Publié le 22 Juillet 2019

Si on en croit certaines prévisions météorologiques disponibles sur les téléphones portables, la température pourrait atteindre 42 degrés à Aulnay-sous-Bois ce jeudi.

Voici donc un nouvel épisode caniculaire qui éprouvera les organismes, notamment ceux des plus jeunes et des plus anciens.

La ville d’Aulnay-sous-Bois a mis en place un plan canicule dès le 1er juin. Vous en trouverez toutes les informations utiles en cliquant : ici

 

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Environnement

Publié le 22 Juillet 2019

Durant tout l'été,

la Ville d’Aulnay-sous-Bois vous propose de revenir sur quelques faits marquants de l’été 1944 durant lequel Paris et sa banlieue ont été libérés.

À la rentrée, le 31 août prochain, nous célèbrerons cette libération autour d’une journée d’animations et d’hommages.

  • Retrouvez les différents épisodes tout au long de l'été sur le Twitter de la Ville, avec le hashtag #LibérationParis.
  • Retrouvez les également sur la Page Facebook de la Ville.

Source information et image : site internet de la ville d’Aulnay-sous-Bois

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Aulnay d'hier et d'aujourd'hui...

Publié le 18 Juillet 2019

« Ce qui est curieux… C'est que ça paraisse curieux ! La droite populaire a toute sa place en banlieue, où nous avons beaucoup d'élus locaux, qui doivent inspirer notre politique au niveau national ! » Parole d'un « parlementaire rural » du Lot, et ex-maire (LR) d'un village de moins de 700 habitants.

Ce jeudi, à Aulnay-sous-Bois, le député LR Aurélien Pradié a organisé le premier « Atelier du renouvellement » de la droite, auquel ont participé une trentaine d'autres élus, en présence de Christian Jacob, candidat à la présidence du parti, et Gérard Larcher, président du Sénat. Objectif : après la débâcle des Européennes, faire émerger des idées concrètes, issues du terrain. En s'appuyant sur le « laboratoire d'idées » qu'est la Seine-Saint-Denis.

« C'est ici que naissent les idées proches des besoins de la population »

« Tenir notre premier atelier à Aulnay-sous-Bois n'a rien du hasard, confirme Aurélien Pradié. On ne voulait pas des beaux quartiers, des endroits où la politique se décide depuis toujours. C'est ici, dans les territoires les plus difficiles, où les défis sont grands - comme ceux de la ruralité - que naissent les idées proches des besoins de la population. »

Article complet du journal Le Parisien à lire en cliquant : ici

Source article et photo : journal Le Parisien 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #C'est dans le Journal

Publié le 8 Juillet 2019

Jusqu'au 21 juillet, le parc nautique urbain du canal de l’Ourcq (au bout des rues Pierre Jouhet et Jean-Jaurès) prend des airs de vacances avec kayaks gonflables d'une à trois places, pédalos de deux à quatre places, balade en zodiac (1,50 € pour quinze minutes)…

Les activités de plage déménageront ensuite, à partir du 27 juillet et jusqu’au 11 août, au parc Robert Ballanger avec espace aqualude, bassin de 200 m2, espace détente avec sable, transats parasols… et différentes activités sportives : beach-volley, tyrolienne, trampoline, tir à l'arc…. Enfin du 13 au 25 août, la Ferme du Vieux-Pays accueillera sa traditionnelle fête foraine avec notamment un manège Fun Fair, un Total Wipeout et un laser game.

La totalité du programme sur cette période est disponible en cliquant : ici

Source vidéo : Aulnaylibre.com

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Fêtes et Cérémonies

Publié le 7 Juillet 2019

Les enquêteurs d'Aulnay-sous-Bois ont peut-être reconstitué le puzzle d'une longue série de vols commis par effractions dans des commerces et entreprises de Seine-Saint-Denis et du Val-d'Oise depuis le mois de mars. La porte du commerce était le plus souvent forcée à coup de masse. Cinq personnes ont été placées en garde à vue et déférées au tribunal de Bobigny vendredi soir pour une vingtaine de faits.

Tout a démarré en mars, après le cambriolage d'un magasin d'accessoires de fête et de déguisement (FESTI) au centre commercial O'Parinor. Le vol avait été commis de nuit, comme tous ceux qu'allaient enregistrer ensuite les policiers, dans ce même centre commercial. Quatre cambriolages en avril. « À chaque fois, les vols avaient lieu en toute fin de nuit, après le départ des vigiles », relève une source proche de l'affaire. Cambriolages aussi à Aéroville, dans la commune de Tremblay, sans trop de distinction entre les commerces. Restaurants, magasins de vêtements ou d'accessoires de fête, encore une fois.

