Publié le 10 Avril 2012

integrathlon.jpgDu mercredi 4 au dimanche 8 avril, plus de 4 000 personnes valides et handicapées se sont succédées pour partager les mêmes activés dans la quarantaine de disciplines sportives proposées par les cinq communes qui composent le SEAPFA, Syndicat d'Equipement et d'Aménagement des Pays de France et l'Aulnoye (Aulnay-sous-Bois, Le Blanc-Mesnil, Sevran, Tremblay-en-France et Villepinte). Objectif réussi : favoriser l’intégration par le sport des personnes en situation de handicap.

Mercredi, jeudi et vendredi, encadrés par une cinquantaine d’étudiant de la licence Activités Physiques Adaptées et Santé de l’Université Paris XIII, 2 500 scolaires handicapés et valides ont pratiqué des disciplines sportives adaptés et été initiés au langage des signes et au braille.
Samedi et dimanche, plus de 2 000 personnes handicapés et valides sont passés sur les 40 pôles sportifs. Animés par les associations locales, ces pôles ont accueillis 21 Ambassadeurs du sport Francilien et de l’Olympisme pour échanger et pratiquer avec le public.
Jeudi soir, une 60aine de personnes a participé au Forum de l’Intégrathlon, lieu d’échange et de rencontre dont l’ambition était de faire découvrir des initiatives d’intégration par le sport ou la culture.
Si certaines disciplines ont mieux fonctionné que d’autres, le bilan général est très positif et la reconduction de l’initiative a d’ores et déjà été annoncée par les élus du SEAPFA.
Pour retrouver les temps forts des cinq jours, rendez-vous sur le site www.integrathlon.com.

Source information et photo : http://www.24hsante.com

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Soyons sport.

Publié le 10 Avril 2012

Teensfollies.JPGLes ados (de 12-15 ans) du club de lecture Teen's Follies se retrouveront le mercredi 11 avril à partir de 15h à la librairie Folies d'encre située au 41 boulevard de Strasbourg à Aulnay-sous-Bois. A cette occasion ils vous invitent à les retrouver pour partager vos coeurs du mois quel que soit le genre littéraire : romans, bandes dessinées, manga... Si vous souhaitez les rejoindre l'inscription se fait par téléphone au 01 48 66 12 85 ou simplement en passant à la librairie !

Voir les commentaires

Rédigé par Stéphane Fleury

Publié dans #Culture

Publié le 10 Avril 2012

Vous trouverez ci-dessous les trois dernières vidéos qui mènent vers la fin du discours de François Hollande qui se conclut par une Marseillaise. Il y est question d'exemplarité de la gauche, de la puissance du vote de la jeunesse et du droit de vote des citoyens non-français aux élections locales ainsi que de l'appel à voter en masse au premier tour...

En guise de conclusion, François Hollande a appelé la gauche à être exemplaire. A ce titre, selon lui, elle ne doit pas être arrogante dans l'exercice du pouvoir. Elle doit dire à tout moment la vérité. Elle ne peut pas promettre ce qu'elle ne serait pas capable de tenir. De bien jolies paroles qui resteront probablement sur l'estomac de quelques habitants d'Aulnay-sous-Bois. Ils se reconnaitront.

Rappelant enfin l'importance de la dynamique de premier tour de l'élection présidentielle, le candidat socialiste a insisté sur la puissance supposée du droit de vote. "La voix d'un jeune dans un quartier est équivalente à la voix  d'un patron du CAC 40. Si certains sont plus riches que vous, vous, vous êtes plus nombreux qu'eux" a-t-il déclaré. Par ailleurs il a confirmé sa promesse d'accorder le droit de vote aux élections municipales à ceux qui vivent ici depuis longtemps sans être citoyens français.


Lançant finalement "l'appel pour la levée en masse" du temps de la révolution, encore un emprunt à Jean-Luc Mélenchon visiblement, il a insisté sur le fait que  "les quartiers ne sont pas une menace mais une chance pour la France" avant d'annoncer le changement par ces mots en interpellant l'auditoire : "Avez-vous la volonté du changement ? Etes-vous prêts pour le changement ? Voulez-vous être le changement en marche ? Alors je vous l'annonce : le changement arrive, il vient, il est devant nous, ce sera le 22 avril, ce sera le 6 mai, ce sera le changement pour la jeunesse de France, le changement pour la République, le changement pour la France, le changement aussi pour ceux qui rêvent d'une humanité meilleure, oui le changement  c'est maintenant..."

La Marseillaise a alors retenti avant que François Hollande ne se lance dans un bain de foule générant une sorte d'hystérie collective aux premiers rangs impatients de l'approcher et le toucher comme s'il avait des pouvoirs magiques, d'où les sauts brusques de notre caméra située au troisième rang...

