Publié le 17 Juillet 2013

petards 5Au regard des multiples incidents liés aux mortiers de feu d’artifice, la préfecture de Seine-Saint-Denis a décidé d’interdire jusqu’à demain matin « l’acquisition, la détention et l’utilisation des artifices de divertissement conçus pour être lancés par un mortier ». L’arrêté de la préfecture de police de Paris s’arrêtait lui, le 15 juillet. Lundi, à Aubervilliers, un adolescent de 15 ans s’est grièvement blessé à la main en manipulant un de ces engins pyrotechniques extrêmement puissant. Au cours des deux nuits du 13 et 14 juillet, 58 personnes, dont 32 mineurs, ont été placées en garde à vue pour détention ou usage d’artifices ou tirs de mortiers en direction des forces de l’ordre. 26 d’entre eux ont été déférés au parquet de Bobigny, les autres seront convoqués ultérieurement.

Source : Le Parisien

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Sécurité publique

Publié le 17 Juillet 2013

prevention_canicule_A.jpgUn numéro vert est disponible pour signaler une personne âgée, fragilisée dont vous pourriez juger qu'elle souffre de la chaleur: 0800 500 161 (appel gratuit depuis un poste fixe) accessible du lundi au samedi de 8 heures à 20 heures.

PLAN CANICULE 2013

Evitez le soleil entre midi et 16h

Protégez- vous en restant à l'ombre

Appliquez de la crème solaire toutes les 2h

Portez des lunettes de soleil, un tee-shirt et un chapeau

Buvez de l'eau régulièrement pour vous hydrater !

Le niveau de veille saisonnière du plan national canicule 2013 est activé jusqu'au 31 août 2013 avec en particulier la mise en service de la plate-forme téléphonique «canicule info service» au 0800 500 161 (appel gratuit depuis un poste fixe) accessible du lundi au samedi de 8 heures à 20 heures.

N'hésitez pas à prendre contact avec l'Hôtel de Ville au 01 48 79 63 63

A noter que les numéros d’urgence à connaître sont les suivants : le 15 (Samu), le 18 (Pompiers), le 112 (numéro d’urgence unique européen).

Pour en savoir plus cliquez ici.

Source : aulnay-sous-bois.fr

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Santé

Publié le 16 Juillet 2013

C’était ce soir en gare de Sevran - Livry aux alentours de 18h30. Le conducteur d’un train de la ligne B du RER en provenance de Mitry – Claye a subitement donné l’ordre aux passagers de quitter immédiatement la rame pour des raisons de sécurité. Tout le monde s’est levé comme un seul homme. En fait un wagon s’est soudain empli d’une fumée épaisse sans raison apparente. Le trafic a dès lors été totalement interrompu. Vous trouverez ci-dessous la vidéo de cet événement aussi étonnant qu’inexpliqué pour l’instant !

Voir les commentaires

Rédigé par Stéphane Fleury

Publié dans #Transports

Publié le 16 Juillet 2013

La modernisation du RER B va s’achever cet été sur le nord de la ligne et sa branche sud fait l’objet d’un plan d’amélioration, a indiqué le Syndicat des transports d’Ile-de-France (Stif)

rerb.jpg

 Bonne nouvelle pour les quelque 900.000 voyageurs qui empruntent quotidiennement le RER B. Cette ligne, qui sert de trait d’union entre le Nord et Sud de l’Ile-de-France, achève cet été sa modernisation au Nord de la ligne tandis que sa branche sud va faire l’objet d’un plan d’amélioration. Le conseil d’administration du Stif, l’autorité organisatrice des transports franciliens, a en effet pris plusieurs décisions pour cette ligne de RER qui a vu son service se dégrader considérablement ces dernières années. Entamés il y a 5 ans, les travaux de modernisation de la partie nord entrent dans leur dernière ligne droite cet été (voir encadré plus bas) avant la mise en service le 2 septembre d’une desserte renforcée. «Les voyageurs prendront le RER comme on prend le métro», se réjouit le Stif. Et de préciser quaux heures de pointe «un train circulera toutes les 3 minutes entre Paris et Aulnay-sous-Bois et toutes les 6 minutes entre Aulnay-sous-Bois et Mitry-Claye/Aéroport Charles de Gaulle».

Il a donc voté, pour 10 millions d’euros, un renforcement de 23 lignes de bus «en adaptant leur fréquence et amplitude pour optimiser les correspondances avec le RER». Ceci, en concertation avec les opérateurs de bus CIF (Keolis), Transdev, RATP et les collectivités concernées (Conseil général de Seine-Saint-Denis, communauté d’agglomération Terres de France, Aulnay-sous-Bois, Le Blanc-Mesnil, Drancy).

