Publié le 18 Septembre 2013

Il n’y a pas si longtemps, il y avait une certaine forme de fierté à habiter le Vieux-Pays.  Ce quartier gorgé d’histoire, autrefois cœur  d’une cité médiévale où trônait un magnifique  château, enchantait ses habitants par un je ne sais quoi de charmant. Abondamment pourvu en équipements, théâtre et cinéma Jacques Prévert, Ecole d’Art Claude Monet, Conservatoire de musique, Foyer club André Roman, gymnase Pierre Scohy, Espace et Parc Gainville, bénéficiant d’une zone commerciale de proximité, d’un marché, d’une Ferme tissant un fil imaginaire vers les terres agricoles d’un lointain passé et même d’une église en partie classée, ce secteur prisé jouissait d’une jolie réputation d’îlot animé. Et puis le temps s’est écoulé et, contrairement au vin qui se bonifie en principe au fil des années, l’image du Vieux-Pays s’est dégradée.

Aujourd’hui, ce coin de la ville est devenu un banal endroit de banlieue comme autant d’autres. Les voitures et les poubelles y brûlent aussi souvent qu’ailleurs, les cambriolages y sont légion incitant les habitants à se barricader chez eux un peu plus chaque jour, le trafic routier  est un poison qui infiltre inexorablement les voies de circulation, les immeubles poussent comme des champignons un peu partout sans imagination et les riverains qui s’en vont sont obligés de brader leurs maisons. Mais, au-delà de ces phénomènes d’insécurité et de nuisances urbaines qui minent une population visiblement résignée,  ce qui frappe le plus le regard c’est cette impression de saleté et de laisser-aller généralisés.  Les tâches suspectes infectent les trottoirs, les papiers gras, mégots de cigarettes et autres détritus poussent comme le blé d’un meilleur avril. L’œil agressé par tant de pollution visuelle est presque soumis à un chemin de croix jusqu’aux pauvres arcades à la peinture écaillée et désormais souillée de graffitis. Cette dégradation visible anime beaucoup les conversations des gens du quartier. Seuls les pigeons (voir vidéo ci-dessus) semblent y trouver leur compte…

Stéphane Fleury

Voir les commentaires

Rédigé par Stéphane Fleury

Publié dans #A vos quartiers !

Publié le 18 Septembre 2013

Ce sera le onzième drive de Seine-Saint-Denis. Le magasin Intermarché du quartier Chanteloup, à Aulnay-sous-Bois, a inauguré hier matin ce dispositif qui permet aux clients de venir chercher leurs achats en voiture, après avoir passé commande sur Internet. La grande surface s’est dotée de quatre pistes, en recourant à deux intérimaires supplémentaires pour prendre les commandes. A terme, son patron, Philippe Lecrique, espère capter de nouveaux clients : « Cela correspond à une vraie demande. » Aulnay compte un autre drive, celui du magasin Leclerc, dans le nord de la ville.

Source article : Le Parisien. Vidéo zone commerciale Chanteloup : Aulnaylibre !

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Commerce

Publié le 18 Septembre 2013

BrunoBeschizza.jpg«Je ne suis pas venu ici avec un sac de voyage et des tracts, mais avec la femme qui partage ma vie depuis plus de vingt ans. » En inaugurant son local de campagne, hier soir à Aulnay-sous-Bois, le candidat UMP Bruno Beschizza a mis les choses au point. Il ne fera pas une « campagne hors sol » et va bien s’installer avec femme et enfants, cinq, dans la commune aujourd’hui dirigée par le PS Gérard Ségura.

Jusqu’ici, il habitait à Rosny-sous-Bois. Parachuté? Bruno Beschizza, soutenu par l’UMP locale, ironise : « C’est un parachutage de 7 km par l’autoroute! » L’ancien policier de 45 ans, aujourd’hui haut fonctionnaire et conseiller régional, se présente comme « un pur produit de la Seine-Saint-Denis », élevé à Montreuil. « Je suis fils d’ouvrier élevé dans notre département », a-t-il clamé aux militants tassés dans le petit local de la place Isidore-Nérat, sous l’œil de quelques élus venus le soutenir : le sénateur Philippe Dallier, le maire de Rosny Claude Capillon et celui du Raincy, Eric Raoult, qui n’a pu entrer dans la salle bondée.

