Ecole du Bourg d'Aulnay-sous-Bois : un audit technique et sanitaire enfin prévu

Publié le 22 Décembre 2011

DSC09807.resized.jpgDans un petit encart du journal Le Parisien daté d'aujourd'hui, on apprend que le maire PS d'Aulnay-sous-Bois, Gérard Ségura, a demandé à un cabinet extérieur d'effectuer "un audit technique et sanitaire" des locaux de l'école du Bourg, installée provisoirement dans des préfabriqués depuis six ans suite aux travaux de dépollution de l'ancienne usine d'amiante. L'élu indique qu'il rendra les résultats de cette étude le 7 janvier 2012. Il a, par ailleurs, demandé au sous-préfet du Raincy, Thierry Queffelec, de venir visiter l'école.

Si l'on peut indiscutablement se réjouir de la nomination d'un expert indépendant pour examiner l'état réel des préfabriqués, on ne pourra en revanche que déplorer l'arrivée tardive de cet audit. En effet, cette demande avait été faite lors d'une réunion en mairie, en présence de Gérard Ségura, par les représentants des parents d'élèves FCPE de l'école du Bourg dés le printemps dernier ! Ce timing avait, à l'époque, tout son sens puisque l'objectif était de mettre à profit la fenêtre ouverte par les vacances d'été pour réparer sérieusement les algecos ou bien les remplacer le cas échéant.

Or, malgré les promesses faîtes lors de cette rencontre, la situation est restée en l'état. Dans ces conditions, les parents d'élèves et les enseignants auront donc la désagréable impression d'avoir attendu neuf mois pour rien ! La tournure des événements tend donc à prouver que, décidemment, le temps des élus n'est pas celui des habitants. De ce point de vue, nos représentants municipaux avaient le devoir de réagir beaucoup plus rapidement pour rassurer tout le monde sur ce sujet sensible.

Ainsi, plutôt que de surfer sur les petites rivalités supposées de deux listes de parents d'élèves théoriquement concurrentes ou même de crier à la manipulation lors du concert de casseroles orchestré par des parents pour briser le silence des élus, ne suffisait-il pas simplement de faire preuve de bon sens et d'informer clairement tous les intéressés en temps voulu pour les rassurer face à l'inquiétude grandissante ?

Car, en vérité, seule prévalait la sécurité des enfants et des enseignants. Avant toute autre considération. Fallait-il attendre neuf longs mois pour s'en rendre compte ?

Rédigé par Stéphane Fleury

Publié dans #Education

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Lynda 23/12/2011 13:11

@Stéphane, j'ai pu lire les échanges et effectivement on ne va pas vivre dans le passé (je préfère cette expression), je te rassure on est loin d'être des moutons..., l'important pour nous mais je
pense aussi pour vous c'est que le dossier avance pour le bien être de tout le monde, nous avons des sentiments humains..., et le temps comme tu le dis fera sûrement le reste...

Sur ces quelques mots, passe de bonnes fêtes.

JEAN LOUIS KARKIDES 23/12/2011 12:21

Vous parlez d'exclusion?
Quelle exclusion?
Il semble que ce ne soit pas la vérité car légalement une association ne peut exclure un de ses membres sauf faute grave prévu dans ses statuts.
A défaut,seul un juge peut prononcer une exclusion!
Erreur ou révisationnisme de ce qui s'est passé afin de prendre un statut d'opprimé(e)s?
Que Lynda et Rachel ne se soient pas senties accueillies à bras ouverts,OK .
Mais comme m'a dit Monsieur SEGURA,il y a peu "Ayez du courage pour défendre vos idées"
Même si certaines personnes n'ont pas aidé à féderer au sein de la FCPE locale toutes les opinions,on ne peut s'empêcher de penser que le choix de faire une deuxième liste au lieu de militer comme
simple adhérent de la FCPE locale arrangeait bien les affaires politiques de certains.
Si cette école n'était pas dans des préfabriqués insalubres,y aurait-il eu une deuxième liste?

