a vos quartiers !

Publié le 8 Octobre 2021

Sur les étagères en métal, les paquets de chips, les bouteilles d’huile et les boîtes de céréales voisinent avec les nouilles chinoises, les pois chiches ou la pâte d’arachide. Sur la table centrale, tomates, courgettes et betteraves attendent encore de trouver preneurs. Ce ne sera pas le cas ce jeudi matin là. « Sans doute parce que nous avons eu du monde lundi dernier », s’excuse presque la responsable de l’épicerie solidaire de l’association Femmes relais et médiateurs interculturels, à Aulnay-sous-Bois.

Zoom sur l’épicerie solidaire de la cité des 3000 à Aulnay-sous-Bois

C’est dans ses locaux du 16, rue Edgar-Degas, au pied d’un des innombrables immeubles de la cité des 3 000, que cette structure fondée en l’an 2000 par Aïssa Sago a ouvert ce commerce pas comme les autres. Historiquement, cette association accompagne les familles non-francophones dans leurs démarches administratives, tout en dispensant à ses adhérents des cours d’alphabétisation, des ateliers cuisine et informatique ou du soutien scolaire.

Article complet du journal Le Parisien à lire en cliquant : ici

Source article et photo : journal Le Parisien

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #A vos quartiers !

Publié le 3 Juin 2021

Derrière la fonction, ouvrier chargé d’enlever les ordures ménagères ou éboueur, il y a avant tout des hommes au service de la collectivité. D’ailleurs, pour celles et ceux qui auraient tendance à l’oublier, cette catégorie professionnelle est restée et reste courageusement en première ligne pendant la crise sanitaire qui frappe notre pays.

C’est pourquoi, par respect, il serait pertinent de leur faciliter la tâche, en évitant par exemple de se garer n’importe comment, notamment dans la zone pavillonnaire aux rues étroites.

Facilitons le travail des éboueurs en stationnant correctement à Aulnay-sous-Bois !

Hier matin, dans le quartier du Vieux-Pays à Aulnay-sous-Bois, un camion de ramassage des déchets ménagers est resté bloqué pendant une bonne dizaine de minutes à cause de véhicules mal stationnés. Ce contre-temps a d’ailleurs mobilisé la police municipale qui a évidemment d’autres missions plus urgentes.

C’est pourquoi, un peu de discipline, y-compris dans les périodes de changement de côté pour le stationnement, ne ferait pas de mal. Alors, automobilistes, si vous ne le faîtes pas pour vous, faîtes-le au moins pour eux !

Source photo et vidéo : Aulnaylibre.com   

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #A vos quartiers !

Publié le 12 Avril 2021

Depuis 2014, notre commune connait une mutation spectaculaire : rénovation importante dans le quartier Mitry-Ambourget, réaménagement progressif de l’ancien site industriel PSA, mise en place à venir de l’ANRU 2 au Gros Saule, pour ne citer que ces exemples.

Le secteur de la Rose des Vents à Aulnay-sous-Bois n’est, lui non plus, pas en reste. Après l’ANRU 1 lancé par l’ancien député-maire Gérard Gaudron, Bruno Beschizza a obtenu la destruction du Galion, un bâtiment certes chargé d’histoire(s) mais, avant tout, une barre de béton issue de l’urbanisme d’un autre temps.

Dans la vidéo ci-dessus, on voit que le chantier bat son plein. Difficile encore de s’imaginer l’après Galion, mais c’est une évidence, le temps de la destruction va faire place à celui de la reconstruction qui demeure une chance formidable de réinventer les 3000 ! 

Robert Ferrand

Source vidéo : Aulnaylibre.com    

Voir les commentaires

Rédigé par Robert Ferrand

Publié dans #A vos quartiers !

Publié le 11 Avril 2021

De nouveaux noms vont être mis en lumière prochainement dans notre commune. Ainsi, la rue Brigitte Decaëns va faire son apparition à Aulnay-sous-Bois dans le quartier Mitry-Ambourget.

Une rue Brigitte Decaëns à Aulnay-sous-Bois

Vous pouvez découvrir le portrait de Brigitte Deboos (Decaëns), une femme dans la Résistance en cliquant : ici

Source information et image : compte Twitter de la ville d’Aulnay-sous-Bois

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #A vos quartiers !

