Publié le 30 Juin 2012

Vous trouverez ci-dessous deux petites vidéos captées en début d’après-midi pendant les derniers préparatifs de la fête de l’été 2012 au Parc Ballanger d’Aulnay-sous-Bois. Rendez-vous sur place à 18h pour l’inauguration officielle !

 

Voir les commentaires

Rédigé par Stéphane Fleury

Publié dans #Fêtes et Cérémonies

Publié le 30 Juin 2012

ecolebourg.jpgL’option semblait exclue en début de semaine. Mais c’est finalement, faute de mieux, celle qui a recueilli l’assentiment général. Les enfants de l’école maternelle du Bourg et de l’élémentaire Bourg 1, à Aulnay, feront une rentrée de plus dans des préfabriqués. C’est ce qu’a annoncé le maire (PS), Gérard Ségura, dans un courrier adressé hier aux parents d’élèves.

La mesure est liée aux derniers aléas du chantier de désamiantage du Comptoir de minéraux et matières premières (CMMP), voisin des locaux historiques de l’école. Les travaux, qui devaient s’achever au début de l’été, vont devoir se prolonger, en raison de la lourde pollution des sols.

Selon le contrôleur du travail, qui a adressé ses préconisations aux entreprises, le chantier, protégé par des structures étanches, ne présenterait aucun danger pour le voisinage. Mais la méfiance est trop grande à l’égard d’un site soupçonné d’avoir fait des dizaines de victimes. « L’histoire de ce chantier nous a montré que les experts se sont trompés maintes et maintes fois », soupire un père d’élève.

Jeudi soir, lors d’une réunion publique, les parents ont exprimé leur inquiétude, mais aussi une exigence : celle de voir les enfants étudier dans des locaux en bon état. Hier matin, la FCPE a enfoncé le clou en placardant des affiches sur les bâtiments modulaires de la maternelle : « préfabriqué insalubre », « préfabriqué périmé ». Au cours de l’année écoulée, les familles avaient déjà protesté contre la vétusté de ces locaux provisoires, que rien ne destinait à durer aussi longtemps.

Dans son courrier aux parents, Gérard Ségura a annoncé des « travaux lourds mis en œuvre tout l’été, comprenant le remplacement des structures dégradées », pour un montant estimé de 1,5 M€. Voilà qui alourdit un peu plus la facture. Au total, le chantier de démolition-dépollution du CMMP a déjà coûté la bagatelle de 12 M€, essentiellement supportés par la ville.

Gérard Ségura vient d’écrire aux ministres de l’Environnement et de l’Egalité des territoires, Delphine Batho et Cécile Duflot, pour solliciter une « intervention financière exceptionnelle » de la part de l’Etat, afin d’aider « l’une des communes de France les plus durement frappées par le drame de l’amiante ». Les élus Europe Ecologie (dans l’opposition municipale) ont demandé que ce nouveau retard du chantier soit mis à profit pour rouvrir la réflexion : « Au point où on en est, il faudrait une table ronde avec des experts nationaux et internationaux, pour aller plus loin dans la dépollution », indique l’élu écologiste Alain Amédro, qui ne se satisfait pas de l’option retenue à ce jour, une dalle et une bâche étanche pour empêcher les résidus d’amiante de remonter à la surface.

En attendant l’issue des travaux, l’école historique du Bourg, repeinte de frais, pourrait bien rester déserte jusqu’en septembre 2013.

Source : Le Parisien

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Amiante

Publié le 30 Juin 2012

Nous continuons la publication des interventions qui ont eu lieu le 28 juin devant le siège de PSA à Paris avec cette fois-ci celle du syndicat SUD Peugeot-Citroën qui mentionne le salarié gréviste de la faim pour lequel une solution vient d’être trouvée. L’importance de la manifestation de jeudi dernier doit être le début d’une mobilisation unie, solidaire et sans faille dans le combat qui s’engage contre les décisions de la direction du groupe automobile, selon cette instance représentative du personnel.

Voir les commentaires

Rédigé par Stéphane Fleury

Publié dans #Emploi

Publié le 30 Juin 2012

aulnayplagewholepicture

L’été hésite encore à s’installer sur la région parisienne, les vacances scolaires n’ont pas encore débuté, mais déjà les premières plages urbaines installent les piscines et sortent les parasols. A Aulnay-sous-Bois l’été au parc Ballanger est lancé ce soir à 18 heures. Les nombreuses activités, accessibles jusqu’au 5 août, seront dévoilées aux visiteurs. De la structure gonflable au petit train pour enfants en passant par les dunes de sable pour recréer un réel cadre de vacances, chacun trouvera de quoi occuper ses après-midi.

