Aulnay-sous-Bois : balade dans le quartier de la Rose des vents autour du plan de rénovation urbaine (PRU) (2)

Publié le 19 Octobre 2011

baladeurbainerosedesvents3.JPG

Si Antoine de Saint-Exupéry écrivait qu'on ne voit qu'avec le cœur parce que l'essentiel est invisible pour les yeux, il faut pourtant avoir ces derniers grands ouverts pour capturer et saisir  l'ampleur des changements en cours dans le quartier de la Rose des Vents appelé aussi "les 3000", du nom des 3132 logements qui y ont été construits. Pour celles et ceux qui ont connu ce secteur de la ville depuis les premières constructions en 1969, sa densification massive dans les années 70 en liaison avec l'arrivée de l'usine PSA Peugeot Citroën, puis sa lente dégradation au fil des années, jusqu'à l'actuelle rénovation, cette balade urbaine a constitué un véritable choc visuel.   

BalladeurbaineRosedesvents4.JPG

Il faut dire que quel que soit l'endroit où l'on tourne la tête les chantiers sont partout. En cours rue Edgar Degas avec l'aménagement de la dalle Degas en place publique (parc et jeux pour enfants). A venir sur la partie Est du quartier, appelé Vent d'autan. Le programme de rénovation urbaine (PRU) est gigantesque : démolition, rénovation, clarification de la distinction entre espace public et espace privé avec rétrocessions et résidentialisation, retournements des halls d'entrée. La voiture et le stationnement, préoccupations si présentes à Aulnay-sous-Bois, ne sont pas non plus oubliés puisque la réfection et le gardiennage des parkings souterrains est prévu.

Balladeurbainerosesdesvents5.JPG

Plus que des mots, le cliché ci-dessus résume bien l'importance des ambitions du PRU. Il représente l'esquisse d'un remodelage complet du quartier avec le percement des rues Marco Polo et Christophe Colomb sur la rue Edgar Degas. L'objectif est de désenclaver en créant des perspectives tout en repensant les logiques de circulation. Bref, imaginer un cadre de vie meilleur pour et avec les habitants puisque d'après ce que j'ai entendu ils sont consultés sur les futurs aménagements jusqu'au choix des coloris ! La balade urbaine s'est ainsi poursuivie dans une sorte de rêve éveillé... Celui d'un urbanisme concerté et non imposé qui n'est malheureusement pas toujours d'actualité à Aulnay...

balladeurbainerosedesvents6.JPG

Dans l'épisode numéro 3 nous partirons à la découverte de La Bourdonnais et d'un espace de respiration fascinant au cœur de la cité à savoir les jardins du Zéphyr...

Stéphane Fleury

Rédigé par Stéphane Fleury

Publié dans #Urbanisme

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Stéphane Fleury 20/10/2011 11:59


Dans un article datant du 4 mars 2011, c'est-à-dire en pleine campagne pour les cantonales nord, la rédaction d'Aulnaylibre ! évoquait déjà le bilan supposé du conseiller général Gérard Ségura et
la lecture objective ou subjective que l'on pouvait en faire. La rénovation urbaine faisait l'objet d'un paragraphe. D'une certaine façon cette note rejoint votre commentaire et le distinguo entre
le moment où les choses se décident et qui les décide et le temps des réalisations et qui coupe le ruban... Evidemment il faudrait que tout le monde s'en souvienne mais tout le monde a-t-il de la
mémoire... ? Telle est la question... ?

Voici ci-dessous le lien de l'article auquel je fais référence :

http://www.aulnaylibre.com/article-2011-aulnay-sous-bois-l-odyssee-des-cantonales-16-retour-sur-un-bilan-68568078.html


PRU Canal historique 19/10/2011 23:43


Cher Stéphane,

Très bons articles. Mais il faudrait rajouter tout un pan historique pour bien expliquer la genèse, le calendrier et le financement de cette opération. Quand on sait qu'il faut environ huit à dix
ans pour remodeler un quartier, on comprend mieux à qui il faut attribuer les mérites d'une telle opération.

Les coupeurs de ruban ne sont pas forcément les initiateurs de la rénovation...

Je crois qu'il faut s'en souvenir.


marc masnikosa 19/10/2011 18:47


Cela risque d'augmenté les charges locativent,quand on sait qu'elle ont augmentés a Nice.
Ceci est un clin d'oeil sur les dire d'un elu.