Publié le 20 Avril 2020

Tarik Laghdiri vit avec ses parents à Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis) depuis que l'âge les a rendus moins autonomes. Sa mère a 83 ans. Son père, atteint de la maladie d'Alzheimer, en a 86. Tous deux ne sortent plus du tout, pour éviter d'être contaminés. Ils reçoivent chaque semaine la visite d'une aide à domicile. Et Tarik Laghdiri descend faire les courses quand c'est nécessaire.

 
Interview radio par Le Parisien de Tarik Laghdiri à Aulnay-sous-Bois à propos du Coronavirus

« La pandémie nous montre aujourd'hui à quel point les assistés ne sont pas forcément ceux que certains personnages politiques ou médiatiques aiment dénoncer » écrit Tarik Laghdiri dans son journal de bord sur le Parisien. « Les petites mains tiennent l'économie et nos vies. »

 

Il cite Aboubabcar, habitant du foyer de la Rose-des-Vents, en voie de régularisation, qui traverse tous les jours l'IIe-de-France pour se rendre sur les chantiers. Ou sa sœur, infirmière à l'hôpital Bichat, à Paris, qui travaille au contact de malades du Covid-19.

Article complet du journal Le Parisien à lire en cliquant : ici

Source article et photo : journal Le Parisien

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Santé

Publié le 20 Avril 2020

Les bruits ont été furtifs mais parfaitement perceptibles jusqu’au Vieux-Pays. Les réseaux sociaux et la presse ont depuis donné écho aux événements d’hier soir. Des policiers ont ainsi été attaqués au mortier dans le quartier de la Rose des Vents à Aulnay-sous-Bois.

Ces tensions entre habitants et forces de l’ordre dans notre commune, ainsi que d’autres villes de Seine-Saint-Denis, semblent être liées à la grave blessure d’un homme à Villeneuve-la-Garenne (Hauts de Seine) intervenue lors d’un contrôle policier.

Quatre interpellations auraient eu lieu après ces incidents.

Le Nouvel Obs a évoqué le sujet en détail : ici

Actu.fr a rassemblé quelques photos et vidéos en provenance de Twitter :

Enfin, comme à son habitude, Valeurs Actuelles a remporté la palme du titre le plus extrême n’hésitant pas à parler d’une nuit d’émeutes. Vous pouvez lire leur écrit en cliquant : ici.

Source photo : Twitter

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié le 20 Avril 2020

Le gouvernement et les médias préparent petit à petit les esprits à un déconfinement programmé le lundi 11 mai 2020. Quelle que soit la forme que prendra cette opération, on sait déjà qu’elle sera très progressive. Ainsi bon nombre de frontières seront sans doute fermées pendant l’été ce qui exclut de fait des vacances à l’étranger.

Alors, comme dit le proverbe « A quelque chose malheur est bon », la sortie du confinement sera peut-être l’occasion de découvrir ou redécouvrir le patrimoine et l’histoire de notre ville et du département. 

C’est ce qu’avait fait Wael Sghaier en 2016. Il était parti explorer la Seine-Saint-Denis. Son documentaire est disponible sur YouTube jusqu’au 29 avril minuit.

Vous pouvez également lire l’article que le journal Libération lui consacre en cliquant : ici

Robert Ferrand

Voir les commentaires

Rédigé par Robert Ferrand

Publié dans #93 Infos

Publié le 20 Avril 2020

Depuis la fin de l’année 2019, la démolition du Galion à Aulnay-sous-Bois a commencé.

Malgré la période de confinement les travaux continuent d’avancer.

Les travaux de démolition du Galion à Aulnay-sous-Bois se poursuivent

L’objectif est bien entendu de poursuivre la rénovation urbaine du quartier de la Rose des Vents entamée par le maire Gérard Gaudron.

Les travaux de démolition du Galion à Aulnay-sous-Bois se poursuivent

La disparition de cette longue barre, certes chargée d’histoire pour bon nombre d’habitants, ouvre assurément des perspectives nouvelles d’aménagement.