Un village sport ouvrira aussi ses portes avec des ateliers autour du football ou encore du golf. Un écran géant sera installé. La finale de l’Euro 2012, Espagne-Italie, y sera diffusée dimanche soir. Les autres soirs, des films seront programmés ainsi que des courts-métrages préventifs réalisés par des habitants du quartier. A partir de 21 heures, ce soir, spectacle de boxe avec le professionnel John Dovi. Enfin, le restaurant des Saints-Pères d’Aulnay inaugurera, ce soir, le restaurant du parc qui proposera jusqu’au 5 août des menus à 25 euros.

Jusqu’au 5 août au parc Robert-Ballanger. Ouvert du mardi au dimanche de 14 heures à 19h30 (de 15 heures à 21 heures le vendredi). Accès libre. Inauguration ce soir à 18h.

 

Source : Le Parisien 

Voir les commentaires

Rédigé par Stéphane Fleury

Publié dans #Fêtes et Cérémonies

Publié le 30 Juin 2012

PSARECUP

« Soulagement » du côté de la direction, sentiment de « victoire » dans le camp syndical. C’est en tout cas l’épilogue d’un bras de fer qui durait depuis seize jours. Hier, un ouvrier de l’usine PSA Peugeot-Citroën d’Aulnay, en grève de la faim, s’est vu proposer un poste adapté. L’homme âgé de 36 ans a été hospitalisé deux fois cette semaine en raison de sa grande faiblesse. Soutenu par les syndicats CGT et SUD, il avait cessé de s’alimenter il y a deux semaines, craignant d’être licencié pour inaptitude. Son sort avait d’ailleurs été évoqué jeudi dernier, lors du rassemblement organisé devant le siège de PSA à Paris. Cet ouvrier souffre depuis 2008 d’une lombalgie qui l’a empêché de reprendre son poste sur la ligne de montage. La direction, qui affirmait chercher une solution, a finalement pu lui proposer un emploi adapté, « qui s’est libéré de manière inattendue il y a quelques jours ». L’usine compte environ 600 postes adaptés occupés par les salariés malades ou handicapés.

Source : Le Parisien

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #C'est dans le Journal

Publié le 29 Juin 2012

Nous continuons nos petits rendez-vous musicaux de fin de journée avec un morceau de Fabellaz joué à la bibliothèque Dumont d’Aulnay-sous-Bois lors de la Fête de la Musique. Ce soir il s’agit d’une reprise d’un classique de la Mano Negra qui s’appelle Mala Vida. Pour l’anecdote lorsque j’habitais le nord de l’Angleterre, à Leeds précisément, et que l’on parlait musique française avec mes nombreuses rencontres britanniques aux pubs ou en clubs ils me citaient régulièrement deux groupes : La Mano Negra et Les Négresses Vertes. Comme quoi les anglais ont un goût musical sûr et parfaitement pertinent…

Voir les commentaires

Rédigé par Stéphane Fleury

Publié dans #Culture

Publié le 29 Juin 2012

EMJF.JPG

 

L’EMJF (Espérance Musulmane de la Jeunesse Française) donne des cours de langue arabe. L’inscription est ouverte à tout public, niveaux primaire et adulte ainsi que maternelle à partir de 3 ans. Les adultes peuvent même bénéficier de cours intensifs. Pour vous inscrire rendez-vous mercredi, samedi et dimanche de 9h à 12h30 et de 14h à 18h à l’école Bougainville située 6 rue de Bailli de Suffren à Aulnay-sous-Bois. Renseignements au 01 75 91 40 39.

 

Voir les commentaires

Rédigé par Stéphane Fleury

Publié dans #Culture

Publié le 29 Juin 2012

Hier soir, en présence de plus d’une centaine de personnes, s’est déroulée une réunion publique à propos de l’ancienne usine d’amiante et de la réintégration de l’école du Bourg. Les principaux enseignements de cette rencontre sont que les élèves de cet établissement actuellement localisé dans des préfabriqués situés sur un terrain de la ville de Sevran ne réintégreront pas leurs locaux d’origine avant la fin complète des travaux de dépollution de l’ancienne usine d’amiante. Cette annonce a reçu l’approbation générale. En revanche la manière de gérer une nouvelle rentrée scolaire dans les conditions actuelles est apparue bien plus problématique pour le maire Gérard Ségura parfois chahuté pendant la soirée.


