commerce

Publié le 29 Juin 2015

200 personnes au parc Ballanger d’Aulnay-sous-Bois contre le centre commercial Europacity de Gonesse

Environ deux cents personnes ont participé, samedi après-midi, à Aulnay-sous-Bois, au rassemblement contre le projet de complexe géant commercial et de loisirs Europacity, qui doit ouvrir en 2021 dans le triangle de Gonesse (Val-d’Oise).

Les associations de défense de l’environnement de Seine-Saint-Denis et du Val-d’Oise, réunies dans le Collectif pour le Triangle de Gonesse, avaient installé leurs stands dans le parc Ballanger et des débats ont été organisés avec le public. Leur crainte : la disparition de terres agricoles. Des élus du 93, de tous bords politiques, étaient présents.

Source : Le Parisien

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Commerce

Publié le 27 Juin 2015

Mobilisation contre EuropaCity au parc Ballanger à Aulnay-sous-Bois

Pour la première fois, les opposants au projet EuropaCity manifestent aujourd'hui... en Seine-Saint-Denis. Jusqu'à présent, ils se sont surtout mobilisés dans le Val-d'Oise, là où le complexe géant de loisirs est censé voir le jour en 2021, dans le Triangle de Gonesse, limitrophe d'Aulnay-sous-Bois.

La perspective inquiète aussi les élus et les associations du 93. « On ne se mobilise pas seulement contre la disparition de terres agricoles, souligne Alain Boulanger, associatif aulnaysien et membre du Collectif pour le Triangle de Gonesse. C'est aussi une crainte pour nos commerces de proximité : EuropaCity risque de détruire plus d'emplois qu'il n'en créera ! »

Outre les associations de défense de l'environnement, des élus de tous bords afflueront, cet après-midi, au parc Ballanger. Certains y prendront la parole lors des débats. Parmi eux, les maires UMP des villes d'Aulnay, du Blanc-Mesnil et des Pavillons-sous-Bois, Bruno Beschizza, Thierry Meignen et Philippe Dallier, mais aussi le communiste Hervé Bramy, Eric Coquerel, secrétaire national du Parti de gauche, Frédérique Denis, élue départementale EELV.

Le 29 septembre, le conseil d'administration de l'Etablissement public d'aménagement (EPA) Plaine de France actera la création d'une zone d'aménagement concertée (ZAC) au Triangle de Gonesse. Début 2016, un débat public doit être organisé sur le projet EuropaCity (500 boutiques), porté par le groupe Auchan.
Cet après-midi, de 14 heures à 19 heures, au parc Ballanger.

Source : Le Parisien

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Commerce

Publié le 22 Juin 2015

Le centre commercial O’Parinor d’Aulnay-sous-Bois va-t-il faire face à la concurrence d’Europacity à Gonesse ?

Il y avait les acteurs du projet et les élus, nombreux, et puis les opposants, rares mais toujours aussi déterminés. Jeudi dernier, la salle Jacques-Brel de Gonesse accueillait l’ultime réunion de concertation sur le projet du Triangle de Gonesse. Une nouvelle étape avant la création de cette zone d’aménagement concertée (ZAC), qui doit être actée le 29 septembre lors d’un conseil d’administration de l’EPA Plaine de France.

Une trentaine de personnes étaient présentes pour aborder les principaux enjeux du dossier : l’emploi, mais aussi la préservation des terres agricoles. « Ce que vous présentez ici, en bétonnant, c’est d’une banalité épouvantable », a ainsi attaqué Jean-Claude Marcus, de l’association française pour l’étude du sol (AFES) qui dit réfléchir à un « contre-projet », qui permettrait de « créer autant d’emplois avec moins d’impact sur les sols. »

En réponse, le député-maire (PS) de Gonesse, Jean-Pierre Blazy a rappelé que le projet qui avait été choisi était celui qui « consommait le moins de terres. » Une zone agricole protégée (ZAP) est également à l’étude pour la préservation du carré agricole situé au nord du Triangle.