Source photos : compte Facebook de Youcef Sayah / Source vidéo : Aulnaylibre.com

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #A vos quartiers !

Publié le 20 Avril 2020

C'est un ballet incessant de petits tubes blancs. Siglés « usine d'Aulnay - interdit à la vente », les flacons passent sous un bec verseur, sont emplis d'un liquide visqueux et transparent, puis scellés et empaquetés par cartons de soixante.

 
L’usine l’Oréal à Aulnay-sous-Bois produit du gel hydroalcoolique plutôt que du fond de teint

À Aulnay-sous-Bois, l'usine L'Oréal s'est mise au diapason de la lutte contre l'épidémie de Covid-19 : depuis trois semaines, deux lignes de production habituellement utilisées pour la fabrication de fond de teint sont désormais dédiées à la mise en flacon de gel hydroalcoolique, en parallèle de l'activité habituelle.

Sur le site, dix tonnes de gel hydroalcoolique ont déjà été produites, et douze autres tonnes doivent l'être d'ici la fin du mois. Le tout devant être distribué à la municipalité, principal bénéficiaire pour la protection de ses agents, ainsi qu'aux hôpitaux, pompiers de Paris, aux Ehpad et professionnels de santé du secteur.

Article complet du journal Le Parisien à lire en cliquant : ici

Source article et photo : journal Le Parisien

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Santé

Publié le 19 Avril 2020

C'est l'un des services publics essentiels pour le fonctionnement des collectivités : les bureaux de poste. Alors que près des deux tiers d'entre-eux avaient fermé en Seine-Saint-Denis, pour cause d'épidémie de Covid-19, le groupe la Poste annonce une réouverture progressive.

 
Réouverture progressive des bureaux de poste à Aulnay-sous-Bois et dans le 93

Ainsi, à partir de ce lundi, onze nouveaux bureaux seront ouverts dans le département, portant le nombre total de lieux disponibles à 58*. En temps normal, un peu moins d'une centaine de bureaux sont en activité dans le département.

Une évolution «au jour le jour »

« La mobilisation exceptionnelle des équipes dans les bureaux permet à la Poste d'assurer ses missions prioritaires tout en protégeant la santé des postiers et des clients », se félicite le groupe dans un communiqué.

Précisant tout de même que « cette liste de bureaux ouverts peut évoluer au jour le jour, en fonction de l'évolution de la situation sanitaire et de l'absentéisme des équipes - ce qui comprend garde d'enfant, maladie […] ».

La Courneuve, commune de presque 45 000 habitants, est concernée : le bureau « Ouest », situé avenue du Général-Leclerc, rouvre lundi.

Des bureaux sont ouverts à Aubervilliers, Aulnay, Bagnolet, Bobigny, Bondy, Clichy, Drancy, Dugny, Épinay, Gagny, Gournay, La Courneuve, Le Blanc-Mesnil, Le Bourget, Le Raincy, Les Lilas, Les Pavillons-sous-Bois, Livry-Gargan, Montfermeil, Montreuil, Neuilly-Plaisance, Neuilly-sur-Marne, Noisy-le-Grand, Noisy-le-Sec, Pantin, Pierrefitte, Romainville, Rosny, Saint-Denis, Saint-Ouen, Sevran, Stains, Tremblay, Villepinte, Villetaneuse, Le Pré-Saint-Gervais

Article complet du journal Le Parisien à lire en cliquant : ici

Source article et photo : journal Le Parisien

 

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #93 Infos

Publié le 19 Avril 2020

Alors que le gouvernement n’était pas favorable à une baisse de TVA sur les gels hydro-alcooliques, le député d’Aulnay-sous-Bois Alain Ramadier et le groupe LR à l’Assemblée nationale sont parvenus collectivement à lui faire entendre raison dans l’hémicycle.

La TVA passera donc de 20% à 5,5% sur les masques mais aussi sur les gels hydro-alcooliques.