Il est vrai que beaucoup d’inconnues subsistent encore dans l’équation et que les promesses successives de réintégration finalement non tenues ont quelque peu échauffé les esprits. Ainsi, si la ville de Sevran a accepté de décaler jusqu’au 31 décembre 2012 la réquisition du terrain, actuellement occupé par l’école du Bourg, afin de respecter ses engagements contractés auprès de l’ANRU dans le cadre de son Programme de Rénovation Urbaine (PRU) que se passerait-t-il si les travaux de dépollution se prolongeaient au-delà de cette date et où faudrait-il aller ? Par ailleurs l’équipe enseignante du Bourg et certains parents d’élèves ont évoqué la nécessité de faire une année scolaire complète au même endroit pour ne pas troubler le rythme des enfants. D’autres ont évoqué la possibilité d’aménager l’école à un autre endroit mais Gérard Ségura a mentionné des obstacles techniques et financiers rendant ce scénario improbable. Enfin l’état d’insalubrité des préfabriqués a suscité un large débat dans la salle, le maire semblant rechigner à s’engager à les remplacer totalement. Bref, vous l’aurez compris, cette fin de chantier s’avère un véritable casse-tête…

 


Nous vous proposons de revivre cette réunion en vidéo (ci-dessus) avec deux premières séquences de présentation par le maire Gérard Ségura et un représentant de Deltaville, la structure qui gère le chantier, qui permettent de replacer les choses dans leur contexte. D’autres suivront…

Voir les commentaires

Rédigé par Stéphane Fleury

Publié dans #Amiante

Publié le 29 Juin 2012

Nous continuons la publication des interventions qui ont eu lieu hier devant le siège de PSA à Paris avec cette fois-ci celle de Jean-Pierre Mercier de la CGT. Rappelant l’importance de l’union face au désastre qui s’annonce il a considéré que cette manifestation était une démonstration de force permettant de faire passer deux messages. Le premier à la direction de PSA et à la famille Peugeot qui seront confrontés à la mobilisation et la détermination des salariés si Philippe Varin, le PDG du groupe automobile, annonçait la fin de la production à Aulnay-sous-Bois ou bien encore des restructurations sur d’autres sites. Le second au gouvernement lui demandant ce qu’il attend pour réagir…

Voir les commentaires

Rédigé par Stéphane Fleury

Publié dans #Emploi

Publié le 29 Juin 2012

Alors que le journal Les Echos annonce à sa une de ce matin le sacrifice du site industriel historique de Peugeot-Citroën à Aulnay-sous-Bois, Aulnaylibre ! vous propose de revenir sur la manifestation d’hier devant le siège parisien du constructeur automobile en diffusant les interventions des différents syndicats. Au-delà de simples écrits de journaux relayés dans les blogs l’idée est de montrer et écouter au plus près les femmes et les hommes de cette entreprise en lutte pour sauver leurs emplois. Nous commençons avec la vidéo de l’intervention de Tanja Sussest du syndicat SIA (Syndicat Indépendant de l’Automobile).

Voir les commentaires

Rédigé par Stéphane Fleury

Publié dans #Emploi

Publié le 29 Juin 2012

L’annonce de la construction d’un immeuble de 6 étages rues Anatole France et Fernand Herbaut a généré un certain nombre de réactions de nos lecteurs sur ce site. Cette fois-ci c’est l’association Aulnay Environnement qui réagit à son tour en déclarant qu’elle s’opposera par tous les moyens à l’édification d’un tel bâtiment. Elle en explique les raisons dans un communiqué à lire ci-dessous :

IMMEUBLE  Anatole France - Herbaut

logoaulnayenvironnementL’annonce d’un immeuble de 6 étages (77 logements) par Kaufman et Broad dans ce secteur est insensée.

Dans ce secteur UA la hauteur maximum en façade est de 17 mètres et totale maximum de 20 mètres.

Cela correspond (dixit les services d’urbanisme opérationnel) à un R + 5 (rez-de-chaussée plus 5 étages).

La question est posée.
Comment en conseil de quartier un Promoteur peut-il faire  des propositions de cette nature,
en présence  de Mr Challier maire-adjoint à l’urbanisme . Quel mépris des habitants.

Ils attendent peut-être la réaction des habitants, les pétitions  pour annoncer une transaction à 5 étages.

Dans le même temps Mr Challier annonce une « charte construction durable ».

C’est gagné pour faire diminuer encore la confiance dans les pouvoirs publics et les discours écologiques creux.

Pour AULNAY ENVIRONNEMENT il n’ y aura pas de R + 6 en zone UA (normale) comme prévu par le règlement d’urbanisme voté en 2008.

Nous nous y opposerons par tous les moyens.

 

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Urbanisme

Publié le 29 Juin 2012

Lplancanicule.jpges températures augmentent sérieusement depuis quelques jours à Aulnay-sous-Bois alors il est sans doute temps de rappeler que la Ville a mis en place un plan canicule 2012. Un numéro vert et gratuit, disponible 24 h sur 24, 7 jours sur 7, est activé du 1er juin au 31 août.

Vous pouvez procéder à une inscription en ligne ou télécharger le formulaire.

