Publié le 14 Décembre 2012

croquelivreLa bibliothèque Elsa Triolet située rue Saturne à Aulnay-sous-Bois propose ce samedi 15 décembre à partir de 10h30 une séance de lectures pour les tout-petits.

Adressée aux enfants de 0 à 5 ans, elle offre un moment de partage en famille autour d'un petit déjeuner, d'albums et de comptines. Voilà donc une excellente occasion de "croquer" des livres. L'entrée est libre.

Source information : réseau des bibliothèque d'Aulnay-sous-Bois 

Voir les commentaires

Rédigé par Stéphane Fleury

Publié dans #Culture

Publié le 14 Décembre 2012

Les quelques 12 000 agents de la région Ile-de-France pourront profiter aujourd’hui d’une soirée privée spéciale à Disneyland. Le parc sera en effet totalement réservé pour eux de 21h à minuit. A cette occasion ils assisteront au spectacle « Disney Dreams » devant le château de la belle au bois dormant, véritable féérie lumineuse avec jets d’eau et pyrotechnie. On s’en réjouit pour eux bien entendu mais on ne peut s’empêcher de penser que la générosité de Jean-Paul Huchon pourrait s’étendre pourquoi pas aux malheureux usagers quotidiens des transports franciliens ou encore à celles et ceux qui financent déjà le Grand Paris Express et qui vont en prendre pour 10 milliards d’euros supplémentaires. La pilule serait peut-être alors moins amère…

invitation-disney--3-.jpg

Voir les commentaires

Rédigé par Stéphane Fleury

Publié dans #Humeur

Publié le 14 Décembre 2012

Sous l’égide de la démocratie participative, la majorité municipale poursuit sa présentation des grandes lignes du projet de ville pour aujourd’hui et dans un futur plus lointain. Ce soir et demain toute la journée, les quartiers Savigny/Mitry et Gros Saule seront à l’honneur. Les habitants concernés pourront ainsi découvrir les aménagements urbains devant affecter ces secteurs de la commune. Les détails du programme sont disponibles ci-dessous. Pour patienter voici un aperçu vidéo de ce qui vous attend…

Vendredi 14 décembre de 19h à 21h

Rendez-vous avec les conseils de quartier, délégués et habitants de Savigny/Mitry et du Gros Saule. Un buffet convivial sera proposé en fin de réunion (barnum installé sur le parking du centre commercial de Mitry).

Samedi 15 décembre

Rendez-vous avec les habitants du quartier (barnum installé sur le parking du centre commercial de Mitry).

de 10h à 12h 

Venez découvrir Aulnay 3D, la carte interactive de la ville

de 14h30 à 16h 

Présentation du projet "Les chemins de Mitry-Princet"

de 16h à 17h30 

Atelier de concertation sur le réaménagement de l'entrée du quartier de Mitry 

Source : aulnay-sous-bois.fr

Voir les commentaires

Rédigé par Stéphane Fleury

Publié dans #Urbanisme

Publié le 14 Décembre 2012

Inquiets et déterminés. Si les élus de la Seine-Saint-Denis ont feuilleté fiévreusement le rapport Auzannet, c’est pour y trouver des dates et des engagements autour de l’arc est, ce tronçon de la ligne rouge entre la gare du Bourget et celle de Noisy-Champs. Le député PS Daniel Goldberg reconnaît un mérite au document : celui de « donner enfin des éléments objectifs pour avancer vers un vrai calendrier concret et financé du projet ». Reste un point épineux : la mise en service est annoncée pour 2023, au lieu de l’horizon 2018-2020. Lors d’une conférence de presse, hier matin avant la remise du rapport, les représentants de huit communes*, réunis à Aulnay, exigeaient le maintien du tracé et du calendrier.

grandparisphotoelusdu93.png

« Revenir sur tout cela, c’est remettre en cause la parole des élus », affirme Gérard Ségura, maire PS d’Aulnay, qui compte sur une gare au carrefour de l’Europe pour « rebondir » après la fermeture de l’usine PSA en 2014. « Il faut en finir avec la mentalité d’épicier qui a prévalu ces dernières semaines », juge de son côté le maire UMP de Montfermeil, Xavier Lemoine. Didier Mignot, maire PC du Blanc-Mesnil, rappelle que la ligne rouge traverse des villes et des quartiers qui se sont embrasés à l’automne 2005 : les Tilleuls au Blanc-Mesnil, les Beaudottes à Sevran, la Rose-des-Vents à Aulnay, le Chêne-Pointu à Clichy… « Nous sommes assis sur une poudrière, nous ne pouvons plus attendre. »

Pour le maire de Clichy «  tout le 93 est prioritaire »

C’est finalement la réalisation par étapes, préconisée par le rapport, qui soulève le plus d’interrogations. La décision, estime Vincent Capo-Canellas, maire (UDI) du Bourget, « suscite une déception dans de nombreux territoires »… à commencer par le sien : la liaison Le Bourget - Pleyel est repoussé à 2026. Hier soir, Olivier Klein, maire PS de Clichy, interpellait « le gouvernement afin que toute la Seine-Saint-Denis soit prioritaire ». En d’autres termes, que le tronçon reliant Le Bourget à Noisy soit réalisé en même temps que la ligne orange, traversant des communes plus proches de Paris, et un peu mieux desservies. Le rapport Auzannet a tout de même offert quelques motifs de satisfaction. Ainsi, le maire PC de La Courneuve, Gilles Poux, salue l’intégration au projet de la gare des Six-Routes, « une première victoire ». Mais l’élu s’interroge « sur la détermination réelle de l’Etat à porter au plus vite ce projet ».

 

*Aulnay, Le Blanc-Mesnil, Clichy-sous-Bois, Livry-Gargan, Montfermeil, Sevran, Gonesse (Val-d’Oise), Le Mesnil-Amelot (Seine-et-Marne).