Publié le 10 Avril 2021

Après la rue Jacques Chirac unanimement saluée par les habitants, les femmes vont être mises à l’honneur prochainement dans le quartier Mitry-Ambourget.

 Arrivée d’une rue Lucie Aubrac à Aulnay-sous-Bois

Il y aura donc prochainement une rue Lucie Aubrac à Aulnay-sous-Bois. Vous pouvez lire sa biographie en cliquant : ici

Source information et image : compte Twitter de la ville d’Aulnay-sous-Bois  

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #A vos quartiers !

Publié le 9 Avril 2021

La maison d’assistantes maternelles « Pas à pas » d’Aulnay-sous-Bois s’est refait une beauté grâce à l’association VNR.

Les belles couleurs de la maison d’assistantes maternelles Pas à pas à Aulnay-sous-Bois

Une fresque murale habille désormais la structure soutenue par 1001 Vies Habitat sur le quartier de la Rose des Vents.

Les belles couleurs de la maison d’assistantes maternelles Pas à pas à Aulnay-sous-Bois

Source information et images : compte Twitter 1001 Vies Habitat

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #A vos quartiers !

Publié le 8 Avril 2021

[SALUBRITÉ PUBLIQUE] Du 6 au 30 avril 2021, la ville d’Aulnay-sous-Bois et Paris Terres d’Envol procèdent à une campagne de dératisation sur l'ensemble du réseau d'assainissement, des espaces verts publics et des bâtiments communaux.

De manière préventive et pour plus d'efficacité, il est conseillé aux propriétaires et aux gérants :  d'entretenir leurs espaces verts et d'y retirer tous les déchets putrescibles/organiques, d'obturer les trous afin de limiter l’intrusion de rongeurs au sein de leur parcelle.

En cas d'infestation, le traitement chimique doit être envisagé et de préférence durant la période de dératisation municipale.

Campagne de dératisation à Aulnay-sous-Bois du 6 au 30 avril 2021

Source information et image : page Facebook de la ville d’Aulnay-sous-Bois

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #A vos quartiers !

Publié le 4 Avril 2021

Suite à l’attaque d’un berger allemand rue Waldeck Rousseau à Aulnay-sous-Bois, la chienne Maya, de race teckel à poil dur s’est enfuie et est perdue. Elle est d’ailleurs peut-être blessée à la gorge. Mobilisons-nous pour la retrouver !

Pour plus d’informations, cliquez : ici

Mobilisons-nous pour retrouver Maya teckel perdu suite à l’attaque d’un berger allemand à Aulnay-sous-Bois

Source information et photo : https://www.chien-perdu.org

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #A vos quartiers !

Publié le 1 Avril 2021

L'association Force Citoyenne en collaboration avec la famille, la municipalité, le bailleur I3F et le groupe de mamans du Gros Saule, organise une marche blanche en mémoire de notre petit ange Kayna qui nous a quittés le samedi 27 mars.

Toutes les personnes qui viendront devront porter un masque, y-compris les enfants.

La famille de Kayna souhaite que cette marche se fasse en toute intimité et pour respecter leur deuil, elle ne souhaite pas de journaliste donc pas de photo ou de vidéo

Merci de respecter leur souhait.

Cette marche prévue le samedi 3 avril 2021 à 14 heures est en attente d’approbation de la part du préfet de la Seine-Saint-Denis. En cas d’accord elle partirait de la place Laennec.

Une marche blanche pour Kayna mortellement renversée par une voiture à Aulnay-sous-Bois

Source information et image : page Facebook de Force Citoyenne

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #A vos quartiers !

Publié le 29 Mars 2021

C’est évidemment avec une tristesse infinie que nous avons appris le décès tragique de Kayna, petite fille de 6 ans fauchée par une voiture ce dimanche à Aulnay-sous-Bois.

Une cagnotte leetchi a été organisée pour celles et ceux qui souhaitent soutenir la famille dans cette épreuve difficile. En voici le lien : ici

Une cagnotte leetchi suite au décès tragique de Kayna renversée par une voiture à Aulnay-sous-Bois

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #A vos quartiers !

Publié le 24 Mars 2021

Le tireur ne lui a laissé aucune chance. Ce mardi, peu après 18 heures, Samir, 26 ans, a été tué par balle allée d'Athènes, dans la cité de l'Europe à Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis). Il a été atteint par plusieurs tirs aux jambes qui se sont révélés mortels.

