Publié le 4 Mars 2021

Nous avons le plaisir de vous annoncer officiellement un partenariat avec ORPI, la célèbre agence immobilière, et de grands sportifs à Aulnay-sous-Bois.

L’agence ORPI partenaire de poids pour les boxeurs à Aulnay-sous-Bois

Cette alliance Aulnaysienne est tout d’abord une fierté pour la ville. En effet, Mohamed Bounoua directeur des agences Orpi d’Aulnay-sous-Bois, Yahya Tlaouziti et Kaoussou Cissé ont fait leurs premiers pas ici.

L’agence ORPI partenaire de poids pour les boxeurs à Aulnay-sous-Bois

C’est aussi un honneur pour ces champions, en tant que boxeurs professionnels et directeur d’agence à Aulnay, de représenter la ville d’Aulnay-sous-Bois et de pouvoir avancer ensemble pour réaliser leurs projets.

Ce rapprochement sera un avantage dans la préparation des combats et dans l’amélioration de leurs performances afin de parvenir à leurs objectifs respectifs de champion.

Ces grands champions de la boxe sont convaincus que cette nouvelle synergie Aulnaysienne apportera une valeur sans précédent.

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Soyons sport.

Publié le 4 Mars 2021

Les chiffres se superposent. Et donnent le vertige. « 20 milliards d'euros sont prévus entre 2021 et 2027 pour le plan de relance régional économique, écologique et solidaire, dont 5,5 milliards en 2021 et 2022, annonce Valérie Pécresse, la présidente (Libres!) de la région Ile-de-France. Il faut ajouter aussi 4 milliards déployés pour la formation. C'est le plus gros investissement régional, mais c'est normal car l'Ile-de-France a été la zone la plus touchée par la pandémie. »

Relance économique en Ile-de-France : Valérie Pécresse et la région mettent 20 milliards d’euros sur la table !

Présenté en visioconférence aux acteurs franciliens ce mercredi, ce plan de relance Etat-région (auquel le conseil régional donne réellement pour sa part 13,8 milliards d'euros) pour faire face à la crise sanitaire et ses conséquences devait être signé ce jeudi matin. « C'était un réel besoin, une nécessité », savoure le président de la Chambre de commerce et d'industrie du Val-d'Oise.

Article complet du journal Le Parisien à lire en cliquant : ici

Source information : journal Le Parisien / Image : compte Twitter de Valérie Pécresse

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Finances

Publié le 4 Mars 2021

La Plaine Saint-Denis a de nouveau été le théâtre de violences entre jeunes. Mercredi en fin d'après-midi, une bagarre a opposé deux collégiens de ce quartier. L'un des deux adolescents souffre d'un traumatisme crânien. Transporté à l'hôpital, son pronostic vital n'a pas été engagé et il est sorti aujourd'hui.

Nouvelle bagarre entre collégiens à Saint-Denis : traumatisme crânien pour un adolescent

Les bagarres dans le quartier de la Plaine ne sont pas des événements rares. Bien qu'ici il ne s'agisse pas de rixes entre bandes rivales mais entre deux adolescents « au sujet d'une image qui circulait sur Snapchat », selon une source proche du dossier.

En revanche, au début de l'année, dans ce quartier deux épisodes beaucoup plus violents s'étaient produits. Le 8 janvier, des jeunes s'étaient affrontés à coups de batte de base-ball et d'extincteurs ? Quatre jeunes avaient été blessés. La semaine suivante, beaucoup plus grave, un lycéen avait été agressé au couteau dans l'enceinte d'un gymnase.

Article complet du journal Le Parisien à lire en cliquant : ici

Source article et photo d’illustration : journal Le Parisien

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #93 Infos

Publié le 3 Mars 2021

 « Avoir 15 ans à Bondy, c'est se lancer dans la vie avec générosité, volonté. Aymane était tout cela à la fois. Nous n'accepterons pas que pour une histoire d'ado, un jeune homme puisse perdre la vie à Bondy », a martelé Stephen Hervé, le maire (LR) de cette ville de Seine-Saint-Denis. Puis, entre tristesse et colère, le cortège s'est mis en marche en silence.

