La Seine-Saint-Denis n'attire pas les médecins

Publié le 26 Avril 2012

sos_tranparent.png

Selon l'Atlas 2011 de la démographie médicale, la Seine-Saint-Denis attire moins les médecins et les spécialistes que les autres départements de petite couronne, alors qu'elle compte le même nombre d'habitants que les Hauts-de-Seine (1,5 million) et même plus que le Val-de-Marne (1,3 million). Ainsi le 93 dispose de :

116 généralistes pour 100 000 habitants. En Ile-de-France on en dénombre 142 et en France 147.

134 spécialistes pour 100 000 habitants, contre 222 en Ile-de-France et 137 en France.

106 ophtalmologistes, contre 133 dans le Val-de-Marne et 155 dans les Hauts-de-Seine.

53 gynécologues-obstétriciens, contre 49 dans le Val-de-Marne et 288 dans les Hauts-de-Seine.

163 pédiatres, contre 220 dans le Val-de-Marne et 288 dans les Hauts-de-Seine.

270 psychiatres, contre 374 dans le Val-de-Marne et 313 dans les Hauts-de-Seine.

Source : Le Parisien du mercredi 25 avril 2012

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Santé

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Romuald Weymann 26/04/2012 10:30

Cela me fait penser que Hollande veut imposer aux futurs médecins un stage obligatoire censé les préparer à officier dans les zones sensibles...
http://francoishollande.fr/dossiers/ce-que-propose-francois-hollande-aux-habitants-des-quartiers-populaires/

Où comment dénoncer la ghettoïsation, tout en entretenant de facto cette césure banlieues/reste de la France.


A l'insécurité, doit probablement se rajouter le fait que, pour les praticiens exerçant de façon libérale, il est souvent difficile de se faire payer en temps réel puisque la population la plus
fragile est une population généralement tributaire des organismes sociaux; lesquels ne remboursent pas en temps réel les médecins et assimilés...