Publié le 29 Mars 2020

Les chances de survie de Daoudja sont infimes. Ce jeune garçon de 6 ans avait été tabassé par son père vendredi à Tremblay (Seine-Saint-Denis).

Ce dimanche, cet homme de 45 ans a été déféré devant un juge d'instruction « pour violences ayant entraîné une infirmité permanente et des lésions cérébrales irréversibles sur un mineur de 15 ans par ascendant », indique le parquet de Bobigny. Son placement en détention a été requis.

Depuis vendredi, Daoudja est en état de mort cérébrale. Lorsque les secours sont arrivés dans cet appartement du Vieux-Pays, le jeune garçon gisait inanimé dans sa chambre. Transporté à l'hôpital Necker, à Paris (XVe), il n'a jamais repris connaissance.

Article complet du journal Le Parisien à lire en cliquant : ici

Source article : journal Le Parisien / Source image d’illustration : Wikipédia

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #93 Infos

Publié le 29 Mars 2020

La vidéo, qui tourne depuis plusieurs jours sur les réseaux sociaux - et que le journal Le Parisien a fait le choix de ne pas relayer - sème angoisse et colère chez des milliers d'internautes. Tournée à la dérobée via l'application Snapchat et postée le 24 mars sur YouTube, elle a déjà été visionnée plus de 365 000 fois. On y entend un cadre tenir des propos très alarmistes sur la situation tant matérielle qu'humaine au sein de son établissement, face à la montée de l'épidémie de Covid-19.

 

Elle pourrait, selon les informations du journal Le Parisien, avoir été tournée en cachette par un personnel de l'hôpital Robert-Ballanger à Aulnay-sous-Bois. « Cette vidéo circule depuis deux semaines et elle diffuse des informations inappropriées et inexactes », balaie Patrick Vétéran, secrétaire CGT du centre hospitalier.

« Nous n'en sommes pas au stade où nous devons choisir qui l'on doit sauver »

La séquence démarre par une déclaration qui fait froid dans le dos : « Maintenant les Coro, s'ils ont plus de 70 ans… », lâche l'encadrante, mimant un geste des mains comme si on sacrifierait ces patients. Si la démonstration n'était pas assez glaçante, un surtitrage souligne : « A 70 ans, ils laissent des gens mourir en réanimation pour libérer des places. »

La direction de l'hôpital, qui a visionné le document, s'insurge : « Ce n'est pas du tout la politique de notre hôpital. Nous n'en sommes pas au stade où nous devons choisir qui l'on doit sauver ». Même affirmation côté syndical, Patrick Vétéran est formel : « Nous n'en sommes pas là. Et nous n'irons pas jusque-là », veut-il croire.

Certes, le service de réanimation tourne à plein avec ses 18 lits. Et samedi, trois personnes ont dû être transférées dans des hôpitaux de Tours et de Blois. Mais aucun autre transfert n'était prévu ce dimanche.

Article complet du journal Le Parisien à lire en cliquant : ici

Source article : journal Le Parisien / Source vidéo : YouTube

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #C'est dans le Journal

Publié le 27 Mars 2020

Cette semaine 21 500 tubes de gel hydro-alcoolique fabriqués par les usines de l’Oréal ont été distribués par la ville d’Aulnay-sous-Bois aux établissements et professionnels de santé de la commune.

Les usines l’Oréal produisent du gel hydro-alcoolique pour Aulnay-sous-Bois

Les pompiers, les polices municipale et nationale ainsi que les services de maintien à domicile bénéficient aussi de la production de gel des usines de l’Oréal.

Source information et image : compte Twitter de la ville d’Aulnay-sous-Bois

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #93 Infos

Publié le 27 Mars 2020

Nous n’en sommes malheureusement qu’au début, mais la crise sanitaire à laquelle le monde moderne fait face actuellement est sans précédent. Elle sème chaque jour la mort. Plus de 20 000 victimes au niveau mondial, plus de 8 000 en Italie, plus de 4 000 en Espagne et sans doute pas loin de 2 000 en France.