Cinq cents millions d’investissements

Pour la partie Sud de la ligne, quatre conventions de financement pour 24 millions d’euros au total ont été votées par le Stif. Le plan de modernisation «conjugue des mesures d’exploitation, de maintenance et de travaux d’infrastructure» (signalisation, postes daiguillage, clôtures électriques, adaptation de quais, etc.). «Ce programme doit permettre à terme dassurer le passage de 20 trains par heure et de réduire au maximum les incidents et les retards», explique le Stif. Au total, le RER B aura bénéficié de plus de 500 millions deuros dinvestissements dici à 2022.

Au-delà du RER B, la SNCF et la RATP vont profiter de la fréquentation plus faible du réseau francilien en été (jusqu’à - 50 % en août) pour mener d’important travaux de modernisation. Une quarantaine de chantiers sont prévus pour un budget de 200 millions. Les travaux s’effectueront en majorité de nuit pour réduire l’impact sur les voyageurs. Pour moderniser les voies, 55 kilomètres de rail, 120.000 tonnes de ballast et 45.000 traverses seront remplacés. Autre chantier d’ampleur, la rénovation des tunnels du RER C, construits pour l’Exposition universelle de 1899.

RER B au nord : peu ou pas de trains pour le pont du 15 août

Ultime désagrément pour les voyageurs sur la partie nord du RER B: les derniers travaux de modification de la signalisation nécessiteront l’interruption totale ou quasi-totale de la circulation des trains entre le 15 août 18 août - le moment de l’année où les trajets domicile-travail sont les moins fréquents. Un «dispositif exceptionnel» de remplacement par des bus a été mis en place . Entre 60.000 et 90.000 voyageurs se acheminés de la sorte. Cette opération a été montée en concertation avec Aéroport de Paris (ADP) car le week-end du 15 août est traditionnellement un moment d’affluence à Charles-de-Gaulle (les informations en détail sur www.modernisation-rerb.fr ).

Source : http://www.lesechos.fr

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Transports

Publié le 16 Juillet 2013

brevedeweekend5.jpg

A chaque fois qu’un commerce de bouche ferme à Aulnay-sous-Bois, les internautes expriment généralement leur mécontentement. Nous avons trouvé ce qui semble être la dernière charcuterie traditionnelle de la ville, place Camélinat. Si vous désirez la conserver, il n’appartient qu’à vous d'en devenir clients. C'est le chiffre d'affaires qui tient le commerce.

brevedeweekend6.jpg

Vandalisme sur les affiches de notre bon maire.

brevedeweekend7.jpg 

La traditionnelle remise des diplômes de le Citoyenneté Française.

brevedeweekend8.jpg

Notre maire s'est offert un bain de foule avant le démarrage du spectacle que constitue le feu d’artifice du 14 juillet. Certains élus et/ou candidats aux municipales de 2014 sont restés à l’écart du peuple dans le carré VIP. Ils ont dû oublier que l'on fêtait l'abolition des privilèges. Notons tout de même que  Mr Miguel Hernandez a regardé le show debout au milieu des Aulnaysiens, tout comme la rédaction d'AulnayLibre !

Marc Masnikosa

Voir les commentaires

Rédigé par Marc Masnikosa

Publié dans #Un autre regard par Marc Masnikosa

Publié le 16 Juillet 2013

 


De 15 à 20 000 personnes, selon la mairie, ont assisté au feu d’artifice du 14 juillet 2013 à Aulnay-sous-Bois. C’est donc un énorme succès populaire. Il faut avouer que l’expérience visuelle et sonore était de toute beauté notamment grâce à la performance vocale du groupe New Gospel Family fiévreusement inspiré. Le seul petit bémol à cette soirée fut peut-être le carré VIP réservé aux élus. Il y avait en effet un côté quelque peu incongru en ce jour de commémoration de la prise de la Bastille, épisode certes symbolique mais ô combien marquant de la Révolution et de l’abolition des privilèges qui s'ensuivit, à voir le peuple séparé de ses représentants par des barrières et un cordon de sécurité. La fête fût néanmoins très belle comme en témoignent deux nouvelles vidéos !

Voir les commentaires

Rédigé par Stéphane Fleury

Publié dans #Fêtes et Cérémonies

Publié le 16 Juillet 2013

mamansvsdealers.jpgA Aulnay, les habitants d’une tour occupent régulièrement leurs parties communes. Objectif : éviter le retour d’un point de vente de stupéfiants.

A les entendre, c’est devenu un réflexe du quotidien. Quelques habitants du quartier de la Morée ont pris l’habitude de s’installer dans le hall de leur immeuble, au 12, rue des Aulnes. Leur but : empêcher l’arrivée d’intrus en lien avec le trafic de drogue qui sévit dans le quartier. « Des voisins donnent l’alerte quand ils entendent du bruit. On descend à plusieurs, et on s’installe dans le hall. En général, ça suffit à les faire partir », glisse un résident, qui tient, comme beaucoup, à rester anonyme. Début juin, une petite fête a réuni une quarantaine d’habitants de cette tour de 85 logements. « Ils sont descendus à tour de rôle. C’était une manière d’occuper symboliquement les lieux », explique Arnaud Biaou qui loue le rôle des mamans : « Elles arrivent à faire partir les jeunes qui s’installent dans les parties communes. »

