Publié le 27 Décembre 2011

legrandbain.JPG

Il y a une tradition normande qui consiste à prendre un bain de mer à Noël et pour fêter la nouvelle année. Quels que soient le temps et la température. Les plus fervents vont même jusqu'à se baigner chaque jour de l'année. C'est bon pour la santé parait-il.

En ce 25 décembre donc, malgré le soleil, la température de l'air s'affiche à 10°C et celle de l'eau à 8°C. Pas le moment de réfléchir il suffit de se lancer. Le vrai visage de l'homme ne se révèle-t-il pas quand les conditions paraissent hostiles ?  

Une dernière pensée pour Montaigne qui écrivait "n'est barbare que ce qui n'entre pas dans notre usage", une profonde inspiration et c'est parti ! Finalement ce n'est pas si compliqué. Pour se lancer dans le grand bain il faut juste se jeter à l'eau...

Aulnaylibre !, blog itinérant

Voir les commentaires

Rédigé par Stéphane Fleury

Publié dans #Humeur

Publié le 27 Décembre 2011

2012.jpgComment voyez-vous l'année 2012 ? C'est ce que le journal Ouest-France a demandé à Elie Cohen, professeur à Sciences politiques, directeur de recherche au CNRS et économiste de renom. De son point de vue, les effets de la crise vont s'amplifier...

A l'aube de 2012, quelles sont les perspectives pour l'économie française ?

L'affaiblissement du soutien de l'Etat, la politique de réduction des déficits, la montée du chômage, la baisse de la consommation, l'installation de la crise financière, les difficultés à financer les entreprises et les ménages : tout ceci créé un climat parfait pour l'entrée en récession.

Quelles sont les conséquences dans notre vie quotidienne ?

Pour ceux d'entre nous qui sont salariés, qui ont un emploi fixe, les effets de la crise ne se font pas encore sentir, mais ils vont s'amplifier. Le 7 mai, après les élections présidentielles, il faudra bien décider de mettre en place un vrai plan de rigueur pour réduire le déficit structurel de la France. Pour l'heure, il atteint 90 milliards d'euros, l'objectif est d'aller à zéro.

Les mesures annoncées par l'actuel gouvernement ne sont-elles pas suffisantes ?

Les plans de rigueur d'aujourd'hui, c'est de la plaisanterie. On a gratté trois milliards par ci, six milliards par là. Toutes les décisions structurelles ont été reportées à plus tard. La Révision générale des politiques publiques (RGPP) annoncée en 2007 pour réduire et améliorer les dépenses publiques, c'est de la cosmétique ! Et si rien ne s'arrange, l'Etat devra revoir les salaires de ses agents.

La vraie rigueur pour vous c'est quoi ?

Ce sera quand l'Etat réduira les dépenses publiques de manière significative et fera une réforme fiscale équitable qui ne tue pas l'activité économique. Il faut, enfin, trouver un frein à la dérive des dépenses au niveau des collectivités territoriales. Il faut aussi s'attaquer à la réforme du régime des retraites, au déficit structurel de l'assurance maladie. Quel homme politique aura le courage de le faire ?

La croissance peut-elle ainsi repartir ?

Il est certain que nous ne ferons pas 1 % de croissance, mais ferons-nous, comme le dit l'OCDE, entre 0,3 et 0,5 % ou moins ? Nous ne le savons pas encore.

La situation pourrait encore s'aggraver ?

Oui, si l'euro éclate, ce sera un cataclysme mondial. Les dirigeants le savent, mais l'accident est possible. Pour l'heure la ligne adoptée par Angela Merkel et Nicolas Sarkozy nous engage dans une impasse. Si elle se fonde uniquement sur des contraintes d'austérité budgétaire, c'est l'austérité pour l'Europe pour les dix prochaines années.

Comment agir pour relancer l'activité ?

Il faut compléter ce traité par deux autres volets : la mutualisation de la dette grâce à l'intervention de la Banque centrale européenne et le soutien par l'investissement. Si l'Europe veut montrer qu'elle est solidaire, les pays d'Europe du Nord, dont la situation est correcte, doivent stimuler l'activité, et ceux du Sud doivent maîtriser leurs finances publiques. En Allemagne, le Parti social-démocrate (SPD) s'est engagé en ce sens. Lors des prochaines échéances politiques prévues en France et en Allemagne, les citoyens manifesteront leur volonté.

Source : Frédérique Jourdaa. Ouest-France du lundi 26 décembre 2011

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #En route vers 2012 !