Alors que des familles de plus en plus nombreuses pleurent leurs proches, certains habitants à Aulnay-sous-Bois semblent avoir des préoccupations bien plus urgentes et importantes ! A commencer par les blogueurs intégristes de MonAulnay.com qui annoncent tambour battant un recours suite à l’élection au premier tour de Bruno Beschizza.

C’est sans doute dur à avaler pour eux, qui ont soutenu une liste de gauche rassemblée en effectuant une campagne honteuse et indigne à travers leur blog de propagande, mais le maire a été réélu dans un fauteuil. C’est même un plébiscite. Près de 60% des suffrages, en tête dans tous les bureaux de vote de la ville et 6 000 voix d’avance sur Aulnay En Commun ! Même le très populaire Jean-Claude Abrioux a toujours été élu au second tour.

Autre polémique du moment agitée par les deux scribouillards de MonAulnay.com, l’abattage, ô mon dieu, de trois malheureux chênes centenaires dans le jardin d’un pavillon de notre commune ! Non mais quel drame, à l'instant même où le Covid-19 frappe mortellement juste à côté de chez nous ! Une adolescente de 16 ans pleine de vie et de rêves en Essonne, deux élus municipaux aimés et respectés à Drancy et tous ces anonymes fauchés par le virus.

Alors ramenons les choses à leur juste proportion. Des élections et des recours il y en aura d’autres. Des arbres tomberont et certains repousseront. Mais pour celles et ceux tués par le Coronavirus il n’y aura pas de seconde chance. La mort frappe une seule fois et c’est définitif. C’est pourquoi protégeons-nous, prenons soin de nos proches, laissons le maire d’Aulnay-sous-Bois Bruno Beschizza prendre les mesures nécessaires pour que le personnel municipal puisse continuer ses missions de service public en toute sécurité. C’est le plus important. Tout le reste peut attendre…

PS : si les deux petites frappes de MonAulnay.com sont sujettes aux aigreurs d’estomac, une bonne tisane aux cactus devrait les soulager !

Source : contribution externe

 

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Humeur

Publié le 27 Mars 2020

« On a l'impression d'être revenus au début des années 2000 », lâche en riant Alemmia. Depuis le début des mesures de confinement, elle tente d'occuper ses trois enfants en leur repassant les quelques cassettes et DVD qu'elle avait rangé au fond de ses placards.

Privés d’Internet des habitants à Aulnay-sous-Bois crient au scandale !

Cette mère de famille est privée d'Internet, comme d'autres habitants du quartier de l'Étang à Aulnay-sous-Bois, depuis le 25 janvier. Une panne très difficile à gérer depuis le début des mesures de confinement.

Son immeuble, pourtant équipé de la fibre par SFR, aurait été « vandalisé ». C'est en tout cas la rumeur qui circule dans la cage d'escalier, ou les voisins se donnent régulièrement des nouvelles.

L'école à la maison, un «casse-tête»

« Tous ceux qui sont passés à la fibre sont privés d'Internet », confirme un voisin. Malgré les relances quasi quotidiennes, l'opérateur téléphonique ne semble pas en mesure de pouvoir « réparer la panne ».

« Des techniciens sont passés mi-février. Mais ils m'ont dit que comme la panne concernait les équipements extérieurs, ils ne pouvaient pas intervenir », déplore Alemmia qui continue pourtant de payer tous les mois son abonnement de 29 €.

Article complet du journal Le Parisien à lire en cliquant : ici

Source article : journal Le Parisien / Source photo d’illustration : Wikipédia

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Technologies

Publié le 27 Mars 2020

La ville d’Aulnay-sous-Bois a mis en place des médiateurs pour éviter les rassemblements extérieurs durant la période de confinement sanitaire.

Vous pouvez les identifier grâce à leurs brassards « Médiation » et le logo « Mission Covid-19 » apposé sur les véhicules utilisés.

Coronavirus : des médiateurs à Aulnay-sous-Bois pour rappeler les règles de confinement

Source information et image : compte Twitter de la ville d’Aulnay-sous-Bois

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #A vos quartiers !