Aulnay-sous-Bois en deuil après la mort de Samir abattu dans la cité de l’Europe

Les tueurs sont arrivés à bord d'une Citroën C3 noire. L'un des hommes en est sorti, cagoulé, et a fait feu à cinq reprises. La scène a duré à peine deux minutes. Puis les meurtriers ont redémarré et pris la fuite, avant d'abandonner leur véhicule dans la cité des 3000, toujours à Aulnay.

Selon les premiers éléments de l'enquête confiée au service départemental de la police judiciaire de Seine-Saint-Denis, la victime n'aurait pas été choisie au hasard.

«On n'est pas aux Etats-Unis ici !»

Les tirs par arme à feu en direction des jambes, ce que l'on appelle des jambisations, sont l'un des procédés couramment utilisés par des trafiquants de drogue, en général pour donner un avertissement à des concurrents. Mais l'hypothèse d'un règlement de comptes sur fond de trafic de stupéfiants n'est pas avérée à ce stade de l'enquête. Par le passé, l'allée d'Athènes avait déjà été le théâtre d'une jambisation, indique une source proche de l'enquête.

Le meurtre de Samir aurait été perpétré sous les yeux d'un de ses frères. Le drame s'est produit alors qu'il y avait encore beaucoup de monde dans les rues. Des enfants, notamment, jouaient au stade de foot.

« Ils ont vu la scène, affirme une habitante révoltée. Ils ont vu débarquer cette C3, un homme cagoulé en sortir et faire feu à plusieurs reprises. On en a marre de voir des jeunes partir à cause d'armes à feu. On n'est pas aux Etats-Unis ici ! »

Cette Aulnaysienne réclame la tenue d'une cellule psychologique pour le quartier en état de choc. Ce fut chose faite dès ce mardi : la municipalité a mis en place une structure où pourront venir se confier tous les habitants.

Article complet du journal Le Parisien à lire en cliquant : ici

Source article et photo : journal Le Parisien

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #A vos quartiers !

Publié le 19 Mars 2021

Au hasard de nos recherches nous sommes tombés sur cette vidéo qui plaira sans doute aux nostalgiques de ce bâtiment emblématique du quartier des 3000.

Le Galion vu du ciel à Aulnay-sous-Bois. Impressionnant !

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #A vos quartiers !

Publié le 17 Mars 2021

« Nous avons plongé dans l'incertitude et cette incertitude nous accompagne désormais tous les jours », estime Tarik Laghdiri. Il y a un an, le 17 mars 2020, cet habitant d'Aulnay-sous-Bois alors âgé de 35 ans expérimentait, tout comme ses 67 millions de compatriotes, les premiers effets du confinement décidé par Emmanuel Macron pour enrayer la propagation de l'épidémie de Covid-19.

Confinement à Aulnay-sous-Bois : après le choc, l’anesthésie !

Quand on lui demande de résumer l'année écoulée, celui qui fut notre grand témoin en cette période de mise à l'arrêt du pays réfléchit, le temps de trouver la formule la plus parlante. Il puisera sa comparaison dans l'univers de l'hôpital, au sein duquel sa sœur a mené la guerre au virus en première ligne. « Nous avons vécu le choc, puis l'anesthésie, confie-t-il. C'est comme une opération chirurgicale, à la différence que les effets ont été inversés. »

Article complet du journal Le Parisien à lire en cliquant : ici

Source article et image : journal Le Parisien

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #A vos quartiers !, #Santé

Publié le 15 Mars 2021

Deux hommes ont été blessés ce dimanche après-midi après un violent affrontement entre bandes à Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis). Il était un peu plus de 17 heures lorsque une cinquantaine de jeunes se sont affrontés au niveau de l'allée des Cerisiers, dans le quartier des Mille Mille. Certains étaient armés « de barres de fer et de marteaux », indique ce lundi une source policière.

Rixes entre bandes dans le quartier Mitry à Aulnay-sous-Bois : pronostic vital engagé pour un blessé

Lorsque les forces de l'ordre sont arrivées sur place, après avoir été prévenues par un témoin, la quasi-totalité des protagonistes avaient déjà quitté les lieux. Sauf deux hommes qui ont été blessés dans l'affrontement, dont l'un qui a été blessé à la tête par un coup de barre de fer. Il a été transporté à l'hôpital Robert-Ballanger d'Aulnay-sous-Bois, avec un pronostic vital engagé.