Un programme construit « au fil des rencontres »

Bruno Beschizza est entré tôt en campagne, dans une ville dont le maire sortant ne s’est toutefois pas encore lancé. Dès cet été, il a rencontré des habitants afin de se faire connaître et de préparer la « bataille » face à « un élu local qui a de la verve, qui est brillant, et bien implanté ». En 2008, Gérard Ségura avait mis fin à vingt-cinq ans de droite à Aulnay. « On était à la fin d’un cycle, les gens voulaient tenter autre chose, estime-t-il. Depuis, il y a eu de vraies déceptions. Aulnay est gagnable. » Sur quel programme? Celui-ci sera construit « au fil des rencontres », explique le candidat UMP. « La pire des choses serait d’arriver avec un projet, alors que des militants sont là de longue date. » Mais il sera question de l’attractivité du territoire, et de sécurité.

« Oui, je défends les valeurs familiales et le droit à la sécurité pour tous, oui je privilégie la victime au voyou en dénonçant la culture de l’excuse! » martelait-il hier soir, affirmant avoir entendu beaucoup d’habitants se plaindre de cambriolages. Bruno Beschizza a conclu son discours en lançant un appel à toutes les bonnes volontés et aux amis centristes. Un appel du pied en direction de l’autre candidat déclaré, le conseiller général UDI Jacques Chaussat.

Source article et photo : Le Parisien. Vidéo : Aulnaylibre !

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #En route vers 2014 !

Publié le 18 Septembre 2013

securite publiqueUn usager de l’hôpital Ballanger à Aulnay-sous-Bois a été interpellé dans la nuit de lundi à mardi, aux urgences, pour avoir menacé un agent de sécurité. Cet homme aurait trouvé trop long le délai d’attente. Il était alcoolisé et en possession de deux couteaux de cuisine lorsqu’il a été appréhendé par la police. Il a été placé en garde à vue.

Source : Le Parisien

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Sécurité publique

Publié le 18 Septembre 2013

ecoleendangerLes organisations syndicales Sud, CGT et FSU 93 ont lancé un préavis de grève dans les écoles, collèges et lycées du département, pour la journée de demain. Ils estiment que « les conditions de la rentrée dans le 93 ne répondent pas à l’ensemble des besoins » et réclament « un plan de développement du système éducatif » spécifique au département. Une manifestation est prévue demain à Paris jusqu’au ministère de l’Education nationale. La mobilisation pourrait atteindre 30 à 40% de grévistes dans les ZEP selon François Cochain, de la FSU 93.

 

Source : Le Parisien

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Education

Publié le 18 Septembre 2013

L’usine PSA d’Aulnay accueille aujourd’hui un forum de l’emploi, dédié aux futurs postes de l’entreprise ID Logistics, qui doit s’installer sur le site d’ici à 2015. Mais une partie des salariés choisira peut-être d’aller manifester devant le siège du constructeur, avenue de la Grande-Armée, à Paris. La CGT appelle à un rassemblement, alors que la direction doit tenir une nouvelle réunion autour d’un « contrat social », visant à réduire les coûts du travail.Le syndicat dénonce les « mensonges » de Philippe Varin, qui avait annoncé que 2000 salariés de l’usine d’Aulnay (qui fermera en 2014) étaient reclassés. En réalité, 1400 seulement ont trouvé une solution (mutation ou départ de l’entreprise).

Source : Le Parisien

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Emploi

Publié le 18 Septembre 2013

reseaubiblioLa bibliothèque Apollinaire, en partenariat avec l’association O’ludoclub, le programme de réussite éducative de la ville d'Aulnay-sous-Bois et le foyer club Apollinaire, vous propose des séances ludiques et pédagogiques pour partager un moment de plaisir autour des jeux de société.

Rendez-vous à la Bibliothèque Apollinaire, située 24 rue Turgot, aujourd'hui de 14h à 17h. Entrée libre.

Source : réseau des bibliothèques d'Aulnay-sous-Bois

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Culture

Publié le 17 Septembre 2013

oxy185couv-copie-1.pngElles s’appellent Leïa, Carole, Roselyne et Stéphanie. Elles sont agents de la mairie annexe sud d’Aulnay-sous-Bois. Elles sont charmantes et pourraient figurer sans problème au casting d’un prochain épisode des Charlie’s Angels. Mais, en attendant de rejoindre le plateau d’une future production Hollywoodienne, elles font la couverture du nouveau numéro d’Oxygène. Jusque-là pourquoi pas ? Sauf que, à bien y regarder, cette mise en lumière intervient dans un contexte plutôt singulier : les voilà promues ambassadrices du projet Croix-Blanche !

