La Seine-Saint-Denis fière de son champion Teddy Tamgho !

Publié le 20 Août 2013

Licencié au club d’athlétisme d’Aulnay puis à Montreuil, ayant grandi dans une cité de Sevran, Teddy Tamgho est un pur produit du 93.

TeddyTamgho.jpg

Il ne manque jamais de le rappeler. Teddy Tamgho, le nouveau champion du monde de triple saut et recordman de France de la discipline, sacré à Moscou dimanche, a grandi entre Sevran et Aulnay-sous-Bois. La Seine-Saint-Denis, même s’il la quitte de temps en temps pour aller s’entraîner à Alicante (Espagne), est indissociable de la carrière de l’athlète. Aujourd’hui licencié au club athlétique de Montreuil, c’est à Aulnay qu’il a découvert le sport dont il est devenu roi.

Sa carrière sportive commence en 2001, à 12 ans, lorsqu’il suit sa grande sœur au Dynamic Aulnay Club. Dans les bacs à sable du stade du Moulin-Neuf, voisin du quartier Rougemont à Sevran, où il habite à l’époque, Teddy montre très vite des dispositions pour le saut en longueur. La secrétaire général du club, Françoise Vigneron, garde un souvenir précis de l’apprenti champion. « Il était fin et grand pour son âge, le profil idéal, se rappelle-t-elle. C’était un gamin vif et pétillant, avec des qualités extraordinaires, un pied formidable et une connaissance encyclopédique du triple saut. Il était habité par son sport et connaissait tous les champions, leur palmarès, leur classement. »

Le retour du héros attendu impatiemment

A ses débuts, le jeune homme s’entraîne avec sa sœur qui sera championne de France Nationaux (2e Division). Alors qu’elle arrête, lui continue et quitte Aulnay pour le Club athlétique de Montreuil (CAM), en 2007. A l’origine pur produit du département, « Teddy n’est plus seulement un athlète de Seine-Saint-Denis, sa renommée est devenue internationale », souligne Gérard Jock, président du CAM. Malgré tout, « il reste fidèle à son département. D’un point de vue sportif, c’est un exemple pour les jeunes. Mais ce qui est essentiel, c’est que, grâce à sa victoire, la Seine-Saint-Denis peut proposer des actions sportives dans les meilleures conditions d’encadrement possible ».

Toujours attaché à ses racines, « il passe souvent faire un coucou au Dynamic Aulnay Club, quand il est dans le coin », se félicite Françoise Vigneron. « Il vient des cités à côté, il a réussi à force de volonté et de courage, c’est une fierté pour le club », poursuit- elle. Du côté de Montreuil, même son de cloche : « Il répond toujours présent aux sollicitations. Il est capable de passer un après-midi entier à signer des autographes », affirme Loïc Giowachini, directeur technique du CAM. Et, depuis dimanche, le retour du héros est attendu impatiemment. A Montreuil, une réception sera organisée en son honneur « courant du mois de septembre, en fonction de son emploi du temps, assure Gérard Jock. Les dernières nouvelles que j’ai eues de lui, c’était un SMS, très tard la nuit dernière. Il devait être en train de fêter la médaille, glisse-t-il, malicieux. On va le laisser profiter un peu. »

Source : Le Parisien

 

 

Rédigé par Aulnaylibre !

Publié dans #Soyons sport.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Romuald Weymann 20/08/2013 10:57

Et bien bravo à lui pour ce titre, ça doit quand même être quelque chose que d'être sacré champion du Monde face à des athlètes venus de nations quand même bien plus préoccupées par ses sportifs
(Etats-Unis, par exemple).

Après, il faut espérer qu'il soit un exemple pour les jeunes sur le plan judiciaire également...