Publié le 7 Février 2022

Ne tirons pas sur l’ambulance, mais quand même. Celle qui prétendait ne pas vouloir être une candidate de plus à gauche semble faire preuve d’un entêtement embarrassant.

En effet, comment prétendre devenir présidente de la République en se lançant dans la course si peu de temps avant le scrutin ? Comme le disait très justement Jean-Luc Mélenchon (LFI) un programme ça s’élabore dans la durée, ça se travaille et retravaille encore et encore afin d’atteindre un degré maximal de maturité et de crédibilité.

Or, dans la démarche de Christiane Taubira, tout semble fait dans la précipitation et l'impréparation. Le suspense d’abord entretenu autour de sa possible candidature, la primaire populaire au scrutin opaque désignant des candidats contre leur plein gré et maintenant sa campagne qui vire au cauchemar.

Cela a commencé par des erreurs de communication à travers des pastilles distillées sur les réseaux sociaux, mais malheureusement bourrées de fautes d’orthographe. On dénombrerait, selon la légende, pas moins d’une trentaine de suicides de Bescherelle par pendaison suite à ces publications !

Présidentielle 2022 : l’embarrassant entêtement de Christiane Taubira

Et puis il y a quelques jours est intervenu ce que l’on appelle communément un moment gênant. Interrogée sur le RSA, pourtant un sujet bien de gauche, Christiane Taubira a semblé totalement perdue, cherchant péniblement ses mots et une porte de sortie vers la dignité.

Le public présent dans la salle a été sans pitié avec la candidate du parti radical de gauche qualifiant son discours de brouillon, flou, imprécis, blablabla, creux etc.

Bref, Christiane Taubira a peut-être connu son heure de gloire en tant que ministre de la Justice de François Hollande, mais désormais elle semble appartenir au passé, pour ne pas dire au passif.

D’où cette question. Alors que sa candidature ressemble de plus en plus à un jeu d’improvisation inspiré du bonneteau, pourquoi Christiane Taubira s’acharne-t-elle à vouloir se présenter ?

Peut-être serait-il nécessaire de murmurer à l’oreille de son ami, l’ex-député d’Aulnay-sous-Bois, Daniel Goldberg, que la raison doit l’emporter sur l’obstination et qu’il est donc grand temps de la débrancher… Définitivement... 

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #En route vers 2022 !

Publié le 7 Février 2022

Doucement mais surement, notre commune poursuit sa spectaculaire transformation. Après la revitalisation du secteur Balagny qui bénéficie à la fois de l’équipement multimodal Jules Verne et de la proximité du nouveau centre aquatique l’Odyssée, c’est au tour du quartier Mitry-Ambourget de profiter d’une rénovation en profondeur.

Ainsi, comme le montre notre vidéo ci-dessus, la place de l’église Saint-Paul à Aulnay-sous-Bois est bien avancée. Bien qu’encore inachevée elle procure déjà un sentiment d’aération au cœur du quartier. Elle accueillera notamment le nouveau marché temporairement délocalisé sur la place minérale.

Des bâtiments flambant neufs sont aussi sortis de terre. Ils accueilleront des logements, des commerces et des services publics.   

Longtemps délaissé, le quartier Mitry-Ambourget n’a pas été oublié par le maire d’Aulnay-sous-Bois Bruno Beschizza et son équipe municipale.

Source vidéo : Aulnaylibre.com

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #A vos quartiers !

Publié le 7 Février 2022

La campagne annuelle de recensement continue à Aulnay-sous-Bois.

N'oubliez pas de rendre vos questionnaires avant le 26 février 2022 !

Pour tout renseignement, le service recensement vous accueille de 8h30 à 12h et de 13h30 à 17h30, par téléphone au 01 48 79 63 54 ou 01 48 79 63 55

Pour en savoir plus cliquez : ici

Le recensement continue à Aulnay-sous-Bois jusqu’au 26 février 2022

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Démographie

Publié le 7 Février 2022

Le radar situé sur l’autoroute A1 au niveau du Bourget est le deuxième radar qui flashe le plus en France. Ainsi, en 2020, il a flashé 130 698 fois dans sens province Paris, secteur où la vitesse est limitée à 90 km/h. Vous voilà prévenus !

