.fr.

Source article : Le Parisien / Photo : www.dalimishatoure.fr.

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Culture

Publié le 12 Décembre 2013

La rédaction d’Aulnaylibre ! était ce matin aux alentours de 6h45 sur les quais du RER B à Aulnay-sous-Bois.


La grève SNCF du 12 décembre 2013 a pour conséquence habituelle la suspension de l’interconnexion à la gare du Nord. Les panneaux d’affichage annonçaient en moyenne un train toutes les 10 minutes et les rames n’étaient pas particulièrement bondées. Du coup le trafic paraissait paradoxalement presque fluide. La situation s’est peut-être dégradée depuis. N’hésitez à témoigner si vous le souhaitez. En attendant bon courage aux usagers de la ligne RER B+ !  

Voir les commentaires

Rédigé par Stéphane Fleury

Publié dans #Transports

Publié le 12 Décembre 2013

zazie-metro.jpgLa bibliothèque Dumont d’Aulnay-sous-Bois propose aujourd’hui de 14h à 16h30 une conférence consacrée à l’humour en littérature. Elle sera animée par Jean Delabroy, professeur de littérature comparée à l’université Paris-Diderot et s’articulera autour du roman de Raymond Queneau intitulé Zazie dans le métro paru en 1959. En ce jour de grève à la SNCF on pourrait peut-être déjà plancher sur une suite dont le titre serait pourquoi pas : Zazie dans le RER B+ ! Alors à vos plumes !

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Culture

Publié le 11 Décembre 2013

drancy-wagon.jpgL'alerte chimique a été levée ce mercredi à 9h40 après le déraillement d'un wagon-citerne destiné au transport de produits chimiques à Drancy. Les sirènes de la gare de triage, classée en zone Seveso, s'étaient déclenchées à 9 heures. Le wagon en cause sert à transporter de l'acide chlorhydrique mais était vide au moment de l'accident, alors qu'il se dirigeait vers son lieu de chargement.  Il n'aurait pas été percé lors du choc, selon les premières constatations. Aucune odeur ni fuite n'ont été constatées sur place. L'accident n'a pas fait de blessé. Cette alerte a semé l'émoi dans le quartier, qui demande depuis plusieurs mois la fin de ces convois dangereux. C'est un arrêté préfectoral pris au printemps dernier et interdisant toute nouvelle construction dans un périmètre autour de la gare, qui a ravivé les inquiétudes des riverains. Ces derniers ont prévu de se rassembler une nouvelle fois samedi, lors d'une manifestation au Blanc-Mesnil, qui jouxte la gare de triage.

Source : Le Parisien

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Transports

Publié le 11 Décembre 2013

rerb-voiesCe jeudi 12 décembre 2013 s’annonce particulièrement compliqué dans les transports en commun suite à un préavis de grève déposé conjointement par la CGT, l'Unsa, Sud-Rail et FiRST pour protester contre la réforme ferroviaire. Comme toujours, le mouvement de grève débutera la veille dès 19 heures (aujourd’hui) et s’achèvera le lendemain à 8 heures. Voici les premières prévisions de trafic :

RER A : trafic normal, RER B : 1 train sur 4, RER C : 1 train sur 2, RER D : 1 train sur 2, RER E : 1 train sur 2. La circulation des métros sera normale sur toutes les lignes.

Le trafic des TGV sera normal sur le TGV Est et 6 trains sur 10 en moyenne circuleront sur les autres axes. Le trafic international (Thalys et Eurostar) sera normal. Les trains inter-cités seront 5 sur 10 en moyenne à circuler.

Source : http://www.terrafemina.com

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Transports

Publié le 11 Décembre 2013

En cas de grande crue en Ile-de-France, 850 000 personnes seraient victimes des inondations. Pourtant, les constructions se poursuivent dans les zones exposées.

