Aulnay-sous-Bois : zoom sur le futur aménagement du terrain de l’ancienne usine d’amiante dans le quartier du Vieux-Pays

Publié le 10 Juillet 2013

Le 26 juin dernier, une trentaine de personnes étaient rassemblées au réfectoire de l’école du Bourg 2 pour tenter d’avancer sur l’aménagement du terrain de l’ancienne usine d’amiante.  La rédaction d’Aulnaylibre ! vous propose de revenir en détail et en vidéo sur cette soirée à travers une présentation complète, illustrée de différents plans et des points encore en suspens.  

Si, aux dires du présentateur, le projet est plutôt apprécié globalement, notamment par sa cohérence vis-à-vis des besoins du quartier Vieux-Pays, quelques interrogations demeurent. Celles-ci concernent principalement la sécurité (accès aux deux-roues, hauteur des murs pour éviter les vols, nuisances sonores) mais aussi l’accès aux personnes à mobilité réduite, la place du vélo, la pertinence en ce lieu d’un parking de 47 places ou encore les éléments de mobiliers urbains. Notons enfin que le nom de Pierre Léonard (une des premières victimes de l’amiante) pourrait être choisi pour le square…

Rédigé par Stéphane Fleury

Publié dans #Amiante

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
J
Je soupçonne notre inénarrable Sylviane d'utiliser des substances illicites.
Pour elle Segura devient Songourou!
Est il utile de rappeler qu'Alain Amedro a pu débloquer une somme importante pour la remise en état du CMMP?
Sylviane, j'en rigole.......
Répondre
S
voilà une conclusion remarquable pour un chantier de dépollution mené de main de maître par le maire Gérard Ségura malgré quelques tentatives pathétiques de polémiques entretenues par les
écologistes d’Aulnay qui ont été plus que discrets sur ce dossier. Le nouveau projet élaboré en concertation et en osmose avec la population fait honneur à l’équipe municipale qui a tenu bon avec
courage sur cet épineux dossier de l’usine poison d’amiante. Cette réussite exemplaire à tous les points de vue viendra enrichir un bilan déjà bien fourni. Le moment venu les Aulnaysiens sauront
naturellement reconnaitre le bon grain de l’ivraie
Répondre