Arguments insuffisants pour le collectif du Triangle de Gonesse qui organise samedi un rassemblement à Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), de 14 heures à 19 heures, pour dire « non à Europacity », ce projet phare d’Immochan, filiale du groupe Auchan, complexe géant de loisirs qui s’implanterait sur la zone.

Source : Le Parisien

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Commerce

Publié le 18 Avril 2015

44ième foire gastronomique à Aulnay-sous-Bois

Le deuxième jour de la traditionnelle Foire Gastronomique se tiendra ce samedi 18 avril 2015 boulevard de Strasbourg et rue de Bondy à Aulnay-sous-Bois. Organisée par l'association "les vitrines d'Aulnay" en collaboration avec la municipalité, des exposants des 4 coins de France et d'Outre-Mer vont attiser vos papilles. Avis donc aux gourmets et aux gourmands qui pourront également tenter de gagner l'un des paniers garnis offerts par les exposants en trouvant le juste poids.

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Commerce

Publié le 18 Avril 2015

Rendez-vous boulevard de Strasbourg pour le 2ième marché de l’art et d’artisanat ce samedi 18 avril 2015 à Aulnay-sous-Bois

2ième marché de l’art et d’artisanat ce 18 avril 2015 à Aulnay-sous-Bois

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Commerce

Publié le 29 Mars 2015

Le centre commercial Usines Center de Gonesse tente de survivre

Il fait figure de Petit Poucet, coincé entre Aéroville à Roissy et O'Parinor à Aulnay-sous-Bois. Depuis de longs mois, la fréquentation du centre commercial Usines Center, à Gonesse (Val-d'Oise), s'effrite. D'après la direction du centre, quelque 1 700 000 personnes l'ont visité depuis un an. C'est environ 300 000 de moins qu'il y a deux ans. « On a perdu plus de 50 % de notre chiffre d'affaires depuis un an et demi. En semaine, c'est mort de chez mort ! s'exclame Bernard, vendeur pour une marque de vêtements. Il faudrait de grosses enseignes qui boosteraient la fréquentation.

Si on a toujours un peu de monde le week-end, c'est grâce à Ikea et Castorama. » Mais la direction du centre, qui a fait l'objet d'une profonde rénovation en 2013, ne baisse pas les bras. Son credo : recentrer l'offre commerciale autour du concept « outlet », soit avec seulement des marques proposant des collections des années précédentes à des prix démarqués de - 30 % minimum.

15 nouvelles grandes marques arrivées en deux ans

« Nous sommes en profonde mutation depuis deux ans, explique Marc Steiner, le directeur du centre. Ce n'est pas facile tous les jours, mais on se bat ! En deux ans, nous avons commercialisé quinze nouvelles marques. Et on est persuadé que si toutes jouent le jeu de l'outlet, cela ne peut que marcher. » Le centre commercial mise ainsi sur la renommée de ses nouvelles grandes marques : Desigual, Benetton ou Haribo.

Mais dans le même temps, de nombreuses enseignes ont fermé leurs boutiques, laissant une impression de vide dans certaines zones du centre. « Les cellules à commercialiser représentent environ 20 % de la surface, reconnaît Marc Steiner. Mais cela évolue en permanence. » Une enseigne de prêt-à-porter pour enfant devrait ouvrir ses portes sur 415 m2 mercredi prochain. « La conjoncture est difficile sur le secteur, avec les fermetures de PSA Aulnay puis de Mory Ducros », observe Jamel Belal, le directeur du Levi's Dockers Factory, qui note que son chiffre d'affaires a baissé de 12 % en un an et demi. « Mais pour moi, le centre va dans le bon sens, insiste-t-il. Il y a un vrai travail de fond avec la remise à plat du concept. Je suis très confiant pour l'avenir. »

Source : Le Parisien

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Commerce

Publié le 13 Mars 2015

Les grévistes de Carrefour à Aulnay-sous-Bois refusent de remplir les rayons du magasin !