Publié le 27 Mars 2020

En raison de la crise sanitaire du Coronavirus la collecte des déchets verts qui devait débuter le 1er avril 2020 à Aulnay-sous-Bois est suspendue jusqu’à nouvel ordre.

Coronavirus : suspension de la collecte des déchets verts à Aulnay-sous-Bois

Source information et image : compte Twitter Paris Terres d’Envol

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Environnement

Publié le 27 Mars 2020

Vous pouvez prendre connaissance ci-dessous d’un article du journal Le Monde expliquant qu’il ne reste plus aucune place en réanimation dans les hôpitaux en Seine-Saint-Denis.

Cette information était encore évoquée ce matin sur les antennes de BFM TV. La crise sanitaire du Coronavirus, même si elle est bien entendu sans précédent, aura permis de mettre à jour cette évidence : la France n’est clairement pas armée pour faire face.

Il y aura donc forcément un avant et un après Covid-19.

 

Romain Dufau est le chef du service des urgences de l’hôpital Jean-Verdier à Bondy, l’un des trois établissements de l’AP-HP en Seine-Saint-Denis. Il s’inquiète de l’afflux important de cas graves, dans ce département où le confinement n’est pas strictement appliqué.

Pourquoi la situation en Seine-Saint-Denis est-elle préoccupante ?

Le confinement y est plus complexe, et donc le risque de contamination plus élevé. Il n’est pas rare de voir des familles de six dans des appartements de 45 mètres carrés. Très vite, les plus jeunes n’y tiennent plus et se retrouvent dehors.

Toutes les personnes qui ont un emploi non déclaré sont aussi obligées de se déplacer pour travailler et garder un revenu. La police ferme sans doute les yeux, sinon cela exploserait.

Une partie de la population ne parle pas très bien français. Les « gestes barrières » ou la « distanciation sociale », ce n’est pas forcément très parlant. Quand je circule dans Paris, je m’aperçois que l’écart d’un mètre est bien respecté dans les files d’attente. Mais, à Bondy, c’est plus difficile de s’y tenir : la population est plus dense et n’a pas d’alternative, les services de livraison ne s’aventurent pas dans les cités.

Article complet du journal Le Monde à lire en cliquant : ici

Source information : journal Le Monde

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié le 26 Mars 2020

La ville de Drancy a la douleur d’annoncer les décès de Paule Beaujour et de Brahim Fellah, conseillers municipaux, des suites du Coronavirus.

Toutes nos condoléances à leurs familles et leurs proches.

Coronavirus : mort de Paule Beaujour et Brahim Fellah conseillers municipaux de Drancy

Source information et photo : compte Facebook de la ville de Drancy

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #93 Infos

Publié le 26 Mars 2020

Restez chez vous ! Cette injonction n’est pas une plaisanterie puisque la crise sanitaire du Coronavirus tue chaque jour. Plus de 20 000 morts dans le monde entier. L’Espagne vient de franchir la barre des 4 000 victimes.

La France en comptait 1 331 hier soir, sans compter celles et ceux décédés en dehors du circuit hospitalier notamment dans les Ehpad.

La région Ile-de-France n’est évidemment pas épargnée avec plus de 6 000 cas recensés. Le département de la Seine-Saint-Denis compte pas moins de 400 hospitalisations et 35 décès.

Alors si vous tenez à la vie, protégez-vous, vos proches et les autres !

 

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #93 Infos

Publié le 26 Mars 2020

C’était un visage du quotidien. A Aulnay-sous-Bois, les habitants émus par la mort d’Alain Siekappen Kemayou, vigile au centre commercial O’Parinor, témoignent.

Vous pouvez voir le reportage de BFM TV à son sujet en cliquant sur le lien ci-dessous :

https://rmc.bfmtv.com/emission/c-etait-un-visage-du-quotidien-a-aulnay-sous-bois-les-habitants-emus-par-la-mort-d-un-vigile-de-centre-commercial-atteint-du-coronavirus-1881882.html

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #93 Infos

Publié le 26 Mars 2020

Commerçants douteux, pharmaciens, vendeurs à la sauvette… Le marché noir des masques de protection se développe pendant la crise sanitaire du Coronavirus.

