Aulnay-sous-Bois : l'association Les Amis d'Aulnay, des faux-Amis de la rue des Saules ?

Publié le 29 Novembre 2011

 

amisdaulnayarticle1

Comme moi vous habitez aux alentours de la rue des Saules et vous avez donc probablement reçu dans vos boîtes aux lettres une communication (voir ci-dessus)  de la part d'une association qui s'appelle les Amis d'Aulnay. Ce qui surprend tout de suite en lisant leur tract c'est le zèle si particulier mis à défendre les agissements de l'ancienne municipalité (voir ci-dessous) lors de la préemption des terrains qui ont tant fait parler dans notre quartier. Cette manière de procéder n'est pas innocente. Il se trouve que Denis Cahenzli, le président de cette association, a officié en tant que directeur des services Voirie et Espaces verts pendant la mandature précédente ! Monsieur Cahenzli est de ce point de vue un excellent comédien ! Il prétend maintenant se porter au secours d'habitants pour les défendre d'une situation que ses amis politiques ont eux-mêmes créé ! La ville aurait-elle trouvé son nouveau Tartuffe ?!

lesamisdaulnayarticle2.jpg

Même si elle s'en cache plus ou moins, l'association des Amis d'Aulnay poursuit des objectifs profondément politiciens et gravite autour de personnes souhaitant ardemment être élues ou réélues en 2014. Parmi elles, notamment, des membres du Parti Radical Valoisien, la formation politique du vrai-faux candidat à l'élection présidentielle de 2012, Jean-Louis Borloo, ministre du gouvernement Fillon sous la présidence Sarkozy. Son représentant local le plus connu est Jacques Chaussat, actuel conseiller général du canton sud de la ville. Mais plus que le poids des mots, explorons le choc des photos et notamment celle ci-dessous issue du site internet Aulnay Radical.  On y voit au premier plan, les bras croisés, Denis Cahenzli l'actuel chef de file des Amis d'Aulnay, à côté d'Arnaud Kubacki (en troisième position) militant du Parti Radical, accompagnés de Jacques Chaussat et Daniel Jacob conseillers municipaux d'opposition pour cette formation politique. Voilà qui a le mérite d'être clair !

amisaulnaypartiradical.jpg

Les vraies présentations sont donc maintenant faîtes ! La moindre des politesses lorsqu'on s'invite dans un quartier est de ne pas arriver masqué et de se présenter tel que l'on est. Ceci écrit, au delà de la manœuvre politicienne aussi grossière qu'incongrue, ce qui choque avant tout c'est la méthode employée. Monsieur Cahenzli et les Amis d'Aulnay ont toujours fait partie du collectif PLU (regroupement d'une dizaine d'associations de quartier autour du Plan Local d'Urbanisme) qui a notamment manifesté le 5 juin 2010 en mairie et organisé un certain nombre de réunions publiques pour sensibiliser la population aulnaysienne aux problématiques de l'urbanisme. Dans ce cadre, Denis Cahenzli et son association connaissaient donc parfaitement l'histoire de la rue des Saules et le travail sans précédant effectué par les habitants en dehors de toute considération politique !

Dans ces conditions, avant de prendre l'initiative de tracter dans notre quartier en surfant de manière honteuse sur la peur des immeubles pour faire adhérer les habitants du secteur à l'association des Amis d'Aulnay, le minimum aurait été de nous contacter pour faire un point précis sur notre situation et éventuellement dessiner ensemble les contours d'une coopération en bonne intelligence au service de l'intérêt commun. Au lieu de cela, préférant piétiner allégrement l'esprit solidaire et collectif du milieu associatif, Denis Cahenzli et  l'association des Amis d'Aulnay ont préféré jouer égoïstement la carte du chacun pour soi ! Voilà une conduite totalement regrettable et inacceptable ! Ceci d'autant plus qu'elle intervient au moment même où, à l'image de ce que tente de faire l'association créée autour de l'ancien centre des impôts avenue de la Croix Blanche, nous sommes dans une démarche de co-élaboration, avec les élus en place, d'un projet pour la rue des Saules !

En conclusion, j'écrirai que dans la vie il n'y a pas d'amis. Il y a seulement des preuves d'amitié. Celles données par Denis Cahenzli et son association les Amis d'Aulnay en cette occasion sonnent comme une honteuse manipulation déloyale de récupération politique. En toute honnêteté , des amis comme cela, je n'en souhaite à personne...

