Bruno Beschizza le maire d’Aulnay-sous-Bois qui tient ses promesses depuis 7 ans !

Publié le 17 Mars 2021

Il y a deux jours, le maire d’Aulnay-sous-Bois, Bruno Beschizza, rappelait la date anniversaire de sa réélection au score historique (lire ici). Le 15 mars 2020, on s’en souvient, il arrivait, en effet, en tête dans la totalité des bureaux de vote et obtenait près de 60% des voix dès le premier tour pulvérisant ainsi dans les urnes l’opposition.

Un an pour vous, écrivait l’édile sur sa page Facebook lundi. En réalité c’est désormais depuis sept ans que le maire impulse sa marque de fabrique, qu’il incarne ce souffle nouveau qui redore le blason d’une ville déclassée après les années Ségura.

Depuis que Bruno Beschizza en a pris les commandes, Aulnay-sous-Bois bouge, intrigue et attire jusqu’aux membres les plus éminents des gouvernements au service du président Emmanuel Macron (lire là).     

Il faut dire que le maire n’a pas ménagé ses efforts depuis 2014. Malgré des caisses vides laissées par la coalition de gauche (Parti Socialiste, Parti Radical de Gauche, Europe Ecologie Les Verts, Parti Communiste), une baisse des dotations de l’Etat de 26 millions d’euros imposée par François Hollande et Emmanuel Macron, les impôts locaux n’ont pas été augmentés et de nouveaux équipements spectaculaires sont sortis de terre : le bâtiment multifonctionnel Jules Verne dans le quartier Balagny, le groupe scolaire Jean d’Ormesson, la place Jean-Claude Abrioux qui a des allures de Plaza Mayor et bientôt le nouveau stade nautique et son bassin olympique.

On pourrait aussi citer la rénovation en cours du quartier Mitry-Ambourget et de tout l’axe qui longe la rue Jules Princet, la Rose des Vents à réinventer après la destruction de la barre du Galion, la redynamisation des commerces de proximité et des marchés, le redressement spectaculaire de la maison de l’emploi, la multiplication des événements festifs et culturels ou encore le chantier colossal du réaménagement du site de l’ancienne usine PSA. Sans oublier bien entendu des actions concrètes pour la sécurité et la propreté des espaces publics au quotidien. 

Bref, cela ne fait pas un an, mais sept ans que le maire Bruno Beschizza tient ses promesses et que le bien, le bon et le beau sont de retour à Aulnay-sous-Bois.

Les Aulnaysiennes et les Aulnaysiens l’ont bien compris. Le résultat de l’élection de mars 2020 est tout sauf un hasard. Il est le fruit d’un travail acharné, d’une mobilisation de tous les instants, matérialisée encore récemment par le montage en un temps record d’un centre de vaccination contre la Covid-19, d’une incarnation revendiquée et assumée, d’une présence constante et quotidienne sur le terrain, d’une cohésion d’équipe.

Alors, évidemment, il reste encore du chemin, mais chaque seconde qui passe rend Aulnay-sous-Bois un peu plus juste et parfaite…

Robert Ferrand

Rédigé par Robert Ferrand

Publié dans #Fêtes et Cérémonies

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

André 18/03/2021 14:54

Un maire carré qui fait bien son boulot. On veut le garder pour au moins un troisième mandat.