 
1 500 personnes défilent pour rendre hommage à Aymane tué par balle à Bondy

Ce mercredi, la mobilisation des Bondynois était à la mesure du traumatisme provoqué par la mort tragique d'Aymane Kaïd, un jeune de 15 ans, abattu d'une balle en pleine poitrine vendredi dernier à Bondy. Même si les habitants sont toujours en état de sidération, comme le constate le maire, ils ont répondu massivement à la marche blanche. Les rues étaient noires de monde. Entre 1000 et 1500 personnes selon les policiers municipaux : des élus — tout le conseil municipal de Bondy s'était déplacé — des copains de la boxe ou du quartier, des anonymes.

Article complet du journal Le Parisien à lire en cliquant : ici

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #93 Infos

Publié le 3 Mars 2021

Une fois par mois, Estelle Kramer accueille les victimes d'inceste, au sein d'une unité dédiée de la Maison des femmes, dont les murs colorés s'adossent à l'hôpital Delafontaine de Saint-Denis (Seine-Saint-Denis). C'est ici qu'au seuil de l'hiver, Sophie a raconté, pour la première fois, ce qui lui est arrivé quand elle avait 12 ans.

Une sage-femme de Saint-Denis vient en aide aux femmes victimes d’inceste

Estelle Kramer, blouse rose de rigueur, ne tient ni le rôle d'un psy, ni celui d'un gynécologue. Plutôt d'un guide dans la tempête. Par petites questions, avec méthode, la quinquagénaire aide Sophie à dévider la pelote de ses maux. « Mon travail, c'est de faire le lien entre ce que les victimes ont vécu et les symptômes dont elles souffrent, explique la praticienne. Et de voir comment on agit. »

Article complet du journal Le Parisien à lire en cliquant : ici

Source information et image : journal Le Parisien  

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Santé

Publié le 3 Mars 2021

Attention si vous devez prendre la route ce mercredi. La préfecture de police de Paris a annoncé la mise en place de la circulation différenciée. En raison d'un épisode de pollution, seuls peuvent rouler, dans un périmètre compris à l'intérieur de l'A86 (à l'exception de celle-ci), les véhicules disposant d'une vignette Crit'Air 0, 1 ou 2, c'est-à-dire les véhicules essence d'après 2005 et les diesels post 2010. Les véhicules Crit'Air 3, 4 et 5, plus anciens, sont donc, eux, interdits dans cette zone.

Pic de pollution en région parisienne accentué par du sable en provenance du Sahara !

Ce type d'épisode n'est pas rare à l'approche du printemps. Mais il est accentué par « un import de sable saharien », détaille Airparif. Le niveau de particules sera par ailleurs compris entre 50 µg/m3 et 65 µg/m3 de particules PM10. De quoi déclencher le premier stade d'alerte, le « seuil d'information ». La qualité d'air sera « dégradée voire mauvaise sur la totalité de la région ». L'association de surveillance de la qualité de l'air en Ile-de-France « recommande ainsi aux personnes vulnérables et sensibles de limiter leur exposition à cette pollution ».

Article complet du journal Le Parisien à lire en cliquant : ici

Source information et image : journal Le Parisien

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Environnement

Publié le 3 Mars 2021

Dès jeudi 4 mars et pour une durée de 3 semaines, la piste cyclable du Canal de l'Ourcq sera fermée au niveau du Pont de l'Union afin d'effectuer un remplacement des gardes corps.

Pour des raisons de sécurité, ces travaux nécessiteront une déviation de la circulation des cyclistes pendant toute la durée du chantier via l'avenue des Rosiers. Le passage des piétons restera néanmoins possible.

Fermeture temporaire de la piste cyclable du canal de l’Ourcq à Aulnay-sous-Bois

Source information et image : page Facebook de la ville d’Aulnay-sous-Bois

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Transports

Publié le 2 Mars 2021

C’est un lieu commun. Il semblerait que l’être humain, et sans doute un peu plus quand il est français, soit plutôt réfractaire au changement. La faute peut-être à un ancien président de la République, François Hollande pour ne pas le nommer, qui en avait fait son slogan de campagne « le changement c’est maintenant ! ». On s’en souvient, en 2012, le socialiste avait promis le couscous royal pour tout le monde, et cinq ans plus tard le peuple de France avait fini avec la semoule et le bouillon !