Voir les commentaires

Rédigé par Stéphane Fleury

Publié dans #Fêtes et Cérémonies

Publié le 10 Avril 2012

manipoxy150.jpgCe n'est pas la première fois que cela se produit. Déjà, en janvier 2011, le magazine municipal Oxygène avait fait preuve d'une grande légèreté en annonçant l'aménagement du square Volpati "à la demande des habitants" du quartier Tour Eiffel. Dans les faits la réalité était beaucoup plus nuancée puisqu'une pétition de 300 signatures ainsi qu'une manifestation réunissant une bonne cinquantaine de personnes avaient remis un temps en cause la transformation d'un parking en espace vert dans ce secteur de la ville. Comme nous le relations à l'époque dans à un article à relire ici, cette manœuvre s'apparentait à une certaine forme de manipulation de l'opinion de nature à faire croire que l'action municipale reçoit toujours l'assentiment de ses administrés, ce qui bien entendu n'est pas toujours le cas, loin s'en faut.

Et bien, il semblerait que ce mauvais reflexe soit tenace au sein de la rédaction du bimensuel aulnaysien. En effet, en page 12 du numéro 150 daté du lundi 19 mars 2012 (photo ci-contre), on peut lire à propos du projet Croix-Blanche qui doit décider du futur aménagement du terrain de l'ancien centre des impôts que "le conseil de quartier (Prévoyant-Le Parc) prend l'initiative" pour faire avancer le dossier ! Voilà une manière bien cavalière d'instrumentaliser les outils de la démocratie participative qui ne servent bien souvent qu'à l'autopromotion du pouvoir en place. Car, dans les faits, si les choses progressent, le mérite principal en revient avant tout à l'association de Défense de l'Environnement du Quartier Croix-Blanche et des ses Environs qui, par son travail de terrain tenace, a contraint les élus en place à revoir leur copie.

En effet, avec un peu de recul et un minimum d'honnêteté intellectuelle, force est de constater que la majorité municipale actuelle a plutôt fait preuve d'un amateurisme consternant dans la gestion de cette affaire, présentant piteusement  en réunion publique les premières esquisses de son projet dans un lieu inadapté avec le support d'un architecte, approximatif et vite dépassé, qui s'emmêlait les pinceaux en exposant les plans de la future construction au point d'obliger la mairie à reculer immédiatement dès la fin de cette soirée ! Depuis, évidemment, la co-élaboration entre les élus et l'association s'est, non sans mal, mise en place. Alors, bien entendu, la tentation de la récupération médiatique opportuniste est à l'œuvre. Oxygène et son directeur de publication, qui n'est autre que le maire Gérard Ségura, réécrivent l'histoire comme dans les romans-photos à l'eau de rose. Mais tout le monde n'est pas dupe, car la manipulation, elle aussi, a ses limites...

Photo : page 12 du numéro 150 d'Oxygène daté du lundi 19 mars 2012

Voir les commentaires

Rédigé par Stéphane Fleury

Publié dans #Démocratie de proximité

Publié le 10 Avril 2012

ZH.jpgLe Centre de Danse du Galion, situé Galerie Surcouf, vous propose de participer, le mercredi 11 avril à 14h30, à une répétition publique du spectacle Z.H. (Zoos Humains) de la Compagnie Rualité / Bintou Dembélé. Le principe veut que les artistes présentent leur oeuvre en création puis échangent directement avec le public pour un moment de partage toujours enrichissant. L'entrée est libre mais la réservation souhaitée au 01 48 68 80 65. Vous trouverez ci-dessous la note d'intention de Z.H. :    

Z.H. comme Zoos Humains, symboles oubliés de notre histoire, où des individus et des populations considérés comme "exotiques" étaient exhibés derrière des enclos. Dans cette nouvelle création, la chorégraphe Bintou Dembelé met en lumière le mécanisme de l'imagerie coloniale. Elle témoigne de la mémoire des corps et de l'esprit de ce qui fût et reste de la condition d'enfermement et le regard de l'occident sur ces peuples autochtones dits "sauvages". Par une danse hip-hop expérimentale engagée, des danseurs à la double culture plongeront aux sources des différents courants de danses tribales, guerrières mais aussi contemporaines qui les ont inconsciemment influencés...