Les CRS partis à l’automne 

La tour du 12, rue des Aulnes abritait encore il y a un an un point de deal, identifié par les pouvoirs publics. L’immeuble était alors squatté tous les jours, ce qui n’est plus le cas. A la suite d’une 
manifestation des habitants, l’ex-préfet Christian Lambert avait envoyé des CRS et renforcé la surveillance. Le hall s’est vidé de ses occupants. « Mais les CRS sont partis. On voit que les trafiquants essaient de revenir, dit une dame. Ils envoient des plus jeunes en éclaireurs. Si on les laisse faire, on sait que d’autres vont venir… » La préfecture confirme le départ des CRS à l’automne, « remplacés par des effectifs locaux ». Et affirme n’avoir constaté « aucune réimplantation du point de vente de produits stupéfiants sur le secteur », malgré « deux tentatives au 12, rue des Aulnes courant mai 2013 ». La surveillance policière reste importante, selon elle, avec « une dizaine de passages (visites des halls et parties communes) par jour ».

Les habitants estiment, eux, que leur action est déterminante et décrivent un réseau toujours à l’œuvre autour de leur tour : « Ils planquent leur marchandise dans les buissons », explique l’un d’eux. « On entend les coups de klaxon des voitures qui font les livraisons en fin de semaine », selon une autre. La copropriété de la Morée, aujourd’hui en travaux de réhabilitation, touche le quartier du Gros-Saule, classé en zone de sécurité prioritaire (ZSP), et se situe non loin de la cité des Beaudottes (Sevran), point névralgique du trafic. En mairie, on souligne « l’insuffisance des effectifs de police ». « Le trafic se déplace en fonction de la présence policière », estime Arnaud Biaou. S’il est le seul à donner son nom, c’est que le jeune homme est aussi membre de l’équipe du candidat UMP aux municipales Bruno Beschizza. Lequel a déjà pris la parole sur la sécurité. Le thème sera à n’en pas douter au cœur de la campagne, tant du côté de la droite que de celui du maire PS sortant Gérard Ségura.

Source : Le Parisien

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #A vos quartiers !

Publié le 16 Juillet 2013

ecolemalraux.jpg

A Aulnay-sous-Bois, un préfabriqué a été entièrement détruit par le feu dans l’enceinte de l’école Malraux dans la nuit de dimanche à lundi. On ignore encore l’origine du sinistre. Une enquête a été confiée au commissariat local. Ce préfabriqué n’accueillait plus les enfants du centre de loisirs depuis les récentes inondations. Les petits Aulnaysiens qui fréquentent le centre de loisirs Malraux étaient déjà répartis sur d’autres sites. « Nous verrons ce que nous ferons pour la rentrée », précise la mairie, qui souligne néanmoins que le week-end s’est plutôt bien passé avec « 20 000 personnes au feu d’artifice, 3 000 de plus que l’an dernier ».

Source : Le Parisien

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #A vos quartiers !

Publié le 16 Juillet 2013

Avec des premiers travaux sur son territoire effectués depuis quelques semaines, le parc d’affaires Paris-Nord 2, le premier d’Europe dans sa catégorie, est déjà à l’heure du bus à haut niveau de services (BHNS). L’enquête publique sur ce projet s’achève ce soir. D’ici à 2016, il doit relier grâce à une circulation sur une voie réservée les 9,8 km qui séparent les gares du RER B de Villepinte à celle du RER D Arnouville-Gonesse-Villiers-le-Bel (Val-d’Oise) en vingt-trois minutes. « Le BHNS traversera le parc sur 2 400 m, dont 2 300 en site propre », explique Hervé Chastagnol, le directeur général de Paris-Nord 2.

superbusparisnord2

Près de 500 sociétés sont actuellement implantées sur les 300 ha du site, qui s’étend sur cinq communes : Villepinte, Tremblay, Aulnay et, dans le 95, Gonesse et Roissy-en-France. Plus de 20 000 salariés y travaillent. « Actuellement, 80% des usagers du parc s’y rendent en voiture et 20% en transports en commun, rapporte le directeur. Cette liaison sera donc une formidable opportunité pour rejoindre aussi bien le Val-d’Oise, la Seine-Saint-Denis et Paris. Et comme nous sommes un domaine privé, nous devons financer les aménagements de nos voies pour permettre la circulation du BHNS. » Coût : 6 M€. « Nous déploierons parallèlement des pistes cyclables », ajoute Hervé Chastagnol.

