ETHIQUE ET TOC ! ETHIQUE EN TOC ?

Publié le 8 Avril 2013

ethiquebebe.pngDans leurs petits souliers nos donneurs de leçons, toujours prompts à s’emporter, à vitupérer, à éructer ! Diable, quel silence assourdissant !

Autrefois, ils vitupéraient contre cet Etat qui  asphyxiaient les Collectivités locales et les privaient de ressources.  Aujourd’hui et pour cause, sous l’empire de la nécessité, ils subissent le même sort mais sont doux comme des agneaux. Parce que leurs amis sont à la tête de l’Etat, ils ont la mémoire courte : le hold-up de jadis est devenu le signe d’une gestion rigoureuse…

Autrefois, ils affrétaient des cars pour protester violemment contre la réforme des retraites. Aujourd’hui, ils s’apprêtent à prendre des mesures identiques pour sauvegarder le régime des retraites, sous la double contrainte d’un allongement de la durée de vie et d’un chômage persistant qui prive les caisses des cotisations nécessaires.

Autrefois, ils n’avaient pas de mots assez durs pour fustiger, à juste raison, les relations de consanguinité entre le pouvoir et l’argent. Aujourd’hui, ils s’aperçoivent, ou plutôt font mine de s’apercevoir, qu’ils hébergent eux-mêmes  de tels comportements. Horreur ! Nous ne savions pas. Nous avons été bernés, roulés dans la farine…disent-ils ! Alors que tous ceux qui fréquentent les petits cercles parisiens savaient déjà depuis fort longtemps…

Autrefois, ils nous disaient qu’ils allaient supprimer le cumul des mandats. Aujourd’hui, ils reportent une telle mesure à la fin de la mandature !...Et pour cause, il y a tellement de cumulards, qu’ils se sont aperçus que cela risquait de modifier les équilibres des deux Assemblées....

Autrefois, ils dénonçaient la « com » de leurs adversaires. Aujourd’hui, réduits à l’impuissance de leurs actions et de leurs résultats, ils reprennent le même type de comportement et reprennent à l’envi des « éléments de langage » appris par cœur et repris en boucle par les medias.

Autrefois, ils dénonçaient la finance, à grands coups de slogans réducteurs. Aujourd’hui, et comme cela était prévisible, ils composent avec elle, ne serait-ce que par réalisme ou nécessité, en adeptes du double discours qu’ils ont toujours pratiqué : celui qu’ils pensent nécessaire pour attraper les voix (je n’ose dire les gogos, car cela va m’attirer les foudres de la « bienpensance » de gauche) et celui qu’ils adoptent, une fois parvenus au pouvoir…

La liste pourrait être bien plus longue. Mais à chaque jour suffit sa peine !....Ethique et toc ? Ethique en toc, plutôt !

Veritis

Rédigé par Veritis

Publié dans #Le Billet de Veritis

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

veritis 08/04/2013 13:20

@Jean-Louis,

Oui, vous avez raison. Nous ne sommes pas sur France Libre, mais sur Un Monde libre ou Citoyens d'un monde libre !Rien ne me fera jamais abdiquer ma liberté, y compris sur le fait de participer ou
non à telle ou telle initiative.

Car, il y a participation et participation... Cela n'est pas toujours vrai, mais en 68, on disait déjà : "Participation, piège à c...s". Il y a chez moi, un vieux fond pacifique, anarchiste et
libertaire (je dis bien un vieux fond et pas une idéologie...) qui reste toujours intact.

C'est bien vous qui parliez d'utopie?...

JEAN LOUIS KARKIDES 08/04/2013 11:10

"Aulnaylibre se veut un lieu d'échanges cordial et convivial où l'habitant devient acteur et moteur DE SA VILLE."
Phrase tiré d'un interview de Stéphane Fleury.
Nous ne sommes pas sur Francelibre.
Véritis, on a compris par vos deux derniers articles votre position sur le gouvernement actuel.
Et maintenant?
Acteur et moteur de sa ville.........