Article complet de Actu.fr à lire en cliquant : ici

 Le radar de l’autoroute A1 du Bourget flashe un maximum !

Source photo d’illustration : Wikipédia

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Transports

Publié le 7 Février 2022

La Maison de l’Environnement d’Aulnay-sous-Bois s’intéresse en ce moment à la faune marine à travers un ensemble de petites vidéos ludiques. Aujourd’hui, zoom sur le souffleur des Caraïbes.

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Environnement

Publié le 7 Février 2022

Les recours sont désormais légions après des élections. Bondy, Neuilly-sur-Marne, Dugny, les exemples pullulent. Même Aulnay-sous-Bois n’a pas échappé à la règle après la réélection dès le premier tour du maire Bruno Beschizza en 2020. Notre commune a même connu un double recours. D’abord de la part d’Hadama Traoré, le leader du mouvement La Révolution est en Marche,  qui a vite oublié sa sérénité philosophique après avoir seulement récolté 552 voix et 3,90 % des votes exprimés. Puis Hervé Suaudeau, manager du faux blog d’information MonAulnayEnCommun.com, opposant politique farouche, tendance fachosphère gauchiste extrême écolo-rouge. Les deux recours avaient été balayés d’un revers de main par la justice.

Ci-dessous le journal Le Parisien s’intéresse au recours déposé par la maire de Noisy-Le-Grand, Brigitte Marsigny (LR), après sa défaite aux élections départementales de 2021. Le tribunal administratif l’a rejeté.  Décidemment la vie politique n'est pas un long fleuve tranquille...

L’affrontement politique entre Brigitte Marsigny (LR) et Emmanuel Constant (PS) vient de connaître un nouvel épisode, à l’avantage du second. Dans une décision en date du 3 février, le tribunal administratif de Montreuil rejette la « protestation électorale » déposée par la maire de Noisy-le-Grand et par son premier adjoint, tous deux candidats malheureux lors des dernières élections départementales.

En juin dernier, le binôme constitué d’Emmanuel Constant, vice-président du conseil départemental de Seine-Saint-Denis et élu d’opposition à Noisy-le-Grand, et de Frédérique Denis (EELV) s’était imposé au deuxième tour avec 38 voix d’avance sur ses adversaires de droite, Brigitte Marsigny et Éric Allemon (UDI).

Dans leur recours, les deux élus battus de justesse mettaient en avant plusieurs éléments qui auraient été de nature, selon eux, à altérer la sincérité du scrutin : rédaction de deux tribunes « polémiques » dans le journal municipal de Noisy-le-Grand, courrier du président socialiste du conseil départemental s’apparentant à une « campagne de promotion publicitaire » ou acheminement trop tardif de documents de propagande. Autant de reproches que le tribunal administratif estime infondés.

Article complet du journal Le Parisien à lire en cliquant : ici

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #93 Infos

Publié le 6 Février 2022

Si vous avez entendu des klaxons dans la nuit Aulnaysienne, pas de panique. En effet, comme on peut le voir dans la vidéo ci-dessous, c’était la fête à Aulnay-sous-Bois pour la victoire du Sénégal à la Coupe d’Afrique des Nations 2022.

Vidéo. Aulnay-sous-Bois en fête après la victoire du Sénégal lors de la CAN 2022

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Soyons sport.

Publié le 6 Février 2022

Ce soir, la planète football avait les yeux rivés sur la finale de la trente-troisième coupe d’Afrique des nations. Elle a opposé le Sénégal à la recherche de sa première étoile dans la compétition et l’Egypte déjà sept fois victorieuse. Le duel entre les deux pays s’annonçait épique puisque chacune des deux équipes contient une pépite évoluant au poste d’attaquant dans le club mythique de Liverpool. Sadio Mané côté Sénégalais, Mohamed Salah pour les Egyptiens.