Baisse de TVA sur les gels hydro-alcooliques : une victoire pour le député d’Aulnay-sous-Bois Alain Ramadier et les LR

Source information et image : compte Facebook du député Alain Ramadier

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Santé

Publié le 19 Avril 2020

« Les musulmans le savent déjà : la fête sera triste ! » Constat amer dressé par M'hammed Henniche, coresponsable de l'Union des associations musulmanes (UAM 93) de Seine-Saint-Denis — un département qui compte de nombreux fidèles : 700 000 selon la dernière estimation officiellement communiquée par les services de l'Etat, le préfet de l'époque Philippe Galli en l'occurrence.

Le 24 avril, c'est le début du ramadan, mois sacré de l'islam, au cours duquel les musulmans qui le souhaitent jeûnent et multiplient les prières collectives. Sauf qu'avec le confinement, prolongé au moins jusqu'au 11 mai, le culte sera très contraint : ni prières collectives ni agapes entre voisins ou famille élargie. Et ce, peut-être pour la totalité du mois sacré.

1,8 milliard de fidèles sont concernés dans le monde, dont une bonne partie sera confinée. En France, le Conseil français du culte musulman (CFCM) vient de produire ses « alternatives » en matière de pratique religieuse.

« En temps normal, le ramadan se fait chaque jour en deux temps : le jeûne en journée, puis un repas de rupture du jeûne — l'Iftar — à la nuit tombée, qui se déroule avec la famille élargie, des voisins, des amis. Et le soir, il y a les prières collectives, dites de Tarawih, dans toutes les mosquées », détaille M'hammed Henniche.

Pour autant, si le ramadan tronqué qui s'annonce « interroge et inquiète tous les musulmans, en quête de spiritualité en ce moment », explique Yacine Laoudi, responsable de l'Acma — l'association qui gère la grande mosquée d'Aulnay-sous-Bois —, « les gens sont absolument conscients que c'est la question sanitaire qui prime ». Lui-même avait d'ailleurs pris le soin de fermer l'immense lieu de culte dont il a la responsabilité « plusieurs jours avant l'annonce du confinement, sécurité sanitaire oblige ».

Article complet du journal Le Parisien à lire en cliquant : ici

Source article : journal Le Parisien / Source vidéo : Aulnaylibre.com

 

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #93 Infos

Publié le 18 Avril 2020

Cher(e)s ami(e)s de Folies d’encre,

Depuis la fermeture de la librairie le 14 mars au soir, nous avons choisi de nous conformer strictement aux règles du confinement et donc de cesser toute activité. Nous espérons avoir ainsi, comme vous tous, contribué au recul de la maladie.
 

Mise en place d’un drive à la librairie Folies d’encre à Aulnay-sous-Bois

Cependant, les règles du confinement ont évolué : nous avons à présent la possibilité, suite à une clarification des consignes concernant le retrait des commandes, de mettre en place un système de réservation ou «Drive ».
 A compter du samedi 18 avril, il sera possible de passer commande en consultant notre site: www.foliesdencre.fr
 La procédure pour réserver vos livres est simple :
1/ Vous pouvez vérifier si votre livre est en stock chez Folies d’encre Aulnay ou Folies d’encre Gagny  - nous avons possibilité de nous dépanner l'une l'autre- sur notre site foliesdencre.fr
Ne réservez pas via le site!
2/ S'il est écrit «  en stock » chez Folies Aulnay ou Folies Gagny, vous pouvez envoyer directement vos réservations à l’adresse suivante : jeully@hotmail.com – très important : en précisant « AULNAY », votre nom de famille, votre numéro de téléphone et le ou les titres souhaités.
Nous vous confirmons que tous les livres sont bien à disposition au plus tard la veille par retour de mail et nous vous contacterons en cas de problème avant tout déplacement.
3/ Vous venez retirer vos commandes chaque samedi entre 15H et 16H à la porte de la librairie.
Afin de limiter au maximum les contacts, les paiements seront effectués uniquement par chèque ou CB.
Attention, dans un premier temps, compte tenu de la fermeture de la plupart de nos fournisseurs, la réservation ne sera possible que pour les ouvrages en stock en librairie, il nous est impossible de passer des commandes comme nous le faisons habituellement.
 De même, il n’y aura qu’un libraire sur place, Jacques-Etienne -le gérant-, afin de limiter les risques sanitaires.
 A compter du 11 mai, la librairie pourra sans doute rouvrir complètement. Dans cette attente, nous mettons tout en œuvre pour que cette ouverture soit possible dans les meilleures conditions, sanitaires en particulier, à la fois pour l'équipe de la librairie et pour vous-même.
 Nous avons hâte de reprendre vraiment le dialogue avec vous; nous brûlons de vous parler de nos lectures...
 A très vite,
Jacques-Etienne Ully

