Publié le 7 Octobre 2011

Suite des premiers résultats du questionnaire... Cette fois-ci nous abordons le thème des équipements et du logement.

assisesresultats2.JPG

Aménager Aulnay

A la question, selon vous, quels sont les équipements prioritaires à créer dans votre quartier ? :

34 % ont répondu des places de stationnement, 27 % un jardin public, 27 % des aires de jeux pour les enfants, 20 % un lieu culturel.

A la question, Aulnay dispose de terrains disponibles. Quelle doit être, selon vous, sa priorité ?

26 % ont répondu créer de nouveaux logements, 25 % implanter de nouvelles entreprises, 21% créer de nouveaux espaces verts.

A la question, en matière de construction, que préfériez-vous que la ville d'Aulnay fasse en priorité ?

28 % ont répondu favoriser l'implantation de nouvelles entreprises et activités économiques, 26 % limiter la hauteur des constructions, 23 % permettre la création de nouveaux logements.

A la question, en matière de logement, que préfériez-vous que la ville d'Aulnay fasse en priorité ?

59 % ont répondu rénover les logements insalubres, 39 % offrir des logements adaptés aux personnes handicapées ou isolées, 32 % développer les logements étudiants, 27 % construire davantage de logements sociaux ou à loyer modéré, 15 % favoriser la mixité sociale.

Par ailleurs, concernant les projets actuellement en cours dans la ville, 77 % des personnes consultés ont jugé très utile ou plutôt utile la rénovation du Pôle Gare en centre-ville. Ils sont 73 % à penser la même chose de la poursuite de la rénovation du quartier de la Rose des Vents, 72 % de la construction du 7e collège, 52 % de la requalification des quartiers Mitry-Princet, 49 % de l'extension-réhabilitation du centre administratif et 46 % d'un centre de création lyrique à la Ferme du Vieux-Pays pour le Créa.

En résumé, les Aulnaysiens donnent la priorité aux nouveaux logements et aux nouvelles entreprises, puis aux espaces verts. La priorité aux nouveaux logements est particulièrement réclamée par les jeunes de moins de 25 ans (34% des réponses dans cette tranche d'âge) alors que la tranche d'âge suivante 25-34 ans réclame avant tout la rénovation des logements insalubres. S'agissant des projets, 77 % des répondants plébiscitent la rénovation du pôle gare. La poursuite de la rénovation du quartier de la Rose des Vents et la construction du 7e collège sont aussi classés parmi les projets les plus utiles.

Dans le volet suivant nous dévoilerons les derniers résultats autour du cadre de vie, de la culture, du sport...

Stéphane Fleury

Voir les commentaires

Rédigé par Stéphane Fleury

Publié dans #Démocratie de proximité

Publié le 7 Octobre 2011

Hier soir, à l'Espace Jacques Prévert, entre 400 et 500 personnes étaient réunies pour la restitution des résultats du questionnaire des assises de la ville. Comme le maire Gérard Ségura l'a précisé dans l'une de ses interventions, il lui est apparu opportun à mi-mandat de faire le point sur l'action municipale en cours. Il s'agit d'une sorte de pause pour prendre le temps d'entendre et d'essayer de comprendre les attentes parfois fortes des habitants. Voici en tout cas les premières tendances...

assisesreponses1.JPG

D'abord un mot sur la méthode utilisée par l'institut CSA. Il a recueilli 3 412 questionnaires au total. 3 130 questionnaires papier et 282 questionnaires en ligne. Cela représente un taux de réponse par ménage de 12,1 %. Les résultats sont basés sur un échantillon de 2 000 questionnaires papier tirés aléatoirement et 282 questionnaires en ligne, redressé sur la base du profil sociodémographique des personnes âgées de 15 ans et plus habitant la commune d'Aulnay-sous-Bois (sexe, âge, statut).

La vie à Aulnay

A la question, qu'aimez-vous le plus à Aulnay ? :

61 % ont répondu la proximité de Paris, 42% les espaces verts, 39% la proximité des commerces, 18% la vie culturelle et 17% la tranquillité, le calme.

A la question, aujourd'hui, parmi les domaines suivants, sur lesquels la municipalité doit-elle agir en priorité ? :

57% ont répondu améliorer la sécurité, 36% développer le petit commerce, 34% améliorer la circulation et le stationnement, 28% améliorer la propreté de la ville et 26% améliorer les transports en communs.

En résumé, la proximité avec Paris, la qualité des espaces verts et la proximité des commerces sont les caractéristiques de notre ville les plus appréciées par les Aulnaysiens. Ces derniers jugent leur ville "facile d'accès" (à 80%). Aulnay est perçue comme une ville "où il fait bon vivre", "animée", "dynamique" et où l'on ne s'ennuie pas. En revanche, 52% des répondants estiment qu'Aulnay n'est pas une ville où l'on se sent en sécurité.

Dans une seconde partie à suivre nous aborderons les résultats concernant le logement et les équipements. En attendant, si vous vous reconnaissez dans ces premières réponses ou non, si vous souhaitez réagir n'hésitez pas à utiliser l'option commentaires bien entendu !  

Stéphane Fleury

Voir les commentaires

Rédigé par Stéphane Fleury

Publié dans #Démocratie de proximité

Publié le 7 Octobre 2011

centrededansedugalion.jpgLa reprise des cours a sonné pour le Centre de Danse du Galion ! Et il y en a pour tous les goûts ! Eveil corporel : il permet aux enfants de 5 à 6 ans d'appréhender de façon ludique l'apprentissage du corps, de l'espace et du rythme. Modern jazz et hip-hop : après un échauffement permettant notamment d'améliorer la souplesse et de découvrir de nouveaux mouvements, chaque professeur propose aux élèves de travailler sur un enchaînement. Danses debout et danses au sol sont étudiées en modern jazz comme en hip-hop, même si la gestuelle est différente entre les deux techniques.

Les inscriptions s'effectuent au Centre de Danse du Galion. Vous devez remplir un formulaire, apporter deux photographies d'identité, un certificat médical d'aptitude à la pratique de la danse et payer une cotisation en espèces ou par chèque à l'ordre de l'IADC. Les cours sont ouverts aux personnes de 5 à 25 ans moyennant une cotisation annuelle de 8 à 20 €. Cette dernière ouvre droit à participer à tous les cours (dans le respect des groupes de niveau et des tranches d'âges) ainsi qu'aux ateliers mis en place à chaque période de vacances scolaires et à toutes les autres activités du Centre de Danse. Sur présentation de votre carte d'adhérent, vous pourrez assister à tous les spectacles du Festival H²O au tarif de 2,50 €. Cette année le Festival aura lieu du 6 au 11 décembre 2011.

Voilà c'est à peu près tout. Désormais vous n'avez plus aucune excuse pour ne pas entrer dans la danse !

Renseignements : Centre de Danse du Galion, Galerie Surcouf, Tél : 01 48 68 80 65

Source photo : http://www.festival-h2o.com/  

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Culture

Publié le 6 Octobre 2011

assisesdelavilleNous partîmes 40 000. 40 000 beaux exemplaires d'un questionnaire inondé de couleurs... Etrange...  Le processus des assises de la ville d'Aulnay-sous-Bois, actuellement en cours, me rappelle quelque chose... Ah oui mais c'est bien sûr ! L'agenda 21 ! Deux habillages différents mais au final un même objectif : élaborer ensemble (élus et habitants) un projet commun de ville pour demain... C'est ce que les élus communistes appellent la co-élaboration. Une bien jolie invention qui pour l'instant ne se borne malheureusement qu'au stade des simples intentions tant les graines de la démocratie participative peinent à germer dans notre commune.