La CFDT et la CGT appellent, vendredi, à une journée d’action dans les hypermarchés Carrefour pour protester contre la remise en cause d’acquis sociaux et le gel des salaires. Devant le supermarché Carrefour d’Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), une trentaine de grévistes, bien décidés à «faire respecter leur droit, en refusant de remplir les rayons du magasin», ont fait entendre leur voix. Bruno Danet, délégué syndical CGT du magasin, revient sur la dégradation des conditions de travail des salariés de l’enseigne.

Qu’est-ce qui a déclenché la grogne des employés de Carrefour ?

Suite aux négociations annuelles obligatoires (NAO), la direction a décidé, par le biais d’un accord signé par FO et la CFE-CGC, de repousser à 12 mois l’ancienneté nécessaire pour bénéficier des primes de vacances et de fin d’année, contre trois mois par le passé. En fait, c’est une façon d’enlever les primes à bon nombre d’employés, car beaucoup ne signent que des CDD courts et vont donc être privés de primes.

Vous accusez également l’enseigne de privilégier l’actionnariat au détriment de l’investissement et des salariés…

Depuis trois ans, nous demandons une augmentation de 5%. Mais la direction ne nous écoute pas. Finalement, le seul qui a vu sa rémunération grimper, c’est M. Plassat, le PDG du groupe, qui s’est augmenté de 40% en 2013. Côté salariés, la même année, la hausse n’a pas dépassé les 2%, tout comme l’année suivante. Et pour 2015, l’accord prévoit une augmentation de 0,5%. C’est scandaleux, d’autant plus qu’en parallèle, les dividendes pour les actionnaires ont augmenté de 10%. Mais ce n’est pas tout, depuis peu, le magasin doit payer un loyer à Carrefour property [filiale du groupe propriétaire des murs des hypermarchés et supermarchés de l’enseigne, ndlr]. Pour moi, c’est du détournement d’argent, de l’évasion fiscale. Il y a deux ans, ce sont près de 4 millions d’euros qui sont partis comme cela. Cette année le loyer a été de 3 millions d’euros environ. Autant d’argent qui échappe au magasin pour mieux servir les actionnaires. Et qui ne pourra donc pas être utilisé pour augmenter les salaires ou être réinvesti pour améliorer les conditions de travail.

Que dire des conditions de travail ?

Le personnel n’en peut plus. En 2006, le Carrefour d’Aulnay comptait 636 employés en équivalent temps plein (ETP). Aujourd’hui, nous ne sommes que 419. Mais la grande surface, elle fait toujours 22 000 m2. Et le nombre de rayons à remplir, lui, n’a pas baissé, même si nous sommes beaucoup moins nombreux pour faire le boulot. Cela se traduit donc par un durcissement des conditions de travail et une concentration de la charge individuelle. Dans nos métiers, surtout du côté de la manutention, beaucoup de salariés sont touchés par les troubles musculo-squelettiques (TMS). Le minutage mis en place par la direction n’arrange rien. Résultat, pour beaucoup, tenir jusqu’à la retraite devient très difficile.

Source : http://www.liberation.fr/

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Commerce

Publié le 27 Février 2015

Lorsqu'un commerce se libère, la mairie peut préempter afin de faire le choix du nouveau commerce qui s'installe. Par exemple, à la place des délices d'Orient c'est une poissonnerie que l’exécutif municipal aimerait implanter. Ce commerce que nous n'avons plus depuis de longues années sur notre centre-ville manque pour certains ou prête à rire pour d'autres qui, après une journée de travail, optent pour le surgelé. A chacun ses goûts.

Ouverture du Ministère de la guérison à Aulnay-sous-Bois !

Les médecins généralistes manquent aussi sur notre ville. Lorsqu'ils partent en retraite, les cabinets sont très rarement repris. L'exécutif municipal semble avoir travaillé sur ce problème et nous apporte une solution miracle : un MINISTERE DE LA GUERISON par la prière !

Ouverture du Ministère de la guérison à Aulnay-sous-Bois !

