Publié le 19 Octobre 2011

Même Gérard Majax et David Copperfield réunis n'y avaient pas pensé ! Transformer deux pavillons en un gigantesque R+6, immeuble rez-de-chaussée plus 6 étages. Mais à Aulnay-sous-Bois rien d'impossible ! Cet incroyable tour de passe-passe pourrait donc se produire très prochainement au croisement de la rue Fernand Herbaut et de l'impasse des marronniers. Contactée par notre rédaction, l'association de défense de ce quartier nous a communiqué beaucoup d'informations intéressantes sur le processus en cours mais n'a pas souhaité les voir publiées. Nous respecterons donc sa volonté et nous contenterons pour le moment d'un simple avant, après...

rue-F-herbault-avec-les-2-pavillons-real-one.jpg

avantapresfernandherbautimpassedesmarronniers.jpg

Stéphane Fleury

Source photo 2 (après) : Oxygène n°139 du lundi 17 octobre 2011 page 23

Voir les commentaires

Rédigé par Stéphane Fleury

Publié dans #Aulnay Avant Après

Publié le 19 Octobre 2011

baladeurbainerosedesvents3.JPG

Si Antoine de Saint-Exupéry écrivait qu'on ne voit qu'avec le cœur parce que l'essentiel est invisible pour les yeux, il faut pourtant avoir ces derniers grands ouverts pour capturer et saisir  l'ampleur des changements en cours dans le quartier de la Rose des Vents appelé aussi "les 3000", du nom des 3132 logements qui y ont été construits. Pour celles et ceux qui ont connu ce secteur de la ville depuis les premières constructions en 1969, sa densification massive dans les années 70 en liaison avec l'arrivée de l'usine PSA Peugeot Citroën, puis sa lente dégradation au fil des années, jusqu'à l'actuelle rénovation, cette balade urbaine a constitué un véritable choc visuel.   

BalladeurbaineRosedesvents4.JPG

Il faut dire que quel que soit l'endroit où l'on tourne la tête les chantiers sont partout. En cours rue Edgar Degas avec l'aménagement de la dalle Degas en place publique (parc et jeux pour enfants). A venir sur la partie Est du quartier, appelé Vent d'autan. Le programme de rénovation urbaine (PRU) est gigantesque : démolition, rénovation, clarification de la distinction entre espace public et espace privé avec rétrocessions et résidentialisation, retournements des halls d'entrée. La voiture et le stationnement, préoccupations si présentes à Aulnay-sous-Bois, ne sont pas non plus oubliés puisque la réfection et le gardiennage des parkings souterrains est prévu.

Balladeurbainerosesdesvents5.JPG

Plus que des mots, le cliché ci-dessus résume bien l'importance des ambitions du PRU. Il représente l'esquisse d'un remodelage complet du quartier avec le percement des rues Marco Polo et Christophe Colomb sur la rue Edgar Degas. L'objectif est de désenclaver en créant des perspectives tout en repensant les logiques de circulation. Bref, imaginer un cadre de vie meilleur pour et avec les habitants puisque d'après ce que j'ai entendu ils sont consultés sur les futurs aménagements jusqu'au choix des coloris ! La balade urbaine s'est ainsi poursuivie dans une sorte de rêve éveillé... Celui d'un urbanisme concerté et non imposé qui n'est malheureusement pas toujours d'actualité à Aulnay...

balladeurbainerosedesvents6.JPG

Dans l'épisode numéro 3 nous partirons à la découverte de La Bourdonnais et d'un espace de respiration fascinant au cœur de la cité à savoir les jardins du Zéphyr...

Stéphane Fleury

Voir les commentaires

Rédigé par Stéphane Fleury

Publié dans #Urbanisme

Publié le 19 Octobre 2011

ateliersdansehiphop.jpgLes vacances de la Toussaint approchent à grands pas. Pendant cette période le Centre de Danse du Galion propose pour les 8-12 ans des ateliers d'initiation à la danse Hip-Hop. Ils sont organisés mardi 25 et jeudi 27 octobre de 10h à 11h30 et animés par la danseuse et chorégraphe Mélanie Sulmona.

L'entrée est libre pour les danseurs déjà inscrits au Centre de Danse du Galion. Pour les autres personnes, la cotisation annuelle (de 8 à 20 euros) est demandée. Nous rappelons qu'elle donne accès à toutes les activités du Centre de Danse jusqu'en juin 2012, y-compris les cours.

Alors avis aux débutants et amateurs il est temps pour vous d'entrer dans la danse !

Renseignements et réservations pour les groupes au 01 48 68 80 65. Pour mémoire le Centre de Danse du Galion est situé galerie Surcouf.

Photo : Alain Bernuzeau

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Culture

Publié le 19 Octobre 2011

Fastcars.jpgLa voiture sera décidemment au centre de toutes les conversations aulnaysiennes en ce vendredi 21 octobre 2011. En effet, hasard du calendrier ou pas, tandis que l'association C.A.PA.DE SUD organise à 19h à la salle Dumont une réunion publique consacrée aux problématiques de circulation notamment dans la zone pavillonnaire du sud de la ville, la mairie tiendra parallèlement, exactement à la même heure en salle du conseil municipal, sa propre réunion consacrée au stationnement.

Dans la missive envoyée par le service de la démocratie locale il est question d'engager un processus de révision de la politique municipale en matière de stationnement en centre ville (stationnement payant sur voirie et stationnement au sein des parkings de la gare et du marché). Cette démarche d'ampleur vise à améliorer la qualité de vie des résidents, mais également à renforcer le dynamisme du commerce dans cette zone.

En pratique, la municipalité souhaite engager une simplification du zonage de stationnement payant, une modification des tarifs de stationnement actuels, mais également la création de tarifications préférentielles répondant aux différents usages en matière de stationnement.

Alors, circulation ou stationnement ? Il faudra choisir !

Stéphane Fleury

Voir les commentaires

Rédigé par Stéphane Fleury

Publié dans #Transports

Publié le 18 Octobre 2011

roseComme évoqué lors d'un précédent article, 2 306 habitants d'Aulnay-sous-Bois avaient fait le déplacement pour aller voter lors du premier tour des primaires du Parti Socialiste et du Parti Radical de Gauche.  Dimanche dernier, pour le second round, ils étaient cette fois-ci 2 655 ce qui représente un taux de participation de 6,18 % légèrement en hausse par rapport au scrutin précédent. De ce point de vue, cette évolution s'inscrit en ligne avec la tendance nationale. Sans grande surprise compte tenu de l'ampleur de l'appel au ralliement en faveur de François Hollande, c'est donc ce dernier qui l'a emporté y compris dans notre ville avec 52,56 % des voix contre 47,44 % en faveur de Martine Aubry.

