Aulnay-sous-Bois : comment j'ai failli toucher François Hollande, l'homme qui fait des miracles

Publié le 25 Avril 2012

Il y a bien des années, lors d'un voyage scolaire organisé en Italie, j'ai assisté à une grande messe publique conduite par Jean-Paul II place St-Pierre à Rome. C'était avant l'attentat et la papamobile. Une fois l'office fini, le Saint-Père avait alors fait un tour à pied parmi les fidèles déchaînant une liesse considérable chacun dressant des mains avides en direction de cet homme comme si le simple fait de le toucher pouvait faire des miracles. Etant moi-même placé au premier rang, j'aurais sans doute pu aussi poser mes doigts sur le pape en quête d'un hypothétique instant d'absolu mais j'ai choisi l'option plus cartésienne de capturer simplement l'instant en photo. Je dispose donc désormais dans un de mes tiroirs d'un cliché unique pris au plus près mais qui, avec un peu de recul, n'a probablement eu aucun effet particulier sur mon parcours dans la vie.

 

Le samedi 7 avril dernier , lors de la visite de François Hollande à Aulnay-sous-Bois, c'est un peu comme si l'histoire se répétait. En effet, au moment de la sortie du candidat socialiste par une porte arrière du Gymnase Pierre Scohy (voir la vidéo ci-dessus), ils étaient très nombreux à se bousculer pour apercevoir l'homme providentiel du PS quittant la ville en voiture. Et encore plus à vouloir toucher à tout prix celui que tout le monde prédit désormais à un inéluctable destin présidentiel. Que cherchaient-ils donc tous à convoiter ainsi l'attention d'un individu que l'on qualifiait il n'y a pas si longtemps de simple "capitaine de pédalo dans la tempête" ? Son corps aurait-il maintenant été investi de nouveaux pouvoirs magiques ?

En attendant d'avoir des réponses à ces questions, j'ai une fois de plus pris l'option de simplement filmer l'instant présent pour rendre fidèlement compte aux lecteurs d'Aulnaylibre ! de l'atmosphère du moment. Peut-être parce que je sais que, dans la vraie vie, les miracles n'arrivent pas très souvent... 

Rédigé par Stéphane Fleury

Publié dans #Humeur

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

JF 02/05/2012 09:14

Moi , je lui ai serré la main , à son arrivée , et tapé sur l'épaule ...
JF - 'en lui serrant la main) "Bravo Mr Hollande"
FH - "Oh vous savez, on a pas encore gagné"
JF - (petite tape sur l'épaule) "Ne vous inquietez pas, ça va le faire" ...

http://imageshack.us/photo/my-images/717/hollandel.jpg/