Publié le 18 Mars 2021

C'est LA matière sacrifiée du protocole sanitaire mis en place par l'Education nationale. L'Education physique et sportive. Ce mercredi après-midi, des enseignants d'EPS de Seine-Saint-Denis ont manifesté devant la direction académique de Bobigny pour réclamer la réouverture des installations sportives intérieures fermées à tous les élèves de France depuis la mi-janvier à cause de la pandémie de Covid-19. Depuis deux mois, leurs professeurs sont donc obligés de faire cours à l'extérieur.

 
Des professeurs de sport manifestent pour la réouverture des gymnases à Aulnay-sous-Bois

« C'est un bazar sans nom ! S'il y a des établissements qui disposent d'un stade, on a des communes comme Aulnay-sous-Bois, Sevran ou Epinay-sur-Seine, où on peut avoir jusqu'à six ou sept classes de collèges et lycées sur un même terrain en même temps. Comment voulez-vous travailler dans ces conditions ? » souffle Hugo Pontais, secrétaire académique du syndicat d'enseignants d'EPS SNEP-FSU Créteil.

Article complet du journal Le Parisien à lire en cliquant : ici

Source information : journal Le Parisien / Photo d’illustration : Aulnaylibre.com

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Soyons sport.

Publié le 18 Mars 2021

Avez-vous déjà fait pipi en gare du RER B à Aulnay-sous-Bois ? La question parait saugrenue et pourtant elle est au cœur d’une campagne de la SNCF qui a mis en place un dispositif de nudge anti-urine.

Avez-vous déjà fait pipi en gare du RER B à Aulnay-sous-Bois ?

Ainsi, à cette occasion, des affiches ont été placées dans les gares Transilien SNCF invitant les hommes à aller uriner ailleurs. Ce marketing incitatif aurait parait-il fait baisser de 88% les épanchements d’urine dans les endroits ciblés.

Article complet de https://www.cnews.fr à lire en cliquant : ici

Source article : https://www.cnews.fr / Source photo d’illustration : Wikipédia

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Transports

Publié le 18 Mars 2021

Le bout du tunnel, Isis, infirmière en réanimation à l'hôpital d'Aulnay-Sous-Bois en Seine-Saint-Denis, désespère de ne pas l'apercevoir : "Cela fait un an qu'on est dans le Covid-19. J'ai l'impression qu'il n'y a pas d'issue. Il faudrait peut-être mettre fin à cette épidémie". Après un sur le front de l'épidémie, plus d'un soignant sur deux se dit plus fatigués qu'avant le début de la crise sanitaire (51%) selon un sondage Harris Interactive pour la Fédération hospitalière publié mercredi.

Après un an de lutte contre la Covid-19 le personnel soignant de l’hôpital Ballanger à Aulnay-sous-Bois est à bout !

Comme Isis, les soignants de ce service se battent chaque jour pour sauver des vies. mais il y a aussi leurs proches, tout autant menacés par le Covid. C'est ce qui fait dire à Valérie, aide-soignante, qu'il faut prendre la mesure la plus forte : "Je préfère quand même le confinement. Nous, on n'a pas vécu le confinement parce qu'on était au boulot mais on savait que notre famille était protégée et on donnait tout ce qu'on pouvait pour pouvoir en finir".

Article complet de : https://rmc.bfmtv.com à lire en cliquant : ici

Source article : https://rmc.bfmtv.com / Source photo : Aulnaylibre.com

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Santé

Publié le 18 Mars 2021

Vous trouverez ci-dessous en vidéo l’intervention de Jacques Chaussat (UDI) sur le rapport d’orientation budgétaire 2021 d’Aulnay-sous-Bois.

L’adjoint au maire a d’abord évoqué la situation nationale et notamment le centralisme de l’Etat qui a indéniablement manqué de flexibilité et d’adaptabilité dans la gestion du Covid-19. C’est ainsi que les communes et en premier lieu celle d’Aulnay-sous-Bois ont dû compenser ses errements et défaillances.

Sur le plan local, il a de nouveau fustigé le bilan désastreux des années Ségura dont l’exécutif a fait exploser les dépenses de fonctionnement et la dette, cette dernière passant de 36 millions d'euros au 31 décembre 2017 à 102,5 millions d'euros en 2013 soit une augmentation de 184%.