Quoi qu'on en dise, cette démarche inédite des primaires "citoyennes" aura indéniablement réussi à  faire le "buzz" en alimentant abondamment l'actualité politique de ces dernières semaines. Concernant les hypothétiques enseignements locaux à tirer de ce scrutin j'ai lu sur un site voisin que Gérard Ségura, ayant soutenu la candidate malheureuse, pourrait considérer ce résultat comme un revers. C'est une interprétation aussi hasardeuse que ridicule. Ainsi, je rappelle qu'en 2007 l'actuel maire de la ville avait porté son choix sur Laurent Fabius, autre perdant des primaires, ce qui ne l'avait pas empêché un an plus tard de rafler la victoire aux municipales !

PrimairesPSSecondtour.jpg

Pour conclure on notera que les cinq candidats du Parti Socialiste et du Parti Radical de Gauche éconduits par ce mode opératoire ont au moins eu le mérite de tenter leur chance. Tout le monde ne peut pas en dire autant. A commencer par Jean-Louis Borloo du Parti Radical Valoisien qui, après s'être fait mousser pendant des mois dans les médias sur une hypothétique candidature aux présidentielles de 2012, s'est finalement dégonflé comme une baudruche bien avant la ligne de départ !

Comme quoi il ne suffit pas de faire deux phrases d'introduction avant un copier/coller de résultats pour s'improviser fin analyste politique ! Une manière de rappeler aux prétentieux qu'il est souvent préférable de balayer devant sa porte avant de donner des leçons au monde entier  !

Stéphane Fleury

Voir les commentaires

Rédigé par Stéphane Fleury

Publié dans #Démocratie de proximité

Publié le 18 Octobre 2011

stephanegatignon.jpgLa librairie Folies d'encre, située 41 boulevard de Strasbourg, recevra ce samedi 22 octobre à partir de 17h Stéphane Gatignon pour une discussion autour de son livre "Pour en finir avec les dealers". Le maire Europe Ecologie de Sevran avait on s'en souvient fait la une des journaux avant l'été en appelant à la constitution d'une force de type "casques bleus" pour régler dans sa ville les problèmes d'insécurité et de violence liés à la guerre des gangs. En outre, il avait pris position en faveur d'une légalisation du cannabis pour lutter contre le trafic. En attendant ce rendez-vous, vous pouvez prendre connaissance ci-dessous du quatrième de couverture de cet ouvrage coécrit avec Serge Supersac, ancien flic de terrain :

Aujourd'hui, en France, on tue pour quelques euros. Le marché du cannabis génère plusieurs milliards d'euros de chiffre d'affaires. L'argent facile, dans un monde en crise, attire des jeunes prêts à tuer... Comment en sommes-nous arrivés là ? Après trente années d'abandon du politique dans les banlieues, Stéphane Gatignon, maire de Sevran, et Serge Supersac, ancien flic de terrain, donnent les raisons de ce chaos. Rester dans la logique actuelle, c'est s'acheminer vers une véritable guerre des gangs. Pour en finir avec les dealers, il faut sortir de la prohibition. La délinquance surmédiatisée, les enjeux de santé publique et d'économie doivent inciter à agir avant qu'il ne soit trop tard.

 Source photo : encre folle, gazette de folies d'encre, octobre 2011

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Culture

Publié le 18 Octobre 2011

Le boxeur du CSL boxe d'Aulnay Sous Bois Mehdi Bouadla (23-4, 11 KO) est devenu une valeur sure de la boxe en France, la ténacité et la volonté sur le ring sont des qualités que lui reconnaissent les fans de boxe. NetBoxe a voulu faire le point avec Mehdi avant les grandes manœuvres de la saison 2011/2012 qui démarre dés ce vendredi à la salle Pierre Scohy. Au cours de cet entretien, le sympathique M.Bouadla se révèle être bien plus qu'un simple acteur de son sport, il en est devenu un observateur lucide et averti.

NB: Comment allez-vous ?
Très bien, je n’ai pas de pépins physiques particuliers à signaler, c’est nickel.

NB: Quand avez-vous repris l’entrainement ?
En fait je n’ai jamais vraiment arrêté. Une toute petite coupure après le combat face à Kessler, quatre ou cinq jours peut être. Je suis revenu à la salle vers la dizaine de Juin. Je tapais dans le sac, je faisais des jeux ; en fait je "vagabondais" à la salle. Je n’ai repris sérieusement en attaquent le dur que vers la mi-Juillet. Je vais boxer le brésilien Samir Dos Santos Barbosa, un bon adversaire qui a rencontré quelques uns des meilleurs mondiaux dont Hassan N'Dam ou Daniel Geale l'actuel détenteur de la ceinture IBF.

NB: Kessler, le nom est lâché. Si c’était à refaire ?
J’y retourne demain si on me le propose à nouveau, j’ajoute même : Les yeux fermés …mais la garde bien montée !

NBDans quels secteurs avez –vous senti une différence entre vous deux ?
Essentiellement dans la morphologie, attention je ne remets pas en cause la défaite, mais Kessler est un vrai poids super-moyen pour ne pas dire un mi-lourd, sa frappe n’en est que plus lourde. Lors du combat il me touche au premier round et là je me dis qu’il va falloir être très très vigilant, je fais ensuite le combat un peu dans le "gaz" suite à cette entame de match. Donc oui la morphologie a joué. Je ne sais pas quelles impressions vous ont laissé les images à la télévision, mais je vous assure que quand il est devant vous c’est un gaillard, très grand. De plus il devait avoisiner les quatre vingt kilos sur le ring. Malgré cela j’ai fait mon match, j’ai perdu donc il était meilleur.

NB: Quelles leçons tirer d’une telle aventure ?
D’abord nous avons vécu un moment extraordinaire dans un stade bondé…J’ai combattu contre un très grand champion, mais vous savez et ce n’est pas de la prétention; je pensais que je pouvais gagner. On monte toujours sur le ring avec cette volonté de vaincre, dans la boxe tout peut arriver. J’étais prêt physiquement et mentalement, raisonnablement confiant. Après c’est le combat, il frappe fort et il me touche mais je fais face et je le touche aussi. J’ai puisé de l’expérience là dedans et pas seulement sur le combat en lui-même mais aussi sur tout ce qui entoure un grand événement comme celui là. Un exemple: Nous étions logés dans un hôtel situé à une distance équivalent à peu prés à celle qui relie Pont Sainte Maxence à Paris, l’influx laissé dans les embouteillages lors de chaque déplacement fut considérable, le médecin qui nous impose à cinq heures du matin une visite pour trois fois rien, la bouffe, les coups de fil la nuit dans la chambre etc, etc… Tous ces petits trucs mis bout à bout les uns des autres nuisent à la sérénité . La prochaine fois nous le saurons.

