La zone UG du PLU d'Aulnay Sous Bois (Partie 1)

Publié le 7 Décembre 2009

Nous continuons notre série consacrée à l'urbanisme. Toujours le même objectif : donner accès au plus grand nombre à des éléments d'information permettant à chacun de s'approprier cette question essentielle : quel sera le visage de la ville d'Aulnay Sous Bois demain.

Episode 5 : la zone
UG du PLU d'Aulnay Sous Bois.

La zone UG c'est donc la zone pavillonnaire. Si vous cliquez sur le site de la ville,
ici, vous apprenez que 44% du territoire aulnaysien est composé de zones pavillonnaires.  C'est sans doute la raison pour laquelle j'entends souvent dire que ce qui caractérise la ville d'Aulnay Sous Bois c'est son tissu pavillonnaire.

Ce tissu est présent aux quatre coins de la ville, au sud évidemment, mais également au nord. La première partie passera en revue et en cartes le différentes zones pavillonnaires de la ville situées au nord de la gare. 



Ci-dessus, quartier rose des vents, en face du parc Robert Ballanger, rue Michel Ange.

 



Cette fois-ci en face du parc du Sausset, en descendant l'avenue Raoul Dufy pour aller croiser la RN2.

 

Ici au nord du quartier du Gros Saule.

 




Là un fort tissu pavillonnaire dans le quartier Vieux Pays. On reconnait, au milieu, la rue Maximilien Robespierre. En haut à gauche, on aperçoit comme un petit carré sans habitation. C'est le terrain de la rue des Saules. En pleine zone UG. J'ai dû mal à comprendre pourquoi on tient absolument à nous construire du collectif à cet endroit. En réunion publique à Chanteloup-Pont de l'union le discours que j'ai entendu c'était plutôt : préservons les zones pavillonnaires, évitons de faire comme dans les zones UD où des immeubles poussent au milieu des pavillons sans respecter l'harmonie architecturale.

En réunion publique à Nonneville je n'ai entendu parler que de préservation et de protection des zones pavillonnaires, de circulation à réduire pour en garantir la tranquillité et de jardins qu'il fallait bien entretenir pour la beauté du quartier. C'est bizarre, lorsque les riverains de la rue des Saules tiennent ce discours on sort tout de suite l'artillerie lourde. On nous parle d'égoïsme, de crise du logement, de densification nécessaire. Mais pas à Nonneville. Pas une seule fois au cours de cette réunion publique dans un quartier sud et pavillonnaire de la ville, je n'ai entendu ces mots : crise du logement sans précédent, densification, logement social, égoïsme. Pas une seule fois. Visiblement c'est à chaque quartier son discours : à Nonneville c'est la douceur de vivre en zone pavillonnaire en se demandant comment trouver du compost ou comment économiser de l'eau en arrosant son jardin, pour la rue des Saules c'est il faudra construire. Et oui le Sud... et le Nord... ne semblent visiblement pas logés à la même enseigne.

Attention, que l'on ne se méprenne pas. Je n'attaque pas les gens du sud et leurs préoccupations. Je les respecte comme il se doit. Je pointe simplement du doigt la différence de traitement entre eux et nous, c'est tout.

Maintenant revenons à la rue des Saules et faisons une projection folle... Imaginons qu'à terme l'objectif soit de dynamiter ( c'est une image ) la zone UG d'une ligne qui irait du chemin du moulin de la ville jusqu'à la rue Maximilien Robespierre. On commence par la rue des Saules et par grignotages successifs on fait tout le reste... C'est n'est qu'une projection folle...

 


 


Une autre zone pavillonnaire massive, celle du quartier Balagny.


    

Enfin dernière zone pavillonnaire d'importance, celle située dans le quartier hôtel de ville, au nord est de la voie ferrée.

Pour l'anecdote la voie ferrée a l'air d'être classée en zone UG pavillonnaire comme semble l'indiquer le plan ci-dessous du mini PLU. Bien que je ne sois pas expert ès urbanisme, je doute fort que l'on construise des pavillons sur la voie ferrée !


 

 


Pour terminer, quelques lignes sur la hauteur maximale des constructions en zone UG pavillonnaire. La règle générale dit : la hauteur de façade est limitée à 6 mètres et la hauteur maximale de la construction est limitée à 10 mètres.

Il y a quelques dispositions particulières. En zone UGa, hauteur maximale de façade limitée à 5,50 mètres et hauteur maximale de la construction limitée à 7,50 mètres. En zone UGb, hauteur maximale de façade limitée à 8 mètres et hauteur maximale de la construction limitée à 11 mètres. En zone UGe, la hauteur maximale de la construction est limitée à 4 mètres.

UGa, UGb et UGe sont des subdivisions de la zone UG qui ne répondent pas aux mêmes règles, d'où l'intérêt vraiment de se procurer le mini PLU pour savoir où vous êtes situés.

L'article 10/2.4 est intéressant aussi. Il stipule que pour les constructions et installations nécessaires aux services publics ou d'intérêt collectif, la hauteur maximale de la construction est portée à 14 mètres. Il semble donc que dans ce cas on puisse aller jusqu'à 14 mètres, même en zone UG pavillonnaire, mais nous y reviendrons dans un article spécifique consacré à la rue Maximilien Robespierre.

A suivre, la partie 2, consacrée aux zones pavillonnaires du sud de la ville.

Stéphane Fleury

Source Plan : Mini PLU Plan local d'urbanisme d'Aulnay Sous Bois. Juillet 2009. Echelle 1/6000éme.

Rédigé par Stéphane Fleury

Publié dans #Urbanisme

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Olivier Brusson 08/12/2009 11:31


Cette série d'articles décrivant les différentes zones du PLU et leur signification est remarquable par sa pédagogie et ses illustrations: elle va aider les aulnaysiens à mieux comprendre les
enjeux actuels des modifications urbanistiques projetés demain et leur permettre de s'impliquer dans les changements qui devraient être proposés dans la révision annoncée du plu.