A travers cette une dans le magazine municipal, quel message souhaitent faire passer les élus de la majorité ? Que les agents de la mairie annexe sud sont en faveur du projet Croix-Blanche ? Si oui, dans ce cas lequel ? Leïa préfère-t-elle l’option 1 qui comporte 34 logements, Carole l’option 2 avec 52 logements et Roselyne l’option 3 et ses   45 logements ? Se pourrait-il par hasard que Stéphanie n’eût préféré un scénario privilégiant le tout pavillonnaire ?  Peut-être n’ont-elles pas encore d’idée arrêtée sur cette question ? Quand bien même, leur opinion aurait-elle plus de poids que celle des autres riverains du secteur ? Curieusement, l’article d’Anne Raffenel ne répond pas à ces questions.

Dans tous les cas de figures, la mise en avant de quatre agents de la mairie, aussi gracieuses soient-elles, en tant qu’ambassadrices d’un projet d’urbanisme qui fait polémique est particulièrement maladroite. Elle s’apparente presque à de l’instrumentalisation. Pourquoi en plus de sa mission de service public le personnel municipal devrait-il subitement assurer le service après-vente de décisions prises par les élus en place ? Une certaine forme de réserve serait plus appropriée en la matière. Cette manière de procéder est donc étrange, malsaine et dérangeante.

Ceci est d’autant plus vrai que Guy Challier, l’adjoint à l’urbanisme et en principe expert attitré sur cette question, est paradoxalement absent  de l’article. C’est pourtant lui qui devrait être en première ligne pour porter fièrement ce projet, non ? Alors pourquoi est-il aux abonnés absents ? A moins bien entendu que cette mise en scène ne soit l’œuvre d’autres personnages qui dans l’ombre tirent les ficelles. On pense par exemple pourquoi pas aux éminents membres du cabinet du maire.

Mary Fleury

 

[NDLR. Habitante de longue date du quartier Vieux-Pays d’Aulnay-sous-Bois et lectrice assidue de la blogosphère locale, Mary signe aujourd’hui son premier article et rejoint la rédaction d’Aulnaylibre ! Nous lui souhaitons la bienvenue !]

Voir les commentaires

Rédigé par Mary Fleury

Publié dans #Oxygène

Publié le 17 Septembre 2013

CreabagneAulnay.jpgUn an de préparation pour monter ce spectacle, mis en scène par Vincent Vittoz, avec des enfants qui n'ont pas été sélectionnés pour leur capacité vocale. C'est un pari, un défi du centre de création artistique d'Aulnay-sous-bois. Un lieu ouvert, reconnu et parrainé par la soprano Nathalie Dessay. La mise en scène est signée Vincent Vittoz.

C'est d'abord une histoire, celle des enfants maltraités du bagne de l'île du levant, au large de Toulon, dans le Var. En 1861, l'empereur Napoléon III autorise l'ouverture "d'une colonie agricole". Un établissement privé qui se propose de rééduquer les jeunes délinquants. La réalité de ces camps est terrible, pendant 17 ans, les enfants vont être violentés, mal nourris et exploités. Certains n'avaient pas 10 ans ! 99 d'entre eux vont mourir des suites de ces sévices. Le bagne, lui sera fermé en 1876.

C'est une leçon de chant, un défi, pour le centre de création artistique d'Aulnay-sous-Bois qui a conçu ce spectacle avec des débutants. Quant aux jeunes artistes, on leur apprend la rigueur, la discipline et la patience.

Représentations, les 4 et 5 octobre 2013 à 20h30 le 6 octobre à 16h au centre artistique d’Aulnay-sous-Bois. Réservations au 01 48 66 49 90.

Source article, photo et vidéo : http://culturebox.francetvinfo.fr

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Culture

Publié le 17 Septembre 2013

AerovilleTremblay.jpgQuelques kilomètres seulement les séparent. A Tremblay-en-France, face aux pistes de l’aéroport Charles-de-Gaulle, le futur centre commercial Aéroville (construit par Unibail-Rodamco) sera livré dans un mois tout juste. A Aulnay, O’Parinor (propriété du groupe Hammerson) fait une petite cure de rajeunissement, à l’approche de ses quarante ans. Les géants du shopping, 84000 m 2 et 90000 m 2, sont en chantier tous les deux. Chacun aura son cinéma, de douze ou quatorze salles. Il ouvrira le 16 octobre à Tremblay, dans un an à O’Parinor.

Dans un département où certaines galeries commerciales sont à la peine, les deux poids lourds ne risquent-ils pas de s’entre-dévorer? De part et d’autre, on assure viser des clientèles différentes, et, de fait, l’architecture, les enseignes, les ambitions varient. Mais O’Parinor attire 13 millions de personnes chaque année, et Aéroville espère en capter 12 millions « en vitesse de croisière ». Les deux centres se disputeront forcément un peu de terrain… tandis que l’ombre d’un autre projet pharaonique, Europa City, porté par le groupe Auchan, s’étend sur le territoire tout proche de Gonesse (Val-d’Oise).

