oxygene

Publié le 30 Avril 2012

Vous trouverez ci-dessous le second épisode des aventures d'Oxygène TV. Les sujets sont intéressants mais sans réelle surprise : du théâtre amateur avec les panoramiques, de la santé avec la découverte du CMES (Centre Municipal d'Education pour la Santé) Louis Pasteur, du bucolique avec les journées portes ouvertes aux serres municipales et enfin place au sport avec un entretien du boxeur aulnaysien Mehdi Bouadla.  Certes ce n'est pas déplaisant, mais où sont les sujets qui font un tant soit peu débat dans la ville comme l'extinction du commerce de proximité ou l'urbanisme pour ne citer qu'eux... ? Oxygène TV a semble-t-il décidé de présenter Aulnay-sous-Bois sous l'aspect bienveillant d'une ville pour bisounours, une ligne éditoriale qui avec le temps pourrait s'avérer désespérément lassante...

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Oxygène

Publié le 19 Mars 2012

oxycouv150.jpgPour les impatients qui, comme nous, n'auraient pas reçu la nouvelle édition d'Oxygène dans leurs boîtes aux lettres, voici le numéro 150 à télécharger ici.

En couverture on retrouve le fameux 7e collège d'Aulnay-sous-Bois, un établissement scolaire public financé par des fonds privés. Un dossier sur le Grand Paris et la future gare du métro automatique dont les premiers forages marquant le début des travaux se dérouleront demain dans notre commune. Un article sur la prochaine et prometteuse exposition consacrée aux orchidées. Un point sur la rénovation urbaine des quartiers nord de la ville. De larges pages à la gloire des conseils de quartier. Et enfin les traditionnelles rubriques consacrées à la culture ou au sport, entre autres choses. Bonne lecture...

Voir les commentaires

Rédigé par Stéphane Fleury

Publié dans #Oxygène

Publié le 20 Février 2012

oxy148couv.jpgVous pouvez accéder d'un simple clic ici au numéro 148 d'Oxygène dont la publication a été volontairement décalée d'une journée pour couvrir la manifestation contre la fermeture de l'usine PSA d'Aulnay-sous-Bois qui s'est déroulée samedi dernier avec le succès que l'on connait. Il devrait arriver dans vos boîtes aux lettres en principe demain.

En attendant en voici une revue () réalisée par nos confrères d'Aulnay Associations . Elle nous parait tout à fait pertinente et nous pousserait presque à prendre tranquillement notre retraite ! Bonne lecture !

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Oxygène

Publié le 23 Janvier 2012

imageoxy146.jpgVous pouvez prendre connaissance du nouveau numéro de "l'hebdo des habitants d'Aulnay-sous-Bois", Oxygène n°146 en cliquant ici. Voici ce que nous en avons retenu après un coup d'œil rapide...

Un large dossier est consacré aux ensembles scolaires de la ville (page 4 à 7) :

- Ecole du Bourg 2 et fin de dépollution de l'ancienne usine d'amiante

- Travaux de modernisation du groupe scolaire Ambourget et de l'école maternelle Louis Solbes

- Réalisation du 7e collège et l'enquête publique de modification du PLU préalable

 

Deux pages ( 8 et 9) sont consacrées à la coopération décentralisée c'est-à-dire l'ouverture de la commune vers l'extérieur à travers divers échanges internationaux avec le Maroc, les Pays-Bas, le Sénégal et la Palestine.

 

Un coup de projecteur particulier ( page 15 et 16) est donné sur les anciens à l'occasion du banquet des seniors (dont j'ai eu de très bons échos par ailleurs ) et le lien intergénérationnel à entretenir dans le cadre du mieux vivre ensemble.

 

Les pages 19 et 20 sont chargées d'ondes positives bien que consacrées au sujet difficile de l'handicap.

 

Comme vous le constaterez probablement, ce numéro est particulièrement riche et complet.

 

On regrettera toutefois peut-être, en page 5, que seul le point de vue de Philippe Darteil, directeur de Deltaville, maître d'oeuvre du chantier de dépollution de l'ancienne usine d'amiante, ait été publié. Pourquoi les associations des victimes de l'amiante n'ont-elles pas aussi été interviewées ce jour là ? Leur opinion même dissonante ou contradictoire aurait peut-être pu apporter  un éclairage supplémentaire sur ce sujet ô combien sensible pour la ville.

 

Cet exemple est somme toute plutôt représentatif de la difficulté d'Oxygène, en dehors des tribunes politiques, à accepter en son sein un point de vue qui pourrait présenter  l'actuelle majorité municipale sous un mauvais jour. Il faut toujours que tout ait l'air d'aller pour le mieux dans le meilleur des mondes ! Pourtant c'est une évidence, et qui en douterait : nobody's perfect ! (Personne n'est parfait !).      