En Ile-de-France, plus de 430 000 logements sont directement menacés par la montée des eaux en cas de grande crue. Autrement dit, si le lit de la Seine venait à déborder comme en 1910, 8% de l’habitat francilien serait inondé et 850000 personnes auraient les pieds dans l’eau. C’est ce que révèle l’Institut d’aménagement et d’urbanisme d’Ile-de-France (IAU), un bureau d’études du conseil régional, dans sa dernière note*.  Pourtant, architectes et promoteurs ne cessent de convoiter les bords de Seine, de la Marne et de l’Oise. En l’espace de trente ans, de 1980 à 2009, 100000 nouveaux logements ont été bâtis en zone inondable. « Et le rythme des chantiers s’accélère, souligne Ludovic Faytre, responsable de l’enquête. Il a été particulièrement soutenu au cours de la dernière décennie. » Ainsi, les zones inondables franciliennes se sont chargées de 38000 logements supplémentaires entre 2000 et 2009, contre 36000 pour la décennie 1990, et 26100 pour la précédente.

123 000 logements menacés rien que dans le Val-de-Marne

Le Val-de-Marne a accueilli, à lui seul, un quart des constructions opérées dans des secteurs à risques ces trente dernières années. Arrosé par la Seine et la Marne, il est d’ailleurs le territoire le plus menacé d’Ile-de-France, avec plus de 123000 logements en zone inondable, devant Paris (107700) et les Hauts-de-Seine (94450). Beaucoup moins exposée au fleuve, la Seine-Saint-Denis n’est concernée qu’à hauteur de 11700 logements. En grande couronne, ce sont la Seine-et-Marne et l’Essonne qui présentent le plus de risques, avec pour chacune plus de 36000 logements menacés.

La crue de 1910 avait vu la Seine monter de 8,68 m. Selon la note de l’Institut d’aménagement et d’urbanisme, les ouvrages de protection développés par la ville de Paris, depuis, peuvent théoriquement protéger d’une inondation semblable. Mais le reste de l’agglomération paraît « beaucoup plus vulnérable ». L’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) estime qu’une telle crue « impacterait cinq millions de citoyens et de nombreuses entreprises », représentant un tiers de l’activité économique du pays. De son côté, Ludovic Faytre avance qu’une inondation majeure en Ile-de-France causerait 17 à 20 Mds€ de dommages directs, imputés pour moitié à l’habitat.

* http://www.iau-idf.fr. 

Source article : Le Parisien. Vidéos : Aulnaylibre !

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Environnement

Publié le 11 Décembre 2013

mineurs-en-danger-93Le président PS du conseil général, Stéphane Troussel, doit signer cet après-midi, à 17h30 à Bobigny, un protocole d’accueil 72 heures avec le procureur de la République, Sylvie Moisson. Objectif de ce nouveau dispositif d’urgence mis en place dans onze départements : en cas de danger immédiat ou de suspicion de danger concernant un mineur ayant quitté le domicile familial, un hébergement d’urgence pouvant aller jusqu’à 72 heures sera organisé par le service de l’aide sociale à l’enfance.

Source : Le Parisien

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #93 Infos

Publié le 11 Décembre 2013

Il y a des chiffres qui donnent le tournis. Lundi soir, un murmure incrédule monte du public rassemblé dans le gymnase Scohy à Aulnay. A la tribune, Nadir Bentouta, de la Société du Grand Paris (SGP) énonce les temps de parcours du futur supermétro. « Du rond-point de l’Europe à Aulnay, pour aller à Noisy-Champs, il faut aujourd’hui 1h10, en prenant les bus 627, 702, puis la ligne A du RER. Demain, avec la ligne 16, vous mettrez 14 minutes. Pour vous rendre à Saint-Denis Pleyel, vous mettez aujourd’hui 50 minutes. Demain, le trajet durera 11 minutes… »


Certes, la perspective est lointaine — la ligne 16 desservira les quartiers nord d’Aulnay à partir de 2023 — mais elle s’est un peu précisée lors de cette réunion qui a rassemblé plus de 300 personnes. Sur deux grands écrans, la future gare se dévoile. Elle sera implantée sur le terre-plein de l’ex-RN2, proche des cités de l’Europe et de la Rose-des-Vents, voisine de la mosquée et du centre commercial O’parinor, au cœur de la ZAC des Aulnes, en plein aménagement. Une gare « accessible », avec escaliers mécaniques, et ascenseurs, desservie par des bus, où passeront des métros d’une capacité de 500 voyageurs, toutes les 3 à 4 minutes.


Une gare « Aulnay-Europe » ?

