A deux jours du 14 juillet, 173 mortiers d'artifice interdits à la vente ont été saisis vendredi matin dans un bazar d’Aulnay-sous-Bois

Publié le 12 Juillet 2013

petards_5.jpgIls font partie de la fête mais peuvent malheureusement la gâcher. Pétards, fusées, feux d'artifice et autres explosifs font leur retour à l'approche des festivités du 14 juillet. Chaque année, ils font des blessés graves et causent des incendies, malgré les mises en garde des autorités. « Par leur forte puissance de projection, ces artifices de divertissement représentent un réel danger en cas de mise à feu en direction de personnes - blessures graves aux yeux ou aux mains lors de manipulations - et des biens », puisqu'ils déclenchent souvent des incendies, a rappelé la Préfecture de police de Paris (PP) cette semaine.  Par ailleurs, les jets d'engins pyrotechniques en direction des forces de l'ordre mais aussi du public ou vers des bâtiments ont bondi l'an dernier dans la capitale avec 325 tirs constatés durant les nuits des 13 et 14 juillet 2012 contre 135 un an plus tôt.

« Pas un jour ne passe sans qu'on ait un tir au mortier »

Ces dernières jours, les habitants de certains quartiers populaires de Paris, comme dans le XVIIIe arrondissement près du périphérique, ont entendu ou vu des fusées, pétards ou feux d'artifice lancés en l'air avec des mortiers, des tubes rechargeables qui permettent un tir courbé. La nuit dernière, trois jeunes hommes qui manipulaient des engins ont eu plusieurs doigts de la main arrachés à Paris, dans le Val-de-Marne et en Seine-Saint-Denis. Lundi, au pied d'immeubles du Xe arrondissement, une trentaine de jeunes ont balancé des mortiers sur les policiers appelés pour nuisances sonores, ce qui a conduit à l'arrestation de quatre jeunes de 14 à 19 ans.

En Seine-Saint-Denis, depuis quelques semaines, « pas un jour ne passe sans qu'on ait un tir au mortier », souligne une source judiciaire. Vendredi à 01h, un homme de 29 ans a perdu le pouce et une phalange de chaque doigt de la main droite en allumant un mortier dans la rue à Montreuil. Un appartement a été ravagé par le feu à Saint-Denis le 29 juin. A Sevran le 18 juin, un homme attablé dans un café a été gravement blessé à l'oeil par un tir depuis la rue.  En juin-juillet 2012, sept utilisateurs, dont un garçon de 14 ans, avaient été blessés en Seine-Saint-Denis alors qu'ils allumaient des mortiers. Bilan : une quinzaine de doigts arrachés. En outre, une fillette de 11 ans avait été grièvement brûlée à la carotide par un pétard allumé dans la rue à Bondy, et qui avait atterri dans sa chambre au cinquième étage.

La difficile chasse au mortier

Les feux d'artifice les plus lourds sont interdits à la vente aux particuliers, mais dans les jours précédant la fête nationale comme la nuit de la Saint-Sylvestre, des arrêtés sont pris par les préfectures pour également prohiber la cession et le transport de feux et pétards destinés aux amateurs, afin d'éviter les agressions contre policiers et voitures de police. Les autorités intensifient donc les contrôles afin de mettre la main sur d'éventuels stocks. Mardi en milieu d'après-midi, prévenus par des riverains de la cité des Musiciens aux Mureaux (Yvelines), les policiers avaient découvert sur place un stock d'une dizaine de kilos. « La réussite du 14 juillet dépend beaucoup des actions préventives. Nos hommes survolent en hélicoptère le toit des immeubles pour vérifier qu'il n'y a pas des stocks de cailloux ou de mortiers dissimulés et demandent aux bailleurs de vérifier les parties communes des immeubles », a expliqué Yannick Gomez, chef d'état-major de la Direction départementale de sécurité publique (DDSP) des Yvelines.

Les commerces sont particulièrement surveillés. La préfecture de Seine-Saint-Denis a annoncé vendredi la saisie de 173 mortiers d'artifice dans un bazar d'Aulnay-sous-Bois. « Malheureusement, il reste la possibilité d'acheter par internet sans que cela semble très compliqué », reconnaît la préfecture, qui prévient que les feux et mortiers « ne sont souvent pas de bonne qualité ».

 

Source : http://www.rmc.fr

 

 

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Sécurité publique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article