Source : Le Parisien

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Commerce

Publié le 17 Septembre 2013

7EMECOLLEGEBISLe président PS du conseil général, Stéphane Troussel, inaugure demain, à 18h30, le gymnase du futur collège d’Aulnay, actuellement en construction. Il s’agit d’un pôle sportif comprenant un plateau extérieur avec un gymnase de 1450 m², des gradins pouvant accueillir 100 spectateurs et une infirmerie. Cet ensemble représente un investissement total de près de 3,4 M€. Sa particularité sera d’être accessible à des personnes extérieures à l’établissement. L’objectif est en effet d’offrir un équipement sportif de qualité aux collégiens, tout en proposant, en dehors du temps scolaire, des créneaux aux associations et aux clubs de la ville.

Source : Le Parisien

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Soyons sport.

Publié le 17 Septembre 2013

PSAAulnaySyndicatSud.jpgLe plan social est encore à l’œuvre au sein de l’usine PSA d’Aulnay. Mais d’anciens salariés, parmi les premiers à avoir quitté l’entreprise, pourraient saisir les prud’hommes. C’est en tout cas ce qu’affirmaient certains d’entre eux, rassemblés hier matin aux portes du site industriel (qui doit fermer définitivement en 2014). Quelques dizaines de personnes étaient venues écouter les explications de Fiodor Rilov. L’avocat, connu pour avoir assisté les ouvriers de Continental dans l’Oise, épaule le syndicat Sud dans son recours contre le plan social de PSA.

Parmi les présents, certains avaient choisi de partir en profitant de l’accord de fin de grève du printemps dernier, en touchant une indemnité de 19700 € et en renonçant aux mesures de reclassement. « On est partis dans des conditions dramatiques, et beaucoup se retrouvent aujourd’hui à Pôle emploi, sans rien », affirme l’un d’entre eux. Mohamed Khenniche, délégué Sud, indique qu’un collectif est en train de se constituer : « Il y a déjà une soixantaine de personnes intéressées ». Le dépôt des dossiers au tribunal des prud’hommes de Bobigny pourrait avoir lieu « dans les semaines qui viennent ». La semaine dernière, le SIA, un autre syndicat de l’usine, a été débouté par le tribunal alors qu’il réclamait, lui, l’extension de cette prime de départ à l’ensemble des salariés qui le souhaitent.

Par ailleurs, la cour d’appel du tribunal de grande instance de Paris se prononcera lundi prochain sur le recours de Sud, qui réclame l’annulation du plan social. Le syndicat avait été débouté en première instance. Fiodor Rilov a annoncé hier qu’une autre procédure serait peut-être lancée, portant cette fois sur la « dégradation des conditions de travail » au sein de l’usine (qui abrite encore environ 1400 salariés).

Source : Le Parisien

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Emploi

Publié le 17 Septembre 2013

reseaubiblioDans le cadre de ses séances "Livr'et vous" la bibliothèque Jules Verne d'Aulnay-sous-Bois, située 8 rue du Limousin, propose une rencontre entre lecteurs aujourd'hui à partir de 14h30. Vous aimez les livres et souhaitez faire partager vos coups de coeur ? Alors ne manquez pas ce rendez-vous de passionnés fait pour vous !

Livr'et vous c'est aussi un blog à découvrir en cliquant ici.

Source : réseau des bibliothèques d'Aulnay-sous-Bois

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Culture

Publié le 16 Septembre 2013

ORAGES_19_juinAulnay.jpgDès le 19 juin, suite aux orages, la Ville d’Aulnay-sous-Bois avait engagé des démarches pour obtenir de l’Etat la reconnaissance de l’état de catastrophe naturelle, ouvrant droit à des garanties supplémentaires en faveur des sinistrés.  En date du 10 septembre, le ministère de l’Intérieur a établi un arrêté  portant reconnaissance de l’état de catastrophe naturelle pour la commune. A compter de la date de parution au Journal officiel de l’arrêté de reconnaissance de catastrophe naturelle, les victimes ont jusqu'au 23 septembre 2013 pour transmettre à leur assureur leur demande accompagnée de l’arrêté que vous pouvez télécharger en cliquant ici.

Source : aulnay-sous-bois.fr

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #A vos quartiers !