Source : Le Parisien 

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Transports

Publié le 14 Décembre 2012

Comme dit le proverbe bien connu « ne vendons pas la plume du canard avant de l’avoir plumé ! ». Ainsi les Ducks, qui portent les couleurs  d’Aulnay-sous-Bois dans le Top 12 Interclubs Nationaux de Badminton, sont plus que jamais en course pour les play-offs de la saison 2012-2013. Après une défaite presque prévisible face au champion en titre Issy Les Moulineaux, le CBAB a su rebondir et enchaîner deux succès de rang face à Maromme puis en déplacement à Créteil. Le club aulnaysien occupe désormais une confortable troisième place dans la poule 1 et peut ainsi rêver d’aller plus haut. Pour ce faire il faut un bon résultat lors de la rencontre de samedi face à Aix En Provence. Nos joueuses et joueurs auront donc plus que jamais besoin du soutien du public pour les porter jusqu’au sommet. En attendant ce rendez-vous qui s’annonce prometteur et pour se mettre un peu dans l’ambiance nous vous proposons une vidéo (tournée lors du match contre Maromme) de Maxime Mora intitulé « Maxime Mora attaque ! » qui montre assez bien l’intensité des rencontres que propose ce sport… 

Voir les commentaires

Rédigé par Stéphane Fleury

Publié dans #Soyons sport.

Publié le 14 Décembre 2012

festivalh2opictureLe Festival de danse hip-hop H²O poursuit son périple dans notre commune avec deux événements programmés aujourd’hui. Tout d’abord à 14h avec un ciné-danse à l’Espace Jacques Prévert autour du documentaire de Zaza Disdier "Les Pas Dans Les Pas". Cette chorégraphe accompagne le mouvement hip-hop depuis 1994. En 2005, elle décide de dessiner le portrait de trois anciens danseurs, premiers acteurs des « danses de rue ». Il s’agit d’un travail d’enquête qui porte aussi bien sur la mise en évidence d’un jeune en mouvement chorégraphique à ses débuts que sur le parcours atypique et pourtant exemplaire de ces précurseurs issus des « quartiers ». La projection sera précédée d’un extrait du solo du chorégraphe hip-hop Olivier Lefrançois, Qu’en sera-t-il ?  Rendez-vous à l’Espace Jacques Prévert aujourd’hui à 14h.  Renseignements au 01 48 68 00 22

Ensuite à 20h30 au Cap, la scène des musiques actuelles, qui accueille la Compagnie Faux Défi Défaut Fou / Braka et Moeketsi Koena pour le spectacle Collision/Collusion. Née de la rencontre entre le danseur-chorégraphe Moeketsi Koena et le musicien-compositeur Braka, ce duo est basé sur la confrontation entre les percussions et la rythmicité des danses Sud-Africaines. Les deux artistes se retrouvent sur la pratique de l’improvisation, du mélange expérimental des genres et des techniques. Ils ont aussi une démarche commune : associer modernité universelle à des éléments traditionnels structurant les cultures de leurs pays respectifs. Ainsi, le travail de Moeketsi Koena mêle danse contemporaine, shanti et hip-hop à des danses issues des ghettos sud-africains de l’apartheid : le pantsula, et le gumboots (danse des mineurs de Johannesburg, très sonore et très rythmée). Braka explore de son côté le mixage de styles à priori opposés : hip-hop minimal et opéra baroque, african jazz et valse musette, chanson électro et jazz d’avant-garde... Batterie, trompette, voix, tourne-disques, pédales de boucles, électronique sont ses instruments, et la pratique du remix est une de ses matières de prédilection. Rendez-vous au Cap, 56 rue Auguste Renoir. Tarifs 4 , 6 ou 12 euros. Renseignements au 01 48 66 94 60.

Voir les commentaires

Rédigé par Stéphane Fleury

Publié dans #Culture

Publié le 13 Décembre 2012

Jacques ChaussatVous trouverez ci-dessous un communiqué de presse de la fédération de Seine-Saint-Denis du Parti Communiste Français transmis aujourd’hui à la rédaction d’Aulnaylibre ! Dans ce document intitulé « Jacques Chaussat dents longues et mémoire courte » le PCF 93 égratigne le conseiller général et conseiller municipal d’Aulnay-sous-Bois (photo ci-contre) suite à sa tribune dans le dernier numéro d’Oxygène à propos de la fermeture du site PSA. Il lui est reproché notamment de s’offrir une virginité politique sous couvert de l’UDI (Union des Démocrates et Indépendants), groupe de partis nouvellement créé, en oubliant volontairement son rattachement naturel à l’ancienne majorité présidentielle de Nicolas Sarkozy. Ainsi les militants communistes rappellent l’aveu de l’ancien premier ministre François Fillon demandant au patron du groupe automobile, Philippe Varin, de décaler l’annonce de la cessation d’activité de l’usine aulnaysienne après les échéances électorales de 2012 au mépris de l’emploi et du devenir des salariés, selon eux.   

 

Communiqué de presse  Jacques Chaussat : dents longues et mémoire courte

PCF93Jacques Chaussat, conseiller général et conseiller municipal d’Aulnay-Sous-Bois, fait preuve d’un grand sens de l’opportunisme, à l’occasion d’une tribune publiée dans le dernier bulletin d’information municipale « Oxygene ». Cherchant à opposer les composantes de la majorité municipale d’Aulnay dans l’optique des élections de 2014, essayant de passer pour un défenseur des salariés et tentant de s’exonérer de toute responsabilité dans le projet de fermeture du site de PSA Aulnay, Jacques Chaussat montre qu’il a les dents longues et la mémoire courte ! 

Aujourd’hui, Jacques Chaussat se fait, à juste titre, le chantre « du savoir faire exceptionnel des salariés de PSA, qui peut et doit être perpétué dans le cadre des activités liées à l’automobile ». Mais l’affiliation à un parti nouvellement créé, l’Union des démocrates et Indépendants (UDI), n’offre pas une virginité politique. Il a la mémoire courte et oublie que sa majorité politique, de l’aveu même de François Fillon, a demandé au patron de PSA de repousser, pour des raisons politiciennes, l’annonce de la fermeture de l’usine d’Aulnay, au mépris de l’emploi et du devenir des salariés. De même, il a soutenu lors des élections législatives de juin dernier le député sortant Gerard Gaudron, qui dans son rapport intitulé « Pour une production automobile ambitieuse et pérenne en France », publié en mai 2012, appelait à la fermeture du site industriel d’Aulnay. 