A ce titre, l'agenda 21, faute d'avoir réussi à fédérer largement la population, est de fait (comme dirait Bruno) un échec retentissant.  Personne ne songerait à le nier. Mais cette municipalité a décidemment plus d'un tour dans son sac. Comme tout bon joueur de bonneteau elle disposait donc d'un nouvel atout dans sa manche avec les assises de la ville. L'outil miracle de la concertation démocratique !

Dans un encart paru ce matin dans le journal Le Parisien en page V de la section Seine-Saint-Denis, on annonce déjà la couleur en forme de feu d'artifices, champagne et cotillons : déjà 3 500 habitants consultés autour d'un "projet de ville" ! 3 500 ! Non mais 3 500 vous vous rendez compte ! Impressionnant non ? Sauf qu'à bien y réfléchir il ne s'agit que du remplissage d'un simple questionnaire papier ou internet totalement anonyme... Quelle est la valeur réelle de ce procédé ?

Ce n'est pas un vote, ni un référendum. Tout au plus une tentative de photographie à un instant t de la ville et de l'action municipale telles qu'elles pourraient être perçues par les habitants. Cette consultation (sommes-nous malades, docteur ?) ne saurait en aucun cas avoir plus de valeur que celle d'un banal sondage d'opinion fait dans la rue dont tout le monde sait que les résultats varient parfois d'un jour à l'autre ...

assisesdeboutLe chiffre de 3 500 ne veut d'ailleurs en lui-même pas dire grand-chose. Il n'est là que pour donner un semblant de crédibilité aux assises qui, faute de participation jugée suffisante, seraient mortes dans l'œuf. Il peut même paraître décevant lorsqu'on le compare aux 2 146 personnes ayant signé un tract en faveur d'une modification de plan local d'urbanisme lors d'une simple enquête publique au printemps 2010 !

Anyway, tonight's the night ! Ce soir c'est le grand soir ! Puisqu'à 20h30 à l'Espace Jacques Prévert (134 avenue Anatole France) nous irons à la rencontre des 3 500 ! Les supposés 3 500 personnes qui ont répondu à l'enquête. Si la présence de Jérôme Sainte-Marie, directeur général adjoint du département politique / opinion de l'institut sondage CSA garantit probablement le sérieux du traitement de l'information, elle ne présage en rien de sa qualité ni de sa fiabilité. J'écris simplement ceci au cas où les élus actuellement en place auraient la tentation de se servir des assises de la ville comme d'un outil de plébiscite pour leurs actions passées, présentes et à venir...

Stéphane Fleury, blogueur à choix multiples

Voir les commentaires

Rédigé par Stéphane Fleury

Publié dans #Démocratie de proximité

Publié le 6 Octobre 2011

imany

La chanteuse Imany qui a démarré en solo revient au Cap avec ses musiciens et son premier album "The Shape of a Broken Heart". Entre folk dans les cordes et soul dans les mélodies, l'artiste pose une voix chaude et profonde sur des textes émouvants.

bettyseymour.jpgEn première partie, la scène des musiques actuelles accueille Betty Seymour, chorégraphe, comédienne qui révèle aujourd'hui une autre facette de son talent : celle de musicienne. Une guitare à la main et des mots qui vont droit au cœur pour raconter en chanson sa vie, ses peines, ses déceptions mais aussi ses joies et ses réussites.

Il reste encore quelques places !

Samedi, à 20h30, au Cap, 56 rue Auguste Renoir à Aulnay-sous-Bois. Tél 01.48.66.96.55 Tarif : 5 €, 8 €, 10 €.

Source : Le Parisien du jeudi 6 octobre 2011 et www.aulnay-sous-bois.fr

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Culture

Publié le 6 Octobre 2011

forumemploistadedefranceDemandeurs d'emploi, à vous de jouer. Pendant deux jours, vous pouvez profiter du forum Paris pour l'emploi qui se tient place de la Concorde à Paris (VIIIe), pour laisser votre CV auprès d'entreprises et peut-être figurer parmi la liste des heureuses recrues.

1 400 responsables des ressources humaines, issus de 500 entreprises (Décathlon, GDF-Suez, Areva, Rexel, Autolib'...) et collectivités, dont la mairie de Paris et la région Ile-de-France, seront présents. Au total ce sont 15 000 postes qui seront à pourvoir sur ce forum de recrutement, le plus important de France. Il est organisé par la Ville de Paris avec l'association Carrefour pour l'emploi depuis neuf ans. Alors, ne ratez pas cette occasion de décrocher un entretien avec, peut-être au bout, une voire plusieurs propositions.

Des conseils pour réussir votre parcours. Il faut faire preuve d'organisation et d'efficacité. D'abord consultez le site internet www.carrefoursemploi.org. Vous pouvez effectuer une recherche par critère : métier, type de contrat recherché. Ensuite, choisissez avec soin votre tenue vestimentaire (bannissez le jean et les baskets). Attention, pas question d'aller de stand en stand au petit bonheur la chance. Sélectionnez les sociétés prioritaires en fonction des objectifs que vous vous êtes fixés et pressez-vous à leurs stands. Lors du rendez-vous, présentez votre parcours brièvement. Autant mettre toutes les chances de votre côté.

Pour en savoir plus, vous pouvez télécharger le guide préparatoire du salon de 173 pages sur le site www.carrefoursemploi.org.

50 000 visiteurs, venus de Paris et de toute la région Ile-de-France, sont attendus par les organisateurs. Un espace est spécialement consacré à l'emploi des travailleurs handicapés et à l'économie solidaire. Plus de 5 000 recrutements ont été réalisés au lendemain de l'édition 2010 et plus de 40 000 recrutements depuis la création du forum. La chasse aux emplois est ouverte.

Ouvert aujourd'hui et demain de 9h à 18h, place de la Concorde à Paris (VIIIe). Entrée libre.

Source : Le Parisien du jeudi 6 octobre 2011

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Emploi

Publié le 5 Octobre 2011

Lors des journées du patrimoine de septembre dernier la rédaction d'Aulnaylibre ! s'en est allée à la découverte de l'église Saint-Sulpice. Voici ce que nous avons appris...

stsulpice1.jpg

Pour commencer un peu d'histoire...

Nous sommes au Xe siècle. La France est dirigée par la dynastie carolingienne. Le pays fait face à une double crise. D'abord une crise de confiance. Incapable de gérer les attaques des vikings et des sarrasins, la royauté perd en crédibilité et vacille. La population se place alors sous la protection des princes et des seigneurs qui prennent leur indépendance. C'est le début de la féodalité.

