Aulnay-sous-Bois : et si... vous changiez le monde... avec Gérard Ségura ? (1)

Publié le 29 Septembre 2010

Partie 1 : Et si ... vous changiez le monde ?

Lorsque vous tapez sur Google : AGENDA 21 ONU,  vous tombez sur un document plutôt complet (ici) qui explique les objectifs de l'agenda 21 et les moyens de les atteindre. Je copie juste le premier paragraphe du préambule pour donner une idée de l'ampleur de la tâche :

1.1 L'humanité se trouve à un moment crucial de son histoire. Nous assistons actuellement à la perpétuation des disparités entre les nations et à l'intérieur des nations, à une aggravation de la pauvreté, de la faim, de l'état de santé et de l'analphabétisme, et à la détérioration continue des écosystèmes dont nous sommes tributaires pour notre bien-être. Mais si nous intégrons les questions d'environnement et de développement et si nous accordons une plus grande attention à ces questions, nous pourrons satisfaire les besoins fondamentaux, améliorer le niveau de vie pour tous, mieux protéger et mieux gérer les écosystèmes et assurer un avenir plus sûr et plus prospère. Aucun pays ne saurait réaliser tout cela à lui seul, mais la tâche est possible si nous œuvrons tous ensemble dans le cadre d'un partenariat mondial pour le développement durable.

etsichangerlemondebrochure.jpg

L'interprétation que j'en fais est que, d'un côté, il faut mieux répartir les fruits du développement afin de réduire les inégalités et, de l'autre, inscrire ce développement dans la durée afin de ne pas épuiser toutes les ressources pour les générations futures. Le point important, également, est que pour tendre vers ces objectifs les nations doivent travailler ensemble. Lorsqu'en 1992, au sommet de la Terre de Rio, 173 chefs d'Etats ont adopté ces résolutions déclinées en 40 chapitres, ils ont placé les collectivités territoriales au cœur de l'action. Cela signifie que, localement, les habitants doivent être largement associés au processus de l'Agenda 21 et aux sujets qui finalement nous concernent tous : l'aménagement du territoire, l'urbanisme, l'environnement, les économies d'énergie sans oublier les aspects sociaux.

A Aulnay-sous-Bois justement, et cela ne vous aura pas échappé lors du forum des associations, se trouvait bien en évidence à l'entrée de la Ferme du Vieux Pays un stand spécialement dédié au processus de l'Agenda 21. Outre l'invitation à participer et à s'inscrire dans la démarche, une brochure en couleurs était distribuée. A l'heure où j'écris, elle est probablement arrivée dans vos boîtes aux lettres. Sur la forme cette communication est imparable. On y parle de construire ensemble un avenir commun avec un slogan qui fait rêver : Et si... vous changiez le monde ? Avec juste à côté une photo du maire d'Aulnay-sous-Bois et conseiller général de Seine-Saint-Denis, Gérard Ségura.

agenda21asso.JPG

Et si... vous changiez le monde ? C'est tellement beau qu'en le lisant j'ai eu la gorge serrée. Pas par l'émotion, mais à cause de la bronchite que je traîne depuis une semaine. Je pense que si j'avais eu un kleenex j'aurais versé ma petite larme, mais pas bol j'en avais pas. Non sérieux, et si... vous changiez le monde ? Tout d'un coup, j'avais envie d'appeler monsieur Ségura par son prénom et de lui dire banco ! Allez on y va ! Tous ensemble. Sauf que... le monde c'est super grand. Par où commencer ? Et surtout comment y croire lorsque les dirigeants de la planète sont incapables de s'engager sur des objectifs clairs et ambitieux pendant le sommet de Copenhague en décembre 2009 par exemple ?

Descendons d'un échelon pour voir. Peut-être, au niveau national, est-il plus facile de changer les choses. Les citoyens d'un pays peuvent-ils, notamment en dehors des périodes électorales, peser davantage sur les décisions des leaders politiques ? A en juger par ce qui se passe pour la réforme des retraites il y a de quoi en douter. Malgré des millions de personnes dans la rue, l'exécutif poursuit sa route comme si de rien n'était. Alors que nous reste-t-il ? Notre ville ou ce que nous connaissons le mieux, finalement, notre quartier.

etsivouschangiezlemonde-copie-1.JPG

Dans cette perspective, à l'échelle locale, observons donc les événements de l'histoire récente à Aulnay-sous-Bois et posons-nous quelques questions... Les Aulnaysiens ont-ils eu jusqu'à présent la chance et la joie de pouvoir mettre en pratique les principes de l'Agenda 21, dont l'un des piliers est l'implication des habitants dans le processus de décision ? En matière d'urbanisme, par exemple, qui est un des axes de réflexion de cet Agenda, un climat serein et propice à la discussion a-t-il été créé entre Gérard Ségura, son exécutif municipal et la population ? Les outils de concertation ont-ils fonctionné pour construire ensemble cet avenir commun, tellement mis en avant dans cette brochure ?

J'ai bien peur que la réponse à ces questions soit non et j'expliquerai pourquoi dans une seconde partie, à suivre, et intitulée : changer le monde avec Gérard Ségura... banco ou bonneteau ?

Stéphane Fleury  

Rédigé par Stéphane Fleury

Publié dans #Urbanisme

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Stéphane Fleury 30/09/2010 14:35


Bonjour Marc,

oui c'est imprimé sur papier recyclé ce qui est le minimum lorsqu'on parle agenda 21, il me semble... Mais comme toi j'ai effectivement vérifié cette information. Pour la petite histoire cette
brochure a été tirée à 40 000 exemplaires.


marc fretter 30/09/2010 10:54


Bonjour,

J'ai rapidement rangé la brochure, une question est elle en papier recyclé ?