Jacques Chaussat, comme Jean-Louis Borloo ou Jean-Christophe Lagarde, ont soutenu pendant 10 longues années la politique antisociale et libérale de Nicolas Sarkozy, ont mis en musique l’austérité, ont mis à mal les services publics particulièrement dans l’éducation et la santé et ont offert, sans scrupules, des dizaines de milliards d’euros de cadeaux fiscaux aux plus riches et aux entreprises, dont ils ont fait supporter le coût par les familles modestes et de la classe moyenne. 

Si l’UDI semble chercher son centre de gravité, entre la balkanisation de l’UMP, la recomposition du modem ou la lutte entre Copéistes et Fillonistes, nul ne doute de son positionnement à droite. 

Les militants communistes et leurs élus s’opposeront toujours à ceux qui ne font que peu de cas des intérêts des salariés et des citoyens et appellent à l’élaboration citoyenne de projets municipaux répondant aux attentes de la population. Ils poursuivront, par ailleurs, leur mobilisation, au côté des salariés de PSA Aulnay, pour le maintien de l’usine de production automobile et de ses 3 300 emplois. 

Fédération du PCF 93 
Pantin, le 11 décembre 2012

Voir les commentaires

Rédigé par Stéphane Fleury

Publié dans #Communiqués

Publié le 13 Décembre 2012

DANIELGOLDBERGVous trouverez ci-dessous un communiqué du député de la 10e circonscription de Seine-Saint-Denis, Daniel Goldberg (photo ci-contre) à propos du « Grand Paris » suite à la remise du rapport Auzannet. Dans ce document semble acté le surcoût de 10 milliards d’euros du projet dont le montant total s’évaluerait finalement à 30 milliards. Monsieur Goldberg considère que ces prévisions enfin réalistes permettront de développer et d’améliorer sérieusement les transports franciliens dans leur ensemble. Concernant plus spécifiquement Aulnay-sous-Bois, il réclame que la desserte de notre commune via la ligne rouge du supermétro soit effective au plus vite.  

 

Avec la remise rapport Auzannet

Le projet « Grand Paris » revient à la réalité

Avec le rapport rendu par Pascal Auzannet, le projet de transport « Grand Paris » revient à la réalité. Prenant acte des sous-évaluations précédentes, il réévalue sa réalisation totale à 30 milliards d’euros, soit 10 milliards de plus que le montant annoncé précédemment.

Le rapport Auzannet a le mérite de donner enfin des éléments objectifs pour avancer vers un vrai calendrier concret et financé du projet.

Si le réseau « Grand Paris » est structurant et essentiel pour développer l’Ile-de-France, le moment est venu de considérer le développement et l’amélioration des transports franciliens dans son ensemble, comme le préconisait la mission parlementaire sur l’amélioration des RER que je présidais et qui a rendu ses conclusions en mars dernier*.

N. Sarkozy avait choisi de faire rêver : il s’agit, aujourd’hui et pour demain, de se préoccuper avec sérieux de l’amélioration des déplacements de millions de voyageurs quotidiens.

Aulnay a besoin du réseau « Grand Paris »

Pour Aulnay-sous-Bois qui est confronté au défi de la mutation du site PSA, la réalisation de la desserte au plus vite par le réseau « Grand Paris » est une nécessité. Cela participera au désenclavement de toute une partie de la Seine Saint-Denis riche de grandes potentialités. Cela est fondamental pour résorber les inégalités territoriales qui minent le développement de toute l’Île-de-France.

Je me réjouis enfin que le rapport Auzannet conforte l’importance de la réalisation des deux lignes devant irriguer la Seine-Saint-Denis.

Maintenant qu’il dispose enfin des éléments objectifs sur les coûts du réseau « Grand Paris », je demande au gouvernement de prendre les décisions afin de permettre à Aulnay et à la Seine Saint-Denis de participer pleinement au développement de l’Ile-de-France en donnant des garanties pour leur desserte dans des délais fermes et acceptables.

* « Le défi du RER : Placer les usagers au cœur du système » - Mars 2012

Voir les commentaires

Rédigé par Stéphane Fleury

Publié dans #Transports

Publié le 13 Décembre 2012

Comme nous l’évoquions dans un précédent article (à lire ici) le chapiteau situé cours Salvador Allende a été transformé en piste géante pour rollers. Ainsi aujourd’hui en fin d’après-midi une ultime journée est organisée pour profiter de cet aménagement sans précédent. Au programme de 16h à 18h initiation tout public (encadrement par la Direction des sports) et de 19h30 à 22h "Soirée tous en rollers" Initiation - Perfectionnement - Jeux (Encadrement par le comité départemental Roller Sports 93). Piste ouverte à tout public (muni de leur équipement personnel). Comme vous pourrez le constater sur la vidéo ci-dessous que nous avons tournée sur place le 11 décembre au soir il y a de la place pour tout le monde !

Voir les commentaires

Rédigé par Stéphane Fleury

Publié dans #Soyons sport.

Publié le 13 Décembre 2012

tarifs2013Les usagers des transports en commun franciliens devront mettre la main à la poche. Les tarifs augmenteront dès le 1er janvier. Ces nouvelles recettes financeront notamment les tramways…

Combien vous coûtera votre ticket de métro, de bus, ou votre passe Navigo en 2013? Le Syndicat des transports d’Ile-de-France (Stif) doit en décider aujourd’hui. Pour le président du Stif et du conseil régional, Jean-Paul Huchon, « nous avons besoin de ressources nouvelles pour financer les investissements et le fonctionnement des nouveaux moyens de transport mis en place » en citant notamment les tramways. 

« De plus, le versement transport (VT), acquitté par les entreprises et qui représente 40% des ressources du Stif, rentre moins bien compte tenu de la crise économique ». Résultat, les usagers des transports en commun franciliens vont devoir mettre la main à la poche, même si la hausse reste modérée.