Cette évolution se traduit à Aulnay-sous-Bois par l'édification d'un château seigneurial. Le document le plus ancien le mentionnant date de 1207, mais il est probable qu'il ait été construit auparavant dans la mesure où la seigneurie se développe dans notre ville à partir du XIe siècle. Dés l'arrivée du château, à l'actuel emplacement de l'agence du crédit lyonnais qui fait face au marché des mercredis et samedis, le cœur de la ville se déplace de la ferme de Savigny vers le Vieux-Pays. L'endroit dispose en effet d'un élément extrêmement précieux à l'époque : un four pour cuire le pain.  

stsulpice2.jpg

L'autre crise est d'ordre religieux. Les conflits ainsi que la remise en cause de la règle bénédictine, adoptée par les monastères au VIe siècle et fractionnant le temps en deux parties (l'une consacrée à la prière, l'autre au travail), affaiblissent l'Eglise. C'est dans ce contexte troublé que Guillaume 1er, duc d'Aquitaine fonde l'Abbaye de Cluny qui se place sous l'autorité directe du Pape. Indépendante de l'évêque et des seigneurs de la région, elle prône le respect de la règle de Saint-Benoît.

L'histoire de l'Abbaye de Cluny est intimement liée à celle de l'église Saint-Sulpice. Ainsi, on mentionne la présence d'une église au XIe siècle lorsque le seigneur Gautier fait don à l'Abbaye de Cluny d'une part de son héritage : église d'Aulnay (plutôt une chapelle romane) et la moitié d'un bois près de la forêt de Bondy.

Au XIIe siècle, des maître d'œuvre et des tailleurs de pierres de l'Abbaye de Cluny arrivent au Vieux-Pays. La construction de l'actuelle église Saint-Sulpice peut alors commencer...

A suivre épisode 2 : au cœur de l'église Saint-Sulpice

Stéphane Fleury (mes remerciements à Sandrine)

Source photos : http://www.atlas-patrimoine93.fr

Voir les commentaires

Rédigé par Stéphane Fleury

Publié dans #Aulnay d'hier et d'aujourd'hui...

Publié le 5 Octobre 2011

eegsVous vous rappelez ce cliché ? C'était en mars dernier en pleine campagne du second tour des cantonales nord. Jean-Vincent Placé, vice-président Europe-Ecologie-Les Verts de la région Ile-de- France, et Gérard Ségura, maire PS d'Aulnay-sous-Bois, prenaient la pose. Coupant au passage l'herbe sous le pied des représentants d'Aulnay-Ecologie-Les Verts entrés en dissidence après leur démission spectaculaire du conseil municipal.

Depuis les deux hommes ont fait leur chemin et capitalisé ce coup de maître. Gérard Ségura a été réélu dans un fauteuil au conseil général et Jean-Vincent Placé a pris place au Sénat. Comme quoi, en politique, il faut savoir choisir avec qui on fait la photo. Dans le cas présent, il s'agissait visiblement d'un ticket gagnant !

Stéphane Fleury  

Voir les commentaires

Rédigé par Stéphane Fleury

Publié dans #Divers

Publié le 4 Octobre 2011

Pour certains ce sont les escalators.  Pour d'autres les défibrillateurs. A chacun son marronnier comme disent les journalistes. Ce matin c'est donc d'un pas léger que je décidais de m'enquérir des nouvelles de mon défibrillateur de quartier, celui du Vieux-Pays en face de l'Eglise St-Sulpice. En général le voyage mérite le détour et réserve toujours son lot de surprises. Mais cette fois-ci c'est un peu le pompon ! Comme le prouve l'image ci-dessous.

DefibMA.JPG

Sur la droite une boisson désaltérante bien appréciable par cet été indien qui n'en finit pas. Jusque là rien d'anormal. Au milieu un gobelet en libre-service, preuve vivante de l'hospitalité légendaire des habitants du quartier. Mais surtout légèrement incliné vers la gauche (normal) un tract de Martine Aubry pour 2012 avec une accroche sympathique "je veux vous parler de... " Au départ je croyais que Martine voulait parler de mon défibrillateur de quartier. Et qu'elle me promettait de le réinstaller  pour 2012 réparant ainsi les errances d'une municipalité locale défaillante. Une bien chouette idée en vérité !

Toujours est-il que chemin faisant je m'interrogeais sur le sens de ce cliché. Signifie-t-il que Martine Aubry est l'électrochoc dont la France a besoin ?  A moins que ce ne soit la courbe des sondages de Martine qui n'ait besoin d'un petit coup de défibrillateur pour remonter ? Dans ce dernier cas cela est bien dommage car celui du Vieux-Pays figure désespérément aux abonnées absents...    

Stéphane Fleury

Voir les commentaires

Rédigé par Stéphane Fleury

Publié dans #A vos quartiers !

Publié le 4 Octobre 2011

front-Entre-l-art-du-stylo-Et-Les-Classiques-Mixtape.JPG

J'ai eu la chance de rencontrer Kuamen un lundi de pâques ensoleillé (articles ici et ) découvrant un artiste attachant à la palette musicale teintée de multiples couleurs.  Notre musicien local revient aujourd'hui sous les feux de l'actualité en proposant en téléchargement gratuit sur le site www.kuamen.net une mixtape intitulée  "Entre l'art du stylo et les classiques". Le concept : reprendre des titres connus en y apposant des textes originaux. Le résultat : un joli mélange entre folk, rock, chanson française et rap qui sied si bien à ce compositeur éclectique. Mais trêve de mots, place aux quinze titres que vous pouvez trouver ici et dont voici la liste :

1. Intro

2. Mon Music Store

3. Libye

4. La Douleur De Pacifico Ramirez (titre inédit)

5. Artiste : Je Respire

6. Life Is Short

7. Troy

8. Too Afraid To Love You (Entre Les Diff's Remix)

9. Dernier Requiem

10. How You Like Me Now (Entre les Diff's Remix)

11. La Vie Est Magnifique (avec Bibo)

12. Ma Moitié

13. Keith Haring Musique

14. Agathe

15. Merci

 

Dans un article à venir  je vous dévoilerai la liste complète des titres originaux repris par Kuamen. A moins que vous ne les identifiez avant ! En attendant bonne écoute... Entre les différences...

 

Stéphane Fleury, blogueur entre les différences...

Voir les commentaires

Rédigé par Stéphane Fleury

Publié dans #Culture

Publié le 3 Octobre 2011

assisesdelavilleLe mercredi 28 septembre au soir s'est tenue en mairie une réunion préparatoire relative aux assises de la ville. Pour mémoire, ce processus est censé cerner, à  mi-mandat, la perception qu'ont les habitants de l'action municipale. Ainsi, avant la longue trêve estivale, les aulnaysiens étaient invités à compléter un questionnaire ayant fait l'objet d'une édition spéciale du bimensuel Oxygène. Roulements de tambours car l'heure de la révélation des résultats a enfin sonné !

Le premier élément que nous sommes en mesure de livrer est que le taux de retour de cette consultation a été important. De l'ordre de 12 %. C'est un résultat supérieur à ce qui est généralement observé dans ce type d'exercice. Concrètement cela signifie que plus de 3 000 questionnaires ont été retournés par voie postale ou via internet. Ils devraient être le socle des discussions permettant de déboucher sur l'élaboration d' un projet de ville à l'horizon 2012.

Le calendrier programmé est le suivant : réunion publique de restitution des résultats le 6 octobre, puis mise en place d'ateliers de travail, articulés autour de conseils de quartier élargis, jusqu'à la mi-novembre. Quatre thématiques devraient se dégager :

- vivre ensemble dans une ville sure ( problématiques autour de la sécurité)

- l'activité économique ( entreprise, emploi...)

