Pas de cérémonie des vœux cette année à Aulnay-sous-Bois ?

Publié le 9 Décembre 2011

DECOCette année pas la peine de vous mettre sur votre 31 pour le 31 ! En effet, à Aulnay-sous-Bois la cérémonie des vœux c'est fini ! Oubliez la salle Pierre Scohy, les petits fours et le champagne à la louche ! C'est la crise ! Alors il faut se serrer la ceinture. C'est pas moi qui l'écris, c'est Gérard Ségura, maire et Conseiller général, dans une lettre adressée (ici) à l'ensemble des agents communaux de la ville.

C'est la faute à l'Etat, parait-il, qui impose un vilain plan de rigueur aux collectivités locales. C'est sans doute la raison pour laquelle nos élus s'augmentent régulièrement de plus de 100 % en début de mandat par solidarité avec le peuple censé oublier l'affaire dans l'ivresse des bulles du nouvel an !

Mais cette fois-ci, attention, l'heure est grave. La sinistrose nous guette. Les réductions portent, en effet, sur l'organisation des réceptions et buffet du Nouvel An mais aussi sur les manifestations prévues en direction des personnalités et des seniors que du personnel communal. A la clé une économie de 500 000 euros environ. Cela en fait des toasts et des coupes !

Dans un dernier paragraphe, que l'on imagine rédigé sous une bougie, l'oeil et la moustache humides, Gérard Ségura conclut ainsi : "Je suis certain que vous comprendrez ces dispositions qui s'appuient sur l'obligation de maintenir la qualité du service rendu et de mener à son terme le programme municipal sans recourir à une hausse des impôts. Dans cette période difficile pour tant de nos concitoyens, y compris pour nombre d'agents communaux, un devoir d'exemplarité nous incombe. Sachez que je vous en suis profondément reconnaissant."

tract

Néanmoins, dans le ciel assombri, se profile une éclaircie. En effet,  et c'est toute de même une bonne nouvelle, les agents communaux pourront se consoler avec une boîte de Kleenex certes, mais surtout une bonne galette. Ils auront même le choix entre deux dates possibles. Un vrai luxe à notre époque ! Il ne fait aucun doute qu'à cette occasion festive ils entonneront cette chanson aulnaysienne bien connue : j'aime la galette savez-vous comment ? Quand elle est bien faîte avec un tract dedans !

 

Rédigé par Stéphane Fleury

Publié dans #Humeur

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

un simple aulnaysien 09/12/2011 23:37

...et combien aurait-on pu faire d'économie sans augmentation des salaires de M. Segura et des élus dès le premier ou second conseil municipal, je ne sais plus, en l'an 2008 ???