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Culture

Publié le 18 Avril 2020

Enseigner l'éducation physique et sportive pendant le confinement ? Sacrée galère pour les profs d'EPS. Face à la tentation des adolescents de passer leurs journées sur Netflix, les profs restent en première ligne, même à distance, pour préserver la santé et le moral de leurs collégiens.

Comme d'autres de ses collègues, Philippe Dheu, professeur à Aulnay-sous-Bois (93), a échafaudé huit défis pour les motiver afin qu'ils préservent leurs muscles principaux. « Le but n'est pas qu'ils s'entraînent. C'est qu'ils s'entretiennent. »

Au menu : squats, l'exercice de la chaise, de la planche, ou encore des jumping jacks, mais « que des choses déjà vues en cours, pour éviter les blessures ». Rien n'est imposé mais, comme ses confrères, l'enseignant rappelle les précautions de base vues en classe et redonnées par l'Éducation nationale : bien s'échauffer, bien s'étirer, et bien s'hydrater. 

« Certains élèves m'ont demandé de leur envoyer plus d'exercices : je leur en ai ajouté quatre ! » Comme le confinement s'allonge, Philippe Dheu a aussi proposé à ses élèves l'idée de faire un exposé sur un sport ou un athlète, au choix. « J'ai reçu un super diaporama sur le sport féminin, un exposé sur Kathrine Switzer, un dossier sur Jesse Owens... »

Article complet de https://www.lequipe.fr à lire en cliquant : ici

Source article https://www.lequipe.fr / Source photo d’illustration : Wikipédia

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Soyons sport.

Publié le 18 Avril 2020

Actuellement latéral gauche au FC Nantes, Charles Traoré est né et a fait ses débuts dans le football à Aulnay-sous-Bois comme Alou Diarra et Moussa Sissoko.

L’international malien intéresse l’Olympique de Marseille comme le révèle le site footmercato. Un transfert dans le club phocéen, le seul à avoir jamais remporté une ligue des champions constituerait évidemment un événement.

Rappelons qu’avant la suspension de la ligue 1, pour cause de Coronavirus, l’OM occupait une très convaincante deuxième place directement qualificative pour la plus prestigieuse des coupes d’Europe. Un challenge qui pourrait fortement motiver Charles Traoré.

Affaire à suivre donc…

Article complet de http://www.footmercato.net à lire en cliquant : ici

Source information : http://www.footmercato.net / Source photo : site officiel du FC Nantes

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Soyons sport.

Publié le 18 Avril 2020

La chaine France 24 a réalisé un long reportage sur la cinquième semaine de confinement que traverse notre pays suite à la crise sanitaire du Coronavirus. La situation d’Aulnay-sous-Bois est évoquée avec une mise en avant de la solidarité locale, mais aussi l'action de l'ONG Médecins sans frontières ou encore les drones qui surveillent Paris. Vous pouvez le visionner ci-dessous.

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Santé

Publié le 18 Avril 2020

Depuis le début de cette crise sanitaire, nous ne cessons de remercier ceux en première ligne, ceux qui permettent à notre pays de continuer à fonctionner.

Nous nous accordons tous à dire qu’après cette crise, plus rien ne sera jamais pareil. Qu’elle nous a changés profondément.

Mais ce matin, en allant faire mes courses, quel ne fut pas mon écœurement de constater que certaines comportements ne changeaient pas.

Depuis le début du confinement je reçois de nombreux messages, me disant que notre ville est sale, et bien permettez-moi de vous répondre que non, notre ville n’est pas sale, ce sont certains habitants, manquant cruellement de civisme qui le sont.