- le cadre de vie au sens large du terme ( aménagement du territoire, espaces verts, stationnement, propreté...)

- se construire et réussir à Aulnay, dédié en particulier à la jeunesse

La substantifique moelle de ces réflexions devrait être présentée lors d'un forum centralisé prévu le 19 novembre prochain. S'esquissera alors en principe l'Aulnay-sous-Bois de demain.

poupeesgigognes.jpgBien entendu cette méthodologie n'est pas sans analogie avec celle employée lors de l'agenda 21 dont l'objectif était justement... d'imaginer ensemble la ville durable de demain ! Interpellé (par votre serviteur) sur la question, un des responsables du service de la démocratie locale a répondu que les deux approches, assises de la ville et agenda 21, n'étaient pas antinomiques. Il faut les voir comme autant de poupées gigognes qui s'imbriquent les unes aux autres dans le processus d'élaboration du projet de ville final.

A ce propos, d'autres assises devraient d'ailleurs bientôt sortir du chapeau : assises du sport, du bien vieillir, de la culture, de l'éducation, de l'alimentation... Espérons tout de même que, dans ce dédale de poupées gigognes, les préoccupations de la population ne finissent pas comme le minotaure... Perdues dans les méandres d'un labyrinthe...

Stéphane Fleury     

Voir les commentaires

Rédigé par Stéphane Fleury

Publié dans #Démocratie de proximité

Publié le 3 Octobre 2011

debatlaicite.jpgLes délégués départementaux de l'éducation nationale de Seine-Saint-Denis (DDEN 93), la fédération des libres penseurs de Seine-Saint-Denis (LP93) et le Grand Orient de France et sa loge aulnaysienne "Raison et Laïcité" organisent, avec le soutien de la municipalité d'Aulnay-sous-Bois, une conférence-débat sur le thème : qu'est ce que la laïcité ?

Elle se déroulera le vendredi 7 octobre 2011 à partir de 20h (accueil des participants à partir de 19h30) à l'Espace Jacques Prévert (Salle Méliès) située 134, rue Anatole France.

Le débat sera introduit à partir des interventions de Daniel Callewaert, Président d'Honneur de la Fédération des DDEN, de Marc Blondel, Président de la Fédération Nationale de la Libre Pensée et de Jean-Philippe Marcovici, 1er Grand-Maître Adjoint du Grand Orient de France, chargé de la Laïcité.

Les participants seront invités à adresser leurs questions ou commentaires aux orateurs ou intervenir comme ils l'entendront, sur le thème de la soirée. Le débat sera conduit par Georges Serignac, Président Régional de la Commission Permanente de la Laïcité, qui sera le modérateur de la soirée.

 

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Divers

Publié le 1 Octobre 2011

PSAGERSEG.jpgLa rencontre a eu lieu sur le parking de l’usine PSA Peugeot-Citroën d’Aulnay. Hier, le maire PS, Gérard Ségura, est venu à la rencontre des syndicalistes du site. Au cœur des discussions, bien entendu, l’avenir de cette usine de 3200 salariés où l’on produit 684 C3 par jour. La menace d’une fermeture après 2014 continue de planer, alors que la direction a toujours refusé de donner des garanties pour la suite. La semaine dernière, PSA annonçait des réductions d’effectifs. 300 intérimaires vont quitter l’usine dans les trois mois, et 115 employés dans le cadre d’une « mobilité » au sein du groupe. 

Face à quelques dizaines de militants syndicaux, Gérard Ségura a rappelé le message qu’il portera « très bientôt » à la direction du groupe : « un gel des licenciements » et « la création d’un observatoire du site rassemblant les syndicats, les représentants de l’Etat, les élus ». « Ce département est celui où le taux de chômage est le plus important parmi les 16-25 ans, 44% des jeunes du quartier de la Rose-des-Vents (NDLR : voisin de l’usine) sont au chômage. Un départ de PSA serait une vraie catastrophe! »

Dans les rangs syndicaux, on renchérit. « Ce serait un drame social! Nous voulons un avenir, les gens ici le méritent », lance un délégué du syndicat maison SIA. Pour Philippe Julien, de la CGT, « Il ne faut pas attendre : leur objectif, en faisant partir 300 intérimaires, c’est de vider l’usine petit à petit. Le point de césure, ce sera bien avant 2014, s’ils arrivent à nous faire passer de deux équipes à une seule ». Les questions fusent : Mohamed Khenniche (du syndicat SUD) a entendu parler d’une vente du terrain à Aéroports de Paris. « Aucune proposition de vente n’est passée par nos services municipaux », assure Gérard Ségura. Ce dernier rappelle toutefois que l’entreprise avait engagé une réflexion sur sa réorganisation et la possible vente d’une partie des 180 ha qu’elle occupe actuellement.

A quelques mois de l’élection présidentielle, certains réclament l’engagement des politiques : « Il faut faire venir les candidats des primaires socialistes, pour qu’ils s’engagent à ce que l’usine ne ferme pas après 2012 », lance un membre de la CGT. « Je ne prépare pas la venue d’un candidat, je suis là en tant que maire », rétorque prudemment Gérard Ségura… qui sera tout de même là, « si un candidat ou une candidate socialiste vient ».

Source article et photo : Gwenael Bourdon, Le Parisien du samedi 1er octobre 2011  

 

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Emploi

Publié le 30 Septembre 2011

RaulAcevedoJorgeVenegas.jpg

Raul Acevedo et Jorge Venegas, deux chanteurs populaires de la résistance (1973-1980). Deux chanteurs de l’espérance des luttes d’aujourd’hui. Pour la première fois, en provenance du Chili, ils viennent pour nous offrir leur art et leurs créations en concert ce vendredi 30 septembre à 20h au Foyer André Romand d'Aulnay Sous Bois. Le groupe cubain Tentation assurera l'animation de la seconde partie de soirée. Le prix de l'entrée est fixé à 8€.

 

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Culture

Publié le 30 Septembre 2011

AMC3.jpgA l'occasion de sa dissolution, l'Association Masters Cyclistes organise ce vendredi 30 septembre à 19h30 au vélodrome d'Aulnay-sous-Bois une manifestation sportive. Au programme : de 17h à 19h15 des tables rondes en présence de champions du monde et de dirigeants et responsables sportifs. Puis de 19h30 à 22h00 réunion sur piste, suivie d'un pot d'au revoir.

L'objectif de cet événement est d'aider à faire progresser l'idée d'un sport pour tous et d'une égale prise en considération de toutes les catégories ; l'idée que le sport est un facteur de santé et d'intégration sociale ; l'idée de mutualiser tous les moyens permettant une meilleure utilisation du vélodrome d'Aulnay grâce à la création d'un pôle cycliste intercommunal. Vous trouverez l'intégralité du programme de la soirée en cliquant ici ainsi qu'une lettre de l'association (ci-dessous) expliquant en détail ses motivations, frustrations et espoirs pour le futur...