Publié le 16 Septembre 2013

oxy185couv.pngLe numéro 185 du magazine municipal Oxygène est en ligne. Vous trouverez ci-dessous un résumé succinct du sommaire de cette édition. Un large dossier est consacré à la rentrée scolaire 2013 (pages 4 à 7) notamment aux travaux de rénovation dans les différentes écoles de la ville. En pages 10 et 11, les agents de la mairie annexe sud font la couverture en tant qu’ambassadrices du projet Croix-Blanche.

En pages 12 et 13 la mise en place du RER B omnibus est passé en revue. Vous pouvez à ce propos retrouver notre interview de Pierre Serne, 2e vice-président de la région Ile-de-France en charge des transports et mobilités, sur les questions de transports en cliquant ici. Enfin, au rayon culture, la page 26 évoque la reprise du Créa et sa nouvelle production « Les enfants du Levant ». La rédaction d’Aulnaylibre ! en visite au Théâtre et Cinéma Jacques Prévert, lors des journées du patrimoine, a pu assister à quelques instants de répétition. Mais chut, nous n’en dirons pas plus… Signalons enfin les tribunes des différents groupes politiques (pages 17 à 20).

Le numéro 185 est accessible au format pdf en cliquant ici.


Voir les commentaires

Rédigé par Stéphane Fleury

Publié dans #Oxygène

Publié le 16 Septembre 2013

{MAJ 12h50} Nous effectuons une mise à jour de notre article. En effet, bien que l’hypothèse d’une attaque à la voiture bélier était dans toutes les conversations ce matin aux alentours du Protectorat et confirmée par nos sources, un autre témoignage évoque pour sa part une version contradictoire à savoir un simple accident. Quoi qu’il en soit l’état de délabrement de la station démontre qu’il s’est passé quelque chose de vraiment étrange mais comme  nous ne sommes ni policiers, ni assureurs nous préférons informer en temps réel nos lecteurs de ce nouvel élément. Bien entendu, nous ne manquerons pas de vous donner la version finale des faits dès qu’elle sera connue.   

Voilà qui ne devrait pas rassurer les habitants du quartier Vieux-Pays à Aulnay-sous-Bois. En effet, après trois véhicules (rues Camille Pelletan, Jacques Duclos et Francisco Ferrer) et des poubelles incendiés au cœur du mois d’août, c’est au tour de la station essence BP de la rue Jacques Duclos d’être victime d’une attaque spectaculaire à la voiture bélier ! D’après nos informations celle-ci s’est déroulée la nuit dernière. Comme le montre la photo ci-dessous les dégâts ont l’air très impressionnants. Nul doute que cet événement ne manquera pas d’alimenter les discussions autour de l’insécurité dans ce secteur de la commune autrefois réputé tranquille…

BPAulnayVieuxPays-copie-1.jpg

Voir les commentaires

Rédigé par Stéphane Fleury

Publié dans #Sécurité publique

Publié le 16 Septembre 2013

Vous trouverez ci-dessous l’invitation de Bruno Beschizza, candidat d’union de la Droite, du Centre et de la Société Civile, qui inaugure sa permanence de campagne, le 17 septembre 2013 à 19h30 au 7 rue Isidore Nerat, pour les élections municipales de 2014 à Aulnay-sous-Bois.

BrunoBeschizza.pngChère Amie, Cher Ami,

Investi par l’UMP aux élections municipales de mars 2014, je veux mener une liste de rassemblement de la Droite et du Centre. Je veux aussi rassembler toutes les femmes et les hommes de bonne volonté de la société civile souhaitant devenir des acteurs de leur ville. Je mesure pleinement la responsabilité qui m’a été confiée, et je sais le long travail qu’il reste à accomplir.

Face à tous ceux qui ont divisé les Aulnaysiennes et les Aulnaysiens, qu’ils soient du nord ou du sud, anciens ou jeunes, aisés ou en détresse sociale, je veux rassembler et réunir les habitants autour d’un projet où chacun puisse se retrouver.

J'ai donc le plaisir de vous convier à :

Inauguration de notre permanence

le 17 septembre à 19h30 au 7 rue Isidore Nerat

Cette inauguration sera suivie d'un pot de l'amitié.

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #En route vers 2014 !

Publié le 16 Septembre 2013

CLSH-ADepuis plusieurs mois, la ville a mis en place une nouvelle procédure afin que les parents confirment l'inscription de leurs enfants dans les centres de loisirs. Cette méthode a été mise en place afin de répondre au mieux aux besoins en termes d'accueil et de sécurité.