La pharmacie se trouvant juste à côté risque de ne pas apprécier ce nouveau commerce qui va lui faire perdre du chiffre d'affaire tout comme l'église catholique qui avait augmenté ses tarifs en matière de baptême et communion en 2014, car là ce sera à la chaîne et à des prix hard discount.

Ouverture du Ministère de la guérison à Aulnay-sous-Bois !

Considérée comme une secte par les uns, comme une église par d'autres le débat des lecteurs autour de cette nouvelle enseigne est ouvert !

Ouverture du Ministère de la guérison à Aulnay-sous-Bois !

Marc Masnikosa

Voir les commentaires

Rédigé par Marc Masnikosa

Publié dans #Commerce

Publié le 9 Février 2015

Nous avons enfin trouvé un vrai boulanger à Aulnay sous Bois

La boulangerie de la Place Jean Claude Abrioux  (ex Camélinat) a rouvert ses portes :  M. Bernardi  et sa famille s’y sont installés le 1er novembre 2014 et, après plusieurs mois de fermeture, les clients ont repris le chemin de leur boulangerie traditionnelle. Et quelle agréable surprise de découvrir le vrai goût du bon pain ! M. Bernardi est allé à bonne école puisqu’il a fait partie de l’équipe de la boulangerie Rouget qui a été désignée « Meilleure boulangerie de France » sur M6 en 2013. Il a décidé de continuer seul son chemin et de consacrer son savoir-faire au renouveau  du « bon pain français ». Il est amoureux de son métier et ça se voit. 

La boulangerie de la Place Jean-Claude Abrioux à Aulnay-sous-Bois

Son magasin n’est pas un simple terminal de cuisson qui se contente de réchauffer des livraisons industrielles congelées. Chez lui, tout est fait maison et, pour preuve, il a installé son four dans le fond de son magasin où il  prépare ses créations au vu de tous. Cela lui permet d’échanger avec ses clients, de soigner le contact social et de fidéliser ainsi sa clientèle. Natif du 93, il a choisi Aulnay pour concrétiser son projet, appréciant le caractère « petit village » du quartier, avec sa clinique, son commissariat, son école et sa proximité du RER.

La boulangerie de la Place Jean-Claude Abrioux à Aulnay-sous-Bois

Il remet à l’honneur d’anciennes recettes, comme son « Flan à l’ancienne » que nous vous conseillons vivement et créé aussi ses propres spécialités, que vous ne trouverez nulle part ailleurs, comme…la Poire fainéante, les éclairs au spéculoos, à la barbe à papa ou au carambar, les aumônières, les macarons…

La boulangerie de la Place Jean-Claude Abrioux à Aulnay-sous-Bois

Les viennoiseries sont faites maison aussi : croissants au Nutella, à la framboise. Ceux qui ne peuvent pas rentrer déjeuner chez eux ont la possibilité de choisir entre les croque-monsieur,  les fougasses, les friands, les petites tartes salées - le tout pouvant être réchauffé au micro-onde - ou de commander simplement des sandwichs élaborés frais à la demande. 

La boulangerie de la Place Jean-Claude Abrioux à Aulnay-sous-Bois

Voilà une baguette telle qu’elle doit être : aérée, gonflée et croustillante. Vous trouverez chaque semaine une promotion différente sur une sorte de baguette : traditionnelle, aux céréales, des prés..

La Saint Valentin approche et notre petit doigt nous a dit qu’il y aurait des surprises pour cette fête.