Publié le 27 Décembre 2011

reseaubiblioSi vous n'avez pas encore emmené vos enfants, c'est le moment. L'exposition "Tout petit tu lis", organisé dans le cadre du salon Croque-Livre fermera samedi soir à Aulnay-sous-Bois son livre de belles histoires en forme de jeu de l'oie grandeur nature : deux gros dés, un parcours de jeu sur un tapis géant, un wagon de tramway rempli de livres, et voilà les joueurs lancés pour une partie de jeu-découverte, chaque case recelant une histoire à découvrir, dessinée par l'auteur et illustrateur Benoît Jacques.

Jusqu'à samedi à la bibliothèque Elsa Triolet, rue Henri Matisse. Entrée libre aujourd'hui et vendredi de 14h à 19h, demain de 10h à 12h30 et de 13h30 à 18h. Samedi de 10h à 12h30 et de 13h30 à 17h30.

Source : le Parisien du mardi 27 décembre 2011

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Jouons un peu

Publié le 26 Décembre 2011

Pour les habitants d'une tour d'Aulnay, Noël a débuté hier matin avec des sirènes de pompiers. Peu après 10 heures, les secours ont été appelés dans un immeuble de 11 étages de la rue des Lilas pour une forte odeur de gaz ou d'ammoniaque dans la cage d'escalier. Par crainte d'une explosion, pas moins de 50 pompiers et 13 engins d'intervention - dont un véhicule de reconnaissance chimique - rejoints par deux ambulances de la Croix-Rouge et de la Protection civile, sont intervenus. Soixante personnes ont été évacuées, le temps pour les secours de ventiler le bâtiment et s'assurer que tout risque était écarté. Les riverains ont pu regagner leur logement à 12h20.

Source : Le Parisien du lundi 26 décembre 2011

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Santé

Publié le 26 Décembre 2011

hopitalballanger.jpgLa modernisation de l'hôpital Robert Ballanger ira-t-elle à son terme ? La question a été posée avec inquiétude il y a quelques jours, lors du dernier conseil municipal de Tremblay-En-France. Les élus y ont adopté un vœu demandant à l'Etat d'accorder la subvention de 18 millions d'euros nécessaire à la deuxième phase de travaux engagée par le centre hospitalier intercommunal (Aulnay-Villepinte).

Depuis 2008, l'établissement a en effet engagé un programme de modernisation d'un coût total de 150 millions d'euros, pour lequel il a déjà obtenu une aide de 33 millions d'euros, notamment destinée à la construction d'un pôle femme-enfant. Dans un contexte d'économies budgétaires, le financement de la seconde phase semble remis en cause.

Début décembre, le directeur de l'agence régionale de la santé, Claude Evin, écrivait à François Asensi, député-maire (Front de Gauche) de Tremblay et président du conseil d'administration de l'hôpital. Claude Evin confirmait ne pouvoir donner "aucune garantie", n'ayant connaissance ni du calendrier ni des critères d'attribution des crédits pour cette deuxième tranche du plan national Hôpital 2012.

Source information et photo : G.B. Le Parisien du lundi 26 décembre 2012

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Santé

Publié le 26 Décembre 2011

olympia.jpgFariza, une jeune Aulnaysienne, a envoyé un petit message à la rédaction d'Aulnaylibre ! pour lui faire part d'un projet musical auquel elle participe. Au mois de juin dernier, elle a en effet pris part à un casting au centre commercial de Rosny-sous-Bois qui permet au gagnant de chanter sur la scène  prestigieuse de l'Olympia avec la troupe Chorus Life.   

Fariza fait partie des dix gagnants qui auront l'honneur de chanter aujourd'hui dans la salle parisienne de renom. Nous lui adressons un coucou amical et la félicitons par la même occasion.

En outre, vous trouverez ci-dessous quelques mots sur l'histoire de la troupe Chorus Life.

Chorus Life, une troupe hors norme

L'histoire commence en 1994. François ROURE passionné par le chant et l'enseignement entreprend d'apprendre à chanter à une dizaine de personnes de son quartier. C'est en participant à une émission de Télévision sur France 3 qu'il est remarqué par un chanteur de l'Opéra de Paris, Monsieur Robert GEAY. Du jour au lendemain, il intègre une grande structure réunissant de nombreux artistes et dirige 7 chorales en région parisienne en tant que professionnel.