Le match a débuté par un coup de folie. Le défenseur Egyptien Mohamed Abdelmonem a provoqué un pénalty en faveur du Sénégal dès la quatrième minute de jeu, suite à un tacle totalement incontrôlé. Sadio Mané a tenté la frappe en force au centre mais le portier de l’Egypte, Mohamed Abou Gabalsky, a une nouvelle fois prouvé sa solidité mentale en détournant le ballon avec autorité.

La suite du match était finalement assez prévisible. Les Lions de la Teranga ont montré beaucoup d’enthousiasme et de volonté dans le jeu, pendant que les Pharaons ont fait preuve d’une froide maitrise tactique terriblement solide. Chaque équipe a eu sa chance mais le sort de la partie appelait la prolongation à la rescousse, la quatrième consécutive pour les Egyptiens dans la compétition.

Lors des prolongations le Sénégal a continué de pousser mais le gardien remplaçant de l’Egypte, Mohamed Abou Gabalsky, a multiplié les parades. Le portier Sénégalais Edouard Mendy a lui aussi montré tout son talent.

Dans ces conditions, le dénouement ne pouvait se faire qu’aux penalties.

A ce jeu cruel mais nécessaire pour désigner un vainqueur c’est finalement le Sénégal qui l’emporte au bout du suspense 4 penalties à 2.

Comme un symbole, c’est Sadio Mané, malheureux sur pénalty dans le jeu qui offre la victoire aux siens. C’est le premier titre pour les Sénégalais dans la compétition. Bravo aux Lions de la Teranga !

Quoi qu’il en soit, la CAN 2022 aura une nouvelle fois montrer aux yeux du monde entier à quel point l’Afrique est une belle terre de football, qui mériterait plus de 5 places à la prochaine coupe du monde au Qatar. Et en parlant du Qatar justement, on se dit qu’il y aurait sans doute eu plus de sens à confier l’organisation de la coupe du monde à un pays africain, par exemple le Maroc candidat malheureux pour 2026. Mais peut-être que, dans le football aujourd’hui, l’argent passe avant la passion et l’amour du jeu…

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Soyons sport.

Publié le 6 Février 2022

150 pompiers sont mobilisés pour maîtriser un incendie qui ravage l’hôtel de Seignelay près du musée d’Orsay à Paris. Ce bâtiment prestigieux construit vers 1713 a abrité à plusieurs reprises des ministères ou des secrétariats d’Etat. Il était actuellement en travaux. Aucune victime ne semble à déplorer. Après Notre-Dame, le feu est décidemment l’ennemi du patrimoine parisien.

Vidéo. Un incendie ravage l’hôtel de Seignelay près du musée d’Orsay à Paris

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #C'est dans le Journal

Publié le 6 Février 2022

A l’instar de notre équipe nationale face à l’Italie, le Rugby Aulnay Club s’est imposé largement 36 à 9 face à Terres de France Rugby avec le point du bonus offensif.

Ce résultat confirme la solidité impressionnante du RAC qui reste invaincu depuis le début du championnat Territorial Honneur avec neuf victoires et un match nul. Disposant de 42 points au compteur, les Aulnaysiens sont seconds de leur poule derrière le CS Clichy qui compte un point d’avance et un match en plus.

Prochain rendez-vous pour notre club local le 23 janvier 2022 face à l’Union Rugby Centre 78.

Le RAC c’est plus fort que toi !  

Le Rugby Aulnay Club confirme sa solidité en s’imposant 36 à 9 face à Terres de France Rugby

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Soyons sport.

Publié le 6 Février 2022

Le 16 novembre 1985, le monde entier assistait impuissant à la mort d’Omayra Sánchez Garzón, jeune colombienne de 13 ans, victime collatérale de l’éruption du volcan Nevado del Ruiz.

Rayan rejoint Omayra Sánchez au paradis des anges

Hier, c’est comme si l’histoire se répétait. Durant cinq jours et quatre nuits, tous les yeux étaient rivés en direction du Maroc dans l’espoir de voir sortir de terre un petit bonhomme de cinq ans, tombé accidentellement dans un puits.