« Allez-y vite ! »

La boulangerie de la Place Jean-Claude Abrioux à Aulnay-sous-Bois

Les Merveilles d’Aulnay

3 Place Jean Claude Abrioux

Tél : 01 48 66 42 77

Fermeture : jeudi et dimanche après-midi

Anne-Marie

Voir les commentaires

Rédigé par Anne-Marie

Publié dans #Commerce

Publié le 16 Janvier 2015

L'enseigne Burger King a ouvert hier, à Rosny 2, son 7e restaurant en Ile-de-France. D'une surface de 406 m², il dispose de 116 places assises et de 5 bornes qui permettent de fluidifier les commandes. En plus d'un accès par le centre commercial, le restaurant a également une entrée extérieure dédiée, avec un parking, afin d'accueillir les clients jusqu'à minuit chaque soir. Pour recruter les 130 personnes nécessaires au bon fonctionnement du restaurant, l'enseigne a travaillé main dans la main avec les services publics de l'emploi et la mission locale de la mairie de Rosny-Sous-Bois.

Source : Le Parisien / Vidéo d’illustration : Aulnaylibre !

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Commerce

Publié le 14 Janvier 2015

charlie-hebdo.jpgCe matin, en écoutant la radio, j’entendais plusieurs personnes raconter leurs aventures pour se procurer l’hebdomadaire Charlie Hebdo. Beaucoup sont revenus bredouille sauf ceux qui l’avaient réservé et qui ont été servis par un marchand consciencieux, respectant les commandes. Cela n’a pas été le cas partout et sans chercher trop loin, arrêtons-nous chez le marchand de journaux du Vieux Pays qui, lui, n’a pas respecté la commande de certains de ses clients. Et pourtant le nom et même l’heure de passage pour récupérer l’hebdomadaire avaient été notés dès lundi. Et bien non, il n’y avait plus de Charlie Hebdo pour ces gens-là ! Comment s’est fait le choix du commerçant ? Qui a été servi ? Apparemment, cette personne s’est fait déborder – manque d’organisation et surtout d’amabilité  (un peu trop virulent) – au détriment de ses clients, actuels ou potentiels.

Imaginons un peu la même scène dans d’autres magasins :

Bonjour, j’ai réservé un gigot pour 10 : ah, désolé, quelqu’un est passé avant, je le lui ai donné.

Bonjour, je viens chercher mes baguettes : ah, désolé, je n’en ai plus ; quelqu’un est passé avant, je les lui ai données.

Bonjour, je viens chercher les 500€ commandés : ah, désolé, quelqu’un est passé avant, je les lui ai donnés.

Nous communiquons dans Aulnaylibre sur les magasins de notre ville qui vont de l’avant, qui accueillent tous les nouveaux clients avec le sourire, qui les soignent, qui participent à l’amélioration de notre image, alors quand certains  ne suivent pas cette voie, nous communiquons aussi, afin que personne ne soit déçu. Nous soutenons les commerces de proximité, mais les vrais.

Anne-Marie

Voir les commentaires

Rédigé par Anne-Marie

Publié dans #Commerce

Publié le 7 Janvier 2015

europa-city-gonesse«  Où sont les autres Sivens ? » C'est la question que pose en prélude l'association France Nature Environnement. Sur une page de son siteInternet, l'association nationale de défense de l'environnement dévoile sa liste noire d'une centaine de projets contestés par différentes associations écologistes.

Une liste baptisée La carte des projets nuisibles. Et parmi ces barrages, aéroports ou parcs d'activités, à l'instar de Notre-Dame-des-Landes et du Center Parcs de Roybon, figure EuropaCity dans le Val-d'Oise.

Le projet de centre commercial divise jusque chez les élus

Le futur centre commercial et de loisirs géant doit ouvrir dans le triangle de Gonesse, en limite de la Seine-Saint-Denis, à l'horizon 2021. « Il doit occuper 80 des 300 ha urbanisables du triangle de Gonesse », souligne l'association. Les écologistes refusent le sacrifice de terres agricoles dans un secteur déjà bien pourvu en centres commerciaux. Et ce projet divise jusque chez les élus. Si le conseil général du Val-d'Oise est favorable à la réalisation de l'ensemble, son homologue de la Seine-Saint-Denis s'y est opposé. Le centre commercial, s'il est construit, sera doté d'un parc aquatique, un parc d'attractions, une ferme pédagogique, une piste de ski, des salles d'exposition, une salle de concerts, un cinéma et des hôtels. Et 11 500 emplois promis sur le site.