Ainsi, toute la bonne gestion financière des maires avant 2008, à savoir celle de Jean-Claude Abrioux et Gérard Gaudron, a été anéantie en seulement 6 ans par la coalition de gauche (Parti Socialiste, Parti Radical de Gauche, Europe Ecologie Les Verts, Parti Communiste). Le plus étrange dans cette histoire, c’est que personne ne leur demande de comptes après ce qui semble constituer un véritable braquage de coffre-fort !

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Conseil municipal

Publié le 18 Mars 2021

C’est une affaire sordide relatée par le site d’information Actu.fr. Trois filles âgées de 16 à 17 ans semblent avoir été contraintes à la prostitution dans un appartement situé aux Pavillons-sous-Bois.

Enchaînant les passes de six à sept clients par jour, elles auraient ainsi amassé une somme de 600 euros.

Trois filles mineures contraintes à la prostitution dans un appartement aux Pavillons-sous-Bois

Deux hommes, soupçonnés de proxénétisme dans cette affaire, ont été condamnés à 3 ans et 2 ans de prison, dont 1 an avec sursis pour chacun ainsi qu’à une amende de 4 000 euros à chacun des victimes pour préjudice moral.

Article complet de https://actu.fr à lire en cliquant : ici

Source article : https://actu.fr / Source photo d’illustration : Wikipédia

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #93 Infos

Publié le 18 Mars 2021

À découvrir ce mois-ci dans le nouveau numéro de votre magazine vidéo "L'Info du Web" !

Au sommaire : 1 minute pour comprendre la gestion des déchets. Focus sur l'exposition d'Amélie Debray avec l'Ecole d'Art Claude Monet. Quoi de neuf dans les bibliothèques ? Les podcasts audio, la fiction sonore.

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Oxygène

Publié le 17 Mars 2021

Encore plus qu'ailleurs, les équipements médicaux fournis par la région à l'hôpital Robert-Ballanger, à Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), afin que celui-ci se dote de douze nouveaux lits de réanimation, sont les bienvenus. Mi-janvier, la présidente du conseil régional d'Ile-de-France, Valérie Pécresse (Libres!), annonçait le déploiement de 500 lits modulaires d'ici avril. Dix millions d'euros ont été mobilisés, dont sept issus de crédits européens.

Valérie Pécresse et la région Ile-de-France aident le service réanimation de l’hôpital Ballanger à Aulnay-sous-Bois

« Il ne s'agit pas de lits en tant que tels mais de l'équipement nécessaire au fonctionnement d'un lit de réanimation », précise Catherine Leguay-Portada, la directrice déléguée de l'hôpital Ballanger. A Aulnay-sous-Bois, douze moniteurs de surveillance ont été livrés en fin de semaine dernière, ainsi que deux respirateurs de la marque Philips, pour l'heure inutilisés. « Mais ce n'est qu'une question de jours », redoute la responsable des lieux.

Ici, le service de réanimation compte 18 lits, dont la grande majorité est occupée à l'heure actuelle par des patients atteints du Covid-19. A cela s'ajoutent 12 lits installés dans l'unité de soins intensifs de cardiologie. Le Covid-19 représente un tiers d'entre eux.

« Les lits modulaires, c'est un concept agile et flexible qui permet aux hôpitaux franciliens de s'adapter lors de situations exceptionnelles, durant une épidémie ou au moment d'un attentat », détaille Farida Adlani. La vice-présidente (MoDem) du conseil régional chargée de la santé était en visite ce mercredi matin à Robert-Ballanger, puis à l'hôpital de Montfermeil, où une partie du matériel remplacé était selon elle « obsolète ».

Article complet du journal Le Parisien à lire en cliquant : ici

Source information : journal Le Parisien / Source photo : Aulnaylibre.com

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Santé

Publié le 17 Mars 2021

Normalement, si le couvre-feu de 18 heures était correctement respecté ce genre d’incident ne devrait pas arriver.

Et pourtant le RER B subit en ce moment même des perturbations entre Aulnay-sous-Bois et Paris Gare du Nord à cause de la présence de personnes sur les voies à la station Blanc-Mesnil.