Photo : Enrico Bartolucci

Voir les commentaires

Rédigé par Stéphane Fleury

Publié dans #Culture

Publié le 10 Avril 2012

voiture-heurte-cyclistes-L-1.jpegLa bibliothèque Dumont, située 12 boulevard Gallieni à Aulnay-sous-Bois, abritera le mercredi 11 avril de 18h à 19h30 une conférence philo traitant de cette question : l'espèce humaine est-elle une espèce nuisible ? En regardant la photo ci-contre on pourrait penser que c'est bien possible ! Mais ne tirons pas de conclusions trop hâtives... Alors, si vous vous sentez d'attaque pour réfléchir autour de ce thème et bien joignez-vous à l'atelier philo pour relever le défi.

Source : réseau des bibliothèques d'Aulnay-sous-Bois

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Culture

Publié le 9 Avril 2012

Nous terminons notre petite série vidéo consacrée à la Cap Session 1 du 31 mars dernier avec un titre de circonstance pour celles et ceux qui sont actuellement coincés dans les embouteillages et le seront probablement encore demain dans la région parisienne ! Il s'agit d'une reprise irrésistible de la chanson Crosstown Traffic de Jimi Hendrix qui colle étrangement d'une façon parfaite à l'actualité aulnaysienne du moment, vous savez celle qui rêve d'Agenda 21 et d'une société de l'après-voiture...

Un grand merci à toutes et tous pour ce magnifique show, les artistes, musiciens, sans oublier les techniciens du son et de la lumière qui ont éclairé ce set de toute beauté. On en redemande, alors rendez-vous à la prochaine Cap session ! 

Voir les commentaires

Rédigé par Stéphane Fleury

Publié dans #Culture

Publié le 9 Avril 2012

Dans la troisième partie de son discours du meeting d'Aulnay-sous-Bois, François Hollande semble clairement chasser sur les terres de Jean-Luc Mélenchon et du Front de Gauche. Ainsi, il évoque l'importance de l'humain et appelle la jeunesse à prendre le pouvoir. Le troisième homme dans la course aux présidentielles de 2012, selon les sondages, appréciera... Voici trois nouvelles vidéos à chaque fois accompagnées de quelques lignes déclinant les principales orientations du candidat socialiste concernant l'importance de l'humain, les mesures pour la jeunesse et la lutte contre les discriminations.

"Restaurer l'humain à côté du bâti", voilà l'un des axes forts de l'ambition du candidat socialiste. Pour cela il compte rétablir les services publics (bureaux de poste, écoles avec la création de 60 000 postes pour lutter contre l'échec scolaire et la préservation des RASED), préserver les commerces et améliorer les transports (les usagers du RER B apprécieront !) qui seront modulés en fonction du revenu et non de la distance avec le souci constant de désenclaver la banlieue.

Par ailleurs, il caresse une grande ambition de réussite pour la jeunesse, une approche adaptée à la Seine-Saint-Denis qui est le département le plus jeune de France. Il souhaite ainsi créer un grand ministère de l'éducation, de la jeunesse et de l'avenir. De son point de vue, la jeunesse doit s'impliquer à travers les collectivités territoriales notamment et prendre possession de la République. Il prône aussi l'idée d'un service civique (actions humanitaires...) en contrepartie d'une aide au permis de conduire pour 100 000 jeunes. Enfin, concernant l'emploi, le CDI doit devenir la règle et non pas l'exception. François Hollande porte ainsi l'idée du contrat de génération qui permettrait selon lui de créer 150 000 emplois pour les jeunes.

Pour finir, concernant le mieux vivre ensemble, François Hollande se propose de lutter contre toutes les formes de discrimination (religieuse, sexuelle, médicale...) garantissant le principe d'égalité. N'éludant pas la question de la sécurité (trafics et phénomène de bandes) il veut que la République soit respectée et qu'en retour elle respecte et non pas suspecte (allusion à la multiplication des contrôles d'identité au faciès).

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Stéphane Fleury

Publié dans #Fêtes et Cérémonies

Publié le 9 Avril 2012

Dans une actualité locale qui reste tout de même relativement lourde, on se demande d'ailleurs quel sera le climat dans la ville lors des prochaines élections municipales, la rédaction d'Aulnaylibre ! vous propose un instant de respiration avec ce cliché envoyé par une lectrice qui aime cultiver son jardin. Il a pris pour l'occasion les couleurs de pâques... Nous la remercions chaleureusement.

jardindepaques.JPG

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #A vos quartiers !

Publié le 9 Avril 2012

UMPFRONTDEGAUCHE.jpgVitres recouvertes, autocollants sur la charnière de la porte… Les militants UMP ont vu rouge samedi matin à Aulnay-sous-Bois, en découvrant leur permanence située place Dumont tapissée par des affiches à l’effigie de Jean-Luc Mélenchon, candidat du Front de Gauche. « C’est scandaleux, c’est une méthode honteuse », commente Séverine Maroun qui a porté plainte. L’élue locale UMP souligne la coïncidence de date avec la visite de François Hollande samedi soir dans la ville. « J’ai eu des représentants du Front de Gauche qui m’assurent que ce ne sont pas eux et je les pense sincères, mais cela montre une facette de la démocratie scandaleuse à Aulnay ».