Malheureusement, dans les deux cas, le miracle n’a pas eu lieu.

Mais, dans un monde de plus en plus violent, où les nations et les hommes luttent pour on ne sait quelle suprématie, ces événements dramatiques tendent au moins à prouver que nous n’avons pas perdu toute humanité.

En effet, en 1985 comme en 2022, chacun d’entre nous a souhaité au plus profond de soi qu’Omayra et Rayan survivent et accomplissent leur destin.

La mort en a décidé autrement. Puissent-ils désormais reposer en pays au paradis des anges…

Rayan rejoint Omayra Sánchez au paradis des anges

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Humeur

Publié le 6 Février 2022

C’est le journal Le Parisien qui l’annonce. Le conseil départemental dirigé par le socialiste Stéphane Troussel devrait investir 110 millions d’euros pour rénover les collèges en Seine-Saint-Denis.

A la lecture des établissements concernés, Aulnay-sous-Bois et ses sept collèges semblent les grands oubliés. Dommage.

En revanche, grâce au Parisien, Stéphane Troussel nous gratifie d’un grand moment clownesque puisqu’il déclare être « un bon gestionnaire, sérieux » (sic) à la tête du 93. Sans doute est-ce de l’humour à prendre au second degré puisque la Seine-Saint-Denis, toujours dirigée par la gauche depuis sa création, cumule fin 2021 un endettement de 1,628 milliards d’euros !

Mais bon visiblement les électeurs s’en fichent ou n’y comprennent rien puisque Stéphane Troussel et sa coalition gaucho-écolo-communiste ont été réélus confortablement lors du scrutin départemental de 2021 …

Aulnay-sous-Bois, grande oubliée du conseil départemental pour la rénovation des collèges ?

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié le 6 Février 2022

Un peu plus de deux ans après la sortie de Ce monde est cruel et son concert triomphal à Bercy, le rappeur d’Aulnay-sous-Bois Vald continue de cartonner. Ainsi, son nouvel album V sorti le 4 février cumule déjà plus de 6 millions d’écoutes sur Spotify France. Un démarrage impressionnant !

Article complet de https://www.booska-p.com à lire en cliquant : ici

Aulnay-sous-Bois : V le nouvel album de Vald cartonne avec 6 millions d’écoutes sur Spotify France

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Culture

Publié le 6 Février 2022

Etonnamment, alors que l’actuelle présidente de la Région Ile-de-France est confrontée à une lutte acharnée face à Marine Le Pen et Eric Zemmour en vue d’une qualification pour le second tour de l’élection présidentielle de 2022, c’est le moment que choisit Eric Woerth, ancien ministre du budget de Nicolas Sarkzoy et président LR de la commission des finances de l’Assemblée nationale, pour annoncer qu’il ne soutiendra pas Valérie Pécresse.

Ce positionnement, à ce moment précis, pose question. Valérie Pécresse ne ferait-elle pas l’unanimité dans son propre camp ?  Sa prise de contrôle express et récente du parti Les Républicains, qu’elle avait pourtant quitté en 2019, dix jours après la défaite historique des LR aux élections européennes, agace-t-elle les militants restés fidèles pendant la tempête ?

Son manque d’incarnation, son discours qui sonne parfois creux et faux, ses positionnements à géométrie variable, son autorité remise en cause lors du vote du passe vaccinal par les députés LR à l’Assemblée nationale, son patrimoine qui la place potentiellement en candidate des plus riches, le silence de Nicolas Sarkozy, l'impossible synthèse entre la ligne dure d'un Eric Ciotti, déclarant qu'il voterait Eric Zemmour s'il était présent au second tour, et la ligne Macro-compatible d'un Jean-Christophe Lagarde (UDI), sont-ils aussi des éléments qui alimentent les doutes et entrainent ces défections ?

Pire encore, Eric Woerth pourrait annoncer prochainement son ralliement à Emmanuel Macron, comme si certains chez les LR ne croyaient déjà plus en une victoire possible de Valérie Pécresse...  