Stéphane Fleury 23/12/2011 11:45

@Raldo On ne va pas refaire toute l'histoire. Il y a tellement d'éléments emmêlés qui ont engendré cette situation qu'il est difficile d'en tirer des conclusions simples et toutes faîtes. Je suis
d'accord pour écrire qu'il aurait été sans doute préférable de trouver une position commune sur ce sujet particulier mais les séquelles laissées par l'année scolaire précédente sont difficiles à
effacer. Avec le temps peut-être...

raldo 23/12/2011 11:20

@steve L'état des préfabriqués est un secret pour personne. Question, est ce qu'il vaut mieux passer son temps à dénoncer ou mieux vaut passer son temps à trouver des solutions ? Perso, je préfère
la 2e solution.
Si lire des dénonciations te satisfait, c'est loin d'être le cas de la majorité des parents.
Ne perdons pas de vue ce qui est essentiel. Les reproches et les critiques non constructives, je trouve pas que cela aide à la scolarité des enfants mais ce n'est que mon avis.

@Stephane merci M. l'ex président de la FCPE d'avoir fait le mouton en laissant faire l'exclusion d'un nouveau parent d'élève voulant s'investir pour les enfants.

Rachel 23/12/2011 10:02

Je t'accorde le fait que je soit têtu mais pas une tête de mule car la mule est loin d'être intelligente d'après ce qu'on dit. Je ne perds pas ma lucidité, au contraire tout est très clair. Mouton
je ne pense pas l'être car tu as bien vu que lorsque je ne suis pas d'accord, je l'exprime. Je ne suis pas le PS ou n'importe quel autre parti. Je fais mon chemin avec des gens que j'apprécie et
parfois ces chemins se séparent car nos opinions divergent. chacun sa route. Le dialogue prime même s'il est parfois piquant avec les différents interlocuteurs.
Même si je suis plutot fonceuse et que je n'ai pas apprécié certaines choses, nous vous avons proposé à maintes reprises de travailler ensemble. je vois encore une fois que personne ne répond. Ce
n'est pas grave, nous travaillerons chacun de notre coté. l'essentiel pour moi, c'est que les choses avancent pour les enfants.

@steve : l'état des préfabriqués n'est un secret pour personne et comme la dénonciation est fait depuis longtemps il n'est pas nécessaire de recommencer ce qui a déjà été fait.

Steve perry 23/12/2011 07:59

Mon très cher Stéphane,

On assiste à un vrai psychodrame à aulnay sous bois avec les déçus de ne pas faire partie de la fcpe.
ça en devient d'un ridicule. Si Lynda et Rachel ont autant de soutien, elles peuvent règler le problème très rapidement, allons soyons fou, mi janvier, tous les travaux effectués.
Heureusement que tu as dénonçé l'état des préfabriqués, je n'ai pas le souvenir d'avoir entendu les indépendants le faire...

Stéphane Fleury 23/12/2011 00:31

@Rachel. Toi aussi t'es un mouton. Celui du PS. Doublé d'une sacrée tête de mule. Mais bon j'aime bien les gens qui ont un caractère bien trempé et un sens certain de la répartie, même s'ils
perdent parfois leur lucidité. Au moins avec toi on ne s'ennuie pas ! Bon ceci dit, trêve des confiseurs. Joyeux Noël à toi et à ta famille, c'est effectivement le plus important pour le moment.

Rachel 22/12/2011 22:16

un petit truc que j'ai oublié de dire, la prochaine fois que tu veux parler de notre liste, tu pourras remercier la liste d'union de faire avancer les choses. je te rassure, j'ai pas les chevilles
qui enflent.

bonne soirée

JEAN LOUIS KARKIDES 22/12/2011 22:16

Je vois que le Père Noël n'est pas encore passé.Pas de cadeaux!
EELV soutenu par FCPE départementale (PC)!
Cela n'arrivera pas à Aulnay!
Quand tout le monde veut avoir raison,c'est que personne n'a raison.
Dans les divorces,rares sont ceux dont les torts ne sont pas partagés.
Arrêtez cette sempiternelle discussion stérile,soyez parents lorsque vous êtes parents et gardez pour les législatives vos paroles de politiciens.
Et surtout laissez les associations faire leur travail.
Dans le cas présent, ce qui est important a l'air de passer au second plan tant ces chamailleries vous prennent du temps.
Personne n'en sortira plus grand.
EELV,PS et autres peuvent faire bon ménage.
J'en veux pour preuve l'association que je préside.