NB: En revenez vous avec une confiance renforcée ?
Non quand même pas, je suis déjà allé en Allemagne affronter Golovkin, il m'a cassé une côte et j'ai perdu aux points, donc nous savons que je peux serrer les dents et faire face. Tout a été nouveau pour moi dans ce combat là: C'est la première fois que je vais au tapis et que je suis arrêté, c'est vraiment une sensation bizarre.

Aviez-vous déjà été en telle difficulté dans un autre combat?
Non, il m'a touché au premier round sur un uppercut, et j'ai aussitôt pensé qu'il faudrait bien monter les mains, ensuite il m'a touché à tous les rounds.

NB: Vous aussi, vous l'avez touché ...
Oui mais justement, s'il ne m'avait pas touché j'aurais peut être pu enchainer. Tout est lié, c'est la boxe. Enfin ce fut grandiose! Quand je suis arrivé dans ce stade, avec tout ce monde venu pour le combat vedette, l'ambiance etc...On en redemande des combats comme ça.

NB:Pensez vous que vous pouvez améliorer des choses pour rivaliser avec ce type d’adversaire ?
Bien sur, et en premier lieu l’agressivité.

Le présent maintenant ce sont les poids moyens, pourquoi?
Déjà parce qu'il y a plusieurs saisons que Nasser Lalaoui est persuadé que c'est ma vraie catégorie. Ma taille est celle d'un poids moyen, mon poids hors entrainement sans faire de gros sacrifices se situe aux alentours de 74/75 kg. En moyens il me faudra baisser ce poids que j’affiche hors périodes de combats pour avoir très peu à perdre pendant les préparations.

NB: Avec votre partenaire d'entrainement comment allez-vous vous répartir les objectifs?
Ah, Julien est champion de France. S'il va vers l’Europe, je peux aller dans une autre direction. Ne vous inquiétez pas, nous ne nous marcherons pas sur les pieds, le but c'est que chacun réussisse dans la voie qu'il se fixera. Ensuite s'il faut un jour que l'on s'affronte pour un grand titre et pour une belle bourse, hé bien pourquoi ne pas donner aux fans ce grand combat? Nous nous entendons très bien mais nous sommes aussi des professionnels.

NB: A la salle entre vous deux, ca se passe comment?
Bien. Indirectement il y a forcément une petite rivalité entre nous comme avec tous les autres avec les quels j'ai mis les gants: R.Jkitou, H.Kasperksi. Même si nous ne nous voulons pas de mal, quand on met les gants on a envie de démontrer à l'autre qu'on est là et bien là; c'est de bonne guerre et c'est partout pareil; dans toutes les salles. Nous nous apportons aussi mutuellement beaucoup, en fait c'est une saine émulation. Julien est quelqu'un qui frappe, je sais qu'en travaillant avec lui il me faudra lever les mains, ça me servira en combat. De mon coté j'avance, je suis physique, je mets la pression et du rythme, lui aussi en tirera du bénéfice de ce travail entre nous. On se pousse à donner le meilleur de nous mêmes, au final les mises de gants nous auront énormément apporté.

NB: Qui est le meilleur poids moyen français ?
Moi (rires)

NB: Quels objectifs allez vous vous fixer ?
Je ne sais pas encore. Je suis bête et discipliné (rires), je fais entièrement confiance à Nasser , ca nous a pas mal réussi jusqu'à maintenant, non? Je sais que jamais Nasser ne m'enverra dans une galère ou me proposera n'importe quoi. Quand il a des possibilités de combat à me proposer, nous en parlons et au final c'est moi qui décide.

NB: Avec le recul ne pensez vous pas que vous avez perdu gros avec le forfait de Sylvester ?
Carrément, j'avais fait des sacrifices énormes pour être au poids, j'avais des sensations terribles...Rapide, mes coups partaient comme jamais et il déclare forfait à une semaine prés. Depuis il perdu son titre et s'est fait battre pour l'Europe, j'aurais pu l'avoir ce titre IBF.

NB: Pouvez vous nous parler du possible grand combat qui serait prévu en 2012 ?
Je ne mets pas la charrue avant les bœufs, pour l'instant contentons nous de bien accrocher la charrue, de bien prendre nos marques et d’établir nos repéres en poids moyens. J'ai un combat le 22 Octobre chez moi à Aulnay Sous Bois pour une ceinture WBA internationale. Chaque chose en son temps, nous verrons ensuite.

NB: Mehdi, puis je vous demander votre avis sur le défi de Jean Marc Mormeck ?
C'est un gars qui se débrouille très bien, il fait admirablement son business. Jean Marc est un gars hyper gentil, il est originaire de Bobigny, il vient des quartiers et il a bien galéré. S'il en est là aujourd'hui il ne le doit qu'à lui même, il a fait son boulot en mi-lourds et en lourds-légers sans être aidé. Il a gagné des titres et aujourd'hui il va toucher son rêve: Faire un championnat du Monde des poids lourds. je lui tire mon chapeau et je souhaite sa victoire.

NB: Et la France de la boxe qui perd ou plutôt qui ne gagne plus: A.Chebah, N.Mohammedi etc, qu'en pensez vous ?
Ça ne m'étonne pas. Nous ne sommes plus capables d'organiser à domicile, tous les grands combats se jouant pour des titres se font à l'étranger. Prenez Ali Chebah, il a perdu mais c'est quand même grand ce qu'il a fait, il est allé au Canada, en Algérie puis aux États Unis, à chaque fois pendant un bout de temps. Personne ne l'a aidé, là il perd, blessure ou pas ce n'est pas le plus important. A croire que beaucoup souhaitaient le voir perdre pour lui reprocher ensuite ses choix, mais avait-il d'autres choix? Voilà la bonne question. Je peux juste vous dire que connaissant Ali Chebah, je suis sur qu'il aura donné le meilleur de lui même. Il est dur au mal, frappe et ne renonce jamais. J’admire une chose chez lui: sa décontraction ! Ali est d'un calme incroyable, il ne s'énerve jamais, vous lui en mettez plein la bouche et il revient de plus belle, je suis fan de ce caractère là.