Au passage, Etienne Guyot confirme que le site PSA pourrait accueillir les ateliers de maintenance de la ligne, sur 8 ha (créant 200 emplois). Il est toutefois encore en concurrence avec un autre emplacement, dans la ville voisine de Gonesse (Val-d’Oise).

« Tout ça c’est bien beau, mais aujourd’hui on utilise un RER B qui ne fonctionne pas », râle une dame, très critique à l’égard du plan « RER B nord + », entré en vigueur en septembre. La discussion dévie un peu, obligeant les représentants du Stif (Syndicat des transports d’Ile-de-France) et de la SNCF à s’expliquer.

Mais dans la salle, les questions fusent. « La gare aura-t-elle un nom différent de celle du RER B? », demande un jeune homme. Gérard Ségura, maire PS, songe à « Aulnay-Europe ». « C’est pas mal, ça! », approuve une dame à mi-voix. Un monsieur s’inquiète : « Vous allez creuser à 15 m de profondeur, dans et sous les nappes phréatiques. Y a-t-il des risques de remontée d’eau? ». Sujet sensible dans une commune qui a subi d’importantes inondations en juin dernier. « La réponse est clairement non », assure Florence Castel, directrice d’ingénierie, qui détaille le processus de construction d’une boîte étanche à l’emplacement de la gare souterraine.

D’autres s’interrogent sur les risques d’embouteillage à proximité de la future station, de l’absence de parking, des tarifs… Et enfin sur les nuisances liées à ce chantier d’ampleur. C’est en effet d’Aulnay que partiront deux tunneliers, creusant leurs galeries l’un jusqu’à Clichy-Montfermeil, l’autre jusqu’à La Courneuve. Au total, près d’un million de m3 de terres à déblayer et transporter par camions, selon un dispositif qui sera « affiné ». Seule certitude : les ouvriers travailleront du lundi au vendredi de 7 heures à 20 heures. Les travaux préliminaires commencent l’an prochain, mais le véritable chantier débutera en 2016.

Le Blanc-Mesnil accueillera ce soir une réunion publique organisée par la Société du Grand Paris à 20 heures au forum culturel, salle Barbara au 1-5 place de la Libération. 

Source article : Le Parisien / Vidéos : Aulnaylibre !

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Transports

Publié le 11 Décembre 2013

heavenorlasvegas.jpgFace à la crise mondiale du marché du disque, quel est l’avenir des labels indépendants ? François Ooghe dit « Marsu » directeur artistique et manager du label Crash Disques, apportera un regard éclairé sur cette question avec une autre interrogation à la clé : « Internet est-il vraiment la terre promise pour les labels indépendants ? ».

Ce soir de 18h à 20h au Cap, 56 rue Auguste Renoir à Aulnay-sous-Bois. Entrée libre sur réservation au 01 48 66 94 52. 

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Culture

Publié le 10 Décembre 2013

cocaine-dosee.jpgLa préfecture de Seine-Saint-Denis a lancé lundi soir une alerte concernant de la cocaïne fortement dosée. Des doses de cocaïne particulièrement concentrées ont été saisies lors d’un contrôle de police, au 6 rue Lapérouse à Sevran. Les résultats d’analyse ont permis de mettre en évidence que le produit était constitué de cocaïne titrée à 65,5 %. Ce degré de pureté très élevé amène les autorités sanitaires et la préfecture à alerter les services d’urgence, les structures de prise en charge et les associations concernées sur la particulière dangerosité de cette drogue. Quelle que soit la voie d’administration, la consommation de ces substances seules ou en association avec d’autres drogues, en plus du risque d’addiction, peut être mortelle, ajoute la préfecture.

Source : Le Parisien

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #93 Infos

Publié le 10 Décembre 2013

Aulnay Ville OuVerte organise un café-écolo sur le thème :  Scolariser les enfants Roms. Il se déroulera ce mardi 10 décembre à 20h salle Dumont (avenue Gallieni) à 100m de la gare RER B d'Aulnay-sous-Bois. Parmi les invités se trouveront Aline Archimbaud, sénatrice de Seine-Saint-Denis et Slavka Radenez, médiatrice à l'association pour la scolarisation pour les enfants tziganes (ASET). Cette réunion aura aussi pour objet de mettre en place un Collectif de soutien.

