Aulnay-sous-Bois : le maire veut réduire les dépenses de personnel

Publié le 14 Septembre 2011

Vous trouverez ci-dessous un article du journal Le Parisien daté d'aujourd'hui qui revient sur un rapport publié cet été par la chambre régionale des comptes. L'enquête porte sur la période 2005-2010 et pointe du doigt une gestion municipale défaillante dans plusieurs domaines : sécurité, police municipale, finances, marchés publics.

 

Le document sera sans doute au centre du prochain conseil municipal à Aulnay-sous-Bois, jeudi 22 septembre. Dans un rapport publié cet été, en pleines vacances scolaires, la chambre régionale des comptes (CRC) épingle la gestion municipale dans plusieurs domaines : sécurité, police municipale, finances, marchés publics. Mais la période sur laquelle se sont penchés les enquêteurs de la chambre régionale des comptes est comprise entre 2005 et 2010. En d'autres termes, c'est surtout la gestion de l'ancienne équipe municipale, dirigée par l'UMP Gérard Gaudron jusqu'en mars 2008, qui est mise en cause. Le maire actuel, le socialiste Gérard Ségura, va s'appuyer sur le document pour annoncer du changement, avec un arsenal de mesures d'économies et de réorganisation.

Police municipale et sécurité à revoir

videosurveillance4.jpgLe bilan de la police municipale, dressé par la CRC, est sévère. Elle "s'est construite autour d'une organisation autarcique de ses missions, concentrant son activité sur les quartiers de la commune les moins sensibles (...)". Le rapport lui reproche aussi un "régime indemnitaire particulièrement généreux". Un point de vue qui conforte Gérard Ségura, puisqu'il avait déjà annoncé une réflexion sur la réorganisation de ce service. L'élu souhaite une "redéfinition des missions de la police municipale" à recentrer sur "les interventions de proximité". Les missions des médiateurs de la ville vont elles aussi être revues. Autre chantier annoncé, celui de la télé-sécurité, un système payant d'alarme jusqu'alors géré par la police municipale, que le maire souhaite confier à un prestataire privé.

Egalement critiquée, l'efficacité de la vidéosurveillance, "cantonnée à l'enregistrement d'image" - les images n'étant pas exploitées ensuite. Le sujet avait soulevé la polémique l'an dernier, l'opposition UMP accusant la mairie de "délaisser" le réseau des 30 caméras implantées à Aulnay. Mais la CRC note surtout que "la nouvelle municipalité a décidé de relancer le développement de la vidéosurveillance". "Ça prendra plus de temps, souligne Gérard Ségura car c'est ce qui coûte le plus cher."   

Un "plan d'économies" en préparation

variance-budget.jpgLa CRC s'inquiète de la "santé financière moyenne" de la ville, "qui se dégrade tout au long de la période". "Il est essentiel de maîtriser les dépenses de personnel", recommande-t-elle, soulignant que la réforme de la taxe professionnelle ne permet pas de prévoir ce que seront les ressources de la commune. Constat partagé par Gérard Ségura : "On est dans une situation d'inflation de la masse salariale, qui pourrait nous mettre en difficulté à l'horizon 2013-2014." 

L'élu annonce "un plan significatif de réduction des dépenses qui n'altère pas la qualité du service rendu à la population". Une ébauche de ce plan devrait être présentée dès octobre. Objectif : réaliser  "4 à 5 M€ d'économies par an" ( sur un budget de fonctionnement d'environ 270 M€ ). Le maire prend l'exemple des secrétaires comptables "extrêmement nombreuses". "On travaille sur une mutualisation des services. Il faudra peut-être une suspension des recrutements automatiques (NDLR : pour remplacer les départs en retraite)."

Gérard Gaudron se défend  

"C'est une instruction à charge !" affirme Gérard Gaudron. Le député UMP, qui a été maire d'Aulnay de 2003 à 2008, met en cause l'objectivité du document de la chambre régionale des comptes. "J'ai vu l'enquêteur à trois reprises, durant une heure trente à chaque fois, explique-t-il. Notre directeur général des services de l'époque n'a pas été entendu, pas plus que l'ancien adjoint au maire à la sécurité. L'équipe actuelle a été beaucoup plus écoutée, et à lire ce rapport, j'ai l'impression de lire une analyse faîte par nos successeurs." Et qui tombe à pic selon lui, pour "une équipe municipale qui ne veut pas entendre parler de la police municipale". La chambre constate également des "dysfonctionnements" dans l'attribution de marchés de travaux liés à la vidéosurveillance. "Les documents qui nous permettraient de répondre sont en mairie et l'équipe actuelle ne se presse sans doute pas pour  les fournir", répond Gérard Gaudron.

