32es de finale de la Coupe de France de football : tout le 93 contre l'Olympique de Marseille

Publié le 7 Janvier 2012

Vous trouverez ci-dessous un article du Parisien de ce matin revenant sur l'ambiance autour de la rencontre de 32es de finale de Coupe de France de football opposant le Red Star de Saint-Ouen à l'Olympique de Marseille. Ce soir, au stade de France, tout le 93 va jouer contre l'OM...

 

redstar.jpg

 

Veille de match animée hier au siège du Red Star Football Club, à Saint-Ouen. De nombreux spectateurs en quête de billets pour la rencontre phare des 32es de finale de la Coupe de France face à l’OM se pressent à l’accueil du stade Bauer. Thierry, 47 ans, quitte les lieux avec 10 précieux sésames.  "C’est pour mon fils et ses copains, j’ai prévu de les accompagner même si je suis plutôt supporteur du SC Bastia, confie ce dirigeant des U19 du Red Star. Avec les amis, on va participer à la fête."  A ses côtés, Laurent, 42 ans, vient de décrocher deux places. Il emmènera son fils de 11 ans, Yohan, licencié en benjamin au club audonien. "Ce sera une petite consolation pour lui car ses coéquipiers ont été désignés pour entrer sur la pelouse avec les joueurs et pas lui", confie le papa qui réside à L’Ile-Saint-Denis. Il est blessé depuis plusieurs semaines..."

 

Le choc entre le Petit Poucet Red Star et l’Ogre Marseille a alimenté toutes les conversations de ce début d’année. "Organiser un tel événement est un plaisir même si cela a demandé des efforts incroyables ", précise le président du club centenaire, Patrice Haddad. Depuis le 12 décembre et l’annonce du tirage au sort, les cinq salariés croulent sous les dossiers. "On a tout fait pour que ce soit une belle fête populaire pour un club populaire", constate avec satisfaction Patrick Braouezec. Le député et président de Plaine Commune, qui a largement œuvré pour que le duel se tienne au Stade de France, y voit "un symbole fort" avant l’entrée de Saint-Ouen dans l’intercommunalité début 2013.


L’engouement pour cette rencontre dépasse largement Saint-Ouen, puisque la ville de Saint-Denis a acheté 500 places — qui s’ajoutent aux 3000 de la mairie de Saint-Ouen — et le conseil général a pris encore 2000 billets. Le milieu du foot de la Seine-Saint-Denis est bien sûr le premier à fond derrière Steve Marlet, chouchou de Bauer, et ses partenaires dont le Tremblaysien Farid Beziouen. "Le Red Star fait ici la démonstration que le foot en Seine-Saint-Denis est bien vivant, savoure ainsi Djamel Sandjak, le président du District du 93. Le public sera partagé mais, si les joueurs tiennent une heure, je les vois bien passer..."

 

Pourquoi pas, puisque "c’est en fait tout le 93 qui jouera contre l’OM", résume Ismaël, un jeune supporteur d’Epinay-sur-Seine.

 

Source : Stéphane Corby Le Parisien du samedi 7 janvier 2012

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Soyons sport.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Yousri 09/01/2012 01:09

C est sur qu il faut connaitre un peu les quartiers nord, mais bon(LOL), association sportive et sociale Aulnaysienne, qui au passage ont une très bonne équipe de foot, Et essayent de faire des
actions en direction de la population, la dernière était une soupe conviviale offerte a tout le monde, et qui a eu un grand et franc succès, si vous le désirez, je peux leur dire de communiquer
avec vous quand ils font des actions.

JEAN LOUIS KARKIDES 08/01/2012 17:09

ASSA:
Association pour la Sauvegarde du Site d'Arcachon
Athlétisme Sarreguemines Sarrebourg Arrondissement
Association Sportive Saint Andimoise
Association de la Société Savante Amicale......
Et j'en passe, précisez SVP

Yousri 07/01/2012 23:53

Outre la défaite, je voudrais juste saluer la détermination, et l initiative d une association de quartier, l ASSA, pour ne pas les citer, qui a emmené des enfants, et leurs parents, voir ce match,
en transport en commun, en effet, une soixantaine de places avaient ete prises, et je crois meme qu ils en ont manque,une demande de bus a été faite, mais semble t il, elle ne serait jamais
arrivée, cette "coïncidence" a modifie les conditions de sécurité du transport de ces personnes, mais ils sont quand même partis assister au match, avec les " moyens du bord ".