Des barres de fer et des marteaux saisis

Le deuxième jeune homme blessé, dont l'âge n'a pas été dévoilé, a lui été blessé à l'omoplate par un coup de couteau, détaille cette même source. Lui aussi a été conduit au centre hospitalier, mais ses jours ne sont pas en danger.

Selon nos informations, cette rixe pourrait avoir opposé des jeunes habitants de la cité des Mille Mille à ceux de la cité des Beaudottes. Des barres de fer, des béquilles et des marteaux ont été saisis. Contactée, la municipalité d'Aulnay n'avait pas encore réagi ce lundi après-midi.

Le service judiciaire du commissariat d'Aulnay-sous-Bois a été chargé de l'enquête.

Article complet du journal Le Parisien à lire en cliquant : ici

Source information : journal Le Parisien / Source photo d’illustration : Aulnaylibre.com

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #A vos quartiers !

Publié le 5 Mars 2021

Cette photo, de l’une des plumes locales les plus extravagantes mais farouchement réjouissante, à savoir Du Dandy-un, est symboliquement très forte.

La rue Jacques Chirac et la rue Maxime Gorki cohabitent en toute tranquillité à Aulnay-sous-Bois !

Bien loin des polémiques de ces derniers jours, la rue Jacques Chirac et la rue Maxime Gorki cohabitent toutes les deux en toute tranquillité à Aulnay-sous-Bois. Quel clin d’œil amusant pour celui qui cohabita entre 1997 et 2002 avec Lionel Jospin !

Du coup, on a envie d’écrire : tout ça pour ça !

Robert Ferrand

Source photo : Du Dandy-un (By courtesy of the artist) 

Voir les commentaires

Rédigé par Robert Ferrand

Publié dans #A vos quartiers !

Publié le 28 Février 2021

Au premier coup d'œil, la rue Maxime-Gorki à Aulnay-sous-Bois se présente comme une enfilade de pavillons où règne la quiétude. Depuis six mois, la majorité de ses habitants se partage pourtant entre regret et colère. Le regret de changer d'adresse, puisque leur voie doit être rebaptisée du nom de Jacques Chirac ce lundi. La colère de ne pas avoir été consultée par la mairie.

Polémique autour du changement du nom de rue Maxime Gorki en rue Jacques Chirac à Aulnay-sous-Bois

Jacques Mootoogounden, 78 ans, a pris la tête d'une fronde qui s'est constituée dès septembre. Deux mois plus tôt, en plein cœur de l'été, une délibération votée en conseil municipal actait le changement de nom à venir. « Ils ont fait ça pendant les vacances, alors qu'il n'y avait personne », grince l'épouse du retraité.

«Ils auraient pu nous consulter avant, quand même»

Dès le 26 septembre 2019, jour de la mort de Jacques Chirac, le maire (LR) d'Aulnay-sous-Bois, Bruno Beschizza, avait annoncé son intention de rendre hommage à l'ancien président de la République. Comment? « En dénommant un axe important de notre ville de son nom », rappelait-il dans un courrier du 20 août distribué aux habitants de la rue Maxime-Gorki.

Au-delà du débat sur l'« importance » de cette voie, longue d'un demi-kilomètre, les riverains s'accrochent au nom de Maxime-Gorki.

Non pas par attachement à la figure de l'écrivain et dramaturge russe (1868-1936), mais « quand vous habitez trente ans dans une rue, c'est comme si on vous changeait votre nom de famille », lâche Hervé Rullier, 63 ans dont la moitié passée au 13 de la rue. Tous s'inquiètent déjà des démarches administratives qu'une telle mesure entraînera auprès des impôts, de la Sécurité sociale, de leur mutuelle…

Polémique autour du changement du nom de rue Maxime Gorki en rue Jacques Chirac à Aulnay-sous-Bois

Claude Paquot, du 56, rappelle que la voie a pris son nom sous le Front populaire, puis fut rebaptisée rue de Marseille sous l'Occupation avant d'y revenir à la fin de la guerre. Autant d'épisodes que ce retraité de 87 ans a vécu, lui qui y est né. Alors cette décision soudaine, il ne l'accepte pas.