NB: Quels conseils donneriez-vous à un jeune français qui désirerait passer pro ?
Ce serait d’abord une ou deux questions : "Vis tu encore chez tes parents ?" "Travailles-tu ?" Maintenant en France il est impératif d'être dégagé de certaines de ses contraintes pour réussir une grande carrière. Ne pas avoir de dépenses du quotidien à penser, ni le souci de faire vivre une famille avec un travail à assurer. Si ces conditions sont réunies et que le jeune est doué il faut y aller. Maintenant si tu n’as pas d’aide extérieure pour tous les soucis du quotidien, tu ne pourras pas être un vrai professionnel. Vous voyez j’ai vingt neuf ans, démarrer aujourd’hui une carrière pro ce serait impossible pour moi. Comment pourrais je faire ce que je faisais au début : Des footings à cinq heures du matin et tout ce qui va avec et cumuler un emploi ? Voilà aussi où se situe l’une des plus grandes différences entre Kessler et nous, lui il pense boxe et vit de la boxe à 100%. Matin, midi et soir avec des moyens considérables.

NB: Vous aviez des rêves de gloire au travers de la boxe ?
Non jamais, car cela nous paraissait inaccessible je vais vous raconter une anecdote : Avec mon pote Halim (entraineur au CSL boxe Aulnay Sous Bois) quand nous étions plus jeunes à 16/17 ans, nous regardions boxer Morrade Hakkar. Un boxeur à l’ancienne, on consultait les classements, Morrade était un géant et j’ai boxé ce gars là, il était en fin de carrière certes mais jamais je n’aurais imagine cela possible. Je buvais les paroles des gens avec un rideau devant les yeux, champion de France me paraissait déjà être un truc énorme. Plus tard en 2004 j’ai vu Morade Hakkar dans le coin de son frère Belatti quand il a boxéJean Louis Mandengue , je me disais au vu de sa tête cabossée que c’était vraiment un sacré client et je l’ai boxé en 2009.

NB: A votre avis pourra t-on encore avoir un jour un champion du Monde en France ?
En l’état actuel des choses, non. En France nous sommes bien mais en sport nous sommes zéro. La mentalité c’est : "Fais ce que tu as à faire, deviens quelqu’un, ensuite on parlera de toi". Pour t’aider à monter par contre rien. On te dit aussi : "fais ton combat, si tu perds ce ne sera pas grave, si tu gagnes tu seras le boxeur français qui..." Avant mon match contre Sylvester on m’a appelé de partout : "Depuis J.C.Bouttier personne n’a plus fait un championnat du monde des poids moyens etc, etc " Le combat a été annulé, plus de nouvelles. C’est cela le traitement de la boxe en France, on s’intéresse à toi quand tu vas faire un championnat du Monde et c’est tout; autrement le reste du temps tu n’existes pas.

NB: Auriez-vous des idées à soumettre ?
Oui surtout une. Que les boxeurs pros français se concertent un peu plus, par exemple que nous abordions le thème des bouses entre nous. Untel va boxer en Ukraine ? Soit, mais pour combien ? Dans quelles conditions ? Mohammedi est allé boxer en Ukraine dans un vrai taudis, il avait un hôtel pourri à je ne sais combien de kms. Nous à Aulnay quand nous recevons des rivaux ils sont au Novotel dans des chambres à 60 Euros la nuit (ils font un prix sinon c’est 90 Euros) repas, matin midi et soir, mais Nasser n’accepterait pas de loger les gars dans des taudis comme certains boxeurs français en ont connus. Donc oui une charte entre boxeurs français serait la bienvenue. Par exemple un collègue va boxer dans un endroit où je suis déjà allé et où les conditions étaient pourries, je l’avertis et ainsi de suite. Idem pour les bourses. L’administratif aussi, c’est une calamité. Il faut une autorisation pour tout, voire une autorisation pour l’autorisation. Nous nous sommes boxeurs, une fois l’entrainement fini, je ne pense plus à la boxe. Mon entraineur Nasser Lalaoui, lui vous pouvez l’appeler à 1 heure du matin, il est encore en train de bosser, à chercher un billet d’avion pour un boxeur, à tenter de résoudre encore et encore des problèmes. Voilà avec quoi il faut en finir.

NB: Mehdi je vous remercie chaleureusement pour cet entretien, Auriez vous un petit mot mot de conclusion pour nos amis de NetBoxe ?
Un grand merci à vous. Vous nous donnez la parole et relatez nos actualités, nous avons besoin de vous. Je fais un petit clin d’œil à Kamel que je vois moins souvent maintenant (rires). Je vous donne rendez vous à tous autour d’un ring.
Source : Michel Beuville le 16 octobre 2011 pour http://www.netboxe.com

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Soyons sport.

Publié le 17 Octobre 2011

Vous trouverez ci-dessous un cliché étonnant pris ce dimanche par un fidèle lecteur d'Aulnaylibre ! que nous remercions chaleureusement au passage. Comme vous pouvez le constater, au milieu des arbres se profilent à l'horizon les grands ensembles si caractéristiques du nord de la ville.

ArbresBatiments.JPG

Si Steinbeck avait vécu quelques temps dans notre commune peut-être aurait-il écrit des arbres et des hommes en hommage aux quatre tilleuls tombés sous les coups de hache d'un urbanisme féroce. De sa plume seraient alors plus tard sortis des souris et des hommes tant nous semblons parfois si minuscules au milieu des bâtiments immenses.  

Plus récemment encore, de sa folie d'encre auraient certainement jailli les raisins de la colère comme le symbole de ces habitants qui, face à des élus sourds et aveugles,  se mettent en mouvement  et crient pour se faire voir et entendre... Tellement de lignes d'écriture exprimant cette évidence oubliée sait-on jamais : nos villes n'ont peut-être jamais eu autant besoin d'humanité et de nature...        

Voir les commentaires

Rédigé par Stéphane Fleury

Publié dans #Environnement

Publié le 17 Octobre 2011

aulnayhandball.jpgSamedi soir les féminines de l'Aulnay Handball se sont imposées à Epernay 28-21 lors de la quatrième journée du championnat de Nationale 2. Elles occupent actuellement la cinquième place du classement (qui comporte 12 équipes) à 4 points de Dreux l'actuel leader.

Prochain match à domicile contre Lisieux le 6 novembre à 16h au gymnase Paul Emile Victor situé 2 rue du Moulin de la Ville. En attendant voici le récit du match concocté par l'Union Champagne Ardenne Picardie... Comme si vous y étiez !

Pour sa dernière apparition sous le maillot sparnacien, Emilie Boivin espérait meilleure sortie. Jamais ses partenaires n'ont semblé en mesure de faire douter un Aulnay-sous-Bois conquérant.

La partie débutait sur un rythme effréné. Déterminées comme l'avait annoncé Léa Condette avant l'heure, les filles de Gérald Renard posaient les deux premières banderilles avant de se faire reprendre en butant trop souvent sur une défense centrale qui faisait bloc (3-3, 10e).  