Le ticket de métro reste sage

 C’est la seule exception à la hausse. A l’unité, il se stabilise à 1,70 €. « Il est surtout utilisé pour des personnes à faibles revenus. Il ne fallait pas les pénaliser davantage », explique Jean-Paul Huchon. En revanche, le carnet de 10 tickets passe de 12,70 € à 13,30 €.

Un compte rond pour les bus
Pour grimper dans le bus, il vous en coûtera 2 € contre 1,90 € aujourd’hui. Un chiffre rond censé éviter aux chauffeurs de rendre la monnaie et ainsi fluidifier le trafic.

Un passe Navigo à géométrie variable
L’augmentation sur les passes Navigo (utilisés par 1,5 million de passagers) ne sera pas la même pour tous. Le Stif a voulu « privilégier » les usagers les plus éloignés de la capitale pour qui la hausse sera plus modérée. Ainsi, la carte zones 1 et 2 passe de 62,90 € à 65,10 € soit + 3,5% pour un mois; le passe zones 4 et 5 n’augmente, lui, que de 1,42%. « Pour la plupart des gens, l’entreprise prend à sa charge 50% de l’abonnement mensuel », rappelle le président Huchon.

Le passe à tarif unique attendra
C’était une promesse, elle devra attendre des jours meilleurs. « On ne lâche pas, insiste le président du Stif. Mais ça coûte 500 M€ en année pleine, il faut trouver des ressources nouvelles. » La région compte sur une augmentation du versement transport des entreprises pour y parvenir. Mais pour cela, il faut une décision législative. L’idée serait d’appliquer un tarif unique d’environ 65 € par mois pour tous. Un système déja expérimenté le week-end et plébiscité par les usagers. « C’est un succès considérable qui nous pousse à tout faire pour mettre en place le plus rapidement possible ce tarif unique », conclut Jean-Paul Huchon. 

Source : Le Parisien

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Transports

Publié le 13 Décembre 2012

Vous trouverez ci-dessous un communiqué du maire d’Aulnay-sous-Bois Gérard Ségura annonçant la tenue ce matin à 11h à l'Hôtel de Ville d’une conférence de presse à propos du Grand Paris Express. Devraient être évoquées les questions du calendrier et du financement du projet ainsi que le tronçon de la ligne rouge qui concerne plus spécifiquement notre commune.

Aulnay-sous-Bois, le 11 décembre 2012

 Communiqué de presse de Gérard SEGURA, Maire d’Aulnay-sous-Bois,

Vice Président du Conseil général, Président de Paris Porte Nord Est

aulnay-sous-boisLes élus du tronçon de Noisy-Champs au Mesnil-Amelot de la ligne rouge du Grand Paris Express tiendront, à l’invitation de Gérard SEGURA, une conférence de Presse.

Inquiets quant aux conclusions du rapport Auzannet, qui doit être remis ce jeudi à Madame Duflot, Ministre de l’Egalité des territoires et du logement, tant sur le calendrier de réalisation que sur le financement même du projet du métro automatique du Grand Paris Express, nous tiendrons avec l’ensemble des élus concernés, une conférence de presse :

le jeudi 13 décembre à 11 heures précises à l'Hôtel de Ville d'Aulnay-sous-Bois

Voir les commentaires

Rédigé par Stéphane Fleury

Publié dans #Communiqués

Publié le 13 Décembre 2012

instantnorvegien.jpg

Vous aimez lire et partager vos lectures ? Alors vous êtes invités à participer au cycle de conférences de Jean Delabroy, professeur de littérature comparée à l’université Paris-Diderot. Saison oblige la conférence littéraire qui se déroulera aujourd’hui de 14h à 16h30 à la bibliothèque Dumont sera consacrée à la littérature nordique et particulièrement à la pièce de théâtre Peer Gynt de l’auteur norvégien Henrik Ibsen. N’oubliez pas d’apporter vos bonnets, écharpes et moufles ! 

Voir les commentaires

Rédigé par Stéphane Fleury

Publié dans #Culture

Publié le 12 Décembre 2012

Un train nucléaire de déchets radioactifs est passé par Aulnay-sous-Bois aujourd’hui ! A lire la phrase stricto sensu on la croirait presque tirée d’une séquence d’un prochain James Bond tournée en Seine-Saint-Denis ! Pourtant nous ne sommes pas dans un film et le convoi en provenance de la centrale de Borseele aux Pays-Bas a effectivement emprunté les voies du RER B aux heures normales de circulation des voyageurs. Selon les écologistes  il était stationné à la gare de triage du Bourget en début d’après-midi où des containers de déchets français auraient été rajoutés !

Plan-Bourget.png

Dans le communiqué ci-dessous les militants d’Europe Ecologie Les Verts expriment leur colère face au cynisme des autorités qui ne daignent même pas informer la population ! Localement les élus de la majorité municipale ont semble-t-il brillé par leur absence, mais peut-être pour compenser aurons-nous droit à un article sur le sujet dans le prochain numéro d’Oxygène ! Il n’est pas interdit de rêver…

 Communiqué des élus du groupe Aulnay-Ecologie Les Verts et des militants écologistes d'Aulnay-sous-Bois,

 le 12 décembre 2012

Un train hautement radioactif est actuellement en Île de France et est passé Aulnay-sous-Bois ce matin !

 Les écologistes qui ont tenté d'informer la population, sont en colère face au cynisme des autorités

 

TRAINRADIOACTIF.jpgMalgré l’opacité entretenue sur ce convoi, les militants écologistes avaient bien raison de se méfier : le convoi de déchets nucléaires hautement radioactifs en provenance de la centrale de Borseele aux Pays-Bas est bien passé sur les voies du RER B et notamment à la gare d’Aulnay-sous-Bois au petit matin. En début d’après-midi il était arrêté en gare de triage du Bourget. Un roulement de militants s’est organisé pour en effectuer la surveillance.