Masques volés ou périmés

Pour s’en procurer, les voleurs n’hésitent pas, non plus, à cibler les voitures des personnels soignants. A Aulnay-sous-Bois, une dizaine de masques et des effets personnels ont été dérobés dans la voiture d’une infirmière qui était en intervention chez un patient. Les cas similaires se multiplient à travers le pays.

Article complet de https://www.20minutes.fr à lire en cliquant : ici

Source article : https://www.20minutes.fr / Source photo d’illustration : Wikipédia

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #C'est dans le Journal

Publié le 26 Mars 2020

Stop Fake News. Non, il n’est pas dangereux de boire de l’eau du robinet pendant le confinement. Comme le rappelle le Sedif, les différentes étapes de traitement de l’eau ont pour finalité d’éliminer tous les virus, dont le Coronavirus.

Boire de l’eau du robinet n’est pas dangereux à Aulnay-sous-Bois pendant le Coronavirus

Source information et image : compte Twitter de la ville d’Aulnay-sous-Bois

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Santé

Publié le 26 Mars 2020

La ville d’Aulnay-sous-Bois a reçu ce mercredi 25 mars 2020 une première commande de 10 000 masques pour les distribuer aux établissements et professionnels de santé de la commune, ainsi qu’aux agents municipaux qui sont au contact de la population.

Livraison de 10 000 masques de protection contre le Coronavirus à Aulnay-sous-Bois

Source information et image : compte Twitter de la ville d’Aulnay-sous-Bois

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Santé

Publié le 26 Mars 2020

SUITE AUX MESURES GOUVERNEMENTALES IMPOSANT NOTAMMENT LA FERMETURE DES RESTAURANTS ET DES MARCHÉS FORAINS, PLUSIEURS COMMERÇANTS S’ORGANISENT POUR PROPOSER DE LA VENTE À EMPORTER ET DES SERVICES DE LIVRAISON PENDANT LE CONFINEMENT.

Depuis le 15 mars 2020, plusieurs catégories d'établissements ne peuvent plus accueillir de public jusqu'à nouvel ordre, dont les restaurants, bars et cafés, ainsi que les centres commerciaux et commerces non essentiels.

Suite au décret du Premier ministre du 23 mars 2020 et sur instructions du Préfet de la Seine-Saint-Denis, les marchés forains du département sont également fermés jusqu’à nouvel ordre.

Cette décision est applicable aux marchés suivants :

Marchés de la Gare (y compris la halle alimentaire), du Vieux-Pays, de la Rose-des-Vents et de Mitry-Ambourget.

VENTE A EMPORTER ET LIVRAISONS A DOMICILE

Plusieurs établissements et commerçants des marchés forains de la ville maintiennent une vente à emporter ou un service de livraison pendant la durée du confinement.
Une liste est régulièrement tenue à jour par les services de la ville :

• Liste des commerçants des marchés forains qui assurent de la vente en livraison, consulter : ici
• Liste des établissements proposant de la vente en livraison, consulter la liste : ici
• Liste des établissements proposant de la vente à emporter, consulter la liste : ici

DES HORAIRES D’OUVERTURE RESERVES AUX PLUS FRAGILES ET AUX PROFESSIONNELS DE SANTE

Plusieurs supermarchés de la Ville proposent des temps d’ouverture réservés aux personnes fragiles :

  • Intermarché Chanteloup : chaque matin, de 8h30 à 9h, magasin réservé exclusivement aux seniors
  • Carrefour O’Parinor : chaque matin, de 8h à 9h, magasin réservé exclusivement aux seniors de + de 70 ans, aux femmes enceintes, ainsi qu’aux personnels médicaux et hospitaliers.
  • Intermarché Rose-des-Vents : chaque matin, de 8h30 à 9h, magasin réservé exclusivement aux seniors, aux PMR et aux femmes enceintes

GRATUITE DU STATIONNEMENT PAYANT SUR VOIRIE

Pendant la période de confinement, la Ville met en place la gratuité du stationnement sur voirie aux abords des commerces. Cette mesure concerne le stationnement en zone verte, mais aussi en zone rouge.
A l’issue de la période de confinement sanitaire, les abonnements résidentiels seront prolongés.