 

En septembre 2001, alors que les chorales prennent un essor considérable avec 280 choristes inscrits, François réel autodidacte saisit l'opportunité de participer à l'émission Star Academy 1 pour se perfectionner. Après une tournée musicale exceptionnelle de 5 mois aux côtés des plus grands professionnels (équipe de Glem, Gérard LOUVIN, Pascal GUILLAUME ...), le professeur reprend ses fonctions et apporte grâce à son expérience personnelle au sein de la Star Ac, une exceptionnelle évolution artistique à ses élèves de Chorus Life. C'est la création de 17 chorales soit 550 choristes.

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Fêtes et Cérémonies

Publié le 24 Décembre 2011

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Fêtes et Cérémonies

Publié le 23 Décembre 2011

quartierdevie1.JPG

L'Espace Gainville abrite actuellement et ce jusqu'au 22 janvier 2012 une exposition intitulée "Quartiers de vie Regards d'Aulnaysiens". Dans le même esprit que celle réalisée l'été dernier (voir article ici) elle propose des clichés du photographe David Cousin-Marsy et des habitants des quartiers nord d'Aulnay-sous-Bois. Comme vous le verrez en vous rendant là-bas, bien plus que des images ce sont de véritables instantanés de vie capturés dans les quartiers qui s'animent devant les yeux. Nous en avons sélectionné quelques uns et vous recommandons chaudement la visite.

quartierdevie2.JPG

Espace Gainville, 22 rue de Sevran à Aulnay-sous-Bois. Entrée libre du mardi au dimanche de 13h30 à 18h30 sauf les 25 décembre 2011 et 1er janvier 2012. Renseignements au 01 48 79 65 26.   

quartierdevie3.JPG

 quartierdevie4

Voir les commentaires

Rédigé par Stéphane Fleury

Publié dans #Culture

Publié le 23 Décembre 2011

La rédaction d'Aulnaylibre ! a reçu il y a quelques temps d'une fidèle lectrice de la blogosphère (que nous remercions) ce cliché d'une clarté particulière offrant une vue lumineuse sur les 3000. On aperçoit en effet sur la droite les hautes tours d'un passé révolu, sur la gauche le Galion qui pourrait disparaitre à terme en cas de nouveau plan de rénovation urbaine ainsi que les nouvelles constructions à taille humaine.

vuesurles3000.JPG

Et tout ceci avec au premier plan les contours d'une verdure tentant à prouver qu'homme et nature peuvent cohabiter en bonne intelligence. On aperçoit enfin un sapin de circonstance compte tenu de l'époque. Bref, un cliché presque parfait entre passé, présent et avenir. Peut-être d'ailleurs cet arbre symbolise-t-il l'espérance d'un futur empli de cadeaux de Noël...

Si vous souhaitez envoyer vos clichés ou toute autre idée de sujet, n'hésitez pas à nous contacter au 06 81 95 11 50 ou par mail aulnaylibre@yahoo.fr

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #A vos quartiers !

Publié le 23 Décembre 2011

BillelOn connait désormais le troisième candidat engagé dans la course pour les prochaines législatives de 2012 dans la 10e circonscription. Il s'agit de Billel Ouadah qui portera  les couleurs du Parti Radical.  Ecarté,  non sans amertume,  de l'investiture aux cantonales nord de mars dernier au profit de l'UMP Frank Cannarozzo, le membre du bureau départemental de la formation politique de Jean-Louis Borloo aura ainsi l'occasion de se jeter dans le grand bain pour un scrutin important à l'échelle nationale.

Une perspective qui semble réjouir l'intéressé puisque citant Camus, "Qu'est-ce que le bonheur sinon l'accord vrai entre un homme et l'existence qu'il mène", l'homme et le candidat paraissent désormais en harmonie.

Mise à jour

Billel Ouadah a déjà été candidat lors des législatives de 2002 dans la 10e circonscription sous l'étiquette Pôle Républicain, l'organisation qui regroupait les comités de soutien à Jean-Pierre Chevènement pour la campagne de l'élection présidentielle de 2002. Monsieur Ouadah avait alors obtenu 678 voix soit 2,44 % des votes exprimés.

(La rédaction remercie Jérôme Charré pour cette information) 

Pour mémoire, les deux autres candidats déjà déclarés sont Hervé Suaudeau pour Europe Ecologie Les Verts et Marie-Jeanne Queruel pour le Front de Gauche.   

Source photo Billel Ouadah: http://aulnayradical.typepad.fr

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #En route vers 2012 !

Publié le 23 Décembre 2011

desire.jpgAujourd'hui, à partir de 14h, la librairie Folies d'encre, située 41 boulevard de Strasbourg à Aulnay-sous-Bois organise une rencontre avec l'historienne d'art Nathalie Kaufmann à l'occasion de la parution de son ouvrage "Les couleurs du désir" aux éditions du toucan. Vous trouverez ci-dessous quelques lignes sur cet ouvrage.