Source : Le Parisien

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Commerce

Publié le 4 Janvier 2015

laurence-lemesley-aulnay-sous-bois.jpgL’office de tourisme d’Aulnay-sous-Bois accueille en ce moment et jusqu’au 1er février 2015 une exposition vente présentant des accessoires de mode de l’artiste locale Laurence Lemesley. Chapeaux, écharpes et bijoux vous seront ainsi présentés et proposés. A noter que le vernissage qui inaugure officiellement cet événement se déroulera le mardi 6 janvier 2015 à partir de 18h.

Pour rappel, l’office de tourisme d’Aulnay-sous-Bois situé 23 boulevard de Strasbourg est ouvert tous les jours : lundi 9h-13h / 15h-17h, du mardi au vendredi : 9h-13h / 15h-18h, samedi : 10h-13h / 15h-18h, dimanche : 10h-13h.

Source : site internet de la ville d’Aulnay-sous-Bois

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Commerce

Publié le 30 Décembre 2014

En complément de l’article paru il y a quelques jours sur notre site (à relire ici), la rédaction d’Aulnaylibre ! vous propose une vidéo de la Ferme Gourmande, fromagerie située 7 bis boulevard de Strasbourg à Aulnay-sous-Bois.

Nul doute que vous y trouverez votre bonheur pour un repas de réveillon de fin d’année réussi. Pour rappel, l’enseigne est ouverte du mardi au samedi de 9h à12h30//16h à 19h30.  Dimanche de 9h à13h

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Commerce

Publié le 28 Décembre 2014

Durant les vacances de fin d'année, les journalistes de l'édition du Parisien de la Seine-Saint-Denis vous dévoilent d'étonnants clichés pris en 2014 au cours de leurs reportages. Des photos insolites, drôles ou surprenantes qui, pour certaines, n'ont jamais été publiées. 

primark-aulnay-sous-boisUne ouverture de boutique Primark, ça ne s'improvise pas ! Le 28 mars 2014, l'enseigne irlandaise de prêt-à-porter inaugure son premier magasin d'Ile-de-France au centre commercial O'Parinor à Aulnay.

Lorsque le rideau métallique se lève, et que la foule des premiers acheteurs se rue dans la boutique, elle est accueillie par les applaudissements et les cris enthousiastes des vendeurs. Rien de spontané dans tout cela : les jeunes recrues, vêtues de tee-shirts identiques, poignées de ballons bleu azur en main, avaient été briefées et encadrées par des employés venus d'outre-Manche.

Source article et photo : Le Parisien / Vidéo : Aulnaylibre !

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Commerce

Publié le 25 Décembre 2014

europa-city-gonesse.jpg80 % des habitants du territoire à proximité du futur EuropaCity, à Gonesse (Val-d'Oise) sont favorables à la réalisation de ce grand projet de complexe commercial, culturel et de loisirs, porté par le groupe Auchan.

C'est ce qui ressort du sondage réalisé par l'institut Odoxa pour EuropaCity, auprès d'un millier d'habitants de la vingtaine de communes les plus proches. L'immense site, qui doit voir le jour à l'horizon 2020, doit être aménagé dans le voisinage d'Aulnay-sous-Bois. Selon le baromètre Odoxa, les sondés y voient « un vecteur important de développement de leur territoire », la promesse de « création d'emplois », et plus de 8 habitants sur 10 prévoient de fréquenter EuropaCity lorsqu'il sera ouvert. De quoi donner le sourire, à l'aube de 2015, au directeur du projet, Christophe Dalstein : « Cela conforte notre détermination à réaliser ce projet avec et pour les habitants ». Le ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius, également chargé du tourisme et du développement international, a salué cette semaine le projet, estimant qu'EuropaCity « contribuera à la vitalité économique du Grand Paris. »

Mais les opposants au projet ont aussi réagi, dénonçant la stratégie du groupe Auchan. « La propagande plutôt que la démocratie, Auchan a choisi son camp, estime le porte-parole du Collectif pour le Triangle de Gonesse, Bernard Loup dans un communiqué. Une fois de plus, ce grand groupe tente de passer en force pour imposer un projet coûteux, inutile et qui prive les habitants d'un patrimoine collectif qui leur permet de se nourrir et de respirer ».