« Ils auraient pu nous consulter avant, s'insurge-t-il. Nous sommes mis devant le fait accompli. Un jour, je suis allé en mairie pour en discuter. J'ai été reçu par un conseiller municipal qui m'a répondu en somme : On a été élu, on fait ce qu'on veut ! »

Un square Johnny-Hallyday, «ça ne gêne personne»

Épaulé par la fille d'une nonagénaire de la rue, Jacques Mootoogounden a « pris son bâton de pèlerin ». Après avoir déposé une requête devant le tribunal administratif de Montreuil via la plateforme Internet « Télérecours citoyen », le septuagénaire a sonné à toutes les portes ou presque de la voie.

« Sur 58 adresses, j'ai rencontré 48 riverains qui ont exprimé leur volonté de ne pas changer d'adresse, soit plus de 80%, assure-t-il. Un voisin m'a dit qu'il préférait Chirac. Une dame m'a fait la même réponse parce qu'elle est née en Corrèze. »

Polémique autour du changement du nom de rue Maxime Gorki en rue Jacques Chirac à Aulnay-sous-Bois

Du futur centre nautique aux nouvelles voies qui ne manqueront pas d'être ouvertes sur l'ex-friche PSA ou près de la gare du supermétro, les occasions de rendre hommage à Jacques Chirac sans débaptiser une rue sont nombreuses, estiment les pétitionnaires. D'ailleurs, le nom de Johnny-Hallyday n'a-t-il pas été donné à un square?

« Un square, ça ne gêne personne, observe Janine Magnat. Ici, soixante pavillons sont concernés ! » Cette habitante du 7, rue Maxime-Gorki estime que le choix de la mairie s'est porté sur cette voie car « ce nom à une consonance soviétique ».

«Si j'ai une amende, je l'enverrai à Monsieur Beschizza !»

Dans un « droit de réponse » publié sur les réseaux sociaux, Stéphane Fleury, l'un des adjoints au maire, rappelle bien que l'auteur des « Bas-Fonds » fut un « membre de la nomenklatura soviétique sous Staline ».

La municipalité estime que la mobilisation des riverains est instrumentalisée par les élus d'opposition, lesquels dénoncent « un choix politique autocratique » qui découle de « la suppression de la commission consultative de dénomination des rues par Bruno Beschizza en 2014 ».

Stéphane Fleury leur répond que le conseil municipal est « le seul organe légitime, démocratique et compétent sur le sujet ». Puis il souligne que la majorité a été élue « dès le premier tour avec près de 60 % des suffrages »… dont ceux, ironie de l'histoire, de Claude Paquot et Jacques Mootoogounden.

Pour apaiser la colère des riverains, une délibération adoptée en décembre prévoit la prise en charge de « tous les frais administratifs qui pourraient découler du changement d'adresse ». Hervé maugréé.

« Je ne changerai rien du tout, lance-t-il. Et si j'ai une amende, je l'enverrai à Monsieur Beschizza ! »

Article complet du journal Le Parisien à lire en cliquant : ici

Source article et photos : journal Le Parisien

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #A vos quartiers !

Publié le 25 Février 2021

Vous pouvez prendre connaissance ci-dessous d’une lettre adressée par le maire Bruno Beschizza aux riverains de la rue Maxime Gorki à Aulnay-sous-Bois, qui va devenir rue Jacques Chirac le 1er mars 2021. La ville prendra en charge tous les frais administratifs liés à ce changement.

La rue Maxime Gorki à Aulnay-sous-Bois va devenir la rue Jacques Chirac le 1er mars 2021

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #A vos quartiers !

Publié le 22 Février 2021

Depuis la semaine dernière, il est de nouveau hospitalisé à Paris en raison d’une lésion des structures de son épaule. Il a ainsi subi une greffe osseuse et du tendon et a été arrêté pour un minimum de six mois.

Le procès se tiendra ce mercredi au tribunal de Bobigny, après une première audience en comparution immédiate le 13 janvier. Deux prévenus seront présentés à la justice : le conducteur de la moto qui avait fait l’objet du contrôle et un agresseur.