Alors que son visage et son corps se retrouvent dans la plupart des grandes toiles de Botticelli, peut-on imaginer que la "Vénus" ne fut pas une femme chère au peintre ? Dans la Florence des Médicis, qui était donc cette beauté qui donna tant de temps à l'artiste ? La duchesse d'Albe, l'une des femmes les plus proches du Roi d'Espagne, aurait-elle posé nue pour Goya lorsqu'il peignit les célèbres "majas" ? Si elle était prête à tout pour l'Art, n'aurait-t-elle pas été jusqu'à se donner tout entière au grand peintre ?

Et que dire de celle qui prêta son corps au talent de Courbet pour qu'il réalise "L'Origine du monde" ? Se peut-il vraiment qu'elle n'ait été qu'un simple modèle ? N'était-elle pas plutôt celle dont le peintre a toujours été amoureux ? Voici un ouvrage qui décrypte l'histoire des plus grands chefs d'œuvres de la peinture à la lumière des amours étonnantes, brûlantes ou parfois tristes, des peintres et de leurs modèles. Dans la genèse des grands tableaux, il est temps de redonner leur vraie place à ces femmes dont la générosité et la passion ont été tout simplement essentielles.  

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Culture

Publié le 22 Décembre 2011

Dans le vieux bourg d'Aulnay-lès-Bondy, tous les habitants ne possédaient pas de jardins qui consistaient en de très petites parcelles situées derrière les maisons, où l'eau abondait dans les puits ou dans la multitude de fossés drainant des terres particulièrement humides.

marches1.JPG

D'après les cartes anciennes, un marché se tenait au nord du village, avant la grande ferme du Château (aujourd'hui propriété de la municipalité) sur un lieu utilisé jusqu'à la construction du marché couvert, édifié le long de la rue de Gonesse. Le nom de "Place du marché" a été récemment modifié pour honorer tous les combattants de la guerre d'Algérie, c'est la place du 22 mars 1962.

marches2

Le marché couvert du Vieux-Pays fut construit en 1932, rue de Gonesse, et se tient toujours sur la Place de l'Eglise. Le marché de la gare se tenait vers 1900 sur la place "Tabac" (actuelle place Camélinat) avant de migrer sur la place Jeanne d'Arc et ensuite le long de la voie ferrée (actuel boulevard Gallieni).

marches3.JPG

La Place de la gare devint définitivement le lieu du marché, jusqu'à la construction du charmant marché couvert en 1928. Il s'étendait à l'extérieur comme aujourd'hui, au début de la rue de Bondy, puis dans le boulevard de Strasbourg. La construction de la grande Nef en 1990 dota Aulnay d'un marché moderne aux nouvelles normes européennes et il attire toujours les voisins d'autres communes.   

Source : C.A.H.R.A. ( Cercle Archéologique et Historique d'Aulnay-sous-Bois)

Voir les commentaires

Rédigé par Stéphane Fleury

Publié dans #Aulnay d'hier et d'aujourd'hui...

Publié le 22 Décembre 2011

logementsvides.jpgVous trouverez ci-dessous un large extrait d'un article du Parisien paru ce matin. Il permet de faire un point précis sur le nombre de logements vacants en Ile-de-France. Ils seraient plus de 322 000 dans notre région. En Seine-Saint-Denis par exemple, si on dénombre 56 000 demandes de logements sociaux en attente, 31 638 logements sont vides soit 5,2 % du parc...

C'est le paradoxe de l'Ile-de-France : il est de plus en plus difficile de s'y loger et les listes d'attente pour obtenir un logement social ne cessent de s'allonger dans les différentes préfectures. Pourtant, le nombre de logements vacants reste impressionnant. Les chiffres, issus du dernier recensement de 2008, publiés il y a quelques jours par l'Insee (Institut national de la statistique et des études économiques) révèlent que ces logements sans occupants sont 322 431 en Ile-de-France.

Un phénomène qui, même s'il est en légère diminution depuis le précédent recensement de 1999, touche toujours l'ensemble des départements et prend des proportions particulièrement importantes à Paris et dans les Hauts-de-Seine. Dans la capitale, l'Insee dénombre plus de 110 000 appartements vides, ce qui représente tout de même 8,2 % des logements. Dans les Hauts-de-Seine, ces chiffres sont de 50 000, soit 6,4 %.