La Maison des Séniors avec le Service Social Municipal tient à jour un fichier «personnes vulnérables» afin de recenser les personnes fragilisées par le grand âge et par le handicap et vivant à domicile. Il est utilisé dans le cas de risques exceptionnels (canicule, grands froids …). Les personnes qui se sentent isolées ou vulnérables peuvent s’y inscrire en remplissant la fiche de lien social, disponible à l’Hôtel de Ville, dans les mairies annexes, les antennes sociales, au centre administratif, dans les foyers-clubs et foyers résidences, dans les centres de santé et dans les centres sociaux en l’envoyant à l’adresse ci-dessous

MAISON DES SENIORS – C.L.I.M.A.D.
Fichier «personnes vulnérables»
19/21, rue Jacques Duclos – 1er étage
93600 AULNAY-SOUS-BOIS

En cas de déclenchement du plan canicule cette inscription permettra une intervention plus rapide et mieux ciblée des services compétents.

Un numéro vert est à votre disposition pour vous faire connaître ou pour tout renseignement : 0800 500 161

Source : aulnay-sous-bois

 

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Santé

Publié le 28 Juin 2012

L’Espagne est à la fête en ce moment, enfin footballistiquement parlant, alors nous poursuivons notre exploration du répertoire hispano-latino-américain avec un nouveau titre du groupe Fabellaz joué pendant la fête de la musique à la bibliothèque Dumont d’Aulnay-sous-Bois. Il s’agit cette fois-ci d’un extrait de la BO du film de Woody Allen Vicky Cristina Barcelona en hommage à la fière capitale catalane dans laquelle j’ai eu la chance de vivre pendant quelques temps et qui m’a totalement envoûté. Tout comme cette chanson de Guilio & Los Tellarini.

Voir les commentaires

Rédigé par Stéphane Fleury

Publié dans #Culture

Publié le 28 Juin 2012

Aujourd’hui s’est déroulée une importante manifestation des syndicats et salariés de différents sites de PSA devant le siège social de l’entreprise à Paris. 1 500 personnes en provenance de plusieurs usines françaises (Aulnay-sous-Bois, Poissy, Valenciennes…) et européennes (Madrid…) sont venues crier leur colère face aux plans de restructurations annoncés depuis des lustres par le groupe automobile.

 

La plupart des organisations syndicales sont intervenues tour à tour sur la tribune dressée pour l’occasion devant le numéro 75 de l’avenue de la Grande Armée afin d’appeler à la mobilisation des employés pour préserver à tout prix les postes de travail. Les nouvelles semblent mauvaises et la perspective d’un Comité Central d’Entreprise extraordinaire en juillet n’augure rien de bon.

 


La présence des politiques s’est limitée à la portion congrue. Seuls Philippe Poutou pour le NPA ainsi qu’Arlette Laguiller et Agathe Martin pour Lutte Ouvrière ont semble-t-il jugé utile de faire le déplacement. Nous vous proposons deux vidéos d’ambiance du début de la manifestation. D’autres suivront pour une compréhension détaillée et complète de l’événement…

Voir les commentaires

Rédigé par Stéphane Fleury

Publié dans #Emploi

Publié le 28 Juin 2012

Pour rappel, la mairie organise ce soir à 19h au réfectoire du Bourg 1, 39 rue de Sevran à Aulnay-sous-Bois, une réunion publique à propos de l’état d’avancement des travaux de dépollution de l’ancienne usine d’amiante. Comme déjà évoqué ici, la pollution des sols s’avère plus importante que prévue, ce qui pourrait retarder d’une année supplémentaire la réintégration de l’école maternelle et primaire du Bourg dans ses locaux d’origine. Nul doute que les échanges risquent d’être particulièrement animés. Pour plus d’informations vous trouverez ci-dessous un tract de la FCPE distribué largement aux parents d’élèves pour les mobiliser. Précisons pour être totalement transparent que je fais partie de cette liste de représentant de parents d’élèves jusqu’aux prochaines élections de septembre.

logo-fcpe.jpg Non à une réintégration précipitée

de l’école maternelle et primaire dans les anciens locaux jouxtant le terrain de l’usine d’amiante

 

Comme vous le savez sans doute depuis mardi, suite à de la découverte d’amiante supplémentaire sur le site de l’ancienne usine d’amiante, le chantier ne se terminera pas cet été.

La mairie nous propose quatre solutions :

 

1.Réintégrer l’école (rue de Sevran) avec le désamiantage qui continuera à côté.

2.Remettre en état (et remplacer) les préfabriqués actuels et faire une nouvelle rentrée scolaire rue du préfet Chaleil.

3.Déplacer l’école dans des préfabriqués sur une zone libre (La ferme du Vieux Pays)

4.Répartir les enfants dans des classes dans plusieurs écoles aux alentours.