Greffe osseuse et du tendon pour le policier tabassé dans une rixe aux 3000 à Aulnay-sous-Bois

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Sécurité publique, #A vos quartiers !

Publié le 20 Février 2021

Nous en parlions ici. Il y a quelques jours, la police à cheval faisait une incursion remarquée dans le quartier Mitry-Ambourget à Aulnay-sous-Bois.

Si, sur le papier, l’idée d’assurer une présence des forces de l’ordre en ville via ce biais parait aussi originale qu’apaisante, ces animaux doivent malheureusement, eux aussi, satisfaire des besoins naturels.

Quand les chevaux de la police font caca dans les rues du quartier Mitry-Ambourget à Aulnay-sous-Bois !

Et comme ils ne peuvent pas aller aux toilettes, ils font caca dans les rues, ce qui n’est pas très propre il faut bien en convenir.

Quand les chevaux de la police font caca dans les rues du quartier Mitry-Ambourget à Aulnay-sous-Bois !

Dans ces conditions, il est peut-être préférable que la police à cheval se cantonne à des missions de surveillance dans les parcs, comme c’est habituellement le cas dans celui du Sausset. Là, leur crottin sera beaucoup moins gênant…

Quand les chevaux de la police font caca dans les rues du quartier Mitry-Ambourget à Aulnay-sous-Bois !

Source photo 1 : Facebook / Source photos 2 et 3 : Aulnaylibre.com    

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #A vos quartiers !

Publié le 20 Février 2021

Vous trouverez ci-dessous le témoignage d’un lycéen de 15 ans habitant le Gros Saule à Aulnay-sous-Bois. Il insiste sur la situation d’abandon du quartier. Si tout est évidemment loin d’être parfait, ce sentiment n’est-il pas exagéré au moment où l’Etat s’apprête à investir massivement dans ce secteur via un second plan de rénovation urbaine ?

Le sentiment d’abandon du quartier du Gros Saule à Aulnay-sous-Bois n’est-il pas exagéré ?

Elle est haute en couleurs, ma cité. Des immeubles entassés les uns à côté des autres, en forme de U, et des bâtiments orange et blancs moisis. C’est un quartier excentré à Aulnay : on l’appelle le Gros Saule, pourtant il n’y a rien de vert là-bas à part les produits illicites que ça vend sur la grande ligne du Schweitzer. Après, faut pas se fier aux immeubles. Comme on dit chez nous : « C’est pas les bâtiments qui font la cité, c’est les gens qui y habitent. » 

Les guetteurs, avec leurs ensembles noirs, sont capuchés, postichés, à l’affût des keufs. Ils lancent des « PUUU !!! ». C’est le cri d’alerte. Pour ma part, j’traîne pas trop là-bas. J’suis plus côté nord, vers le terrain bleu. Un terrain en béton qui nous sert de stade de foot mais qui se dégrade d’année en année. Il est tout près des rails du RER B. Quand j’me rends là-bas, j’ai une chance sur deux de me faire contrôler en sortant de chez moi par la BST (brigade spécialisée de terrain). J’les reconnais à leur gros camion blanc et bleu. Ils sont constamment là, à mettre la pression…

Texte complet de https://www.la-zep.fr à lire en cliquant : ici

Source texte : https://www.la-zep.fr / Source photo d’illustration : Aulnaylibre.com

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #A vos quartiers !

Publié le 18 Février 2021

A l’occasion des vacances scolaires, plusieurs importants chantiers de voirie sont réalisés dans la ville d’Aulnay-sous-Bois en ce mois de février. Chaque année, nous réalisons plusieurs opérations de renouvellement des enrobés en suivant un plan pluriannuel d’investissements car il s’agit de chantiers coûteux qui nécessitent de lourds investissements de la part de la collectivité.

La place de la République à Aulnay-sous-Bois se refait une beauté !

Cette semaine, la Place de la République a ainsi bénéficié d’un décroutage et d’un renouvellement intégral de l’enrobé pour sécuriser la circulation des véhicules, mais aussi les cheminements des piétons aux abords du groupe scolaire République - Le Parc mais aussi de la gare et des commerces du centre-ville.

La place de la République à Aulnay-sous-Bois se refait une beauté !

Ce chantier, qui a nécessité d’immobiliser intégralement la circulation automobile, représente à lui seul un investissement de 90 000€. D’autres opérations de cette envergure se renouvelleront au cours de l’année dans plusieurs quartiers de la ville.