LOGEMENTSVACANTS.jpg

Selon l'Agence nationale pour l'information sur le logement (Anil), ces vacances s'expliquent d'abord par le fait que ces habitations nécessitent parfois des travaux. Certains propriétaires ont aussi peur des mauvais payeurs. C'est d'autant plus le cas dans les quartiers chics du XVIe ou de Neuilly. Les bailleurs possèdent aussi des logements voués à la démolition. Difficile donc d'évaluer le nombre de logements louables. Mais pour l'association Droit au logement (DAL), ces vacances représentent un véritable scandale. "Quand on voit le nombre de personnes à la rue, c'est révoltant de savoir qu'il y a autant de logements vides. A Evry (Essonne), on a déjà vu des appartements l'abandon durant plusieurs années", dénonce Christiane Laigneau, de la délégation locale.

Cette militante n'envisage qu'une seule solution. "L'Etat devrait réquisitionner les logements vacants des bailleurs. ça leur mettrait la pression pour louer plus vite." Ces logements vides, même s'ils appartiennent le plus souvent à des propriétaires privés, sont à mettre en parallèle avec la liste toujours plus longue des demandes de logement social. A Paris, plus de 120 000 personnes sont en attente d'un appartement en HLM...

Source article et image : Hélène Haus avec F.C. Le Parisien du jeudi 22 décembre 2011

 

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Logement

Publié le 22 Décembre 2011

DSC09807.resized.jpgDans un petit encart du journal Le Parisien daté d'aujourd'hui, on apprend que le maire PS d'Aulnay-sous-Bois, Gérard Ségura, a demandé à un cabinet extérieur d'effectuer "un audit technique et sanitaire" des locaux de l'école du Bourg, installée provisoirement dans des préfabriqués depuis six ans suite aux travaux de dépollution de l'ancienne usine d'amiante. L'élu indique qu'il rendra les résultats de cette étude le 7 janvier 2012. Il a, par ailleurs, demandé au sous-préfet du Raincy, Thierry Queffelec, de venir visiter l'école.

Si l'on peut indiscutablement se réjouir de la nomination d'un expert indépendant pour examiner l'état réel des préfabriqués, on ne pourra en revanche que déplorer l'arrivée tardive de cet audit. En effet, cette demande avait été faite lors d'une réunion en mairie, en présence de Gérard Ségura, par les représentants des parents d'élèves FCPE de l'école du Bourg dés le printemps dernier ! Ce timing avait, à l'époque, tout son sens puisque l'objectif était de mettre à profit la fenêtre ouverte par les vacances d'été pour réparer sérieusement les algecos ou bien les remplacer le cas échéant.

Or, malgré les promesses faîtes lors de cette rencontre, la situation est restée en l'état. Dans ces conditions, les parents d'élèves et les enseignants auront donc la désagréable impression d'avoir attendu neuf mois pour rien ! La tournure des événements tend donc à prouver que, décidemment, le temps des élus n'est pas celui des habitants. De ce point de vue, nos représentants municipaux avaient le devoir de réagir beaucoup plus rapidement pour rassurer tout le monde sur ce sujet sensible.

Ainsi, plutôt que de surfer sur les petites rivalités supposées de deux listes de parents d'élèves théoriquement concurrentes ou même de crier à la manipulation lors du concert de casseroles orchestré par des parents pour briser le silence des élus, ne suffisait-il pas simplement de faire preuve de bon sens et d'informer clairement tous les intéressés en temps voulu pour les rassurer face à l'inquiétude grandissante ?

Car, en vérité, seule prévalait la sécurité des enfants et des enseignants. Avant toute autre considération. Fallait-il attendre neuf longs mois pour s'en rendre compte ?

Voir les commentaires

Rédigé par Stéphane Fleury

Publié dans #Education

Publié le 22 Décembre 2011

lumiere1

 

Hier  matin la place du Général de Gaulle en face de la gare brillait de mille feux grâce aux décorations de Noël. Enfin presque. Parce qu'à y regarder de plus près, il y avait quelques lumières manquantes à l'appel. Ampoules grillées ou mises en veille par souci d'économie en ces temps de disette budgétaire, bien malin qui pourrait l'écrire.

 

lumiere2

Que voulez-vous, les temps sont durs et la crise n'épargne personne. Pas même le secteur des luminaires. A moins qu'en fait tout cela ne soit volontaire. Peut-être, en effet, s'agit-il simplement d'une des mesures spectaculaires mises en place par la municipalité suite à l'Agenda 21 dont le processus étincelant a totalement ébloui les habitants d'Aulnay-sous-Bois !

