Cyberattaque, paies en retard et ambiance tendue à la mairie de Bondy

Publié le 14 Avril 2021

Des paies en retard, des salaires versés qui ne correspondent pas aux horaires réellement effectués… Ce mardi matin, des agents de la mairie de Bondy se sont réunis en assemblée générale durant laquelle ils ont décidé de déposer un préavis de grève pour le lundi 26 avril.

Cyberattaque, paies en retard et ambiance tendue à la mairie de Bondy

« Il y a eu de gros problèmes dans le paiement de nos salaires ces derniers mois, depuis la cyberattaque dont a été victime la mairie. Mais rien n'a été fait pour essayer de régler rapidement ces bugs, ce n'était clairement pas la priorité du maire », persifle un agent qui préfère rester anonyme.

Une rançon de plus d'1 million d'euros exigée, mais non versée

Le 9 novembre dernier, la ville a été victime, quelques semaines avant la commune de Pantin, d'un « ransomware », un logiciel malveillant. « Le mardi 10 novembre, nous n'avions plus de réseau, ni d'accès à nos boîtes mail, rappelle Stephen Hervé, le maire (LR) de Bondy, qui a porté plainte dans cette affaire. Des pirates s'étaient introduits dans notre système d'information et dans les deux serveurs où étaient stockées la quasi-totalité de nos données. Ils les ont cryptées et ont exigé plus d'un million d'euros de rançon pour nous les restituer, mais bien sûr, nous n'avons pas payé. »

Les informations concernant les quelque 1 400 agents de cette commune de 54 000 habitants ont été perdues. « En novembre, décembre et janvier, ils ont donc touché le salaire qu'ils avaient eu en octobre », explique le maire.

Article complet du journal Le Parisien à lire en cliquant : ici

Source article et image : journal Le Parisien

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #93 Infos

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Saori kido 15/04/2021 14:52

Mr le Maire oublié de dire qu'il n'a pas paye faute de moyens et non par conviction mais il est vraie qu'aucune de ces déclarations ne brillent par autre chose que le pusilanisme il est clair que lui ni les employés n'ont autre chose a coeur que le mercanlisme les uns veulent leur salaire c'est légitime l'autre fait l'autruche et présente des budgets comment dire