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Stéphane Fleury

Publié dans #Oxygène

Publié le 13 Décembre 2011

perenoel.JPG

Hey ! Salut les Aulnaysiens ! Hier, c'était seulement le lundi 12 décembre mais pourtant dans les boîtes aux lettres c'était déjà Noël ! Ben oui avec la distribution du numéro 143 de l'hebdo d'Aulnay-sous-Bois ! Comme dit ma grand-mère, pour oublier les gaz carboniques de Durban rien ne vaut une bonne bouffée d'Oxygène !

Je sais pas vous mais moi ce numéro 143 je le sens bien. Comme un cadeau du ciel. On va voyager, apprendre, s'amuser, voir de belles photos de nos politiciens locaux en action avant les élections. Et tout ça avec nos impôts ! Que demande le peuple ? En plus, cette fois-ci, il y a même les tribunes où nos élus rivalisent souvent de bons mots quitte à nous donner des maux de tête.

Mais passons, l'ivresse des fêtes de fin d'année approche, et mon exemplaire d'Oxygène n°143 a déjà trouvé sa place au pied du sapin. Nous y reviendrons. En attendant, pour les plus impatients ou les plus courageux c'est selon, vous pouvez le télécharger ici.

Voir les commentaires

Rédigé par Stéphane Fleury

Publié dans #Oxygène

Publié le 28 Novembre 2011

oxygene142.jpgAutant être franc avec vous. Je ne lis pas Oxygène. Je ne suis pas le seul. Une fois lors d'une réunion à laquelle participait en majorité une génération de personnes âgées de 30  à 40 ans le simple fait de citer le nom du "magazine des habitants d'Aulnay-sous-Bois" a déclenché une franche hilarité. Comme si nous n'étions pas dupes que ce journal sert avant tout les intérêts du pouvoir en place. J'ai entendu dire que l'ancienne majorité le faisait aussi dans sa version mensuelle mais est-ce une raison pour commettre les mêmes erreurs du passé ?

Ces dernières semaines cependant je l'effleure des yeux comme si la patine du temps le rendait plus fréquentable. Un peu moins de propagande, un peu plus d'informations générales, je flirte presque dangereusement avec le bimensuel, hanté d'un sentiment diffus de culpabilité. Il faut pourtant l'avouer, le numéro qui est sorti aujourd'hui et qui porte le n°142 est presque parfait. Sobre, un poil académique  dirons certains, informatif, parfois vivant, le cocktail communicatif est cette fois-ci plutôt réussi. C'est pour moi une vraie surprise !

Voici le sommaire en quelques lignes.

Page 4 à 6 un dossier sur le plan de rénovation urbaine (PRU) du quartier de la rose des vents largement traité sur notre blog également (ici ou ) . Sans oublier page 14 les jardins du Zéphyr (ici).

Page 7 une publicité pour un immeuble rue Cérès sujet déjà évoqué sur Aulnaylibre ! aussi.

Page 8 la pose de la première pierre symbolique de la future mosquée.

Page 9 un sujet sur les économies que compte faire la ville sur les réceptions et les buffets.

Page 21 un portrait de Hadj Khekil créateur de Bionoor une société de produits bio et équitables. Ce serait d'ailleurs une riche idée de remettre du bio dans les assiettes des cantines aulnaysiennes !

Page 23 consacrée aux filles qui jouent au foot.

Page 26 et 27  retour sur les 15 ans du Festival H²O

Sans oublier PSA, le réseau des bibliothèques, l'association de quartier R Solid' R et bien d'autres choses encore. Un numéro presque trop riche ! qui n'est malheureusement pas arrivée dans ma boîte aux lettres. On pourra le télécharger ici.

 

Voir les commentaires

Rédigé par Stéphane Fleury

Publié dans #Oxygène

Publié le 30 Mai 2011

oxy131couv.jpgVoici l'édition n°131 (ici) du magazine des habitants d'Aulnay-sous-Bois, dont le directeur de publication n'est autre que le maire de la ville, Gérard Ségura. C'est écrit page 20. Avec le recul, le passage à une périodicité bimensuelle me parait bon finalement. Si le journal perd en réactivité notamment par rapport aux blogs, ce changement de fréquence créé une sorte de manque qui me donne presque envie de lire la totalité du numéro ! Pour l'anecdote j'ai même cliqué jeudi dernier sur le site de la ville pour voir s'il était disponible ! 

