Les employés municipaux d'Aulnay-sous-Bois contraints de se serrer la ceinture

Publié le 27 Janvier 2012

ceinture.jpgDécidemment les temps sont durs pour les agents municipaux d'Aulnay-sous-Bois en ce moment. En effet, après l'histoire du repas de fin d'année remplacé pour des raisons budgétaires par une simple galette ostensiblement boudée, voilà que se profile à l'horizon une baisse de quelques euros de leur rémunération nette.

C'est en tout cas ce qu'explique Gérard Ségura dans une lettre adressée au personnel concerné. Dans cette missive, dont vous pouvez prendre connaissance en cliquant ici, le maire de la ville impute cette perte de revenu à une hausse de cotisations dont la responsabilité incombe au gouvernement.

Poursuivant dans cette logique, monsieur Ségura explique plus loin que dans l'état actuel des finances des collectivités locales, qui subissent des pertes dues en particulier à la réforme de la taxe professionnelle menée par le Président Sarkozy, il est impossible de compenser cette perte de pouvoir d'achat.

Le premier édile conclut enfin en espérant du changement en 2012 pour inverser la tendance. En attendant, il faudra donc se serrer la ceinture...

Rédigé par Stéphane Fleury

Publié dans #Finances

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

martin 28/01/2012 17:12

c'est comme les trois jours de bonus par an pour les retraités etles chèques qui accompagnent les médailles du travail qui vont se voir diminuer et nos élus communistes cautionnent tout !!!!!

olivier attiori 27/01/2012 20:07

Une petite contre-vérité dans ce courrier : la valeur du point d'indice a bien augmenté au 1er janvier 2012. En espérant que cela sera repercuté sur le maigre traitement des agents !

Romuald Weymann 27/01/2012 18:28

Il faut croire que le premier magistrat de la Ville ne sait pas gouverner, puisque, comme le dit l'adage, « gouverner, c'est prévoir ».

Utiliser l'argument de la politique économique nationale, certes lamentable, pour justifier une baisse des salaires au niveau locale est tout de même capilotracté, lorsqu'on sait que l'équipe
municipale - le maire en tout cas - n'a guère attendu pour s'augmenter de 120 ou 130% dès sa prise de fonctions...

Bon courage aux employés municipaux...