 

Les parents de la FCPE du Bourg1 et de la maternelle se battent depuis 8 ans contre l’usine poison. Ils tiennent encore une fois à rappeler certains principes et données qu’ils clament depuis longtemps :

 

Nos enfants ne doivent pas prendre de risque! Il ne faut donc pas de réintégration avant que le chantier ne soit terminé. Le principe de précaution doit prévaloir et nous ne pouvons plus faire confiance à des experts qui se sont trompés maintes fois.

Il faut prendre le temps et ne plus se contenter de temporaire pour quelques mois encore. Une solution doit être trouvée pour l’ensemble de l’année scolaire 2012-2013 et qui pourrait convenir au-delà si le chantier s’éternisait. (Depuis 4 ans nous contestons les promesses successives de réintégration rapides).

 

•Il faut une solution réfléchie afin que nos enfants passent une année sereine.

 

De plus nous soutenons l’équipe enseignante dans sa volonté de ne pas démembrer l’école sur plusieurs lieux, c’est pourquoi nous appelons au :

 

Maintien rue du Préfet Chaleil de l’école maternelle et primaire du Bourg II pour l’année 2012-2013

 

Enfin le changement des préfabriqués insalubres de la maternelle en profitant de la période estivale. (Nous vous avions fait signer deux pétitions en ce sens en janvier et décembre 2011).

 

Conscients des difficultés du dossier, nous sommes cependant ouverts à d’autres solutions équivalentes.

Nous vous donnons rendez-vous pour faire entendre vos souhaits et craintes auprès

du Maire et du maître d’oeuvre,

ce soir (jeudi 28 juin)

à 19h au réfectoire du Bourg I, (39 rue de Sevran)

 

Voir les commentaires

Rédigé par Stéphane Fleury

Publié dans #Amiante

Publié le 28 Juin 2012

psamanif1.JPG

Ce sont les deux informations importantes divulguées ce matin pendant la manifestation organisée par les syndicats de différents sites du groupe PSA devant son siège situé 75 avenue de la Grande Armée dans le XVIe arrondissement à Paris. L’usine d’Aulnay-sous-Bois était à l’arrêt aujourd’hui et un Comité Central d’Entreprise (CCE) extraordinaire devrait avoir lieu fin juillet sans doute pour annoncer le plan industriel stratégique de l’entreprise pour les années à venir. De mauvaises nouvelles sont malheureusement attendues.

psamanif2.JPG

Comme le prévoit la procédure, des documents préparatoires seront remis par la Direction aux instances représentatives du personnel qui dès lors en sauront beaucoup plus sur l’avenir des sites industriels français et européens. En attendant, la mobilisation des syndicats et des salariés s’organise comme l’a démontré la manifestation de ce matin. Nous y reviendrons très largement prochainement puisqu’une partie de la rédaction d’Aulnaylibre ! était sur place pour vivre l’événement en direct.     

Voir les commentaires

Rédigé par Stéphane Fleury

Publié dans #Emploi

Publié le 28 Juin 2012

Le Grand Paris entre en gare! Après l’accord sur le tracé, l’an dernier, c’est l’ouverture de l’acte II du Grand Paris Express, ce supermétro francilien, qui s’est jouée hier matin à la Maison de l’architecture de l’Ile-de-France. A l’agenda : la présentation des résultats de la consultation destinée à désigner l’architecte-conseil qui coordonnera la conception des 72 futures gares du Grand Paris.

grandparis.jpg

 

De vrais lieux de vie. Le lauréat, Jacques Ferrier, a expliqué son « idée de gare sensuelle », c’est-à-dire qui fait appel aux sens, devant les acteurs de la Société du Grand Paris (SGP) chargée du pilotage du supermétro. Et surtout devant la nouvelle ministre chargée du dossier, Cécile Duflot, dont la position sur le sujet était particulièrement attendue. La ministre de l’Egalité des territoires et du Logement a tout d’abord salué le choix de Jacques Ferrier, qui propose « une vision qui sort le métro de l’engouffrement… Son projet met l’humain et le quotidien au cœur du projet d’architecture… Il fait de la gare un lieu de vie », a-t-elle précisé. Ce qui tombe plutôt bien puisque Cécile Duflot veut justement mettre « l’habitant au cœur de la métropole ».

Le projet du Grand Paris Express maintenu. La ministre a aussi tenu à rassurer son auditoire : « Comme l’a annoncé le président de la République, le gouvernement souhaite maintenir et poursuivre le projet du Grand Paris Express, mais il souhaite le réconcilier avec le projet d’égalité des territoires… J’ai toujours pensé que le Grand Paris Express pouvait être un beau et grand projet, pour peu qu’il se montre lui-même toujours plus attentif aux préoccupations des élus, à l’équilibre des territoires, au sort des habitants et aux urgences qui nous attendent. Pour réussir et être efficaces, les artisans de la Société du Grand Paris peuvent être assurés de ma confiance. » Des propos sans aucun doute bien accueillis par Etienne Guyot, président du directoire de la SGP qui détaillait, juste avant l’intervention de la ministre, les avancées du projet.