En attendant, si vous cherchez quelques décorations de Noël en solde, les esprits éclairés en trouveront place du Général de Gaulle assurément...

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Stéphane Fleury

Publié dans #A vos quartiers !

Publié le 21 Décembre 2011

Vous trouverez ci-dessous un article paru ce matin dans le journal Le Parisien qui fait un point précis et complet sur l'état de la rénovation urbaine dans les quartiers nord d'Aulnay-sous-Bois. A terme, la cité de l'Europe, grande oubliée de la première phase des travaux, pourrait être concernée et accueillir 60 logements, ainsi que 800 m² de bureaux destinés à un pôle départemental de la Caisse d'allocation familiales. La démolition du Galion pourrait également être entérinée...

Balladeurbainerosesdesvents5

C'est une étape de plus dans l'immense chantier des quartiers nord d'Aulnay. La semaine dernière, les responsables de l'Agence nationale de la rénovation urbaine (ANRU) ont accordé leur feu vert à un onzième avenant au projet. Ce sera le dernier, puisque le programme national lancé par Jean-Louis Borloo en 2003 est censé s'achever en 2013.

A Aulnay comme ailleurs, il faut donc à la fois boucler ce qui peut l'être, en respectant la règle du "un pour un" (un logement construit pour un logement détruit), mais aussi préparer l'avenir. La commune prétend donc déjà aux crédits d'un "ANRU 2". Mais quel sera le budget ? "Tout dépend du ministère de la Ville", assure-t-on au siège de l'agence nationale. Le ministre Maurice Leroy attendait pour la fin de l'année le résultat d'une mission d'inspection censée donner des pistes pour la poursuite de la rénovation urbaine. "Il n'y a encore aucune certitude sur les financements. Rien n'est gagné", estime le maire PS d'Aulnay, Gérard Ségura.

Plus optimiste, Daniel Joret, responsable du renouvellement urbain au sein du groupe Logement français, n'a aucun doute : " L'ANRU représente la moitié des emplois du bâtiment. On a bien trouvé de sous pour le Grand Paris en créant des taxes. On en trouvera pour finir ce qu'on a commencé il y a sept ans."  La rénovation à Aulnay n'a pas tout à fait tenu dans les délais imposés - c'est le cas dans de nombreux programmes. Il faut démolir et reconstruire 826 logements sociaux. Huit cents ont bel et bien disparu dans les cités de la Rose-des-Vents et des Etangs. La totalité des reconstructions est programmée et financée, mais seuls 432 appartements neufs ont pour l'instant été livrés.

baladeurbainerosedesvents1

Le dernier avenant planifie d'ailleurs l'un des chantiers. Soixante logements vont pousser à la cité de l'Europe, jusqu'alors tenue à l'écart des opérations de l'ANRU. Le bailleur Emmaüs Habitat va enfin bénéficier de crédits pour ce chantier et surtout l'aménagement de 800 m² de bureaux, destinés à accueillir un pôle départemental de la Caisse d'allocation familiales, qui occupe aujourd'hui une simple antenne sur place. "C'est très important de maintenir l'organisme ici, auprès d'une population fragilisée" estime Nelly Lordemus, directrice générale d'Emmaüs Habitat.

D'autres opérations sont différées. C'est le cas de la barre du Galion qui abrite la galerie commerciale et 167 logements en bordure de la N 2. Il avait été question d'une démolition partielle. L'atelier d'Yves Lion, architecte du Grand Paris, missionné en 2009, avait ensuite préconisé de raser la barre. Impossible dans le cadre du budget de l'ANRU 1. "Nous avons préféré la réhabilitation des 400 logements du Vent-d'Autan. Il y aura un ANRU 2 dans lequel nous nous fixons l'objectif d'inscrire la démolition du Galion", indique le maire PS, Gérard Ségura.

D'autant que, désormais, une gare du futur métro automatique du Grand Paris doit s'implanter à proximité, sur un terrain de 2 hectares. Le principe de sa vente à la Société du Grand Paris a été approuvée lors du dernier Conseil municipal. "Demain, ce territoire va retrouver un attrait immobilier", pronostique Daniel Joret, qui appelle de ses vœux "un projet de mixité sociale" - avec davantage de constructions privées. Sur ce point, l'ANRU 1 n'a pas tenu toutes ses promesses.

Source : Gwenael Bourdon, Le Parisien du mercredi 21 décembre

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Urbanisme

Publié le 21 Décembre 2011

Cdanslair.jpgLa visibilité d'Aulnaylibre ! semble désormais acquise sur la toile. En effet,  la rédaction a reçu ce matin un coup de fil surprise mais bien sympathique d'une journaliste travaillant pour l'émission de France 5 C dans l'air.  