Changement de nom de la rue Maxime Gorki en rue Jacques Chirac à Aulnay-sous-Bois : pas de quoi en faire tout un fromage !

Mais revenons à nos moutons et à cette « affaire » Gorki vs Chirac. Sur la forme, admettons bien volontiers les désagréments administratifs liés à un changement de nom de rue. Même si la mairie a promis de prendre en charge tous les frais induits, on peut comprendre un certain agacement à devoir entreprendre ce type de démarche.

Sur le fond, en revanche, il n’y a vraiment pas de quoi faire tout un fromage à propos d’un changement de nom de rue à Aulnay-sous-Bois. Il y a en eu dans le passé, il y a en a dans le présent et il y en aura d’autres dans le futur. L’histoire est une matière vivante et chaque exécutif municipal, légitiment élu par les voix des urnes, imprime sa marque en fonction de ses sensibilités.

Souvenons-nous de la mini-polémique entretenue par une petite minorité autour de l’ex-place Camélinat. Le député-maire Jean-Claude Abrioux a désormais pris la place de Zéphirin Camélinat et la vie continue. Chaque habitant de la ville demeure libre d’appeler cet endroit place des écoles, place Camélinat ou place Abrioux comme bon lui semble.

Changement de nom de la rue Maxime Gorki en rue Jacques Chirac à Aulnay-sous-Bois : pas de quoi en faire tout un fromage !

Bref, il est fort à parier que, dans peu temps, ce changement de rue Maxime Gorki en rue Jacques Chirac deviendra un non-sujet à Aulnay-sous-Bois et que le vent l’emportera…  

Source image 1 : BFM TV Paris / Source image 2 : Département de la Seine-Saint-Denis

 

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Humeur

Publié le 2 Mars 2021

« La situation est tendue et difficile. Le taux d’incidence progresse très sensiblement, au-delà de 350 pour 100 000 habitants, et les capacités hospitalières sont atteintes. Il faut, cette semaine, faire preuve d’une très grande vigilance et prendre un certain nombre de mesures. Je pense notamment aux tests et à la vaccination », a commenté Stéphane Troussel, président du Département, au micro de Sud radio lundi 1er mars 2021. 

Covid-19 : il n’y a plus un seul lit de réanimation disponible dans les hôpitaux en Seine-Saint-Denis !

Plus de 100% des lits de réanimation occupés

Dimanche 28 février 2021, 761 patients étaient hospitalisés des suites du Covid-19 en Seine-Saint-Denis. Ce sont plus d’une cinquantaine de patients en une semaine. Mardi 23 février, 95 patients étaient hospitalisés en 24 heures. Le plus grand nombre depuis le début de l’année 2021.

Sur la centaine de lit disponibles en « temps normal » dans les services de réanimation de Seine-Saint-Denis, 104 sont occupés par des patients atteints du Covid-19. 

Article complet de https://actu.fr à lire en cliquant : ici

Source article : https://actu.fr / Source photo : d’illustration : Aulnaylibre.com

 

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Santé

Publié le 2 Mars 2021

Votre magazine Oxygène du mois de mars est désormais disponible.

Le numéro exceptionnel de ce mois-ci, tout en BD, a été proposé afin de toucher notre jeunesse et montrer que l'on peut aborder des sujets sérieux sans se prendre au sérieux.

N'hésitez pas à découvrir le sommaire et à le feuilleter en cliquant : ici

Aulnay-sous-Bois : la jeunesse à l’honneur du magazine Oxygène numéro 274

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Oxygène

Publié le 2 Mars 2021

Lors d'une conférence de presse ce lundi soir, Stephen Hervé, maire (LR) de Bondy (Seine-Saint-Denis), est revenu sur le drame qui a endeuillé sa ville vendredi dernier. Il a évoqué « un acte horrible, mais un acte isolé qui n'entache pas l'image de la ville. Les Bondynois ont fait preuve d'une très grande solidarité et d'une très grande générosité », a martelé l'élu, qui a annoncé qu'une marche blanche se tiendra mercredi en mémoire d'Aymane.