Article complet du journal Le Parisien à lire en cliquant : ici

Source article et photo : journal Le Parisien 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Commerce

Publié le 5 Juillet 2019

C'est dans un article de notre quotidien préféré, à savoir le journal Le Parisien, que nous avons appris la nouvelle hier soir. Le parc Robert Ballanger à Aulnay-sous-Bois sera préservé tel quel dans le cadre du projet Val Francilia qui prévoit le réaménagement du terrain de l'ancien site industriel PSA. (Article complet à lire en cliquant : ici

 

Préservation du parc Ballanger à Aulnay-sous-Bois : le maire Bruno Beschizza réussit la concertation

Beaucoup n'ont pas perdu de temps à s'approprier "cette victoire", une fâcheuse habitude française qui remonte notamment au début des années 1940. On se rappelle en effet qu'à cette époque, certains avaient hurlé avec les loups et usé abondement de la délation calomnieuse au début de la guerre, avant de clamer haut et fort leur esprit résistant une fois la victoire des alliés assurée !

Quoi qu'il en soit, dans cette affaire, c'est la concertation qui est la grande gagnante ! En effet, contrairement à Gérard Ségura qui ne tenait compte de l'avis de personne, notamment en matière d'urbanisme (on se rappelle des dossiers de la cité Arc-en-Ciel, la rue des Saules, la rue Fernand-Herbaut/Impasse des marronniers, la clairière Balagny, entre autres, sur lesquels l'ancien édile s'était montré inflexible malgré les contestations), le maire d'Aulnay-sous-Bois, Bruno Beschizza, agit sans dogmatisme mais avec pragmatisme en écoutant les habitants...

Source photo : Aulnaylibre.com

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Urbanisme

Publié le 5 Juillet 2019

Il y a bien évidemment des choses plus importantes et graves dans la vie et le monde, mais un peu de civisme de temps en temps ne nuit à personne !  Par exemple, les jours de ramassage, il serait opportun que les automobilistes à Aulnay-sous-Bois pensent à stationner correctement pour laisser le passage aux camions de poubelles. C'est faire preuve de bon sens, mais il semble manquer parfois à certains.

 

Automobilistes à Aulnay-sous-Bois : pensez aux camions de poubelles les jours de ramassage !

Ce qui aboutit à la situation montrée sur la photo ci-dessus. Un camion de poubelle lamentablement coincé qui doit klaxonner, réveiller tout le monde parce qu'il est empêché de manoeuvrer facilement. Alors pour la prochaine fois, pensez y et faîtes un petit effort ! Il sera profitable au plus grand nombre !

Source photo : fidèle lectrice d'Aulnaylibre.com

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Transports

Publié le 5 Juillet 2019

Ce soir à partir de 19h30 place du général Leclerc à Aulnay-sous-Bois se déroulera le dernier concert organisé dans le cadre de l'événement "place au son".

Le programme s'annonce riche et éclectique avec le Cap Gospel Choir, célèbre chorale du Nouveau Cap, qui interprétera des classiques R'n'B, soul, hip-hop, variété française et internationale.

Suivra le groupe Little Wing, composé de musiciens passionnés aux influences musicales diverses, qui proposera une ambiance pop rock. 

Source affiche : site internet de la ville d'Aulnay-sous-Bois

 

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Culture

Publié le 4 Juillet 2019

Comme chacun sait, un des projets urbains les plus stratégiques concernant le futur de la ville d'Aulnay-sous-Bois a pour objet le réaménagement complet du site de l'ancienne usine PSA. Beaucoup de choses sont dites ou écrites à ce sujet et il parait opportun aujourd'hui de revenir sur la chronologie des événements pour ne s'intéresser qu'aux faits, rien qu'aux faits.

En 2014 aucun projet d'aménagement de l'ancien site industriel PSA n'est en vue...

Rappelons-nous. En 2014, lorsque Bruno Beschizza devient maire d'Aulnay-sous-Bois, lui et son équipe municipale font un constat sans appel : après la fermeture de l'usine PSA, aucun projet n'est sur les rails, aucune création d'emplois n'est en vue. La perspective que le site industriel devienne une simple friche est la plus probable.

 

Projet Val Francilia à Aulnay-sous-Bois : rappel des faits !

Fin 2017, Aulnay-sous-Bois, l'EPFIF et PSA signent l'acte d'acquisition de 107 hectares de ce terrain permettant d'impulser des propositions de réaménagement. Le maire, Bruno Beschizza, définit quatre axes prioritaires de réflexion : le nouveau site doit permettre de former la jeunesse Aulnaysienne aux métiers d'avenir. Il doit aussi devenir un vrai quartier de notre commune. Il faut aussi le relier au reste de la ville, notamment à la future gare du Grand Paris Express prévue au carrefour de l'Europe. Enfin, il est envisagé de rapprocher et d'étendre les parcs du Sausset et Robert Ballanger.