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Stéphane Fleury

Publié dans #Education

Publié le 10 Décembre 2013

aulnay-voillaumeIls avaient cessé le travail, vendredi midi, pour dénoncer le manque de soutien de la direction qui, selon eux, nuisait au bon déroulement du lycée. Mais hier, après avoir reçu plusieurs réponses positives de la part de la proviseure de l’établissement, les enseignants du lycée Voillaume, qui scolarise plus de 2000 élèves à Aulnay-sous-Bois, ont décidé de reprendre le travail. Ce midi, ils organisent une assemblée générale pour « faire le point » et décider ensemble de la poursuite de leur action. « Nous avons obtenu des réponses positives, concrètes, aux questions que nous avions posées vendredi, explique un enseignant. Maintenant, nous allons décider si cela est suffisant ou s’il faut continuer à maintenir la pression. »

Source : Le Parisien

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Education

Publié le 10 Décembre 2013

grand-paris-logements.jpgDiscutée à partir d’aujourd’hui à l’Assemblée, la future métropole du Grand Paris aura pour vocation dès 2016 de lutter contre la crise du logement à Paris et en petite couronne. Avec quels outils ?

Après avoir révolutionné le plan du métro, le Grand Paris va-t-il enrayer la crise du logement? Ce sera la principale mission de la future métropole du Grand Paris, dont la création au 1er janvier 2016 sera discutée en deuxième lecture cet après-midi à l’Assemblée nationale. L’ensemble regroupera Paris et les 124 communes des trois départements limitrophes (Hauts-de-Seine, Seine-Saint-Denis et Val-de-Marne), soit près de 7 millions d’habitants. Sa compétence numéro un : doper la construction de logements qui atteint péniblement 40000 par an en Ile-de-France alors qu’il en faudrait 30000 de plus.

50% des HLM dans moins de 10% des communes

Pour y parvenir, la future intercommunalité rédigera un plan métropolitain de l’habitat et de l’hébergement qui établira un diagnostic et fixera de grandes orientations stratégiques. Elle mettra ensuite sur pied un plan local d’urbanisme (PLU) en collaboration avec la vingtaine de conseils de territoire, ces superarrondissements de 300000 habitants minimum (Paris restera d’un seul tenant) appelés à se substituer aux intercommunalités déjà en place.

En dernier recours, ce sera la métropole et son instance décisionnaire — le conseil de la métropole — qui tranchera. « Si un territoire ne prévoit pas assez de logements, une discussion sera engagée au sein de la métropole pour le pousser à davantage de solidarité », explique-t-on au ministère de la Décentralisation, en charge du projet de loi. Car un des objectifs du futur ensemble est aussi de mieux répartir l’effort de construction des logements sociaux. Actuellement, 50% d’entre eux sont concentrés dans moins de 10% des communes franciliennes.

Pour y parvenir, la métropole pourra s’appuyer sur une vingtaine d’offices publics de l’habitat, un par conseil de territoire. « L’Etat pourra aussi lui déléguer les dispositifs d’aide à la pierre ou d’aide à la rénovation et les départements la distribution du fonds solidarité logement, complète-t-on au ministère. A terme, la métropole aura la main sur toute la chaîne du logement ».

Il reste néanmoins à définir comment elle travaillera avec les départements, qui disposent de leurs propres offices HLM, mais aussi avec la région, qui dépense 250 M€ par an dans le logement. Le débat sur le mille-feuille administratif français est loin d’être terminé.

Source : Le Parisien

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Logement

Publié le 10 Décembre 2013

Francis_Poulenc.jpgLa majeure partie des œuvres de musique de chambre de Francis Poulenc sont dédiées aux instruments à vent, pour lesquels il avait une affection toute particulière. En cette fin « d’année Poulenc », commémorant le cinquantième anniversaire de sa disparition, les professeurs du conservatoire ont souhaité mettre à l’honneur son Sextuor, mais aussi un Trio (pour piano, hautbois et basson), et sa célèbre Sonate pour flûte et piano.

Ce soir à 20h30 au conservatoire de musique d’Aulnay-sous-Bois. Entrée libre. 