Perturbations sur le RER B entre Aulnay-sous-Bois et Paris Gare Nord en raison de personnes sur les voies

L’impatience semble gagner les voyageurs présents dans les trains. Bref, une galère de plus sur cette ligne de transport.

Bon courage pour celles et ceux qui tentent de rentrer chez eux.

Source information : compte Twitter de la ville d’Aulnay-sous-Bois / Source photo d’illustration : Aulnaylibre.com   

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Transports

Publié le 17 Mars 2021

Un hôpital toujours en crise. A partir du lundi 5 avril à 21h, à raison de deux épisodes par soirée, Canal+ diffusera la saison 2 de la série "Hippocrate", créée et réalisée par Thomas Lilti.

Sortie de la saison 2 d’Hippocrate tournée à l’hôpital Ballanger à Aulnay-sous-Bois

Alors que la saison dernière s'ouvrait par la mise en quarantaine des médecins titulaires du service de médecine interne d'un hôpital parisien, cette nouvelle saison verra les jeunes internes être confrontés à une nouvelle situation extrême. Suite à une inondation, le service des urgences va être contraint de se replier en médecine interne.

Article complet de https://www.ozap.com à lire en cliquant : ici

Source information : https://www.ozap.com 

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Culture

Publié le 17 Mars 2021

Le pont qui relie Drancy et Le Bourget n’est pas prêt de rouvrir. Vendredi 12 mars 2021, la municipalité de Drancy a indiqué que « plusieurs expertises ont été menées et les travaux ont débuté ». Cependant, ces derniers pourraient prendre plusieurs semaines et durer jusqu’à deux mois.

Deux mois de travaux avant la réouverture du pont entre Drancy et Le Bourget

Article complet de ttps://actu.fr à lire en cliquant : ici

Source information : ttps://actu.fr / Source image : Ville de Drancy

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #93 Infos

Publié le 17 Mars 2021

Une évolution constatée notamment dans le service de réanimation de l'hôpital Robert Bellanger à Aulnay-sous-Bois en Seine-Saint-Denis. Ici, il y a deux fois plus de patients âgés de 45 à 50 ans que lors de la première vague, en mars dernier.

Les malades du Covid-19 à l’hôpital Ballanger à Aulnay-sous-Bois sont de plus en plus jeunes !

C'est un constat fait par beaucoup de médecins réanimateurs, l'âge des patients atteints du Covid-19 et hospitalisés en réanimation diminue. Une évolution des profils avec ces patients pourtant moins à risque hospitalisés en réanimation qui pourrait être due au variant anglais, désormais majoritaire en France.

Allongé sur un lit de réanimation, un grand gaillard, musculeux, athlétique, sous oxygénation. “Je m’appelle Daniel, j’ai 47 ans”, indique-t-il.

 

Article complet de https://rmc.bfmtv.com à lire en cliquant : ici

Source information : https://rmc.bfmtv.com / Source image d’illustration : Aulnaylibre.com

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Santé

Publié le 17 Mars 2021

« Nous avons plongé dans l'incertitude et cette incertitude nous accompagne désormais tous les jours », estime Tarik Laghdiri. Il y a un an, le 17 mars 2020, cet habitant d'Aulnay-sous-Bois alors âgé de 35 ans expérimentait, tout comme ses 67 millions de compatriotes, les premiers effets du confinement décidé par Emmanuel Macron pour enrayer la propagation de l'épidémie de Covid-19.

Confinement à Aulnay-sous-Bois : après le choc, l’anesthésie !

Quand on lui demande de résumer l'année écoulée, celui qui fut notre grand témoin en cette période de mise à l'arrêt du pays réfléchit, le temps de trouver la formule la plus parlante. Il puisera sa comparaison dans l'univers de l'hôpital, au sein duquel sa sœur a mené la guerre au virus en première ligne. « Nous avons vécu le choc, puis l'anesthésie, confie-t-il. C'est comme une opération chirurgicale, à la différence que les effets ont été inversés. »

Article complet du journal Le Parisien à lire en cliquant : ici

Source article et image : journal Le Parisien

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #A vos quartiers !, #Santé

Publié le 17 Mars 2021

Il y a deux jours, le maire d’Aulnay-sous-Bois, Bruno Beschizza, rappelait la date anniversaire de sa réélection au score historique (lire ici). Le 15 mars 2020, on s’en souvient, il arrivait, en effet, en tête dans la totalité des bureaux de vote et obtenait près de 60% des voix dès le premier tour pulvérisant ainsi dans les urnes l’opposition.