Dans le cadre d'un reportage, Margaux, actuellement présente dans notre bonne ville d'Aulnay-sous-Bois recherche urgemment des témoignages d'habitants pour un sujet consacré aux invisibles ou les oubliés de la politique.

Elle souhaite rencontrer des citoyens qui ne se reconnaissent plus dans les formations politiques traditionnelles, principalement l'UMP et le PS, et qui se réfugient dans les idées d'autres partis n'ayant pas encore exercé le pouvoir. Si vous vous reconnaissez dans cette description et que vous avez envie d'apporter votre éclairage contactez là le plus rapidement possible puisque la demande est urgente au 06 44 24 04 87. Merci.

 

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #A vos quartiers !

Publié le 21 Décembre 2011

Rappel des épisodes précédents. Jean-Claude Abrioux, député-maire emblématique d'Aulnay-sous-Bois, disparait. A peine les funérailles terminées, tout le monde s'agite pour trouver un endroit dans la ville afin de lui rendre hommage et perpétuer sa mémoire. On parle de débaptiser la place Camélinat, ce qui provoque une levée de boucliers des passionnés de la Commune. Le projet est donc abandonné. On pense alors pouvoir passer les fêtes en paix et pourquoi pas réfléchir à tête reposée à la question de l'endroit le plus approprié pour honorer dignement Jean-Claude Abrioux.

chaussatabrioux.jpg

C'était sans compter sur l'obsession de Jacques Chaussat, Conseiller général du canton sud de la ville qui, dans une tribune du dernier numéro d'Oxygène paru le 12 décembre dernier, en remet une couche. Il nous explique vouloir débaptiser, cette fois-ci, le collège Le Parc. Une proposition qui ne fait absolument pas l'unanimité au sein de cet établissement. Du reste, lors de la réunion publique organisée autour du projet Croix-Blanche à la salle  Chanteloup, une pétition qui a rencontré un fort succès, circulait déjà pour demander le maintien du nom originel !

Monsieur Chaussat, homme d'expérience s'il en est, ne saurait ignorer que l'Histoire s'apprécie rarement sous le coup de l'émotion et dans l'immédiateté des faits. Il est souvent sage de prendre le temps et le recul nécessaires, préludes indispensables à une sage décision prise à l'écart de toute polémique inutile. Jean-Claude Abrioux le mérite assurément. De ce point de vue, la piste du futur 7e collège ne mériterait-elle pas par exemple d'être explorée ?

C'est pourquoi, dans ces conditions, cette tribune comme l'emploi du passé simple (nous apprîmes), semble quelque peu anachronique...

Source photo : Oxygène n°143 du 12 décembre 2011. Précisons qu'il s'agit de Jacques Chaussat et non du Général de Gaulle.

Voir les commentaires

Rédigé par Stéphane Fleury

Publié dans #Humeur

Publié le 21 Décembre 2011

reseaubiblio.jpgAujourd'hui de 14h à 17h la bibliothèque Apollinaire, située 22-24 rue Turgot, organise une journée dédiée aux jeux de société. En partenariat avec l'association O'Ludoclub et le programme de réussite éducative de la ville et le foyer club Apollinaire, vous pourrez participer à des séances ludiques et pédagogiques pour découvrir ou redécouvrir les jeux de société et partager un moment de plaisir entre amis ou en famille. L'entrée est libre. Renseignements au 01 48 68 34 11 

Source information et photo : réseau des bibliothèques d'Aulnay-sous-Bois

Voir les commentaires

Rédigé par Stéphane Fleury

Publié dans #Culture

Publié le 20 Décembre 2011

velorebelles.JPG

Chaque matin, à la gare d'Aulnay-sous-Bois côté rue du onze novembre, on assiste à un spectacle étrange. En effet, des vélos snobent ostensiblement le parking qui leur est pourtant réservé juste en face. Ils préfèrent rester dehors, certes accrochés à une grille en fer, mais à l'abri de l'œil d'un gardien qui les surveille. C'est peut-être leur manière à eux d'exprimer qu'ils sont libres. On les appelle les rebelles du parking à vélo...   

velorebelles2.JPG

Pour rappel toutes les informations relatives au parking à vélo sont accessibles en cliquant ici.