Marche blanche à Bondy pour Aymane tué par balle à l’âge de 15 ans

Cet adolescent de 15 ans a été tué par balle vendredi en fin d'après-midi alors qu'il se trouvait dans le centre de loisirs Nelson-Mandela. La ville a décidé de porter plainte. « Nous serons partie civile car la victime est décédée dans un bâtiment de la commune », a précisé le maire.

Trois jours après le meurtre, la ville est toujours sous le choc. Dans les premières heures qui ont suivi le drame, la municipalité avait mis en place une cellule psychologique pour écouter toutes les personnes qui avaient été témoins directs des violences mais aussi des habitants traumatisés par la nouvelle. Le maire s'est aussi rendu dans la famille de la victime pour lui apporter son soutien et l'accompagner dans les démarches en vue des obsèques. En effet, le jeune Aymane sera inhumé en Algérie, le pays de ses parents.

Article complet du journal Le Parisien à lire en cliquant : ici

Source article et photo : journal Le Parisien

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #93 Infos

Publié le 2 Mars 2021

Du soleil et peu de vent. Airparif, association de surveillance de la qualité de l'air en Île-de-France, annonce un épisode de pollution aux particules fines (PM10) pour la journée de demain, mardi.

Airparif prévoit une concentration en particules fines PM10 comprise entre 50 et 60 µg/m³, soit un probable dépassement du seuil d'information et de recommandation fixé à 50 µg/m³. Les conditions météorologiques annoncées par Météo France ne permettent pas une dispersion efficace des polluants.

 
Attention à la pollution de l’air ce mardi en Ile-de-France

110 km/h maximum sur les autoroutes

Afin de limiter les émissions polluantes liées au trafic routier, le préfet de police, Didier Lallement a décidé de réduire de 20 km/h la vitesse maximale sur plusieurs axes. Mardi, elle est « limitée à 110 km/h sur les portions d'autoroutes normalement limitées à 130 km/h, à 90 km/h sur les portions d'autoroutes et de voies rapides normalement limitées à 110 km/h, à 70 km/h sur les portions d'autoroutes et de voies rapides normalement limitées à 90 km/h, ainsi que sur les routes nationales et départementales limitées à 80 km/h ou à 90 km/h ».

Le préfet recommande de différer, si possible, les déplacements routiers en Île-de-France, de recourir le plus possible au télétravail et de privilégier les modes de déplacements propres. Le chauffage au bois, le brûlage de déchets verts ou encore les épandages de fertilisants sont à éviter.

Article complet du journal Le Parisien à lire en cliquant : ici

Source article et photo : journal Le Parisien

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Environnement

Publié le 1 Mars 2021

Adieu le stade Nautique de Coursaille, équipement vieillot et dépassé.

Le splendide nouveau centre aquatique arrive bientôt à Aulnay-sous-Bois

Place désormais à un centre aquatique moderne et flambant neuf à Aulnay-sous-Bois.

Le splendide nouveau centre aquatique arrive bientôt à Aulnay-sous-Bois

Les photos sont tout à fait prometteuses.

Le splendide nouveau centre aquatique arrive bientôt à Aulnay-sous-Bois

On a très envie d’écrire vivement demain que l’on puisse plonger dans l’eau !

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié le 1 Mars 2021

Vous trouverez ci-dessous un communiqué de la ville d’Aulnay-sous-Bois relatif à la dénomination, ce lundi 1er mars, d'une rue Jacques Chirac dans notre commune.