Si vous souhaitez inscrire votre enfant dans un centre de loisirs pour les vacances  de la Toussaint , il est primordial que l'inscription s'effectue avant le  samedi 28 septembre. Afin de procéder à l'inscription, vous devez déposer le bulletin de confirmation  à l’accueil des mairie(s) annexe(s) ou au centre administratif . Aucun envoi par courrier ou par mail ne sera accepté. 

Ces bulletins sont disponibles: dans les mairies annexes, au centre administratif. Vous pouvez également les télécharger en cliquant : ici.

L’inscription définitive sera disponible à partir  du 30 septembre au lieu du dépôt. Elle confirmera le centre de loisirs d’affection et le planning de présence de votre enfant. Les enfants dont la présence n'aura pas été préalablement confirmée, dans les délais, ne pourront être accueillis dans un centre de loisirs.   De plus, depuis la rentrée scolaire 2013-2014, et à chaque  vacances scolaires, les familles doivent procéder obligatoirement à  une inscription à la journée complète (article 03 du règlement intérieur). Enfin,  l’annulation en cours de période de vacances, ne sera pas prise en compte. De ce fait, la prestation sera facturée à la famille.

En cas d’absence justifiée, il est attendu une information auprès du centre de loisir avant 9h00. Tout justificatif écrit et utile sera à apporter dans les meilleurs délais. Une absence non signalée dans les délais sera considérée comme injustifiée et sera donc facturée.

N'hésitez pas à contacter le centre administratif au 01 48 79 63 63 pour tout renseignement.

Source : aulnay-sous-bois.fr

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Education

Publié le 15 Septembre 2013

securite publiqueL’affaire a été traitée dans la plus grande discrétion par les policiers du commissariat d’Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis). Deux femmes, soupçonnées d’avoir organisé des vols aux domiciles de plusieurs retraitées, ont été mises en examen, le 6 septembre, puis placées en détention provisoire à Fleury-Mérogis (Essonne) et Fresnes (Val-de-Marne). L’une d’elles, employée depuis peu par la mairie d’Aulnay-sous-Bois, est suspectée d’avoir fourni les adresses des victimes à sa complice. Le 13 août, avenue de Savigny, une femme se présente à la porte du pavillon d’une retraitée, âgée de 84 ans. Cette dernière, en grand état de faiblesse, ouvre sans se méfier. L’inconnue explique qu’elle est assistante sociale et qu’elle a été missionnée par la mairie d’Aulnay pour lui rendre visite dans le cadre de « la mise en œuvre du plan canicule ».

Elle ciblait les retraitées

« La fausse assistante sociale a eu le temps de fouiller rapidement les lieux avant de ressortir, confie une source proche de l’affaire. Elle a réussi à s’emparer de la carte bancaire, de bijoux et d’un carnet de chèques appartenant à la victime. » Quelques heures plus tard, la même retraitée reçoit un appel téléphonique d’une femme, qui se fait passer pour la gestionnaire de son compte. Elle lui indique qu’elle doit faire opposition sur sa carte bancaire qui semble être utilisée à son insu. La fausse banquière lui demande le code confidentiel de sa carte. « Une fois en possession de ce moyen de paiement et du code, la voleuse, qui s’était évidemment fait aussi passer pour la gestionnaire du compte, a multiplié les achats dans plusieurs commerces, poursuit la même source. C’est ce qui a permis de l’identifier. »

Interpellée le 4 septembre, Dalila A., 39 ans, passe rapidement aux aveux. Elle confie avoir été renseignée sur les adresses de plusieurs de ses victimes par une assistante de vie, salariée de la ville d’Aulnay-sous-Bois. Dans la foulée, Maria L., 52 ans, est arrêtée. Selon les premiers éléments de l’enquête, une deuxième victime, âgée de 87 ans, a été identifiée et une quinzaine d’autres pourraient l’être prochainement. « L’employée de la ville est également impliquée dans une affaire de trafic de stupéfiants, indique un proche de l’affaire. Elle est soupçonnée d’avoir servi de nourrice à des dealeurs de la cité des Beaudottes à Sevran. » Sollicité, le maire d’Aulnay-sous-Bois n’a pas donné suite à nos appels.

Source : Le Parisien

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #C'est dans le Journal

Publié le 15 Septembre 2013

dechargesauvage.jpgLe président PS du conseil général, Stéphane Troussel, est en colère. A l’occasion de la Journée mondiale de la lutte contre les décharges sauvages, aujourd’hui, il vient d’écrire au préfet de Seine-Saint-Denis, Philippe Galli, pour se plaindre des dépôts de déchets qui se multiplient un peu partout dans le département sur les talus, accotements ou délaissés.  « S’agissant des autoroutes, de leurs bretelles et de leurs dépendances dont la gestion dépend de la direction régionale et interdépartementale de l’équipement et de l’aménagement d’Ile-de-France (Driea), je constate le développement de dépôts d’ordures, parfois de produits dangereux, et l’abandon du nettoiement de ces espaces. Cette situation ne peut plus durer » écrit-il.