Source photo : Wikipédia

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #En route vers 2022 !

Publié le 6 Février 2022

Arrêtons de vendre du rêve aux habitants de notre département. La Seine-Saint-Denis est un territoire urbanisé à 90 %. Dans ces conditions, il est difficile d’évoquer une agriculture made in 93.

Néanmoins, il n’est pas interdit de réfléchir à une agriculture urbaine, histoire de garder un semblant de lien entre l’urbain et la nature, la ville et les champs. Dans cette optique, compte-tenu de son importante superficie, le parc du Sausset à Aulnay-sous-Bois pourrait servir de tremplin.

Quoi qu’il en soit, le conseil départemental, dirigé par le socialiste Stéphane Troussel, semble subitement s’intéresser à l’agriculture urbaine et à la qualité de l’alimentation en Seine-Saint-Denis. Il était temps !

Le parc du Sausset à Aulnay-sous-Bois au secours de l’agriculture urbaine

Source photo d’illustration : Aulnaylibre.com   

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Environnement

Publié le 6 Février 2022

Des coups de crosse à la mâchoire, à l’aine et aux côtes. Un coup de feu à quelques centimètres de son oreille… Un jeune de 23 ans a vécu un calvaire vendredi dans un parking souterrain de Montreuil. C’est du moins le récit qu’il en fait aux policiers après leur intervention rue Emile-Reynaud à Paris (XIXe). Cinq hommes soupçonnés d’avoir participé à cette séquestration ont été interpellés et placés en garde à vue dans le cadre de cette affaire de séquestration.

Article complet du journal Le Parisien à lire en cliquant : ici

Un jeune homme séquestré et frappé dans un parking à Montreuil pour une dette de 7 000 euros

Source photo d’illustration : Wikipédia

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #93 Infos

Publié le 6 Février 2022

La Maison de l’Environnement d’Aulnay-sous-Bois s’intéresse en ce moment à la faune marine à travers un ensemble de petites vidéos ludiques. Aujourd’hui, zoom sur le poisson clown.

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Environnement

Publié le 5 Février 2022

Environ 300 personnes se sont rassemblées ce samedi matin le long du canal de l’Ourcq. Ces parents d’élèves dénoncent le désengagement de l’Etat en matière d’éducation. Ils réclament plus de moyens dans les établissements scolaires, dans ce cas précis à Pantin, et le remplacements des professeurs absents.

Article complet du journal Le Parisien à lire en cliquant : ici

Education en crise : 300 parents forment une chaîne humaine le long du canal de l’Ourcq

Source article et photo : journal Le Parisien  

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #93 Infos

Publié le 5 Février 2022

Le CSL Aulnay Football est fier d'annoncer la signature d'Aboubacar Coulibaly, joueur de la génération 2006, au Paris FC.

Au club depuis toujours (U6), celui-ci s'engage en faveur du club de Ligue 2 et devient le 4ème joueur de l'effectif U16 R2 du CSL à s'engager en structure professionnelle.

Souhaitons-lui bonne chance pour cette aventure qui s'annonce longue et éprouvante.

 Aboubacar Coulibaly du CSL Aulnay Football signe chez les pros du Paris FC

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié le 5 Février 2022

L’image ci-dessous est tout à fait impressionnante. Il aura fallu quatre heures à 70 pompiers pour mettre fin à l’incendie d’un immeuble situé au-dessus du commissariat d’Epinay-sur-Seine.

Malgré les flammes, les policiers ont été héroïques, mettant à l’abri les gardés à vue et n’hésitant pas à pénétrer dans le bâtiment pour secourir les habitants.

Grâce à l'intervention rapide des sapeurs-pompiers et à la réactivité des policiers, le sinistre intervenu à 4h30 du matin n'a fait que cinq blessés légers. 

Article complet à ce sujet du journal Le Parisien à lire en cliquant : ici

 Incendie au-dessus du commissariat d’Epinay-sur-Seine : les policiers héroïques

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #93 Infos

Publié le 5 Février 2022

Même un samedi après-midi ! Le trafic du RER B est perturbé entre Paris Gare du Nord et Aulnay-sous-Bois en raison d’un train en panne à la Plaine Stade de France.  