La colère des écologistes est forte devant une telle provocation. Le gouvernement a changé mais les autorités font preuve d'autant de cynisme qu'avant. Non seulement les habitants sont tenus dans l'ignorance la plus totale, mais le sentiment d'impunité des autorités nucléaires est tel que l'on hésite pas, en faisant même un long détour2, à faire passer un convoi aussi dangereux et inutile3 par une zone très densément peuplée. Il est incroyable de penser que tous les voyageurs des RER entre Paris et Aulnay-sous-Bois sont passés à leur insu en proximité immédiate du convoi lors des heures de pointe. Les conséquences d'un accident en pleine agglomération pourraient être gravissimes.

Lors de notre mobilisation pour informer les voyageurs d'Aulnay-sous-Bois ce matin, nous avons reçu un très bon accueil des voyageurs. Néanmoins aucune personne de la municipalité n'était présente4. Celle-ci était-elle au courant du passage du convoi ?

Les élus du groupe Aulnay-Ecologie, Les Verts tiennent à remercier chaleureusement le Réseau Sortir du Nucléaire sans qui l'information sur ce convoi serait restée cachée.

Non à la banalisation du danger radioactif dans les lieux de vie !

François SIEBECKE, Claire DEXHEIMER, Hervé SUAUDEAU

Photo: Le convoi ce matin à la gare de tirage du Bourget. Photo prise à 10h15 par un militant. Au fond vous pouvez observer le passage du RER B.

Contact : Hervé Suaudeau herve@suaudeau.fr 06 64 98 49 91

1A 13h30 deux wagons « Castor » de conteneurs radioactifs ont été rajoutés au convoi en gare de triage du Bourget. Il pourrait s'agir de déchets français.

2Le convoi est en provenance des Pays Bas et en direction de l'usine de la Hague. Le faire passer par l’Île-de-France, est un détour important.

3Les écologistes dénoncent le transport absurde et dangereux de matières dont on ne sait que faire, sous prétexte de produire du MOX qui ne fait que multiplier la quantité et la dangerosité des déchets.

4Pour rappel les écologistes ont fait passer un vœu à l'unanimité du conseil municipal d'Aulnay-sous-Bois suite au passage d'un autre convoi le 12 octobre 2011. Le vœu demandait que « ces convois évitent de circuler sur nos territoires fortement urbanisés et que les élus soient informés ».

Voir les commentaires

Rédigé par Stéphane Fleury

Publié dans #Santé

Publié le 12 Décembre 2012

Nous continuons notre revue des récompenses remises lors de la cérémonie 2012 des révélateurs de talents avec le 2e prix de la catégorie Emergence. Il a été attribué au projet Le Trousseau Surprise de Nathalie Bru habitante d’Aulnay-sous-Bois. Son entreprise en devenir a vocation de concocter des cadeaux de naissance personnalisables permettant ainsi à chacun d’y apporter une touche originale. Elle a reçu à cette occasion une dotation de 2 000 euros. Vous trouverez ci-dessous la vidéo de ce moment avec en introduction un discours d’Antoine Hollard membre du jury et président du Medef de l’Est Parisien.

Voir les commentaires

Rédigé par Stéphane Fleury

Publié dans #Economie

Publié le 12 Décembre 2012

Malgré la fermeture du site PSA en 2014 et les suppressions de postes confirmées hier, les Citroën C3 continuent de sortir de l’usine. Voici l’ambiance décrite dans un article du journal Le Parisien paru ce matin.

 salariesPSA.jpg

Le matin, sous un ciel encore noir, sortir du bus, passer son badge au tourniquet, enfiler l’habit de travail au vestiaire et prendre son poste. Le rituel n’a pas changé à Aulnay-sous-Bois, même si les cœurs sont plus lourds. La rentrée de septembre devait être chaude à l’usine PSA, condamnée à la fermeture en 2014. Il y a bien eu quelques journées de mobilisation et de manifs.  Ce sera encore le cas ce matin, à l’occasion d’une séance de négociations avec la direction. Mais le reste du temps, l’usine d’Aulnay (3000 salariés) tourne toujours.

« On n’est pas des casseurs »

« On veut montrer qu’on est des travailleurs, pas des casseurs », résume fièrement Frédéric, grand gaillard de 33 ans croisé aux portes de l’immense site industriel. Lui, qui a débuté ici à l’âge de 18 ans, avait coutume d’arriver avec une heure d’avance, pour « préparer le boulot ». « C’est fini maintenant, lâche-t-il entre ses dents. A quoi ça sert de mieux faire? » Frédéric a fait quelques jours de grève, mais il continue d’arriver à l’heure. Les 
Citroën C3 neuves sortent jour après jour de la ligne de montage et les trains chargés de voitures filent le long de l’autoroute A 1. La production a tout de même ralenti : 400 à 500 voitures contre 700 avant le 12 juillet. « Grève du zèle », grince la direction qui reconnaît pourtant que « la majorité des salariés est attentive à son savoir-faire, à son activité ». Dans le camp syndical, on pointe surtout ces moments, de plus en plus nombreux, où la direction fait arrêter la chaîne de montage « pour des raisons techniques ».

« Les chefs nous espionnent »

Les relations entre la base et la hiérarchie se sont tendues. « Dès qu’on est quatre ou cinq à discuter, on voit les chefs s’approcher pour nous espionner, alors on arrête de parler, même si c’était de la météo », confie Daniel, technicien de 56 ans. PSA assure que les procédures disciplinaires ont diminué depuis le 12 juillet. A entendre les salariés, les convocations pleuvent. Jean-Pierre, 59 ans, pas franchement syndicaliste dans l’âme, a reçu son courrier la semaine dernière. Il a eu « des mots » avec son chef. La faute au climat « stressant », glisse-t-il, l’œil inquiet derrière de fines lunettes : « Je ne suis pas tout jeune, j’essaie de terminer mon travail le plus honnêtement possible. Je n’ai jamais eu un avertissement de toute ma vie. Mais là, on nous met plus bas que terre. » Les responsables d’unité ont été invités par la direction à se déplacer « en binôme » pour éviter les incidents.