L’élu demande au préfet de lui présenter les mesures qu’il compte prendre pour remédier à cette situation. « Au bout de combien de temps le terre-plein central de l’A 103 ou le demi-échangeur entre l’A 104 — ancienne N2 — auraient été nettoyés s’ils se trouvaient à Paris ou dans les Hauts-de-Seine? Sans doute rapidement : ils semblent contenir de l’amiante », souligne Stéphane Troussel dans un communiqué.
Par ailleurs,  ce dimanche, le conseil général soutiendra les bénévoles de l’association Let’s do it pour le nettoyage de deux sites, à Saint-Denis et à Clichy-sous-Bois. Quant aux services de l’assemblée territoriale, ils réaliseront en parallèle deux nettoyages à Montreuil et à Aulnay-sous-Bois. « L’objectif est double : rendre le département plus accueillant et envoyer un message fort aux habitants comme aux acteurs publics et privés, à savoir que l’amoncellement des déchets et la détérioration de notre cadre de vie ne sont pas une fatalité » explique l’élu.

Source : Le Parisien / Photo d’illustration

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Environnement

Publié le 14 Septembre 2013

Dette_Toxique.jpgDans la guerre contre les emprunts toxiques, engagée depuis 2008 par le conseil général de Seine-Saint-Denis, c’est un armistice bienvenu. Jeudi matin, l’assemblée départementale a officiellement enterré la hache de guerre avec la banque irlando-allemande Depfa en renégociant favorablement un contrat de prêt structuré et un autre de type swap (échange de taux d’intérêt). Cet accord met fin à deux procédures judiciaires engagées depuis 2011 par le département. Et il lui permet de sécuriser 4,7 M€ d’encours de dette sans frais, les deux parties renonçant à leurs créances.

 « Ce protocole transactionnel prouve que les contentieux sont un outil de négociation avec les banques et que les collectivités peuvent sortir favorablement des emprunts toxiques », souligne Stéphane Troussel,président (PS) du conseil général. La nouvelle intervient un peu plus de deux mois après une déconvenue judiciaire de taille. Le 25 juin, le tribunal de grande instance de Paris avait débouté le département dans un litige qui l’opposait depuis 2011 au Crédit agricole et condamné la collectivité à payer 770000 €. Le conseil général avait fait appel.

Un taux d’intérêt de 33%

La bataille est néanmoins loin d’être terminée. L’instance départementale est toujours engagée dans quinze contentieux avec des banques portant sur un montant de 370 M€, dont 363 M€ pour la seule Caisse française de financement local (Cafil), qui a hérité des emprunts toxiques de la banque franco-belge Dexia.

Dans les années 2000, cette banque et d’autres ont proposé à des collectivités des produits structurés dont les taux de remboursement, très bas au début, ont flambé après la crise de 2008. C’était notamment le cas du premier emprunt Depfa renégocié cette semaine. Conclu en 2004 pour un montant initial de 10 M€, il était indexé sur le taux de change du franc suisse. S’il ne l’avait pas attaqué en 2011, le conseil général aurait dû payer 33% de taux d’intérêt dès janvier dernier. Après la « sécurisation » du prêt, son taux restera fixe à 3,85% jusqu’à l’échéance, en 2020. La collectivité s’est ainsi épargné plus de 4 M€ de remboursement à Depfa.

Source : Le Parisien

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Finances

Publié le 14 Septembre 2013

stromae-u5pr5w.jpgLes têtes d’affiche se bousculent à Urban Peace 3, événement hip-hop qui promet quatre heures trente de concert le 28 septembre au Stade de France, à Saint-Denis. IAM, Youssoupha, Orelsan, La Fouine, Rohff… et maintenant Stromae, prince belge qui marie avec élégance chanson française et electro. La nouvelle est arrivée hier en même temps qu’une offre spéciale qui permet de bénéficier de deux places pour le prix d’une (uniquement pour les places pelouse, à 35 €).