Source information et image : site internet de la ville d’Aulnay-sous-Bois

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Commerce

Publié le 24 Mars 2020

Tarik Laghdiri, 35 ans, vit dans une cité d'Aulnay-sous-Bois, en Seine-Saint-Denis. Assureur de profession, en télétravail, il est confiné chez lui, dans le quartier où il a toujours vécu, depuis maintenant presque dix jours. Chaque semaine, il nous livrera son récit de la quarantaine. Voici le premier.

« Je m'appelle Tarik. J'habite où j'ai grandi, depuis bientôt 35 ans : dans le quartier des Etangs, à Aulnay-sous-Bois. De ma fenêtre, une vue imprenable sur le chantier du métro du Grand-Paris et sur le Galion, bâtiment mythique de la ville.

Je ne me souviens plus du début de la quarantaine. Ce devait être un dimanche, ou alors un lundi. Avant, déjà, les magasins avaient commencé à être pris d'assaut. Plus de PQ près de chez moi, à l'Intermarché de la Rose-des-Vents. Des files à n'en plus finir aux caisses.

Je travaille dans les assurances. J'ai l'habitude de faire mes courses tous les lundis. Le dimanche, je passe ma commande sur les drive disponibles aux alentours, et je passe les récupérer le lendemain, au premier créneau disponible. Sauf que mes deux sites habituels se sont déclarés momentanément indisponibles…

L'épicerie vend encore une denrée rare : des pâtes

Lundi dernier (le 16 mars), je vais donc à l'Intermarché où tout le quartier semble s'être donné rendez-vous. Je rebrousse chemin vers l'Exotic Center. Il est également pris d'assaut. J'abandonne l'idée de faire des courses. Le soir, la nouvelle du confinement tombe. Je ne me rends pas au travail le lendemain, et je réussis à choper quelques courses en milieu de journée à l'épicerie Lebara. Elle vend encore une denrée qui s'est raréfiée : des pâtes. En bonus, je trouve des yaourts pour mes parents.

Article complet du journal Le Parisien à lire en cliquant : ici

Source article : journal Le Parisien

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #A vos quartiers !

Publié le 24 Mars 2020

Mr Moktar FARHAT, PDG de STARTERS UNITED, mais aussi fondateur du Créo-Adam, une structure d'accompagnement à la création d'entreprises, vient de prendre l'initiative de la mise en place d'un collectif d'entrepreneurs Solidaires.

C'est en effet suite à un grand nombre d'appels d'entrepreneurs et de petites entreprises, qui l'ont sollicité pour savoir comment faire face à la situation, qu'il a décidé d'impulser la création de ce collectif qui est une plate-forme d'échanges d'informations entre entrepreneurs. Elle compte aujourd'hui environ 200 entreprises.

Le rédacteur en chef d’Aulnaylibre ! Marc Masnikosa, lui-même entrepreneur, a recueilli ces quelques mots de Moktar FARHAT concernant sa démarche.

« Nous avons créé une plate-forme sur Entrepreneurssolidaires.fr pour communiquer les informations clés et pertinentes afin d’aider les petites entreprises.

 En effet les entreprises ont décidé de suivre les consignes demandées par le chef de l’État pour faire la guerre au COVID 19.

Mise en place du confinement avec comme mot d'ordre de rester à la maison. Nous avons respecté les consignes de télétravail quand cela était possible et, quand ce n'était pas le cas, afin de préserver nos collaborateurs nous avons mis en place le chômage partiel.

Bien évidemment nous faisons nation et nous sommes solidaires avec toutes les actions de lutte contre le VIRUS.

Nous mettons l’intérêt collectif au-dessus de notre intérêt individuel.

Néanmoins, nos petites entreprises vont être frappées de plein fouet par l'effet boomerang de cette crise sanitaire.