AMC1

 

 AMC2.jpg

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Fêtes et Cérémonies

Publié le 29 Septembre 2011

JCA.jpgLe récent décès de l'ancien député-maire d'Aulnay-sous-Bois,  Jean-Claude Abrioux, a fait germer dans l'esprit d'un certain nombre d'actuels élus l'idée légitime de lui rendre hommage durablement. Ainsi, l'éventualité de débaptiser la place Camélinat en place Jean-Claude Abrioux a-t-elle été largement évoquée. Or, il se trouve qu'il existe depuis 2006 dans notre ville une association s'appelant " Les amis de Camélinat ". Son objet est d'entretenir la mémoire du militant ouvrier Zéphirin Camélinat.

Dans une lettre adressée récemment au maire Gérard Ségura, dont vous pouvez prendreCamelinat1854.jpg connaissance ci-dessous, cette association demande le maintien du nom actuel de la place invoquant que "d'autres lieux ou bâtiments pourraient porter le nom de monsieur Abrioux". Alors, place Camélinat ou place Jean-Claude Abrioux ? Qui va trancher ? Sans vouloir allumer la mèche d'une polémique malvenue puisqu'il s'agit d'honorer la mémoire de grands hommes, peut-être aurait-il été opportun de prendre le temps de débattre sereinement de la question plutôt que de faire des effets d'annonce précipités sous le coup de l'émotion...

Stéphane Fleury 

 

Association « Les amis de Camélinat »                         Aulnay, le 22 septembre 2011

Siège : 56 avenue de Clermont-Tonnerre

93600 AULNAY SOUS BOIS

Monsieur le Maire,

Notre association a été fondée notamment pour faire connaître la vie du militant ouvrier Zéphirin Camélinat.

D’après le Parisien du samedi 17 septembre, dans l’hommage rendu lors des obsèques de M. Abrioux, vous auriez annoncé vouloir proposer  « sur une idée de Gérard Gaudron, de baptiser l’actuelle place Camélinat du nom de l’ancien maire d’Aulnay. »

Rappelons qui était l’ouvrier-bronzier Zéphirin Camélinat (1840-1932) qui a incarné à travers son itinéraire personnel l’histoire du mouvement ouvrier et du socialisme pour la période allant du Second Empire (1851-1870) jusqu’aux années 1930.

Il a été l’ami de Proudhon, a participé à la fondation de l’Association Internationale des Travailleurs (AIT) en 1865, a participé à la Commune de Paris de 1871 (il fut Directeur de la Monnaie). Il a combattu sur les barricades contre les troupes versaillaises de Thiers lors de la Semaine sanglante, puis il se réfugia à Londres où il rencontra Karl Marx.

Rentré en France, il participa à la renaissance du socialisme, fut un des fondateurs de la SFIO en 1905 et en devint le trésorier.

Au Congrès de Tours de 1920, il se rallia à la majorité communiste. En 1921, il transmit les actions du journal l’Humanité fondé par Jean Jaurès au PCF.

De nombreuses municipalités ouvrières de notre pays ont voulu honorer une telle fidélité à la cause ouvrière en donnant le nom de Camélinat à des lieux publics.

Et vous seriez favorable, vous maire qui avez été élu sur une liste qui se réclame de la gauche, à son remplacement par le nom de M. Abrioux ?

Nous ne pouvons le croire.

N’y a-t-il pas d’autres lieux ou bâtiments qui pourraient porter le nom de l’ancien maire, M. Abrioux ?

M. le Maire, nous vous demandons de recevoir au plus vite une délégation de notre association afin de vous exposer complètement notre point de vue.

Veuillez recevoir l’expression de nos respectueuses salutations.

 

Voir les commentaires

Rédigé par Stéphane Fleury

Publié dans #Démocratie de proximité

Publié le 29 Septembre 2011

Vous trouverez ci-dessous un communiqué de presse du collectif pour le triangle de Gonesse suite à la présentation le 22 septembre dernier par le groupe Auchan du projet Europa City aux élus du Val d'Oise et aux représentants de l'Etat. Comme expliqué lors d'un précédent article, il s'agirait de construire 450 000 m² de surfaces bâties dont 250 000 m² de commerces et de restaurants, 160 000 m² dédiés aux loisirs et 30 000 m² à la culture commercialisée sur 80 hectares de terres agricoles.

europacity

Cette fièvre commerciale qui semble se propager dans toute l'Ile-de-France ( Europa City, Aéroville, Le Millénaire... ) nous promet un paradis de boutiques pour des millions de visiteurs le tout assorti de création d'emplois par milliers. En théorie... Car dans un contexte économique plus qu'incertain n'est-il pas opportun de se pencher sur les différents aspects pratiques du dossier avant de générer un potentiel futur malade ? C'est en tout cas la démarche du collectif, dont font partie Aulnay Environnement et CAPADE-Sud-Aulnay, qui tente de mettre l'ensemble des enjeux sur la table...  

 

Communiqué de presse du 27 septembre 2011

Europa City détruit l’environnement, abuse des finances publiques, et nous trompe sur l’emploi

Le Collectif pour le Triangle de Gonesse réagit à la présentation le 22 septembre 2011 par le groupe Auchan du projet Europa City aux élus du Val d'Oise et aux représentants de l'Etat.

Le projet Europa City est une folie qui a pour but essentiel la prise de contrôle de terres agricoles très fertiles par des intérêts privés à grand renfort de fonds publics et en brandissant l’emploi comme argument fallacieux. Dans un contexte économique déprimé à long terme et sur un territoire souffrant déjà de multiples nuisances et pollutions environnementales, un tel investissement est révélateur d’une l’absence de politique d’aménagement du territoire digne de ce nom.

 L’argument fallacieux de l’emploi

Le groupe Auchan « vend » son projet en promettant la création de 8 000 voire 10 000 emplois. Cette promesse est trompeuse à double titre. D’abord, le territoire d’implantation d’Europa City est déjà saturé en centres commerciaux existants ou en projet (Aéroville). Le dernier arrivé, Le Millénaire à Aubervilliers, est déjà en difficulté avec des effectifs en baisse deux mois seulement après son inauguration fin avril 2011[1]. Ensuite, face à la baisse généralisée et prévisible du pouvoir d’achat, construire et laisser construire un centre commercial géant sur 450 000 m2 c’est accentuer la bulle actuelle de l’immobilier commercial qui ne pourra pas créer durablement 8 000 emplois sans en détruire un très grand nombre ailleurs (qu’Auchan et le Conseil général du Val d’Oise se gardent bien d’évaluer).

Transport aérien : le double discours des élus locaux apparaît au grand jour

Le projet Europa City en est l’illustration. D’un côté, le Conseil général du Val d’Oise subventionne à juste titre des associations qui dénoncent les nuisances sonores induites par le trafic aérien de l’aéroport de Roissy – Charles-de-Gaulle [2] et le maire de Gonesse insiste aussi sur « la nécessité de réduire les nuisances »[3]. D’un autre côté, les mêmes se contredisent en soutenant le projet d’Auchan qui table sur 30 millions de visiteurs par an venant principalement d’Europe et des pays émergents[4]. Si Auchan veut implanter sa Tour de Babel commerciale près du deuxième plus gros aéroport européen, c’est parce que ces millions de clients étrangers espérés viendront d’abord en avion, avec comme conséquence un accroissement des nuisances pour les riverains.