Dénomination d’une rue Jacques Chirac à Aulnay-sous-Bois ce 1er mars 2021

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Communiqués

Publié le 1 Mars 2021

Le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin réunit ce lundi 1er mars 2021 les ministres de la Justice Eric Dupond-Moretti et de l’Education Jean-Michel Blanquer, dans le cadre d’une vaste réunion sur le phénomène des bandes de jeunes. En Seine-Saint-Denis, 14 bandes sont actuellement recensées par le ministère de l’Intérieur, selon le JDD

Violences entre jeunes : 14 bandes rivales répertoriées en Seine-Saint-Denis

74 bandes en France

Le département compte une des plus grandes concentration française, après Paris (15 bandes) et à égalité avec le Val-d’Oise (14 bandes). En tout, 70 bandes sont enregistrées en Île-de-France, sur les 74 que compte la France

Ce recensement enregistre uniquement les bandes qualifiées « d’actives ». Il s’agit « de groupes de mineurs, de plus en plus jeunes, liés entre eux par l’appartenance à un même territoire, et connus pour avoir récemment pris part à des rixes à l’origine géographique ». Les rixes sur fond de stupéfiants sont exclues de cette catégorie. 

Article complet de https://actu.fr à lire en cliquant : ici

Source article : https://actu.fr / Photo d’illustration : Wikipédia

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #93 Infos

Publié le 1 Mars 2021

Comme tous les week-ends, le maire d’Aulnay-sous-Bois, Bruno Beschizza, était présent sur les marchés à la rencontre des habitants.

Les seniors d’Aulnay-sous-Bois toujours en attente de rendez-vous pour se faire vacciner !

Ainsi, ce dimanche, sur le marché de la gare, il a pu échanger notamment avec les seniors de la commune qui lui ont fait part de leur impossibilité à obtenir des rendez-vous pour se faire vacciner.    

Comme quoi, le chemin vers la vaccination en France demeure encore un calvaire… Jusqu’à quand ? Sur sa page Facebook l’édile demande aux autorités d’aller plus vite !

 

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Santé

Publié le 1 Mars 2021

C’est le tutorat du 21e siècle. Emmanuel Macron devrait annoncer lundi, au cours d’un déplacement en Seine-Saint-Denis, des mesures pour multiplier le nombre de jeunes bénéficiant des conseils professionnels d’un mentor, dans un contexte tendu après la mort récente de trois adolescents dans des violences en banlieue parisienne. 

Emmanuel Macron en Seine-Saint-Denis pour favoriser l’accès des jeunes aux entreprises

Dans le cadre de l’agenda gouvernemental sur « l’égalité des chances », le président devrait afficher « la forte ambition » d’augmenter le nombre de « mentorés » de 25 000 actuellement à 100 000 fin 2021 puis 200 000 en 2022 en France, a précisé la présidence. Concept relativement nouveau en France mais qui « monte en puissance » selon l’Elysée, le mentorat désigne une relation interpersonnelle et bénévole d’accompagnement d’un jeune par un adulte, qui lui fait bénéficier de son expertise professionnelle et de ses conseils.

Il s’agit pour Emmanuel Macron d’un « levier essentiel contre l’assignation à résidence et le déterminisme social », explique un conseiller de la présidence.. Le dispositif, qui prendra place dans le cadre du plan « 1 jeune 1 solution », lancé en juillet 2020, vise à soutenir les associations et les entreprises déjà impliquées dans le mentorat et à convaincre d’autres de s’engager, pour un budget d’environ 30 millions d’euros pour 2021.

Article complet du journal Le Parisien à lire en cliquant : ici

Source article et photo : journal Le Parisien

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié le 28 Février 2021

Dans l'avion qui va l'emmener ce dimanche vers l'Algérie, Ahmed Kaïd, prend le temps d'évoquer la fin tragique de son fils, Aymane, 15 ans, vendredi à Bondy (Seine-Saint-Denis). C'est dans la ville de Sétif que le jeune homme tué d'une balle en pleine poitrine sera inhumé dans quelques jours.

 
La douleur et le désespoir du père d’Aymane tué par balle à l’âge de 15 ans à Bondy

« C'était un enfant adorable, serviable. Il ne cherchait jamais les histoires. On est perdus. Je n'arrive même pas à toucher ses affaires. Sa chambre est restée fermée », confie ce père dévasté, qui a littéralement vu mourir son fils dans ses bras. Il venait d'être atteint par une balle.

