Préservation de la zone pavillonnaire rue Legendre à Aulnay-sous-Bois (1/2)

Publié le 6 Novembre 2018

Pour celles et ceux qui ont encore un peu de mémoire, avant 2008, les questions d'urbanisme avaient peu agité la ville d'Aulnay-sous-Bois. L'arrivée de Gérard Ségura allait profondément changer cette donne. En effet, outre une frénésie de constructions sur les grands axes, le maire de l'époque s'était mis en tête de miter la zone pavillonnaire avec de l'habitat collectif.

La contestation des habitants de la zone pavillonnaire (la fameuse zone UG du Plan Local d'Urbanisme qui représente environ 40% du territoire Aulnaysien) ne s'était dès lors pas fait attendre. Il faut dire que monsieur Ségura avait écrit dans son programme d'avant élections municipales qu'il préserverait les zones pavillonnaires. Une fois élu, il faisait exactement le contraire ! D'où une réaction en chaîne totalement inédite qui allait avoir comme point d'orgue une manifestation mémorable en mairie seulement deux ans après l'élection du désormais ancien édile.

Préservation de la zone pavillonnaire rue Legendre à Aulnay-sous-Bois (1/2)

Aujourd'hui, la situation de la zone pavillonnaire est largement pacifiée. Le Plan Local d'Urbanisme a été révisé fin 2015 avant que cette compétence ne soit transférée à l'Etablissement Public Territorial Paris Terres d'Envol conformément aux dispositions de la loi NOTRe et à la mise en place de la Métropole du Grand Paris.

Cette révision du Plan Local d'Urbanisme (PLU) impulsée par l'actuel maire de la commune, Bruno Beschizza, avait deux objectifs principaux. Premièrement, dessiner les contours futurs de l'Aulnay-sous-Bois de demain et deuxièmement préserver la zone pavillonnaire. Pour ce deuxième point, le contrat a même été respecté au delà des attentes puisque la zone pavillonnaire a été étendue.

 

Préservation de la zone pavillonnaire rue Legendre à Aulnay-sous-Bois (1/2)

On voit clairement maintenant les effets des ces orientations sur le tissu pavillonnaire Aulnaysien. Par exemple, au niveau du numéro 60 de la rue Legendre. En effet, il est fort probable que, s'il avait été réélu, Gérard Ségura aurait tenté d'imposer de l'habitat collectif  dense à cet endroit. Bruno Beschizza, quant à lui, et conformément à ses engagements, a préféré préserver cette zone pavillonnaire en plein coeur du quartier du Vieux-Pays. C'est ainsi qu'en ce moment s'y construisent des maisons individuelles... (voir les photos ci-dessus).

Robert Ferrand

Source photos : Aulnaylibre.com

Rédigé par Robert Ferrand

Publié dans #Urbanisme

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

C.Picq 06/11/2018 23:35

?La censure sur Aulnaylibre, libre???

C.Picq 06/11/2018 23:32

Bizarre la censure sur Aulnaylibre pas si libre que cela ???

C.Picq 06/11/2018 23:31

Bizarre la censure sur Aulnaylibre mais si libre que cela???