Le Front de Gauche a réagi hier. «Nous avons distribué hier un communiqué sur le marché, remis en mains propres à M. Gaudron (candidat UMP aux législatives) et M. Goldberg (candidat PS). Nous condamnons cette opération provocatrice, qui n’est pas le fait d’équipes locales ni départementales, cela n’est pas dans notre intérêt d’avoir ce type d’agissements » assure Miguel Hernandez, élu Front de Gauche. Après le passage de la police pour trouver d’éventuelles empreintes, les affiches ont été enlevées par les militants UMP, dès samedi.

L’élue UMP entend demander au maire si les caméras de vidéosurveillance du secteur peuvent être utilisées pour démasquer le colleur sauvage. « Toutes les caméras ne fonctionnent pas, la police verra si un enregistrement peut éclairer l’enquête », assure Gérard Ségura, qui s’apprête lui aussi à déposer plainte pour un affichage sauvage du portrait de Jean-Luc Mélenchon sur la salle Pierre Scohy, la vieille du meeting de François Hollande, ainsi que sur des propriétés municipales et privées alentours.

Source information et photo : CS Le Parisien du lundi 9 avril 2012

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Sécurité publique

Publié le 8 Avril 2012

Souriant et visiblement détendu, François Hollande a appelé les quartiers populaires à ne pas bouder l'élection présidentielle invitant chacun à convaincre autour de soi pour assurer la victoire. Il a bien entendu évoqué  des sujets de fond qui touchent les banlieues, notamment celui du logement. Pour le coup, il était parfaitement dans l'actualité locale tant les questions d'urbanisme agitent la ville d'Aulnay-sous-Bois. Fustigeant l'inefficacité de la loi DALO (Droit Au Logement Opposable) du sortant Nicolas Sarkozy il s'est engagé notamment à relever le taux minimum de logements sociaux prévu par la loi SRU de 20 à 25 %. Les communes qui ne respecteraient pas ce dispositif y seraient contraintes. La foule a réagi en ironisant notamment sur la situation de Neuilly-sur-Seine ou plus près de chez nous au Raincy. Enfonçant le clou, le candidat socialiste a annoncé que les terrains libres devraient être mis à la disposition des collectivités locales pour construire, notamment du logement social. Voilà des orientations qui nourriront probablement le débat sur cette question dans notre ville. Vous trouverez ci-dessous les trois vidéos consacrées à ces thèmes.       

 

Voir les commentaires

Rédigé par Stéphane Fleury

Publié dans #Fêtes et Cérémonies

Publié le 8 Avril 2012

Il y avait du monde ce samedi matin sur le marché du Vieux-Pays et notamment les jeunes du quartier qui ont profité de l'occasion pour lancer une pétition. Intitulée les jeunes du Vieux-Pays veulent un City-Stade, elle a pour but de défendre ce projet né il y a six ans et qui pourrait voir le jour sur le terrain du parking des randonneurs entre les rues Camille Pelletan et Ordener. Cette initiative a visiblement généré un vif intérêt de la part de la population et les jeunes ont l'intention de s'organiser en association pour donner les chances maximum de succès à leur projet. Leur détermination faisait plaisir à voir. A ce propos, quand les jeunes, dont plusieurs arrivent en âge de voter, sortent et s'exposent dans la rue avec tracts et pétition, certains politiciens devraient commencer à se poser quelques questions... 

petition.JPG

Voir les commentaires

Rédigé par Stéphane Fleury

Publié dans #A vos quartiers !

Publié le 8 Avril 2012

Que l'on partage ou non les idées politiques du Parti Socialiste et du Parti Radical de Gauche, la venue hier soir de François Hollande à Aulnay-sous-Bois restera un événement pour la ville. Dans une salle entièrement acquise à sa cause, celui qui, sauf surprise, devrait devenir le prochain président de la République a parlé de la banlieue à la banlieue, ce territoire qui est "tout simplement la France" a-t-il indiqué. Si certains trouveront son discours prévisible pour ne pas dire convenu, il faut au moins reconnaitre à l'homme une force de conviction comme s'il était déjà habité en quelque sorte par le rôle qu'il est amené à incarner pour notre pays. Vous trouverez ci-dessous en vidéo les tous premiers instants de son discours capté au plus près dans la foule. Le candidat socialiste  s'adresse aux mères de famille, aux jeunes et plus généralement à ceux qui se battent au quotidien pour rester debout comme les salariés de PSA, par exemple, eux aussi présents au gymnase Pierre Scohy...  