Son papa qui se tenait à ses côtés l'a vu un court instant rester debout sans rien dire puis se retourner vers lui et lancer : « Papa, j'ai mal. » « Au début, on a cru que c'était une balle à blanc, puis j'ai vu mon fil marcher et s'effondrer. Je lui ai enlevé son tee-shirt et c'est là que j'ai vu la blessure. J'ai essayé de le mettre en position latérale de sécurité et de lui parler pour qu'il reste conscient. » Mais ni lui, ni les secours ne sont parvenus à le ranimer. Il est décédé peu de temps après.

Article complet du journal Le Parisien à lire en cliquant : ici

Source article et image : journal Le Parisien

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #93 Infos

Publié le 28 Février 2021

Afin de soutenir nos commerçants de proximité et consommer local, le stationnement est gratuit en centre-ville tous les samedis à Aulnay-sous-Bois.

Stationnement gratuit en centre-ville le samedi à Aulnay-sous-Bois : une très belle idée qui fonctionne !

Cette mesure s’applique jusqu’à la fin du couvre-feu et concerne les artères suivantes : avenue Anatole France, boulevard de Strasbourg, rue de Bondy, rue Isidore Nérat, rue Edouard Cornefert, avenue Dumont, parking Dumont et place du Général Leclerc.

Les témoignages des habitants de la commune affluent, saluant positivement une très belle idée qui fonctionne !

 

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Transports, #Commerce

Publié le 28 Février 2021

Sa ville d’origine est meurtrie et cela ne pouvait pas laisser Kylian Mbappé indifférent. « Il n’y a pas d’au revoir pour nous. Peu importe où tu es, tu seras toujours dans le cœur des Bondynois », a écrit l’attaquant star du PSG sur Twitter samedi soir, au lendemain du meurtre d’Aymane.

Le joueur du PSG Kylian Mbappé rend hommage au jeune Aymane tué par balle à Bondy

Ce jeune garçon de 15 ans a été tué par balle dans un centre de loisirs à Bondy (Seine-Saint-Denis), pour un simple « différend » aux motifs indéterminés, selon le parquet. « Repose en paix. Mes condoléances les plus sincères à ses proches », lui rend hommage Mbappé dans son court message, agrémenté d’un émoji qui pleure, d’une colombe et d’un signe de prière.

Avant de briller sur les pelouses de Ligue 1, l’attaquant des Bleus a passé toute son enfance et commencé sa carrière de junior dans la ville de Seine-Saint-Denis.

Samedi matin, deux frères se sont constitués prisonniers à la suite de ce terrible fait divers. L’un, âgé de 27 ans, est suspecté d’être le tireur, déjà bien connu des services de police. L’autre a 17 ans.

Le maire de Bondy Stephen Hervé (LR), a évoqué de son côté dans un communiqué « un drame atroce », survenu dans le bâtiment municipal servant de centre de loisirs, et salué « l’exemplarité des animateurs qui ont fait leur maximum pour protéger les jeunes qui fréquentent la structure ».

Article complet du journal Le Parisien à lire en cliquant : ici

Source article et image : journal Le Parisien

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #93 Infos

Publié le 28 Février 2021

Au premier coup d'œil, la rue Maxime-Gorki à Aulnay-sous-Bois se présente comme une enfilade de pavillons où règne la quiétude. Depuis six mois, la majorité de ses habitants se partage pourtant entre regret et colère. Le regret de changer d'adresse, puisque leur voie doit être rebaptisée du nom de Jacques Chirac ce lundi. La colère de ne pas avoir été consultée par la mairie.

Polémique autour du changement du nom de rue Maxime Gorki en rue Jacques Chirac à Aulnay-sous-Bois

Jacques Mootoogounden, 78 ans, a pris la tête d'une fronde qui s'est constituée dès septembre. Deux mois plus tôt, en plein cœur de l'été, une délibération votée en conseil municipal actait le changement de nom à venir. « Ils ont fait ça pendant les vacances, alors qu'il n'y avait personne », grince l'épouse du retraité.

«Ils auraient pu nous consulter avant, quand même»

Dès le 26 septembre 2019, jour de la mort de Jacques Chirac, le maire (LR) d'Aulnay-sous-Bois, Bruno Beschizza, avait annoncé son intention de rendre hommage à l'ancien président de la République. Comment? « En dénommant un axe important de notre ville de son nom », rappelait-il dans un courrier du 20 août distribué aux habitants de la rue Maxime-Gorki.

