Les élus veulent réduire le trafic de matières dangereuses en Seine-Saint-Denis

Publié le 9 Mars 2013

alertegazdrancyLe hasard fait que la question écrite de Daniel Goldberg a été publiée au « Journal officiel » mardi, le jour de la fuite chimique sur un wagon, à la gare de triage de Drancy. Le député PS de Seine-Saint-Denis a en effet demandé au ministère des Transports qu’il « réduise significativement » le trafic de transit des matières dangereuses sur ce gigantesque site de fret, situé entre Drancy, Le Bourget et Le Blanc-Mesnil.

Par an, 20 800 wagons à risques passent par Drancy

Mardi, c’est un dégagement de mercaptan (utilisé pour odoriser le gaz distribué aux habitants) qui a été détecté vers 17 heures aux abords d’un wagon et a déclenché l’alerte. Un périmètre de sécurité a été mis en place. Plus d’une cinquantaine de pompiers ont été mobilisés et, après trois heures et demie de recherches, leurs analyses se sont révélées négatives. Ce nouvel incident a suscité la colère et l’inquiétude de la municipalité de Drancy, dont le député-maire (UDI), Jean-Christophe Lagarde, attend un rendez-vous aux ministères des Transports et de l’Ecologie.

Les convois de transit représenteraient 80% du volume total de produits à risques traité à la gare de triage, selon Daniel Goldberg. D’après des données de 2010, 20800 wagons contenant des matières dangereuses font étape chaque année à Drancy, dont 70% renfermant des hydrocarbures inflammables, 20% des substances toxiques, radioactives et explosives, et 10% du chlore et de l’ammoniac. Le ministère des Transports dispose de deux mois pour répondre à la question, à partir de la date de publication au « Journal officiel ».

Le hasard fait que la question écrite de Daniel Goldberg a été publiée au « Journal officiel » mardi, le jour de la fuite chimique sur un wagon, à la gare de triage de Drancy. Le député PS de Seine-Saint-Denis a en effet demandé au ministère des Transports qu’il « réduise significativement » le trafic de transit des matières dangereuses sur ce gigantesque site de fret, situé entre Drancy, Le Bourget et Le Blanc-Mesnil.

Source : Le Parisien

 

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Transports

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
B
Nous sommes toujours en attente de l'avis de notre maire Gérard Ségura sur ce problème. En cas d'incident, en gare d'Aulnay, c'est ses administrés qui peuvent en être victimes, car il a peut être
omis qu'avant d'arriver en gare de transit Drancy/Le Bourget, ces convois traversent la gare d'Aulnay utilisés par certains de vos électeurs, enfin ceux qui encore ne sont pas désabusés.
Une petite confirmation : le Maire, n'est-il pas garant de la santé et la sécurité publiques sur le territoire de la commune?
Répondre