« Les salariés ont la rage »

Sporadiquement, la température monte. En novembre, un débrayage spontané a eu lieu à l’atelier de ferrage (où on assemble les pièces de la caisse, la structure de la voiture) contre des menaces de sanction pesant sur des salariés… La production a été paralysée durant deux jours, quelques dégradations ont été commises. « Pas par les ouvriers », assure la 
CGT. « Les salariés ont la rage », constate Ali, 51 ans, l’œil noir. Cet ancien adhérent de la CGT, puis de SUD, ne mâche pas ses mots à l’égard des délégués syndicaux : « Ils cavalent dans les couloirs des ministères et ça donne quoi? Ici, on est dans le flou. »

« Si le 
gouvernement n’est pas à nos côtés… »

Mais c’est surtout au gouvernement que les salariés en veulent. « Le quoi? Il est inexistant! » lâche Mathieu d’un ton définitif. Il y a quinze jours, c’est avec colère qu’une poignée de salariés accueillait le maire et député PS, Gérard Ségura, et Daniel Goldberg, en visite avec une délégation américaine : « Vous nous laissez tomber, accusait Mohamed, un jeune cariste. On a incité tous les gens qu’on connaissait à voter pour Hollande. A vous maintenant de nous défendre. Si le gouvernement n’est pas à nos côtés, qui le sera? »

« Pas question d’aller à Poissy »

Même quand le calme règne, l’inquiétude plane dans les ateliers déjà à moitié vides. « Plus le temps passe, plus les gens nous pressent de questions sur leur avenir », indique José, délégué CFDT. « On ne parle que de ça », ajoute Fabrice, 37 ans, dont treize d’ancienneté. David et Himmet, le grand et le petit, évoquent avec nostalgie le temps d’avant, « quand tout le monde rigolait. « Un peu comme dans une famille, assure David. Maintenant, on se demande ce qu’on va devenir. Même le week-end, quand tu veux te reposer, la tête travaille toute seule. »

Cela obsède aussi Rachid, père de famille de 35 ans. « Moi, je suis entré à Aulnay à 18 ans. Avant moi, c’est mon père qui travaillait ici! C’était le grand boulot de ma vie! Pas question d’aller à Poissy, alors que j’habite à Villeparisis (Seine-et-Marne). 
Je veux rester à Aulnay! »

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Emploi

Publié le 12 Décembre 2012

Un parking de 47 places, une aire de jeux et un terrain multisports : voilà ce qui devrait pousser, l’année prochaine, sur le terrain de l’ancien CMMP (Comptoir des minéraux et matières premières), rue de Mitry, à Aulnay-sous-Bois. Le projet a été présenté aux parents d’élèves du quartier, samedi dernier. Cette fois, le chantier de dépollution du site de l’usine d’amiante touche vraiment à sa fin.

USINEAMIANTE.png

On voit difficilement ce qui pourrait encore retarder l’échéance. Les ouvriers procèdent en ce moment au remblaiement de la parcelle : deux couches de béton concassé vont recouvrir tout le terrain afin d’éviter l’éventuelle remontée de fibres d’amiante encore enfouies dans le sol. Les travaux doivent s’achever avant la fin de l’année. Une dalle de béton de 15 cm sera ensuite coulée à la surface.

L’école sera prête en février

Une question reste entière : quand l’école historique du Bourg, voisine du site et désertée par les élèves depuis 2006, rouvrira-t-elle ses portes? Le maire PS, Gérard Ségura, a annoncé que la décision était entre les mains des parents d’élèves. Il est même prêt à « organiser un référendum » pour trancher. Selon la municipalité en tout cas, l’établissement, refait à neuf au cours de l’année, peut, dès le mois de février, accueillir le retour des classes. Depuis six ans, celles-ci logent dans des préfabriqués dont l’usure a elle aussi nécessité d’importants travaux au cours de l’été.

Source : Le Parisien

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Amiante

Publié le 12 Décembre 2012

Conformément à l’annonce faite dans leur communiqué d’hier soir, les militants d’Europe Ecologie Les Verts étaient présents ce matin à la gare d’Aulnay-sous-Bois pour distribuer un tract de sensibilisation de la population au passage possible d’un train de déchets hautement radioactif. Hervé Suaudeau représentant local bien connu de cette formation politique a bien voulu accorder une interview à Aulnaylibre ! pour expliquer plus en détails les motivations de cette action. Notons qu’à l’heure où nous filmions, vers 8h00, aucun représentant de la majorité municipale n’était présent sur les lieux… 

Voir les commentaires

Rédigé par Stéphane Fleury

Publié dans #Santé

Publié le 12 Décembre 2012

ceci-n-est-pas-une-pipe.jpg

La bibliothèque Dumont d’Aulnay-sous-Bois accueille aujourd’hui de 18h à 19h30 un atelier philo animé par Jean-Pierre Steenhuyse, professeur de philosophie. La question du soir sera : l’utopie promet-elle l’émancipation ou l’asservissement ?  Si vous vous sentez d’attaque cet événement est ouvert à tous ceux qui souhaitent mener une réflexion sur cette thématique… Renseignements au 01 48 79 41 81.

Voir les commentaires

Rédigé par Stéphane Fleury

Publié dans #Culture

Publié le 12 Décembre 2012

festivalh2opictureLa 16e édition du Festival H²O débute aujourd’hui en fanfare avec deux rendez-vous prévus à la bibliothèque Elsa Triolet et au Conservatoire de musique et de danse. Vous trouverez ci-dessous les informations relatives à ces événements.

“Petite conférence insensée pour femme sensée » Cie Magalie Duclos. Dans ce duo pour une danseuse hip-hop et un slameur, il est question de la femme... définir le genre, y mettre des mots. Qui mieux qu’un poète pour lui donner la réplique avec son regard d’homme, lui qui l’a tant observée. Sur le terrain de jeu, un corps..., une voix...., une femme..., un homme... Comment nouer le dialogue quand tout les oppose ? Comment trouver le langage commun ? En espérant que la parole devienne mouvement et que le geste fasse écho. Elle, on la regardera... Lui, on l’écoutera... Tous deux vous toucheront. Spectacle proposé aujourd’hui à 15h30 – Bibliothèque Elsa Triolet – Entrée libre dans la limite des places disponibles – conseillé à partir de 10 ans.