Nous suivons heure par heure l'ensemble des dispositifs mis en œuvre par le gouvernement pour soutenir les petites entreprises, néanmoins nous avons besoin d'une mobilisation de la force publiques à leurs côtés.

Car nous sommes devant un risque flagrant d'une crise économique sans précédent. Il faut que tous les pouvoirs publics se mobilisent pour faire en sorte qu'une fois le virus vaincu nos petites entreprises, nos entrepreneurs puissent reprendre une activité normale.

Pour cela j'ai adressé au ministre de l'économie et des finances, Bruno Le Maire, un courrier pour le sensibiliser à la question des petites entreprises et lui demander la mise en place d'une commission départementale de suivi des petites entreprises afin qu'elles ne soient pas les victimes collatérales de cette pandémie.

 

 

Aulnay-sous-Bois : Moktar FARHAT lance le collectif Entrepreneurs Solidaires !
Aulnay-sous-Bois : Moktar FARHAT lance le collectif Entrepreneurs Solidaires !

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Un autre regard par Marc Masnikosa

Publié le 24 Mars 2020

Alors que l’Organisation Mondiale de la Santé préconise un dépistage massif de la population, notre gouvernement s’entête à ne pas suivre ses recommandations !

Un dépistage massif de la population est indispensable, l’exemple de la Corée du Sud ou de l’Allemagne plus récemment nous montre l’efficacité de ces tests !

Pourquoi ne pas les faire ? Qu’attendons-nous ?

Coronavirus : le député Alain Ramadier demande un dépistage massif de la population

Source information et image : compte Facebook d’Alain Ramadier

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Communiqués

Publié le 24 Mars 2020

Il semblerait que les services SFR soient une véritable catastrophe à Aulnay-sous-Bois comme en témoigne ci-dessous un habitant de la rue Maximilien Robespierre, privé de fibre, TV et téléphone depuis un mois.

Espérons pour lui qu’un spécialiste local se penche sérieusement sur cette question afin de redresser cette prospective technologique pour le moment non-maitrisée…

Bonjour

J'habite rue M. Robespierre et depuis le 25/2 à 20H30 environ plus aucun service SFR (fibre, TV/téléphone).

Malgré mes appels, je n'obtiens aucun délai de rétablissement. On m'explique que le problème est général. et à 2 reprises on m'a indiqué que le souci était résolu avant de se raviser quand j'ai appelé pour contester. Ces pratiques sont malhonnêtes  !!

J'ai voulu résilier on me dit que je dois près de 350 euros et comme le service n'était pas interrompu depuis 21 jours je devrais payer.

Une semaine après je rappelle : on me sort la même salade même si depuis j'ai largement dépassé les 21 jours.

J'ai envoyé une mise en demeure hier et j'espère pouvoir résilier mais je voulais que cette situation soit connue et qu'elle soit relayée.

Merci pour votre aide.

SFR = Service Fortement RIDICULE

Source information : témoignage d’un utilisateur SFR de la rue Maximilien Robespierre à Aulnay-sous-Bois / Source photo : Wikipédia

 

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Technologies

Publié le 24 Mars 2020

A l'hôpital Robert-Ballanger d'Aulnay, environ cinquante patients atteints du Covid-19 sont soignés, « et ce chiffre augmente chaque jour », précise Patrice Vétéran, délégué CGT. A tel point qu'une aile entière de l'hôpital - habituellement fermée pour cause de manque de soignants - va être ouverte. Quatre niveaux vont être dégagés, soit une soixantaine de nouveaux lits dédiés au Covid-19.

Et comme dans tous les hôpitaux, un « cheminement dédié » a aussi été installé aux urgences. Pas anodin, dans ce service conçu pour 40 000 patients par an, qui en a accueilli… 75 000 l'an passé !