Une fréquence de six minutes 

Les études préalables et les sondages des sols ont eu lieu ces dernières semaines. Et la phase opérationnelle a déjà commencé pour une partie du tracé. « Nous avons notamment entamé la reconversion d’une voie ferrée désaffectée qui passait dans le parc en direction du site PSA pour en faire une voie dédiée à ce bus rapide, précise Hervé Chastagnol. Ce qui valorise cette parcelle devenue inutilisée. Le mail piéton des Peupliers accueillera lui aussi ce moyen de transports en commun. Lorsque le BHNS sera mis en service avec une fréquence de six minutes, il permettra de traverser le parc en quatre minutes, et fera halte aux trois arrêts de Paris-Nord 2 : la gare RER Parc-des-Expositions, le centre commercial et le centre du parc. Une concordance horaire est prévue avec les départs et arrivées des RER B et D. Nous avons travaillé avec le Stif, l’Etat et les deux conseils généraux. »

Source : Le Parisien

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Transports

Publié le 15 Juillet 2013

brevedeweekend1.jpg

Le 10 juillet, les collèges affichaient les résultats du brevet. Un bravo à notre confrère Alexandre de 93600infos qui a obtenu une mention.

brevedeweekend2.jpg

La Ferme du Vieux-Pays totalement métamorphosée pour le bal du 13 juillet. L'ambiance fut des plus agréables. Un 22 sur 20 à nos pompiers. Merci, bravo et à l'année prochaine !

brevedeweekend3.jpg

Notre office du tourisme vient d’ajouter le samedi à ses jours d’ouverture. Comme on le voit sur la photo c’est déjà la grande foule !

brevedeweekend4.jpgL’expérimentation de l'avenue Jean Jaurès en « chaucidou » ressemble à  un concours de panneaux de signalisation. Il y en a un tous les 20 mètres !

Marc Masnikosa

Voir les commentaires

Rédigé par Marc Masnikosa

Publié dans #Un autre regard par Marc Masnikosa

Publié le 15 Juillet 2013

gare-souterrain-1912-.jpg

Suite à l’article consacré par Aulnaylibre ! au « fameux » passage souterrain de la gare d’Aulnay-sous-Bois à travers le temps, la présidente du C.A.R.H.A (Cercle Archéologique et Historique de la Région d’Aulnay-sous-Bois) nous a transmis cette nouvelle photographie  ci-dessus en précisant que sa construction datait très précisément de l’année 1912. Auparavant, le croisement entre la rue et la voie ferrée était assuré par un passage à niveau dont la responsabilité incombait à un garde barrière. On voit d’ailleurs sa maison sur la droite du cliché ci-dessous.

Gare-passage-a-niveau-1-JPB.jpg

Nous remercions infiniment la présidente du C.A.R.H.A pour ces cartes postales qui éclairent et entretiennent à leur façon la mémoire de notre commune…

Voir les commentaires

Rédigé par Stéphane Fleury

Publié dans #Aulnay d'hier et d'aujourd'hui...

Publié le 15 Juillet 2013

La caméra d’Aulnaylibre ! a filmé hier après-midi les restes d’une voiture calcinée qui se trouvait au croisement des rues Calmette & Guerin et du Docteur Fleming au cœur du quartier du Gros Saule à Aulnay-sous-Bois. Une poubelle brûlée située à proximité complétait ce triste tableau. C’est évidemment un spectacle déplorable qui d’une certaine façon ternit l’image de la banlieue. Dès lors se pose la sempiternelle question : faut-il en parler ou bien se cacher la tête dans le sable à la façon des autruches ? Sans présager de la réponse à apporter, on ne peut s’empêcher de penser que, pendant que les politiciens en place passent plus de temps à deviser et à théoriser sur l’insécurité lors de cafés citoyens organisés dans des restaurants, les habitants, eux, attendent des réponses véritablement concrètes à leurs maux…

Voir les commentaires

Rédigé par Stéphane Fleury

Publié dans #Sécurité publique

Publié le 15 Juillet 2013

vivreeniledefrance.JPGEn Ile-de-France, la précarité a supplanté les craintes suscitées par la délinquance bien que les agressions de personnes soient en hausse.

La nouvelle étude sur le sentiment d’insécurité des Franciliens doit être rendue publique aujourd’hui. Réalisée depuis 12 ans, auprès de 10500 habitants par l’IAUidf (*), bureau d’étude de la région Ile-de-France, cette enquête porte sur l’insécurité, les agressions subies, déclarées ou pas aux forces de l’ordre, les peurs. Depuis 2001, le sentiment d’insécurité a évolué en passant peu à peu de la peur de l’agression à la peur de la précarité et de la perte d’emploi.

Le sentiment d’insécurité a changé. Si le sentiment d’insécurité a légèrement baissé depuis la dernière enquête de 2011, leur principale peur est aujourd’hui sans conteste le chômage. L’éventualité d’une perte d’emploi préoccupe deux fois plus de Franciliens qu’en 2001 pour atteindre 56,5% des sondés en 2013. Suit l’inquiétude par rapport à la pauvreté (26%). Au total, plus de huit Franciliens sur dix craignent donc aujourd’hui de se retrouver sans travail et précarisés. Depuis la première enquête, c’est la première fois que le sentiment d’insécurité sociale atteint une telle proportion. La délinquance continue à préoccuper, mais les sondés sont trois moins fois nombreux à la mettre en tête des priorités assignées au gouvernement. Ils sont —seulement— un peu plus d’un sur dix cette année.