Source information et images : page Facebook de Bruno Beschizza

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #A vos quartiers !

Publié le 18 Février 2021

Vous pouvez prendre connaissance ci-dessous d’un article consacré aux politiques de la ville, dont on ne sait pas si elles constituent une vraie réussite ou un demi-échec. Dans la partie relative à Aulnay-sous-Bois, les jeunes semblent encore sentir le poids de la ségrégation et se demandent s’il faut partir de la ville pour pouvoir réussir ?

Faut-il quitter Aulnay-sous-Bois pour pouvoir réussir dans la vie ?

Le cercle vicieux de la ségrégation

Nous l’avions remarqué dans une enquête menée à Aulnay-sous-Bois (dont plusieurs quartiers font partie des quartiers prioritaires de la ville, QPV) après les émeutes de 2005, les jeunes qui manifestaient les plus nettes ambitions de réussite, associaient ces ambitions à la possibilité de quitter leur quartier, pour plusieurs raisons. Le tissu économique local n’offrait que peu de possibilités de mener à bien des projets professionnels valorisants et ambitieux ; la réputation du quartier constituait un handicap pour des démarches professionnelles ; l’emprise du groupe des pairs sur les jeunes du quartier paraissait peu compatible avec des projets de réussite individuelle, quand elle n’y était pas fondamentalement hostile, via la participation à des entreprises de l’économie parallèle.

De la même manière que des jeunes habitants de pays pauvres n’envisagent leur avenir économique qu’à travers la migration, les jeunes habitants des quartiers prioritaires qui ont réussi à l’école pensent souvent transformer cette réussite scolaire en réussite professionnelle via une mobilité géographique hors de leur quartier d’origine. Cette tendance n’est certainement pas inéluctable, beaucoup de jeunes sont attachés à leur quartier et reconnaissent les valeurs de solidarité et d’entraide qui y règnent malgré les difficultés, la pauvreté et l’insécurité. Mais elle est forte et elle explique le résultat que met en avant la Cour des comptes selon lequel les sortants sont plus nombreux que les entrants et ont un profil socioéconomique plus favorable.

Renverser cette tendance est extraordinairement difficile car elle s’autoentretient. À mesure que les éléments pourvus des meilleurs atouts quittent un quartier, celui-ci s’enfonce davantage dans la pauvreté. Le taux de pauvreté dans le quartier prioritaire des Beaudottes à Aulnay est de 41%, le taux de bas revenus de 60%, la médiane des revenus fiscaux mensuels de 890€ (chiffres de 2017). Cette concentration extrême dans le bas de l’échelle des statuts sociaux et des revenus, se double d’une concentration ethnique.

La probabilité de rencontrer une personne d’origine non immigrée et n’appartenant pas à « une minorité visible », lorsqu’on déambule dans un QPV comme ceux dans lesquels nous avions enquêté à Aulnay-sous-Bois, est très faible pour ne pas dire presque nulle. Il n’est pas étonnant que le statut socialement et économiquement bas de ces quartiers et leur homogénéité ethnique les rendent peu attractifs auprès de populations extérieures dont le statut est, ne serait-ce qu’un peu plus élevé.

Quant aux habitants des QPV qui continuent d’y demeurer, ils ne le font pas par choix, mais parce qu’ils y disposent généralement d’un logement social qui les tient prisonniers de leur quartier. Selon un préfet délégué à l’égalité des chances cité dans le rapport, beaucoup souhaiteraient partir mais ne le peuvent pas pour des raisons financières. La politique de logement social a eu ainsi pour résultat paradoxal de renforcer la ségrégation sociale (et ethnique).

Article complet de https://www.telos-eu.com à lire en cliquant : ici

Source article : https://www.telos-eu.com / Source photo d’illustration : Aulnaylibre.com

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #A vos quartiers !

Publié le 14 Février 2021

Habituellement on la croise plutôt du côté du parc du Sausset.

 La police à cheval fait une incursion dans le quartier Mitry-Ambourget à Aulnay-sous-Bois

Désormais elle semble investir les parties plus urbanisées de notre ville.