Source : Le Parisien

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Commerce

Publié le 21 Décembre 2014

Laurent-Fabius_pics_390.jpgLe ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius est aussi chargé du tourisme et du développement international. Il se pose, pour la première fois, en défenseur du projet EuropaCity, qui compte accueillir dans le Val d'Oise 31 millions de visiteurs dès 2020. Extrait de son intervention à lire dans le JDD.

EuropaCity, complexe géant de 80 hectares, se veut "première destination dédiée au temps libre en Europe". Ce site du Val-d'Oise situé le long de l'autoroute A1 entre Paris et l'aéroport Roissy-Charles-de-Gaulle compte accueillir 31 millions de visiteurs dès 2020. Et s'il provoque déjà la colère des écolos, il est soutenu par le gouvernement. Dans le JDD, Laurent Fabius, ministre des Affaires étrangères, du Tourisme et du Développement, prend position en faveur de ce "projet majeur". "Il structurera notre territoire et contribuera à sa vitalité économique", explique le chef de la diplomatie française. En dehors de Paris, "nous avons besoin d'hôtels, de restaurants, de lieux de culture, de loisirs, en nombre suffisant, et à la hauteur des attentes des touristes, qui se montrent de plus en plus exigeants", dit encore Laurent Fabius, qui juge qu'EuropaCity "aidera à atteindre ces objectifs."

Source : http://www.lejdd.fr/

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Commerce

Publié le 16 Décembre 2014

En complément de notre article publié hier sur l’ouverture du magasin de chaussures pour enfants Chauss’ et nous au 30 bis boulevard de Strasbourg à Aulnay-sous-Bois la rédaction d’Aulnaylibre ! vous propose une vidéo tournée à l’intérieur de la boutique commentée par la gérante Carole.

CHAUSS' et nous, 30 bis boulevard de Strasbourg

93600 Aulnay-sous-Bois  tel : 01.48.66.62.78

Ouvert du mardi au samedi de 9h45 -12h45/14h30-19h

le dimanche 10h-13h.

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Commerce

Publié le 14 Décembre 2014

Hier matin sur le marché du Vieux-Pays, une dégustation était offerte aux passants. On pouvait goûter du pain d’épices, des pommes, du bon thé ou du vin bien chaud.

marches-noel-aulnay-sous-bois-1.png

Le tout servi par une équipe charmante qui donnait chaud au cœur. Il faut saluer leur courage, car il ne faisait vraiment pas beau ; pluie et vent étaient hélas aussi de la partie.

marches-noel-aulnay-sous-bois-2.pngVous l’aviez raté hier matin ?, ce n’est pas grave, vous pouviez les retrouver ce matin sur le marché de la Gare. N’hésitez à nous faire partager vos impressions sur cette belle initiative.

Anne-Marie 

Voir les commentaires

Rédigé par Anne-Marie

Publié dans #Commerce

Publié le 14 Décembre 2014

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Commerce

Publié le 14 Décembre 2014

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Commerce

Publié le 12 Décembre 2014

Les commerçants des marchés d’Aulnay-sous-Bois vous invitent à déguster les saveurs de Noël les 12, 13 et 14 décembre 2014. Rendez-vous sur les marchés de la Rose des Vents, du Vieux-Pays et de la gare.

marche-aulnay-sous-bois.jpgSource : site internet de la ville d'Aulnay-sous-Bois


 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Commerce

Publié le 11 Décembre 2014

Du rififi au marché de la Gare

Certains d'entre vous se demandent peut-être les raisons des travaux entrepris à l'angle de la rue de Bondy et de l'impasse de Pontoise : destruction d'un parterre de fleurs et déplacement de quelques mètres d'un poteau d'éclairage public. 

charcutier-aulnay-sous-bois.jpg

La réponse est simple et fait polémique au sein de la communauté des commerçants et des clients de la halle alimentaire. En effet, à sa demande et avec le soutien de certains commerçants du boulevard de Strasbourg, un charcutier a obtenu le droit de sortir du marché couvert pour s'installer à l'extérieur et ceci en dépit des règles établies de contenir les commerces de bouche à l'intérieur de la halle. 

