Aulnay-sous-Bois : la ville qui fabrique des champions (2/2)

Publié le 2 Novembre 2011

Vous trouverez ci-après la suite de l'article que consacre le journal Le Parisien aux footballeurs internationaux qui ont entamé leur carrière à Aulnay-sous-Bois. Il est à noter que ces champions au parcours exceptionnel ont de la mémoire et se souviennent de la ville de leurs débuts....

Douchez : "C'était très convivial"

nicolasdouchez.jpgNicolas Douchez, l'ancien gardien de Rennes, aujourd'hui au PSG, a touché ses premiers ballons à Aulnay-sous-Bois. "J'habitais juste à côté du stade et mon grand frère était déjà au club, se souvient le natif de Rosny-sous-Bois. J'étais très jeune, à peine 6 ou 7 ans, mais je revois encore les vestiaires de l'époque, les infrastructures. Je me souviens de gens compétents qui nous faisaient partager leur passion. C'était très convivial et il n'y avait que du plaisir, bien loin de ce qu'on peut vivre aujourd'hui."  Après deux ou trois saisons - il ne se souvient plus exactement - Nicolas Douchez va de nouveau suivre son aîné et rejoindre le Paris FC. Mais Aulnay, son "premier club", restera à jamais gravé dans sa mémoire. "Je croise encore des gars comme Alou Diarra qui sont aussi passés par là-bas. Comme ça, on ne peut pas oublier".

Le cadeau d'Alou Diarra

alou-diarra.jpgAlou Diarra n'a pas oublié son club formateur lorsqu'il a fallu reverser ses primes du mondial 2010 en Afrique du Sud. Le marseillais a partagé entre le CSL Aulnay et Villepinte (PH) (54 000 euros chacun). La FFF a décidé de les redistribuer sous forme de projet à mener parmi six thèmes différents. Le club de la Seine-Saint-Denis, qui a choisi d'acheter deux navettes et du matériel informatique et pédagogique, espère recevoir ces cadeaux avant les fêtes de Noël. " C'est génial car on verra précisément ce qu'Alou Diarra aura fait pour le club", confie le président Alain Amougi.

Aulnay, la ville aux neuf internationaux

moussa-sissoko.jpgSi Nicolas Douchez a été convoqué en équipe de France sans entrer en jeu, quatre joueurs passés par Aulnay ont porté ou portent encore le maillot de l'équipe de France. Moussa Sissoko (Toulouse L1, 3 sélections) et Alou Diarra (Marseille, L1, 36 sélections) ont ainsi suivi la trace des désormais retraités Franck Silvestre (11 sélections) et Olivier Dacourt (21 sélections). D'autres anciens aulnaysiens évoluent pour des sélections africaines. Boukary Dramé (Chievo Vérone, Série A, Italie) et Morgaro Gomis (Birmingham, L2, Angleterre) jouent pour le Sénégal. Sigamary Diarra (Lorient, L1) et Bakaye Traoré (Nancy, L1) sont internationaux maliens. Norman Sylla (Tubize, L2, Belgique) a, lui, été international guinéen. S'ils ne sont pas pros, d'autres anciens du CSL Aulnay poursuivent une carrière à un bon niveau comme Zanké Diarra, l'un des frères d'Alou, à Quevilly (N.) ou Max Hilaire à Bayonne (N.). Dramane Koné (19 ans) est, lui , aux portes de la L2 à Sedan.  

Source Le Parisien du samedi 29 octobre 2011, AD, LP,Frédéric Gouaillard.  

Photo Nicolas Douchez : http://www.lalsace.fr  Photo Alou Diarra : http://www.chronopost.com Photo Moussa Sissoko : http://www.footmercato.net

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Soyons sport.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

anonyme 07/11/2011 21:30


Côté bling bling:
AULNAY SOUS BOIS, fournisseur officiel de footballeurs professionnels
Côté réaliste:
Des équipes aulnaysiennes évoluant dans des catégories promotionnelles
Comment peut-on encenser ces footballeurs professionnels à 100,200,300 mille € par mois ou davantage, cela semble indécent à notre époque
Cherchons l'erreur