 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Stéphane Fleury

Publié dans #Fêtes et Cérémonies

Publié le 7 Avril 2012

FHNOW.JPG

Ce n'est pas l'article qui nous aura pris le plus de temps quant à sa rédaction, mais voici tout de même la photo de l'intérieur du Gymnase Pierre Scohy tel qu'il a été aménagé avant la venue de François Hollande tout à l'heure vers 17h30. Le candidat et favori à l'élection présidentielle de 2012 expliquera probablement que le changement c'est maintenant. En attendant son arrivée a déjà changé quelque chose dans le quartier puisqu'elle a sensiblement accéléré la fin des travaux de voirie de la rue Aristide Briand maintenant flambant neuve !   

Voir les commentaires

Rédigé par Stéphane Fleury

Publié dans #Fêtes et Cérémonies

Publié le 7 Avril 2012

Les deux heures de réunion, jugées « constructives » par la direction de PSA, ont laissé un goût amer aux représentants syndicaux. Une première « cellule de suivi industriel » consacrée à l’avenir de l’usine PSA Peugeot Citroën d’Aulnay s’est tenue hier à Bobigny, sous la houlette du préfet Christian Lambert. Le représentant de l’Etat a réuni autour de la table le directeur de l’usine, deux représentants de la direction industrielle du groupe automobile, une délégation des sept syndicats du site (CGT, SIA, CFDT, CFTC, SUD, FO et CFE), ainsi que plusieurs élus du département.

PSARECUP

Au cœur des discussions, une fois de plus, l’hypothèse d’une fermeture de l’usine, toujours écartée par la direction de PSA et par le préfet, sans toutefois rassurer le camp syndical. La CGT, le SIA et la CFDT ont d’ailleurs quitté la séance avant la fin, appelant à manifester devant le quartier général du candidat Sarkozy, dans le XVe arrondissement de Paris, le 12 avril. « C’était une mascarade, affirme Tanja Sussest, déléguée du SIA. Nous demandions un accord tripartite Etat-PSA-syndicats pour garantir le maintien des emplois jusqu’en 2016. Les dirigeants de PSA ont refusé. Et on a senti que c’était fini quand ils nous ont expliqué qu’Aulnay n’était pas assez rentable… »

Les syndicats n’ont pas plus réussi à arracher un engagement sur le maintien de deux équipes au sein de l’usine : « Nous ne prenons d’engagement ni dans un sens ni dans l’autre, en raison de la faible visibilité », indique une porte-parole de la direction. Tout aussi remontés, les socialistes Claude Bartolone, président du conseil général, et Gérard Ségura, maire d’Aulnay, ont vu dans cette réunion « un message clair à l’attention des salariés : surtout, pas de vagues avant la présidentielle », tandis que la députée (PC) Marie-George Buffet fustige la « surdité » de PSA face aux salariés et aux élus. A contrario, le député UMP Gérard Gaudron se félicitait hier de cette rencontre, durant laquelle il a demandé au constructeur d’attirer des « activités complémentaires » sur les surfaces aujourd’hui inutilisées du site industriel. Dans un communiqué, Christian Lambert réaffirme « l’entière vigilance » du gouvernement dans ce dossier, en annonçant une nouvelle réunion… en juin prochain, après la présidentielle.

Source information : Gwenael Bourdon. Le Parisien du samedi 7 avril 2012.

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Emploi

Publié le 6 Avril 2012

Ce soir c'est notre avant dernier rendez-vous avec ce qui prend des allures de Taratata local. C'était le 31 mars 2012 au Cap la scène des musiques actuelles du monde et comme le prouve la vidéo ci-dessous : le soleil était au rendez-vous avec ce morceau pétillant ...

Voir les commentaires

Rédigé par Stéphane Fleury

Publié dans #Culture

Publié le 6 Avril 2012

Pour ce week-end prolongé de pâques nous vous proposons une petite énigme sous forme de cliché (voir ci-dessous) pris quelque part dans la ville d'Aulnay-sous-Bois. La question est simple : où sommes-nous et de quoi s'agit-il ?

enigme.JPG

Vous réponses si vous le souhaitez sont attendues en commentaires. La solution sera donnée mardi.

En attendant, bonne fête de pâques à toutes à tous !