Le nombre des victimes augmente. Même si le sentiment d’insécurité baisse, l’étude note une augmentation des personnes déclarant avoir subi une agression, un vol (ou une tentative) ou une atteinte envers un bien, aujourd’hui près d’une sur deux. Cette proportion est en progression par rapport à la précédente enquête mais reste bien en deçà des chiffres observés en 2007. Plus nombreuses qu’en 2011, les victimes de cambriolages et de vols sans violence. Les plus exposés : les femmes, les moins de 40 ans et les Parisiens.

Le RER fait toujours peur. La crainte d’être agressé dans les transports en commun, même si elle a diminué, reste à un niveau élevé depuis 2001. Elle concerne 43,8% des sondés. Et c’est dans le RER que la peur est la plus vive (36%), puis le métro et le train, le bus ou le tramway.

* « Victimation et sentiment d’insécurité en Ile-de-France : le point en 2013 », étude réalisée par l’institut d’aménagement et d’urbanisme de la région Ile-de-France (IAU-IDF)

Source : Le Parisien

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Emploi

Publié le 15 Juillet 2013

Logo_RER_B.svg.pngAvis aux usagers du RER B. A partir de ce soir et jusqu’au 30 août, la circulation est interrompue à partir de 22h15 entre la gare la Plaine-Stade-de-France et le nord de la ligne du lundi au vendredi. La dernière étape des travaux pour la future desserte B nord nécessite en effet la fermeture de la ligne en soirée. Un service de bus de substitution est mis en place. Des départs ont lieu toutes les trois minutes entre la Plaine-Stade-de-France et Aulnay-sous-Bois et toutes les six minutes entre Aulnay-sous-Bois et Mitry-Claye (Seine-et-Marne) ou l’aéroport Charles-de-Gaulle.

Source : Le Parisien

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Transports

Publié le 15 Juillet 2013

Malgré l’heure tardive nous ne résistons pas à la tentation de vous présenter la vidéo du bouquet final du feu d’artifices qui s’est déroulé hier soir sous le signe du Gospel au parc Robert Ballanger d’Aulnay-sous-Bois. Nous reviendrons plus longuement sur cet événement dans les prochaines heures…

Voir les commentaires

Rédigé par Stéphane Fleury

Publié dans #Fêtes et Cérémonies

Publié le 14 Juillet 2013

PSARECUPFormations, forums de l’emploi, entretiens d’embauche… Voilà ce qui rythme désormais les journées au sein de l’usine d’Aulnay, où la ligne de montage ne tourne presque plus. 1700 salariés environ sont encore présents sur le site, contre 3300 l’an dernier (intérimaires compris). Sur l’effectif de juillet 2012, la direction indique que 1000 personnes ont trouvé une « solution d’emploi », 1000 ont « une piste sérieuse », et que le dernier tiers « hésite encore ». Parmi les salariés qui ont déterminé leur choix, 700 ont pour l’heure opté pour une mutation vers un autre site, et 1300 pour un reclassement externe. 200 d’entre eux ont ainsi souhaité avoir un contact avec l’entreprise ID Logistics, qui doit s’installer sur le site de PSA, avec 600 emplois à pourvoir.

Alors que le sort des salariés concentre l’attention des syndicats, le devenir du site fait toujours l’objet de contacts réguliers entre les élus locaux, les pouvoirs publics et la direction du groupe. Le maire PS d’Aulnay, Gérard Ségura, indique avoir rencontré le ministre du Redressement productif, Arnaud Montebourg, mercredi, sur ce sujet. « L’idée est de faire de ce site une référence en matière d’industrialisation », explique-t-il.

Mais c’est aussi l’objectif affiché par la direction immobilière du groupe PSA, qui s’apprête à présenter à l’ensemble des acteurs concernés une « image directrice » du site, laissant entrevoir son évolution « à vingt, trente, cinquante ans », avec la construction de logements, d’équipements de loisirs, l’installation d’activités tertiaires. « Mais on veut augmenter significativement la surface dévolue à l’activité industrielle et logistique, ainsi que les espaces verts », souligne Sigrid Duhamel, directeur immobilier groupe.

Source : aulnay-sous-bois.fr

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Emploi

Publié le 14 Juillet 2013

 


C’était indéniablement le grand moment festif de la soirée du samedi 13 juillet 2013. Les pompiers avaient donné rendez-vous à la Ferme du Vieux-Pays d’Aulnay-sous-Bois pour leur traditionnel bal de fête nationale. Plusieurs centaines de personnes ont profité de l’occasion pour s’amuser et danser aux sons d’une programmation musicale populaire et éclectique. L’évènement a été une véritable réussite notamment grâce à une organisation exemplaire des soldats du feu. Le temps était également de la partie. Nous vous proposons de revivre l’ambiance de ce moment à travers deux premières vidéos qui présentent le point de départ du bal suvi d'un morceau de circonstance Music and Lights du groupe Imagination…