Stéphane Fleury, riverain libre de la rue des Saules

Source photos 1 et 2 : tract Les Amis d'Aulnay photo 3 : site Aulnay Radical

  

Rédigé par Stéphane Fleury

Publié dans #Humeur

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

un indigné 30/11/2011 17:51

Une première remarque qui me navre, concerne l'inexistence de commentaire à cet article qui pourtant, voilà plusieurs mois était d'actualité, à savoir le PLU synonyme, selon les quartiers, de
bétonnage aulnaysien afin de transformer Aulnay sous bois...dans l'intérêt général, peut être personnel??? à quelles fins...ne soyons pas naïfs!
Ce PLU était, jusqu'à la manifestation du 5 juin 2010,relayée par les médias, l'une des nouvelles polémiques d'Aulnay, notamment avec l'usine d'amiante et bien d'autres désormais oubliées! Sur ces
sujets, PLUs rien, mais où en est-on avec l'usine? où en est-on avec le grand débat PLU prévu avec la population aulnaysienne, mais sous la pression du collectif ? et aussi, où en est-on avec
l'agenda 21? Des promesses...pour faire taire les "insoumis" et plus rien. Si j'agissais ainsi dans mon domaine professionnel, les conséquences seraient désastreuses pour moi(une simple
parenthèse).
Revenons à cet article. En effet, les conséquences d'un PLU, critiqué pourtant pas son exécutant, avait très rapidement soulevé la population par la création d'un grand nombre d'associations comme
on ne l'avait jamais vu à Aulnay avant 2008, et qui s'étaient coordonnées en un grand collectif plein d'espoir, n'a pas résisté à un esprit peu solidaire, peu collectif ainsi que le précise
Stéphane.Et devinons à qui cela a pu profiter?
Du chacun pour soi, aucune unité d'action, chacun défendant son pré carré selon son appartenance au milieu pavillonnaire, au milieu du centre ville, au milieu des grands ensembles..., zone UG, zone
UA, zone UB, zone tout court.., l'essentiel étant que l'on construise chez les autres mais pas chez soi/ 4 rare/ plutôt 5, 6 étages chez les autres, pas de problème mais 2 peut être 3 chez soi,
surtout pas, impensable: chargeons ceux qui le sont déjà, pollution, circulation, stationnement, ensoleillement...mais 2 ou 3 véhicules en plus , vous ne vous imaginez pas l'atteinte à la qualité
de vie d'autant plus qu'un jour, j'ai lu dans Oxygène, vous savez, l'organe démocratique par excellence d'Aulnay sous bois que les constructions amélioraient la qualité de vie des Aulnaysiens" (
sans commentaire), je pense que l'auteur doit être dans un secteur très privilégié, non concerné.
Et comment comprendre une fois de plus que souhaitant, semble t-il, mais je m'y perds, la MIXITE SOCIALE, souhaitant des LOGEMENTS SOCIAUX sur Aulnay(c'est encore juste), en bref, souhaitant
construire le maximum de logements pour 100 000 habitants? mais quel Aulnaysien l'espère?, on puisse plier sous la pression de 1200 signatures pour revoir son éthique, à quoi cela tient-t-il? Mais
intransigeance ailleurs, pas 1200 signatures, des insignifiants!
Enfin, pour terminer, au risque d'avoir peut être tout loupé, personne n'est infaillible, je n'ai pas eu l'occasion de rencontrer M.Cahenzli dans les combats du collectif PLU, je ne l'ai pas vu
défendre les associations qui ne le concernaient pas, pourtant "amis d'Aulnay", amicalement vôtre, non?
Mais tout en étant un Aulnaysien de toujours, très attaché à cette ville, les évènements, les nouvelles orientations souvent contradictoires de ces dernières années ont mis fin à ma croyance, à mon
mythe aulnaysien.
Certes, j'essaie de me détacher de la déception de ce tourbillon effervescent détestable qui ne profite à personne, quoique... mais j'y vis!
Récemment un ami me demandait: "la ville appartient aux citoyens ou à son maire?" sujet de réflexion intéressant, attendons les réponses.