Six sites de maintenance
. Un architecte-conseil pour les sites de maintenance des infrastructures a également été désigné à l’issue de la consultation internationale. Il s’agit du cabinet Barton Willmore. Six sites au maximum sont prévus pour les trois lignes dépendant de la SGP : des lieux de maintenance dont la localisation n’est pas encore entièrement arrêtée. Ils se situeront dans la zone aéroportuaire d’Orly pour la ligne bleue, à Guyancourt (78) ou dans l’Essonne pour la ligne verte, et à Champigny, Vitry (94) et Gonesse (95) ou au Blanc-Mesnil (93) pour la ligne rouge.


Premiers marchés de maîtrise d’œuvre. Le Grand Paris Express évolue concrètement. Lundi, les premières consultations de marchés de maîtrise d’œuvre ont été lancées sur la ligne rouge, entre Pont-de-Sèvres et Le Bourget via Noisy-Champs. Six consultations seront attribuées en décembre.

La place des stations décidée. « Nous avons déjà déterminé ensemble l’emplacement souterrain de la quasi-totalité des gares du réseau », souligne Etienne Guyot. La dernière en date : la gare de La Défense. Il a été décidé la semaine dernière en comité de pilotage « et à l’unanimité » qu’elle sera finalement implantée sous le centre commercial des Quatre-Temps.

Un laboratoire des maquettes. A la fin de l’année, la Société du Grand Paris se dotera d’un laboratoire des maquettes des gares qui pourra être ouvert aux partenaires mais aussi au public. Une façon de permettre aux futurs usagers et riverains de suivre les projets. Les consultations pour désigner les architectes qui dessineront chaque gare seront lancées très prochainement.

Source : Le Parisien

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Transports

Publié le 27 Juin 2012

C’est la mi-temps. Alors profitons de ce moment pour écouter un nouveau morceau du groupe Fabellaz qui a mis la bibliothèque Dumont à l’heure hispano-latino-américaine pendant la fête de la musique. Il s’agit ce soir d’un classique de Mercedes Sosa, Duerme Negrito, une berceuse idéale à écouter avant d’aller dormir…

Voir les commentaires

Rédigé par Stéphane Fleury

Publié dans #Culture

Publié le 27 Juin 2012

ecole-1.jpgC’est sans doute l’une des informations les plus attendues, et les plus redoutées, des parents d’élèves : les ouvertures et fermetures de classes dans les écoles primaires, décidées, hier matin, lors d’un comité technique à l’inspection académique. Car d’elles dépendent les effectifs des autres classes et donc l’amélioration ou l’aggravation des conditions d’apprentissage des élèves.

Avec une nouveauté pour la rentrée : 23 postes supplémentaires attribués par le gouvernement. Tour d’horizon des décisions marquantes.

23 classes supplémentaires. Entre les fermetures (31) et les ouvertures (51), il y a donc 20 classes de plus que l’année précédente. A celles-ci s’ajoute la création de 3 classes pour les non-francophones, soit 23 au
total. « Par rapport au précédent comité technique de janvier, nous ouvrons 10 classes supplémentaires grâce aux nouveaux postes, se félicite Jean-Louis Brison, directeur académique. Les autres devraient être versés dans la brigade des professeurs remplaçants. » Par ailleurs, le directeur académique préserve aussi une vingtaine de postes à la rentrée pour permettre des ajustements de dernière minute.

37 postes Rased supprimés. C’est une décision prise par le prédécesseur de Jean-Louis Brison en février dernier, mais elle n’a pas été modifiée. Les professeurs des réseaux d’aide spécialisée pour les enfants en difficulté vont donc perdre 37 postes sur 450. Pas d’ouverture de classe supplémentaire non plus pour les enfants de moins de 3 ans.

Des
syndicats déçus. Ils ont tous voté contre ce plan car ils considèrent que le compte n’y est pas. Martine Caron, déléguée départementale du Snuipp-FSU, a sorti sa calculette. « Il ne faut pas être sorti de Polytechnique pour comprendre que nous allons avoir une rentrée très difficile, promet-elle. Nous avons 2000 élèves en plus à la rentrée, ce qui signifie un besoin de 80 postes. Il était prévu la suppression de 39 postes, mais ramenée à 16 grâce aux renforts des 23 profs et enfin, il faut aussi compter les 37 Rased en moins, soit au total près de 130 postes qui manquent à l’appel.