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Culture

Publié le 10 Décembre 2013

Avec un spectacle éblouissant, cette troupe de 25 artistes venus de Hô-Chi-Minh-Ville (anciennement Saigon) invite à une plongée au cœur de l'Asie et de son folklore coloré, véritable passeport pour un voyage loin de nos contrées. Clowns, jongleurs, cyclistes, contorsionnistes, équilibristes, rivalisent d'inventivité et défient les lois de la gravité pour offrir mille occasions d'émerveillement. Un moment inoubliable pour petits et grands. Un cirque original, chatoyant et festif !

Ce soir à 20h30 au théâtre Jacques Prévert. Renseignements et réservations au 01.48.66.49.90.

Source : aulnay-sous-bois.fr

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Culture

Publié le 9 Décembre 2013

brocante-aulnay-1.jpg

Annick et Michel sont comme d’habitude présents avec des confitures diverses et surtout leurs cornichons connus des gourmets locaux. Bien entendu tout est « made in Aulnay». Si vous désirez passer commande téléphonez au 01 48 68 31 29. Toutes les recettes vont au téléthon et ce toute l'année. 

brocante-aulnay-2.jpg 

 Salle comble d'exposants et de visiteurs sur la journée. (photo prise avant l'ouverture des portes).

brocante-aulnay-3.jpg 

On pouvait croiser des personnalités du monde associatif et politique local comme Alain Amédro, Hervé Suaudeau et Alain Boulanger.

brocante-aulnay-4.jpg 

Le jeune Mario faisait sa première brocante. Il est ravi d’avoir récolté 47€. A la question : que vas-tu faire des invendus ?  Il a répondu : les donner à une association Aulnaysienne qui les distribuera aux enfants de la ville qui à cause de la crise n'auraient rien pour les fêtes.

Marc Masnikosa

Voir les commentaires

Rédigé par Marc Masnikosa

Publié dans #Un autre regard par Marc Masnikosa

Publié le 9 Décembre 2013

L’office de tourisme d’Aulnay-sous-Bois organisait hier une matinée portes ouvertes. Le café, accompagné de viennoiseries, était offert.

office-tourisme-aulnay-1-copie-1

Laure faisait visiter l'exposition de Marc Trigalou.

 office-tourisme-aulnay-2-copie-1

Nous avons pu partager ce moment notamment avec un des plus fidèles lecteurs et commentateurs de la blogosphère locale à savoir Jean-Louis Karkides qui raffole des pains aux raisins.

office-tourisme-aulnay-3.jpg 

 A l’extérieur l’ambiance musicale battait son plein.

office-tourisme-aulnay-4.jpg 

Marc Masnikosa

Voir les commentaires

Rédigé par Marc Masnikosa

Publié dans #Un autre regard par Marc Masnikosa

Publié le 9 Décembre 2013

Une partie de la rédaction d’Aulnaylibre ! a passé une bonne heure samedi après-midi dans les locaux de l’office de tourisme d’Aulnay-sous-Bois situés au 23 boulevard de Strasbourg. Au programme de notre expédition un passage en revue des supports relatifs aux divers événements Aulnaysiens en cours et à venir, mais aussi une plongée tout à fait captivante dans le passé de la commune à travers quelques livres richement illustrés de cartes postales anciennes.

Au-delà de son aspect informatif classique, sachez que l’office de tourisme devient aussi désormais un espace d’exposition. Ainsi par exemple, jusqu’au 19 janvier 2014, les travaux photographiques de Marc Trigalou du PICA (Photo Image Club Aulnay) sont en libre accès. Le vernissage est programmé le vendredi 13 décembre à 18h. Alors soyez curieux ! Et n’hésitez pas à pousser la porte du 23 boulevard de Strasbourg…

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Culture

Publié le 9 Décembre 2013

PSARECUPA l'issue d'un comité central d'entreprise le 5 décembre, la direction et les syndicats du constructeur automobile PSA Peugeot Citroën ont approuvé la prolongation de l'échéance pour les départs volontaires de salariés jusqu'au 30 avril 2014.