Aulnay finit sans gardienne

Aulnay-sous-Bois connaissait alors cinq minutes d'état de grâce qui laissaient sur place des Sparnaciennes déboussolées (9-3, 15e). Boivin réalisait les parades nécessaires sur les tirs en suspension mais ne pouvait rien faire sur les tentatives lointaines que multipliaient les Franciliennes. L'écart de six point subsistait toujours à la mi-temps. La pilule était difficile à digérer… D'autant que les choses ne s'arrangeaient pas à la reprise (19-11, 33e). Comme paralysées, les locales multipliaient les fautes de main et gâchaient ainsi grand nombre de leurs attaques placées.

Le score ne pouvait qu'enfler (24-14, 42e). A dix minutes de la fin, un mince espoir subsistait avec l'exclusion temporaire de la seule gardienne de métier aulnaysienne. Lacour, joueuse de champ, stoppait pourtant net le penalty de Tournant. Epernay faisait ensuite trembler deux fois de suite les poteaux. Il n'y avait décidément rien à faire. Quand ça ne veut pas, ça ne veut pas...

EPERNAY. - Aulnay-sous-Bois bat Epernay 28-21 (17-11). 100 spectateurs. Arbitres : MM. Skir et Safa.
EPERNAY : Boivin (12 arrêts en 50'), Szymeczko (12 arrêts en 10') ; Marchal 6, Condette 1, Claude 2, Crépeaux 4 dont 2 penalties, Lapied, Vion 5, Meugin 1, Tournant, Dessaint, Pinto 2.
AULNAY-SOUS-BOIS : Vornieres (13 arrêts en 57'), Lacour 4 buts puis 2 arrêts dont 1 penalty en 3'; Martin 4, Rose, Bensouna 9, Natchez, Do Reis 1, Sow 1, Sawadogo 3, Bouchez 2, Coucourde 2, Kouzo 2.

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Soyons sport.

Publié le 17 Octobre 2011

titanic.jpgA en croire les résultats du questionnaire des assises de la ville (ici), les habitants d'Aulnay-sous-Bois plébiscitaient la qualité des services municipaux avec 70 % de très ou plutôt satisfaits. De quoi réjouir tout le monde. Toutefois, il semblerait qu'il existe un fossé entre cette impression ressentie à l'extérieur et  l'ambiance en interne qui apparait beaucoup moins sereine. En effet, le syndicat force ouvrière du personnel communal distribuait ce matin un tract à l'imagerie que l'on croirait tout droit tirée du naufrage du Titanic : "le bateau coule mais, que fait le Capitaine ?"

Les gestionnaires RH entament ainsi aujourd'hui leur premier jour de grève. Le malaise semble profond et les mots employés sans équivoque : impossibilité de dialoguer avec une hiérarchie qui préfère le cloisonnement, état d'urgence, souffrance, s'en sortir ou défaillir, la situation est telle qu'un recours à une grève illimitée est même envisagé. Nous suivrons bien entendu l'évolution du mouvement en cours avec une attention toute particulière.

Le tract FO est téléchargeable .

Stéphane Fleury

Voir les commentaires

Rédigé par Stéphane Fleury

Publié dans #Liberté

Publié le 17 Octobre 2011

festnoz.jpgDegemer mat !

En 2011, l'Amicale Bretonne d'Aulnay-sous-Bois et Alentours fête ses 20 ans. Elle vous convie à son fest-noz annuel sur parquet samedi 12 novembre 2011 à 20h30 salle Chanteloup, 4 avenue Nonneville.

Au programme : initiation aux danses bretonnes à 19h. Mais aussi galettes, crêpes, pâtisseries et bar breton. L'animation musicale sera assurée par le Bour-Bodros Quintet, les Gallochants, Dreolan sans oublier Lestic - Cabedoce Sonneurs.

L'entrée est fixée à 9 euros. Gratuit pour les enfants de moins de 12 ans. Renseignements au 01 48 69 26 59 ou au 06 86 53 47 00. Adresse mail de contact : amicale-bretonne-aulnay@orange.fr

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Fêtes et Cérémonies

Publié le 16 Octobre 2011

Voici le quatrième et dernier extrait du prochain album de Sefyu Oui je le suis disponible demain dans les bacs. Il s'intitule Mr Molotov...

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #La Chanson du dimanche

Publié le 16 Octobre 2011

Aulnay19002000.JPGIl était une fois... Aulnay-sous-Bois... Depuis 1872, alors que notre commune était encore un village composé de 687 habitants, jusqu'en 1999 où la ville atteint la barre des 80 000 aulnaysiens, c'est à un véritable voyage dans le temps auquel nous invite le Cercle Archéologique et Historique de la Région d'Aulnay (C.A.H.R.A) à travers l'exposition "Aulnay 1900-2000 du village à la ville".

Photos, cartes postales, tableaux, plans, le tout  agrémenté de textes explicatifs d'une clarté limpide, Aulnay-sous-Bois s'esquisse, se construit devant nos yeux comme autant de pages d'Histoire qui défilent. Il ne vous reste plus qu'aujourd'hui de 13h30 à 18h30 pour vous rendre à l'Espace Gainville situé 22 rue de Sevran et profiter de ce moment magique ! Soyez curieux, vous ne le regretterez pas !  

VieuxPays19002000.JPG

Gare19002000 

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Culture

Publié le 15 Octobre 2011

lydialawrence.jpgEnvie de sortir à Aulnay-sous-Bois ce soir ? Il n'est pas trop tard ! Puisque la discothèque 97 Evasion située 107 Galerie Surcouf (7 rue Edgar Degas si vous utilisez un GPS) reçoit Lydia Lawrence pour un cocktail de presse. Rodrigue Gobalsamy, François Harpon, Jocelyne Varane, Christian Osseux, Marlène Potiron, Pimba Brothers et Nestor Azerot seront également de la partie. L'entrée est fixée à 15 euros et seulement 10 euros pour les femmes avant minuit.  

source : http://www.97evasion.com/

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Fêtes et Cérémonies

Publié le 15 Octobre 2011

foiregastronomiqueL'association des commerçants des Vitrines d'Aulnay tient ce week-end sa 37e Foire gastronomique et des métiers d'art. Durant toute la journée, boulevard de Strasbourg et route de Bondy, une quarantaine d'exposants vont proposer des mets et spécialités des différentes régions françaises.

Source : le Parisien du samedi 15 octobre 2011. Photo : aulnay-sous-bois.fr

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Fêtes et Cérémonies

Publié le 14 Octobre 2011

Non mais n'est-il pas beau mon nouveau RER B ???!!!