Voir les commentaires

Rédigé par Stéphane Fleury

Publié dans #Fêtes et Cérémonies

Publié le 14 Juillet 2013

Aulnay-sous-Bois (AFP) - Dans le "Neuf-Trois", il est le seul restaurant à bénéficier d'une étoile au guide Michelin: l'Auberge des Saints Pères, à Aulnay-sous-Bois, propose depuis quinze ans une cuisine créative et raffinée qui bat en brèche les clichés associés au département.

auberge-des-saints-peres-une-table-etoilee-en-seine-saint-d.jpg

Un bâtiment d'allure modeste, niché dans une rue bordée de pavillons: c'est dans cette ville populaire de 82.000 habitants, au coeur de la Seine-Saint-Denis, que Jean-Claude Cahagnet, maître cuisinier de France, a posé en 1998 ses casseroles et ses couteaux.

"Je cherchais une affaire à taille humaine, en région parisienne. Le secteur de Rambouillet, où je travaillais alors, était saturé de bonnes tables. J'ai repéré cet endroit, qui m'a semblé propice", raconte ce chef de 47 ans, lunettes fines et cheveux coupés ras.

Un choix du coeur autant que de raison. "Quand j'ai dit que je voulais m'installer ici, tout le monde m'a dit +Tu es fou!+. Ca ma conforté dans mon projet, par esprit de provocation", s'amuse ce Parisien d'origine, formé par Gérard Vié.

Le pari, quinze ans après, est réussi. Des clients fidèles et variés, une équipe soudée... L'Auberge des Saints Pères, titulaire depuis 2004 d'une étoile au guide Michelin, a réussi à se faire une place parmi les meilleures tables d'Ile-de-France.

L'origine de ce succès? Une créativité à toute épreuve et un sens aigu de la composition, salué par le Michelin, qui vante ses "assiettes sophistiquées, originales et techniques", "où dialoguent de nombreux ingrédients".

La carte, régulièrement renouvelée, témoigne de cette richesse culinaire, à l'image de ces "cornets de Tourteau à croquer avec un gaspacho de radis rose à boire" ou de ce "parmentier de lapereau relevé de foie gras et saupoudré de cacao", présenté sous la forme d'un cappuccino.

"Mon but, c'est de provoquer du plaisir, pas d'intellectualiser la cuisine", explique Jean-Claude Cahagnet, tombé dans la marmite de la gastronomie à 16 ans, au terme d'un parcours scolaire "compliqué". "J'essaie de faire une cuisine à mon image, de cuisiner avec le coeur."

"Aller ailleurs? Pourquoi?"

Dans la salle du restaurant, à la décoration contemporaine, les clients savourent. "C'est une cuisine originale, avec de bons produits... C'est toujours délicieux", assure Laurent Viard, en dégustant une entrecôte relevée de haddock et de ciboule.

Habitué du restaurant, qu'il fréquente depuis dix ans, ce médecin de Seine-Saint-Denis dit se réjouir de la notoriété des Saints Pères au-delà des frontières du département. "Quand on invite des gens de Paris, ils sont un peu réticents. Mais une fois qu'ils ont mangé, ça change complètement", dit-il.

Un atout pour le "Neuf-Trois", davantage associé en termes d'image à la restauration rapide et aux problèmes des banlieues qu'au raffinement de la "haute cuisine".

"On espère que l'exemple des Saints-Pères donnera des idées à des restaurateurs. Aujourd'hui, il y a encore trop peu de bonnes tables dans le département, alors qu'il y a un vrai potentiel, notamment au niveau de la clientèle d'entreprise", déclare Daniel Orantin, directeur du Comité départemental du tourisme 93.

"Il y a beaucoup de préjugés sur le département. Il y a bien-sûr ici des problèmes, mais comme partout. Depuis mon arrivée, je n'ai jamais eu de souci", souligne de son côté Jean-Claude Cahagnet, qui n'envisage pas de quitter la Seine-Saint-Denis.

"Aller ailleurs? Pourquoi? On est bien ici. Il y a le parc des expositions à côté, l'aéroport de Roissy, de nombreuses entreprises... On a trouvé une clientèle", dit ce passionné de deux roues, qui participera en septembre au 24 Heures du Mans moto.

Pleinement investi dans la vie locale, le cuisinier, qui multiplie les interventions dans les écoles et les associations, espère aussi susciter des vocations, notamment dans les quartiers difficiles.

"Tout le monde n'a pas les mêmes chances au départ. C'est important de montrer qu'avec de la passion et du travail, on peut faire de belles choses", conclut-il.