 La police à cheval fait une incursion dans le quartier Mitry-Ambourget à Aulnay-sous-Bois

Bienvenue donc à la police à cheval dans le quartier Mitry-Ambourget à Aulnay-sous-Bois.

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #A vos quartiers !

Publié le 10 Février 2021

C’est un petit document vidéo, d’un peu moins de deux minutes, glané dans un article sur https://blogs.mediapart.fr. Nous n’évoquerons pas ici le fonds du problème soulevé par cet écrit qui décrit le sentiment d’abandon des banlieues. Ce sujet reviendra sans doute comme toujours sous les feux de l’actualité au moment de la campagne des présidentielles de 2022.

Vidéo. L’ennui, l’école, les filles sujets de conversation des jeunes des années 1970 à Aulnay-sous-Bois !

Ce qui nous a intéressé et même touché c’est cet instantané de vie capté dans les années 1970 à Aulnay-sous-Bois où les jeunes de l’époque évoquent leurs sujets de conversation : l’ennui, l’école, les filles… Comme quoi rien n’a vraiment changé...

Peut-être vous reconnaitrez-vous sur cet extrait vidéo. Nous avons, par exemple, reconnu quelqu’un qui habite encore la ville et que l’on peut croiser au Vieux-Pays. Il n’a évidemment pas la même coupe de cheveux d’il y a 50 ans…

Article complet de https://blogs.mediapart.fr à lire en cliquant : ici / Source photo d’illustration : journal Le Parisien

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #A vos quartiers !

Publié le 10 Février 2021

C’est à se demander si certains blogueurs habitent encore Aulnay-sous-Bois lorsqu’ils écrivent leurs articles ! En effet, contrairement à ce que l’on peut lire ailleurs, il y a finalement très peu de neige ce matin sur notre commune.

Très peu de neige finalement ce matin à Aulnay-sous-Bois !

Ainsi, on circule sans aucun problème sur les grands axes de la ville, comme les rues Maximilien Robespierre ou Jacques Duclos par exemple, et ceci grâce évidemment à l’anticipation des agents municipaux dont on connait la prompte efficacité.

Très peu de neige finalement ce matin à Aulnay-sous-Bois !

Seule réalité incontestable, le froid est très perceptible notamment par un léger souffle glacial qui vous brûle l’échine. Ceci n’a pourtant pas empêché notre rédaction d’aller faire un petit tour du côté du quartier Vieux-Pays pour prendre quelques clichés. Il est vrai que nous, au moins, nous avons l'immense privilège de nous lever et de nous coucher tous les jours à Aulnay-sous-Bois. 

Très peu de neige finalement ce matin à Aulnay-sous-Bois !

Le parc Gainville ou des cygnes est particulièrement désert et les oiseaux ont bien du courage à faire trempette dans l’eau. La quantité de neige est faible puisque l’on aperçoit encore largement la couleur verte de l’herbe.

Très peu de neige finalement ce matin à Aulnay-sous-Bois !

La nature a l’air en sommeil, comme suspendue hors du temps, mais le froid n’a pas été assez puissant pour que l’eau du petit lac ne se transforme en glace.

Très peu de neige finalement ce matin à Aulnay-sous-Bois !

Le climat a aussi un effet sur le commerce. Ainsi, la place de l’église Saint-Sulpice ou Jean-Paul II est quasiment vide.

Très peu de neige finalement ce matin à Aulnay-sous-Bois !

Le marché du mercredi au Vieux-Pays va donc connaitre une matinée au ralenti avec peu de commerçants présents.

Très peu de neige finalement ce matin à Aulnay-sous-Bois !

Plus que la neige finalement, c’est le verglas des trottoirs qui reste le plus dangereux. D'ailleurs, sachez que vous devez les nettoyer devant chez vous, c’est la loi.

Très peu de neige finalement ce matin à Aulnay-sous-Bois !

Enfin, pour les plus observateurs, vous pourrez déceler dans la fine pellicule de neige les empreintes des pigeons et des chats qui empruntent parfois le même chemin que les humains.

Très peu de neige finalement ce matin à Aulnay-sous-Bois !

En conclusion, soyez prudents si vous marchez sur les trottoirs et couvrez-vous bien !

Robert Ferrand

Source photos : Aulnaylibre.com

Voir les commentaires

Rédigé par Robert Ferrand

Publié dans #A vos quartiers !