Au final, la rentrée ne sera pas mieux, elle sera juste moins pire. » David Giri, délégué Unsa, tient le même discours. « On arrive à la 5e année de non-remplacement des instituteurs, ça va donc être la plus difficile, annonce-t-il. Et même si une vingtaine de postes sont mobilisables à la rentrée, il y a en réalité entre 50 et 60 écoles à la limite du seuil d’ouverture. Il y aura forcément des écoles qui seront mieux loties que d’autres. » Mardi prochain aura lieu le comité technique du second degré.

 

Source : Le Parisien

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Education

Publié le 27 Juin 2012

amLe samedi 30 juin à partir de 18h30 à la salle Pierre Scohy, situé 1 rue Aristide Briand,  se déroulera la première nuit des arts martiaux à Aulnay-sous-Bois. La présence de nombreux clubs sportifs est prévue dont les :

Bingo Boxing Club d’Aulnay, Canne de combat et boxe française, Club municipal aulnaysien des sports athlétiques, Club aulnaysien de Krav Maga et sports de combat, Club sportif et culturel, Ecole Delannoy d’arts martiaux, Judo club aulnaysien, Khido, Thieu Lam Cong Phu, Uechi Ryu Karaté do et Yondokan.

L’entrée à la manifestation est gratuite avec retrait préalable des invitations à effectuer par téléphone ou par mail auprès des contacts suivants :

§  Par téléphone :
0662758714 ou 0627874284

§  Par Email :
cakmsc1@gmail.com ou amine_elk@yahoo.fr

 

Source : aulnay-sous-bois.fr

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Soyons sport.

Publié le 27 Juin 2012

logo pole emploiLe chômage a repris sa pente ascendante en Seine-Saint-Denis. Fin mai 2012, 94 790 demandeurs d’emplois de catégorie A (n’ayant pas du tout travaillé) étaient inscrits à Pôle emploi, soit 940 de plus qu’en avril (+1%). Sur un an, la hausse est de 7,4 %. En Ile-de-France, la hausse est de +0,9 % sur un mois, + 6,5 % sur un an.

Source : Le Parisien

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Emploi

Publié le 27 Juin 2012

algecoUn réfectoire repeint de frais, des sols brillants comme des miroirs… Jeudi dernier, la petite délégation de parents d’élèves invitée à visiter l’école du Bourg commençait à y croire. « C’est un soulagement, de retrouver une vraie école avec un préau », confiait une maman. Déserté durant six ans, le groupe scolaire devait retrouver ses élèves en septembre.

« Si les équipes du chantier accélèrent le rythme, en 3-8, le terrain sera-t-il dépollué à temps? J’espère le savoir dans quelques jours », glisse Gérard Ségura, qui rencontrera les parents lors d’une réunion publique demain.

Le plus probable est que les travaux déborderont jusqu’en octobre au moins. Selon le contrôleur du travail, ils ne présenteraient aucun danger pour le voisinage : « L’intervention sous confinement lourd constitue […] une garantie absolue pour toutes les personnes travaillant ou circulant à l’extérieur du confinement », a-t-il écrit au maire. Mais les familles sont inquiètes : « Les parents ne se laisseront pas convaincre. Le dortoir de la maternelle donne directement sur le chantier! » souligne Christelle Dauvin-Lebaron, représentante de l’association des parents d’élèves FCPE.

« Le maire ne fera pas le forcing », assure son cabinet. Seule certitude : les préfabriqués abritant les classes de maternelle et d’élémentaire depuis 2006, en piètre état, ne feront pas une rentrée de plus. La ville cherche des « solutions alternatives ».

 

Source : Le Parisien

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Amiante

Publié le 27 Juin 2012

AFNEWBUILDING1.jpg

Stéphane Pipitone, co-président du conseil de quartier Mairie-Paul Bert nous a transmis quelques éléments à propos de l’édification prochaine d’un nouvel immeuble au tout début de la rue Anatole France à quelques pas de la gare d’Aulnay-sous-Bois. Ce secteur de la ville situé en zone UA au niveau du Plan Local d’Urbanisme (PLU) permet une densification maximale jusqu’à hauteur de 20 mètres.  

AFNEWBUILDING2

Il semblerait que nous soyons dans cette configuration puisque la future construction Kaufman and Broad prévoirait la réalisation de 77 logements sur 6 étages avec 2 niveaux de sous-sol. Il s’étendrait de l’agence MACIF jusqu’à la Pharmacie en passant par les anciens cycles Tilly et la poissonnerie fermée depuis quelques mois.