Au-delà du débat sur l'« importance » de cette voie, longue d'un demi-kilomètre, les riverains s'accrochent au nom de Maxime-Gorki.

Non pas par attachement à la figure de l'écrivain et dramaturge russe (1868-1936), mais « quand vous habitez trente ans dans une rue, c'est comme si on vous changeait votre nom de famille », lâche Hervé Rullier, 63 ans dont la moitié passée au 13 de la rue. Tous s'inquiètent déjà des démarches administratives qu'une telle mesure entraînera auprès des impôts, de la Sécurité sociale, de leur mutuelle…

Polémique autour du changement du nom de rue Maxime Gorki en rue Jacques Chirac à Aulnay-sous-Bois

Claude Paquot, du 56, rappelle que la voie a pris son nom sous le Front populaire, puis fut rebaptisée rue de Marseille sous l'Occupation avant d'y revenir à la fin de la guerre. Autant d'épisodes que ce retraité de 87 ans a vécu, lui qui y est né. Alors cette décision soudaine, il ne l'accepte pas.

« Ils auraient pu nous consulter avant, s'insurge-t-il. Nous sommes mis devant le fait accompli. Un jour, je suis allé en mairie pour en discuter. J'ai été reçu par un conseiller municipal qui m'a répondu en somme : On a été élu, on fait ce qu'on veut ! »

Un square Johnny-Hallyday, «ça ne gêne personne»

Épaulé par la fille d'une nonagénaire de la rue, Jacques Mootoogounden a « pris son bâton de pèlerin ». Après avoir déposé une requête devant le tribunal administratif de Montreuil via la plateforme Internet « Télérecours citoyen », le septuagénaire a sonné à toutes les portes ou presque de la voie.

« Sur 58 adresses, j'ai rencontré 48 riverains qui ont exprimé leur volonté de ne pas changer d'adresse, soit plus de 80%, assure-t-il. Un voisin m'a dit qu'il préférait Chirac. Une dame m'a fait la même réponse parce qu'elle est née en Corrèze. »

Polémique autour du changement du nom de rue Maxime Gorki en rue Jacques Chirac à Aulnay-sous-Bois

Du futur centre nautique aux nouvelles voies qui ne manqueront pas d'être ouvertes sur l'ex-friche PSA ou près de la gare du supermétro, les occasions de rendre hommage à Jacques Chirac sans débaptiser une rue sont nombreuses, estiment les pétitionnaires. D'ailleurs, le nom de Johnny-Hallyday n'a-t-il pas été donné à un square?

« Un square, ça ne gêne personne, observe Janine Magnat. Ici, soixante pavillons sont concernés ! » Cette habitante du 7, rue Maxime-Gorki estime que le choix de la mairie s'est porté sur cette voie car « ce nom à une consonance soviétique ».

«Si j'ai une amende, je l'enverrai à Monsieur Beschizza !»

Dans un « droit de réponse » publié sur les réseaux sociaux, Stéphane Fleury, l'un des adjoints au maire, rappelle bien que l'auteur des « Bas-Fonds » fut un « membre de la nomenklatura soviétique sous Staline ».

La municipalité estime que la mobilisation des riverains est instrumentalisée par les élus d'opposition, lesquels dénoncent « un choix politique autocratique » qui découle de « la suppression de la commission consultative de dénomination des rues par Bruno Beschizza en 2014 ».

Stéphane Fleury leur répond que le conseil municipal est « le seul organe légitime, démocratique et compétent sur le sujet ». Puis il souligne que la majorité a été élue « dès le premier tour avec près de 60 % des suffrages »… dont ceux, ironie de l'histoire, de Claude Paquot et Jacques Mootoogounden.

Pour apaiser la colère des riverains, une délibération adoptée en décembre prévoit la prise en charge de « tous les frais administratifs qui pourraient découler du changement d'adresse ». Hervé maugréé.

