Aulnay-sous-Bois : un terrain synthétique au stade Vélodrome et la réhabilitation du COSEC du Gros Saule. C'est pour bientôt ?

Publié le 30 Novembre 2011

S1I6

A la une de son édition Seine-Saint-Denis daté d'hier,  le journal Le Parisien évoquait la visite de David Douillet et Maurice Leroy, respectivement ministres des Sports et de la Ville, à Drancy. Tels des pères Noël ils ont ainsi annoncé lundi le lancement d'un plan de rattrapage visant à rénover bon nombre d'équipements sportifs du département. L'Etat devrait contribuer à hauteur de 15 millions d'euros. Le quotidien ne donnait pas le détail des structures concernés à Aulnay-sous-Bois. La réponse se trouve sur le site du député Gérard Gaudron qui annonce la réalisation d'un terrain synthétique au stade Vélodrome ainsi que la réhabilitation du COSEC au Gros Saule.

 

Rédigé par Stéphane Fleury

Publié dans #Soyons sport.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Hervé Suaudeau 01/12/2011 15:09

Les terrains synthétiques posent de nombreux problèmes:
- Ils sont très chers
- Ils vont à l'encontre de la végétalisation nécessaire des villes et accroissent l'imperméabilisation des sols
- La température est beaucoup plus élevée en été sur ce type de terrain et il faut alors les arroser pour pouvoir les utiliser.
- Les sportifs se font plus de blessures (chocs moins amortis, brûlures). Les matchs de rugby ne peuvent pas y être pratiqués.
- Problèmes de mousse et de pourriture qui se développe et qui oblige a utiliser des produits très polluants.

Bref, les avantages d'une pelouse naturelle l'emportent sur ceux d'un terrain synthétique et l'argument de la possibilité d'utilisation plus intensive n'est plus si vrai que cela sur les dernières
générations de pelouses naturelles correctement entretenues.

Alors pourquoi faire plus cher et devoir courir après les subventions?

eve 30/11/2011 14:58

Il y a des villes qui ne semblent pas subir la crise !