Une urbanisation sous-traitée au secteur privé

Avec le projet, l’urbanisme change de priorité : ce n’est plus l’homme qui est au centre de la ville, mais le centre de shoping et de loisirs de luxe. Auchan exige que, sur fonds publics, la gare du métro automatique du Grand Paris desserve Europa City et non le centre-ville de Gonesse. Un hypermarché en périphérie de la ville n’attirant plus les habitants, la grande distribution a trouvé la parade : construire la ville autour !

Agriculture : le bétonnage insidieux de la Plaine de France

L’urbanisation du Triangle de Gonesse avec Europa City comme fer de lance, le projet Carex à Goussainville, le golf de Roissy, etc : toutes ces implantations grignotent méthodiquement les terres agricoles de haute valeur agronomique de la Plaine de France. Avec une autonomie alimentaire de 1,6%, la région Ile-de-France ne peut plus se permettre de voir ses terres fertiles disparaître au profit de projets ne servant pas l’intérêt général.


Notes :

[1] Cf  l’article « Au Millénaire, on débauche déjà » d’E. Bureau et N. Perrier paru dans Le Parisien du 23/06/2011

[2] Cf  le communiqué de presse « Nuisances aériennes, le Conseil général attentif » du CG 95 du 18/08/2011 : http://www.valdoise.fr/9077-nuisances-aeriennes-le-conseil-general-attentif.htm

[3] Cf par exemple ses propos tenus aux Rencontres du Grand Roissy en janvier 2011

[4]  Cf l’article « Auchan a présenté son mégaprojet Europa City » de Catherine Sabbah  paru dans Les Echos daté du 23/09/2011

 Les associations mentionnées ci-dessous forment le « Collectif pour le Triangle de Gonesse » pour porter leurs exigences sur l’avenir de ce territoire.

Associations signataires : Amis de la Terre Val d’Oise ; Environnement  93 ; Val d’Oise Environnement ; Association de Défense des Habitants de l’Est du Val d’Oise ; Aulnay Environnement ; Bien Vivre au Thillay ; Bien Vivre à Vémars ; CAPADE-Sud-Aulnay ; Ecouen Environnement ; Hameau des Hérissons-Fosses ; Haut Val d'Oise Ecologie-Persan ; La Vigie d’Ecouen ; Le Blanc Mesnil c’est vous, le Blanc Mesnil pour vous ; Alliance pour la Santé-Arnouville ; Toulemondeilestbio-Arnouville.

Contact : 01 39 35 00 50 ; contact@cptg.fr ; http://www.cptg.fr

Source : http://alainramos.canalblog.com/

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Commerce

Publié le 29 Septembre 2011

C'était ce matin avenue Kleber dans le quartier du Vieux-Pays, juste à côté de la superette Shopi. Le cycliste un peu trop respectueux des rares pistes mises à sa disposition risquait fort de percuter un escadron de poubelles bleues à l'air déterminé ! L'occasion de rappeler qu'il ne faut pas toujours suivre la flèche !

BicyclevsDustbin.JPG

Décidemment, dans ce quartier, les amateurs de la petite reine doivent apprendre à slalomer. Entre les kiosques et les poubelles...

Stéphane Fleury, blogueur à pied

 

Voir les commentaires

Rédigé par Stéphane Fleury

Publié dans #Transports

Publié le 28 Septembre 2011

christiannara.jpg

Le club - discothèque 97 Evasion situé 107 galerie surcouf à Aulnay-sous-Bois fait sa rentrée à l'occasion d'un  double événement. D'abord avec une soirée "Happy Birthday" ce vendredi 30 septembre de 23h à l'aube avec en vedette Christian Nara. L'entrée est fixée à 15 euros. 10 euros pour les femmes avant minuit.  

Puis la venue de  Steel Groove le samedi 1er octobre. Ce soir là l'entrée sera gratuite pour les femmes jusqu'à minuit.   

Vous pouvez trouver toutes les informations relatives à ces deux soirées en cliquant sur le site de la discothèque ici. (Contact au 01.48.69.44.59 ou au 06.17.78.61.16)

 

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Fêtes et Cérémonies

Publié le 28 Septembre 2011

busrestauration.JPGDepuis quelques jours un bus de restauration rapide s'est installé sur le parking situé devant le lycée Jean-Zay d'Aulnay-sous-Bois. Porté par l'association Saddaka, qui œuvre dans le domaine de l'action sociale, ce projet ne semble pas faire l'unanimité. En effet, si sur son blog  le maire Gérard Ségura y voit une "belle promesse d'insertion"  susceptible de "vivre en bonne intelligence avec notre école républicaine" d'autres ont un avis beaucoup plus nuancé sur la question.

A commencer par le président FCPE de l'établissement scolaire qui s'est adressé directement à monsieur Ségura dans une lettre dont vous pouvez prendre connaissance ci-dessous. En cause, principalement, une absence de concertation. Le Conseil d'Administration du lycée s'est en effet prononcé contre cette implantation sans que son avis ne soit pris en compte. Par ailleurs, des problèmes de sécurité et de compatibilité avec la cafétéria existante sont également soulevés dans cette missive.

Comme indiqué sur le blog des élus communistes de la ville, une réunion entre les principaux intéressés est programmée ce vendredi en mairie. L'objectif sera sans doute de concilier tous les points de vue. Bien entendu, la rédaction d'Aulnaylibre ! ne manquera pas de vous tenir au courant de la suite des événements...

Stéphane Fleury  

 

 

FCPE Lycée J.ZAY

Avenue du Mal JUN

93600 AULNAY SOUS BOIS

 

Le 26 septembre 2011

 

 

 

 

Monsieur le Maire,

 

 

 

    

     Un bus de restauration rapide « Saddaka » vient de proposer ses services sur le parking du lycée Jean ZAY.

     Notre association proteste contre cette implantation et vous demande de retirer ce véhicule et ceci pour les raisons suivantes :

    

     Vos services avaient informé oralement l'administration du lycée sur ce projet, ce qui avait conduit le Conseil d'Administration du lycée à un vote refusant cette implantation.

     Vous n'en avez pas tenu compte.

   

      Il semble important pour la sécurité de nos enfants qu'il n'y ait pas sur l'Avenue du Maréchal JUIN des lieux favorisant le regroupement de trop de personnes.

     Deux collèges et un autre lycée sont à proximité,ce qui obligatoirement amènera une population plus importante,des risques de racket puisqu'il faut payer cette nourriture,bref moins de sécurité.

    

     Vous avez participé l'an passé à une réunion sur la sécurité que nous avions organisée dans laquelle nous étions tous conscient des problèmes de sécurité sur cette avenue.

     Le lycée possède une cafeteria qui tente d'améliorer la qualité des repas rapide (les distributeurs de friandises ont été supprimés) et qui emploi un personnel risquant ainsi de perdre des heures de travail.

     

     Nous ne remettons pas en cause l'objectif de réinsertion que propose ce bus auprès des jeunes qui y travaillent mais votre décision de l'implanter à cet endroit nous paraît peu approprié.

    

     Certain de l'écoute attentive que vous porterez à notre courrier,veuillez agréer,Monsieur le Maire l'expression de ma haute considération.

 

 

Pour l'association,son Président

Mr KARKIDES J-LOUIS 

Voir les commentaires

Rédigé par Stéphane Fleury

Publié dans #A vos quartiers !