 Source : http://tempsreel.nouvelobs.com Photo : AFP

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Commerce

Publié le 13 Juillet 2013

balpompiers1.jpg

Pour rappel ce soir à partir de 20h se déroulera le bal des pompiers à la Ferme du Vieux-Pays d’Aulnay-sous-Bois. Stands de jeux, musique et bar sont les ingrédients nécessaires à ce type d’événements populaires.

balpompiers2.jpg

Nos pompiers étaient en plein préparatifs ce matin. Pour faire la fête n’oubliez pas notre devise locale : consommer de l’alcool avec modération et danser à fond ! Bon bal à tous !

balpompiers3.jpg

balpompiers4.jpg

Voir les commentaires

Rédigé par Marc Masnikosa

Publié dans #Fêtes et Cérémonies

Publié le 13 Juillet 2013

N2.jpgLe président PS du conseil général, Stéphane Troussel a réuni jeudi l’ensemble des partenaires du département, les maires et les élus de communautés d’agglomérations, pour lancer une démarche d’aménagement concerté de l’ex-N2. Objectif : transformer cet axe vieillissant qui concerne un quart des communes du département — Aubervilliers, Pantin (voir photo), La Courneuve, Le Bourget, Le Blanc-Mesnil, Aulnay… — en boulevard métropolitain, à la fois axe de circulation intelligemment régulé et lieu de vie agréable. La N2 accueille un trafic important de véhicules, notamment de poids lourds, qui la rend particulièrement dangereuse à certains endroits. Elle traverse plusieurs quartiers en cours de rénovation urbaine et les abords de cinq gares du futur Grand Paris Express. Pour ce projet de requalification, le conseil général veut s’inspirer de l’alliance « Ourcq en Mouvement » créé autour de l’ex-N 3 et du Canal de l’Ourcq.

Source : Le Parisien

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Urbanisme

Publié le 13 Juillet 2013

Gospel.jpgC’est en chanson qu’Aulnay fêtera le 14 juillet cette année. Dans les allées du parc Robert-Ballanger, les fêtards pourront apprécier dès 22h30 les chants américains, français et africains du groupe New Gospel Family. Affichant plus de 700 concerts à son compteur, le premier groupe de gospel urbain français a collaboré avec plusieurs stars internationales telles que Stevie Wonder, Céline Dion ou John Legend. A partir de 23 heures, les chanteurs de la formation accompagneront le spectacle pyrotechnique de la ville. Frissons garantis. Dès ce soir, le bal des pompiers se tiendra à 20 heures à la Ferme du Vieux-Pays (30, rue Jacques-Duclos).

Demain, dès 22h30, au parc Robert-Ballanger, angle rue Pierre-Yves- Petit et rue Michel-Ange à Aulnay-sous-Bois. Feu d’artifice à 23 heures.

Source : Le Parisien

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Fêtes et Cérémonies

Publié le 13 Juillet 2013

palestine-105b.gifCinq mille trois cents euros. C’est le montant de la subvention que le conseil municipal d’Aulnay avait décidé, en septembre 2012, de verser à l’association Aulnay-Palestine Solidarité. La ville doit aujourd’hui se faire rembourser cette somme. Le tribunal administratif de Montreuil a en effet donné suite à une requête présentée par un habitant. Dans une décision dont il a été fait lecture le 8 juillet dernier, le juge estime que la délibération votée par les élus aulnaysiens « n’est pas exempte de toute prise de parti dans un conflit politique et international », puisque la somme a été attribuée à une association qui a elle-même « pris politiquement parti de manière publique sur la situation politique dans les territoires ».

Une analyse que conteste Miguel Hernandez, maire adjoint PC, également vice-président d’Aulnay-Palestine Solidarité (l’élu n’a pas pris part au vote sur la subvention) : « La subvention a permis de financer trois projets : la construction d’une crèche et d’une école en Palestine, avec de jeunes Aulnaysiens, la réalisation d’un film de 26 minutes sur la terre et sa signification pour les Palestiniens, et la rencontre avec des troupes de théâtre d’Hébron, de Jénine et de Bethléem. » Il insiste aussi sur les statuts de l’association, qui rappellent qu’elle œuvre « dans le respect des résolutions internationales » : « C’est important, il n’est pas question de demander la destruction d’Israël ou le retour à la situation d’avant 1949 ».

 La commune d’Aulnay pourrait faire appel de cette décision.

Source : Le Parisien

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Associations

Publié le 13 Juillet 2013

Voiture-de-police-.jpgMercredi soir, à Aulnay-sous-Bois, dans la cité de l’Europe, la brigade anti-criminalité a été victime de divers tirs de projectiles lors d’un contrôle routier. Le véhicule des policiers a été endommagé par un parpaing et un fonctionnaire a reçu des coups. Le lendemain, alors qu’ils revenaient pour interpeller trois personnes repérées lors des affrontements, les forces de l’ordre ont été violemment prises à partie par plusieurs dizaine d’habitants. Ils ont riposté par un tir de grenades de désencerclement. Dans la bagarre, un fonctionnaire a perdu une dent, d’autres ont reçu des coups de poing. L’un des assaillants qui avait participé aux violences de la veille a été interpellé.