Perturbation du RER B entre Paris Gare Nord et Aulnay-sous-Bois suite à la panne d’un train

Source photo d’illustration : Aulnaylibre.com

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Transports

Publié le 5 Février 2022

A la suite de la parution par Valeurs Actuelles d’un article intitulé «  Islamo-droitisme : Valérie Pécresse rattrapée par les vieux démons de la droite », dans lequel la ville d’Aulnay-sous-Bois est évoquée, le maire Bruno Beschizza a réagi par un droit de réponse que vous trouverez ci-dessous dans son intégralité.

Monsieur le Directeur de la Rédaction,

Je vous écris suite à l’article Et l’islamo-droitisme, alors ? que vous avez publié dans votre magazine Valeurs Actuelles, paru le 3 février 2022 sous la signature de Monsieur Jules Torres. Cet article comporte des approximations, des sous-entendus, des amalgames et des raccourcis auxquels je me dois de répondre tant ils sont infamants et éloignés de la réalité.

Homme marié de 54 ans, père de cinq enfants, j’ai servi dans l’armée française pendant 7 ans et dans la Police Nationale pendant 20 ans. Je suis attaché à la France, à son drapeau et à ses principes. Je crois en l’Etat. Je crois en la République. J’ai consacré toute ma vie au service de la France et de nos compatriotes. Je n’ai jamais caché ou tergiversé avec mes engagements et mes amitiés politiques, que ce soit pour Nicolas Sarkozy, ou pour Jean-François Copé, pourtant attaqué pour sa loi sur la burqa ou pour avoir dénoncé le fait que des jeunes se faisaient arracher leur « pain au chocolat » parce qu’il ne fallait pas manger pendant le ramadan. Vous comprendrez donc que je trouve infamant que l’on sous-entende que je puisse avoir la moindre complaisance avec des salafistes, avec l’islamisme radical.

Plutôt que de vous écrire par le biais d’un avocat, j’ai tenu à vous faire moi-même valoir mes droits en apportant des éléments de réponse.

Sur le prêt de la salle à une association islamiste

Comme tous les maires, je suis sollicité par des associations pour des prêts de salle. Je rappelle que je ne peux pas interdire à une association de louer une salle sans motif valable. Ce serait un excès de pouvoir susceptible d’être sanctionné par le juge administratif.

En l’espèce, l’Association Espoir au Cœur de Mitry avait fait une demande de salle pour le 10 juillet, pour sa fête annuelle comme elle le faisait chaque année, y compris avec mon prédécesseur. Tout était administrativement en règle lors de cette demande de salle. Quand, par la suite, nous avons découvert le profil de l’intervenant, j’ai sollicité le Préfet sur les moyens légaux à ma disposition pour empêcher la tenue de cette réunion. Il m’a été répondu que « l’association demanderesse n’est pas identifiée comme poursuivant des activités contraires à la sureté de l’Etat ou troublant l’ordre public. L’intervenant également connu de nos services, qui, s’il exprime des positions peu progressistes, veille à ne pas se mettre en faute avec nos lois. … je ne dispose pas, tout comme vous, d’une appréciation d’opportunité pour interdire ou non une manifestation cultuelle, sauf si elle est susceptible de troubler l’ordre public. Je reste en l’attente d’éléments que vous seriez susceptible en tant que maire de me communiquer pour étayer une interdiction, soumise au contrôle du juge. »

Les éléments de ce courrier préfectoral prouvent donc que, dès que j’ai eu connaissance de l’identité de cet intervenant, j’ai alerté l’Etat et cherché les moyens légaux à ma disposition afin d’empêcher la tenue de cet évènement. Aujourd’hui, votre journaliste tente de faire croire que j’ai fait preuve de complaisance vis-à-vis d’un prédicateur radical. C’est une déformation de la vérité, un mensonge.