« En filigrane » Ophélie Gaillard, violoncelle, Ibrahim Sissoko, compagnie Ethadam. Le spectacle « En Filigrane »  joue autour des complémentarités, des différences et des croisements naturels entre un instrument à forte charge symbolique de l’univers de la musique classique, le violon, et un danseur usant de la diversité du registre des danses urbaines. L’archer utilise l’instrument du corps du danseur pour faire ressortir sa sonorité et sa résonance interne ; le danseur, dans son mouvement, créé des sons qui font réagir la musicienne. Profondément musicale, la rencontre entre ces deux artistes partageant une forte sensibilité met les figures de style au service d’un véritable hommage à la création artistique. Spectacle proposé aujourd'hui à 20h30 - Conservatoire de musique et de danse - Tarifs 4, 6 ou 12 euros -Réservations : 01 48 66 49 9o.

Voir les commentaires

Rédigé par Stéphane Fleury

Publié dans #Culture

Publié le 11 Décembre 2012

Vous trouverez ci-dessous un communiqué des élus du groupe Aulnay Ecologie-Les Verts et des militants écologistes qui annonce le passage possible demain matin d’un train hautement radioactif par  l’Ile-de-France et notamment la gare d’Aulnay-sous-Bois. Il faut savoir que de tels événements se sont déjà produits le 12 octobre 2011 ou encore le 7 mars 2012. Ainsi, les écologistes seront une nouvelle fois présents demain matin en gare d’Aulnay-sous-Bois pour dénoncer ce type de transports qui soulève trois problématiques majeures selon eux :

1. L’opacité maintenue au mépris des habitants, des élus et des cheminots qui ne sont pas informés.

2. L’inconscience du choix du passage du convoi par une zone fortement urbanisée. Les conséquences d’un accident pourraient être gravissimes.

3. Le transport absurde et dangereux de matières dont on ne sait que faire, sous prétexte de produire du MOX qui ne fait que multiplier la quantité et la dangerosité des déchets.

  

Communiqué des élus du groupe Aulnay Ecologie

- Les Verts et des militants écologistes

 Aulnay-sous-Bois, le 11 décembre 2012

EELV.png Un train hautement radioactif risque de traverser à nouveau l’Ile-de-France dont Aulnay-sous-Bois !

 

Les habitants et les élus encore tenus dans l’ignorance par les autorités

Grâce à une alerte du Réseau Sortir du Nucléaire, nous apprenons que mercredi 12 décembre 2012 dans la matinée, un convoi de déchets hautement radioactifs risque une fois de plus de passer par la banlieue parisienne, dont la gare d’Aulnay-sous-Bois. Les barres d'uranium usagées en provenance de la centrale nucléaire de Borseele aux Pays-Bas ont pour destination l'usine AREVA de La Hague1.

Nous nous étions fortement mobilisés lors des précédents convois des 12 octobre 2011 et 7 mars 2012 et rien n’a évolué depuis. Néanmoins la dernière forte mobilisation a fait renoncer les autorités à faire traverser l’Île-de-France à son convoi provocateur à quatre jours de l'anniversaire de la catastrophe de Fukushima.

Les problèmes soulevés par ce transport sont très graves et consistent en :

1. L’opacité maintenue au mépris des habitants, des élus et des cheminots qui ne sont pas informés.

2. L’inconscience du choix du passage du convoi par une zone fortement urbanisée. Les conséquences d’un accident pourraient être gravissimes.

3. Le transport absurde et dangereux de matières dont on ne sait que faire, sous prétexte de produire du MOX qui ne fait que multiplier la quantité et la dangerosité des déchets.

Les élus du groupe Aulnay Ecologie - Les Verts et des militants écologistes seront présents mercredi 12 décembre au matin en gare d'Aulnay-sous-Bois afin d'informer les voyageurs de cette gare, la plus grande d’Ile-de-France (hors Paris intra-muros en terme de fréquentation). Les voyageurs et les personnels doivent savoir !

 Non à la banalisation du danger radioactif dans les lieux de vie !

 

François SIEBECKE, Claire DEXEIMER, Hervé SUAUDEAU

Secrétariat des élus Verts : 01 48 79 44 48

http://elusvertsaulnay.over-blog.com

 

1 Tous les détails du trajet sont sur la page : http://groupes.sortirdunucleaire.org/Transport-Borssele-

LaHague-dec2012

Voir les commentaires

Rédigé par Stéphane Fleury

Publié dans #Santé

Publié le 11 Décembre 2012

Nous terminons aujourd'hui notre couverture des Rendez-vous d’Aulnay qui ont eu lieu sur le quartier Vieux-Pays-Roseraie-Bourg du 23 au 25 novembre derniers avec quelques questions spécifiques posées par les riverains notamment sur le patrimoine historique du secteur. Ainsi la ville pourrait acquérir à terme la Maison Princet et prévoir un aménagement l’intégrant au parc « Chopin ». L’avenir de l’ancien cinéma le Prado reste quant à lui plutôt incertain. La devanture pourrait être conservée à l’endroit actuel ou déplacée ailleurs. Enfin l’intercommunalité et ses impacts potentiels sur les choix de l’aménagement territorial ont été évoqués. Ainsi Aulnay-sous-Bois est en discussion pour intégrer la communauté d’agglomération Terres de France composée actuellement de Sevran, Villepinte et Tremblay-en-France…

Voir les commentaires

Rédigé par Stéphane Fleury

Publié dans #Urbanisme

Publié le 11 Décembre 2012

rollershiver.jpgOutre la patinoire qui vient d’ouvrir hier, la ville d’Aulnay-sous-Bois inaugure aujourd’hui une animation spéciale autour des rollers sous le chapiteau situé cours Salvador Allende à proximité immédiate du Galion. Au programme de 16h à 18h de l’initiation tout public suivie de 19h30 à 22h d’une soirée tous en rollers ! Cet événement se répètera à l’identique le jeudi 13 décembre. Vous trouverez ci-dessous tous les détails de cette opération :

Mardi 11 décembre et jeudi 13 décembre 2012

16h à 18h : initiation tout public (encadrement par la Direction des sports)

19h30 à 22h : "Soirée tous en rollers" Initiation - Perfectionnement - Jeux (Encadrement par le comité départemental Roller Sports 93). Piste ouverte à tout public (muni de leur équipement personnel)

Source : aulnay-sous-bois.fr 

Voir les commentaires

Rédigé par Stéphane Fleury

Publié dans #Soyons sport.