Source : Le Parisien

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Sécurité publique

Publié le 12 Juillet 2013

petards_5.jpgIls font partie de la fête mais peuvent malheureusement la gâcher. Pétards, fusées, feux d'artifice et autres explosifs font leur retour à l'approche des festivités du 14 juillet. Chaque année, ils font des blessés graves et causent des incendies, malgré les mises en garde des autorités. « Par leur forte puissance de projection, ces artifices de divertissement représentent un réel danger en cas de mise à feu en direction de personnes - blessures graves aux yeux ou aux mains lors de manipulations - et des biens », puisqu'ils déclenchent souvent des incendies, a rappelé la Préfecture de police de Paris (PP) cette semaine.  Par ailleurs, les jets d'engins pyrotechniques en direction des forces de l'ordre mais aussi du public ou vers des bâtiments ont bondi l'an dernier dans la capitale avec 325 tirs constatés durant les nuits des 13 et 14 juillet 2012 contre 135 un an plus tôt.

« Pas un jour ne passe sans qu'on ait un tir au mortier »

Ces dernières jours, les habitants de certains quartiers populaires de Paris, comme dans le XVIIIe arrondissement près du périphérique, ont entendu ou vu des fusées, pétards ou feux d'artifice lancés en l'air avec des mortiers, des tubes rechargeables qui permettent un tir courbé. La nuit dernière, trois jeunes hommes qui manipulaient des engins ont eu plusieurs doigts de la main arrachés à Paris, dans le Val-de-Marne et en Seine-Saint-Denis. Lundi, au pied d'immeubles du Xe arrondissement, une trentaine de jeunes ont balancé des mortiers sur les policiers appelés pour nuisances sonores, ce qui a conduit à l'arrestation de quatre jeunes de 14 à 19 ans.

En Seine-Saint-Denis, depuis quelques semaines, « pas un jour ne passe sans qu'on ait un tir au mortier », souligne une source judiciaire. Vendredi à 01h, un homme de 29 ans a perdu le pouce et une phalange de chaque doigt de la main droite en allumant un mortier dans la rue à Montreuil. Un appartement a été ravagé par le feu à Saint-Denis le 29 juin. A Sevran le 18 juin, un homme attablé dans un café a été gravement blessé à l'oeil par un tir depuis la rue.  En juin-juillet 2012, sept utilisateurs, dont un garçon de 14 ans, avaient été blessés en Seine-Saint-Denis alors qu'ils allumaient des mortiers. Bilan : une quinzaine de doigts arrachés. En outre, une fillette de 11 ans avait été grièvement brûlée à la carotide par un pétard allumé dans la rue à Bondy, et qui avait atterri dans sa chambre au cinquième étage.

La difficile chasse au mortier

Les feux d'artifice les plus lourds sont interdits à la vente aux particuliers, mais dans les jours précédant la fête nationale comme la nuit de la Saint-Sylvestre, des arrêtés sont pris par les préfectures pour également prohiber la cession et le transport de feux et pétards destinés aux amateurs, afin d'éviter les agressions contre policiers et voitures de police. Les autorités intensifient donc les contrôles afin de mettre la main sur d'éventuels stocks. Mardi en milieu d'après-midi, prévenus par des riverains de la cité des Musiciens aux Mureaux (Yvelines), les policiers avaient découvert sur place un stock d'une dizaine de kilos. « La réussite du 14 juillet dépend beaucoup des actions préventives. Nos hommes survolent en hélicoptère le toit des immeubles pour vérifier qu'il n'y a pas des stocks de cailloux ou de mortiers dissimulés et demandent aux bailleurs de vérifier les parties communes des immeubles », a expliqué Yannick Gomez, chef d'état-major de la Direction départementale de sécurité publique (DDSP) des Yvelines.

Les commerces sont particulièrement surveillés. La préfecture de Seine-Saint-Denis a annoncé vendredi la saisie de 173 mortiers d'artifice dans un bazar d'Aulnay-sous-Bois. « Malheureusement, il reste la possibilité d'acheter par internet sans que cela semble très compliqué », reconnaît la préfecture, qui prévient que les feux et mortiers « ne sont souvent pas de bonne qualité ».

 

Source : http://www.rmc.fr

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Sécurité publique

Publié le 12 Juillet 2013

dezon-A.jpgDu samedi 13 juillet au dimanche 18 août, les usagers détenteurs d’un forfait Navigo pourront circuler librement dans l’ensemble des transports en commun d’Ile-de-France. Pour les lignes Noctilien, cette mesure débutera durant la nuit du 12 au 13 juillet et se terminera durant la nuit du 17 au 18 août. Elle s’inscrit dans la continuité de la mise en oeuvre du dézonage pendant les week-ends et jours fériés lancée le 1er mars. Par ailleurs, depuis le 1er janvier, les voyageurs possédant un forfait Navigo bénéficient du complément de parcours. Cette décision permet, en cas de déplacement en dehors des zones de validité de leur forfait, de ne payer que le complément correspondant au trajet effectué au-delà de ces zones. Ce complément est vendu aux guichets et sur les automates de la RATP et de la SNCF. Il est chargé directement sur le passe Navigo.

Source : aulnay-sous-bois.fr

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Transports