Voir les commentaires

Rédigé par Stéphane Fleury

Publié dans #Humeur

Publié le 20 Décembre 2011

Voici ce que l'on pourrait appeler un cliché insolite. Un bien drôle d'oiseau. Qui pourtant se trouve à Aulnay-sous-Bois. Mais où donc ?

droledoiseau.JPG

Voir les commentaires

Rédigé par Stéphane Fleury

Publié dans #A vos quartiers !

Publié le 20 Décembre 2011

03264ZONEUASUD.jpgD'après nos sources, l'année 2012 pourrait s'ouvrir à Aulnay-sous-Bois par une nouvelle modification de PLU. Le Plan Local d'Urbanisme (PLU) qui, comme son nom l'indique, est le document qui définit les principales règles en matière d'aménagement urbain, subirait ainsi sa quatrième modification depuis le début de cette mandature. L'élément principal en serait la transformation de parcelles actuellement situées en zone UG, c'est-à-dire pavillonnaire, en zone US  (la zone qui concerne les équipements) pour créer les conditions de réalisation du 7e collège dans le sud de la ville.

Nous ne savons pas pour le moment si d'autres éléments seront inclus dans cette modification, comme c'est généralement le cas. En fonction des secteurs touchés, l'enquête publique, qui dure un mois, pourrait à nouveau déclencher les passions tant l'histoire récente à montré que la question de l'urbanisme est sensible dans notre ville. Quoi qu'il en soit, cette information, si elle se confirmait, sonnerait probablement le glas d'une révision du plan local d'urbanisme pourtant promise dans le programme électoral de la majorité élue en 2008.

La révision du PLU, processus d'une durée allant d'un an à un an et demi, aurait peut-être permis d'élaborer un plan de ville cohérent pour le futur plutôt que de procéder par modifications aléatoires successives, certes bien plus rapides. Ainsi, fallait-il aller vite et de façon chaotique pour présenter coûte que coûte un bilan  avant les élections quitte à braquer une partie de  la population ou bien prendre le temps de construire ensemble une ville apaisée ?  A chacun sa réponse à cette question bien entendu.

L'élément financier, enfin,  a-t-il été un frein à la révision du PLU ? Le montant de 800 000 euros, à maintes reprises évoqué en réunion publique, nécessaire en théorie pour déclencher ce processus a-t-il calmé les ardeurs des élus dans un contexte budgétaire difficile. Pourtant, 800 000 euros, c'est le prix payé parait-il par la mairie pour préempter le dernier pavillon qui manquait pour édifier le 7e collège. N'est-ce-pas amusant ?  

Voir les commentaires

Rédigé par Stéphane Fleury

Publié dans #Urbanisme

Publié le 20 Décembre 2011

accesrervoie3-4.JPG

C'est Annie, une fidèle lectrice de la blogosphère locale, qui nous l'avons demandé. Ce matin, comme nous avons pu le constater, l'accès par escalier aux voies 3 et 4 du RER B, situé au milieu du tunnel souterrain de la gare d'Aulnay-sous-Bois, est de nouveau ouvert. Il permettra, notamment à celles et ceux qui habitent au nord de la gare et qui y accèdent par la rue du onze novembre, d'éviter un détour jusqu'au côté sud, situé en face de la place du Général de Gaulle, pour rejoindre les quais.   

Nous profitons de l'occasion pour adresser à Annie toute notre amitié.

Voir les commentaires

Rédigé par Stéphane Fleury

Publié dans #Transports

Publié le 20 Décembre 2011

logoaulnay.JPG

Un A comme Aulnay. Un arbre pour représenter le sous-Bois ou ce qu'il en reste. Depuis plus d'une dizaine d'années que j'observe les décorations de Noël à Aulnay-sous-Bois, c'est la première fois que je vois le logo de la ville en lumières. Soit c'est nouveau, soit décidemment je suis tête en l'air ! Celle-ci se trouvait à proximité de la salle Chanteloup... Y-en-aurait-il ailleurs dans d'autres quartiers ?

Voir les commentaires

Rédigé par Stéphane Fleury

Publié dans #Fêtes et Cérémonies

Publié le 19 Décembre 2011

Chose promise chose due, voici la solution de l'énigme du week-end. Il s'agissait en effet, comme beaucoup d'entre vous l'ont deviné, du média-bus ou bibliobus en cours de repli. Cette phase, comme en témoigne la vidéo ci-dessous, est vraiment très rapide. Pour mémoire, toutes les informations concernant cette médiathèque ambulante sont accessibles en cliquant ici. Merci de votre participation !

Voir les commentaires

Rédigé par Stéphane Fleury

Publié dans #Jouons un peu