 Malgré la belle diversité des sujets évoqués dans ce numéro, c'est la page 8 qui a attiré instantanément mon attention. On y apprend qu'à mi-mandat l'exécutif en place appelle la population à donner son avis sur l'action municipale. Cette démarche semble un copier coller des ateliers Agenda 21. Il y a d'abord une phase d'écoute où les aulnaysiens à travers un questionnaire distribué dans les boîtes aux lettres pourront exprimer leur avis. Ensuite, une phase de dialogue avec les élus qui doit déboucher sur des propositions et un projet de ville à l'horizon 2012. En lisant cela, on a presque l'impression que la campagne pour les municipales de 2014 est déjà engagée !

Mais revenons sur le fond. Si associer, de la manière la plus large possible, la population aux décisions prises par nos représentants en mairie dans une sorte de co-élaboration est une démarche tout à fait louable pour ne pas dire de bon sens, il faut au moins avoir un minimum de crédibilité pour pouvoir la porter. Or, au regard de l'histoire récente, nos élus ont au contraire fait preuve d'autisme parfois couplé d'un cynisme affolant. L'exemple le plus flagrant connu à ce jour reste celui de la cité Arc en Ciel. L'histoire d'un projet immobilier littéralement imposé aux habitants avec un bétonnage tout à fait intolérable exploitant au maximum les possibilités du plan local d'urbanisme (PLU). Allez faire un tour rue Maurice Niles pour voir l'horreur de la construction en cours qui défigure totalement l'esprit du quartier.

arcencielnow.JPG

N'oublions pas, non plus, la manière dont le collectif PLU est toisé par l'exécutif en place malgré le succès incontestable de sa manifestation organisée le 5 juin 2010 en mairie. En ce jour, sans précédant, près de 400 personnes réunies par le biais d'une dizaine d'associations réclamaient l'élaboration d'un projet de ville commun en concertation avec la population justement ! Quelle ironie, non !? A l'heure où s'écrivent ces lignes le collectif est totalement ignoré et  les élus  continuent tranquillement d'avancer leurs projets.

Et que dire enfin des conseils de quartier, ces outils, soi-disant démocratiques, permettant en principe aux habitants de remonter en mairie leurs préoccupations. Celui des quartiers Vieux-Pays- Roseraie- Bourg par exemple, pourtant réputé comme l'un des plus dynamiques, est en train de mourir. Les habitants ont pourtant fait des propositions concrètes, étayées d'argumentaires construits.  Les élus les ont balayées d'un revers de main. Avec arrogance. En expliquant que les habitants n'avaient en fait aucun pouvoir ! Et surtout pas quand leurs projets n'allaient pas de le sens de la mairie ! Résultat des courses aujourd'hui :  8 habitants et 3 élus lors de notre dernière réunion à tourner en rond pendant deux heures !        

Mais le plus choquant dans l'histoire et qui, de mon point de vue, constitue une faute totalement inexcusable  est d'avoir attisé les quartiers les uns contre les autres. Le meilleur exemple en date reste ce tract estampillé PS, PCF, et Parti Radical de Gauche qui appelle clairement une partie de la population à se dresser et contre-manifester face à une autre. La responsabilité et le devoir de ceux qui nous gouvernent, quel que soit l'échelon, n'est-il pas de savoir prendre de la hauteur pour être capable d'apaiser les conflits entre les habitants plutôt que de les entretenir ?

Bon sang mais où sont passées les promesses du programme Aulnay renaît de mars 2008 où l'on peut lire en page 1 : ce projet est habité du souci de ne pas opposer les générations, les quartiers, les origines, mais de tout faire pour réunir la diversité des composantes de notre ville ? S'agissait-il de simples déclarations d'intention ? On peut se poser la question vu le climat délétère qui règne actuellement dans notre ville désunie.   

oxy31page8.jpg

En guise de conclusion, avouez qu'en confrontant les belles prétentions affichées en page 8 et la réalité des faits, on est en droit d'éprouver de sérieux doutes sur la sincérité de la démarche et surtout sur l'obtention de résultats tangibles.  Bien sûr on peut toujours continuer à faire semblant et bercer les gens d'illusions. Au bout d'un moment ils finissent quand même par s'en apercevoir. Cela peut prendre du temps. Mais une fois le ressort de la confiance cassé, vous avez beau promettre monts et merveilles le mal est fait et on ne vous croit plus. La déception des habitants n'en est alors que plus grande.

Ils ont alors de la mémoire et le souvenir qu'ils possèdent un pouvoir incommensurable. Celui de sanctionner dans les urnes par leur bulletin de vote. Rien que pour cela j'ai une méchante envie d'être déjà en 2014 ! Pas vous ?

Stéphane Fleury

Voir les commentaires

Rédigé par Stéphane Fleury

Publié dans #Oxygène