Sur ma supposée tolérance vis-à-vis d’une manifestation de militants antisionistes

En juillet 2014 a eu lieu une manifestation de soutien à la Palestine sans autorisation officielle ni de la ville ni de la préfecture. Aucun trouble à l’ordre public n’a été constaté, aucun appel à la haine raciale, à l’antisémitisme ou à la violence. Il n’y avait donc pas lieu de créer un trouble ou des tensions là où il n’y en avait pas. Dans notre pays, chacun est libre de s’exprimer tant qu’il le fait dans le respect des lois de la République. Ce fut le cas. Et d’ailleurs, les services de l’Etat, qui ont la compétence du maintien de l’ordre, n’ont rien trouvé à redire à cette manifestation.

Vous le savez, le maintien de l’ordre public est une prérogative régalienne exclusivement dévolue à l’Etat et non au Maire. Là encore, votre article sort un événement de son contexte pour créer l’amalgame et la suspicion. Mais étonnamment, à aucun moment vous ne jugez utile de mentionner la réaction qui a été la mienne quelques jours auparavant, le 12 juillet 2014, à la suite d’un jet de cocktail molotov sur la Synagogue de la rue Clermont- Tonnerre. J’avais réuni, à cette occasion, l’ensemble des représentants des communautés religieuses à l’Hôtel de Ville pour apporter leur soutien à la Communauté juive.

Sur la fin de contrat d’un agent contractuelle de la Ville

L’article laisse entendre qu’un agent de la ville aurait été congédiée pour ses prises de position critiques sur le voile. Là encore c’est faux. En droit cela ne peut constituer un motif de licenciement. En revanche cet agent a persisté malgré les avertissements de sa hiérarchie à s’affranchir de son devoir de réserve. C’est la raison de sa fin de contrat. Le motif de cette fin de contrat ne repose donc pas sur le fond de ses convictions, mais bien sur le non-respect de ses obligations contractuelles, à savoir le devoir de réserve qui incombe à tout agent public.

Le non-respect du devoir de réserve a d’ailleurs constitué une des motivations avancées par la Ville pour étayer et obtenir la révocation de Monsieur Hamada Traoré. Révoqué en 2018, cet agent a ensuite organisé une manifestation de soutien à l’auteur de l’attaque terroriste de la Préfecture de Police, Mickaël Harpon, le 10 octobre 2019. Je regrette que votre journal n’ait pas parlé des nombreux signalements au titre de l’article 40 du Code de Procédure Pénal que nous avons fait à l’encontre de cet individu, ni des menaces de mort qu’il a proféré à mon encontre et pour lesquelles je l’ai fait condamner.

Pour finir, je suis fier d’avoir été désigné tête de liste en Seine-Saint-Denis par Valérie Pécresse lors des dernières élections régionales. Je suis fier d’avoir, avec Valérie Pécresse, inauguré en plein cœur d’un quartier d’Aulnay-sous-Bois classé « Politique de la Ville », le square Ahmed Merabet le 11 février 2021, en hommage à ce policier assassiné lors des attentats de Charlie Hebdo.

A compter de cette date, j’ai pris l’engagement d’organiser chaque année une cérémonie commémorative dans ce square, devant la plaque Ahmed Merabet, en l’honneur de toutes les victimes du terrorisme. Tout comme nous rendons systématiquement hommage aux victimes des actes de terrorisme :

  • Participation à la marche parisienne du 11 janvier, en hommage aux victimes de Charlie Hebdo et de l’hyper Casher
  • Arnaud Beltrame, gendarme : 28/03/2018
  • Stéphanie Monfermé, policière, cérémonie à la PM : 20/09/2018
  • Xavier Jugelé, policier : 25/04/2019
  • Samuel Paty, le 16 octobre 2020 sur le parterre de l’Hôtel de Ville. La couverture de l’Oxygène du mois de novembre était d’ailleurs consacrée à l’hommage à Samuel PATY.