RERBAVANT.JPG

RERBAPRES.JPG

Voir les commentaires

Rédigé par Stéphane Fleury

Publié dans #Transports

Publié le 14 Octobre 2011

danseorientale.jpgPour découvrir la danse orientale, pour se remettre à niveau ou bien encore pour optimiser votre style ! Voici plusieurs bonnes raisons de venir au stage tous niveaux de danse orientale avec Beelinda 4 Styles ! Pour cela rendez-vous ce dimanche 16 octobre de 16h10 à 18h10 à la salle Vercindanse située 78 avenue Vercingétorix à Aulnay-sous-Bois. Préinscription uniquement sur orientdanse@yahoo.fr

A quoi sert un stage ?

Vous êtes nombreuses à ne pas pouvoir prendre de cours de danse orientale en semaine faute de temps. Alors pour celles qui souhaitent se perfectionner ou juste passer un bon moment plein d'énergies constructives, ces stages restent la meilleure solution pour découvrir une activité ou se perfectionner. L'orient danse ce sont 16 ans d'enseignement sérieux avec des tarifs accessibles à tous. Alors osez entrer dans la danse !

Voici le programme :

Techniques générales et combinaisons des danses orientales.

4 styles différents : Accordéon / Drum solo / Sharki / Baladi

16h10 technique. 18h10 mise en pratique. (Sans chorégraphie)

Tarif : 30€ - Adhérent : 25€

 

Vous pouvez retrouver Beelinda sur son site internet ici.

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Culture

Publié le 14 Octobre 2011

La toujours très dynamique association C.A.PA.DE SUD (Comité Aulnaysien de PArticipation DEmocratique - Quartiers SUD) nous annonce la tenue d'une réunion publique le vendredi 21 octobre 2011 à la salle Dumont (à proximité de la gare RER côté place du général de Gaulle). Le thème en est la circulation et ses nuisances, principalement dans les quartiers pavillonnaires. "Y'a-t-il une fatalité à ce que nos rues communales supportent une circulation comme des départementales ?" L'association pense que non et invite la population à venir s'exprimer sur une qualité de vie gâchée par une nuisance insupportable. Elle appelle à une co-élaboration réunissant élus et habitants autour d'un futur plan de circulation...

plancirculation.jpg

 Vous trouverez ci-dessous une lettre de C.A.PA.DE SUD expliquant en détail le sens de sa démarche...

                                                                                                                                                        Octobre 2011

Madame, Monsieur,

La qualité de vie de nos quartiers, principalement pavillonnaires, est très affectée par la nuisance occasionnée par un trafic concentré sur des axes dont vous êtes malheureusement riverains.

De surcroît, une partie importante de ce trafic est constituée de circulation de transit (Poids lourds et voitures légères) que la collectivité n’a pas su maintenir sur les axes de contournement constitués de départementales et de nationales.

Un objectif pourrait être de faire valoir une diminution de la valeur patrimoniale et donc de la  valeur locative des habitations bordant des rues sacrifiées. Cette situation, parfaitement identifiée par une société immobilière nationale, pouvant donner droit à une diminution de la Taxe d’Habitation conduirait à entériner la circulation actuelle, ce que nous ne voulons pas.

Une partie des efforts que nous avons menés à Capade-Sud, a conduit la municipalité à accepter de faire réaliser des études dont nous espérons beaucoup, à condition que les objectifs que nous avons arrêtés soient pris en considération. C’est à cette seule condition qu’ensuite nous verrons des travaux se réaliser dans le sens souhaité.

Déjà, on nous conteste que la circulation de transit soit le fléau principal et qu’il n’est pas bien naturel d’éradiquer ce surplus de trafic.

Afin d’obtenir entière satisfaction de la municipalité et ce conformément à ses promesses électorales de 2008, nous essayons d’obtenir 1 000 signatures des riverains que vous êtes pour que soit inscrite à l’ordre du jour d’un Conseil Municipal la problématique de la circulation d’Aulnay Sud.

Ce problème est principalement dû à l’augmentation du parc automobile, au manque d’attractivité du transport en commun et surtout dans le futur très proche, à l’accroissement de l’urbanisation dont on est loin d’avoir mesuré toutes les conséquences.

De plus, l’arrivée du 7ème collège pour lequel il est prévu en 2014 d’héberger 1 400 élèves au lieu de 1100, est très révélateur et nécessite une réflexion commune avec tout le tissu associatif.

Bien que les thématiques s’interpénètrent assurément (circulation, densification, commerces…), nous entendons rester concentrés sur le seul objet du présent courrier qui a pour but de :

  1. Recueillir votre soutien à notre démarche en signant la pétition que nous vous présenterons
  2. Vous inviter à une réunion publique le :

21 octobre, salle Dumont à 19 h

  1. Vous « voir » éventuellement rejoindre notre association, sachant que la cotisation de 10 euros sert presque exclusivement à la communication organisée pour faire connaître nos initiatives.

 

Il ne doit pas y avoir de fatalité à ce que soit concentrée définitivement une circulation aussi importante devant chez vous, nous avons assez de celles de l’autoroute et de la voie ferrée.

Nous nous battrons pour vous, mais plus difficilement sans vous .

Au plaisir de vous rencontrer pour un ultime échange qui doit peser sur votre AVENIR.

LE BUREAU 

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Transports

Publié le 13 Octobre 2011

En attendant la sortie prochaine du nouveau disque de Sefyu, Oui je le suis, prévue le lundi 17 octobre, égrenons ensemble les secondes qui nous séparent de ce moment en passant 5 minutes à la découverte du troisième extrait du futur album... Bonne écoute !

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Culture

Publié le 13 Octobre 2011

C'était le 24 septembre dernier au pied du Galion. Sous un soleil radieux, une trentaine de personnes ont pu participer à une balade urbaine dans le quartier de la Rose des vents. A l'instar de ce qui s'est déjà fait à Mitry-Ambourget par exemple,  l'objectif d'un tel processus est de réunir élus et habitants autour d'un parcours couvrant un secteur précis de la ville afin de mieux en comprendre l'histoire et l'évolution future. Cette fois-ci c'était au tour de la Rose des vents de passer sous les feux de la rampe. Un choix judicieux tant les transformations menées sous l'impulsion du plan de rénovation urbaine (PRU) sont spectaculaires.  

baladeurbainerosedesvents1.JPG

On pourra légitiment regretter l'absence notable des habitants comme si le lien entre eux et la ville de demain était quelque peu effiloché... Il faudrait d'ailleurs songer sérieusement à le retisser... Côté élus, en revanche, une délégation fournie était bien présente. Ainsi, Guy Challier, adjoint à l'urbanisme et au logement, Miguel Hernandez, en charge de la démocratie participative et de la politique de la ville, Raoul Mercier, conseiller municipal traitant des copropriétés et des plans de sauvegarde avaient fait le déplacement. Ils étaient accompagnés de quelques membres du Parti Radical, Florence Genet, Daniel Jacob et Jacques Chaussat sans doute encore à l'époque en précampagne pour l'investiture de Jean-Louis Borloo à la présidentielle 2012...     