Un an pour vous, écrivait l’édile sur sa page Facebook lundi. En réalité c’est désormais depuis sept ans que le maire impulse sa marque de fabrique, qu’il incarne ce souffle nouveau qui redore le blason d’une ville déclassée après les années Ségura.

Depuis que Bruno Beschizza en a pris les commandes, Aulnay-sous-Bois bouge, intrigue et attire jusqu’aux membres les plus éminents des gouvernements au service du président Emmanuel Macron (lire là).     

Il faut dire que le maire n’a pas ménagé ses efforts depuis 2014. Malgré des caisses vides laissées par la coalition de gauche (Parti Socialiste, Parti Radical de Gauche, Europe Ecologie Les Verts, Parti Communiste), une baisse des dotations de l’Etat de 26 millions d’euros imposée par François Hollande et Emmanuel Macron, les impôts locaux n’ont pas été augmentés et de nouveaux équipements spectaculaires sont sortis de terre : le bâtiment multifonctionnel Jules Verne dans le quartier Balagny, le groupe scolaire Jean d’Ormesson, la place Jean-Claude Abrioux qui a des allures de Plaza Mayor et bientôt le nouveau stade nautique et son bassin olympique.

On pourrait aussi citer la rénovation en cours du quartier Mitry-Ambourget et de tout l’axe qui longe la rue Jules Princet, la Rose des Vents à réinventer après la destruction de la barre du Galion, la redynamisation des commerces de proximité et des marchés, le redressement spectaculaire de la maison de l’emploi, la multiplication des événements festifs et culturels ou encore le chantier colossal du réaménagement du site de l’ancienne usine PSA. Sans oublier bien entendu des actions concrètes pour la sécurité et la propreté des espaces publics au quotidien. 

Bref, cela ne fait pas un an, mais sept ans que le maire Bruno Beschizza tient ses promesses et que le bien, le bon et le beau sont de retour à Aulnay-sous-Bois.

Les Aulnaysiennes et les Aulnaysiens l’ont bien compris. Le résultat de l’élection de mars 2020 est tout sauf un hasard. Il est le fruit d’un travail acharné, d’une mobilisation de tous les instants, matérialisée encore récemment par le montage en un temps record d’un centre de vaccination contre la Covid-19, d’une incarnation revendiquée et assumée, d’une présence constante et quotidienne sur le terrain, d’une cohésion d’équipe.

Alors, évidemment, il reste encore du chemin, mais chaque seconde qui passe rend Aulnay-sous-Bois un peu plus juste et parfaite…

Robert Ferrand

Voir les commentaires

Rédigé par Robert Ferrand

Publié dans #Fêtes et Cérémonies

Publié le 17 Mars 2021

La vidéo ci-dessous est un petit bijou. On y entend la conseillère municipale d’opposition, Sylvie Billard, s’exprimer sur les méthodes de la liste Aulnay en commun. Si chacun reste bien entendu libre d’interpréter à sa guise les propos de Madame Billard, ils ont le grand mérite d’éclairer sur les pratiques habituelles de la gauche locale (Parti socialiste, Europe Ecologie Les Verts, Parti Radical de Gauche, Parti Communiste).

Derrière les sourires de façade faussement bienveillants, semblent se cacher en réalité de grands donneurs de leçons aux méthodes archaïques et partisanes qui étouffent le nécessaire renouvellement politique porté par les citoyens.

La France Insoumise avait bien compris la mascarade en se dégageant de la liste Aulnay en commun bien avant le premier tour des élections municipales de mars 2020 (lire ici).

La mise à l’écart forcée de Sylvie Billard est, bien entendu, totalement incompréhensible alors qu’Aulnay en commun se définissait à la base comme affranchie de tout positionnement sectaire en s’inscrivant dans une démarche citoyenne où les idées primaient sur les partis.

