Aulnay-sous-Bois, femmes de ménage en colère : la municipalité tente de trouver une solution

Publié le 10 Janvier 2012

ustensilesmenageLorsque l'on anime un blog libre et indépendant comme Aulnaylibre ! il est généralement de bon ton de taper allégrement sur le pouvoir en place. Et ceci d'autant plus quand celui-ci fait preuve d'une propension inconsidérée à tendre volontairement la joue. Néanmoins, si la critique est souvent facile tout en étant fort utile en de nombreuses occasions, il faut aussi savoir reconnaitre les mérites d'une municipalité dans les cas où elle tente véritablement d'arranger une situation.

Prenons, à titre d'exemple, la colère des femmes de ménage de la société TFN relayée par un certain nombre de blogs locaux et notamment le notre ici. Et bien d'après nos informations, la municipalité n'est pas restée inactive sur la question. Les femmes de ménages auraient été reçues en mairie afin d'élaborer des fiches individuelles permettant de mieux appréhender leurs différentes situations personnelles et envisager les solutions les plus adaptées.

Par ailleurs, des bus ont été mis à disposition des femmes de ménage pour qu'elles puissent aller manifester devant les locaux de leur nouveau patron à Poissy. Enfin, et d'après nos sources, si cette situation devait perdurer la mairie pourrait aller jusqu'à dénoncer l'actuel contrat auprès du prestataire de services qui a, il faut le souligner, également connu quelques difficultés dans la ville voisine de La Courneuve comme on peut le constater ici.

En résumé, vous l'aurez compris, une issue favorable est donc activement recherchée par les différentes parties. Tout ceci pour écrire que parfois on évoque sur la toile de façon immédiate un problème surgi à un instant t, sans forcement prendre la peine de publier sur ce qui est fait et quand une porte de sortie est trouvée...

Dans l'attente d'une issue favorable, nous continuerons bien entendu à suivre ce dossier...

Rédigé par Stéphane Fleury

Publié dans #Divers

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

olivier attiori 10/01/2012 17:02

Stéphane,
Comme d'habitude j'approuve la pertinence de tes arguments. Toutefois la responsabilité incomberait à la municipalité actuelle dans la mesure ou elle a privillegié le moins-disant par soucis
d'économie, sans tenir compte de l'aspect humain de ce marché. Dans sa bonté elle est prête à mettre un car à la disposition des travailleuses au siège de leur employeur qui se situe à l'autre bout
de l'Ile de France! Je te propose de te renseigner sur les horaires de travail de ces dames et tu verras qu'humainement cela est très difficile. D'un coté La Mairie est prete à payer plus lorsque
le surplus ne se justifie pas (cf Le Petit Forrestier), et de l'autre elle joue l'avare.