Comme je vous l’ai écrit en début de correspondance, ce droit de réponse n’est pas un écrit d’avocat. Il ne s’agit pas d’un droit de réponse au sens de la loi de 1881. Je tenais simplement à ce que vous sachiez la réalité derrière les graves accusations proférées.
Je vous prie de bien vouloir agréer, Monsieur le Directeur de la Rédaction, l’expression de mes salutations distinguées.

Bruno Beschizza

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #C'est dans le Journal

Publié le 5 Février 2022

Dans un article intitulé Islamo-droitisme : Valérie Pécresse rattrapée par les vieux démons de la droite, Valeurs Actuelles sous-entend que de nombreux élus de droite entretiennent des relations douteuses avec l’islam radical.

Le magazine donne la parole à Damien Rieu, un ancien identitaire qui a quitté le Rassemblement National pour rejoindre Eric Zemmour. Selon lui, l’islamo-droitisme se niche dans les faux-semblants et il se pratique de façon honteuse, cachée et inavouable. Voici ce qu’il en dit «  Quand l’islamo-gauchisme est cohérent avec lui-même, car c’est une idéologie qui n’est pas cachée, qui est assumée, l‘islamo-droitisme joue sur deux tableaux. Les élus s’adressent à la fois à des électeurs inquiets de la montée de l’islamisme et, en même temps, ils draguent une clientèle islamique. C’est un double visage, un double discours et une double hypocrisie. »

Ainsi, poursuit-il, lors d’une élection, un islamo-droitiste va prononcer un discours ferme sur la sécurité dans les quartiers pavillonnaires mais faire preuve de clientélisme islamique dans les quartiers pauvres à forte population d’habitants de confession musulmane.

La revue évoque ensuite le supposé jeu d’équilibrisme que la candidate à l’élection présidentielle de 2022, Valérie Pécresse, est censée pratiquer entre la ligne dure d’un Eric Ciotti et celle plus consensuelle du centriste Jean-Christophe Lagarde. Enfin, elle aborde spécifiquement Aulnay-sous-Bois dans le paragraphe ci-dessous.  

Valérie Pécresse est également proche de Bruno Beschizza, maire d’Aulnay-sous-Bois, ville où la communauté musulmane représentait, en 2014, près de 40 % de la population (chiffres donnés par le maire lui-même lors d’un meeting de Jean-François Copé dans sa commune). Aux élections municipales de la même année, Beschizza reçoit le soutien de l’UAM 93. Le 31 décembre 2015, il prête gracieusement le gymnase municipal pour une “soirée spéciale” où plusieurs prédicateurs salafistes s’expriment. Quand des militants antisionistes manifestent illégalement sur le parvis de sa mairie, Beschizza ne voit pas le problème. Mais quand une de ses collaboratrices critique le voile, cette dernière est remerciée illico presto à la demande de… Mohammed Henniche. Lors des dernières élections régionales, Beschizza était tête de liste en Seine-Saint-Denis pour Valérie Pécresse.

L’article complet (payant) est disponible via le lien : ici

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #C'est dans le Journal

Publié le 5 Février 2022

A un peu plus de deux mois du premier tour de l’élection présidentielle de 2022, l’ancien premier ministre Edouard Philippe sort du bois et apporte son soutien à Emmanuel Macron.

L’actuel maire du Havre qui a lancé son mouvement Horizons se dit très déterminé à faire en sorte que le président de la République soit réélu.

Quoi qu’on en dise et même s’il a trahi sa famille politique, à savoir Les Républicains, Edouard Philippe conserve une belle côte de popularité y-compris chez certains élus de droite du 93 qui n’ont pas hésité à se rendre dans la sous-préfecture de Seine-Maritime lors du lancement d’Horizons.

Le plan d’Edouard Philippe est assez limpide. Faire élire Macron en 2022, avant de se lancer dans la bataille présidentielle en 2027…

Article complet de BFM TV à lire en cliquant : ici

 

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #En route vers 2022 !

Publié le 5 Février 2022

La Maison de l’Environnement d’Aulnay-sous-Bois s’intéresse en ce moment à la faune marine à travers un ensemble de petites vidéos ludiques. Aujourd’hui, zoom sur le requin.  

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Environnement