 

Voir les commentaires

Rédigé par Stéphane Fleury

Publié dans #Jouons un peu

Publié le 6 Avril 2012

FHOLLANDEMEETING.JPGL'événement est de taille. Aulnay-sous-Bois accueille en effet demain en fin d'après-midi François Hollande promis dans les sondages à un inexorable destin présidentiel. Initialement annoncé au parc Ballanger ce rendez-vous se tiendra finalement au Gymnase Pierre Scohy, situé 1 rue Aristide Briand à 17h30. A cette occasion, le candidat socialiste, qui parcourt pendant deux jours la banlieue, espère susciter le même engouement que Ségolène Royal en 2007.

Concernant les banlieues le chef de file du PS et du PRG a pris 20 engagements construits autour de l'idée de faire revenir la politique de la ville (éducation, santé, justice, logement, urbanisme) dans le droit commun. Les quartiers seraient bénéficiaires prioritaires des 150 000 emplois d'avenir, des postes de professeurs, policiers et magistrats supplémentaires. A la clé des pactes territoriaux incluant rénovation urbaine et actions sur l'emploi, signés par les élus et les ministères concernés sous l'égide d'un futur ministre de l'Egalité territoriale.

François Hollande n'a pas avancé de chiffre global, mais ses équipes évoquent le fait que l'Etat y consacre chaque année 1 milliard d'euros sur ses ressources et cesse de financer le PNRU (Plan National de Rénovation Urbaine) en puisant dans les caisses du 1 % logement comme cela se fait depuis trois ans. A charge pour les bailleurs sociaux et le 1 % logement de continuer à investir dans les quartiers. Sa promesse de passer le quota minimum de logements sociaux de 20 à 25 % fait débat. Le manifeste pour une nouvelle politique de la ville signé par les élus des grandes villes et les maires de banlieue évoque pour sa part le maintien à 20 % (loi SRU) sans dérogations ni contournements avec des pénalités renforcées.

Source information concernant les engagements de François Hollande sur la banlieue : Laurence Albert et Julie Chauveau. Les Echos du vendredi 6 avril 2012   

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #L'écho du tunnel

Publié le 6 Avril 2012

Balladeurbainerosesdesvents5Lors de la campagne présidentielle de 2007 le mot était sur toutes les lèvres : banlieue. Il faut dire que les émeutes de 2005 avaient mis un coup de projecteur particulier sur ces territoires et leurs quartiers parfois mis au ban de la société. Nicolas Sarkozy parlait d'un plan Marshall prometteur tandis que Ségolène Royal signait avec entrain les cahiers de doléances du collectif ACLefeu. Cinq ans plus tard pourtant, force est de constater que le thème semble étrangement moins porteur et presque absent des préoccupations des candidats, un peu comme si désormais les banlieues s'autorégulaient naturellement. Il est vrai que le PRU est passé par là.

Derrière ces trois lettres, le Plan de Rénovation Urbaine a en effet provoqué des transformations urbanistiques spectaculaires estompant aussi au passage les clivages politiques, y-compris dans notre commune. Lancé par Jean-Louis Borloo, à l'époque ministre du gouvernement Fillon, le PRU a depuis largement été porté par le maire socialiste d'Aulnay-sous-Bois Gérard Ségura qui n'a pas hésité parfois à en assumer seul la paternité, notamment pendant la campagne des cantonales nord de mars 2011. Si personne ne songerait à contester les bienfaits visibles de ces réalisations dans les quartiers nord de notre ville, les résultats sur le plan social apparaissent  nettement moins tangibles.

A ce titre, les inégalités structurelles persistent. Le niveau du chômage en banlieue est généralement le double de la moyenne nationale sans parler des handicaps quotidiens qui collent désespérément aux banlieues : pauvreté, délinquance, enclavement, déscolarisation, carence de l'offre médicale... En cinq ans l'image de la banlieue n'a pas fondamentalement évoluée, celle-ci faisant toujours l'objet d'un traitement d'exception. Depuis quelques jours cependant, les deux principaux favoris à la présidentielle de 2012 sortent un peu de leur réserve à ce sujet. Nicolas Sarkozy évoque un deuxième plan de rénovation urbaine de 18 milliards d'euros que l'Etat financerait à hauteur de 300 millions par an tandis que François Hollande va sillonner la banlieue, en passant par Aulnay-sous-Bois, pour égrener ses propositions de pactes territoriaux.

Il était temps car le calme relatif qui persiste dans les banlieues depuis ces cinq dernières années ne pourra pas éternellement occulter certaines réalités. La patience a ses limites. L'impatience aussi...

Voir les commentaires

Rédigé par Stéphane Fleury

Publié dans #A vos quartiers !