De là à penser que la liste Aulnay en commun n’était qu’une sombre supercherie (lire là)…

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Conseil municipal

Publié le 17 Mars 2021

Cela parait si loin et pourtant cette réalité n’a jamais été aussi proche et présente. Il y a un an, jour pour jour, Aulnay-sous-Bois était confinée pour la première fois à cause du Covid-19.

17 mars 2020 : Aulnay-sous-Bois est confinée pour la première fois à cause du Covid-19 !

Face à la saturation des hôpitaux submergés par un virus en expansion, Emmanuel Macron devait en effet se résoudre à boucler le pays. Fermeture des commerces non-alimentaires, circulation réduite, attestation de déplacement à remplir, le quotidien des uns et des autres s’est trouvé totalement chamboulé.

Au-delà du drame sanitaire et ses plus de 90 000 morts en France, les conséquences économiques et sociales vont être terribles et ceci d’autant plus que la pandémie est loin d’être finie.

Alors vous, comment avez-vous vécu ce premier confinement ? Et le second ? Etes-vous prêts à en subir un troisième, même s'il est limité aux week-ends ?

Source photo : Aulnaylibre.com

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Santé

Publié le 17 Mars 2021

Comme c’est la tradition à cette époque de l’année, le journal Le Parisien publie aujourd’hui son palmarès 2021 des lycées de Seine-Saint-Denis.

En 2021 le lycée l’Espérance reste toujours la référence à Aulnay-sous-Bois

Même s’il faut toujours prendre ce type de classement avec des pincettes, ils permettent toujours plus ou moins de situer la valeur d’un établissement scolaire qu’elle soit théorique, fantasmée ou réelle.

Quoi qu’on puisse en dire ou en penser, avec un taux de réussite de 99% et un taux de mention de 83% le lycée l’Espérance reste toujours la référence à Aulnay-sous-Bois en 2021.

Outre sa capacité à orienter les élèves dans les voies du succès, l’établissement privé Aulnaysien a le mérite d’être épargné par les grèves et toutes ces revendications sans fin qui gangrènent et perturbent l’enseignement dans le public. Ce dernier dispose pourtant toujours de plus de moyens mais, paradoxalement, la qualité des cours s’effondre un peu plus chaque année. C’est sans doute pour cela qu’à Aulnay-sous-Bois ou ailleurs, tous les parents qui le peuvent inscrivent leurs enfants dans le privé…

Article et classement complet du journal Le Parisien à lire en cliquant : ici

Source information : journal Le Parisien

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Education

Publié le 16 Mars 2021

Le Covid-19 continue de se propager en Seine-Saint-Denis et de plus en plus dans les écoles. Une situation qui devient difficile à gérer, les municipalités sont obligées de prendre de nouvelles décisions. C’est le cas de la mairie de Dugny qui a décidé de fermer un centre de loisirs, mercredi 17 mars 2021.

Fermeture d’un centre de loisirs à Dugny suite au test positif de 4 enfants au Covid-19

Article complet de https://actu.fr à lire en cliquant : ici

Source information : https://actu.fr / Source photo : Google Street View

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #93 Infos, #Education

Publié le 16 Mars 2021

Beaucoup d’Aulnaysiens connaissent et fréquentent celui de Villepinte. Désormais c’est Livry-Gargan qui annonce l’ouverture ce mercredi 17 mars 2021 à 9 heures d’un Grand Frais. Il s’agira seulement du deuxième présent dans le département de la Seine-Saint-Denis. 

Ouverture d’un Grand Frais à Livry-Gargan

Comme toujours vous y trouverez des fruits et légumes frais, des produits exotiques, une boucherie, un espace épicerie, une fromagerie et une poissonnerie. A noter aussi et c’est habituel la présence d’une boulangerie Marie Blachère et ses fameuses 4 baguettes dont 1 gratuite !

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #93 Infos, #Commerce

Publié le 16 Mars 2021

Un nouveau commissariat de police nationale pour notre ville.

La ville d'Aulnay-sous-Bois s'engage aux côtés de l'Etat pour permettre la construction d'un nouveau commissariat à l'horizon 2024.

Un nouveau commissariat de police nationale à Aulnay-sous-Bois pour 2024 !

Les locaux aujourd'hui occupés par la police nationale rue Louis Barrault et rue du 14 Juillet ne sont plus adaptés aux usages des forces de l'ordre, ni à un accueil du public satisfaisant.