Rachel 22/12/2011 22:13

Bonjour Stéphane,
Je ne commence pas par mon cher puisque les formalités, ce n’est pas mon truc et apparemment ce n’est pas les tiennes non plus. Tu n’étais pas président du groupe FCPE l’an dernier ? N’as-tu pas
parlé de démission de ton poste au moment ou les choses n’étaient pas claires du tout ? Qui nous a mis au centre des conversations, n’est ce pas Hervé qui a engendré cela ? Tu pourras le remercier
pour tout ce temps perdu. Nous n’avons pas besoin de gloire, la seule chose que nous voulons encore à ce jour est avancer pour les enfants. Tu te sens blessé parce que nous révélons le simple fait
que tu n’es pas intervenu alors que ton rôle de président consistait à cela ? Quelle chance vous avez nous laissé ? Celle de nous mettre à l’écart et de ne pas nous laisser participé ou celle de
nous invitez pour mieux nous poignarder ? Y’en a plein des exemples. Si tu veux revenir sur le passé j’ai tout l’historique des mails ou on voit bien que tu ne bougeais pas beaucoup. Tu fais bien
de préciser qu’il est bon de passer à autre chose et d’avancer car en vous proposant de travailler avec vous, c’est exactement ce que nous faisons. Nous avons le droit de garder aussi en mémoire
vos coups bas pour certains et vos inactions pour d’autres.
Alors vous voulez qu’on travaille ensemble pour les enfants ou vous désirez avancer de votre coté en exigeant qu’on vous refile les infos sans que vous en fassiez de même ? À méditer. Les perdants
sont les enfants. Et quoi que, en nous incitant à faire notre propre liste, on va dire que vous avez fait avancer qqch puisque nous arrivons à faire avancer un tant soit peu la situation…
Merci de nous avoir donné notre indépendance et permis de ne pas être vos moutons. Un très joyeux noël à toi aussi. Tu m’excuseras, je n’ai pas de temps à perdre à me relire pour les fautes. Je
dois m’occuper de mes enfants, c’est plus intéressant.
Bonnes fêtes quand même pcq même si t’es un mouton, t’es pas un mauvais bougre.

Stéphane Fleury 22/12/2011 21:05

Je me demande d'où vient cette tradition de la blogosphère locale qui consiste à commencer par mon cher ou ma chère pour mieux ensuite poignarder les gens ? Au moins pourrez-vous vous targuer
d'avoir été au centre des conversations du groupe FCPE l'année scolaire passée. Chacun ses petits moments de gloire dirons-nous. On vous a laissé votre chance je crois. Mais avec le recul on aurait
sans doute mieux fait de vous botter le derrière dés le début ! Mais bon comme dirait Gérard Ségura : "on ne vit pas de souvenirs !". Alors passons à autre chose et concentrons-nous sur l'avenir.
Et joyeux Noël ! ( Je mets pas de papier cadeau au commentaire )

Lynda et Rachel 22/12/2011 19:18

Mon Cher Stéphane,

Puisque tu parles de notre liste, nous te rappelons que la deuxième liste qui est constituée de parents FCPE et indépendants a été crée à cause d'une exclusion faute de non prise de position ainsi
qu'aucune températion de son président qui était toi même ! (malgré nos nombreuses demandes)
(définition Président : Il est le coordinateur de l’association, celui qui anime les réunions, signe les invitations et les convocations. Le président est le garant des orientations de
l’association, définies par l’Assemblée générale. Il est appelé à rendre des comptes de l’exécution de ces orientations devant l’Assemblée Générale. Mais c’est également le Président qui est
l’image de l’association )

Nous sommes aussi ravis de cette audit technique et sanitaire puisqu'en reprenant en charge le dossier dont nous avions le droit à aucune information l'année dernière nous avons aussi fait cette
demande.

La sécurité de nos enfants et de nos enseignants est important et nous resterons au travail, le suivi et dans le partenariat pour l'avancer du dossier comme vous avez pu le voir lors de notre
dernière rencontre.

Nous déplorons simplement l'appropriasion du travail des parents d'élèves de la liste d'union par un groupe politique (EELV) avec aval de la FCPE d'après lecture (cf parisien de ce jour), si cela
ne s'appel pas de la récupération politique !

Nous restons toujours ouvert à un travail commun comme nous t'en avons parlé à mainte reprise avec la liste FCPE qui semble vouloir travailler unilatéralement sur ce dossier et bien d'autres..., ce
que nous trouvons regrettable pour le devenir de nos écoles communes puisque comme dit le dicton "l'union fait la force".

Cordialement

Lynda et Rachel