Aulnay-sous-Bois : les 3 500 !

Publié le 6 Octobre 2011

assisesdelavilleNous partîmes 40 000. 40 000 beaux exemplaires d'un questionnaire inondé de couleurs... Etrange...  Le processus des assises de la ville d'Aulnay-sous-Bois, actuellement en cours, me rappelle quelque chose... Ah oui mais c'est bien sûr ! L'agenda 21 ! Deux habillages différents mais au final un même objectif : élaborer ensemble (élus et habitants) un projet commun de ville pour demain... C'est ce que les élus communistes appellent la co-élaboration. Une bien jolie invention qui pour l'instant ne se borne malheureusement qu'au stade des simples intentions tant les graines de la démocratie participative peinent à germer dans notre commune.

A ce titre, l'agenda 21, faute d'avoir réussi à fédérer largement la population, est de fait (comme dirait Bruno) un échec retentissant.  Personne ne songerait à le nier. Mais cette municipalité a décidemment plus d'un tour dans son sac. Comme tout bon joueur de bonneteau elle disposait donc d'un nouvel atout dans sa manche avec les assises de la ville. L'outil miracle de la concertation démocratique !

Dans un encart paru ce matin dans le journal Le Parisien en page V de la section Seine-Saint-Denis, on annonce déjà la couleur en forme de feu d'artifices, champagne et cotillons : déjà 3 500 habitants consultés autour d'un "projet de ville" ! 3 500 ! Non mais 3 500 vous vous rendez compte ! Impressionnant non ? Sauf qu'à bien y réfléchir il ne s'agit que du remplissage d'un simple questionnaire papier ou internet totalement anonyme... Quelle est la valeur réelle de ce procédé ?

Ce n'est pas un vote, ni un référendum. Tout au plus une tentative de photographie à un instant t de la ville et de l'action municipale telles qu'elles pourraient être perçues par les habitants. Cette consultation (sommes-nous malades, docteur ?) ne saurait en aucun cas avoir plus de valeur que celle d'un banal sondage d'opinion fait dans la rue dont tout le monde sait que les résultats varient parfois d'un jour à l'autre ...

assisesdeboutLe chiffre de 3 500 ne veut d'ailleurs en lui-même pas dire grand-chose. Il n'est là que pour donner un semblant de crédibilité aux assises qui, faute de participation jugée suffisante, seraient mortes dans l'œuf. Il peut même paraître décevant lorsqu'on le compare aux 2 146 personnes ayant signé un tract en faveur d'une modification de plan local d'urbanisme lors d'une simple enquête publique au printemps 2010 !

Anyway, tonight's the night ! Ce soir c'est le grand soir ! Puisqu'à 20h30 à l'Espace Jacques Prévert (134 avenue Anatole France) nous irons à la rencontre des 3 500 ! Les supposés 3 500 personnes qui ont répondu à l'enquête. Si la présence de Jérôme Sainte-Marie, directeur général adjoint du département politique / opinion de l'institut sondage CSA garantit probablement le sérieux du traitement de l'information, elle ne présage en rien de sa qualité ni de sa fiabilité. J'écris simplement ceci au cas où les élus actuellement en place auraient la tentation de se servir des assises de la ville comme d'un outil de plébiscite pour leurs actions passées, présentes et à venir...

Stéphane Fleury, blogueur à choix multiples

Rédigé par Stéphane Fleury

Publié dans #Démocratie de proximité

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Jean Louis Karkides 06/10/2011 23:41


Il y en a marre de ces pseudo concertations , de ces promesses sans suite ,du vent,du bleuf, des mots.
Démocratie,oú es tu?
Je reste dans mon lit douillet,la musique qui marche au pas,cela ne m'intéresse pas! (Brassens)