Sur proposition du maire Bruno Beschizza, le conseil municipal du 10 mars 2021 met à la disposition du ministère de l'Intérieur un terrain de plus de 4000 m2 situé avenue du Maréchal Juin, entre le lycée Jean Zay et le Stade du Moulin-Neuf.

Source information et image : page Facebook de la ville d’Aulnay-sous-Bois

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Sécurité publique

Publié le 16 Mars 2021

N'oubliez pas d'inscrire votre enfant en maternelle pour la rentrée 2021/2022. Jusqu'au 31 mars, rendez-vous au centre administratif ou en mairies annexes pour inscrire votre enfant de 3 ans à l'école. Pour plus de détails cliquez : ici

Date limite d’inscription des enfants dans les écoles à Aulnay-sous-Bois le 31 mars 2021

Source information et image : compte Twitter de la ville d’Aulnay-sous-Bois

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Education

Publié le 16 Mars 2021

Vous trouverez ci-dessous la vidéo de l’intervention de l’adjointe au maire Sabrina Missour (Alliance Centriste) qui a défendu le rapport d’orientation budgétaire 2021 de la ville d’Aulnay-sous-Bois.

Lors de sa prise de parole, Sabrina Missour est revenue sur les effets du Covid-19 et ses conséquences dramatiques : perte d’emploi, confinement, isolement, difficultés économiques. Elle a rappelé le rôle majeur joué par les collectivités territoriales qui sont restées en première ligne dans la lutte contre la pandémie, à commencer par le personnel communal Aulnaysien dont la mobilisation a été exceptionnelle.

Elle a pointé du doigt les défaillances de l’Etat dans la gestion de la crise sanitaire notamment le manque de masques, de tests et maintenant de vaccins.

La ville d’Aulnay-sous-Bois s’est donc mobilisée avec l’ouverture d’un centre de dépistage au stade du Moulin Neuf, la mise en place de protocoles sanitaires stricts dans les écoles ou encore le soutien financier à destination des acteurs locaux (commerces, associations…).

Aulnay-sous-Bois est une ville où la rigueur budgétaire impulsée depuis 2014 a permis de s’adapter avec souplesse et réactivité au contexte aussi inédit que gravissime généré par le virus qui frappe le pays.  La commune a dû compenser la rigidité et le manque d’anticipation de l’Etat.

Ainsi, par exemple,  un centre de vaccination a été ouvert en un temps record au gymnase Pierre Scohy grâce à la mobilisation de 60 agents. La ville a fourni le matériel informatique, le personnel administratif, les repas, les barnums, Le préfet de la Seine-Saint-Denis a d'ailleurs félicité le maire Bruno Beschizza et tous les agents de la ville pour ce tour de force.

En conclusion, Sabrina Missour a défini Aulnay-sous-Bois comme une ville qui s’adapte, une ville qui protège, une ville qui prospère…

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Conseil municipal

Publié le 16 Mars 2021

Le temps qui passe est parfois notre allié.

Nouveau stade nautique à Aulnay-sous-Bois : chaque minute qui passe nous rapproche de l’ouverture !

Ainsi, chaque minute égrenée nous rapproche de l’ouverture du nouveau stade nautique à Aulnay-sous-Bois.

Nouveau stade nautique à Aulnay-sous-Bois : chaque minute qui passe nous rapproche de l’ouverture !

Les photos sont très prometteuses.

Nouveau stade nautique à Aulnay-sous-Bois : chaque minute qui passe nous rapproche de l’ouverture !

Club de natation et plongeon, nageur chevronné ou du dimanche un peu de patience mais il sera bientôt possible de se jeter à l’eau.

Nouveau stade nautique à Aulnay-sous-Bois : chaque minute qui passe nous rapproche de l’ouverture !

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Soyons sport.

Publié le 16 Mars 2021

Valérie Pécresse estime que les réseaux sociaux ont contribué à renforcer le phénomène des règlements de compte entre bandes. Elle veut renforcer tous les maillons de la chaîne d'autorité dans les territoires franciliens.

Un conseil interministériel sur la violence des bandes s'est tenu ce vendredi matin. Qu'en attendez-vous ?