Comme on le voit sur la vidéo ci-dessous et sur les photos ci-dessus l’emprise au sol, la longueur, la hauteur du bâtiment à venir s’annoncent gigantesque à l’image d’une future ville de 100 000 habitants… ? Espérons que cette densification programmée ne se fasse pas au détriment du cadre et des conditions de vie des aulnaysiens…


 

Voir les commentaires

Rédigé par Stéphane Fleury

Publié dans #Urbanisme

Publié le 27 Juin 2012

De nouveaux sondages effectués sur les terres de l’ ancienne usine d’amiante d’Aulnay ont révélé une pollution des sols plus importante que prévu. Elle ne pourra être entièrement éradiquée.

USINEAMIANTE.jpg 

C’est un désamiantage « hors normes », « le plus important de France »… Les superlatifs manquent pour qualifier le chantier du Comptoir des minéraux et matières premières (CMMP). Entamée il y a trois ans, en plein quartier pavillonnaire à Aulnay, la démolition de l’ancienne usine d’amiante semblait toucher à sa fin. Mais, nouveau coup de théâtre, la pollution des sols est encore plus importante que prévu.

Le contrôleur du travail, appelé à visiter régulièrement ce chantier sensible, a écrit aux entreprises. Il souligne « la présence massive de crocidolite(NDLR : aussi appelé amiante bleu, particulièrement toxique) en touffes plus ou moins importantes et réparties sur toute la surface du terrain ». La présence d’amiante dans les terres n’est pas une nouveauté. Mais c’est la quantité qui pose problème, d’autant que le minerai a ressurgi sur une portion de terrain déjà traité, côté rue de l’Industrie, un phénomène sans doute lié aux pluies de ces dernières semaines.

L’inspection du travail et l’assurance maladie préconisent le recours au « confinement lourd ». En d’autres termes, l’installation d’une bulle étanche pour excaver les terres contaminées en toute sécurité. Le procédé a déjà été utilisé pour démolir les bâtiments. Surtout, le contrôleur du travail établit un constat sans ambiguïté : « L’éradication de l’amiante dans les terres ne peut être totale », invitant la ville à prendre « des décisions pour l’avenir de ce site ».

On sait que les associations plaident pour qu’une dalle de béton soit coulée sur toute la surface du site, et non une partie comme le chantier le prévoyait jusqu’à présent. Ce nouvel aléa aura de lourdes conséquences. Premier casse-tête pour le maire PS Gérard Ségura : que faire des élèves censés revenir dans l’école du Bourg, voisine du chantier, en septembre prochain? Et comment payer une facture qui devrait encore s’alourdir de plusieurs millions d’euros? Le montant avoisine déjà les 12 M€ (avec le coût du déménagement de l’école depuis 2006).

« La ville n’a pas les moyens d’opérer une dépollution totale dans ces conditions drastiques. Il faudra que l’Etat nous aide, ce qu’il a toujours refusé de faire jusqu’à présent », soupire Gérard Ségura, qui a déjà écrit en ce sens aux nouvelles ministres de l’Environnement et de l’Aménagement du territoire, ainsi qu’au préfet.

Une autre question tourmente élus et associations : quel peut être l’impact d’une telle pollution? Le collectif des associations a déjà recensé une centaine de victimes et pointe à nouveau la responsabilité de l’ancien exploitant. « Il y a eu une dissimulation permanente de la part de l’entreprise, qui a d’abord affirmé qu’elle ne broyait plus d’amiante après-guerre, puis que l’activité était cantonnée à un bâtiment. Aujourd’hui, on constate que l’amiante est partout », estime Alain Bobbio, responsable de l’Addeva 93.

L’actuelle PDG du CMMP, Joëlle Briot, use toujours de la même défense : « Nous n’avons pas enfoui d’amiante délibérément, ce qu’un rapport d’expert a récemment confirmé. Et personne ne savait à l’époque que le minerai était dangereux. » L’entreprise, mise en cause dans plusieurs procédures, dont une au pénal, n’a encore jamais été condamnée de manière définitive.

 

Source : Le Parisien       

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Amiante

Publié le 26 Juin 2012

PSARECUP

Un ouvrier de l’usine PSA Peugeot-Citroën d’Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), en grève de la faim depuis quinze jours, a été transporté à l’hôpital dans la nuit de lundi à mardi. «Il était déjà très faible hier, les pompiers de l’usine ont donné l’alerte vers 2h30», indique Mohamed Khenniche, délégué du syndicat Sud. L’homme était toujours ce matin soigné au service des urgences de l’hôpital Robert-Ballanger (Aulnay-Villepinte). Agé de 36 ans, l’ouvrier avait cessé de s’alimenter pour protester contre la menace d’un licenciement pour inaptitude. Depuis mercredi dernier, il dormait à l’entrée du site de PSA, soutenu par les syndicats CGT et Sud.

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Emploi