Source : Gwenael Bourdon. Le Parisien du mercredi 14 septembre 2011.

 

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Finances

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Le con-tribuable 17/09/2011 23:20


Avec les socialistes, c'est toujours à peu près la même chose...Souvenez-vous Mitterrand et 1981...

D'abord on dépense sans compter au nom des promesses, des grands principes tels que la générosité, mais avec l'argent des autres ou grâce au crédit illimité...

Puis, tôt ou tard, on s'aperçoit que les caisses sont vides. Et alors, c'est le grand tournant de la rigueur (coupes sombres dans les budgets). Et bien sûr, puisqu'on n'est pas responsable, il faut
bien trouver un bouc émissaire du genre : le grand méchant Etat, la municipalité précédente, etc).

Rien de nouveau sous le soleil...Tout cela est presque génétique:les mêmes causes produisent toujours les mêmes effets.

En attendant les impôts augmentent (cf le taux des taxes foncières) car il faut bien payer tous les faux frais,les voitures de fonction généreusement attribuées,les dépenses de communication, les
indemnités des élus (+ 50 % pour le maire et + 25 % pour les adjoints), j'en passe et des meilleures...

L'expression "recrutements automatiques" ne lasse pas, d'ailleurs, d'étonner de la part d'un gestionnaire qui se veut rigoureux et avisé qui n'a pas cessé depuis son entrée en fonction de procéder,
de plus, à des nouveaux recrutements précisément non automatiques avec son cortège éventuel de doublons ou de mises au placard...

RDV pour le prochain rapport de la Cour Régionale des Comptes avec un titre du genre : "Les dangereuses dérives d'une gestion municipale dispendieuse ou un endettement en forte augmentation et
extrêmement préoccupant".

Mais il ne doit s'agir que d'un mauvais rêve ! A moins que cela ne soit qu'une simple prémonition (à vrai dire assez facile à imaginer si l'on ne corrige pas la pente actuelle). On prend les paris
? ( 1O contre 1, 20 contre 1 ou 1OO contre 1 ?)

Dormez et vous paierez,tôt ou tard,braves gens,le maire s'occupe de tout...


Romuald Weymann 17/09/2011 15:12


Le maire PS de Dijon, M. Rebsamen, chargé par Aubry d'établir une réflexion sur la sécurité, l'autorité et la citoyenneté d'ici à début 2012, avait analysé pour Rue89 l'échec de la police de
proximité mise en place par le gouvernement Jospin, en 1997, et confiée à la police nationale.
http://www.rue89.com/ps-primaires/2010/08/29/securite-ce-ne-sera-pas-tout-rose-avec-les-socialistes-164368

Selon lui, cet échec s'explique pour plusieurs raisons :
- un seul mandat pour la mettre en oeuvre (un quinquennat, tout de même)
- le coma de Chevènement (alors ministre de l'Intérieur)
- le fait que cette PolProx n'était pas déployée dans les zones « où s'applique la Politique de la Ville », bref dans les zones dites sensibles
- les réticences de l'institution policière

A mon sens, s'il doit exister une PolProx, c'est à la police municipale, à qui ne peut être confiées de missions de maintien de l'ordre, que doit incomber cette tâche.

Je n'habite pas à Aulnay Nord donc je ne sais pas ce qu'il en est, mais au centre-ville en tout cas, je vois régulièrement les polices municipale et nationale patrouiller. En est-il de même à
Aulnay Nord ?
Cela dit, quand la police se montre, certains considèrent sa présence comme une provocation, une stigmatisation...


Pour finir, à propos des dépenses de personnels, j'ai souvenir que l'actuel maire s'est augmenté à peine élu, et a doublé le nombre des conseillers municipaux...
Et j'avais lu sur Mon Aulnay que le pôle Communication bénéficie désormais de plusieurs bureaux à la mairie, mais je ne me rappelle pas si était citée le budget alloué à ce secteur.