Mais passons à la balade proprement dite en l'introduisant par quelques mots concernant le PRU, le Plan de Rénovation Urbaine. Ce processus a été initié en 2004 par le ministère de la Ville qui créé l'Agence Nationale de Rénovation Urbaine (ANRU) comme guichet unique servant d'impulsion à de vastes transformations urbaines. L'ambition est de restaurer en profondeur de larges périmètres d'un quartier. Au programme : réhabilitation de logements, résidentialisation des copropriétés pour une meilleure délimitation entre espace privé et public, destruction d'habitat ancien pour reconstruction en neuf avec le principe du un pour un, création de nouvelles voiries pour désenclaver...

baladeurbainerosedesvents2-copie-2.JPG

Le PRU prévoit aussi d'introduire du logement privé dans des secteurs qui en sont dépourvus avec en ligne de mire une meilleure mixité. Ainsi, vous l'aurez compris, le champ d'action du plan de rénovation urbaine est considérable. Pour Aulnay-sous-Bois, le PRU représente un investissement de 310 millions d'euros ce qui en fait l'un des plus importants de France. Si, comme l'a déploré Guy Challier , la cité Emmaüs (ou de l'Europe) a été malheureusement écartée pour le moment de ce processus de rénovation urbaine, le quartier de la Rose des Vents en bénéficie désormais pleinement et se transforme à vue d'œil...

Les changements en cours sonnent comme un pari, comme un espoir en une ville meilleure pour demain...

A suivre partie 2 : sous les Alizées jusqu'à Marco Polo...    

Stéphane Fleury, blogueur amateur de balade urbaine...

Voir les commentaires

Rédigé par Stéphane Fleury

Publié dans #Urbanisme

Publié le 13 Octobre 2011

Vous trouverez ci-dessous un article du journal le Parisien daté d'hier qui revient sur le mode de financement du Grand Paris Express. Si la fin des travaux n'est prévue qu'à l'horizon 2025, les ponctions fiscales sur les particuliers et les entreprises ont déjà commencé. Alors à l'occasion jetez donc un œil à vos avis d'imposition (taxe foncière et/ou d'habitation) et faites connaissance avec la taxe spéciale d'équipement (TSE) Grand Paris...

grandparisexpressLe Grand Paris est déjà une réalité... sur les feuilles d'impôt. Tous les propriétaires et les locataires d'Ile-de-France ne s'en sont pas encore aperçus en recevant depuis quelques semaines leurs avis d'imposition pour la taxe foncière et la taxe d'habitation. Et pourtant, la somme figurant à la case "Taxe spéciale d'équipement (TSE)" a fait un bond phénoménal par rapport à l'an dernier. Explication en tous petits caractères en bas à gauche de la feuille : "La taxe spéciale d'équipement comprend la TSE Grand Paris." La TSE, c'est ce que le législateur a trouvé de mieux pour financer la Société du Grand Paris, l'établissement qui doit réaliser le futur super métro Grand Paris Express, entre 2017 et 2025.

Ce mode de ponction n'est d'ailleurs ni nouveau ni spécifique à l'Ile-de-France, c'est le mode de financement traditionnel des établissements régionaux d'aménagement. La nouvelle taxe pèse sur l'ensemble des contribuables d'Ile-de-France, particuliers mais aussi entreprises, qui acquittent déjà les taxes foncières (bâti et non-bâti) et/ou la taxe d'habitation ainsi que la cotisation foncière des entreprises. Seuls ceux qui bénéficient d'une exemption de ces taxes locales y échappent. Bon an mal, elle doit rapporter quelque 117 M (1,7 milliard en quinze ans). Son mode de calcul est relativement simple : la TSE payable avec la taxe foncière représente 0,256% de la valeur locative de votre bien, tandis que la TSE Grand Paris incluse dans la taxe d'habitation équivaut à 0,244% de cette même valeur locative.

Environ 20€ par an pour un propriétaire occupant

TSE.jpgSi vous êtes locataire, vous ne paierez qu'une fois, mais si vous êtres propriétaire, la somme qui apparait sur votre dernier avis d'imposition pour la taxe foncière n'est qu'un premier acompte, les services fiscaux vont vous demander pratiquement autant avec la taxe d'habitation. "Ce sera moins de 20€ en moyenne (NDLR : par an) pour un ménage francilien s'acquittant des taxes foncières et d'habitation", prédisait en septembre 2009 le rapporteur du budget à l'Assemblée nationale, Gilles Carrez.

La réalité risque fort d'être beaucoup plus contrastée. "La valeur locative moyenne en Ile-de-France est de 4 600€", explique-t-on au ministère du Budget. Ce qui signifie, d'après nos calculs, qu'un propriétaire occupant moyen - si tant est que cela existe - devra s'acquitter d'environ 23€ par an et un locataire d'un peu moins de la moitié. Certains paieront moins, d'autres beaucoup plus, la TSE n'étant ni plafonnée ni d'ailleurs limitée dans le temps. Au ministère de la Ville, on met en avant les retombées "concrètes" de l'amélioration des transports pour les habitants et la valeur de leur bien. "Dans la période actuelle, indique de toute façon un bon connaisseur, il n'est pas question que la Société du Grand Paris vienne alourdir la dette de la France."

Les entreprises aussi

Les particuliers ne sont pas les seuls à mettre au pot du Grand Paris, les entreprises d'Ile-de-France sont elles aussi très sollicitées. Le taux de la redevance sur la création de bureau acquittée par les professionnels de l'immobilier d'entreprise a ainsi été revalorisée (+40%) et son zonage revu. Le surplus (la région table sur 70 M€ par an à terme, le ministère du Budget parle de 135 M€ en 2011) doit aller dans les caisses du conseil régional pour financer son plan de mobilisation pour les transports.

A ne pas confondre avec la taxe sur les bureaux, dont le taux a également augmenté de 40% et qui doit rapporter chaque année 200 M€ supplémentaires. Le surcroît de ressource abondera essentiellement le budget de la Société du Grand Paris, mais aussi l'ANRU (Agence de Rénovation Urbaine). Troisième nerf de la guerre du Grand Paris, le versement transports, acquitté par les entreprises de plus de 9 salariés. Un nouveau zonage doit rapporter 100 M€ supplémentaires par an au bénéfice du Stif, l'autorité organisatrice des transports en Ile-de-France. Le patronat et les chambres de commerce ont beau être très favorables au Grand Paris, la pilule a parfois du mal à passer dans les entreprises. Pour éviter l'effet coup de massue, le législateur a d'ailleurs dû consentir à étaler les hausses.