Cet artisan reprendrait de plus la boutique (préemptée par la municipalité) où est installée une épicerie turque et dont le bail ne serait pas renouvelé en raison de défaut de paiement des loyers (source officieuse). En conséquence, il a choisi lui-même son emplacement près de son futur commerce, ce qui nécessite de libérer l'espace d'où les travaux entrepris. 

Ce transfert d'un commerce vers l'extérieur de la halle et les travaux réalisés soulèvent des questions.

Quel devenir pour le marché couvert si la mairie contrevient aux règles établies et permet la sortie des commerces de bouche ? Plusieurs autres commerçants l'envisageraient désormais pour des raisons multiples :

  • désertification des lieux ; plusieurs commerces ont ou vont fermer (volailler, produits portugais, produits italiens)
  • manque d'attractivité du fait de son confinement et d'une signalétique peu présente ; sur ce dernier point, la pose d'une enseigne signalant la halle avait été demandée mais a été refusée par le syndic de l'immeuble. Une signalétique provisoire (banderole) aurait pu être envisagée, apposée en début et retirée en fin de marché afin de ne pas indisposer les propriétaires des appartements.

Les travaux entrepris ont un coût, qui paiera ? Celui-ci sera-t-il pris en charge par le commerçant demandeur comme cela est prévu par une délibération du conseil municipal ou est-ce que tous les Aulnaysiens vont devoir payer pour accéder à la demande d'un seul individu ? 

Le malaise semble profond au sein des commerçants que l'on aurait pu penser solidaires entre eux ce qui n'est apparemment pas le cas. Le microcosme commerçant est à l'image du monde actuel : individualiste. 

Mr le Maire, nous vous relayons un cri d'alarme : le marché couvert de la Gare est en danger et les usagers attendent de vous une vraie politique de redynamisation, de soutien et d'écoute des commerçants de la halle alimentaire auxquels ils tiennent. Ils attendent également une clarification concernant le financement de ces travaux.

Source article : Philippe Grécourt (Avec nos remerciements).

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Commerce

Publié le 7 Décembre 2014

Les plus observateurs l’auront peut-être remarquée. Une immense verrière vient en effet d’être posée à côté de l’entrée de la gare RER B d’Aulnay-sous-Bois à proximité de la place du Général de Gaulle. Cet endroit devrait accueillir prochainement un espace de vente dédié aux petits produits indispensables du quotidien.

2014-NOVEMBRE-2163.JPG

Nul doute que cette boutique du quotidien devrait participer à la rénovation et à la revitalisation du pôle gare.

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Commerce

Publié le 5 Décembre 2014

Aulnay-sous-Bois a perdu ses bois mais serait-elle devenue Aulnay sur Glisse ?

luge-oparinor-aulnay1.png

La patinoire qui sera ouverte dès le 8 décembre pourra accueillir tous les fans de patins, comme elle le fait depuis plusieurs années. Mais une grande nouveauté vous attend au centre commercial O’Parinor : une piste de luge  (presque) gratuite – voir les horaires ci-dessous – . Deux chalets de restauration installés juste à côté proposeront des gaufres, des crêpes, du chocolat chaud. Une véritable ambiance de Sports d’Hiver : Il ne manque plus que la neige, mais il paraît qu’elle arrive….

luge-oparinor-aulnay2.png

La glace et la glisse seront les reines des fêtes de Noël à Aulnay

Joyeux Noël à tous

Anne-Marie

Voir les commentaires

Rédigé par Anne-Marie

Publié dans #Commerce