Publié le 11 Décembre 2012

Ce matin, Mehdi Bouadla, accompagné de son entraîneur Nasser Lalaoui, prend l’avion pour rejoindre Nuremberg (Allemagne). En Bavière l’attendent Arthur Abraham et une page d’histoire s’il venait à déposséder l’Allemand d’origine arménienne de son titre mondial WBO des super-moyens. A quatre jours du combat, l’Aulnaysien (30 ans) raconte au journal Le Parisien pourquoi la boxe reste un sport à part. 

MEHDI.jpg

Le poids et la pesée
« Je n’ai jamais eu de difficulté à faire le poids. D’ailleurs, pour ce combat, je suis un kilo en dessous de la limite (76,205 kg). C’est un confort et un plaisir de voir mes abdos! Pas d’inquiétude pour la pesée. Ce moment me permettra de jauger mon adversaire. Mais ne comptez pas sur moi pour faire un show. Je ne suis pas un bad boy, je n’ai pas une 
tête à faire peur. »

La peur
« J’étais stressé et même paniqué lors de mes premiers combats. Je me souviens ne pas avoir dormi la veille d’un combat en Belgique. Au matin, je me suis dit : Mais pourquoi as-tu autant stressé ? Avec l’expérience, je n’ai plus peur. Même avant d’affronter Kessler (NDLR : champion WBC, défaite par arrêt de l’arbitre, le 6e en juin 2011), j’étais serein. Face à Abraham, on verra comment je vais être. Cela va me faire quelque chose lorsque nous serons face à face sur le ring. La nuit qui précédera le combat, je vais encore me faire mes films : je m’imagine en dominant mon adversaire, puis en train de souffrir. Ça dure quelques minutes, après je souffle et je passe à autre chose. »

La douleur et les coups
« Je sais qu’Abraham frappe avec toute sa rage. Ça sera dur parce qu’il va essayer de me dégommer. Mais les impacts, je sais les amortir et j’ai rarement souffert sur un ring. Lorsque Golovkin (NDLR : champion WBA des moyens) me casse une côte (NDLR :en septembre 2007), j’ai oublié le mal afin qu’il ne me batte pas par KO. Il n’empêche que la boxe peut provoquer des douleurs. Après le combat contre Kessler, j’ai eu des maux de tête et des vertiges pendant plusieurs jours. Depuis, j’appréhende un peu d’avoir mal. »

Les risques
« Je n’y pense pas, à la différence de ma femme et de ceux qui m’aiment. Le mauvais coup, on n’y pense pas tant qu’on ne l’a pas connu. Je sais aussi que ma lucidité me dira d’arrêter le jour venu. J’écouterai aussi Nasser (NDLR :Lalaoui, son entraîneur) s’il me dit : Je trouve que… »

Le mental
« J’ai connu une période difficile en 2011, avec quatre décès parmi mes proches. La famille se rétrécit et tu ne comprends plus rien. Je n’avais plus le goût à m’entraîner et, c’est vrai, j’aurais pu raccrocher. Mais ce 
Championnat du monde m’a reboosté. Je n’y vais pas pour essayer mais pour réussir. Je pars pour une consécration. »

Source : Le Parisien

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Soyons sport.

Publié le 11 Décembre 2012

kamel.jpgFils du grand Dahmane Amrani, dit El Harrachi, Kamel a pris le nom de son père pour perpétuer sa mémoire. Il y a quelques années il présentait son premier album Ghana Fenou - « il a chanté son art » - en hommage à son père, figure emblématique du chaâbi et célèbre auteur de Ya Rayah - Le Voyageur - remis au goût du jour par Rachid Taha dans les années 1990. Sur scène, Kamel El Harrachi nous fait partager ce qui est pour lui du domaine de la tradition familiale. Il interprète quelques chansons fétiches de son père et quelques-unes de ses propres compositions. Accompagné de sept musiciens - cordes, claviers, percussions - ce virtuose de la mandole sait créer l'ambiance. Chaleur et convivialité sont au rendez-vous. Kamel El Harrachi fait partie d’une génération de jeunes musiciens attachés au genre chaâbi et soucieux de le voir évoluer avec son temps.

Ce soir 21h à l’Espace Jacques Prévert d’Aulnay-sous-Bois. Renseignements au 01 48 66 49 90.

Voir les commentaires

Rédigé par Stéphane Fleury

Publié dans #Culture

Publié le 10 Décembre 2012

Il y a deux années environ, la rédaction d’Aulnaylibre ! s’émotionnait de l’absence de jumelage entre Aulnay-sous-Bois et d’autres villes (lire article ici). Il nous paraissait en effet inconcevable qu’une commune aussi diverse et cosmopolite que la nôtre ne puisse s’ouvrir à l’extérieur en quête d’échanges mutuels. Désormais cela semble chose faite, comme le confirme le nouveau panneau d’affichage qui trône fièrement à la sortie de l’autoroute A3. Outre les traditionnels limitation à 50 km/h, stationnement alterné, interdiction des véhicules de 3,5 t et les 4 fleurs apparaissent désormais nos partenaires Rotterdam Noord (Pays-Bas), Saïda (Maroc), Rufisque (Sénégal) et Al Ram (Palestine)…

Voir les commentaires

Rédigé par Stéphane Fleury

Publié dans #Divers