« Je ne changerai rien du tout, lance-t-il. Et si j'ai une amende, je l'enverrai à Monsieur Beschizza ! »

Article complet du journal Le Parisien à lire en cliquant : ici

Source article et photos : journal Le Parisien

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #A vos quartiers !

Publié le 27 Février 2021

Fini la marque "Monsieur Patate", jouet culte du groupe Hasbro. 

Le fabricant a annoncé jeudi 25 février qu'il allait commercialiser une famille patate non genrée, mais a précisé que les jouets genrés eux-mêmes le resteraient. Seuls la marque et le logo perdront l'attribut "Monsieur".

Ces jouets, introduits en 1952, et mis en scène dans la série de films Toy Story, font partie des incontournables des familles américaines.

A partir d'une forme de patate en plastique, les enfants sont appelés à créer des personnages en leur ajoutant des attributs comme des yeux – avec sourcils maquillés pour Madame Patate, par exemple – une bouche, avec rouge à lèvres pour Madame, une moustache pour Monsieur, chaussures à talons ou pas, etc...

Article complet de https://www.francetvinfo.fr à lire en cliquant : ici

Source article : https://www.francetvinfo.fr / Source photo d’illustration : Wikipédia

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #C'est dans le Journal

Publié le 27 Février 2021

Sont-ils les hommes au scooter qui ont ôté la vie à Aymane, vendredi à Bondy ? Deux suspects ont été placés en garde à vue ce samedi, dans le cadre de l’enquête sur l’homicide d’un adolescent de 15 ans, abattu dans le hall de l’espace Nelson-Mandela, une maison de quartier de cette ville populaire de la banlieue nord-est de Paris. Les deux suspects, âgés de 19 et 27 ans, se sont présentés d’eux-mêmes à la police.

Jeune de 15 ans tué par balle à Bondy : deux suspects se sont rendus à la police

Jusque-là, personne n’avait été arrêté et les versions divergent quant au déroulement des faits. Selon une source policière, deux hommes sont arrivés à scooter et l’un d’eux a tiré sur l’adolescent, le touchant à la poitrine, avant de prendre la fuite. Vendredi soir, le parquet précisait n’avoir « aucun élément » supplémentaire quant au contexte du drame.

Article complet du journal Le Parisien à lire en cliquant : ici

Source article : journal Le Parisien / Photo d’illustration : Wikipédia

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #93 Infos

Publié le 27 Février 2021

Un homme de 25 ans a été condamné mardi 23 février 2021 au tribunal de Bobigny à deux ans de prison ferme pour violence aggravée sur sa conjointe. Les faits sont d’une rare violence.

Seine-Saint-Denis : 2 ans de prison ferme après un déchainement de violence sur sa conjointe

Déchaînement de violence 

« Je suis entrée dans une colère noire », détaille l’homme de 25 ans dans le box des accusés du tribunal de Bobigny. Les « gifles de cowboy » (sic) commencent à pleuvoir dans l’habitacle. Étranglement, coups de pieds, les coups continuent de s’abattre dans l’appartement de Montfermeil.

L’homme, qui brisera en quatre un manche à balais sur sa compagne, sera finalement pris d’inquiétude le lendemain et décide de transporter sa compagne à l’hôpital. Plus de 26 ecchymoses seront recensées sur le corps de la jeune femme qui se verra prescrire 20 jours d’incapacité totale de travail (ITT). 

Article complet de https://actu.fr à lire en cliquant : ici

Source article : https://actu.fr / Source photo d’illustration : Wikipédia

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #93 Infos

Publié le 26 Février 2021

Un adolescent de 15 ans a été tué par balles, ce vendredi 26 février, vers 17h10, à Bondy (Seine-Saint-Denis), a appris France Bleu Paris de sources concordantes. Alors qu'il se trouvait devant l'espace Nelson-Mandela, rue Auguste-Blanqui, deux individus à scooter lui ont tiré dessus, assure une source policière à France Bleu Paris et franceinfo. Les deux auteurs sont en fuite et activement recherchés. 

Article complet de https://www.francebleu.fr à lire en cliquant : ici

Source article : https://www.francebleu.fr / Photo d’illustration : Wikipédia

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #93 Infos