Les reclassements se poursuivent chez PSA Peugeot Citroën, mais pas assez vite, notamment sur le site d'Aulnay-sous-Bois, appelé à être fermé dans les prochains mois. La direction et les représentants syndicaux du groupe automobile ont décidé lors d'un comité central d'entreprise le 5 décembre de prolonger le plan de départs volontaires pour les salariés jusqu'au 30 avril 2014, en lieu et place du 31 décembre de cette année.

La direction a annoncé que 2 802 salariés ont "adhéré" au plan et 534 autres ont ouvert un dossier. 2 785 des 3 000 que comptait l'usine d'Aulnay avant l'annonce de sa fermeture "ont été reclassés ou sont en voie de l'être", selon la direction, qui a notifié ces chiffres . 530 personnes sont en attente d'une réponse, et 215 autres salariés "ne se sont pas manifestés", a précisé PSA, comme le rapport l'AFP. Or, selon le syndicat CGT, "608 salariés n'ont pas à ce jour de solution ferme".

De plus, "les mesures d'accompagnement proposées aux salariés de l'usine d'Aulnay-sous-Bois ayant un projet professionnel externe ont été repoussées jusqu'au 31 mars", a également annoncé la direction. Ces mesures entrent dans le cadre de l'accord de compétitivité signé par la direction de PSA et les syndicats en octobre dernier.

Source : http://www.usinenouvelle.com

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Emploi

Publié le 9 Décembre 2013

station-epuration-blanc-mesnil.jpgDes murs recouverts de verdure et de pierres de gabion. Au premier coup d’œil, difficile de savoir que cet intrigant bâtiment neuf, installé au cœur du quartier du vieux Blanc-Mesnil, abrite une station d’épuration. En construction depuis 2010, l’équipement installé sur 2,5 ha a ouvert ses portes pour la première fois, vendredi matin, aux habitants et aux élus locaux. 

Des « nuisances olfactives imperceptibles »

Dans ses cuves, dès mars 2014, 52000 m3 d’eaux usées — et jusqu’à 75000 m3 par temps de pluie y seront quotidiennement dépollués. Les eaux afflueront d’Aulnay, Tremblay, Sevran, Villepinte, Vaujours, du Blanc-Mesnil et de l’aéroport de Roissy-Charles-de-Gaulle. « Actuellement, il faut au minimum 24 heures pour les acheminer jusqu’à la station Seine Aval [Yvelines] qui avait besoin d’être soulagée », explique Jacques Olivier, directeur général du Syndicat interdépartemental pour l’assainissement de l’agglomération parisienne (SIAAP). L’organisme est en charge du traitement des eaux usées

Baptisé Seine-Morée, du nom de la rivière qui traversait jadis le Blanc-Mesnil à l’air libre, le nouvel équipement représente un 
investissement de 130 millions d’euros*. Il mise sur sa « bio performance » pour s’intégrer au mieux dans le quartier. Avec des « nuisances olfactives imperceptibles », argue Frédéric Darsaut, conducteur de l’opération pour le SIAAP. « Après traitement dans quatre tours de désodorisation, l’air rejeté équivaudra à 6 unités d’odeur. Ce n’est rien quand on sait que le gazon coupé représente 200 unités… », détaille le spécialiste. Quant à l’eau, une fois dépolluée, des bio-réacteurs à membranes, utilisés dans le traitement de l’eau potable, se chargeront d’en filtrer les bactéries avant de la rendre à la Morée.

*Les travaux ont été financés par le Siapp, le conseil régional d’Ile-de-
France et l’Agence de l’eau. 

Source : Le Parisien

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #93 Infos

Publié le 9 Décembre 2013

gros-saule-aulnay.jpgLa convention a été signée vendredi dernier. Le maire PS d’Aulnay, Gérard Ségura, et le directeur général du bailleur Immobilière 3F, Yves Laffoucrière, ont conclu un partenariat, pour une requalification du Gros-Saule. Leur ambition : élaborer un projet susceptible d’être soutenu par l’Agence nationale de rénovation urbaine (ANRU), dans le cadre de son nouveau programme. La requalification de ce quartier où les logements sociaux côtoient les copropriétés dégradées, ciblerait d’abord la rue du Docteur-Schweitzer, puis la dalle Laennec et des parkings enterrés.

Source : Le Parisien

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #A vos quartiers !