50 malades du Coronavirus en traitement à l’hôpital Ballanger à Aulnay-sous-Bois

Des soignants eux-mêmes malades ! Facteur de complication dans la lutte contre l'épidémie : le Covid-19, qui se caractérise par sa contagiosité, fait des dégâts parmi les équipes médicales. Ainsi, l'AP-HP recense 490 malades (dont 3 en réanimation) parmi son personnel en Île-de-France, dont 32 % de médecins et 15 % d'infirmiers.

A Ballanger, une quinzaine de médecins sont en arrêt de travail, dont les chefs des services d'infectiologie et de diabétologie. « Ils sont arrêtés depuis quelques jours déjà, et devraient, si tout va bien, reprendre cette semaine leur travail. La solidarité joue à plein pour faire tourner les services, mais jusqu'à quand? », s'inquiètent les syndicats.

Article complet du journal Le Parisien à lire en cliquant : ici

Source information : journal Le Parisien

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Santé

Publié le 24 Mars 2020

Suite au décret du Premier ministre du 23 mars 2020 et sur instructions du Préfet, les marchés forains de la Seine-Saint-Denis sont fermés jusqu’à nouvel ordre.

 

Fermeture des marchés alimentaires à Aulnay-sous-Bois à cause du Coronavirus

Source information et image : compte Twitter de la ville d’Aulnay-sous-Bois

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Commerce

Publié le 23 Mars 2020

Les habitués du centre commercial O'Parinor, à Aulnay-sous-Bois, se souviendront longtemps de sa carrure et de son verbe « cash ». Alain Siekappen-Kemayou, 45 ans, était le responsable de la sécurité du site. Il est décédé vendredi après avoir contracté le Covid-19.

« Alain est le premier mort de cette épidémie en France dans notre secteur d'activité », a souligné à l'annonce de son décès la fédération commerces et services de la CGT.

Parmi les commerçants, la nouvelle a fait l'effet d'une bombe, tant le responsable de la sécurité était apprécié et respecté. « C'est un crève-cœur pour tous ceux qui l'ont connu, Alain était devenu une vraie figure d'Aulnay-sous-Bois », résume Billel Hidri. Il l'a connu « au tout début des années 2000, quand j'ai fait un stage dans une enseigne de prêt-à-porter, puis quand j'ai travaillé à la téléphonie de Carrefour et enfin, lorsque j'ai été gérant d'O'Tacos durant trois ans. »

«L'ange gardien d'O'Parinor »

Dès samedi soir, la nouvelle s'est répandue sur les réseaux sociaux, en particulier les pages Facebook fréquentées par les habitants du secteur d'O'Parinor. Et les hommages se sont multipliés en souvenir de « ce grand costaud », cet homme « charismatique », certains postant de photos de fleurs en sa mémoire.

Article complet du journal Le Parisien à lire en cliquant : ici

Source information : journal Le Parisien

 

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #93 Infos

Publié le 21 Mars 2020

Mardi 24 mars 2020 de 10h30 à 19h

Salle Chanteloup - Avenue de Nonneville

Dans le cadre des mesures de confinement, les citoyens sont autorisés à se déplacer pour donner leur sang sur les sites de collecte de l’EFS, établissement français du sang, munis de l’attestation officielle remplie ou une déclaration sur l’honneur indiquant " don de sang", motif "assistance aux personnes vulnérables".

Source information et image : site internet de la ville d’Aulnay-sous-Bois

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Santé

Publié le 21 Mars 2020

Pendant cette période de confinement liée à la crise sanitaire du Coronavirus, plusieurs restaurants proposent de la vente à emporter. En voici la liste ci-dessous avec l’ensemble de leurs coordonnées.

Les restaurants à Aulnay-sous-Bois qui proposent de la vente à emporter

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Commerce

Publié le 21 Mars 2020

En raison des mesures mises en place par le gouvernement, la ville d’Aulnay-sous-Bois nous informe que le stationnement sur voirie est désormais gratuit, et ce jusqu’à nouvel ordre. Les abonnements résidentiels seront prolongés à l’issue de la période de confinement.

Mise en place de la gratuité du stationnement sur voirie à Aulnay-sous-Bois

Source information et image : compte Twitter de la ville d’Aulnay-sous-Bois

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Transports