Publié le 27 Septembre 2011

Feuilles-de-choux-7.jpgEn août dernier nous avions fait la connaissance de Sophie Decaunes, animatrice nature à la Maison de l'Environnement d'Aulnay-sous-Bois. Peu de temps avant son départ pour une aventure humaine aussi inédite que spectaculaire : un tour de France bio et écolo de nos campagnes pendant une année entière. Vous trouverez ci-dessous sa feuille de chou qui relate les premiers événements de son périple entre Oise et Calvados...

La feuille de chou

qui raconte pas de salades et mange pas de pain!
- n°1 - Entre l'Oise et le Calvados
la carte du périple

Bonjour à vous,

si vous recevez  ce mail c'est que vous avez déclaré aimer le chou. J'espère que ce sera encore le cas après cette première feuille. Ici vous trouverez des nouvelles brèves et fraiches de moins d'un mois, des liens vers les derniers articles du blog, et des infos bonus rien que pour vous.

Il n'est pas évident de partager tous ces mots avec autant d'amateurs de bonne cuisine. C'est donc avec humilité et quelques palpitations dans le ventre que je vous livre ces trois rubriques potagères.


Ca donne la pêche!  - 

vents des dernières récoltes : lieux, rencontres et découvertes

¤¤ Un accueil simple et vrai ¤¤

Une première rencontre forte et sobre.

Florence, yves et l'équipe du Bio Verger de Rieux.

Je tiens à les remercier pour leurs portes ouvertes, leur écoute patiente et leurs partages. Passé les quelques « vous » et politesses d'usages de la part des gars, je n'ai pas eu de traitements de faveur, et j'ai pu vivre de l'intérieur le quotidien de l'exploitation.

« Rude » est le mot qui restera de mon passage parmi eux. Rude comme les pierres qui viennent de se détacher de la falaise et qui portent encore les angles éclatant de leur chute mais aussi leur vérité à vif. Des pierres précieuses qu'on ne polira pas et qui laisseront leur beauté aux yeux de ceux qui savent regarder. Rude comme une vie brute, sans fioriture qui s'offre comme elle est : dans l'ici et le maintenant.

CLiquez pour en savoir PLUS sur l'exploitation

¤¤ Premiers pas en boulangerie ¤¤  CLiquez pour lire ma découverte du fournil d'hervé

¤¤ L'inter-AMAP du Calvados ¤¤

Ici aussi le mouvement AMAP progresse et tente de s'organiser. Samedi quelques représentants d'une trentaine d'Associations pour le Maintient de l'Agriculture Paysanne étaient réunis pour partager un moment convivial avec visites de poterie, fabrication de jus de pomme, stands solidaires et repas partagé. Mais ces amapiens (adhérents et producteurs) venaient aussi échanger leurs idées et façon de faire. Ici les associations sont nombreuses et fonctionnent avec peu de paniers (10-40) et beaucoup de producteurs (3-10). La démarche est plus proche du collectif d'achat, la plupart des agriculteurs semblent satisfaits du fonctionnement, mais quelques dérives de clientélisme sont décriées. Ce qui est encourageant c'est le nombre important de producteurs travaillant en local, les nouveaux projets qui voient le jour avec des jeunes, et les citoyens qui se regroupent pour sauver nos terres agricoles d'une urbanisation galopante.

 

¤¤ 2 initiatives à découvrir par vous même ¤¤

1.Les cuiseurs solaires et à bois de l'association Bolivia Inti-Sud Soleil 

2.Terre de liens : propose de changer le rapport à la terre, à l’agriculture, à l’alimentation et à la nature, en faisant évoluer le rapport à la propriété foncière. Valorisant les dimensions collectives et solidaires pour l’accès à la terre et sa gestion, les membres de Terre de liens agissent, aiguillonnent, débattent et soutiennent les modes de vie et les pratiques agricoles soutenables pour l’humanité et sa planète. Terre de liens participe ainsi à recréer une responsabilité individuelle et collective pour la préservation du bien commun que représente la terre.   

 

Ce sont mes oignons!  billet d'humeur personnelle

Cette partie est éminemment subjective, elle fait appel à des sensations vécues à un instant T. Ce n'est un point de départ, pour un horizon de questions.

Un monde de machines : la lente et solide soumission

 

Dans un hangar, sommeille une étonnante machine, que je serais vite amenée à découvrir : la trieuse à pommes. Quand elle s'est mise en route pour la première fois devant mes yeux, je l'ai trouvé plutôt amusante. Les godets en plastique délivrant les pommes dans la case appropriée à leurs poids, teintaient l'atmosphère de petits cliquetis sourds. J'entendais les gobelets du bolto des casinos. Ce bruit mate me donnait le sourire et je prenais le travail comme un jeu plaisant. Mais c'était sans compter le difficile dressage de la machine. Car oui une machine reste sauvage : il faut se battre avec l'élévateur de palocks et la marche/arrêt des tapis roulants, contrôler le débit des lignes de pommes, éviter les débordements des fruits qui commencent à se rouler les un sur les autres... Les godets continuent leur partition rythmique mais je cherche le chef d'orchestre. Qui se fait dompter?

Cette première séance ne dura pas longtemps, mais suffisamment pour faire germer en moi un grincement douteux quand au bien fondée de l'équipement sensé simplifier la vie.

La deuxième séance de cette mécanique agricole m'enverra sur la planète du temps volé. Une planète en spirale où l'Homme s'attache aux promesses alléchantes des machines. Cette fois-ci je ne rigole plus et hallucine. Ca coure après les fruits, les cagettes et les boutons d'arrêts d'urgence. Tout déborde : les pommes, les cases, la sueur et les ordres. Tous courent après le temps sensé être gagné.

Le hangar n'est plus un casino mais un antre de l'enfer : la ferraille claque avec frénésie.

 Je pense « aux temps modernes » et me dis que la modernité serait, peut-être, d'enfin assumer notre simple condition d'Hommes limités par un rythme et une temporalité propre aux êtres vivants. Limitation inacceptable pour notre société qui utilise la mécanisation afin d'attiser ce désir fou de vitesse, gravé quelque part dans l'humanité. Plus on va vite et plus on veut aller vite... La spirale est entamée, sortir du flux est dur.

Le temps ne se gagne pas en courant après, mais en le vivant de près afin d'en reconnaître la valeur.

Quoi de neuf à l'horizon :

1/Pourquoi se mécaniser alors que la majorité des paysans du monde travaillent encore à la main et en traction animale?

2/Une exploitation peut-elle être viable dans nos sociétés, avec la seule puissance du vivant et d'outils rudimentaires? Peut-elle encore avoir une valeur (économique, sociale, environnementale)? Si non, peut-on lui en redonner?

3/Quelle place donne-t-on à la machine? Comment articuler un travail homme/machine (rythme, tâches, confort)?

4/Quelles limites à la mécanisation?

5/Les machines ne volent-t-elles pas un poste de travail?

6/ Pourquoi tendre toujours vers le plus gros, plus rapide, plus fort et technique et non vers le plus petit, proche et compréhensible?
......