Nos agents municipaux se démènent jours après jours pour nous, pour notre ville que nous aimons tant. Avec ces comportements inacceptables, c’est leur vie qui est en danger.

Ce matin, je suis en colère, en colère car malgré ces temps troubles et difficiles, certaines n’ont toujours pas compris.

Je garde espoir que ces gens retrouvent la raison, et qu’ils arriveront à marcher 10 mètres pour trouver une poubelle.

Je pensais naïvement certainement, que la gravité de la situation appellerait chacun à un comportement digne et responsable, il n’en est rien pour certains.

Mes chers amis, je sais que vous n’agissez pas de la sorte et que vous savez faire preuve de civisme, et je ne veux pas que cette minorité de personnes viennent salir la majorité des habitants de notre ville.

Respectons nos agents, respectons notre ville et surtout respectons-nous.

Continuez à prendre soin de vous.

Source texte et photo : compte Facebook du député Alain Ramadier

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Environnement

Publié le 17 Avril 2020

Un gros hématome, trois jours d'ITT pour… une boîte de lait de coco en pleine figure. Marie, 18 ans, caissière au Casino de Sevran, a déposé plainte mercredi dernier après avoir été agressée par une cliente du supermarché où elle travaille depuis un mois et demi. Symptôme évident des incivilités qui fleurissent, selon nombre d'employés de la grande distribution, durant ce confinement. Las des incivilités, le responsable du magasin menace de baisser le rideau jusqu'au déconfinement.

C'est Manon, sa sœur, qui raconte l'agression. « Cette cliente, qui est une habituée, est entrée en voulant se faire rembourser une conserve de lait de coco. Elle n'avait plus le ticket. Ma sœur, qui n'est vraiment pas quelqu'un d'agressif, lui a dit que sans ce ticket, ce n'était pas possible. Tout a dégénéré à partir de là », explique Manon.

Ulcérée, la cliente lui jette la conserve en métal au visage en hurlant : Tiens, le voilà ton remboursement ! Dans le choc, la boîte de conserve est enfoncée. Immédiatement, les collègues et le vigile du supermarché interviennent et calment le jeu, avant que cette cliente ne quitte les lieux, refusant de décliner son identité à la direction et à l'agent de sécurité.

Article complet du journal Le Parisien à lire en cliquant : ici

Source article : journal Le Parisien / Source photo d’illustration : Wikipédia

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #93 Infos

Publié le 17 Avril 2020

En prévision du déconfinement programmé le 11 mai 2020, la ville d’Aulnay-sous-Bois a passé une commande groupée de masques en tissu. Chaque habitant de la commune bénéficiera d’un masque réutilisable. Il sera offert gratuitement.

Un masque en tissu réutilisable offert gratuitement à chaque habitant à Aulnay-sous-Bois

Source information et image : compte Twitter de la ville d’Aulnay-sous-Bois

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Santé

Publié le 17 Avril 2020

[Escapade à la MDE] Aujourd’hui, place à notre exposition 🌼🌸🌺 « Le jardin, graine de vie ! » 🌼🌸🌺. Mise en place début mars, elle n’a malheureusement pas eu l’occasion d’être beaucoup visitée.

 Images de la prochaine exposition «Le jardin, graine de vie » à la Maison de l’Environnement à Aulnay-sous-Bois

Nous vous la présentons donc ici en photo !
Les thèmes abordés sont : la saisonnalité du jardin, le rôle de l’eau, la germination des plantes, les outils du jardinier, les cultures associées, les auxiliaires du jardin, les différents types de sols, le compostage et l’amendement des sols et les engrais et répulsifs naturels.

 Images de la prochaine exposition «Le jardin, graine de vie » à la Maison de l’Environnement à Aulnay-sous-Bois

Source information et images : compte Facebook de la Maison de l’Environnement

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Environnement

Publié le 17 Avril 2020

Vigilance sur les escroqueries ! De FAUX fonctionnaires de la mairie font du porte à porte pour vendre des masques. Il s’agit de VRAIs escrocs.

