L'Espace Jacques Prévert donne la parole à la jeunesse d'Aulnay-sous-Bois (1979 - 2011)

Publié le 28 Janvier 2012

L'Espace Jacques Prévert d'Aulnay-sous-Bois propose cet après-midi à partir de 14h une séance spéciale ciné-rencontre autour de deux documentaires ayant pour thème la jeunesse de notre commune. Deux films réalisés à plus de trente ans d'écart sont programmés à cette occasion. Vous trouverez ci-dessous toutes les informations relatives à cet événement.

jeunesseaulnay.jpg

Deux films consacrés à la jeunesse d'Aulnay-sous-Bois qui, à plus de 30 ans d'écart, racontent de façon précise deux tranches de vie. D'un côté, l'échange, ancré dans la ville, avec une génération de jeune gens (la plupart ont entre 15 et 20 ans en 1979) qui disent leur mélancolie, leur colère et leur résignation. De l'autre, le portrait intime d'un jeune homme de 25 ans qui rêve d'ailleurs et trouve enfin sa vocation. Entre les deux, beaucoup de choses ont évolué. La ville, la population, les conditions de vie, etc. On perçoit également ce changement dans les manières de s'intéresser aux autres, de les présenter, de faire du cinéma documentaire. Une belle occasion donc d'échanger autour de ces deux récits complémentaires.

A 14h, A force, on s'habitue

Réalisé par Jean-Pierre Gallèpe (1979, documentaire, 1h26)

En 1979, à la demande de la municipalité, Jean-Pierre Gallèpe filme de jeunes adolescents d'Aulnay-sous-Bois dans leurs différents lieux de vie - la cité de la Rose des Vents, la maison de la jeunesse, le conservatoire de musique... Il réalise six courts-métrages qu'il réunit sous le titre A force, on s'habitue, dans lequel il interroge leurs quotidiens.

A 17h, La mort de Danton

Réalisé par Alice Diop (2011, documentaire, 1h04)

Entre 2007 et 2010, Alice Diop (elle aussi originaire d'Aulnay) suit Steve dans son cheminement personnel. Steve a décidé de devenir acteur. Pendant trois ans, il a suivi l'enseignement délivré au cours Simon, à Paris. Il vit à Aulnay-sous-Bois, à la Rose des Vents, il est noir et il rêve de tenir le rôle de Danton, mais Danton n'était pas noir...

Les projections de ces deux documentaires seront suivies d'une rencontre avec les réalisateurs et les protagonistes des films. Un pot vous sera offert entre les deux projections. Renseignements au 01 48 68 00 22 ou 01 48 68 08 18. Tarifs : 3,70 euros le film, 6 euros les deux films.

Source : programme ciné janvier 2012 de l'Espace Jacques Prévert

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Aulnay d'hier et d'aujourd'hui...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article