Cela fait des années que je tire la sonnette d'alarme. Le Covid et le confinement ont renforcé ces tensions. Mais cette violence est surtout liée aux réseaux sociaux où les bandes peuvent se regrouper, se lancer des défis. Je propose un plan global de démantèlement de ces bandes qui repose sur trois piliers, la sécurité, la responsabilité et la sanction.

Concrètement, que proposez-vous ?

Il faut renforcer tous les maillons de la chaîne d'autorité dans tous les territoires. La région a créé cinq brigades de sécurité dans les lycées, qui ont procédé, depuis septembre 2020, à 400 interventions pour ramener le calme. Il en faudrait huit, une par département. Je pense que les départements devraient créer des brigades sur le même modèle pour intervenir dans les collèges.

La police municipale serait un maillon essentiel ?

Il faut rendre obligatoire les polices municipales dans toutes les villes de plus de 10000 habitants. Des polices municipales qui soient armées d'armes à feu. On a vu leur efficacité lors de l'attentat terroriste de Nice l'année dernière. La région a financé l'équipement de 300 polices municipales, mais si on les rend obligatoires l'Etat devra transférer des moyens supplémentaires aux villes.

Article complet du journal Le Parisien à lire en cliquant : ici

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Sécurité publique

Publié le 15 Mars 2021

« Il y a un an, jour pour jour, les Aulnaysiennes et les Aulnaysiens me faisaient l’honneur de me renouveler dans mes fonctions de Maire.

La liste « Vivre Aulnay », que je conduisais, est arrivée en tête dès le premier tour, dans chaque bureau de vote de la ville. Au total, nous avons totalisé près de 60% des suffrages. Un résultat historique pour Aulnay !

Réélection du maire d’Aulnay-sous-Bois Bruno Beschizza : un an déjà !

Cette confiance renouvelée m’honore et m’oblige au quotidien.

Depuis un an, avec Severine Maroun et toute l’équipe municipale, nous avons traversé une épreuve inédite sur tous les plans : sanitaires, sociaux, économiques, humains...

La Ville d’Aulnay-sous-Bois, avec tous ses agents, a été à la hauteur des événements et continue d’œuvrer chaque jour, sur tous les fronts, pour le bien-être des Aulnaysiens.

Vous pouvez compter sur mon équipe et moi même pour poursuivre notre action et faire d’Aulnay-sous-Bois une ville toujours plus prospère, toujours plus belle, toujours plus agréable. »

 

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Fêtes et Cérémonies

Publié le 15 Mars 2021

Deux hommes ont été blessés ce dimanche après-midi après un violent affrontement entre bandes à Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis). Il était un peu plus de 17 heures lorsque une cinquantaine de jeunes se sont affrontés au niveau de l'allée des Cerisiers, dans le quartier des Mille Mille. Certains étaient armés « de barres de fer et de marteaux », indique ce lundi une source policière.

Rixes entre bandes dans le quartier Mitry à Aulnay-sous-Bois : pronostic vital engagé pour un blessé

Lorsque les forces de l'ordre sont arrivées sur place, après avoir été prévenues par un témoin, la quasi-totalité des protagonistes avaient déjà quitté les lieux. Sauf deux hommes qui ont été blessés dans l'affrontement, dont l'un qui a été blessé à la tête par un coup de barre de fer. Il a été transporté à l'hôpital Robert-Ballanger d'Aulnay-sous-Bois, avec un pronostic vital engagé.

Des barres de fer et des marteaux saisis

Le deuxième jeune homme blessé, dont l'âge n'a pas été dévoilé, a lui été blessé à l'omoplate par un coup de couteau, détaille cette même source. Lui aussi a été conduit au centre hospitalier, mais ses jours ne sont pas en danger.

Selon nos informations, cette rixe pourrait avoir opposé des jeunes habitants de la cité des Mille Mille à ceux de la cité des Beaudottes. Des barres de fer, des béquilles et des marteaux ont été saisis. Contactée, la municipalité d'Aulnay n'avait pas encore réagi ce lundi après-midi.

Le service judiciaire du commissariat d'Aulnay-sous-Bois a été chargé de l'enquête.

Article complet du journal Le Parisien à lire en cliquant : ici

Source information : journal Le Parisien / Source photo d’illustration : Aulnaylibre.com

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #A vos quartiers !