En cas de doute, contactez la police municipale au 0 800 39 93 93.

Coronavirus : arnaque à la vente de masques à Aulnay-sous-Bois !

Source information et image : compte Twitter de la ville d’Aulnay-sous-Bois

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Divers

Publié le 17 Avril 2020

C’est une meneuse, une chef d’orchestre, au cœur de la gestion de cette crise sanitaire. Camille, cadre de santé, est la coordinatrice Covid de l’hôpital privé d’Aulnay-sous-Bois : "C'est un engagement à 200%. On est multi-fonctions".

Vidéo. L’intense lutte contre le Coronavirus à l’hôpital de l’est parisien à Aulnay-sous-Bois

Camille jongle entre prélèvements sanguins et coups de téléphone à l'Agence régionale de santé. Camille doit leur indiquer plusieurs fois par jour le nombre de lits disponibles au sein de son établissement pour accueillir de nouveaux patients atteints du coronavirus.

Depuis le début de l’épidémie, cette infirmière de formation est sur le pont, en soutien aux équipes médicales. Les équipes ont besoin de ça, de ce soutien-là. Il a fallu entièrement réorganiser les services, comme cette unité de chirurgie : "Il a fallu désencombrer les chambres pour éviter qu'il y ait trop de choses dedans. Il fallait pouvoir accéder facilement à la tête du patient, ce qui n'est pas forcément le cas dans des chambres faites pour des hospitalisations plus longues".

"Les journées passent à une vitesse folle"

Il a aussi fallu réadapter les règles d’hygiène en permanence pour protéger les équipes : "Il faut que les choses soient protocolisées, que ça devienne simple et qu'il n'y ait plus 1000 questions quand on met une blouse ou quand on l'enlève".

Un rythme effréné : "C’est très intense, on court partout toute la journée, on fait des heures pas possibles. Les journées passent à une vitesse folle, c'est vrai que ça commence à être long".

La jeune femme est éprouvée. Mais pour Camille ce métier est une vocation : "Cette crise sanitaire est difficile pour tout le monde, mais je pense que quand on est soignant, au fond de nous, on se dit qu'on a fait ce métier pour ça. Ça fait partie de notre métier d'être là à ce moment-là".

Ce qui compte pour elle, c’est d’être au plus près des patients et les accompagner jusqu’à la guérison.

Article complet de https://rmc.bfmtv.com à lire en cliquant : ici

Source article : https://rmc.bfmtv.com

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Santé

Publié le 17 Avril 2020

« Le plus important, ce n'est pas le ramadan, c'est la santé de tout le monde ! » D'emblée, Mizan, un papa de quatre enfants habitant avec son épouse à Pantin, l'assure : « Les mosquées sont fermées, et le président de la République a été très clair, il faut rester chez soi, c'est le seul moyen d'endiguer l'épidémie ».

L'homme, très croyant, impliqué dans une petite mosquée de tradition du Bangladesh à Pantin (Seine-Saint-Denis), s'apprête à vivre un mois de ramadan « compliqué », lui qui pratique, année après année, les prières collectives de Tarawhid dans son lieu de culte, et a aussi l'habitude de repas d'Iftar partagés à plusieurs familles.

«Nous irons déposer un colis-repas devant la porte de nos voisins»

« Mais cette année, il n'y aura pas cela : je serai avec mes quatre enfants et mon épouse, nous dînerons ensemble avant de faire nos prières. Je ne sais pas à quoi m'attendre : c'est la première fois qu'on vit cela », analyse, philosophe, l'homme. Qui a prévu des temps de partage : « Au lieu d'aller faire l'Iftar chez mes voisins, nous cuisinerons plus que nécessaire, et irons déposer un colis-repas devant leur porte, qu'ils dégusteront entre eux. C'est mieux que rien ! »

Même son de cloche chez Badia, une mère de famille d'Aulnay-sous-Bois. « Cela va être une période difficile, car d'habitude on se retrouve tous, même ceux que l'on voit peu. J'ai huit frères et sœurs, cela peut faire du monde à la maison en même temps », s'amuse la maman de trois enfants, qui vit à la Rose-des-Vents. Elle-même, son mari et ses trois enfants feront leurs prières « à la maison ». « C'est aussi l'occasion de se recentrer sur les valeurs familiales, de penser aux plus démunis, à l'essentiel », anticipe-t-elle.