Publié le 6 Avril 2012

Si l'exposition qui s'est déroulée à la Ferme du Vieux-Pays du 22 au 25 mars dernier était consacrée principalement aux orchidées, une passerelle inattendue s'est pourtant naturellement ouverte en direction des baobabs, arbres qui font l'objet d'une attention toute particulière à Aulnay-sous-Bois à travers l'association Inecoba (Institut pour l'Etude et la Conservation du Baobab). Voici une petite vidéo du joli stand qu'ils avaient aménagé pour l'occasion. Pour plus d'informations, n'hésitez pas à cliquer sur leurs sites web ici et .

Voir les commentaires

Rédigé par Stéphane Fleury

Publié dans #Fêtes et Cérémonies

Publié le 6 Avril 2012

forumemploi.jpgLancé en 2006 par L’Oréal, Atout jeunes universités et l’association IMS-Entreprendre pour la cité, le forum de recrutement Emploi & diversité 2012 est de retour aujourd’hui à Aulnay-sous-Bois. ArevaAXA, Batigère, BNP Paribas, Bouygues Bâtiment IDF, Crédit agricole, Danone, Generali, Henkel, la Banque postale, la Française des jeux, Safran et bien sûr L’Oréal.  Accueillies par cette dernière, 13 grandes entreprises viennent y dénicher leurs futurs talents. Au programme pour les jeunes diplômés de bac + 2 à bac + 5 inscrits à ce rendez-vous et qui ont du mal à décrocher un emploi à cause de leur origine sociale, de leur nom ou de leur lieu d’habitation : entretiens et séances de coaching. Ces forums ont permis à 1 088 étudiants de bénéficier d’entretiens d’embauche et de conseils. Jusqu’ici, 243 candidats ont décroché un emploi, un job d’été, un stage ou un contrat en apprentissage. De 9 heures à 17 heures, 1, avenue  Eugène-Schueller, à Aulnay-sous-Bois.

 Source : Le Parisien le vendredi 6 avril 2012

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Emploi

Publié le 5 Avril 2012

Après la tempête de percussions et de cuivres relatée hier soir ici, place à un morceau tout en douceur, idéal pour commencer la nuit en apesanteur...

 


Voir les commentaires

Rédigé par Stéphane Fleury

Publié dans #Culture

Publié le 5 Avril 2012

afficheforumasso2011Une bonne centaine de personnes ont pris place salle Chanteloup hier en fin d'après-midi pour assister à la réunion préparatoire de la 14ème édition du forum des associations. L'an passé, la grande surprise annoncée était le transfert de la manifestation, qui se tenait habituellement à la Ferme du Vieux-Pays, vers le Stade du Moulin Neuf. Malgré un lieu relativement excentré, le succès avait semble-t-il était au rendez-vous. Cette fois-ci, la nouveauté consisterait à organiser cet événement sur une seule et unique journée, et non plus sur un week-end complet comme auparavant, qui se conclurait avec un repas festif réunissant tous les participants. Nous verrons bien lors de la prochaine réunion de préparation si cette option envisagée est définitivement entérinée.

   

Voir les commentaires

Rédigé par Stéphane Fleury

Publié dans #Associations

Publié le 5 Avril 2012

concertationpaulbert.JPG70 personnes environ avaient pris place hier soir aux alentours de 19h30 dans le réfectoire de l'école Paul Bert à la rencontre de quelques élus (Miguel Hernandez, Marc Morel et Guy Challier) et du promoteur en charge d'une nouvelle construction aux 17 et 19 de la rue Jean Charcot.

Au menu, une tentative de concertation avec les riverains autour de ce projet immobilier prévoyant une quarantaine de logements dont 12 sociaux. Malgré la bonne volonté du co-président, Stéphane Pipitone, qui a tenté d'animer les débats en faisant preuve de patience et sérénité,  force est de constater que les échanges ont été par moments forts difficiles.

Il est vrai que l'arrivée d'un immeuble de quatre étages dans un quartier où subsistent encore de nombreux pavillons n'est pas sans créer la polémique. Les habitants du secteur ont demandé à ce que le bâtiment ne fasse pas plus de trois étages, une option qui mettrait en péril l'équilibre financier de l'opération d'après le promoteur. Des craintes ont été soulevées par exemple vis à vis de la perte d'ensoleillement, notable de novembre à mars dans la configuration actuelle de la future construction, ou des problèmes de vue directe donnant sur les jardins des pavillons existants.

Par ailleurs, l'arrivée de nouveaux logements sociaux dans la ville a également soulevé des protestations, certains arguant qu'un taux de 34 % de ce type d'habitat était largement suffisant à Aulnay-sous-Bois. Guy Challier, adjoint à l'urbanisme, a expliqué que désormais chaque opération immobilière sur le sol aulnaysien devrait en théorie ne comporter que 20 % de logements sociaux, soit le minimum obligatoire prévu par la loi SRU, ce qui ferait baisser mécaniquement le pourcentage sur l'ensemble de la commune.