Source : Jean-Pierre Vialle. Le Parisien du mercredi 12 octobre 2011    

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Taxes

Publié le 13 Octobre 2011

Daronz.jpgLe collectif Daronz sera en concert ce vendredi au Cap, la scène des musiques actuelles. Il se compose de quatre musiciens : Arnaud Vernet, D' de Kabal, Franco Mannara et Karim Ammour. Venus d'univers différents, du rock ou du hip-hop et ayant tous au cours de leur parcours artistique exploré la voix comme un instrument aux possibilités multiples (parlée-chantée, éructée, rythmée, chantée...), les quatre musiciens entament ici un véritable travail de réorchestration de standards de rap français made in 90's.

Au menu : MC Solaar (Bouge de là), IAM (Je danse le Mia), Assassin (La Formule secrète), Lunatic (Pas l'temps pour les regrets), ou encore du Saïan Supa Crew (Angela).

Vendredi 14 octobre à 20h30, au Cap, 56 rue Auguste Renoir à Aulnay-sous-Bois. Tél 01.48.66.96.55 Tarif : 5 €, 8 €, 10 €.

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Culture

Publié le 12 Octobre 2011

vide-greniers.jpgLe site brocabrac.fr, spécialisé dans les brocantes et autres déballages, annonce la tenue d'un vide grenier ce dimanche 16 octobre 2011. Il est l'œuvre de la très active association Just-Ado-It qui s'est distinguée à maintes reprises dans notre ville par l'organisation de multiples bourses aux livres, articles de sports, jeux, jouets et décorations de Noël...

Il se déroulera Place Camélinat (entre la rue d'Alsace et l'avenue Louis Barrault) et sur l'avenue de la République (entre la rue des Ecoles et la sortie de la Clinique). Il est ouvert aux particuliers et 100 à 200 exposants sont attendus.

Ceci étant dit ouvrez l'œil et le bon  car certains blogueurs locaux pourraient profiter de l'occasion pour tenter de refiler leurs vieux articles périmés...

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Fêtes et Cérémonies

Publié le 12 Octobre 2011

Masterclasscdddg.jpgLe toujours très actif Centre de Danse du Galion d'Aulnay-sous-Bois organise des Masterclass jeudi 13 et vendredi 14 octobre de 10h à 13h avec le chorégraphe, danseur et pédagogue Olivier Lefrançois. Au menu : la perception comme outil de création...

Depuis 10 ans, Olivier Lefrançois utilise "l'Analyse fonctionnelle du corps dans le mouvement dansé" (AFCMD) dans son travail d'assistant, de metteur en scène et de chorégraphe. L'idée du Masterclass est de donner des outils qui permettent de libérer l'interprète de ses habitudes (coordinations), d'affiner les recherches chorégraphiques autour de la conscience de ce qui se joue dans le corps pour construire une esthétique.

 

Pendant ces deux jours, les danseurs verront aussi comment construire les coordinations de mouvement à partir d'une conscience proprioceptive (perceptions internes) et extéroceptive (perceptions externes). Le Masterclass est essentiellement tourné vers la pratique, le travail concret sur le plateau : chaque chorégraphe/danseur est invité à présenter un extrait de sa pièce et à expliquer ses intentions. Sur la base de cette proposition, nous discuterons des modifications, des améliorations que le regard d'Olivier Lefrançois et ses outils permettront de développer.

Jeudi 13 et vendredi 14 octobre 2011 de 10h à 13h au Centre de Danse du Galion galerie Surcouf. Pour les danseurs professionnels. Infos et réservations : anais_nguyen.cdg@orange.fr. Tél : 01.48.68.80.65

 

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Culture

Publié le 12 Octobre 2011

Vous trouverez ci-dessous un article du Parisien daté d'aujourd'hui relatant comment la mairie a accepté de revoir sa copie concernant le projet d'aménagement de l'ancien centre des impôts avenue de la Croix-Blanche. Pour celles et ceux qui ont essuyé les plâtres en réclamant à cor et à cris ( ou même parfois  à corps et à cris !) un urbanisme concerté, cette évolution aussi spectaculaire qu'inattendue sonne comme un véritable espoir... qui ne demande qu'à être concrétisé dans les faits...

Stéphane Fleury   

croixblanchescenario2aC'est une sacrée avancée pour l'Association de défense du quartier Croix-Blanche à Aulnay-sous-Bois. Ses représentants ont été reçus samedi dernier par le maire (PS) Gérard Ségura. Ils avaient apporté les 1 200 signatures recueillies dans le quartier contre un projet de construction de logements jugé démesuré. Ils en sont repartis avec une promesse : le projet va être revu et corrigé et prendre en compte leur avis.

La mobilisation durait depuis plusieurs mois dans ce secteur pavillonnaire du sud de la ville. A l'origine de la grogne, la construction envisagée de 45 à 65 logements (dont environ 30 % de logements sociaux), sur le terrain de l'ancien hôtel des impôts, avenue de la Croix-Blanche. L'association s'est alors constituée avec des militants de droite et de gauche, ralliant de nombreux soutiens.

C'est n'est pas la première fois qu'un projet d'urbanisme suscite le mécontentement des habitants dans la ville. Dans d'autres quartiers, comme la cité Arc en ciel, la mobilisation n'a pas permis d'instaurer un dialogue avec la municipalité. Cette fois, il semble que le climat se soit singulièrement radouci.

Les riverains seront consultés

nonprojetcroixblancheSamedi dernier, au terme d'une heure trente de discussion, l'association et le maire ont trouvé un terrain d'entente. "On va attendre le résultat de sondages du sous-sol, qui permettront de dire si on peut aménager des parkings souterrains, indique-t-on au cabinet du maire. Puis on va travailler avec l'association, puis sans doute le conseil de quartier, sur un nouveau projet. On n'exclut pas de faire appel à un architecte qui participe à la réflexion."  Un espace de la mairie annexe du quartier pourrait être dédié aux réunions de travail et à la présentation d'une maquette...

De son côté l'association reste ferme sur ses exigences : "Un respect de l'environnement du quartier, une hauteur maximale des bâtiments de 11 m et enfin la construction maximale de 30 logements de qualité, avec des espaces verts et un nombre suffisant de places de parking, soit 2 par logements, afin d'éviter tout encombrement des rues."

Source : Gwenael Bourdon Le Parisien le mercredi 12 octobre 2011.

Voir les commentaires

Rédigé par Stéphane Fleury

Publié dans #Urbanisme