Mais pas question de tout changer et Badia mettra les petits plats dans les grands : « Même si ça va être une fête en petit comité, je mets un point d'honneur à faire de bons repas : chebakiasellouzlabia (NDLR : pâtisseries marocaines)! Et pour partager virtuellement cela avec le reste de notre famille confinée, il y aura WhatsApp! »

Article complet du Parisien à lire en cliquant : ici

Source article : Le Parisien / Source photo : Aulnaylibre.com

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Fêtes et Cérémonies

Publié le 16 Avril 2020

Aujourd’hui le service Mission handicap a ouvert un espace ludique et verdoyant pour accueillir les petits en situation d’autisme. Ils seront encadrés par des auxiliaires d’intégration volontaires.

Ouverture d’un espace ludique pour les enfants en situation d’autisme à Aulnay-sous-Bois

Source information et image : compte Twitter de Séverine Maroun

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Santé

Publié le 16 Avril 2020

Pendant le confinement la ville d’Aulnay-sous-Bois poursuit le nettoyage des espaces publics.

Des gants, masques et mouchoirs abandonnés sur la voie publique à Aulnay-sous-Bois

Malheureusement de nombreux gants, masques et mouchoirs usagés sont abandonnés sur la voie publique.

Pour rappel, les déchets doivent être jetés dans une poubelle. C’est d’autant plus vrai dans cette période de Coronavirus.

La propreté c’est l’affaire de tous !

Source information et image : compte Twitter de la ville d’Aulnay-sous-Bois

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Environnement

Publié le 16 Avril 2020

Derrière le journaliste Madjid Khiat, en direct d’un centre de tri à Aulnay-sous-Bois, en Seine-Saint-Denis, la première équipe vient de partir, la seconde arrive pour remplir ces camions et aller distribuer ces colis. Cet entrepôt est gigantesque et représente trois terrains de football et chaque jour, ici, il y a 25 000 colis pour une grande partie de l’Île-de-France. Sur place, Laurence Naouri se prépare pour sa livraison.

Comment vit-elle cette période de confinement, elle qui est en première ligne ? "Oui, mais je suis fière parce que les clients ils sont heureux, ils sont contents qu’on les livre. Et puis c’est important parce qu’il y a les médicaments, on livre les pharmacies. C’est bien parce que l’on a la reconnaissance des gens, des clients", affirme Laurence Naouri.

Des livraisons de colis en baisse de 15 %

Que lui disent-ils ? "Pour ma part, j’ai des joggers, ils sont contents, ils s’arrêtent et me disent ‘merci pour ce que vous faites’". Dans l’ensemble de la France, en trois semaines, il y a eu 15 millions de colis distribués, c’est une baisse de 15 % par rapport à d’habitude, explique Madjid Khiat.

Article complet de https://www.francetvinfo.fr/ à lire en cliquant : ici

Source article : https://www.francetvinfo.fr/

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #93 Infos

Publié le 16 Avril 2020

Prof de français dans un lycée de la banlieue parisienne, Mathilde Levesque est heureuse de faire ce métier. Et fière, parfois jusqu'à l'émotion, de ses élèves. A découvrir dans Je dis donc je suis sur France 3 ce jeudi 16 avril à 22h55. 

Est-ce que le métier de prof correspond à l'image que vous vous en faisiez avant de l'exercer ?

Mathilde Levesque : Oui. En revanche, la réalité qui est la mienne sur le terrain, dans le 93, est très différente de ce que les gens imaginent. Il y a un décalage avec les clichés sur la violence des élèves, le faible niveau des profs et leur mal-être. On est 240 enseignants dans mon lycée (Lycée Voillaume à Aulnay-sous-Bois, ndlr). Il y a peut-être des profs en souffrance à cause des élèves, mais pas plus qu'ailleurs. On est des profs globalement heureux au quotidien.