Le 28 septembre au Stade de France. Information sur Internet à stadefrance.com

Source : Le Parisien

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Culture

Publié le 14 Septembre 2013

sncf-tram-train-aulnay-bondy6.jpgCette fois, les travaux pourront être officiellement lancés. Le préfet de Seine-Saint-Denis, Philippe Galli, a signé jeudi la déclaration d’utilité publique (DUP) concernant le débranchement du tramway T4 (qui relie Bondy à Aulnay), jusqu’au plateau de Clichy-sous-Bois - Montfermeil. « C’est un projet de désenclavement, d’ouverture, d’accès de chacun à l’emploi, aux équipements de loisirs et de culture que l’on est en droit d’attendre quand on vit au cœur d’une grande métropole européenne », se réjouit Stéphane Troussel, président (PS) du conseil général. L’extension du T4 est désirée depuis bien longtemps à Clichy-sous-Bois et Montfermeil, deux villes uniquement desservies par des bus. Il y a bien eu un tramway au siècle dernier, mais il a été mis à l’arrêt en 1938. Ce sont les émeutes de 2005, après la mort de Bouna et Zyed, qui ont relancé le débat sur l’enclavement de ces deux villes.

Inauguration possible en 2017

Les études ont été menées et un tracé retenu. L’enquête publique a eu lieu en décembre 2012-janvier 2013, à grand renfort de réunions et de banderoles pointant les antagonismes entre Livry et Les Pavillons d’un côté, Clichy-sous-Bois et Montfermeil de l’autre. Cette DUP intervient dans la continuité de l’avis favorable rendu par la commission d’enquête et de la déclaration d’intérêt général prononcé par le Stif (Syndicat des transports d’Ile-de-France) il y a deux mois. Elle réjouit, bien évidemment, les élus de Clichy et de Montfermeil. « On est dans les temps, on travaille d’arrache-pied pour que les travaux commencent en 2014, ça veut dire une inauguration possible en 2017 », espère Olivier Klein (PS) à Clichy-sous-Bois. Il souhaiterait que les quatre villes se mettent « à travailler ensemble pour accompagner les commerçants(NDLR : touchés par le tracé) ».

Alain Calmat, maire (DVG) de Livry, et Philippe Dallier, son homologue UMP des Pavillons-sous-Bois, ne sont pas de cet avis. Les recours qu’ils avaient promis sont en préparation, assurent-ils. « On va enfin pouvoir se faire entendre », estime Alain Calmat, qui dénonce « un processus vicié » et « des décisions arbitraires en faveur de Clichy et Montfermeil ». « On est tous d’accord sur le nécessaire désenclavement de ces villes, jure-t-il, mais pas au détriment de Livry et des Pavillons qui sont considérées comme des variables d’ajustement. » Pour lui, un autre tracé pouvait susciter le consensus, pas celui-là. « Cette DUP n’a rien de surprenant, le Premier ministre avait annoncé à Clichy-sous-Bois que le T4 se ferait! » rappelle Philippe Dallier, qui dénonce « les conditions de consultation de l’enquête publique », « avec une information volontairement incomplète ».

Les recours, qui seront prochainement soumis au tribunal administratif, n’empêcheront pas le démarrage du chantier car ils ne sont pas suspensifs. « On attaquera en référé lorsque les travaux commenceront », promet déjà Alain Calmat.

Source : Le Parisien

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Transports

Publié le 14 Septembre 2013

anciencentreimpotsaulnayLa mairie annexe sud d’Aulnay-sous-Bois ouvre ses portes au public ce samedi matin à partir de 8h30 pour présenter trois projets de construction d’un ensemble immobilier. Il s’agit des options encore en lice pour le site de l’ancien hôtel des impôts du quartier Croix-Blanche : 30, 45 ou 60 logements. Le projet fera ensuite l’objet d’une délibération, lors du conseil municipal du mois d’octobre. Il avait rencontré l’hostilité de certains habitants, regroupés au sein de l’association de Défense du quartier Croix-Blanche.

Source : Le Parisien

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Démocratie de proximité

Publié le 13 Septembre 2013

Après les violents orages du 19 juin dernier, qui ont causé de nombreux dégâts en Seine-Saint-Denis, un arrêté interministériel portant constatation de l’état de catastrophe naturelle a été publié au Journal officiel ce vendredi 13 septembre. Quatorze villes* du 93 sont concernés par l’arrêté. En revanche, la commune de Clichy-sous-Bois, qui en avait pourtant fait la demande, n’a pas été reconnue. Les particuliers impactés par les intempéries ont dix jours ouvrés pour avertir leurs assurances.

*Aulnay-sous-Bois, Le Blanc-Mesnil, Bondy, Drancy, Gagny, Livry-Gargan, Neuilly-Plaisance, Neuilly-sur-Marne, Noisy-le-Grand, Les Pavillons-sous-Bois, Le Raincy, Rosny-sous-Bois, Sevran, Villemomble.

Source : Le Parisien

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #C'est dans le Journal