A partir de ces éléments, un cabinet d'aménagement, appelé Richez Associés, a émis une première projection de ce que pourrait devenir l'ancien site PSA d'ici les vingt prochaines années. Il s'agissait bien entendu de propositions. Elles ont été présentées à la population lors de diverses réunions en toute transparence en vue d'entamer le débat. Malheureusement, certaines personnes mal intentionnées ont volontairement tenté de désinformer les habitants en répandant rumeurs et contrevérités. 

En 2019 le maire Bruno Beschizza lance la phase de concertation du projet Val Francilia

Pourtant, les premières propositions présentées par le cabinet Richez Associés à la population n'avaient pour but que d'informer, réfléchir, discuter et amender le projet Val Francilia en y associant les habitants. Un projet d'une telle ampleur doit mûrir et évoluer dans la durée avant de prendre sa forme définitive. Souvenons-nous, par exemple, que le projet de rénovation urbaine du quartier de la Rose des Vents a été modifié plus d'une dizaine de fois en l'espace de 15 ans ! 

 

Projet Val Francilia à Aulnay-sous-Bois : rappel des faits !

Ainsi, cette première concertation avait pour objectif principal de recueillir les réactions et opinions des habitants, positives ou négatives, et d'entendre les remarques et réflexions des uns et des autres et non pas de considérer que la discussion autour du projet était close.

A ce titre, on peut retenir quatre enseignements de ces premiers échanges : l'arrivée d'un campus de formation en adéquation avec les futurs emplois du territoire est vue positivement. La naissance d'un nouveau quartier est perçue positivement mais des questions demeurent sur la typologie des logements et services publics amenés à s'y implanter. Le fait de lier ce nouveau quartier au reste de la ville est vu positivement mais l'aménagement de 4 à 5 hectares du parc Ballanger pour y parvenir est perçu négativement. Enfin, relier les grands parcs et les agrandir est perçu positivement mais les liaisons entre les parcs et l'extension du parc Ballanger sur l'ex-site PSA suscitent des interrogations.

Voilà donc résumé ci-dessus l'état actuel des choses. Rien n'est arrêté, contrairement à ce que tentent de faire croire quelques malveillants qui s'opposent à tout par principe. La présentation du Projet Val Francilia à la population lors de ces dernières semaines constituait le début d'une longue phase de concertation. Le maire d'Aulnay-sous-Bois Bruno Beschizza a exposé les premières esquisses du futur aménagement en toute transparence et sans filtre. Tout le monde sait que Bruno Beschizza est un maire à l'écoute, qui agit sans dogmatisme mais avec pragmatisme. Nul doute qu'il reviendra vers les habitants le moment venu concernant ce projet...

Robert Ferrand

Voir les commentaires

Rédigé par Robert Ferrand

Publié dans #Urbanisme

Publié le 3 Juillet 2019

Dans la jungle des blogs locaux, MonAulnay.com s’est toujours caractérisé par son petit côté donneur de leçons. Quand certains publiaient des faits divers, MonAulnay.com levait les yeux au ciel et écrivait oh la la pas de ça chez nous ! Chez nous, nous ne mangeons pas de ce pain-là ! Mais pris par la nécessité de publier tous les jours pour faire un minimum d’audience, ils ont fini par en poster.

Ensuite, quand d’autres publiaient un article du journal Le Parisien sur leurs blogs, MonAulnay.com prenait un air courroucé et écrivait oh la la pas de ça chez nous ! Chez nous, nous ne mangeons pas de ce pain-là ! Nous ne publions que des articles faits maison. Mais pris par la nécessité de publier tous les jours pour faire un minimum d’audience, ils ont fini par en poster également.

Ces derniers temps, Hervé Suaudeau et Jean-Louis Karkides, les Dalton de l’info, ont franchi un cran supplémentaire dans la manière d’utiliser MonAulnay.com pour donner des leçons. D’un blog supposé d’information, ils ont fait un blog d’opinion qui tire désormais à boulets rouges sur la quasi-totalité des actions menées par le maire d’Aulnay-sous-Bois, Bruno Beschizza, et son équipe municipale.

Une élue participe à un rallye humanitaire ? MonAulnay.com couvre cet événement d’opprobres ! Un pavillon est en ruines rue Jules Princet, la ville va en faire un espace de respiration verdoyant ? MonAulnay.com trouve que la bâtisse était d’une architecture remarquable ! Une place piétonne et arborée va remplacer un affreux parking au stationnement anarchique place Abrioux ? MonAulnay.com crie au meurtre pour quelques plantations qui seront pourtant remplacées ! Une piscine mal entretenue et sur le point de s’effondrer va devenir un stade nautique olympique ? MonAulnay.com fustige le projet ! La revitalisation du site de l’ancienne usine PSA est à l’étude ? MonAulnay.com annonce la destruction du parc Robert Ballanger alors que la concertation vient à peine de débuter ! Le maire Bruno Beschizza limite ostensiblement le nombre des constructions sur l’axe Mitry-Princet en renégociant la concession laissée par son prédécesseur ? MonAulnay.com hurle à la bétonisation !