Le documentaire semble dire que "tenir" une classe repose surtout sur le fait d'intéresser les élèves...

Une gestion de classe est un équilibre jusqu'au moment où l'ennui mène les élèves au décrochage : dormir, dessiner, discuter... Il faut les intéresser tout le temps parce qu'ils sont 8 heures par jour sur une chaise à apprendre. C'est lourd pour eux. Donc dès qu'ils peuvent prendre une pause, ils la prennent. Avec moins d'heures de cours, ils seraient plus souples.

Comment se passe le confinement avec vos élèves ?

Mon interaction avec eux est importante. Avoir des élèves, ce n'est pas que leur apprendre un commentaire de texte, c'est aussi répondre à leurs questions : les cours vont-ils reprendre, le bac aura-t-il lieu... ? Il y a aussi l'angoisse liée au contexte : le virus va-t-il frapper la famille ? C'est violent et inquiétant pour eux. Ils sont en âge de comprendre que la situation est compliquée et grave. L'école a l'habitude d'éponger et d'endiguer beaucoup d'angoisse et de colère qu'ils ne peuvent exprimer chez eux. C'est important qu'ils aient toujours cette possibilité.

Article complet de https://www.telestar.fr à lire en cliquant : ici

Source article : https://www.telestar.fr / Source photo : Le Parisien (GB)

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Education

Publié le 15 Avril 2020

Vous pouvez prendre connaissance ci-dessous d’une communication du Collectif des Riverains et Victimes du CMMP, nom de l’entreprise qui exploitait l’amiante à Aulnay-sous-Bois. Elle rend hommage au docteur Maurice Allouch suite à son décès.

Le Collectif des victimes de l’amiante à Aulnay-sous-Bois rend hommage au docteur Maurice Allouch

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Amiante

Publié le 15 Avril 2020

Des cartons de charlottes, de blouses posées sur un lit d’hospitalisation. Un vestiaire spécifique improvisé dans l’urgence à l’écart des autres services pour les soignants des deux secteurs Covid: "Nous sommes là pour soigner. En temps normal, c'est ce qu'on fait tous les jours".

Vidéo. Le personnel soignant de l’hôpital privé de l’est parisien à Aulnay-sous-Bois lutte contre le Coronavirus

Deux unités de soins de l'Hôpital Privé de l'Est parisien (Groupe Ramsay Santé) ont été entièrement réorganisées pour accueillir les patients atteints du coronavirus. Mireille est infirmière elle va y passer les 12 prochaines heures. A l’étage, des panneaux rouges pour indiquer les visites y sont interdites. Derrière les portes battantes, seul le personnel équipé est admis. Mireille court d’un patient à l’autre : "Il y a ceux qui craquent parce qu'ils sont très angoissés. Et il y a la peur, la peur de l'avoir".

"Il faut avoir la patience, se soutenir"

Il faut les écouter, les rassurer. Le visage en partie caché par son masque FFP2, Christophe aide-soignant apporte les petits déjeuners. Mais il doit interrompre sa distribution pour examiner un patient. Température, pouls, taux d’oxygène dans le sang, les patients atteints du coronavirus nécessitent une surveillance constante.

Jessica, l’infirmière de nuit, passe le relais. Elle a veillé sur eux de 20h à 9h ce matin : "Je suis fatiguée parce que je n’ai pas arrêté de la nuit". A la sortie de la salle de pause, elle croise Annie, aide-soignante, qui lui prend la main. Une étreinte. Du réconfort. "Ce n'était pas évident. On n'a jamais vécu ça, on a l'impression que c'est une histoire sans fin. Ce n'est pas facile, il faut avoir la patience, se soutenir. Si on ne vient pas travailler qui va le faire ?".

Jessica reviendra ce soir déterminée, comme l’ensemble de l’équipe médicale à venir à bout de ce "cauchemar".

Article complet de https://rmc.bfmtv.com à lire en cliquant : ici

Source article : https://rmc.bfmtv.com

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Santé