CLiquez pour découvrir quelques mécaniques en images et sons

 

La cerise sur le gâteau  
Expressions des jeunes de Rieux (60)

grouillot : NC masc. 1.personne dont on est familier, Ex « hé mon grouillot, ça va? ». 2.personne un peu bête.« Regarde moi ce grouillot! »

bétail : NC masc. 1.bête de la ferme, des bois ou des champs, ex : « je t'ai enlevé un sal bétail du dos ». 2.personne dont on est familier, es : « regarde-moi ce bestail »

se saquer : verbe pron. se lever, ex : « Ce matin j'ai pas réussi à me saquer. »

 

 

Bouquet garni bientôt dans les assiettes  
Fabrication du beurre – recette de la Teurgoul et Piquette spécialité normande – tonte de mouton – traction animale

 Besoin de vous  

**Pour me rendre à la 3ème étape de l'aventure, j'envisage de prendre le GR36 de Caen jusqu'à Ecouché, si vous avez des points de chutes pour passer une nuit pas trop chère, voire gratuite, ça m'intéresse.

**Est-ce que quelqu'un connais l'astuce pour mettre des images dans le corps de texte d'un mail?

 

Pour ramener votre fraise : envoyez moi un mail
Idées, connaissances, expériences, interrogations : le savoir (être et faire) se découvre, se partage et se déguste comme un bon repas, alors profitons-en! Il se peut que j'édite certains de vos commentaires sur le site.

Pour ne plus recevoir cette feuille de chou : répondez à ce mail avec en objet "STOP Y'EN A MARRE DU CHOU"

 

******

Sophie Decaunes,
Anim'artiste Nature

 
*
*****

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Environnement

Publié le 27 Septembre 2011

o-parinor.jpgLe 11 octobre prochain la commission départementale d'équipement examinera le projet de multiplexe qu’UGC souhaite ouvrir à Aulnay-sous-Bois en septembre 2013, au sein du centre commercial O’Parinor. L’enseigne reviendrait ainsi en force sur un terrain qu’elle a déjà occupé.

Les vieux clients des boutiques d’O’Parinor s’en souviennent : jusqu’en 2004, ils pouvaient se faire une toile au sein d’une des quatre salles UGC. Cédé à un repreneur, le petit cinéma avait ensuite définitivement fermé en 2008.

Cette fois, UGC voit les choses en grand : 14 salles modernes, soit 2614 places, avec un ciné-café, et une programmation mêlant « films familiaux et art et essai ». « Nous avons toujours cru au potentiel de cet endroit, cela fait plusieurs années que nous y réfléchissons », indique Florent Dumont, responsable des études chez UGC. Un autre emplacement avait été envisagé, sur le terrain de l’ancien garage Renault, près du carrefour de l’Europe, puis abandonné.

Objectif : 750 000 spectateurs par an

Jérôme Charbonneau, directeur du centre commercial, est ravi : « Il y a une vraie attente, les clients viennent régulièrement nous demander : Quand est-ce que vous ouvrez un cinéma? C’est un complément dans notre offre de loisirs. » Pour accueillir les grands écrans, une extension va être construite, à côté de l’une des locomotives du centre commercial : le futur magasin d’équipement Boulanger (qui ouvrira mi-octobre dans les locaux occupés auparavant par l’enseigne Saturn).

Au total, l’arrivée d’UGC doit permettre de créer environ 120 emplois, dont près de 80 au sein d’un pôle de restauration qui doit s’installer à proximité du cinéma. UGC espère attirer 750000 spectateurs par an, comptant sur les 12,5 millions de clients drainés par le centre.

Sans attendre le feu vert de la commission départementale, UGC, le groupe Hammerson et la ville d’Aulnay ont mis sur pied une charte, offrant quelques garanties au cinéma municipal Jacques-Prévert. Ce dernier pourra notamment accepter les spectateurs munis de cartes d’abonnement à UGC. Quid des inquiétudes exprimées à Sevran, ou dans d’autres villes alentour, où les salles de proximité risquent aussi de perdre une partie de leur public? « Nous sommes prêts à discuter avec d’autres cinémas », insiste Florent Dumont.

Source : G.B. Le Parisien du mardi 27 septembre 2011

 

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Commerce

Publié le 26 Septembre 2011

LES SUPPRESSIONS DE POSTES,
LES CLASSES SURCHARGÉES,
LA SUPPRESSION DE LA FORMATION,
ÇA SUFFIT !

 

À Aulnay-Sous-Bois, LE BILAN EST INQUIÉTANT
 
- 8 SUPPRESSIONS DE POSTES D'ENSEIGNANTS SPÉCIALISÉS (RASED) DANS LE PRIMAIRE EN 2011
- LA FIN DE LA SCOLARISATION DES ENFANTS DE MOINS DE 3 ANS
- DES CLASSES SURCHARGÉES , en particulier DANS LES COLLÈGE EN 6e ET 5e
- LE NON RENOUVELLEMENT DE TOUS LES PERSONNELS EN CONTRAT UNIQUE D'INSERTION : AIDE À LA DIRECTION DES ÉCOLES, ASSISTANT D'ÉDUCATION ET MÉDIATEURS VIE SCOLAIRE DANS LES COLLÈGES ET LYCÉES
- DE NOMBREUX PROFESSEURS STAGIAIRES À PLEIN TEMPS, SANS FORMATION INITIALE DANS LA VILLE


 

MOBILISONS-NOUS
  • POUR le rétablissement de tous les postes supprimés depuis 5 ans
  • POUR le maintien des seuils d’ouverture dans tous les  établissements scolaires
  • POUR la création de postes en fonction des besoins
  • POUR l’abandon de toutes les réformes régressives  qui visent à détruire le service public et à privatiser l’Ecole
  • POUR: l’arrêt du recrutement de précaires et de vrais statuts pour tous les personnels


 

LE COLLECTIF PARENTS / ENSEIGNANTS D'AULNAY-SOUS-BOIS
APPELLE
MARDI 27 SEPTEMBRE à 9H30
Assemblée générale parents / enseignants
du 1er et du 2nd degré
à la ferme du Vieux Pays, 30 rue Jacques Duclos

 

Nous pourrons aussi rejoindre
la manifestation contre les suppressions de posteS
(appel à la grève de l'intersyndicale nationale de l'éducation)
à 14h30 au RER Luxembourg

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Education

Publié le 26 Septembre 2011

forumemploistadedefrance.jpgUn rendez-vous à ne pas manquer : demain mardi, le 3e Forum pour l'emploi des jeunes aura lieu au Stade de France, à Saint-Denis. Organisé par les services de l'Etat, il va proposer 4 000 offrant d'emplois émanant de 70 entreprises, dans tous les secteurs (industrie, restauration, services à la personne, transports, commerce...). Un espace sera dédié à l'alternance. Le Forum organisé l'an dernier avait attiré plus de 5 000 visiteurs, et a permis à 1 297 d'entre eux de trouver un emploi.

Demain, de 9h30 à 16h30, au Stade de France (Porte E). Entrée libre.

Source article et photo : Le Parisien du lundi 26 septembre

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Emploi

Publié le 25 Septembre 2011

En attendant son concert au Cap d'Aulnay-sous-Bois samedi prochain, voici en écoute le second extrait du troisième album de Sefyu, nommé Oui je le suis, dont la sortie est programmée le 17 octobre. Il s'intitule Turbo et comme son nom l'indique file à vitesse supersonique...

 

 

 

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Stéphane Fleury

Publié dans #La Chanson du dimanche