Les menus sans viande ont-ils disparu des cantines scolaires d'Aulnay-sous-Bois ?

Publié le 5 Décembre 2011

menusansviandedecembre.JPG

Les menus sans viande ont-il déserté les cantines scolaires d'Aulnay-sous-Bois ? C'est la question que l'on peut se poser en regardant le dépliant de novembre-décembre (voir photo ci-dessus) récapitulant les menus servis dans les restaurants scolaires de la commune. En effet, par rapport à celui des deux mois précédents (septembre- octobre voir photo ci-dessous), la mention SV pour Sans Viande, qui distinguait clairement ce type de menus, a subitement disparu ! Pourquoi donc ? S'agit-il d'une simple erreur d'impression ? Ou bien d'un gommage de communication pour faire oublier ce choix parfois contesté mais pleinement assumé par l'actuelle municipalité ?

menusansviandeoctobre.JPG

En outre, le choix d'une encre verte est maladroit. Les esprits écologistes pourraient penser qu'il s'agit de menus bios alors que ceux-ci ont bel et bien disparus de la carte ! Diantre, que les méandres de la communication sont tortueux ! Il ne manquerait plus qu'en janvier-février 2012 on ajoute de la confusion à la confusion (comme dirait Jean-Louis Borloo) en introduisant un menu SL pour Spécial Laïcité...   

Rédigé par Stéphane Fleury

Publié dans #Education

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Romuald Weymann 05/12/2011 15:21

En tout cas, je remarque que la viande de porc semble un peu plus présente cette année que l'an passé (sur toute l'année 2010, j'avais compté un peu moins d'une quinzaine de menus à base de porc à
raison de 5 menus par semaine, 4 semaines par mois; y compris lors des vacances scolaires puisque les menus étaient publiés sur le site municipal).

Je note juste que c'est la 1ère fois que je lis, dans la composition d'un menu la mention « choucroute de porc » (vendredi 18 novembre); ou « pâtes à la carbonara de porc » (aujourd'hui 5
décembre)...

C'est tout de même triste qu'on nous serve, sans jeu de mots, à longueur de temps du multiculturalisme, de la diversité, alors que l'on aperçoit qu'au quotidien, certains préceptes religieux
poussent à l'entre-soi....

Lors d'un dîner dans un restaurant par exemple, instant de convivialité, qui n'a jamais échangé de nourriture « piquée » dans l'assiette du voisin ? j'avais lu sur le site Al Arabiya, concurrent
d'Al Jazeera, que ce genre de préceptes religieux constituait une sorte de handicap social, et provoquait une certaine frustration; d'autant plus en France, pays réputé pour sa gastronomie.
Sans oublier, pour en revenir au multiculturalisme, que la cuisine asiatique, par ex, ne peut être appréciée puisque ne correspond pas aux exigences religieuses en vigueur dans telle ou telle
religion (mais c'est valable également pour les végétariens/-taliens).


Quant à la disparition de la mention « SV », je penche plus pour la 2nde option, à savoir le gommage de comm'.