On pourrait enchainer les exemples qui démontrent la dérive sectaire et quasi-extrémiste des deux derniers rédacteurs à alimenter MonAulnay.com, lieu d’expression pourtant pluraliste il y a quelques années. Insinuations douteuses, mauvaise foi caractérisée, rumeurs relayées sans preuves, suppositions non documentées, amalgames sournoisement distillés, affirmations fermes et définitives publiées sans analyse ni recul, mise en cause des compétences du directeur général des services de la ville d’Aulnay-sous-Bois. Tout est bon pour pourrir, salir… quitte à blanchir un peu plus tard avec quelques plates excuses.

Vous l’aurez compris. Le doute n’est plus permis. MonAulnay.com est devenu numéro 1 sur l’information boules puantes à Aulnay-sous-Bois !

Collectif DEF      

Voir les commentaires

Rédigé par Collectif DEF

Publié dans #Humeur

Publié le 3 Juillet 2019

Il est toujours intéressant d’avoir un œil dans le rétroviseur du passé pour relativiser ce qui arrive au temps présent. Par exemple, en 1911, il n’y avait pas les réseaux sociaux mais la canicule frappait déjà. C’est ainsi que l’on apprend qu’en juillet et août de cette année-là, à Aulnay-sous-Bois, les températures furent particulièrement élevées sur une amplitude de plus de deux mois…     

« On ne parlait pas encore du réchauffement climatique mais pourtant en 1911 les Aulnaysiens se plaignent de la chaleur. Nous sommes en juillet 1911, et c’est à partir du 4 juillet que la température s’envole. A part les 16 et 18 juillet, c’est pendant 70 jours qu’ils vont souffrir de cette canicule qui s’est abattue sur la France.

En juillet et août 1911 la canicule a duré plus de deux mois à Aulnay-sous-Bois !

Les anciens disent que si le mois de juillet est chaud août sera plus frais. Alors nos Aulnaysiens attendent avec impatience ce mois d’août et sa fraicheur promise par les anciens qui ont de l’expérience. Hélas ! Trois fois hélas ! En août la température est au contraire plus chaude qu’en juillet. A aucun moment la température de descendra sous la barre des 30°c. 

Dans toute la France on comptera 41 072 décès due à la chaleur. Les victimes sont principalement des personnes âgées mais aussi des nourrissons. La mortalité infantile a augmenté de 20%. J’ignore combien d’Aulnaysiens sont morts à cause de cette canicule mais par rapport à la capitale ici il y avait des endroits où on pouvait trouver une relative fraicheur : canal de l’Ourcq, forêt de Bondy, la Morée, le Sausset.

Le 14 septembre 1911, la température baisse enfin ».

Source information : Alain RS sur la page Facebook Tu es d’Aulnay Sous Bois, quand…

 

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Aulnay d'hier et d'aujourd'hui...

Publié le 3 Juillet 2019

Vous pouvez prendre connaissance ci-dessous d’un article du journal Le Parisien paru dans son édition du mardi 2 juillet 2019. On y apprend que le géant américain de l’informatique, Apple, a développé un partenariat de formation avec notre commune. Objectif : trouver les talents de demain. Voilà un événement de taille qui démontre l’attractivité retrouvée d’Aulnay-sous-Bois.

 Apple mise sur Aulnay-sous-Bois pour trouver des informaticiens de talent
 Apple mise sur Aulnay-sous-Bois pour trouver des informaticiens de talent

Source article et photo : journal Le Parisien

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Technologies

Publié le 3 Juillet 2019

Certains pêchent pour ramener des poissons, d’autres ramènent… des obus. C’est l’étonnante découverte faite par un pêcheur samedi, vers 17 heures, à Aulnay-sous-Bois, au niveau du pont de l’Union, dans le canal de l’Ourcq. Il pratiquait la pêche à l’aimant.

Très en vogue en ce moment, cette technique consiste à attacher un puissant aimant au bout d’un fil et de le lancer dans l’eau. Tout ce qui est métallique est immédiatement accroché par l’aimant.

Deux obus de mortier allemands datant de la seconde guerre mondiale ont été ramenés à la surface. L’homme a fait connaître sa découverte et le laboratoire central de la police s’est rendu sur place pour prendre possession des deux engins.

Source information : journal Le Parisien / Photo d’illustration

 

Voir les commentaires

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #93 Infos