Le Parti Ouvrier Indépendant appelle à manifester devant l'Ambassade de Grèce à Paris ce soir à 18h30

Publié le 13 Février 2012

POILOGO.jpgVous trouverez ci-dessous un tract que vient de nous transmettre le Parti Ouvrier Indépendant. Il appelle, en compagnie d'autres formations politiques de gauche, à manifester à l'Ambassade de Grèce à Paris, ce lundi 13 février (aujourd'hui) à partir de 18h30. Celle-ci est situé rue Auguste Vaquerie, métro Kléber. Il s'agit à cette occasion de soutenir le peuple grec face à la cure d'austérité qui lui est imposée par le FMI et l'Union européenne.

 

Solidarité avec les travailleurs et le peuple grec

 

Dehors la troïka !

  

Dehors l’Union européenne !

 

Le peuple grec se soulève.

 

Après deux jours de grève générale à l’appel des confédérations syndicales (GSEE – ADEDY), les travailleurs, les jeunes, la population ont envahi dimanche le centre d’Athènes pour exiger que ne soit pas voté le nouveau plan d’austérité imposé au pays par le FMI et l’Union européenne.

 

Au nom des marchés financiers, ce plan d’une brutalité inouïe impose :

·         La diminution de 22 % du salaire minimum ainsi qu’une nouvelle diminution des pensions de retraite ;

·         150 000 suppressions de postes dans la fonction publique ;

·         La privatisation totale et immédiate de l’eau, de l’électricité, des chemins de fer.

 

Ce désastre s’ajoute à toutes les mesures déjà prises contre le peuple grec depuis deux ans par les gouvernements du « socialiste » Papandréou et d’union nationale actuel.

 

Dans la nuit du dimanche 12 février, le Parlement a voté ce plan. 40 députés, de droite comme de gauche qui ont refusé de voter ce plan meurtrier, ont immédiatement été exclus de leur parti.

 

Le peuple grec veut vivre, il se dresse aux cris de : « Dehors la troïka, dehors l’Union européenne ».

Le désastre qu’ils entendent imposer au peuple grec, l’Union européenne le programme et l’organise pour tous les peuples d’Europe : après la Grèce, c’est au tour de l’Espagne, de l’Italie, du Portugal et de la France.

 

Dans toute l’Europe, le FMI, la Banque centrale européenne exigent des gouvernements des plans de régression sociale sans précédent pour rembourser la dette des banques et des spéculateurs.

 

Le nouveau projet de traité européen (décidé le 30 janvier 2012 lors d’un sommet européen) entend imposer à tous les peuples d’Europe l’austérité permanente, la destruction de toutes les conquêtes, l’abandon de toute souveraineté nationale.

 

Le Parti ouvrier indépendant appelle travailleurs et jeunes à participer à la manifestation (1) ce lundi 13 février à 18h30 (métro Kleber, rue Auguste Vaquerie) en direction de l’Ambassade grecque à Paris.

 

Bas les pattes devant le peuple grec !

  

FMI, Union européenne, dehors !

  

A bas le nouveau traité !

 

Vive l’union libre des travailleurs et des peuples d’Europe

 

Paris, le 13 février 2012, 11 heures

 

Les secrétaires nationaux du POI

Claude Jenet, Daniel Gluckstein, Jean Markun, Gérard Schivardi

 

(1)    Cette manifestation est également appelée par le PG, PCF, NPA, Front de gauche…

 

 

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Divers

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Stéphane Fleury 15/02/2012 13:53

L'information nous est malheureusement parvenue très tardivement vers 15h00. Nous avons tout de même publié dans la foulée considérant cette annonce utile compte tenu du contexte actuel
particulier. En tout cas merci Catherine de suivre Aulnaylibre !

Catherine.F 14/02/2012 19:29

La crise en Grèce a des répercussions même sur des quidams habitants Aulnay!!Et oui je vis avec un compagnon grec, à la retraite depuis peu, et qui a déjà perdu 45% de sa pension payée par l'état
grec. Merci Stephane de nous avoir signalé qu'une manifestation avait lieu hier à Paris, dommage que je l'aie su trop tard nous y serions allés.