Du syndrome Cahuzac à un véritable redressement ? Enfin ?…

Publié le 4 Avril 2013

cahuzac-fraude-fiscale.jpg

Quelque chose est vraiment pourri au royaume de la Hollandie….

Un  Président démonétisé. Un gouvernement déconsidéré. Une classe politique éclaboussée…

Symbole de ces élites trop sûres d’elles. Symbole de ces gens qui se croient au-dessus des lois. Symbole du trop classique : « Faîtes ce que je dis, mais pas ce que je fais ». Symbole de l’argent frelaté qui se fraye dans des circuits opaques ou clandestins. Symbole d’une triade impossible : argent, influence et pouvoir, ouvrant la porte à tous les abus. Symbole du mensonge : pain quotidien, hélas, de la plupart des politiciens.  Voilà ce que représente cette triste affaire Cahuzac !....

Ce scandale était prévisible depuis le début des premières révélations. Nous avons le choix, alors, entre une naïveté confondante des plus hautes autorités de l’Etat ou un souci de gagner du temps, notamment en pleine session budgétaire. Cynisme ou amateurisme ? Quoi qu’il en soit, tout l’exécutif est décrédibilisé et sort K.O. debout d’un tel choc.

Seul un électrochoc, à la mesure de ce séisme, pourra peut-être clore, provisoirement, une crise qui prend toutes les allures d’une affaire d’Etat ! Je ne vois pas d’autre solution qu’un vaste remaniement ministériel opéré sous l’égide d’un nouveau et véritable Premier Ministre pour essayer de sortir d’une telle impasse. Nous savions déjà que plus de la moitié des ministres ne servaient à rien. Que les orientations actuelles nous conduisent droit dans le mur. Alors, pourquoi tarder ? Pourquoi ne prendre que des demi-mesures qui ne feront que retarder l’échéance?

Mais F. Hollande peut-il entendre un tel discours et être capable de changer de politique ? Nommer auprès de lui, un véritable Premier Ministre de rassemblement qui puisse avoir l’autorité nécessaire et les coudées franches pour mener une réelle politique courageuse de redressement national ?

Qui trace, enfin, une vision pour la France et l’Europe et montre le cap en faisant preuve de ténacité, d’autorité et de courage. Qui entraîne la nation toute entière pour la sortir de l’ornière dans laquelle on l’a mise. Loin des dogmes idéologiques du passé. Loin des petits compromis politiciens. Loin de toute démagogie.

Bref, existe-t-il, aujourd’hui, pour notre pays, une sorte de De Gaulle ou de Mendès France, capable de relever les défis de ce début du XXI ° siècle ?

Telle est simplement la question. Après, il sera peut-être trop tard.

Veritis

Rédigé par Veritis

Publié dans #Le Billet de Veritis

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article