Enfin, la circulation dense et la pollution générée sur l'axe Jean Charcot ont fait apparaitre la densification à cet endroit comme inopportune à d'autres habitants déjà soumis à de nombreuses nuisances. La question du stationnement devrait toutefois, quant à elle, être résolue assez facilement par la réhabilitation complète des boxes situés à l'arrière du futur terrain bâti. En conclusion nous écrirons que la vraie grande leçon de la soirée fût que les riverains du quartier n'avaient semble-t-il pas pris toute la mesure des dispositions du Plan Local d'Urbanisme voté sous l'ancienne majorité municipale en janvier 2008 et modifié à quatre reprises par la nouvelle depuis. Maintenant que nous en sommes à la phase opérationnelle des constructions le réveil parait bien douloureux.

Bien que cette réunion ne se voulait qu'une étape dans le processus de concertation initiée pour l'occasion, nul doute que, compte-tenu du nombre important de projets immobiliers qui germent en ce moment dans le quartier,  la co-élaboration urbaine entre élus et habitants risque de s'avérer un chemin semé d'embuches...   

 

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Stéphane Fleury

Publié dans #Démocratie de proximité

Publié le 5 Avril 2012

Vous trouverez ci-dessous un article paru dans l'édition du Parisien 93 de ce matin qui dévoile le palmarès des lycées du 93. A Aulnay-sous-Bois, l'Espérance occupe la 3eme place du classement, le Protectorat St-Joseph la 20eme, Jean-Zay la 25eme et Voillaume la 32eme.

tableaulycee.jpg

Le très attendu palmarès des lycées de Seine-Saint-Denis réserve de bonnes surprises cette année. Zoom sur trois établissements qui grimpent.

Peu le reconnaissent mais tous se précipiteront pour regarder le tableau. Les proviseurs des lycées du 93 ont pris connaissance hier du classement de leur établissement en fonction des résultats au bac. Il y a fort à parier que les parents feront de même. Bonne surprise cette année : ils n’ont jamais été aussi bons. En effet, le taux de réussite au précieux diplôme a atteint son meilleur niveau, avec une moyenne de 81,8%, soit 5 points de plus que l’année précédente.

Ce résultat permet à la Seine-Saint-Denis de se rapprocher de la moyenne nationale, qui, elle, n’a pas varié par rapport à l’année dernière, à 88%. « Cela prouve que les politiques mises en place, et notamment l’accompagnement personnalisé, commencent à porter leurs fruits, se félicite Marc Bablet, inspecteur d’académie adjoint. Il faut aussi évoquer les programmes de convention avec les grandes écoles ou encore le développement des programmes personnalisés de réussite éducative qui sont adaptés aux difficultés des élèves. » Autre motif de satisfaction pour l’inspection d’académie : les deux tiers des lycées ont un pourcentage de réussite égal ou supérieur au taux attendu.

« Ce résultat est sans doute aussi lié à un meilleur taux de passage en 2de générale, qui passe de 58 à 60% grâce au recul du redoublement, dont on sait qu’il n’est pas efficace », poursuit Marc Bablet. Parmi les trois plus grosses chutes par rapport à l’année dernière, le lycée Liberté de Romainville signe la plus grande dégringolade, avec un recul de 17 places (44e contre 27e). Une situation paradoxale car l’établissement gagne 13 points entre son résultat attendu au bac (58%) et réalisé (71%). Arrive ensuite le lycée Condorcet de Montreuil, qui perd 15 places (38e contre 23e l’année dernière) et le lycée Utrillo de Stains, avec une chute de 13 places (45e contre 32e).

Dans la catégorie bons élèves, citons le lycée François-Rabelais de Dugny qui grimpe de 20 places (23e contre 43e), le lycée Eugène-Henaff de Bagnolet qui grignote 14 places (35e contre 49e) et Blaise-Cendrars à Sevran qui monte de 12 places (27e contre 39e), tout comme Le Corbusier à Aubervilliers (36e contre 48e).

Une déception tout de même : il n’y a plus un seul établissement public parmi les 10 premiers. Jusqu’à présent, le lycée Boulloche à Livry-Gargan était parvenu à rentrer dans le top10 mais le voila maintenant relégué à la 12e place. Le premier lycée public est désormais Flora-Tristan à Noisy-le-Grand qui se hisse à la 11e place.

Source information : Sébastien Thomas, Le Parisien du jeudi 5 avril 2012 Image : ministère de l'éducation nationale

 

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Education